Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Frank Martin (1890-1974)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80495
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Frank Martin (1890-1974)   Dim 5 Fév 2006 - 16:13

Voilà un compositeur assez méconnu, que je ne connaissais pratiquement pas jusqu'alors.

Je viens de découvrir entre autres son Requiem et sa Petite symphonie concertante.

Je vous recommande fortement ce compositeur, qui est l'auteur d'après les oeuvres que je viens d'écouter d'une musique forte, inspirée.

Le Requiem est une de ses toutes dernières oeuvres, un peu son testament.
C'est angoissé, torturé, mais aussi par moments lumineux, et il n'hésite pas à terminer sur un accord majeur glorieux, ce qui est assez rare pour un Requiem; une oeuvre assez riche.

La Petite symphonie concertante pour harpe, clavecin, piano et double orchestre à cordes offre de très belles sonorités, l'utilisation de cette nomenclature peu banale est assez intéressante.
L'oeuvre est très séduisante, et utilise un langage harmonique varié dont je suis assez fan.
L'écriture mélodique paraît naturelle, inspirée, un modèle à mes yeux.

En tout cas un compositeur qui ne s'est pas positionné entre musique tonale et atonale, qui utilise avec habileté tout ce qui lui passe par la main pour se forger un langage assez personnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blowingguy
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 440
Date d'inscription : 26/01/2006

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Dim 5 Fév 2006 - 18:52

D'où nous vient-il cet homme là? study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.silvinsax.com
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80495
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Dim 5 Fév 2006 - 19:08

De Suisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blowingguy
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 440
Date d'inscription : 26/01/2006

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Dim 5 Fév 2006 - 19:08

Merci. study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.silvinsax.com
Cadbury Fan
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 128
Date d'inscription : 30/08/2005

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Lun 6 Fév 2006 - 14:40

La "messe pour choeur a capella" (dirigée par Nicole CORTI à NDP l'année dernière) est magnifique également... C'est résolument un compositeur à découvrir;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80495
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Mer 8 Mar 2006 - 0:44

Je découvre le Concerto pour violon (1950), dont l'introduction a un petit côté Rautavaara je trouve; dans l'ensemble c'est franchement post-romantique, dans le sens large du terme, (ça me fait également un peu penser à Bloch) et très agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80495
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Mer 8 Mar 2006 - 1:47

Bon bah au final, ce concerto pour violon, sans être un chef d'oeuvre, est vraiment bien.

Là j'écoute la Danse de la peur pour 2 pianos et orchestre (1936), c'est marrant on dirait un croisement entre Bartok et Escaich.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jolan
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 392
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Mer 8 Mar 2006 - 12:03

Xavier a écrit:
Je découvre le Concerto pour violon (1950), dont l'introduction a un petit côté Rautavaara je trouve; dans l'ensemble c'est franchement post-romantique, dans le sens large du terme, (ça me fait également un peu penser à Bloch) et très agréable.

Tiens, je n'ai pas écouté depuis longtemps, mais je vais me refaire une petite séance de MARTIN alors.

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
joachim
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1224
Age : 71
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Lun 13 Mar 2006 - 20:10

Xavier, pour violon et orchestre, il y a aussi un autre concerto, sous titré Polyptique, c'est une sorte de concerto grosso pour violon et 2 orchestres à cordes.
J'ai entendu récemment à la radio sa dernière oeuvre, la cantate "Et la vie l'emporta", inachevée pour l'orchestration et complétée par son élève Bernard Reichel. Intéressante, c'est un combat d'un mourant contre la mort, en trois parties: Imploration, la Mort repoussée (le combat), et Offrande pour la victoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80495
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Mar 14 Mar 2006 - 0:53

Son catalogue semble assez important, en tout cas j'écoute maintenant le Mystère de la Nativité (version dirigée par Alois Koch), et c'est très beau, très contrasté, avec des moments d'une grande pureté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Jeu 18 Jan 2007 - 13:33

Xavier a écrit:
L'oeuvre est très séduisante, et utilise un langage harmonique varié dont je suis assez fan.
L'écriture mélodique paraît naturelle, inspirée, un modèle à mes yeux.

En tout cas un compositeur qui ne s'est pas positionné entre musique tonale et atonale, qui utilise avec habileté tout ce qui lui passe par la main pour se forger un langage assez personnel.
Du peu que je connais, j'aime énormement...

> http://www.bis.se/index.php?op=people&pID=92
Revenir en haut Aller en bas
Kia
vomi
avatar

Nombre de messages : 6939
Age : 31
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Lun 2 Avr 2007 - 1:07



Nouveau disque acclamé par la presse musicale qui y voit un "Tristan" d'esprit français...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80495
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Lun 2 Avr 2007 - 1:09

J'avais entendu dire que c'était son chef d'oeuvre, en tout cas une de ses meilleures oeuvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Lun 2 Avr 2007 - 1:20

C'est quel genre d'herbe qu'il y a dans ce vin ? Parce qu'en Allemand la traduction est plus festive !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Lun 2 Avr 2007 - 10:08

"Anciennt. Vin herbé, breuvage auquel on mêlait des sucs de plantes pour lui donner des vertus magiques. Le vin herbé du roman de Tristan. "
Filtre magique donc, (non je ne connais pas la recette)

"Directement construit sur l'adaptation française du mythe de Tristan et Iseut par Joseph Bédier, Le Vin herbé permit à Frank Martin, au sortir de la Seconde Guerre mondiale, d'atteindre cette renommée internationale qu'un excès de discrétion lui avait interdite jusqu'alors. Le compositeur suisse s'était efforcé, en fin passeur entre les cultures française et allemande, de se démarquer de Wagner à l'heure où celui-ci était récupéré par les nazis ; mais c'est l'extraordinaire fraîcheur d'une partition sans cesse renouvelée, échappant à tout système dogmatique – sans pour autant renoncer totalement au sérialisme, par exemple – qui force l'admiration ! " dit-on chez Harmonia Mundi, et la première partie s'appelle "Le philtre"

Je dois dire que je ne connais pas cette oeuvre, et j'aime beaucoup en général la musique de Franck Martin. Un autre Tristan en français que l'éternel retour? je vais voir ça
Revenir en haut Aller en bas
Bertrand67
Malheur, Gustave !
avatar

Nombre de messages : 3135
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Sam 14 Avr 2007 - 12:38

Vous connaissez son "Golgotha" ? Il parait que c'est sublime...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand67
Malheur, Gustave !
avatar

Nombre de messages : 3135
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Sam 14 Avr 2007 - 21:28

Je me suis laisser tenté par "le vin herbé", j'ecoute celà en ce moment... on va voir ce que celà vaut. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80495
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Sam 14 Avr 2007 - 21:43

Kia a écrit:


Nouveau disque acclamé par la presse musicale qui y voit un "Tristan" d'esprit français...

Je suis en train de l'écouter, je trouve ça sublime pour l'instant.
Curieusement, ça me fait un peu penser à Escaich...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Sam 14 Avr 2007 - 21:44

je crois que je vais vous laisser en parler, parce que ça me ferait du mal d'en dire pis que pendre, mais je pense qu'il serait préférable de commencer par autre chose si vous voulez réécouter du Frank Martin (qui le mérite pourtant en général)
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80495
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Sam 14 Avr 2007 - 21:47

sud273 a écrit:
je crois que je vais vous laisser en parler, parce que ça me ferait du mal d'en dire pis que pendre, mais je pense qu'il serait préférable de commencer par autre chose si vous voulez réécouter du Frank Martin (qui le mérite pourtant en général)

Mais j'ai commencé par autre chose.
Ca n'empêche pas que cette oeuvre me révèle une nouvelle facette de ce compositeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand67
Malheur, Gustave !
avatar

Nombre de messages : 3135
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Sam 14 Avr 2007 - 21:48

J'ai un peu plus de mal, mais je ne desepere pas d'aimer. Mais le vendeur m'a promis de me le reprendre si j'aimais pas. Allons soyons positif, je vais finir par m'y faire Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Sam 14 Avr 2007 - 22:03

D'accord avec Sud, en Suisse c'est leur phare, mais à mon avis ils ont mieux. Sur un autre fil j'ai posté à propos de "Et la vie l'emporta" (1974), c'était une commande de la S.A. Zyma.
Malgré tous les produits de Zyma, F. Martin mourut cette année-là, et sa dernière oeuvre est belle mais dépressive.
Sans doute le "Vin herbé" doit être son chef-d'oeuvre. Vous connaissez?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand67
Malheur, Gustave !
avatar

Nombre de messages : 3135
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Sam 14 Avr 2007 - 22:06

Toujours personne pour Golgotha ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Sam 14 Avr 2007 - 22:08

il ya du très bon dans Franck Martin, à commencer par la petite symphonie concertante (son chez d'oeuvre pour moi), les trois ballades, les études pour orchestre. Qu'ont-ils de mieux qu'il ont gardé chez eux? (Honegger c'est à nous, Bloch aux américains) Veress?
Euh si je connaissais suffisamment bien Golgotha pour en dire quelque chose j'aurais sauté sur l'occasion mais je suis resté accroché aux six monologues
Revenir en haut Aller en bas
Nando
Mélomane averti


Nombre de messages : 388
Date d'inscription : 19/03/2007

MessageSujet: Franck Martin   Sam 14 Avr 2007 - 22:30

Il ya quelques mois..j'étais vraiment "scotché" par une musique inconnue que j'écoutais à la radio...c'était des extraits de Golgotha de Franck Martin (dont j'avais eu 'occasion de chanter le messe pour double choeur)...Merci d'en reparler ...j'avais oublié de me procurer ce Golgotha qui m'avait beaucoup ému!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80495
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Sam 14 Avr 2007 - 22:31

Je suis à la fin de la 2è partie de ce Vin herbé, je confirme la parenté (par moments) avec le langage harmonique et même parfois l'écriture vocale d'Escaich. (j'avais déjà remarqué cette parenté dans la Danse de la peur)

A d'autres moments ça m'évoque aussi André Caplet. (un sujet à ouvrir sur lui d'ailleurs!)

En tout cas c'est très beau, j'aime beaucoup l'atmosphère.


Dernière édition par le Sam 14 Avr 2007 - 22:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand67
Malheur, Gustave !
avatar

Nombre de messages : 3135
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Sam 14 Avr 2007 - 22:32

Pour Golgotha je crois que Corboz excelle dedans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Sam 14 Avr 2007 - 22:33

Du mieux, je n'ose me prononcer, mais aussi valables: Ernest Bloch (1880-1959), Jean Binet (1893-1960), Henri Gagnebin (élève de d'Indy et de Vierne, mais bon), Hans Huber (1852-1921), Jacques-Dalcroze en tant que pédagogue, et j'en oublie ou je ne les connais pas.
Si les Helvètes doivent ériger un monument, c'est pour Ernest Ansermet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80495
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Sam 14 Avr 2007 - 22:35

felyrops a écrit:
Ernest Bloch (1880-1959)

Oui j'aime beaucoup, il faudrait ouvrir un sujet sur lui. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Sam 14 Avr 2007 - 22:39

En effet!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swarm
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1289
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Sam 14 Avr 2007 - 23:33

felyrops a écrit:
Ernest Bloch (1880-1959)

Effectivement, il y a des pièces pour piano qui sont sublimissimes. Vive les compositeurs suisses finalement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand67
Malheur, Gustave !
avatar

Nombre de messages : 3135
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Dim 15 Avr 2007 - 21:28

Je vais me repassé "le vin herbé ", histoire de voire si ca passe enfin... Par moment j'accroche et pis après hop ca part Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80495
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Dim 15 Avr 2007 - 21:29

Karajan67 a écrit:
Par moment j'accroche et pis après hop ca part Confused

Comme moi avec Mahler! Laughing

Je vais le réécouter aussi car j'ai adoré et j'ai envie de m'y replonger plus profondément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Dim 15 Avr 2007 - 21:43

ça m'a fait un peu le même effet que K67 (c'est pour ça que les vendeurs d'harmonia mundi ont développé la technique imparable du "si vous n'aimez pas je vous le reprends", le miens a eu exactement la même phrase à l'autre bout de l'hexagone, et je ne vais pas aller lui demander le remboursement des deux tiers du cd1)
Ou bien c'est peut-être l'histoire de Tristan qui me lourde? Même l'Eternel Retour finalement.
J'ai essayé trois fois en entier, je trouve que cette oeuvre manque de concentration, c'est dilaté, indûment, et puis c'est d'une grisaille, froid comme un gisant. Noble, bien fait, tout ce qu'on veut, rempli de qualités, mais tellement désincarné et asexué (encore 96 écoutes! selon la théorie récente, je vais craquer...)
Revenir en haut Aller en bas
Bertrand67
Malheur, Gustave !
avatar

Nombre de messages : 3135
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Dim 15 Avr 2007 - 21:46

Moi je vais peut-etre le rapporter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80495
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Dim 15 Avr 2007 - 21:50

sud273 a écrit:

J'ai essayé trois fois en entier, je trouve que cette oeuvre manque de concentration, c'est dilaté, indûment, et puis c'est d'une grisaille, froid comme un gisant. Noble, bien fait, tout ce qu'on veut, rempli de qualités, mais tellement désincarné et asexué

Incroyable je ne ressens pas du tout ça.
Evidemment ça n'est pas impulsif ou brutal comme du Popov! Laughing
Et ce n'est pas le Tristan enflammé de Wagner...
A la limite que tu trouves ça froid, si tu ne rentres pas dans cet univers, je peux le comprendre, mais pour la "grisaille" là non je ne peux pas être d'accord, c'est très coloré harmoniquement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6640
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Ven 8 Juin 2007 - 16:53

Je viens d'écouter des extraits du vin herbé (pour changer de la clarinette) Mr. Green

Bon, ce ne sont que des extraits et ça ne donne pas forcément un bon aperçu de l'oeuvre, mais je sens vraiment que ça me plairait: je suis vraiment tenté! Smile...Bien qu'en lisant les commentaires précédents ....: Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Ven 8 Juin 2007 - 20:59

je te suggère d'écouter la Petite symphonie concertante, qui est à mon avis son chef d'oeuvre, les ballades (piano, sax), les six monologues ou Golgotha, les trios. Il y a beaucoup de très bonne musique chez Frank Martin: si tu as quelques heures à perdre dans l'ennui compassé, pourquoi pas aussi Le Vin herbé, à condition de ne pas juger du reste de son oeuvre à l'aune de ce pensum languissant: là, on est dans un post-debussysme compassé et sans grande imagination; à ce compte-là, autant s'abreuver directement à la source
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6640
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Ven 8 Juin 2007 - 23:08

sud273 a écrit:
je te suggère d'écouter la Petite symphonie concertante, qui est à mon avis son chef d'oeuvre, les ballades (piano, sax), les six monologues ou Golgotha, les trios. Il y a beaucoup de très bonne musique chez Frank Martin: si tu as quelques heures à perdre dans l'ennui compassé, pourquoi pas aussi Le Vin herbé, à condition de ne pas juger du reste de son oeuvre à l'aune de ce pensum languissant: là, on est dans un post-debussysme compassé et sans grande imagination; à ce compte-là, autant s'abreuver directement à la source

C'est très encourageant!! siffle Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Ven 8 Juin 2007 - 23:12

tu omets le reste, Martin a du génie, c'est certain, c'est juste que là, il était un peu malade et en demande vis-à-vis des vainqueurs de la guerre, Félyrops te l'expliquerait mieux que moi.
Pour aimer Martin toute sa vie Stokovsky et la Petite symphonie concertante (un peu de Toch en complément de programme) et après selon l'humeur les 7 études pour orchestre ou l'histoire du cornette Rilke
Revenir en haut Aller en bas
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Ven 8 Juin 2007 - 23:55

Je suppose que Sud273 fait allusion à ce que j'ai dit à propos de "Et la vie l'emporta", et là c'est en effet l'homme malade qui compose pour satisfaire une commande.
Après la guerre, Martin s'installe aux Pays-Bas, d'abord à Amsterdam, puis à Naarden. J'ignore quelle pourrait en être la raison, (son épouse à l'époque était hollandaise) peut-être que Swarm ou Markus pourraient nous expliquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Ven 8 Juin 2007 - 23:59

je pense qu'il s'installe là où la vie musicale est la plus riche en Hollande avec le RCO et de grands compositeurs, les chefs (Beinum, otterlo) les virtuoses (Henkemans,) les Pijper, Orthel, Andriessen, Badings, il est un moment après la guerre où l'avenir de la musique classique non-russe est aux Pays-bas
Revenir en haut Aller en bas
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Sam 9 Juin 2007 - 0:24

Sans oublier Mengelberg. Mais tu mentionne aussi Willem Pijper, inventeur des 'clusters' en musique, malheureusement discriminé parce qu'il était tellement dur en tant que critique musical.
Dans "Music in Holland" (1956) on mentionne Géza Frid, mais pas Martin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Sam 9 Juin 2007 - 0:27

felyrops a écrit:
Sans oublier Mengelberg. Mais tu mentionne aussi Willem Pijper, inventeur des 'clusters' en musique, malheureusement discriminé parce qu'il était tellement dur en tant que critique musical.
Dans "Music in Holland" (1956) on mentionne Géza Frid, mais pas Martin.
je travaille à me renseigner sur Pijper; l'impression initiale ce sont les 6 adagios... ses quatuors à cordes, bof!.. La Maumariée, là de bonnes mélodies, mais le trésor de sa musique instrumentale, où est-il?
Revenir en haut Aller en bas
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Sam 9 Juin 2007 - 0:44

Oui, les 6 adagios pour orchestre, composés en 1940 pour la Loge, jamais exécutés de son vivant. Son oeuvre dont la critique de l'époque (1926) est très laudative est sa "3e symphonie". Peut-on la trouver?
Il est plus aisé de trouver du Martin (pour ne pas se trouver h.s.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80495
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Sam 9 Juin 2007 - 1:07

Rubato a écrit:
sud273 a écrit:
je te suggère d'écouter la Petite symphonie concertante, qui est à mon avis son chef d'oeuvre, les ballades (piano, sax), les six monologues ou Golgotha, les trios. Il y a beaucoup de très bonne musique chez Frank Martin: si tu as quelques heures à perdre dans l'ennui compassé, pourquoi pas aussi Le Vin herbé, à condition de ne pas juger du reste de son oeuvre à l'aune de ce pensum languissant: là, on est dans un post-debussysme compassé et sans grande imagination; à ce compte-là, autant s'abreuver directement à la source

C'est très encourageant!! siffle Wink

Laisse tomber Rubato, il ne faut pas écouter ce païen! Laughing

Les conseils de Sud sont bons, sauf que le Vin herbé est très bien aussi. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6640
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Sam 9 Juin 2007 - 8:25

Xavier a écrit:

Laisse tomber Rubato, il ne faut pas écouter ce païen! Laughing

Les conseils de Sud sont bons, sauf que le Vin herbé est très bien aussi. Wink

Merci Xavier, un petit encouragement, ça fait toujours du bien! Smile
Deux avis opposés: la balle est dans mon camp Basketball
Je vais donc y réfléchir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6640
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Mer 13 Juin 2007 - 11:30

Je viens d'écouter Le vin herbé (merci Sud) Wink .

Oeuvre curieuse, musicalement, et qui me pose le même problème que le Pelléas de Debussy: j'ai du mal à y entrer. Difficile de garder sa concentration sur toute la durée de l'oeuvre; l'effectif instrumental se résume à quelques cordes et un piano, et j'ai trouvé les choeurs trop présents par rapport aux autres chanteurs.
Je n'ai pas de livret, et comme les textes chantés sont la plupart du temps incompréhensibles, ça n'aide pas non plus. Confused
Il y a quand même des moments qui m'ont plu, il faudra donc que j'y revienne, d'autant plus que c'était une 1ère écoute!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6640
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Mar 19 Juin 2007 - 20:02

J'ai réécouté le vin herbé, et je serais tenté de dire que ce vin s'est bonifié!drink
Je vais donc le laisser vieillir encore un peu! siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   Sam 23 Juin 2007 - 10:32

Amateur de cordes dramatiques, toute mon attention se dirige vers son très lyrique Quatuor et son Polyptique; plus précisément vers les images de Judas et du Jugement.

Citation :
Polyptique

En 1973, un an avant sa mort, Martin reçut de Yehudi Menuhin et de Edmund Stoutz la commande d’un concerto pour violoncelle et orchestre dont la réalisation posa un problème important au compositeur comme il le dit lui-même dans un commentaire : « Face aux chefs d’œuvre d’un Jean-Sébastien Bach, je savais qu’il me serait impossible de répondre à cette demande. Je préférai écrire une suite de pièces relativement courtes, une suite d’images sur un thème dont je n’avais encore aucune idée. Et puis je vis à Sienne un polyptique – une suite de petits tableaux sur des panneaux de bois avec les différentes stations de la Passion. Soudain, j’eus l’idée de tenter quelque chose de semblable avec la musique. Mais la musique n’est pas un art plastique et il était hors de question de faire une représentation imagée des scènes telles que j’avais pu les contempler. Je ne pouvais donc que me représenter chaque scène de la manière la plus vivante possible puis je tentai de traduire en musique les sensations que ces scènes éveillaient en moi.

C’est ainsi que je vois dans l’Image des Rameaux une foule bruyante qui veut assister à l’entrée du Seigneur dans Jérusalem ; tous se pressent pour le voir et lui font honneur. Je sens aussi la présence du Christ qui, sachant combien la gloire du moment est passagère et humaine, se situe au-dessus de ce tumulte ; il revient au violon solo d’exprimer cela.

L’Image de la chambre haute est l’adieu de Jésus à ses disciples, ce sont les questions angoissées qu’ils lui posent et ses paroles de consolation.

L’image de Judas est l’image d’un homme torturé et accablé de peur ; c’est surtout l’image d’une âme dans la main du Mal qui est finalement livrée au désespoir.

L’Image de Gethsémané est l’image de la peur devant la solitude, la prière ardente : « Père, éloigne de moi ce calice » - et finalement l’abandon total du « Que ta volonté soit faite ».

L’Image du Jugement montre la cruauté de la foule en délire, sa joie sadique, la souffrance comme spectacle ; puis le chemin de croix.

Arrivé ici, je remarquai qu’il ne pouvait y avoir aucune conclusion qu’un chant de louange : L’Image de la Glorification.

C’est donc ce que pensai et sentai en écrivant ce polyptique. Si je suis parvenu à exprimer ces sentiments tous personnels dans la musique est une autre question. Peut-être cette musique pourra-t-elle aider les uns à se représenter d’une autre manière l’histoire de la Passion tandis que pour les autres, elle ne sera qu’une succession plus ou moins intéressante, plus ou moins réussie de morceaux pour violon solo et deux orchestres à cordes. »

Et modeste en plus! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Frank Martin (1890-1974)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Frank Martin (1890-1974)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Frank Martin (1890-1974)
» Frank Martin (1890-1974)
» Golgotha de Frank Martin
» Frank Martin
» Frank Zappa : Apostrophe (') (1974)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: