Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [Opéra] Les airs chantés "de loin"...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nugava
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1425
Age : 31
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: [Opéra] Les airs chantés "de loin"...   Dim 1 Jan 2012 - 5:29

Exercice sans intérêt: Répertorions les airs ou les parties caractéristique chantés soit derrière la scène, soit dans une citerne ou autres...

La Fanciulla del West - Che faranno i vecchi miei (Jake Wallace)
Sans doute mon préféré... (Il est repris sur scène et par le chœur)

Cavalleria Rusticana - O lola c'hai di latti la cammisa (Turiddu)
C'est bien... parce que là, le ténor peut beugler tant qu'il veut...

C'est tout pour le moment...

(On peut imaginer Tosca chantant son O Scarpia. Davanti a Diooooo en tombant... ça peut être marrant, mais faut un opéra assez haut pour terminer avant de tomber)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28745
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: [Opéra] Les airs chantés "de loin"...   Dim 1 Jan 2012 - 9:38

Salome : Iokanaan chantant depuis sa citerne Very Happy
Siegfried : Fafner depuis sa caverne Mr. Green
Parsifal : Titurel chantant depuis sa tombe Mr.Red
Il Trovatore : Manrico chantant depuis la prison

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)


Dernière édition par Cololi le Dim 1 Jan 2012 - 11:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17527
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: [Opéra] Les airs chantés "de loin"...   Dim 1 Jan 2012 - 11:24

"Ad nos" dans le Prophète, à la fin de l'acte I et dans l'acte II notamment.

La mort de Sangaride derrière la scène dans Atys. (plus pour la bienséance que pour l'effet, même si LULLY s'assoit sur toutes les règles lorsque quelques minutes plus tard il fait paraître son cadavre en scène - macabre pour l'époque, on est en 1676, un an avant Phèdre - et fait mourir Atys en scène.

Le Dragon d'Alcala dans Carmen (chanté par Don José) avec un effet de rapprochement comme souvent dans ce type d'air.

De nombreuses parties chorales, notamment dans le baroque, sont censées être une rumeur populaire, donc chantées en coulisse : les Corinthiens au I de Médée de Charpentier ("Disparaissez infidèles alarmes..."), le Largo al Quadrupede dans la Traviata... et puis certainement plein d'autres choses, vous m'excuserez si ça ne vient pas à mon esprit immédiatement.

Souvent, on constate une fonction dramatique indéniable : c'est ainsi que dans le troisième acte des Gezeichneten, Tamare et Carlotta s'éloignent en chantant dans la coulisse, puis on réentend leurs voix lors de l'accusation d'Alviano, nimbées dans des brumes irréelles et créant un climat très évocateur pour cette île.
Dans Parsifal aussi, je crois (à vérifier pour chacun) que beaucoup de choeurs sont chantés en coulisse, souvent des choeurs célestes perchés dans l'aigu.

C'est avec ce genre d'exercices sans intérêt qu'on repère quand même des constantes indéniables dans l'histoire de l'opéra : là, mine de rien, je viens de citer des compositeurs allant de LULLY à Schreker, en passant par Meyerbeer et Wagner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: [Opéra] Les airs chantés "de loin"...   Dim 1 Jan 2012 - 15:45

Et personne ne parle du marin de Tristan ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
frere elustaphe
Aurelia Aurita
avatar

Nombre de messages : 10071
Age : 57
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: [Opéra] Les airs chantés "de loin"...   Dim 1 Jan 2012 - 22:03

Dans Rigoletto, Gilda chante pas dans un sac ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 22
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: [Opéra] Les airs chantés "de loin"...   Dim 1 Jan 2012 - 22:35

Dans Rusalka de Dvorak, il y a l'Ondin qui se lamente en-dehors de la scène... mais c'est pas vraiment un air à part entière Mr. Green .

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: [Opéra] Les airs chantés "de loin"...   Lun 2 Jan 2012 - 12:25

On peut aussi rajouter la chanson du Hrafuaga chantée par Jörgen dans Le Pays de Ropartz.
Sinon dans Rousslan et Loudmilla de Glinka le rôle de la Tête est chantée en coulisse par un choeur masculin : effet garanti.
Au début de Das Wunder der Heliane de Korngold on peut entendre des voix séraphiques qui reviendront plus loin dans l'opéra (Acte II Scène 5 notamment).
Au début de la dernière scène de Hänsel und Gretel de Humperdinck, le Père chante d'abord depuis les coulisses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: [Opéra] Les airs chantés "de loin"...   Lun 2 Jan 2012 - 13:49

Citation :
Au début de Das Wunder der Heliane de Korngold on peut entendre des voix séraphiques qui reviendront plus loin dans l'opéra (Acte II Scène 5 notamment).

Et c'est absolument magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raoul
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 206
Age : 68
Localisation : guadeloupe (FWI)
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: [Opéra] Les airs chantés "de loin"...   Lun 16 Jan 2012 - 14:00

In questa tomba.....Aida

pas mal de choeurs dans Boris
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4469
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: [Opéra] Les airs chantés "de loin"...   Jeu 19 Jan 2012 - 15:05

Dans Rigoletto, "la donna e mobile" n'est elle pas reprise "de loin" vers la fin (rigoletto va jeter le cadavre dans la rivière et le duc chante depuis sa chambre, il n'est pas sur scène je crois, enfin ça peut dépendre des mises en scène je ne sais pas si il y a qqch de marqué sur la partition).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nugava
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1425
Age : 31
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: [Opéra] Les airs chantés "de loin"...   Jeu 19 Jan 2012 - 18:08

Glocktahr a écrit:
Dans Rigoletto, "la donna e mobile" n'est elle pas reprise "de loin" vers la fin (rigoletto va jeter le cadavre dans la rivière et le duc chante depuis sa chambre, il n'est pas sur scène je crois, enfin ça peut dépendre des mises en scène je ne sais pas si il y a qqch de marqué sur la partition).

Oui, et c'est là qu'on s'aperçoit de toute la force dramatique de Verdi... (Cet air qui nous énervait auparavant donne un côté percutant, macabre, horrible à cette scène... En gros, cette scène justifie qu'on ait dû entendre l'air avant...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: [Opéra] Les airs chantés "de loin"...   Jeu 19 Jan 2012 - 18:58

Dans Le coeur du moulin de Déodat de Séverac, plusieurs choeurs ou airs, tel celui de Jacques "Quand je partis, j'avais pour mie", sont chantés de loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zémire
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 474
Age : 61
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: [Opéra] Les airs chantés "de loin"...   Jeu 19 Jan 2012 - 22:50

Alfredo pendant 'E Strano' de la Traviata - Verdi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elwis
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 142
Age : 37
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 24/12/2011

MessageSujet: Re: [Opéra] Les airs chantés "de loin"...   Mar 24 Jan 2012 - 0:56

Je crois que Gounod utilise (abuse de ?) ce procédé à foison dans son "Faust" :

- Le choeur des jeunes filles + choeur des laboureurs (Acte I)
- Faust cherchant Marguerite + Marthe cherchant Méphisto' (Acte 3 ... mais pas vraiment des air à proprement parlé)
- Choeur des jeunes filles (Acte IV ... lorsque la scène n'est pas supprimé ^^)
- Choeur des démons + Choeur religieux (Acte IV ... et tout dépend de la mise en scène)
- Choeur des feux follets (Acte V)
- Choeur des anges (Acte V ... là aussi tout dépend de la mise en scène)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jibv
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 616
Localisation : Un peu plus à l'ouest
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: [Opéra] Les airs chantés "de loin"...   Mar 21 Fév 2012 - 17:28

Je me rappelle du début d'Eugène Onéguine de Tchaïkovski, le premier choeur (de paysans si mes souvenirs sont bons) est éloigné puis se rapproche au fur et à mesure.

Et tout à la fin de Rheingold, de Wagner, on entend les filles du Rhin se lamenter de la perte de l'or dans le lointain.
Dans Tannhäuser aussi, le choeur des sirènes ("Naht euch dem Strande") provoque un effet d'éloignement.


Dernière édition par jibv le Mar 21 Fév 2012 - 17:30, édité 1 fois (Raison : Ajout de Tannhäuser)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: [Opéra] Les airs chantés "de loin"...   Mer 22 Fév 2012 - 3:02

Il me semble que dans le Trouvère, la première arrivée de Manrico est chantée hors-scène. Dans la Bohème, lors du duo avec Mimi, les acolytes de Rodolfo sont dehors et chantent (on ne les voit pas). Les cris de Mario dans Tosca...

Mais tout cela ne constitue pas des airs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4469
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: [Opéra] Les airs chantés "de loin"...   Ven 24 Fév 2012 - 11:48

Dans le III de la Walkyrie, Wotan chante un peu avant son arrivée sur scène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Opéra] Les airs chantés "de loin"...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Opéra] Les airs chantés "de loin"...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Airs et duos bouffes de Rossini
» Flight Of Icarus chanté à l'école!!!
» Mozart - Airs d'opéras
» Europa-Park vue de loin
» Les hymnes nationaux chantés par des enfants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: