Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 le blues dans touts ses etats............

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Picrotal
Parano lunatique
avatar

Nombre de messages : 12602
Age : 40
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Lun 30 Jan 2012 - 21:08

adriaticoboy a écrit:
Picrotal a écrit:
Xavier a écrit:
Faut voir la date de composition aussi, parce qu'il y a les années de guerre à compter...

Une question qui ne cesse de m'intriguer d'ailleurs... C'est un américain, donc on compte quelles années de guerre ? 1939-1945, sachant que les USA ne sont pas entrés dans le conflit tout de suite ? Et doit-on compter aussi la guerre du Vietnam ? ...
Les années de guerre sont une spécificité de législation française (européenne ?) sur les droits d'auteur qui prend en compte la période pendant laquelle ces droits n'ont pas été normalement rétribués à cause des troubles internationaux. Logiquement, elle s'applique à tous les auteurs/compositeurs, peu importe leur nationalité. Par exemple on peut imaginer qu'on a joué beaucoup de jazz pendant l'Occupation en France sans que les compositeurs américains ne touchent de droits sur ces performances. Le rajout des années de guerre, c'est fait pour réparer ça. Et nous, en tant que résidents français, on doit respecter cette loi. (Ce qui est particulièrement idiot quand ça concerne un compositeur "exotique" qui n'était pas connu et joué à l'époque en France.)

C'est la première fois que j'ai l'explication sur cette fameuse mention des « années de guerre », je comprends mieux la logique à défaut de comprendre le mode de calcul... Et puis il y a un souci sémantique : la guerre d'Algérie compte t-elle, alors qu'elle n'a jamais été définie officiellement comme une guerre, sauf récemment ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nevertrust.over-blog.com
rodolphe738
Mélomane averti


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Lun 30 Jan 2012 - 21:10

Alifie a écrit:
rodolphe738 a écrit:
Ami de la gratte bonjour, un petit topic pour parler ici de vos albums, artiste de blues favoris dans tous les genres confondus…….
voici un petit florilège de ce que le blues jazz a fait de mieux avec Pour commencer le fabuleux jazz blues fusion de john mayall a ecouté sur youtube « Change Your Ways » « Got To Be This Way » « Dry Throat » cet album, qui as sus reconcilier les jazzeux pur et dur avec le blues depuis plus de trente piges est un incontournable…..
Un ptit coup de piano blues maintenant avec le cultissime southside reunion de memphis slim et buddy guy en grande forme « a noté que sur la pochette de l’album buddy ne fume pas que du tabac a rouler »
A écouté sur youtube « Comes To Town” “Good Time Charlie” “How Long Blues”

Intéressant topic, mais tu dois être bien plus amateur de blues que de jazz pour penser qu'ils aient jamais eu besoin d'être "réconciliés" : pas une époque de l'histoire du jazz, y compris pour le jazz cool (au moins pour le style West Coast) et le free, où le blues n'ait été consubstantiel au jazz.

Quant à "Jazz Blues Fusion" de Mayall, je doute qu'il ait enthousiasmé beaucoup d'amateurs purs et durs de jazz, pas plus qu'à la même époque Chicago ou Blood, Sweat & Tears dans un registre voisin. Les Bluesbreakers de cette époque-là renvoient plus à un certain Rythm'n blues, celui de Johnny Otis par exemple.

Ceci étant, John Mayall est incontournable, ne serait-ce que pour avoir permis à Clapton (sans compter Jack Bruce, Peter Green, Mick Taylor, Ainsley Dunbar et autres) de prendre sa pleine dimension au sein des Bluesbreakers après son départ des Yardbirds. C'est donc un bon choix pour ouvrir ce topic, même si moins orthodoxe que J.B. Lenoir, son modèle.





Tu fais erreur alifie, jazz blues fusion de mayall n’est pas accompagné des
Bluesbreakers ! et comme le titre de l’album l’indique il s’agit de jazz blues fusion … de mémoire il doit y avoir freddy robinson, ron selico, Ernie watts au saxo et blue mitchell a la trompette… je te parle de ceux dont je suis sur…..
Pour ce qui est de la réconciliation entre amateur de blues et de jazz, bien sur que l’album de mayall est un réconciliateur ! le blues est l’arrière boutique du jazz, ce dernier est devenus au fil des années une musique élitiste, le simple fait que seul certains bluesman s’y soit penché un peu en incorporant dans leurs partitions des éléments jazz le prouve. Je pense a roy gaines, roy brown, big joe turner etc etc…. et surtout clarence gatemouth brown qui n’ont cessé de vouloir tout au long de leurs carrière décadenassé cette musique pour le plus grand nombre afin que la grande époque de la ragtime ne soit pas totalement obsoléte.
John mayall a aussi découvert keef hartley, coco montoya,mick fleetwood et la liste est longue……..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7140
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Lun 30 Jan 2012 - 21:11

Alifie a écrit:

Sachant que R. Johnson a très peu enregistré et uniquement en 1936 et 1937, je n'arrive pas à en tirer une conclusion, mais tu as peut-être la tête plus juridique que moi.
Si on part du principe que Robert Johnson n'a enregistré que des chansons à lui (et je suis loin d'être certain que c'est le cas), alors son oeuvre tombe dans le domaine public 70 ans après sa mort, plus 8 ans et des poussières pour la WW2: soit 1938 + 70 + 8 = 2016...

Par contre les droits voisins (interprètes/producteurs) sont dégagés depuis belle lurette (1987, 50 ans après la date d'enregistrement).


Dernière édition par adriaticoboy le Lun 30 Jan 2012 - 21:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7140
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Lun 30 Jan 2012 - 21:15

Picrotal a écrit:
adriaticoboy a écrit:
Picrotal a écrit:
Xavier a écrit:
Faut voir la date de composition aussi, parce qu'il y a les années de guerre à compter...

Une question qui ne cesse de m'intriguer d'ailleurs... C'est un américain, donc on compte quelles années de guerre ? 1939-1945, sachant que les USA ne sont pas entrés dans le conflit tout de suite ? Et doit-on compter aussi la guerre du Vietnam ? ...
Les années de guerre sont une spécificité de législation française (européenne ?) sur les droits d'auteur qui prend en compte la période pendant laquelle ces droits n'ont pas été normalement rétribués à cause des troubles internationaux. Logiquement, elle s'applique à tous les auteurs/compositeurs, peu importe leur nationalité. Par exemple on peut imaginer qu'on a joué beaucoup de jazz pendant l'Occupation en France sans que les compositeurs américains ne touchent de droits sur ces performances. Le rajout des années de guerre, c'est fait pour réparer ça. Et nous, en tant que résidents français, on doit respecter cette loi. (Ce qui est particulièrement idiot quand ça concerne un compositeur "exotique" qui n'était pas connu et joué à l'époque en France.)

C'est la première fois que j'ai l'explication sur cette fameuse mention des « années de guerre », je comprends mieux la logique à défaut de comprendre le mode de calcul... Et puis il y a un souci sémantique : la guerre d'Algérie compte t-elle, alors qu'elle n'a jamais été définie officiellement comme une guerre, sauf récemment ?
En fait, ce n'est pas la question. Les "évènements d'Algérie", guerre ou pas officiellement, n'ont pas entraîné de problème dans la gestion des droits d'auteurs, que ce soit au niveau national ou international. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13143
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Lun 30 Jan 2012 - 22:04

rodolphe738 a écrit:
Alifie a écrit:
rodolphe738 a écrit:
Ami de la gratte bonjour, un petit topic pour parler ici de vos albums, artiste de blues favoris dans tous les genres confondus…….
voici un petit florilège de ce que le blues jazz a fait de mieux avec Pour commencer le fabuleux jazz blues fusion de john mayall a ecouté sur youtube « Change Your Ways » « Got To Be This Way » « Dry Throat » cet album, qui as sus reconcilier les jazzeux pur et dur avec le blues depuis plus de trente piges est un incontournable…..
Un ptit coup de piano blues maintenant avec le cultissime southside reunion de memphis slim et buddy guy en grande forme « a noté que sur la pochette de l’album buddy ne fume pas que du tabac a rouler »
A écouté sur youtube « Comes To Town” “Good Time Charlie” “How Long Blues”
Intéressant topic, mais tu dois être bien plus amateur de blues que de jazz pour penser qu'ils aient jamais eu besoin d'être "réconciliés" : pas une époque de l'histoire du jazz, y compris pour le jazz cool (au moins pour le style West Coast) et le free, où le blues n'ait été consubstantiel au jazz.

Quant à "Jazz Blues Fusion" de Mayall, je doute qu'il ait enthousiasmé beaucoup d'amateurs purs et durs de jazz, pas plus qu'à la même époque Chicago ou Blood, Sweat & Tears dans un registre voisin. Les Bluesbreakers de cette époque-là renvoient plus à un certain Rythm'n blues, celui de Johnny Otis par exemple.

Ceci étant, John Mayall est incontournable, ne serait-ce que pour avoir permis à Clapton (sans compter Jack Bruce, Peter Green, Mick Taylor, Ainsley Dunbar et autres) de prendre sa pleine dimension au sein des Bluesbreakers après son départ des Yardbirds. C'est donc un bon choix pour ouvrir ce topic, même si moins orthodoxe que J.B. Lenoir, son modèle.
Tu fais erreur alifie, jazz blues fusion de mayall n’est pas accompagné des
Bluesbreakers ! et comme le titre de l’album l’indique il s’agit de jazz blues fusion … de mémoire il doit y avoir freddy robinson, ron selico, Ernie watts au saxo et blue mitchell a la trompette… je te parle de ceux dont je suis sur…..
Pour ce qui est de la réconciliation entre amateur de blues et de jazz, bien sur que l’album de mayall est un réconciliateur ! le blues est l’arrière boutique du jazz, ce dernier est devenus au fil des années une musique élitiste, le simple fait que seul certains bluesman s’y soit penché un peu en incorporant dans leurs partitions des éléments jazz le prouve. Je pense a roy gaines, roy brown, big joe turner etc etc…. et surtout clarence gatemouth brown qui n’ont cessé de vouloir tout au long de leurs carrière décadenassé cette musique pour le plus grand nombre afin que la grande époque de la ragtime ne soit pas totalement obsoléte.
John mayall a aussi découvert keef hartley, coco montoya,mick fleetwood et la liste est longue……..
Tu as raison pour les Bluesbreakers, puisque Mayall a abandonné cette appellation après s'être installé aux USA pour ne la reprendre que dans les années 1980. Mais il y a musicalement très peu de référence au jazz, malgré le titre et même si Blue Mitchell et Ernie Watts sont bien des musiciens de jazz, dans "Jazz Blues Fusion", très bel album au demeurant, comme tu le dis justement dans ton post initiant le topic.

Le jazz, musique élitiste ? Les 30 000 spectateurs en moyenne du festival Umbria Jazz dans les années 70/80 ne penseraient pas comme toi. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rodolphe738
Mélomane averti


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Mar 31 Jan 2012 - 9:42

Alifie, john mayall les bluesbreakers ont vécus….. ce n’est qu’un nom… un nom qui est entré dans la legende du blues rock mondial et anglish en particulier….. Very Happy
Maintenant a l’écoute de ses deux dernier album et bien que le nom « bluesbreakers » ne soit plus indiqué sur les pochette ne veux pas dire grand-chose…. Ca joue toujours du feu de dieu, Rocky Athas n’a rien a envié a ses illustre prédécesseur ainsi que tout le reste de l’equipe qui ont été choisis « tout comme les bluesbrekers » de la grande époque pour leurs talents respectif et leurs amours du blues…. Ce que mayall ne devait plus trouver en angleterre.
Le nom est parti l’âme reste.
Comme je te l’ai dis mayall fait avant tout du blues ! donc il ne faut pas s’attendre a l’écoute de jazz blues fusion a voir se pointé petrucciani et consorts dans se genre d’enregistrement. Cet album etait un concept « le premier du genre » a vouloir fusionné le blues et un esprit jazz dans une mouture prog . cela est très réussi et reste un album de référence.
Le jazz est devenus une musique élitiste. 30.000 spectateurs, ce n’est pas non plus woodstock amigo ! Si tu prends le chiffre de ventes annuelles mondial du jazz en le comparant a la plupart des grands courants musicaux actuel , tu t’apercevras que c’est vraiment peeneuts ….Ce qui ne veux pas dire que le jazz est une mauvaise musique bien au contraire ! Cependant elle est très loin de susciter l’engouement que nous avons connu en France après guerre dans toutes l’europe qui étant alors totalement submergé par ce courant qui a débarqué sur notre bon vieux continent avec les yankees.
J’ai souvent été dans des festival jazz « montreux » en particulié pour allé voir mes idoles albert collins, buddy guy, etc etc l’ambiance est superbe et la guitar electrique se mélange parfaitement avec les artistes de jazz « pur » même si ce n’est pas ma tasse de thé.
Je ne déteste pas non plus passé quelques soirée au Jazz Club Lionel Hampton , pour découvrir des artistes de blues jazz.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13143
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Mar 31 Jan 2012 - 11:26

rodolphe738 a écrit:
Alifie, john mayall les bluesbreakers ont vécus….. ce n’est qu’un nom… un nom qui est entré dans la legende du blues rock mondial et anglish en particulier….. Very Happy
Maintenant a l’écoute de ses deux dernier album et bien que le nom « bluesbreakers » ne soit plus indiqué sur les pochette ne veux pas dire grand-chose…. Ca joue toujours du feu de dieu, Rocky Athas n’a rien a envié a ses illustre prédécesseur ainsi que tout le reste de l’equipe qui ont été choisis « tout comme les bluesbrekers » de la grande époque pour leurs talents respectif et leurs amours du blues…. Ce que mayall ne devait plus trouver en angleterre.
Le nom est parti l’âme reste.
Comme je te l’ai dis mayall fait avant tout du blues ! donc il ne faut pas s’attendre a l’écoute de jazz blues fusion a voir se pointé petrucciani et consorts dans se genre d’enregistrement. Cet album etait un concept « le premier du genre » a vouloir fusionné le blues et un esprit jazz dans une mouture prog . cela est très réussi et reste un album de référence.
Le jazz est devenus une musique élitiste. 30.000 spectateurs, ce n’est pas non plus woodstock amigo ! Si tu prends le chiffre de ventes annuelles mondial du jazz en le comparant a la plupart des grands courants musicaux actuel , tu t’apercevras que c’est vraiment peeneuts ….Ce qui ne veux pas dire que le jazz est une mauvaise musique bien au contraire ! Cependant elle est très loin de susciter l’engouement que nous avons connu en France après guerre dans toutes l’europe qui étant alors totalement submergé par ce courant qui a débarqué sur notre bon vieux continent avec les yankees.
J’ai souvent été dans des festival jazz « montreux » en particulié pour allé voir mes idoles albert collins, buddy guy, etc etc l’ambiance est superbe et la guitar electrique se mélange parfaitement avec les artistes de jazz « pur » même si ce n’est pas ma tasse de thé.
Je ne déteste pas non plus passé quelques soirée au Jazz Club Lionel Hampton , pour découvrir des artistes de blues jazz.
Un point d'accord entre nous : c'était une bonne idée de ta part de commencer ce fil en évoquant John Mayall. Sans le british blues, les Stones, les London sessions de Howlin' Wolf, etc ... que serait devenu le blues, qui était réduit au rang de musique folklorique, pour aller vite, au début des années 60 ?

Pour le reste, c'est certain que le jazz moderne, celui que tu trouves élitiste visiblement, est moins directement compatible avec le blues que celui qui a précédé (Big Joe Turner & Basie pour aller vite aussi), mais tu peux par exemple écouter Charlie Mingus, dont la toute la musique baigne dans le blues où encore le jazz dit funky (les Jazz Messengers, Horace Silver, etc ...) qui lui est totalement dédié.

Blues et jazz ont connu des développements séparés, dès les débuts du jazz, dont le blues n'était que l'un des constituants. Dans son évolution, le blues est resté une musique plutôt simple harmoniquement comme rythmiquement quand le jazz, du fait des ses influences diverses et de son propre cheminement, a lui évolué vers plus de complexité.

Après, l'élitisme ne se mesure pas forcément au regard de la diffusion d'une musique. Combien de spectateurs ou de ventes de cds pour les bluesmen contemporains, qui ont souvent du mal à se produire, voire à vivre de leur musique ? Ce qui n'empêche pas le blues de rester vivant et inventif en allant se nourrir d'autres influences, comme le "Rasta Blues Experience" de Corey Harris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rodolphe738
Mélomane averti


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Mar 31 Jan 2012 - 12:48

Le blues ne se contente pas de n’être qu’un des constituant du développement du jazz il en ai la racine c’est totalement différent… ensuite essayé d’argumenté un délire folklorique a un courant musical qui est la base du jazz et du rock est un peu comme insulté son papa ! Je passe mon tour….. Le blues n’est absolument pas a comparé avec le reggæ ou la country music ! il a sus évolué a sa façons en produisant non seulement les courants musicaux sus mentionné mais qui plus est, a de tout temps produits des musiciens d’exception certains des exemple que tu cite en référence en font parties. « surtout guitariste » dans le rock notamment. Sans la base blues pas de stones amigo ….. Les metaleux en serais réduit à jouer les zombies maquillés comme des carrés d’as dans les cirques et non dans les cimetières !
Ensuite le jazz dit moderne qui a un auditoire élitiste c'est-à-dire difficilement accessible au commun des mortels peut tout a fait se mesurer au nombre de vente ! C’est d’ailleurs de se point de vue que les maisons disque voient les choses quand il décide de produire ou surproduire un artiste ! Cela reste de toutes façons pour un auditoire très restreint. Il n’y a pas que des miles davis dans le jazz et c’est bien dommage.
Pour finir, le blues est toujours resté accessible, c’est un courant musical qui est resté fidèle a lui-même et qui bouillonnent toujours, des accords simple même dans ses résurgences, des artistes élevé au rang d’icône absolue « y compris pour la scene rock actuel » le blues a connus aussi des développement funky sans avoir dû nécessairement passé par le jazz, écoute l’œuvre d’Albert King … des album comme « funky london » qui est un album de legende ou encore a wanna get funky etc etc etc…… toujours en restant lui-même le PAPA le boss de la maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rodolphe738
Mélomane averti


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Mar 31 Jan 2012 - 13:13

encore un exemple de blues inventif et bouillonant qui rencontre un enorme succés mondial et qui n'en ai qu'a ses prémices..
Le blues touareg.
J'essaierais dans quelques temps de faire un petit post la dessus..... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13143
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Mar 31 Jan 2012 - 13:29

rodolphe738 a écrit:
Le blues ne se contente pas de n’être qu’un des constituant du développement du jazz il en ai la racine c’est totalement différent… ensuite essayé d’argumenté un délire folklorique a un courant musical qui est la base du jazz et du rock est un peu comme insulté son papa ! Je passe mon tour….. Le blues n’est absolument pas a comparé avec le reggæ ou la country music ! il a sus évolué a sa façons en produisant non seulement les courants musicaux sus mentionné mais qui plus est, a de tout temps produits des musiciens d’exception certains des exemple que tu cite en référence en font parties. « surtout guitariste » dans le rock notamment. Sans la base blues pas de stones amigo ….. Les metaleux en serais réduit à jouer les zombies maquillés comme des carrés d’as dans les cirques et non dans les cimetières !
Ensuite le jazz dit moderne qui a un auditoire élitiste c'est-à-dire difficilement accessible au commun des mortels peut tout a fait se mesurer au nombre de vente ! C’est d’ailleurs de se point de vue que les maisons disque voient les choses quand il décide de produire ou surproduire un artiste ! Cela reste de toutes façons pour un auditoire très restreint. Il n’y a pas que des miles davis dans le jazz et c’est bien dommage.
Pour finir, le blues est toujours resté accessible, c’est un courant musical qui est resté fidèle a lui-même et qui bouillonnent toujours, des accords simple même dans ses résurgences, des artistes élevé au rang d’icône absolue « y compris pour la scene rock actuel » le blues a connus aussi des développement funky sans avoir dû nécessairement passé par le jazz, écoute l’œuvre d’Albert King … des album comme « funky london » qui est un album de legende ou encore a wanna get funky etc etc etc…… toujours en restant lui-même le PAPA le boss de la maison.

Je crois que tu interprètes mal mes propos, qui ne sont en rien une remise en cause du blues et de son importance majeure, bien au contraire (mais je me suis peut-être mal exprimé). Je passe donc mon tour aussi, puisqu'il ne semble pas possible de nous comprendre. Mais comme l'écrivait Cocotier dans ce fil, nous nous rejoindrons certainement sur d'autres sujets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rodolphe738
Mélomane averti


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Mar 31 Jan 2012 - 14:06

Non je ne pense pas avoir mal interprété tes propos j’essaie juste de remettre les choses a leurs place afin justement de pouvoir en discuter sur des bases un peu plus « juste » on ne peux pas dire que le blues est un des constituant du jazz alors qu’il en ai le papa ! C’est comme dire que « Blues from Laurel Canyon » est le meilleur album blues de chez blanco ! Alors qu’il y as tout de même de sacré référence qui le dépasse haut la main et a tout point de vue …. C’est un peu subjectif quand même…….
Que le jazz est évolué jusqu'à mener sa propre route est indéniable, ce que je lui reproche c’est d’avoir sombrer dans une sorte de clandestinité et s’être destiné qu’a un auditoire « confidentiel » et peu accessible pour le grand public.
Je vois de temps a autre des coup de pied de la part de certain bluesman, récemment clapton, BB king, lee hooker avec marsalis…… mais l’inverse est beaucoup plus rare… je trouve cela assez dommage, car les gens qui comme moi cherche depuis des années a rentré dans cette musique pour l’apprécier a sa juste valeurs ne trouvent pas d’artiste de jazz pour leurs donné la main…..
Il y a eus clapton pour démocratiser le blues auprés du grand public, mils davis …. Mais dans le jazz actuel qui ?
A moins de se farcir les mièvreries habituel de Diana a Krall ou Lisa ekhdal…….
Je ne comprends pas bien ta réaction face a mon propos, mais peux-être me suis-je mal exprimé moi aussi ?
Tu a l’air de t’y connaître en jazz et cela seras un plaisir pour moi d’en discuter ensemble.
Maintenant si tu préfère disparaître dans le cocotier....... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13143
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Mar 31 Jan 2012 - 14:53

rodolphe738 a écrit:
Non je ne pense pas avoir mal interprété tes propos j’essaie juste de remettre les choses a leurs place afin justement de pouvoir en discuter sur des bases un peu plus « juste » on ne peux pas dire que le blues est un des constituant du jazz alors qu’il en ai le papa ! C’est comme dire que « Blues from Laurel Canyon » est le meilleur album blues de chez blanco ! Alors qu’il y as tout de même de sacré référence qui le dépasse haut la main et a tout point de vue …. C’est un peu subjectif quand même…….
Que le jazz est évolué jusqu'à mener sa propre route est indéniable, ce que je lui reproche c’est d’avoir sombrer dans une sorte de clandestinité et s’être destiné qu’a un auditoire « confidentiel » et peu accessible pour le grand public.
Je vois de temps a autre des coup de pied de la part de certain bluesman, récemment clapton, BB king, lee hooker avec marsalis…… mais l’inverse est beaucoup plus rare… je trouve cela assez dommage, car les gens qui comme moi cherche depuis des années a rentré dans cette musique pour l’apprécier a sa juste valeurs ne trouvent pas d’artiste de jazz pour leurs donné la main…..
Il y a eus clapton pour démocratiser le blues auprés du grand public, mils davis …. Mais dans le jazz actuel qui ?
A moins de se farcir les mièvreries habituel de Diana a Krall ou Lisa ekhdal…….
Je ne comprends pas bien ta réaction face a mon propos, mais peux-être me suis-je mal exprimé moi aussi ?
Tu a l’air de t’y connaître en jazz et cela seras un plaisir pour moi d’en discuter ensemble.
Maintenant si tu préfère disparaître dans le cocotier....... Very Happy
Plutôt en mp alors, ce n'est peut-être pas la peine de faire du flood (je crains qu'on ait déja commencé) avec une discussion qui semble-t-il ne concerne que nous deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rodolphe738
Mélomane averti


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Mar 31 Jan 2012 - 22:07

Ok , je t'ai répondus Wink le mieux est d'en resté a la teneur de se topic qui est le blues dans tout ses état cela eviteras les flood.
Connais tu les deux album d'albert king cité re ref plus haut ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13143
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Jeu 2 Fév 2012 - 12:39

Suite à notre sympathique échange en mp (plus facile d'y arrondir les angles) :

Je crois que tu vas un peu vite quand tu considères que le blues est la source unique du jazz. Tu peux y ajouter le ragtime, la musique religieuse et celle de fanfares pour l'essentiel, soit de notables influences de la musique européenne. Ce qui explique que le jazz ait rapidement évolué dans un sens très différent (plus complexe et diversifié) que le blues : "In a Mist" par exemple, de Bix Beiderbecke, un jazzman majeur des années 20, a peu à voir avec le blues et beaucoup plus avec la musique européenne; dès les années 20, les arrangements de Duke Ellington, s'ils se nourrissent du blues (le style "jungle") sont déjà d'une grande sophistication.

Après-guerre, autant le jazz que le blues ont progressivement perdu leur caractère de musique populaire, le jazz parce qu'il a emprunté du fait du be-bop des chemins harmoniquement moins immédiatement accessibles et le blues parce qu'il a été supplanté par le rythm'n blues chez son premier public, le public noir (il n'y a qu'a voir l'évolution du label Chess dans ces années-là). Je schématise un peu, évidemment.

Quand je dis que le blues était réduit au rang de musique folklorique au début des années 60, je veux dire qu'il était sinistré économiquement et considéré (à tort évidemment) ainsi. Il me semble que c'est à la fois l'explosion du blues et du rock anglais (Muddy Waters enregistrant à Londres ou faisant la 1ère partie de nombre de concerts des Stones) et le renouveau de la scène folk américaine (J.L. Hooker revenant à la guitare acoustique dans les 1ers temps du blues revival) qui lui ont permis d'échapper à la catastrophe qui le menaçait en lui ouvrant de nouveaux publics.

Après ça, pas de jazz sans blues évidemment, et encore moins de rock. Et les musiciens de rock ont toujours reconnu ce qu'ils devaient aux bluesmen, particulièrement les Stones (vu récemment encore un concert de Jagger & Richards avec Buddy Guy en invité).

Même le reggae a subi l'influence du blues, ça n'a donc rien d'étonnant qu'un bluesman comme Corey Harris reprenne du Marley.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rodolphe738
Mélomane averti


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Jeu 2 Fév 2012 - 15:12

Ok , pas de soucis, la boucle est bouclé et le malentendus eclaircis Wink
Je crois qu’effectivement je me suis mal fait comprendre je vais reformulé : je n’ai pas dis que le blues était la source unique du jazz , mais la racine ! Un peu comme le boulangé fait une pâte a pain et décide d’en accommodé une partie avec de la sauce tomate pour en faire une pizza, une autre partie pour en faire une pissaladiere et ainsi de suite jusqu'à plus soif !
Un bon bouquin valant mieux q’un long discours , je te recommande de lire « le peuple du blues de leroi jones, ou toutes l’histoires du blues est retracé , du jazz primaire qui est apparus avant la ragtime jusqu'à sa véritable naissance et son émancipation quasi définitive. Ce bouquin est truffé de référence « vérifiable » et est une véritable bible, pour qui veux comprendre les tenants et les aboutissants du blues et du jazz, comment il est né, pourquoi, et dans quel contexte social.
C’est très intéressant……..
Ce que tu dis à propos blues des années 60 est parfaitement exact « je comprends mieux ton propos en ses termes » mais il ne faut pas oublié que muddy waters électrisa le blues et lui donnas les bases du rock pur et dur… il était donc normal que les stones, clapton et autres redonne la monnaie de la piece a muddy waters, wolf, albert king et consorts…… en ce qui concerne le blues revival muddy waters dois une fière chandelle a johnny winters qui non seulement relança sa carrière dans les années 70 mais prouvas a la scène rock de l’époque qu’ils n’avait rien inventé et que les guitariste de blues n’était pas manchot ! Avec l’avènement de guitariste comme winter et clapton entre autre le blues a changé d’orientation et s’est ouvert un publique bien plus élargis……..
Pour ce qui est du regae, le blues compte dans ses influences bon nombre de courant musicaux.. Ils sont innombrable du swamp au cajun, big band et j’en passe…….
Je vais écouté tes refs ce soir, malheureusement je ne peux pas te donné les miennes, car elle n’existe pas sur le web… cependant ton avis calé et tes connaissance du jazz sont assez pointus pour accroître ma curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
néthou
JazzAuNeth
avatar

Nombre de messages : 1509
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Jeu 2 Fév 2012 - 22:27

Alifie a écrit:
Après-guerre, autant le jazz que le blues ont progressivement perdu leur caractère de musique populaire, le jazz parce qu'il a emprunté du fait du be-bop des chemins harmoniquement moins immédiatement accessibles et le blues parce qu'il a été supplanté par le rythm'n blues chez son premier public, le public noir (il n'y a qu'a voir l'évolution du label Chess dans ces années-là). Je schématise un peu, évidemment.
Si je puis me permettre... Very Happy
Je nuancerais ton propos sur l'évolution du jazz après-guerre; à l'aube des années 40 se sont développées en son sein des évolutions encore très jazz mais qui annoncent le rythm'n blues, comme Louis Jordan le précurseur avec ses Tympany Five, rythmique de feu avec sax déchaîné devant, où le ténor va peu à peu s'imposer dans ce style de petites formations, qui jouent plus "simple" (mais souvent diablement efficace !) des trucs qui permettent la danse et sont plus viables économiquement qu'un big band, lesquels commencent à péricliter jusqu'à disparaître à la fin de la décennie, temporairement pour Basie ou Ellington, définitivement pour Lunceford, Chick Webb, Andy Kirk, Mac Shann et autres. On retrouve aussi de ce style punchy dans l'orchestre d'Hampton, mais qui grave aussi avec le chanteur Sonny Parker des titres qui préfigurent beaucoup Presley et le premier rock. Lequel prend clairement ses racines dans le rythm'n blues pour ensuite évoluer vers le rock anglais des Stones, Who ou même des Beatles.
Il est clair que le bop marque l'évolution du jazz, encore que je dirais plus ses musiciens, Parker, Dizzy et les batteurs (Kenny Clarke et Max Roach en tête) que le style lui-même: par exemple toute la musique West Coast est une branche du jazz qui ne descend pas directement du bop mais puise aussi beaucoup chez Lester Young et avec un goût du beau son et des beaux arrangements qu'il n'y a pas dans le bop. Alors que le hard bop est dans la continuité, jusqu'à ce que Coltrane arrive auprès de Miles Davis, s'affirme clairement dans son court passage avec Monk et devienne la référence de tous les jeunes musiciens qui vont (Dolphy, Ornette Coleman) aller plus loin de suite après.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13143
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Jeu 2 Fév 2012 - 23:59

néthou a écrit:
Si je puis me permettre... Very Happy
Tu peux, surtout avec un tel avatar. Wink

Comme je le précisais, je schématisais à l'attention de Rodolphe, pour qui le jazz, entre le swing et le Miles Davis électrique des dernières années, est un trou noir incompréhensible et et à peu près inaudible (cf. plus haut sur le topic).

Nous avons eu entre temps l'occasion d'échanger en mp, pour lever un malentendu qui risquait de polluer le fil, et j'en ai profité pour lui proposer quelques pistes d'écoute, pas forcément évidentes à trouver : Roland Kirk par exemple, plutôt que Mingus, que j'évoquais plus haut dans le fil, mais qui, le concernant, n'est pas forcément une bonne idée en 1ère intention (probablement un peu trop débridé ou cahotique pour lui).

Si tu vois toi aussi des suggestions d'écoute qui pourraient lui permettre d'aborder le jazz moderne en dépassant la vision qu'il en a jusqu'ici, à savoir une musique élitiste et probablement assez hermétique, je suis certain qu'elles seront aussi pertinentes que bienvenues pour lui.

Sinon, rien à ajouter à ton post, car on ne saurait mieux dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéphire
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1082
Localisation : Comté de Provence
Date d'inscription : 17/11/2010

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Ven 3 Fév 2012 - 8:07

Bonjour, vous citez des musiciens qui me parlent et sans aucune agressivité, aussi si on peut échanger de cette manière pour avancer, je suis partant; aujourd'hui je suis 100% musique classique car je ne vois rien de signifiant ailleurs.
Le post sur le blues relance une approche rationnelle il me semble sur "autres musiques", le blues par défintion étant pour moi le chant des noirs réduits à l'esclavage, maintenant beaucoup de blancs ont repris les mêmes racines, et certains noirs même s'en sont éloignés (période Miles "in a silent way", je lui en veut un peu pour adorer sa période avec Parker).
Comme l'indique le post "dans tous ses états", si vous avez dans la musique actuelle des pistes, je suis curieux. Si l'on respecte le titre, sont inclus toute musique sincère qui rend compte du monde d'aujourd'hui sans mercantilisme et sans pathos (avec réalisme).
Sinon on peut ouvrir un post sur le premier Soft Machine ou l' Ornette Coleman rendant hommage à Coltrane, je suis partant!
Daniel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rodolphe738
Mélomane averti


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Ven 3 Fév 2012 - 9:44

Zephire.......
Clarence gatemouth brown album: gate swing et American music texas style. Ne pas se fier au titre, on est ici dans du swing avec grand orchestre style big band agrémenté de guitar sauce gathemouth.
T bone walker : album good feelin
Roy gaines: album: I got the T-bone Walkers blues. “ alifie” le titre que je t’avais envoyé viens de cet artiste et album et pas de t-bone Walker en personne. On va y arriver lol……..
Roy gaines album : superman.
Ses quelques albums que je cite en ref sont a mon sens, des albums qui penche volontairement plus sur le jazz que le blues……..
Se sont a l’heure actuel les seul disque de jazz « blues jazz » que je venere, avec" Stomp" de duke robillard , qui a reçus un grammy " de mémoire" pour cet album swing.
Les albums que je possede dans se style sont au nombre d'une vingtaine ! il doit certainement existé d'autre reference, mais je peine jusqu'a present pour en dégoté d'autre ormis les big joe et consorts......
ses albums sont tellement bon " souvent remasterisé sous des labels jazz" que cela m'a poussé a entretenir ma curiosité sur le jazz qui est effectivement une musique qui ne me parle pas " jusqu'a présent" dans sa mouture moderne du moins.
Voila j'espere t'avoir donné envie d'eouté ses albums, si tu souhaite des reference plus electrique il n'y a pas de probleme Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéphire
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1082
Localisation : Comté de Provence
Date d'inscription : 17/11/2010

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Ven 3 Fév 2012 - 11:41

J'ai écouté "same old blues" et le morceau à l'harmonica avec les Cannet Heat de l'époque du double album de "Living the blues" ; j'aime beaucoup; il va vraiment dans tous les styles du big band à Louis Amstrong en passant par beaucoup d'influences; j'écouterais plus attentivement un soir.
C'est peut-être un autre post qu'il faut créer, parce je parlais de création aujourd'hui, comme à l'époque la fin du premier Soft Machine avec Wyat à la batterie, l'intro d'"Electric Ladyland" "and the Gods made love", l'intro du "blues from the Laurel Canyon" où Mick Taylor avant la voix roque de John Mayal enfume tout le monde, l'intro de "Strictly personnal" de Beefheart où l'on entend son coeur battre sur une guitare dont on arrache les cordes...
C'est ce côté expérimental que je recherche dans la musique, pour aller dans des endroits où personne n'est allé . C'était ma question. Actuellement je découvre ce que ne connaissais pas (Wagner surtout) et il y a des univers infinis qui me conviennent dans la création contemporaine (Dutilleux que je veux écouter en regardant les étoiles l'été prochain), mais s'il existe quelque avancée dans une musique "populaire", je suis à l'écoute.
C'est du très bon blues, Clarence Brown, merci de me l'avoir fait découvrir, je connaissais Buddy Guy, Allison père et fils (que j'ai vus sur scène), mais lui pas du tout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rodolphe738
Mélomane averti


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Ven 3 Fév 2012 - 12:51

Tu devrais essayer buddy mils batteur attitré d’Hendrix, qui a fait un album de toutes beauté matinée de soul funk très classe, tu retrouveras dans cette album une très net influence du jimmy hendryx experience de la grande époque ! avec flutio et tout le tremblement.. Album : Them Changes.
Pour ce qui est du blues plus expérimental a notre époque, je te suggère de te tourné vers le blues touareg, qui est en train tout simplement de réinventé le genre. L’album halfred de keef hartley « batteur de John Mayall « qui a réussis le tour de force ,dans cette album du moins, de réunir pas mal de référence jazzy, funk, avec pas mal de percussion travaillé en studio. « Alifie t’en parleras ». Dans un genre nettement plus expérimental toujours a notre époque et sans rentré dans le blues pur, ce que fait Alan Wider avec recoil devrais être dans la lignée de ta recherche….. l’album : subHuman ….. Un grand moment ! Tu peux prendre les deux précèdent album aussi…….
Dans un blues d’apparence plus classique mais néanmoins complètement déjanté et et bien arrosé, deux RL Burnside incontournable. « a ass pocket a whiskey » et MR WIZARD » .
Pour gatmouth , c’etait un des seul bluesman a savoir absolument tout joué dans le blues……. Toujours avec finesse et bon goût. Tu peux prendre les yeux fermé tout ses album…. A chaque écoute d’une de ses œuvres tu voyageras dans un univers musical différent, tout en restant dans le blues.
Certainement le bluesman qui a le moins cabotiné, toutes époque confondus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rodolphe738
Mélomane averti


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Ven 3 Fév 2012 - 13:04

Je te recommande aussi pappy john band…. Muddy waters avait du sang cherokee dans les veines, howlin wolf du sang choctaw.
Concernant cet aspect peu connus du blues mais néanmoins très surprenant tu trouveras dans cette voie aussi de quoi satisfaire ton envie de prospection.
Il existe aussi une compil de blues indien extraordinaire sortis il y a 2 ans " de mémoire" et dont je ne me souviens plus du titre… dés que j’aurais un peu plus de temps je te donnerais la ref….
Voila de quoi déjà bien commencé Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13143
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Ven 3 Fév 2012 - 14:19

Je ne m'en sors pas avec l'option citation multiple, donc :

@Zephyre :

Le blues, musique de l'esclavage : à l'inverse de nombreux jazzmen (Archie Shepp par exemple) pour qui la filiation avec le blues est une revendication identitaire et politique (cf. "Le peuple du blues", cité par Rodolphe dans le fil), Miles Davis a lui longtemps refusé d'y être assigné comme "musicien noir", tout comme il refusera plus tard qu'on associe le terme jazz à sa musique. Mais passé "In a Silent Way", album aérien qui doit beaucoup à Joe Zawinul, le blues est extrêmement présent dans sa période électrique.

A propos du 1er Soft Machine, je te recommande le 1er album solo de Robert Wyatt "The end of an ear", qui retrouve cet esprit, dont Soft Machine s'éloignait alors sous l'influence du jazz anglais de l'époque. Quelques années plus tard (je mets un peu à part le groupe "Matching Mole", qu'il a formé en quittant Soft Machine), Robert Wyatt a commencé, à partir de "Rock Bottom" (1974), à composer un univers personnel, souvent sombre mais très inventif, qui est susceptible de t'intéresser, si tu ne le connais pas déjà évidemment.

@Rodolphe :

De mémoire, Roy Gaines a enregistré un album avec Coleman Hawkins, mais c'est dans le registre du jazz que tu connais déjà, et j'espère que tu pourras aussi trouver des passerelles du blues au jazz moderne, pas toujours d'un accès évident, je le reconnais bien volontiers.

J'en profite pour te remercier pour tes excellentes propositions d'écoute, puisque si je l'ai fait en direct, j'avais oublié de le faire sur le topic, désolé. Je vois qu'elles se poursuivent sur le fil : le blues touareg, je suis curieux de découvrir ça !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rodolphe738
Mélomane averti


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Ven 3 Fév 2012 - 19:34

mercie alifie, je connais cet album... Je connaissait un type jadis, qui tenait une petite boutique de disque vers montparnasse " il faut que je retrouve l'adresse" specialisé en jazz et qui connais trés certaienement d'autre artiste de cet époque qui ont oeuvré dans se style particulier.
Robillard, c'est bien mais même si le type est couvert de distinction honorifique sur se genre d'album et que somme toute il est vrais que c'est quand même tres bien...... il manque a mon sens la classe , l'aura , que se genre d'artiste savait degagé de chaque enregistrement.
Et puis il y avais aussi les musicens de session, c'etait pas n'importe qui non plus.....
Alors je te donne le programme de dimanche: je vais commencé par petrucciani album " play" pour me mettre en condition, enquillé sur un grapelli qu'un poto m'a preté et en plat de résistance gil evans " merci " .......... si apres ca cela ne passe toujours pas, j'essayerais avec une bouteille de jack hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rodolphe738
Mélomane averti


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Ven 3 Fév 2012 - 23:00

La compil de blues indien s’appel « indian rezervation » un coffret trois CD regroupant plusieurs artistes Amerindien.
Je viens de le voir en vente sur amazon au prix de 13 euro, ce qui est quasiment donné étant donné la qualité de l’œuvre ici représenté. A sa sortie je l’avais payé plus de 50 euro ….
Donc pour ceux que cela intéresse cet compil est indispensable et demeure une référence du genre.
Pour ce qui concerne le blues touareg voici une sérieuse référence, le groupe malien tiraniwen et son album « tassili » j’ai crus comprendre que alifie appréciait john lee hooker……. Et bien mon cher, tu seras surpris je le pense par ce groupe. En tout cas je te le recommande vivement. Robert plant lui-même est venus joué sur seine avec eux en 2007 et ne cesse d’en faire des éloges.
Les yeux fermé amigo ! Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Lun 12 Aoû 2013 - 1:31

Voilà un fil qui ne remonte pas souvent à la surface. Dommage...

Je viens de me faire une petite orgie d'Eric Clapton dans ses nombeuses reprises de Crossroad, la célèbre chanson de Robert Johnson qui, en 1937, avait scellé là en lettres d'or l'épopée du Delta blues.

I went to the crossroads, fell down on my knees (bis) / Asked the Lord above, have mercy now, Save poor Bob if you please...

Le blues n'a jamais si bien justifié sa valeur de carrefour entre les styles.

Clapton impérial comme toujours, et malgré des versions récentes fabuleuses, rien de tel qu'un retour à 1968 avec Cream. Lecture tellement efficace par des petits Blancs de ce cri de l'âme venu du Sud et monté vers le Nord (comme un écho après les propos enthousiastes échangés autour de Faulkner, ces derniers jours) :

/watch?v=becWr0vc6cA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16045
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Lun 12 Aoû 2013 - 1:48

Pour ma part je n'ai jamais aimé ce guitariste que j'ai toujours trouvé un brin surestimé...Neutral 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Lun 12 Aoû 2013 - 1:55

Môssieur fait le difficile... Rolling Eyes 
C'est très bien Clapton. Mon fils de 20 ans, batteur de rock et très exigeant en la matière, adore.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16045
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Lun 12 Aoû 2013 - 2:07

C'est tout de même un très faible créateur (vision, écriture, singularité).
Si on regarde son legs par rapport à celui de gratteux de sa génération comme Jeff Beck, Jimmy Page ,Jimi Hendrix, Carlos Santana ou Frank Zappa ça fait peur. Shocked 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13143
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Lun 12 Aoû 2013 - 2:18

Il y a au moins la période Bluesbreakers*/Cream/Derek and the Dominoes, où il était à son zénith. Il ne faut pas oublier qu'il s'est après cela confronté à une grave dépression qui l'a laissé beaucoup moins sémillant ensuite.

* qui m'a valu une volée de bois vert à peine entré sur le forum (cf. plus haut sur le fil) : moi qui pensais qu'en prenant comme avatar Wyatt en homme des bois sévère, j'allais éviter les passes d'armes, raté ! hehe ... heureusement, j'ai pu pactiser ensuite avec le bluesophile intraitable que j'avais malencontreusement chatouillé. zen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le faiseur de reines
Mélomane à coucher dehors
avatar

Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 05/02/2012

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Lun 12 Aoû 2013 - 19:03

C'est qui le « bluesophile intraitable » ? Néthou ?* hehe 

* pourtant, celui-ci m'a l'air plus jazzophile que bluesophile…

__________________________

Il y a quand même bien mieux en bluesman : comme — à tout hasard (hehe ) — Junior Kimbrough (que j'écoute présentement).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13143
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Lun 12 Aoû 2013 - 19:12

tutut avec néthou, j'ai immédiatement trouvé la formule paresseuse qui marche à peu près à tous les coups :

Il y a bien longtemps déjà, Alifie a écrit:
Sinon, rien à ajouter à ton post, car on ne saurait mieux dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le faiseur de reines
Mélomane à coucher dehors
avatar

Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 05/02/2012

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Lun 12 Aoû 2013 - 19:42

Et d'autres bluesmen/ gospel singer comme ce :
rev. utah Smith, two wings : /watch?v=53tnAuSDQgU (gospel blues bop qui balance autant qu'un bon vieux bon disque d'hasil adkins) ;
ces obscurs richard brothers avec cet extraordinaire drunk driver's coming : /watch?v=AMxDWt8hTYY

Et en blanc : le divin Dock Boggs et son Old rub alcohol blues : /watch?v=EhvVVH0vkt0 ;
Roscoe Holcomb, graveyard blues /watch?v=6CD5yMpYjtM ;
en un peu plus hillbilly, Charlie Poole, White house blues ;
et de le demi-dieux de la country, Jimmie Rodger — influence majeure pour de nombreux bluesmen dont Howlin' wolf —, par exemple le très beau gamblin bar room blues /watch?v=N5W7q8IsnPs

et puis il y a l'excellent lightnin' hopkins : /watch?v=WN-HajajXME !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le faiseur de reines
Mélomane à coucher dehors
avatar

Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 05/02/2012

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Lun 12 Aoû 2013 - 22:07

alifie, dans ses vertes années (sur le forum), a écrit:
Tu peux y ajouter le ragtime, la musique religieuse et celle de fanfares pour l'essentiel, soit de notables influences de la musique européenne
Le ragtime c'est déjà de la musique blanche (fanfare et classique) récupérée et adaptée par les afro-américains. Et le blues est déjà en grande partie (et plus on tire vers les 60's, plus ça l'est) sous perfusion de la musique blanche (folk, country, etc.).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13143
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Lun 12 Aoû 2013 - 23:00

Tu ne vas pas t'y mettre toi aussi : j'ai déjà donné (pour la Croix-Rouge et les pompiers, comme dit la chanson).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Lun 12 Aoû 2013 - 23:11

Les yeux qui fascinent a écrit:
alifie, dans ses vertes années (sur le forum), a écrit:
Tu peux y ajouter le ragtime, la musique religieuse et celle de fanfares pour l'essentiel, soit de notables influences de la musique européenne
Le ragtime c'est déjà de la musique blanche (fanfare et classique) récupérée et adaptée par les afro-américains. Et le blues est déjà en grande partie (et plus on tire vers les 60's, plus ça l'est) sous perfusion de la musique blanche (folk, country, etc.).
Ne généralisons pas tout de même. Les Blancs ont pillé comme des malades, surtout dans le rock, mais certains résistent aux vautours qui envahissent la scène.

La preuve :

/watch?v=z3Or7huOK7o

On voit bien que Mick Jagger entreprend insolemment de danser la country à côté du grand Muddy Waters.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13143
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Lun 12 Aoû 2013 - 23:18

Débrouillez-vous tous les deux : Zeno peut reprendre les arguments de Rodolphe il y a un an et demi et Yeux ceux d'Alifie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Lun 12 Aoû 2013 - 23:23

Je ne vais quand même pas faire à Rodolphe ce que Jeff Beck a fait à Elmore James !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jordi
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 06/08/2014

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Sam 9 Aoû 2014 - 10:57

arnaud bellemontagne a écrit:
C'est tout de même un très faible créateur (vision, écriture, singularité).
Si on regarde son legs par rapport à celui de gratteux de sa génération comme Jeff Beck, Jimmy Page ,Jimi Hendrix, Carlos Santana ou Frank Zappa ça fait peur. Shocked 


Bof, c'est un peu vain de le comparer à Zappa ou Jeff Beck qui ont apporté certes un vocabulaire guitaristique rock neuf, mais Clapton est sur un autre plan, lui il reste dans le Blues. Forcément il ne peut bouger les lignes aussi facilement. Il l'a fait avec Cream, mais ça l'a vite fatigué, il avait besoin de retrouver le Blues plus proche des origines.

Clapton est un véritable bluesman au phrasé toujours renouvelé, avec des surprises, des fins de phrases mélodiques parfois étonnantes, avec une résolution inattendue.

Personnellement je m'éclate plus en écoutant Clapton qu'en écoutant Duke Robillard qui récite son petit catéchisme blues d'album en album. Clapton change de son, de style et son jeu continue d'évoluer (un peu..) Je le trouve plus audacieux (mais j'avoue il faut bien écouter, repérer quelques moments clés au milieu, souvent d'un arrangement popote, un peu fade)


On a parlé de Stevie Ray Vaughan aussi ici. Franchement, Clapton est plus intéressant que Stevie.   SRV c'est Hendrix+Albert Collins+ Albert King. C'est bien fait (quoique son batteur ait un son de batterie vraiment affreux) mais c'est de l'imitation. Clapton n'imite personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris3
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   Lun 9 Mar 2015 - 22:52

Je suis tombé, un peu par hasard, sur Love in vain (ed. Glénat), une magnifique BD qui célèbre Robert Johnson, ce légendaire musicien mort à 27 ans qui inspira notamment Dylan, Clapton, J. Page, K. Richards, B. Jones ou Hendrix...
Hymne à la musique, hommage sensible à celui dont on a dit qu'il avait vendu son âme au diable, cette bio en noir et blanc possède aussi une indéniable valeur documentaire dans sa description du blues dans le delta du Mississipi.
A lire d'urgence pour tous les amoureux de cet immense guitariste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le blues dans touts ses etats............   

Revenir en haut Aller en bas
 
le blues dans touts ses etats............
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» le blues dans touts ses etats............
» Stage la BF dans tous ses etats 2008
» Recherche musicos pour taper le blues dans le 65
» Le Blues dans le Metal
» Armide dans tous ses états (Agnew/De Negri, OC 06/11/2010)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Autres musiques :: Autres styles-
Sauter vers: