Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Juger une interpretation.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6107
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Juger une interpretation.   Dim 18 Déc 2011 - 23:58

Je suis toujours fasciné par vos esprits extrêmement critiques et surtout aiguisé pour ça. Par exemple (j'invente) quant moi j'entends agréablement une version fraiche et colorée, d'autre me font comprendre avec évidence que c'est aseptisé et mauvais. Je n'ai pas l'esprit critique et en musique l'expérience me manque visiblement pour ça. Mais très franchement je ne crois pas que je pourrais être aussi critique que vous un jour parce que je ne vois pas pourquoi je n'aimerais pas l'excentricité de Bernstein dans Mahler, ou la froideur de Boulez dans Ravel ... enfin tous ce que certains peuvent reprocher à ces interprètes/interprétations que personnellement je trouve au contraire intéressant car elles me permettent d'apprécier l'oeuvre sous un nouveau jour et d'en découvrir pourquoi pas quelques détails que je n'aurais jamais remarqué autrement. Bien entendu quant ça sotte aux oreilles que ça ne va pas, que l'interprétation ne me convient pas ou quoi que ce soit d'autre, là bien entendu je me dis que c'est "nul" et je ne retient pas, mais je ne suis pas en permanence à me dire : ça c'est nul, ça c'est bon. J'apprécie et je prends le temps d'être critique plus tard, sans l'être vraiment complètement.

Je ne penses pas que cela puisse s'apprendre avec des cours, des conseils ou des indices, mais j'ai surement tord et c'est pour cela que je créé un nouveau sujet, pour avoir vos conseils, vos méthodes si vous en avez pour analyser une interprétation. Ce qui faut savoir et faire pour juger si cela va ou ne va pas ... Savoir pourquoi vous n'aimez pas telle ou telle façon d'interpréter ou au contraire pourquoi vous adorez cette autre là.

J'ai regarder de nombreux sujets qui pouvaient se rapprocher de celui-là :
"écoute comparée (principe en lui-même)" par exemple et d'autre, mais aucun n'aborde exactement ce sujet, s'il a lieu d'être et personnellement j'en aurais bien besoin, donc il a lieu d'être Mr.Red

(Désolé d'avance Xavier si je me suis trompé de lieu pour le poster ou quoi que se soit d'autre Mr.Red siffle )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stilgar
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 73
Age : 28
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 10/12/2011

MessageSujet: Re: Juger une interpretation.   Lun 19 Déc 2011 - 9:49

Et bien je crois être dans plus ou moins la même situation. J’écoute, j'apprécie ou pas, mais j'ai du mal à dire pourquoi. Ça va mieux quand je lis après des commentaire : ah oui, les violons sont acides c'est vrais etc. Mais ce n'est pas instinctif. Ce sujet va donc m'être très utile aussi merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12177
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Juger une interpretation.   Lun 19 Déc 2011 - 19:36

Et l'on pourrait même aller plus loin en parlant du pourquoi et du comment l'on n'apprécie point un passage d'une œuvre d'un compositeur que l'on idolâtre...

Exemple (je n'invente pas), J'ai au moins entendu 5 fois aujourd'hui la seconde symphonie de Szymanowski et je ne comprends toujours pas vos commentaires plutôt froids sur la fugue de la seconde partie. Je la trouve quant à moi extraordinaire (pour une fugue) et très inventif (cela ne m'a jamais fait penser à un mauvais BACH...). Alors que votre opinion (pour la plupart) va dans l'autre sens, quasiment en "crachant" sur l’œuvre (je le ressens ainsi quant à moi) juste parce qu'il y a la présence de cette fugue...

Mais revenons sur la question de l'interprétation.

Oui, parfois aussi, j'ai l'impression d'être un vrai néophyte lorsque quelqu'un me dit que l'intégrale des symphonies de Prokofiev par Gergiev c'est nul... Pourtant, j'adore et j'admire sa furie, son sens du grand spectacle (presque à la Bernstein dans la seconde et troisième symphonie) et son côté tragique et touchant à la fois dans la sixième.

Donc, ne t'en fais pas Rach-phaël@, une bonne interprétation reste avant tout une question de goût personnel que chacun perçoit différemment. Cela offre une grande diversité d'opinion. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 23
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Juger une interpretation.   Lun 19 Déc 2011 - 20:03

C'est en forgeant que l'on devient forgeron.

Mr.Red

Voilà, en gros c'est ça. Plus tu écouteras d'œuvre, plus tu seras réceptif à l'interprétation - surtout si tu multiplies les écoutes attentives d'une œuvre, que tu te "spécialises" quelques temps dans une formation de musique (instrument solo, musique de chambre, orchestre,...). A partir du moment où tu connais bien une œuvre, que tu as dans l'oreille quelques enregistrements, et si tu t'intéresses un tant soit peu à la partition en elle-même (compositeur, style, etc.) tu peux sans grosses difficultés devenir intarissable (regarde ce qu'écrit Scherzian, c'est tout bonnement incroyable).
Par contre, il ne faut pas espérer y parvenir pour une première écoute (ou alors tu es très fort) ; personnellement il me faut toujours entre 5 et 10 écoutes attentives pour sortir quelque chose de potable si je ne connais ni l'œuvre ni le compositeur. Alors je bombe le torse en commentant Mahler , mais en parallèle je m'arrache les cheveux sur Szymanowski, Bruckner et Haydn pale ...

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6107
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Juger une interpretation.   Lun 19 Déc 2011 - 20:13

Horatio a écrit:
C'est en forgeant que l'on devient forgeron.

Mr.Red

Voilà, en gros c'est ça. Plus tu écouteras d'œuvre, plus tu seras réceptif à l'interprétation - surtout si tu multiplies les écoutes attentives d'une œuvre, que tu te "spécialises" quelques temps dans une formation de musique (instrument solo, musique de chambre, orchestre,...). A partir du moment où tu connais bien une œuvre, que tu as dans l'oreille quelques enregistrements, et si tu t'intéresses un tant soit peu à la partition en elle-même (compositeur, style, etc.) tu peux sans grosses difficultés devenir intarissable (regarde ce qu'écrit Scherzian, c'est tout bonnement incroyable).
Par contre, il ne faut pas espérer y parvenir pour une première écoute (ou alors tu es très fort) ; personnellement il me faut toujours entre 5 et 10 écoutes attentives pour sortir quelque chose de potable si je ne connais ni l'œuvre ni le compositeur. Alors je bombe le torse en commentant Mahler , mais en parallèle je m'arrache les cheveux sur Szymanowski, Bruckner et Haydn pale ...

Oui exactement. Quant c'est une oeuvre avec laquelle je suis familier tout va très bien et je suis même de plus en plus exigeant. Mais en dehors ça tout comme toi je m'arrache les cheveux Wink mains . Mon gros problème alors c'est que par rapport à vous je suis familiarisé avec encore très peu d'oeuvre, mais ça viendra Very Happy

Maintenant il y a peu être des choses à regarder, même dans une œuvre que l'on découvre, comme un mode d'emploi pour analyser l'interprétation (je suis sûr qu'il y a des mélomanes qui en ont un). C'est le but de ce sujet. Pourquoi pas, ça peu être intéressant de partager les méthodes que chacun à pour juger une interprétation. Par exemple moi qui n'en ai pas ( Mr.Red ) je sais que j'ai quant même une petite habitude qui peut avoir son importance et qui est de regarder la façon qu'à le chef et l'orchestre de gérer le tempo de l'oeuvre et la mise en place des différents parties de chaque instruments ou groupe d'instrument et le naturel de tout ça.


Dernière édition par Rach-phaël06 le Lun 19 Déc 2011 - 20:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12177
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Juger une interpretation.   Lun 19 Déc 2011 - 20:14

Horatio a écrit:
C'est en forgeant que l'on devient forgeron.

Mr.Red

Voilà, en gros c'est ça. Plus tu écouteras d'œuvre, plus tu seras réceptif à l'interprétation - surtout si tu multiplies les écoutes attentives d'une œuvre, que tu te "spécialises" quelques temps dans une formation de musique (instrument solo, musique de chambre, orchestre,...). A partir du moment où tu connais bien une œuvre, que tu as dans l'oreille quelques enregistrements, et si tu t'intéresses un tant soit peu à la partition en elle-même (compositeur, style, etc.) tu peux sans grosses difficultés devenir intarissable (regarde ce qu'écrit Scherzian, c'est tout bonnement incroyable).
Par contre, il ne faut pas espérer y parvenir pour une première écoute (ou alors tu es très fort) ; personnellement il me faut toujours entre 5 et 10 écoutes attentives pour sortir quelque chose de potable si je ne connais ni l'œuvre ni le compositeur. Alors je bombe le torse en commentant Mahler , mais en parallèle je m'arrache les cheveux sur Szymanowski, Bruckner et Haydn pale ...

Tiens, avec moi ça passe l'inverse...


Bravo pour Mahler
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Juger une interpretation.   Lun 19 Déc 2011 - 20:56

Pour analyser une interprétation, il y a deux approches: la technique et l'esthétique.

La technique consiste à se pencher sur la pratique purement instrumentale: là il faut avoir une bonne perception des enjeux de la pratique instrumentale et de la production sonore. Ainsi, l'on peut dire d'un pianiste qu'il a une tenue de note exceptionnelle, c'est-à-dire qu'il parvient à faire sonner une corde pendant une longue durée avec une bonne densité sonore (ce qui n'est pas une mince affaire). Souvent, pratiquer soi-même l'instrument permet d'améliorer cette perception.
Pour juger une oeuvre d'un point de vue technique, il suffit de connaître les paramètres en jeux, qui sont différents suivant la formation, et dont on pourrait dresser la liste. Ce niveau d'analyse reste sans intérêt selon moi si on ne le rattache pas à une analyse esthétique.

L'esthétique consiste à comparer intention du compositeur et résultat expressif de l'interprétation. Les paramètres cette fois-ci seront plutôt la cohérence de la trame harmonique et l'expressivité des inflexions mélodiques, la mise en valeur rythmique ou la clarté contrapuntique.

Tu te rendras vite compte que, bien généralement, une analyse technique qui se révèle négative mène à une analyse esthétique qui l'est tout autant, parce que l'on s'exprime difficilement quand on n'est pas à l'aise techniquement. D'où l'intérêt de le penser dans cet ordre.
Présenté comme ça, ça peut paraître bien rigide et fastueux, mais c'est globalement ce qui se passe dans ma tête, purement intuitivement, donc extrêmement rapidement. C'est une question d'habitude.
D'ailleurs il m'arrive bien souvent en vérité de reconstruire ce que j'entends dans ma tête, par exemple tel phrasé qui serait mal fait, tel relation harmonique qui serait passée à la trappe. Je me repasse instinctivement le passage dans ma tête reconstitué, ça va si vite que je ne perds même pas le fil. Il y a peu d'interprètes chez qui j'essaye d'éviter cela, je déconnecte complètement pour écouter réellement ce qui est dit - et encore, il y a des fois où je ne peux pas m'en empêcher et pour tel ou tel passage, et je me dis "il aurait mieux fallu le faire comme ça". C'est plus fort que moi, complètement instinctif. Il n'y a guère que lorsque j'entends l'expression d'une nécessité intérieure (ex: Yudina dans les Brahms Op.117) que je ne calcule plus rien.

Au bout d'un moment, quand on est familier avec les paramètres techniques en jeu avec le langage du compositeur voire même d'une époque, on est capable de juger une interprétation d'une oeuvre qu'on écoute pour la première fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6107
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Juger une interpretation.   Lun 19 Déc 2011 - 22:39

Merci à toi Percy Bysshe mains Avec ça tu a surement déjà en éclairer plus d'un, dont moi. Je me rend compte que effectivement comme toi j'ai tendance dans une oeuvre que je connais bien à reconstruire se qui ne me convient pas dans ma tête. Se qu'il faut que je fasse c'est m'écouter un peu plus et surtout me poser des questions au lieu d'écouter passivement une musique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Juger une interpretation.   Lun 19 Déc 2011 - 23:30

Rach-phaël06 a écrit:
Merci à toi Percy Bysshe mains Avec ça tu a surement déjà en éclairer plus d'un, dont moi. Je me rend compte que effectivement comme toi j'ai tendance dans une oeuvre que je connais bien à reconstruire se qui ne me convient pas dans ma tête. Se qu'il faut que je fasse c'est m'écouter un peu plus et surtout me poser des questions au lieu d'écouter passivement une musique.

C'est surtout un avantage lorsque l'on écoute des oeuvres qui sont mal servies au disque. Smile Mais il faut savoir aussi se laisser proposer quelque chose, savoir conjuguer écoute active avec disponibilité. Parce que le risque, c'est de ne plus écouter réellement, de tout porter à l'intellect. Tout cela doit se faire en se portant vers le langage, vers une meilleure perception, toujours plus subtile et nuancée. Une chose est sûre: on ne saurait mieux faire qu'écouter dans un premier temps - rien n'empêche quelques petites corrections intuitives lorsque l'on ressent une meilleure cohérence d'après ce que l'on écoute. Mais ne jamais cesser d'écouter - on pense ces choses tellement vite que c'est tout à fait possible de continuer à écouter même en corrigeant tout, en vérité!
Les grands interprètes, et ils sont nombreux, ont tout compris, on a tout à gagner d'être à leur écoute. Car finalement, c'est là tout l'enjeu du mélomane, d'être là et de ressentir le génie lorsqu'il se manifeste, pour participer à cette sorte de communion de pensée. Very Happy C'est très bien que tu t'intéresses à ces enjeux, tu es sur la bonne voie. mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6107
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Juger une interpretation.   Mar 20 Déc 2011 - 0:35

Percy Bysshe a écrit:
Rach-phaël06 a écrit:
Merci à toi Percy Bysshe mains Avec ça tu a surement déjà en éclairer plus d'un, dont moi. Je me rend compte que effectivement comme toi j'ai tendance dans une oeuvre que je connais bien à reconstruire se qui ne me convient pas dans ma tête. Se qu'il faut que je fasse c'est m'écouter un peu plus et surtout me poser des questions au lieu d'écouter passivement une musique.

C'est surtout un avantage lorsque l'on écoute des oeuvres qui sont mal servies au disque. Smile Mais il faut savoir aussi se laisser proposer quelque chose, savoir conjuguer écoute active avec disponibilité. Parce que le risque, c'est de ne plus écouter réellement, de tout porter à l'intellect. Tout cela doit se faire en se portant vers le langage, vers une meilleure perception, toujours plus subtile et nuancée. Une chose est sûre: on ne saurait mieux faire qu'écouter dans un premier temps - rien n'empêche quelques petites corrections intuitives lorsque l'on ressent une meilleure cohérence d'après ce que l'on écoute. Mais ne jamais cesser d'écouter - on pense ces choses tellement vite que c'est tout à fait possible de continuer à écouter même en corrigeant tout, en vérité!
Les grands interprètes, et ils sont nombreux, ont tout compris, on a tout à gagner d'être à leur écoute. Car finalement, c'est là tout l'enjeu du mélomane, d'être là et de ressentir le génie lorsqu'il se manifeste, pour participer à cette sorte de communion de pensée. Very Happy C'est très bien que tu t'intéresses à ces enjeux, tu es sur la bonne voie. mains
Merci pour tes conseils mains (et le petit bisou spécial noël kiss ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Juger une interpretation.   Mar 20 Déc 2011 - 0:48

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niccolo.P
Néophyte


Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 16/12/2011

MessageSujet: Re: Juger une interpretation.   Mar 3 Jan 2012 - 19:36

Bonsoir

Juger d'une interprétation est forcément subjectif. Car les paramètres qui la composent sont nombreux, sans parler de l'adéquation entre l'interprète et le mélomane... Et cela peut dépendre du contexte ou moment de l'écoute.
Pour ma part, j'ai tendance à apprécier pour le violon un son plein. Pour le piano, j'aime bien entendre distinctement le jeu des deux mains. Dans tous les cas, ce qui me comble, c'est la précision des tempi. Ces remarques pour mettre en avant l'importance technique d'une interprétation, soit l'élément le plus objectif pour une appréciation. Après cela il faut écouter de nombreuses versions et comparer en son âme et conscience. On peut alors découvrir de magnifiques versions insoupçonnées.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Juger une interpretation.   Mar 3 Jan 2012 - 19:44

Juger une interprétation n'a rien de compliqué ni de subjectif, je ne suis pas d'accord avec ces affirmations. En fait il suffit d'écouter. En écoutant, deux orientations sont possibles : 1) c'est bon ; ou bien 2) c'est mauvais (je passe sur les caractéristiques détaillées et les différents degrés du bon et du mauvais).

Ensuite, on peut défendre un enregistrement même si c'est mauvais, comme le fait ojoj avec Karl Richter et Munchinger dans Bach, ou tous les fans de Gergiev dans n'importe quel répertoire. Ou attaquer un enregistrement qui est bon, comme tous ceux qui ont un jour dit du mal de Bruno Walter.

Le tout est finalement de choisir si l'on veut être dans le camp du bien ou dans celui du mal.

C'est tout l'intérêt des écoutes comparées, d'ailleurs : on découvre la nature profonde des autres mélomanes, bons ou mauvais, selon qu'ils répondent bien ou pas. Par exemple Mariefran est à peu près irréprochable, alors qu'Utnapishtim serait un des premiers locataires de l'Étoile noire.
Revenir en haut Aller en bas
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Juger une interpretation.   Mar 3 Jan 2012 - 19:46



kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Juger une interpretation.   Mar 3 Jan 2012 - 19:49

discobole a écrit:

Le tout est finalement de choisir si l'on veut être dans le camp du bien ou dans celui du mal.

bons ou mauvais, selon qu'ils répondent bien ou pas.
Je ne vois pas bien... il y aurait un bien préétabli, une vision absolue du bon?
pâââs bien...

Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Juger une interpretation.   Mar 3 Jan 2012 - 19:50

discobole a écrit:
Juger une interprétation n'a rien de compliqué ni de subjectif, je ne suis pas d'accord avec ces affirmations. En fait il suffit d'écouter. En écoutant, deux orientations sont possibles : 1) c'est bon ; ou bien 2) c'est mauvais (je passe sur les caractéristiques détaillées et les différents degrés du bon et du mauvais).

Ensuite, on peut défendre un enregistrement même si c'est mauvais, comme le fait ojoj avec Karl Richter et Munchinger dans Bach, ou tous les fans de Gergiev dans n'importe quel répertoire. Ou attaquer un enregistrement qui est bon, comme tous ceux qui ont un jour dit du mal de Bruno Walter.

Le tout est finalement de choisir si l'on veut être dans le camp du bien ou dans celui du mal.

C'est tout l'intérêt des écoutes comparées, d'ailleurs : on découvre la nature profonde des autres mélomanes, bons ou mauvais, selon qu'ils répondent bien ou pas. Par exemple Mariefran est à peu près irréprochable, alors qu'Utnapishtim serait un des premiers locataires de l'Étoile noire.
et bien évidemment tu es, je suppose, le Grand Ordonnateur de ce qui est bien ou mal ? hehe hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Juger une interpretation.   Mar 3 Jan 2012 - 19:50

Non pas du tout, évidemment, le tout est de ne pas tomber dans le manichéisme.
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Juger une interpretation.   Mar 3 Jan 2012 - 20:00

discobole a écrit:
Non pas du tout, évidemment, le tout est de ne pas tomber dans le manichéisme.
hehe pourtant ton message précédent ressemble un peu à ça:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22865
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Juger une interpretation.   Mar 3 Jan 2012 - 20:05

Je n'aime pas cette manière que tu as de dire Discobole qu'il y a camp du bien et du mal dans les goûts que l'on peut avoir sur ce forum. On peut défendre une position et justifier pourquoi on aime telle ou telle oeuvre, tel ou tel compositeur, tel ou tel interprète sans imposer une dictature du bon goût.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Juger une interpretation.   Mar 3 Jan 2012 - 20:47

Le ton de Discobole était celui de la plaisanterie. Pas de quoi se mettre à débattre sérieusement.
Ce qui ne l'a pas empêché de prendre des exemples sur lesquels il a parfaitement raison, le taquin. Mr.Red


Dernière édition par Percy Bysshe le Mar 3 Jan 2012 - 21:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Juger une interpretation.   Mar 3 Jan 2012 - 20:57

discobole a écrit:
Juger une interprétation n'a rien de compliqué ni de subjectif, je ne suis pas d'accord avec ces affirmations. En fait il suffit d'écouter. En écoutant, deux orientations sont possibles : 1) c'est bon ; ou bien 2) c'est mauvais (je passe sur les caractéristiques détaillées et les différents degrés du bon et du mauvais).

Ensuite, on peut défendre un enregistrement même si c'est mauvais, comme le fait ojoj avec Karl Richter et Munchinger dans Bach, ou tous les fans de Gergiev dans n'importe quel répertoire. Ou attaquer un enregistrement qui est bon, comme tous ceux qui ont un jour dit du mal de Bruno Walter.

Le tout est finalement de choisir si l'on veut être dans le camp du bien ou dans celui du mal.

C'est tout l'intérêt des écoutes comparées, d'ailleurs : on découvre la nature profonde des autres mélomanes, bons ou mauvais, selon qu'ils répondent bien ou pas. Par exemple Mariefran est à peu près irréprochable, alors qu'Utnapishtim serait un des premiers locataires de l'Étoile noire.

franchement, Aurèle, le second degré Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12177
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Juger une interpretation.   Mar 3 Jan 2012 - 20:59

Mariefran a écrit:
discobole a écrit:
Juger une interprétation n'a rien de compliqué ni de subjectif, je ne suis pas d'accord avec ces affirmations. En fait il suffit d'écouter. En écoutant, deux orientations sont possibles : 1) c'est bon ; ou bien 2) c'est mauvais (je passe sur les caractéristiques détaillées et les différents degrés du bon et du mauvais).

Ensuite, on peut défendre un enregistrement même si c'est mauvais, comme le fait ojoj avec Karl Richter et Munchinger dans Bach, ou tous les fans de Gergiev dans n'importe quel répertoire. Ou attaquer un enregistrement qui est bon, comme tous ceux qui ont un jour dit du mal de Bruno Walter.

Le tout est finalement de choisir si l'on veut être dans le camp du bien ou dans celui du mal.

C'est tout l'intérêt des écoutes comparées, d'ailleurs : on découvre la nature profonde des autres mélomanes, bons ou mauvais, selon qu'ils répondent bien ou pas. Par exemple Mariefran est à peu près irréprochable, alors qu'Utnapishtim serait un des premiers locataires de l'Étoile noire.

franchement, Aurèle, le second degré Laughing

franchement, Aurèle, la voie de Mariefran Laughing

Je sens que je perds la compil' de Chopin... pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80647
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Juger une interpretation.   Mar 3 Jan 2012 - 21:27

sud273 a écrit:
discobole a écrit:

Le tout est finalement de choisir si l'on veut être dans le camp du bien ou dans celui du mal.

bons ou mauvais, selon qu'ils répondent bien ou pas.
Je ne vois pas bien... il y aurait un bien préétabli, une vision absolue du bon?
pâââs bien...


C'est quand même amusant que toi qui manies si souvent le 4è degré et l'ironie tu ne les aies pas décelés ici. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Juger une interpretation.   Mar 3 Jan 2012 - 21:33

c'est que ma main gauche ignore ce que fait ma main droite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Juger une interpretation.   Mer 4 Jan 2012 - 9:39

sud273 a écrit:
Je ne vois pas bien... il y aurait un bien préétabli, une vision absolue du bon?
pâââs bien...
Pas pour le moment. Je suis en congé jusqu'à lundi inclus.
Revenir en haut Aller en bas
Pat17
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1191
Age : 54
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Juger une interpretation.   Mer 4 Jan 2012 - 14:51

A dire vrai, ce n'est pas le genre de question qui me pose le moindre problème. Wink

Non pas que je sache juger (ou jauger, au choix) une interprétation à la première écoute en étant capable de produire un commentaire de 15 pages parfaitement structuré et étayé. Tout au contraire, c'est une simple question d'émotion. Une oeuvre me parle, son interprétation me touche, ou au contraire me laisse indifférent. Je ne cherche pas forcément à savoir pourquoi, et à dire vrai, cela m'arrive rarement. Tout simplement pour que la magie de l'émotion reste intacte dans mon esprit; j'ai le sentiment que si je devais passer du temps à la décortiquer, à la disséquer, elle perdrait de son charme et de son attrait. J'utilise d'ailleurs volontiers un vocabulaire amoureux, car c'est bien de cela qu'il s'agit.

Vous me direz que ce n'est pas une telle démarche qui va alimenter un forum consacré à la musique classique : car si on se content de dire "cela me touche" ou au contraire "je reste de marbre", il n'y a plus vraiment de discussion, si ce n'est la comptabilisation des "j'aime" ou "j'aime pas" à la Facebook... Mr.Red

A dire vrai, une discussion qui me semblera plus intéressante sera davantage orientée vers la biographie des auteurs, leur démarche et leur recherche, ou l'analyse d'une oeuvre (plus objective ou plus exactement moins subjective qu'une interprétation), que la lecture de pourquoi on aime ou on n'aime pas tel soliste ou tel chef d'orchestre. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80647
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Juger une interpretation.   Mer 4 Jan 2012 - 15:01

Pat17 a écrit:
A dire vrai, une discussion qui me semblera plus intéressante sera davantage orientée vers la biographie des auteurs, leur démarche et leur recherche, ou l'analyse d'une oeuvre (plus objective ou plus exactement moins subjective qu'une interprétation), que la lecture de pourquoi on aime ou on n'aime pas tel soliste ou tel chef d'orchestre. Wink

Je crois que beaucoup seront d'accord avec toi, mais pour ce qui est des analyses d'oeuvres, tout le monde n'a pas les moyens de le faire, et quand c'est fait, tout le monde n'a pas les moyens de les suivre... parler d'interprétation est plus facile pour la plupart des membres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frere elustaphe
Aurelia Aurita
avatar

Nombre de messages : 10071
Age : 57
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: Juger une interpretation.   Jeu 5 Jan 2012 - 23:07

J'avoue que j'ai beaucoup de mal à émettre un jugement autre que "c'est trop chouette" ou "c'est bizarre". Y a très peu d'oeuvres que je connais très bien car je suis très monomaniaque. Quand j'aime un disque, il tourne trèèèèèèèèèèèèèèèèèès longtemps avant de passer à autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renard
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 482
Age : 31
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 26/07/2010

MessageSujet: Re: Juger une interpretation.   Jeu 5 Jan 2012 - 23:32

Je prends en compte trois éléments : ce que je connais de l’œuvre (les autres interprétations, donc, ce qu'il est possible d'en faire, ou à la rigueur, la manière dont j'aimerais que ça soit joué si je la connais assez bien), le fait d'être emmerdé ou ravi par l'interprétation, et l'envie effective que j'ai d'y entrer. Si l'envie n'y est que modérément, je m'abstiendrai de tout commentaire définitif. Par contre, c'est une méthode qui prête assez peu à la discussion, parce que quand une interprétation me gonfle, je cherche rarement à comprendre pourquoi. Encore que sur Brahms je pense être capable d'en venir là maintenant.

Je préférerais comme notre ami Pat17 parler des œuvres ou des compositeurs, sans détails techniques excessifs, mais les fils généraux sont assez minces en la matière, et ça dérape inévitablement vers la discographie, chose qui m'ennuie assez vite, parce que je ne suis pas du genre à me taper 56 versions d'une même œuvre, et encore moins 12 intégrales avant de me fixer sur l'une d'entre elles. En la matière, je me fie à mon envie de découvrir de nouveaux chefs (ou à ce qui traîne sur musique ouverte).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kegue
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3774
Age : 47
Localisation : Là où repose Cocteau
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Juger une interpretation.   Ven 6 Jan 2012 - 13:11

C'est un peu pareil pour moi, c'est d'ailleurs pour cela que je vais très peu en discographie et que je mets très rarement les interprètes en play list. C'est l'oeuvre qui m'intéresse avant tout. Et si je "juge" une interprétation, c'est que je pense connaître relativement bien l'oeuvre.

Cela dit, afin de donner des détails critique sur une inteprétation, il me semble qu'il y a bien sûr une part de ressenti à la première écoute (si une oeuvre ne m'interpelle pas plus que ça, j'essaie une autre interprétation pour voir d'ou vient le problème), mais je pense qu'une analyse préalable de l'oeuvre et du style est importante. C'est pourquoi j'aime bien comparer différentes version avec la partition sous les yeux, afin d'y décéler les choix de l'interprète.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Juger une interpretation.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Juger une interpretation.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Juger une interpretation.
» [ Vidéo ] Honteux, triste... a vous de juger !
» Interpretation de la musique d'Avatar au piano
» Reggae Interpretation of Kind Of Blue (Secret Stash Records)
» Verdi - Un bal masqué

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: