Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Opéra "hors sol"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4105
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Opéra "hors sol"   Lun 12 Déc 2011 - 14:22

Le dernier Opéra Magazine rend compte de l'ouverture d'un opéra à Mascate, capitale du Sultanat d'Oman.
Le bâtiment est, assez logiquement compte tenu des moyens du Sultan, superbe, avec une salle plutot de petit format : un millier de place.
Mon premier mouvement a été de me réjouir de cette manifestation de l'universalité et de la vitalité de l'art lyrique.
Mais n'y-a-t-il pas matière aussi à s'inquiéter ?
C'est pour l'instant une coquille vide, qui dispose d'un personnel administratif et commercial, mais d'aucune ressource artistique propre : pas d'orchestre - mais il y a un Royal Oman Symphony Orchestra, ni choeur ou troupe de chanteurs. Les spectacles seront importés "clé en main" dans le cadre d'un accord de partenariat avec le Kennedy Center de Washington.
On peut se poser aussi la question des spectateurs : Mascate est une relativement petite ville comparée à Dubaï, qui concentre une population expatriée non négligeable - je n'ai pas le sentiment que l’intérêt pour la musique soit vraiment présent au Moyen orient alors qu'il est très développé par exemple en Asie orientale.
Ne va-t-on pas assister, comme dans le domaine du sport de haut niveau à une politique du carnet de chèque qui ferait venir dans les émirats des artistes qui se produiraient devant des auditoires clairsemés pour des cachets inaccessibles aux théâtres occidentaux ??

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 6943
Age : 33
Localisation : Aix / Marseille
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Opéra "hors sol"   Lun 12 Déc 2011 - 15:35

Et quand bien même ?...

Les Émirats mènent une politique culturelle d'importation de "marques" à valeur de prestige ajouté, même quand le produit ne correspond pas à grand chose dans la culture locale. Ainsi du Louvre, du Guggenheim, ou de la Sorbonne. Que le sultanat d'Oman ajoute un opéra à la liste ne me choque pas profondément. Quelques chanteurs stars ajouteront une ou deux dates supplémentaires à leurs tournées, et après ? Il n'est même pas dit qu'il soit nécessaire pour cela d'enlever une date à leurs prestations ailleurs dans le monde. Et même si c'était le cas, vu le caractère ponctuel de la chose, et le "marché" lyrique étant ce qu'il est, ça me dérangerait moins que de savoir que l'on fait commerce d'œuvres d'art qui sont retirées, des mois durant, de devant les yeux des visiteurs des musées français pour être envoyées à Abu Dhabi - ou même que le cas des professeurs qui désertent pour deux semaines leurs étudiants parisiens, pour aller donner des concentrés de cours "universitaires" tous frais payés et dans des conditions assez idéales à Dubaï (cela dit, je serais prof à la Sorbonne, pas sûr que je ne candidaterais pas aussi).





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4105
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Opéra "hors sol"   Lun 12 Déc 2011 - 16:08

Si cela reste très marginal, tu auras raison.

Mais c'est susceptible de s'étendre parce que notamment ces potentats ont une tendance à vouloir copier - si possible en mieux - ce que font leurs petits camarades, sans préjudice de ce qui peut se passer aussi dans des endroits comme Singapour ou Hong Kong, qui se sont dotés aussi de structures similaires, tout autant démunies de ressources artistiques locales.
Les capacités des artistes et leurs disponibilités ne sont pas illimitées, on pourrait avoir des phénomènes d'éviction comparables à ce qu'on constate dans le domaine des arts plastiques où les grands musées ne sont plus capables de lutter contre des fondations privées du type Getty pour l'acquisition de certaines oeuvres.

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 6943
Age : 33
Localisation : Aix / Marseille
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Opéra "hors sol"   Lun 12 Déc 2011 - 16:14

Certes. Cela dit, il n'y a (j'espère) pas que le cachet qui rentre en compte dans le choix d'une prestation pour un artiste - en tout cas pour ceux qui ont les moyens de choisir, bien sûr. Et même parmi les motivations les moins ouvertement "avouables", il y a la recherche du prestige. Or je pense qu'il y a encore beaucoup de marge avant que chanter à Mascate ou à Dubaï devienne aussi prestigieux que chanter à l'Opéra Garnier, à la Scala ou à Bayreuth... Bon, c'est sûr, si en revanche le choix doit se faire entre Dubaï et Marseille, ça va peut-être plus vite devenir tangent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Opéra "hors sol"   Lun 12 Déc 2011 - 19:02

Bien sûr qu'il y a des raisons de s'inquiéter. Maintenant, on sait aussi comment fonctionne la « culture » dans cette région. De même qu'en foot ils essaient de recruter des vieilles stars cramées, de même en musique on peut supposer qu'ils mettront des millions pour recruter des chanteurs dont la date de péremption est dépassée, et à la baguette des noms à la Bonynge ou Levine. Pas trop de danger pour la création. Oui, Alagna ou Dessay risquent fort d'aller chercher un chèque là-bas, mais je ne crois pas que ça manquera vraiment, au contraire ça peut même permettre de voir certaines maisons européennes, battues sur le business model du star système, se recentrer sur une réflexion un peu plus cohérente.
Le risque existe cependant de voir des phénomènes vocaux tout jeunes partir là-bas. Qui sait si la nouvelle Bartoli ou le nouveau Jaroussky ne vont pas partir là-bas chanter un peu n'importe quoi et gâcher leur carrière contre des millions ? Qui sait... Bah oui c'est un risque, mais toute carrière est risquée, et tant pis pour ceux qui feront les mauvais choix.
Revenir en haut Aller en bas
Pat17
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1191
Age : 54
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Opéra "hors sol"   Ven 16 Déc 2011 - 18:00

Montfort a écrit:
Le dernier Opéra Magazine rend compte de l'ouverture d'un opéra à Mascate, capitale du Sultanat d'Oman.
Le bâtiment est, assez logiquement compte tenu des moyens du Sultan, superbe, avec une salle plutot de petit format : un millier de place.
Mon premier mouvement a été de me réjouir de cette manifestation de l'universalité et de la vitalité de l'art lyrique.
Mais n'y-a-t-il pas matière aussi à s'inquiéter ?

Peut-etre convient-il de recadrer la demarche dans son contexte. Wink

Sheikh Qabbous, Sultan d'Oman depuis sa prise de pouvoir en 1970, eduque en Occident, est un amateur de musique classique. Et meme, de facon tres surprenante, d'orgue ; a tel point que l'orgue de l'opera de Mascate est non seulement le plus grand de la region, mais aussi... l'un des seuls :



Citation :
C'est pour l'instant une coquille vide, qui dispose d'un personnel administratif et commercial, mais d'aucune ressource artistique propre : pas d'orchestre - mais il y a un Royal Oman Symphony Orchestra, ni choeur ou troupe de chanteurs. Les spectacles seront importés "clé en main" dans le cadre d'un accord de partenariat avec le Kennedy Center de Washington.

La ou la demarche est interessante, c'est que l'orchestre symphonique d'Oman est largement compose d'Omanais. Contrairement aux Emirats voisins, le developpement national a Oman est une priorite nationale : il est beaucoup plus frequent de voir des Omanais travailler a tous les niveaux de l'economie que leurs voisins Emiriens.



L'orgue lui-meme a un titulaire, qui toutefois n'est pas resident (il voyage beaucoup entre l'Europe et la region). Sans donc avoir une equipe artistique developpee, il y a une vraie presence, qui j'imagine devrait se developper dans les annees a venir, sauf si evidemment le successeur de Qabbous n'est pas aussi interesse par la musique classique. Et c'est la a mon avis la vraie faiblesse d'Oman : le developpement de la musique classique y est le reflet de la volonte d'un seul homme, sa perennite dependra de la bonne volonte de ses successeurs... Embarassed

Citation :
On peut se poser aussi la question des spectateurs : Mascate est une relativement petite ville comparée à Dubaï, qui concentre une population expatriée non négligeable - je n'ai pas le sentiment que l’intérêt pour la musique soit vraiment présent au Moyen orient alors qu'il est très développé par exemple en Asie orientale.

Sur les 3 millions d'habitants a Oman, il y a environ 24% d'etrangers. C'est peu (notamment par rapport aux Emirats ou le pourcentage est superieur a 90), mais sans doute suffisant pour constituer un noyau d'amateurs interesses. Et puis, Oman beneficie dans la region d'une bonne reputation : c'est un pays qui a une histoire et une culture locale plus developpees que leurs voisins, en plus d'avoir une verdure parfois luxuriante enviee dans tout le Golfe. Donc, il n'est pas rare que les etrangers des pays avoisinants viennent faire une escapade a Mascate.

Citation :
Ne va-t-on pas assister, comme dans le domaine du sport de haut niveau à une politique du carnet de chèque qui ferait venir dans les émirats des artistes qui se produiraient devant des auditoires clairsemés pour des cachets inaccessibles aux théâtres occidentaux ??

La c'est une realite differente. J'avais ete impressionne de lire il y a deux ans que le Royal Symphonic Orchestra de Londres venait pour deux jours de representation a Abu Dhabi. La relative petitesse de l'auditorium d'Emirates Palaces dans lequel ils se sont produits (quelque 1100 places seulement) et le faible cout des billets (j'ai en memoire un prix de 20 euros) n'ont certainement pas permis d'amortir le cout du deplacement des artistes et de leurs instruments. Mais ce n'est pas ici l'important : ce qui compte, c'est le prestige.



A noter cependant que la musique classique est susceptible d'interesser une partie de la population locale : je me souviens d'un vol entre Abu Dhabi et Riyadh ou mon voisin, me voyant dechiffrer des portees avec la methode Dandelot, a fini de fil en aiguille a me parler de Bach. Surprenant quand meme, de la part d'un Saoudien en dishdasha (equivalent local de la djellabah)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat17
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1191
Age : 54
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Opéra "hors sol"   Ven 16 Déc 2011 - 18:03

Octavian a écrit:
Or je pense qu'il y a encore beaucoup de marge avant que chanter à Mascate ou à Dubaï devienne aussi prestigieux que chanter à l'Opéra Garnier, à la Scala ou à Bayreuth...

Dubai non, aucun risque. Si Pavarotti est venu chanter a Dubai, c'est plus une exception qu'une habitude des programmations locales. L'evenementiel musical a Dubai est beaucoup plus concentre vers la chanson anglo-americaine.

C'est l'Emirat d'Abu Dhabi (Abu Dhabi et Al Ain) qui se sont le plus orientees vers le repertoire classique, proposant meme un festival annuel. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 22
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Opéra "hors sol"   Ven 16 Déc 2011 - 18:17

Ah, c'est quelque chose cet auditorium !

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat17
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1191
Age : 54
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Opéra "hors sol"   Sam 17 Déc 2011 - 5:35

Horatio a écrit:
Ah, c'est quelque chose cet auditorium !

A l'image du reste d'Emirates Palace, le seul hotel 7 etoiles au monde (sic). siffle

Ce qui illustre d'ailleurs quelque part la difference d'approche entre Muscate et Abu Dhabi : le premier a ete concu comme une adaptation regionale d'un opera, avec sa decoration neo-mauresque. Le deuxieme s'est contente de faire dans le clinquant, a defaut de tout autre raffinement... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4105
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Opéra "hors sol"   Sam 17 Déc 2011 - 12:45

En mettant ce thème en ligne, je ne soupçonnais pas qu'il y aurait parmi les membres du Forum quelqu'un vivant à Abu Dhabi !
Merci Pat, pour tes commentaires et tes - belles - photos : l'ensemble est vraiment splendide.
C'est rassurant de penser que les citoyens - enfin plutot les sujets - des émirats puissent, eux aussi, se former à la musique, et que l'orchestre du sultanat est composé de musiciens locaux.
Que cette situation reflète les gouts personnels de souverain et puisse etre révoquée par son successeur est la conséquence du régime de monarchie quasi absolue qui prévaut dans ce pays.
Mais je persiste à penser que ce type de démarche est la fois une bénédiction : l'art lyrique continue à développer, mais aussi une préoccupation : y-aura-t-il assez d'artistes pour faire fonctionner tous ces théâtres ?
Si il est vrai que les pays d'Asie orientale : Chine, Corée, Japon forment des artistes de haut niveau en nombre, ce n'est certainement pas -encore - le cas du Moyen orient - les disponibilités des chanteurs en particulier ne sont pas extensibles à l'infini.
J'entends bien que les plus conscients d'entre eux préféreront - pour un cachet moindre - se produire au Met ou au Staatsoper ; mais auront-ils tous ce courage ?
Cette question pourrait peut etre se poser aux USA, probablement pas sous la forme d'une pénurie d'artistes, mais de ressource financières : dans ses mémoires Joseph Volpe s'inquiétait des conséquences de l'ouverture continue de nouvelles salles face à des ressources des mécènes qui restent stables.

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4459
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Opéra "hors sol"   Sam 17 Déc 2011 - 13:35

Montfort a écrit:
y-aura-t-il assez d'artistes pour faire fonctionner tous ces théâtres ?
Si il est vrai que les pays d'Asie orientale : Chine, Corée, Japon forment des artistes de haut niveau en nombre, ce n'est certainement pas -encore - le cas du Moyen orient - les disponibilités des chanteurs en particulier ne sont pas extensibles à l'infini.
J'entends bien que les plus conscients d'entre eux préféreront - pour un cachet moindre - se produire au Met ou au Staatsoper ; mais auront-ils tous ce courage ?
Cette question pourrait peut etre se poser aux USA, probablement pas sous la forme d'une pénurie d'artistes, mais de ressource financières : dans ses mémoires Joseph Volpe s'inquiétait des conséquences de l'ouverture continue de nouvelles salles face à des ressources des mécènes qui restent stables.

Montfort
Enfin bon on ne se pose pas la question quand une salle ouvre à Dijon ou à Leipzig, pourtant elles exigent des artistes aussi, je ne vois pas de quoi s'offusquer pour une salle en plus dans le monde, à part si vraiment on est fan d'Alagna et qu'on ne supporte pas de le voir supprimer une prestation dans la civilisation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4105
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Opéra "hors sol"   Dim 18 Déc 2011 - 9:38

Glocktahr a écrit:
Montfort a écrit:
y-aura-t-il assez d'artistes pour faire fonctionner tous ces théâtres ?
Si il est vrai que les pays d'Asie orientale : Chine, Corée, Japon forment des artistes de haut niveau en nombre, ce n'est certainement pas -encore - le cas du Moyen orient - les disponibilités des chanteurs en particulier ne sont pas extensibles à l'infini.
J'entends bien que les plus conscients d'entre eux préféreront - pour un cachet moindre - se produire au Met ou au Staatsoper ; mais auront-ils tous ce courage ?
Cette question pourrait peut etre se poser aux USA, probablement pas sous la forme d'une pénurie d'artistes, mais de ressource financières : dans ses mémoires Joseph Volpe s'inquiétait des conséquences de l'ouverture continue de nouvelles salles face à des ressources des mécènes qui restent stables.

Montfort
Enfin bon on ne se pose pas la question quand une salle ouvre à Dijon ou à Leipzig, pourtant elles exigent des artistes aussi, je ne vois pas de quoi s'offusquer pour une salle en plus dans le monde, à part si vraiment on est fan d'Alagna et qu'on ne supporte pas de le voir supprimer une prestation dans la civilisation.

La grosse différence c'est que dans les localisations que tu cites, il y a d'importantes ressources artistiques locales, et des écoles qui forment de nouveaux talents... ce qui n'est pas le cas dans les émirats du golfe ou à Singapour.

Montfort



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4459
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Opéra "hors sol"   Dim 18 Déc 2011 - 10:21

Montfort a écrit:
Glocktahr a écrit:
Montfort a écrit:
y-aura-t-il assez d'artistes pour faire fonctionner tous ces théâtres ?
Si il est vrai que les pays d'Asie orientale : Chine, Corée, Japon forment des artistes de haut niveau en nombre, ce n'est certainement pas -encore - le cas du Moyen orient - les disponibilités des chanteurs en particulier ne sont pas extensibles à l'infini.
J'entends bien que les plus conscients d'entre eux préféreront - pour un cachet moindre - se produire au Met ou au Staatsoper ; mais auront-ils tous ce courage ?
Cette question pourrait peut etre se poser aux USA, probablement pas sous la forme d'une pénurie d'artistes, mais de ressource financières : dans ses mémoires Joseph Volpe s'inquiétait des conséquences de l'ouverture continue de nouvelles salles face à des ressources des mécènes qui restent stables.

Montfort
Enfin bon on ne se pose pas la question quand une salle ouvre à Dijon ou à Leipzig, pourtant elles exigent des artistes aussi, je ne vois pas de quoi s'offusquer pour une salle en plus dans le monde, à part si vraiment on est fan d'Alagna et qu'on ne supporte pas de le voir supprimer une prestation dans la civilisation.

La grosse différence c'est que dans les localisations que tu cites, il y a d'importantes ressources artistiques locales, et des écoles qui forment de nouveaux talents... ce qui n'est pas le cas dans les émirats du golfe ou à Singapour.

Montfort



Tu sais à Dijon, les chanteurs sont souvent russes ou anglais, les ressources artistiques locales je ne sais pas si ça a un sens aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat17
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1191
Age : 54
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Opéra "hors sol"   Dim 18 Déc 2011 - 10:57

Montfort a écrit:
Merci Pat, pour tes commentaires et tes - belles - photos : l'ensemble est vraiment splendide.

Seule la photo d'Abu Dhabi est de moi. Celles de Mascate sont issues du site du facteur d'orgue ayant réalisé l'instrument, la maison allemande Klais ( http://www.klais.de/m.php?tx=158&q=muscat ). Wink

Citation :
C'est rassurant de penser que les citoyens - enfin plutot les sujets - des émirats puissent, eux aussi, se former à la musique, et que l'orchestre du sultanat est composé de musiciens locaux.

Attention à distinguer Oman des Emirats. Wink

Non pas que je souhaite chipoter sur un détail, mais parce que la différence entre ces deux pays explique la différence d'approche. Sultan Qabbous (Oman) a bénéficié d'une éducation occidentale, qui l'a sensibilisé à la musique classique. L'Opéra de Mascate est son oeuvre, l'orchestre symphonique est le fruit de sa volonté d'omaniser les structures de son pays.

Le Président des Emirats Arabes Unis, Sheikh Khalifa (ainsi que le prince héritier, Sheikh Mohamed, demi-frère du précédent, et souvent décrit comme le véritable dirigeant du pays) n'ont pas reçu cette éducation, et n'ont pas (à ma connaissance) cette ouverture sur le répertoire classique. D'où une politique culturelle plus basée sur des actions ponctuelles et des chèques généreux. Wink

Citation :
Que cette situation reflète les gouts personnels de souverain et puisse etre révoquée par son successeur est la conséquence du régime de monarchie quasi absolue qui prévaut dans ce pays.

D'autant plus d'ailleurs que Sheikh Qabbous est célibataire, sans enfants. Son successeur sera donc nécessairement issu d'une autre branche de la famille régnante, sans forcément que le Sultan actuel lui ai insuflé cet amour de la musique classique... Embarassed

Citation :
Mais je persiste à penser que ce type de démarche est la fois une bénédiction : l'art lyrique continue à développer, mais aussi une préoccupation : y-aura-t-il assez d'artistes pour faire fonctionner tous ces théâtres ?
Si il est vrai que les pays d'Asie orientale : Chine, Corée, Japon forment des artistes de haut niveau en nombre, ce n'est certainement pas -encore - le cas du Moyen orient - les disponibilités des chanteurs en particulier ne sont pas extensibles à l'infini.

A l'évidence, le personnel artistique déjà présent est pour le moment limité (je ne parle que d'Oman, puisqu'il est totalement inexistant aux Emirats). Donc une programmation majeure ne peut pour l'instant passer que par l'invitation de formations et/ou solistes étrangers. Maintenant, le risque d'assécher les scènes européennes ou américaines est limité : je ne pense pas que la programmation sera jamais très chargée.

A titre anecdotique, le programme à Oman est consultable ici : http://www.rohmuscat.org.om/programmes/calendar

Rien après décembre... pour l'instant. On pourra objecter naturellement que l'Opéra est loin d'être rodé ; mais même en vitesse de croisière, je ne pense pas qu'il y aura une représentation tous les jours !

Quant à Abu Dhabi, le programme la saison 2012 du festival classique n'est pas encore disponible, et pourtant il devrait avoir lieu en Février Mars : http://www.abudhabiclassics.com/

Donc là aussi, il n'y a pas de grand'risque à mon avis d'hémorragie des stars du classique vers la péninsule d'Arabie, du moins pour le moment ! Wink

Citation :
J'entends bien que les plus conscients d'entre eux préféreront - pour un cachet moindre - se produire au Met ou au Staatsoper ; mais auront-ils tous ce courage ?

A voir dans 5 ou 6 ans, pour cette partie du globe à tout le moins. D'ici là, soient les programmes actuels auront pris leur vitesse de croisière, soit ils auront été purement et simplement abandonnés. La continuité dans l'action n'est pas forcément une vertu cardinale dans la région... Embarassed

Citation :
Cette question pourrait peut etre se poser aux USA, probablement pas sous la forme d'une pénurie d'artistes, mais de ressource financières : dans ses mémoires Joseph Volpe s'inquiétait des conséquences de l'ouverture continue de nouvelles salles face à des ressources des mécènes qui restent stables.

Question qui ne se pose pas dans notre cas, puisque le financement est intégralement public. Les sponsors qui apparaissent pour les manifestations culturelles à Abu Dhabi sont exclusivement issus soient des organismes publics (Ministère, Municipalité, Emirat) soient d'entreprises entièrement détenues par l'Etat. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat17
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1191
Age : 54
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Opéra "hors sol"   Dim 18 Déc 2011 - 11:00

Glocktahr a écrit:
Tu sais à Dijon, les chanteurs sont souvent russes ou anglais, les ressources artistiques locales je ne sais pas si ça a un sens aujourd'hui.

Pareil pour toutes les villes de province, sauf peut-être les grandes métropoles comme Lyon, Marseille, Bordeaux, Lille ou Strasbourg. Avec cette différence peut-être que les nouvelles scènes apparaissent peu dans nos pays "anciens", donc si raréfaction par dispersion il y a, je pense que ce ne sera pas du fait de l'évolution européenne ou nord-américaine. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6765
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Opéra "hors sol"   Dim 18 Déc 2011 - 12:17

Pat17 a écrit:


autant la salle de l'Opéra de Mascate est magnifique (et apparemment dotée d'une acoustique éblouissante), autant cet auditorium est tape à l'oeil et moche!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat17
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1191
Age : 54
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Opéra "hors sol"   Dim 18 Déc 2011 - 12:43

Otello a écrit:
autant la salle de l'Opéra de Mascate est magnifique (et apparemment dotée d'une acoustique éblouissante), autant cet auditorium est tape à l'oeil et moche!

Cette différence stylistique résume bien quelque part la différence d'approche entres les deux capitales, dans le domaine culturel et dans tous les autres ! Wink

Maintenant, pour achever de te convaincre (si tant est qu'il en soit besoin) sur le style d'Emirates Palace, tu peux cliquer (à tes risques et périls) sur le lien suivant, où j'avais détaillé ma visite en ces lieux; c'était il y a deux ans de cela, et c'était sur un site de photographie :

http://www.pixelistes.com/forum/emirats-arabes-unis-grand-prix-formule-1-de-yas-island-edition-2011-troisieme-partie-t55861-390.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4105
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Opéra "hors sol"   Mer 12 Déc 2012 - 11:34

l'AFP annonce la nomination du nouveau chef de l'Orchestre Philharmonique du Qatar : il s'agit du violoncelliste (sud ?) coréen Ha-na Chang.
La dépêche souligne qu'il s'agit d'une célébrité - je ne le connais pas, mais mes connaissances en matière de violoncelle sont limitées.
L'orchestre ne comprend dans ses membres à ce jour aucun qatari et il n'y a pas d'informations sur le répertoire, l'audience : est-ce plutôt fréquenté par les locaux ou les expats ??

Montfort

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charles.ogier
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1042
Age : 58
Localisation : Suresnes
Date d'inscription : 24/10/2012

MessageSujet: Re: Opéra "hors sol"   Mer 12 Déc 2012 - 17:09

Octavian a écrit:
Certes. Cela dit, il n'y a (j'espère) pas que le cachet qui rentre en compte dans le choix d'une prestation pour un artiste - en tout cas pour ceux qui ont les moyens de choisir, bien sûr. Et même parmi les motivations les moins ouvertement "avouables", il y a la recherche du prestige. Or je pense qu'il y a encore beaucoup de marge avant que chanter à Mascate ou à Dubaï devienne aussi prestigieux que chanter à l'Opéra Garnier, à la Scala ou à Bayreuth... Bon, c'est sûr, si en revanche le choix doit se faire entre Dubaï et Marseille, ça va peut-être plus vite devenir tangent.

Bon, c'est sûr, si en revanche le choix doit se faire entre Dubaï et Marseille, ça va peut-être plus vite devenir tangent
Tangent? mais, à quoi donc?

Et puis, hésiter entre Dubaï et Marseille, NON MAIS... Il n'y a pas à hésiter, Allons à Marseille!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat17
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1191
Age : 54
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Opéra "hors sol"   Dim 23 Déc 2012 - 11:25

Montfort a écrit:
La dépêche souligne qu'il s'agit d'une célébrité - je ne le connais pas, mais mes connaissances en matière de violoncelle sont limitées.
L'orchestre ne comprend dans ses membres à ce jour aucun qatari et il n'y a pas d'informations sur le répertoire, l'audience : est-ce plutôt fréquenté par les locaux ou les expats ??

Il y a des musiciens qataris (voir la deuxième photo que j'avais posté plus haut), mais je ne suis pas sûr qu'ils aient atteint un niveau leur permettant de jouer sur cette scène... Embarassed

Pour ce qui est de l'audience, je ne pense guère me tromper en supposant que la grande majorité des spectateurs doit être d'origine exogène. Ce n'est qu'une supposition ceci étant, n'ayant jamais eu l'occasion de m'y rendre... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat17
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1191
Age : 54
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Opéra "hors sol"   Dim 23 Déc 2012 - 11:26

charles.ogier a écrit:
Et puis, hésiter entre Dubaï et Marseille, NON MAIS... Il n'y a pas à hésiter, Allons à Marseille!

Tu me permettras de ne pas hésiter dans l'autre sens... Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charles.ogier
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1042
Age : 58
Localisation : Suresnes
Date d'inscription : 24/10/2012

MessageSujet: Re: Opéra "hors sol"   Dim 23 Déc 2012 - 21:23

Pat17 a écrit:
charles.ogier a écrit:
Et puis, hésiter entre Dubaï et Marseille, NON MAIS... Il n'y a pas à hésiter, Allons à Marseille!

Tu me permettras de ne pas hésiter dans l'autre sens... Mr.Red

Aucun problème.
Mais, bon... .Marseille possède des auditeurs et spectateurs (très) avertis, ce qui est indispensable pour créer une atmosphère musicale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat17
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1191
Age : 54
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Opéra "hors sol"   Lun 24 Déc 2012 - 9:58

charles.ogier a écrit:
Pat17 a écrit:
charles.ogier a écrit:
Et puis, hésiter entre Dubaï et Marseille, NON MAIS... Il n'y a pas à hésiter, Allons à Marseille!

Tu me permettras de ne pas hésiter dans l'autre sens... Mr.Red

Aucun problème.
Mais, bon... .Marseille possède des auditeurs et spectateurs (très) avertis, ce qui est indispensable pour créer une atmosphère musicale

Ben oui mais vu que j'habite Dubai, on va dire que Marseille est un peu moins pratique pour moi... siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charles.ogier
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1042
Age : 58
Localisation : Suresnes
Date d'inscription : 24/10/2012

MessageSujet: Re: Opéra "hors sol"   Lun 24 Déc 2012 - 10:41

Pat17 a écrit:
charles.ogier a écrit:
Pat17 a écrit:
charles.ogier a écrit:
Et puis, hésiter entre Dubaï et Marseille, NON MAIS... Il n'y a pas à hésiter, Allons à Marseille!

Tu me permettras de ne pas hésiter dans l'autre sens... Mr.Red

Aucun problème.
Mais, bon... .Marseille possède des auditeurs et spectateurs (très) avertis, ce qui est indispensable pour créer une atmosphère musicale

Ben oui mais vu que j'habite Dubai, on va dire que Marseille est un peu moins pratique pour moi... siffle

Ce n'est même pas du tout , du tout, pratique. L'essentiel est de pouvoir assister à Dubaï à des représentations correctes, et aussi de pouvoir en discuter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Opéra "hors sol"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Opéra "hors sol"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liens (hors musique)
» Benoit Sauvé ... magicien hors normes
» Un instrument hors ligne et unique
» Metallian Hors Série Spécial Festivals 2009
» totalement hors sujet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: