Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Vassili Petrenko

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Vassili Petrenko   Mar 6 Déc 2011 - 3:36

Après le one-shot du Requiem de Tavener, il semble que Petrenko se soit engagé chez EMI, ce disque à venir étant à mon avis le début d'un cycle orchestral en 3 CD au moins (il suffit de compter la 2 en version intégrale et la 1 couplée avec l'Île des morts et quelques autres trucs).



Le seul élément étonnant c'est que Petrenko avait déjà commencé à publier du Rachmaninov sur RLPO live (les concertos pour piano, et un CD avec les Danses symphoniques et l'Île, excellent d'ailleurs). Donc il va déjà commencer à doublonner sa discographie ?

Du côté d'EMI j'ai l'impression qu'ils espèrent faire de Petrenko & Liverpool leur nouveau flagship british comme Rattle & Birmingham autrefois. Maintenant, la grande question, c'est de savoir combien de temps Petrenko restera à Liverpool alors qu'il prend les commandes d'Oslo l'an prochain. Il est engagé avec le RLPO jusqu'en 2015 au moins et, a priori, le cumul est possible, il n'a que dix semaines annuelles de présence requise à Oslo dans son contrat.

Comme je disais à l'occasion du concert à Pleyel l'autre jour, la carrière de Petrenko est actuellement dans sa phase la plus intéressante, à mon avis. Même si on n'aime pas trop Rachmaninov, il faut avouer qu'en terme d'intégrales symphoniques de référence, vraiment nettes, propres, cohérentes, techniquement au point, il n'y a pas vraiment foule : les historiques Ormandy et Ashkenazy, et puis Jansons, Pletnev, Dutoit peut-être. Du coup Petrenko peut se révéler très intéressant.

Je suppose que le contrat avec Naxos prendra fin avec le cycle Chostakovitch (il reste à paraître les 2, 4, 7, 13, 14 et 15 soit 5 CD), c'est un peu dommage car les prises de son sont quand même excellentes, pas sûr que ce soit aussi bon chez EMI.
Bref, Chostakovitch et la Manfred de Tchaïkovski avec Liverpool chez Naxos, Rachmaninov avec Liverpool chez EMI... Qu'y aura-t-il donc ensuite, au disque ? Je me pose surtout la question pour Oslo. Referait-il par hasard un cycle Tchaïkovski à Oslo, après Jansons ? Je le verrais bien faire une intégrale Sibelius, au passage, mais avec Oslo ou le RLPO ? Et puis ça m'étonnerait qu'il ne se mette pas à Stravinski avec le RLPO, aussi, mais je ne sais pas ce que ça peut donner.
Ce que je crains le plus c'est le moment où il s'attaquera au grand répertoire germanique. Quand EMI lui fera faire des Brahms et des Mahler, il faudra chercher un peu d'excitement ailleurs... Espérons que ce soit le plus tard possible.

En revanche s'il est malin, il pourrait enregistrer Borodine, Glazounov, Miaskovski, tous ces russes pas toujours idéalement enregistrés... Mais EMI ne s'y risquera pas, Naxos non plus d'ailleurs lorsqu'ils ont déjà des références à leur catalogue (Schwarz/Seattle pour Borodine, l'intégrale du Philharmonique de Moscou pour Glazounov...).

Compliqué décidément pour un chef de la jeune génération (né après 70, disons) de se construire une discographie vraiment à la fois viable économiquement, originale, valable musicalement, intéressante et cohérente... Mais Petrenko est parmi les plus intéressants, avec Jurowski et Nelsons (les Soviétiques sont en train de nous préparer une domination assez irrésistible).
Revenir en haut Aller en bas
ScareDe2
Farceur québécois
avatar

Nombre de messages : 932
Age : 19
Localisation : Québec
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: Vassili Petrenko   Mar 30 Juin 2015 - 17:06

C'est un jeune. Je viens d'écouter son Beethoven au tempo indiqué et c'est spectaculaire, y a de la vigueur dans le rythme. J'espère qu'il va s'épanouir en gardant la meme fougue, en évitant les lenteurs et les pièges du romantisme, ces dégats que cela peut causer à la musique de Beethoven, c'est irréparable. Crying or Very sad

Je veux dire, ceux qui préfèrent leur Beethoven fondu dans une guimauve rose ont le droit, mais il y en a plétore de ces versions!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pipus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2942
Age : 44
Localisation : Vers Sailles
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Vassili Petrenko   Mar 30 Juin 2015 - 18:35

Il faut écouter les Chostakovitch aussi, on retrouve cette superbe vigueur dans le début du 4e mouvement de la 5e.

J'ai boutadé dans l'autre fil mais une de ses qualités me semble-t-il est de savoir maîtriser cette fougue, de pouvoir jouer avec l'intensité d'une accélération plutôt que de préférer la vitesse pure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frédérique R
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 80
Localisation : Bobigny
Date d'inscription : 10/05/2018

MessageSujet: Prochaine parution discographique   Jeu 23 Aoû 2018 - 8:11

Je relance le sujet sur ce talentueux jeune chef russe (42 ans pour un chef, c'est encore jeune).

Il va bientôt sortir un disque consacré à Scriabine avec l'orchestre d'Oslo (symphonie n°1 et Prométhée (avec Kirill Gerstein), et j'attends avec impatience cet enregistrement car le précédent consacré au concerto pour piano et à la 2e symphonie était très beau (j'étais moins convaincue par l'enregistrement de la symphonies 3 et du poème de l'extase).
Scriabin: Symphony No. 1 & Prometheus

Pour l'avoir écouté en concert plusieurs fois à la Philharmonie et ailleurs, c'est vraiment pour moi un des chefs les plus talentueux de sa génération. Il a non seulement beaucoup d'énergie et de fougue comme cela a été noté auparavant, mais est rigoureux dans ses lectures des oeuvres (c'est la plupart du temps très net et équilibré, d'une grande clarté structurelle, il a peu de manièrismes et ne se perd pas dans les détails), tout en sachant prendre des risques (il peut vraiment pousser les orchestres dans leurs retranchements) et il a déjà une certaine maturité comme le montre un certain nombre de ses enregistrements (son intégrale des symphonies de Chostakovitch est vraiment magnifique, son Sacre du Printemps également).

Pour l'instant il n'est pas à la tête d'un "gros et prestigieux orchestre" comme certains de ses collègues quarantenaires, mais le travail qu'il a accompli à la tête du Royal Liverpool Philharmonic Orchestra depuis plus de 10 ans est très impressionant en terme de "construction" d'orchestre. En gros quand il a pris la direction de l'orchestre, la situation et la réputation de l'orchestre n'étaient pas vraiment éblouissantes et il a réussi avec les musiciens à totalement transformer le son de l'orchestre (ce qui est passé par changer une bonne partie de l'orchestre), faire exploser le taux de fréquentation de la philharmonie de Liverpool, développer des programmes "sociaux" (orchestre de jeunes de milieux défavorisés type "El Sistema", collaboration avec l'hopital de la ville...), beaucoup enregistrer et plutôt très bien (et gagner des prix critiques et distinctions au passage), et donner une visibilité internationale à cet orchestre.
Il va quitter Liverpool en 2021 pour prendre la tête du Royal Philharmonic Orchestra, et Oslo en 2020 (apparemment parce qu'il souhaite diriger plus d'opéra, mais cela semble un peu plus compliqué).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vassili Petrenko   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vassili Petrenko
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vassili Petrenko
» Vassili Kalinnikov (1866-1901)
» Pleyel 30/11/11 Wallin/sibelius/PIT Oslo/Bell/Petrenko
» Tchaikovsky & Chostakovitch : Julia Fischer, V. Petrenko
» Amaury Vassili rend hommage à Mike

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: