Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Philippe Herreweghe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Philippe Herreweghe   Mar 10 Jan 2012 - 12:47



Pas de sujet sur ce grand artisan du mouvement baroqueux devenu l'un des chefs les plus versatiles du courant (avec Gardiner, du moins) Shocked ?

Biographie

Reprise de Wikipédia, succinte mais assez complète :

Citation :
En marge de ses études universitaires (médecine et psychiatrie), il suit aussi une formation musicale au conservatoire où il étudie le piano avec Marcel Gazelle et l'orgue avec Gabriël Verschraegen. Au cours de la même période, il entame une carrière de chef d’orchestre et en 1970 il crée le Collegium Vocale Gent.

Nikolaus Harnoncourt et Gustav Leonhardt invitèrent Philippe Herreweghe et le Collegium Vocale à participer à l'enregistrement de l'intégrale des cantates de Bach.

En 1977 il créa à Paris, à l'initiative de Philippe Beaussant, l’ensemble La Chapelle Royale qui se consacra à l’interprétation de la musique française du Grand Siècle. Depuis, il a créé encore plusieurs autres ensembles avec lesquels il aborde un répertoire musical qui va de la Renaissance à la musique contemporaine : l’Ensemble Vocal Européen, spécialisé dans la musique polyphonique de la Renaissance et l'Orchestre des Champs Élysées, créé en 1991 dans l’optique de remettre en valeur le répertoire romantique et préromantique en utilisant des instruments d’époque.

De 1982 à 2002, Philippe Herreweghe a été directeur artistique des Académies musicales de Saintes, devenues le Festival de Saintes ; il est actuellement directeur artistique du Centre de rencontres de l'Abbaye aux Dames de Saintes. En outre, il a dirigé comme chef d’orchestre invité The Orchestra of the Age of Enlightenment, Concerto Köln, l’Ensemble Musique Oblique, l'Orchestre royal du Concertgebouw d'Amsterdam, l'Orchestre philharmonique de Vienne et The Orchestra of St Lukes de New York. De 1998 à 2002, il a été premier chef (chef-dirigent) de deFilharmonie (Orchestre philharmonique royal des Flandres), dont il est actuellement hoofddirigent (chef principal, position placée en-dessous de celle de chef-dirigent dans l'organigramme de l'orchestre).

En 1990, la presse musicale européenne lui décerna le titre de “Personnalité musicale de l’Année”. En 1993, Philippe Herreweghe et le Collegium Vocale Gent furent nommés “Ambassadeur culturel de Flandre”. Un an plus tard, il s’est vu décerner l’ordre d’Officier des Arts et Lettres et en 1997 Philippe Herreweghe fut nommé Docteur Honoris Causa de l’Université catholique de Louvain.

Ses ensembles

• Collegium Vocale de Gand : créé en 1970
• Orchestre des Champs-Élysées / La Chapelle Royale : créée en 1977 (La Chapelle Royale) et devenue l'OCE en 1991.
• Orchestre philharmonique royal des Flandres (deFilharmonie) dont Herreweghe est chef principal (adjoint au directeur musical Edo de Waart) depuis 2008.

Discographie

Petite sélection d'enregistrements majeurs (forcément pas du tout exhaustive).

Bach



Ne pas oublier aussi ses enregistrements Virgin...

Baroque allemand (sauf Bach)



Baroque français



Autres baroques



fin XVIIIe-XXe



Dernière édition par discobole le Ven 13 Jan 2012 - 23:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Philippe Herreweghe   Mar 10 Jan 2012 - 12:57

Herreweghe enregistre maintenant sur un label entièrement dédié à ses enregistrements, « Φ » (« Phi »), qui n'est autre qu'une nouvelle étiquette de Outhere (Ricercar, Alpha, Fuga Libera, Zig Zag...). Seuls les enregistrements avec l'orchestre des Flandres paraissent encore ailleurs (Pentatone pour la récente intégrale des symphonies de Beethoven).
Ce catalogue chez Phi doit très vite s'étoffer (« 4 à 5 sorties annuelles à partir de 2011 »).



Une nouvelle Missa Solemnis de Beethoven est prévue pour bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Philippe Herreweghe   Mar 10 Jan 2012 - 13:04

À propos du récent CD d'œuvres vocal de Brahms, tiré du fil sur la Rhapsodie pour contralto :



Oudread a écrit:
Quand il est question des pièces pour choeur et orchestre de Brahms, on s'étend à profusion sur le Requiem (bon, d'accord, ça le mérite) mais il est rarement question du reste... . Ce "reste" qui est tout de même loin d'être négligeable; en tout cas pour qui est sensible au travail choral. Alors comme je suis sous le coup d'une - déjà - triple audition du tout récent enregistrement d'Herreweghe j'aimerais en toucher quelques mots.

Sont donc groupés dans ce CD (sous propre label "Phi" d'Herreweghe): la rhapsodie, chant du destin, chant des Parques, l'hymne pour des funéraillles, ainsi que - originalité - en lieu et place de l'habituel "Nänie" dans ce programe, le motet Warum ist das Licht gegeben >. Les interprètes sont, naturellemnt, le Collegium Vocale de Gent, l'Orchestre des Champs Elysées et, plus inattendue, Ann Hallenberg (Rhapsodie).
Impression globale: ce me semble une réussite de 1er ordre ! Tant sur le plan du choeur, de l'OCE, de la soliste, de la direction d'Herreweghe (remarquablement à l'aise dans ce répertoire) et...prise de son ! Je n'avais, comme référence, jusque là que Blomstedt (+ choeur et orch. de San Francisco, soliste: Jard Van Ness). Ce que réalise ici Herreweghe est d'un niveau bien supérieur; surtout sur le plan orchestral et choral. Quel magnifique équilibre ! Et quelle belle belle clarté des plans sonores ! Nul doute aussi que la prise de son y soit pour beaucoup. En fait, j'ai envie de dire, oserai- je, qu'on a enfin cette musique "de l'ombre" en pleine lumière (cette obscure clarté etc.), tant on nous a habitués, dans ce que j'ai pu entendre de la discographie, à un certain "brouillamini" (pour ne pas dire opacité) de ces deux éléments essentiels: le choeur, l'orchestre ! Quant à la soliste - Hallenberg, ici - elle maîtrise avec talent et sensibilité son sujet, même si elle ne fait pas oublier K. Ferrier, par exemple (mais là encore: choeur et orch. - version Clemens Kraus - indigestes !).

discobole a écrit:
J'ai écouté la version Hallenberg-Herreweghe.

Première réaction (à chaud) : c'est quoi cette horreur affraid

Deuxième réaction (à froid) : alors oui c'est formidextrêmifiquement enregistré, enfin surtout selon les standards à la mode (car je trouve ça fouillis, moi), donc ça plaît tout de suite aux audiophiles, mais musicalement que c'est creux ! L'orchestre light, bon, ok, on connaît, mais je ne comprends toujours pas l'intérêt dans Brahms, et à l'oreille on tombe dans les mêmes travers que les symphonies par Gardiner : ça sonne comme une coquille vide. Surtout, Herreweghe donne un Brahms purement horizontal, mais si ça peut encore marcher dans du Mendelssohn (par exemple), là, il y a autre chose que de belles lignes quand même dans cette Rhapsodie ! Et puis le chant... Mein Gott, enchaînant maniérisme sur maniérisme, Hallenberg comprend-elle deux mots de ce qu'elle chante (non, madame, ce n'est pas une berceuse !). Et de tout le « duo » avec le chœur que retient-on à part ces fricatives et ces alvéolaires superbement captées ? OÙ EST BRAHMS ?

Non, moi, franchement, des disques comme ça, ça me déphase Shit

Oudread a écrit:
Je crains, cher Discobole, que sans qu'on puisse te taxer d'a priori, tu ne sois tout de même soupçonné de ce parti-pris: Herreweghe, dans la musique du XIXe, c'est mauvais !

Bon; d'accord, la 4e de Mahler: y'a pas de quoi pavoiser (mais, par exple, sa 7e de Bruckner est loin d'être inintéressante ?); d'accord aussi: dans cette version de la Rhapsodie, on peut regretter le tempo un peu rapide (on a tellement l'habitude de l'entendre étirée, tant et plus), mais pour ma part, je ne relève pas ce "maniérisme" dont tu accuses Hallenberg; quant à l'orchestre "light", non ! Pas léger, mais clair ! L'orchestre se fait entendre (et j'ai envie de dire: enfin!) et clairement; de même que le choeur. Brahms n'est pas ici trahi, mais servi ! Et puis, ce disque ne concerne pas seulement la Rhapsodie (oui, je sais: le titre que j'ai donné au sujet, n'est-ce pas?), mais condamnes-tu aussi sévérement le reste du programme ?

discobole a écrit:
J'ai sauté sur la Rhapsodie après ton message, j'essaierai la suite mais j'ai été un peu refroidi pour le moment...

L'orchestre, oui on l'entend mais je dirais exactement le contraire : léger mais pas clair. Impossible d'entendre la main gauche aux cordes, c'est quand même le minimum qu'on puisse exiger, un vrai fouillis.

Je n'ai aucun a priori sur Herreweghe, je suis allé souvent l'écouter en concert avant de m'en lasser un peu, je l'admire beaucoup pour tout ce qui se situe avant 1850, je trouve certains de ses disques vraiment réussis (y compris au XIXe), et c'est un chef qui a au moins le mérite d'avoir une manière bien distincte. Mais ici c'est vraiment insupportable, et comme je le disais la prise de son y est pour beaucoup. J'en ai marre de ces prises de son artificielles au possible.

Mais promis je reparlerai du reste du CD quand je m'y remettrai.

Oudread a écrit:
??!! Tiens; j'ai pourtant une assez longue pratique de l'orchestre; voilà une expres​sion("la main gauche aux cordes") pour le moins curieuse et que je n'ai jamais entendue. Si tu veux dire par là, assimilant les cordes à un clavier de piano, et donc qu'on n'entend pas les basses (cordes graves ?), je dirais que c'est de la mauvaise foi caractérisée. Parce que...pour ce qui est d'entendre les graves, pas qu'un peu qu'on les entend ! Et comment ça "un vrai fouillis" ?! Cet enrgistrement est, au contraire, d'une transparence exemplaire: c'est l'anti-fouillis par excellence ! Je ne peux tout de même pas laisser dire n'importe quoi ! C'est à se demander si tu l'as vraiment écouté... :roll

discobole a écrit:
La main gauche en jouant d'un instrument à cordes, elle sert à quelque chose. L'articulation, si tu préfères. C'est Mravinski qui utilisait cette expression, que j'aime beaucoup.
Bref, ça n'articule pas, même entre des notes particulièrement longues (genre les basses au début, les passages d'une note à l'autre ne sont jamais clairs). C'est un peu le style Herreweghe, mais ça s'adapte assez mal ici.

Et la clarté, non, je ne l'entends pas. On entend bien 2-3 plans (soprano/chœur/orchestre), on entend aussi à tel ou tel moment un instrument dans son solo, mais pour le reste les pupitres sont vraiment impossibles à dépêtrer, on ne peut pas tout entendre. Un enregistrement clair, c'est un enregistrement qui me fait entendre chaque pupitre de façon lisible et articulée sans perdre l'unité d'ensemble. Ici c'est un fouillis absolu, et puis ces cordes sont loin, loin ! C'est le problème des prises de son trop artificielles ça, c'est trop proche et en même temps illisible.

Oudread a écrit:
Mouais; bon là, j'abandonne. C'est ce qu'on appelle un dialogue de sourd; ou plutôt de malentendant (un comble pour juger des qualités d'un CD !). Je te cite : "pupitres impossibles à dépétrer...fouillis absolu....cordes loin, loin...prise de son trop artificielle..." N'en jetez plus ! Alors que j'entends tout le contraire ! Ce qui est clair c'est que , pour je ne sais quelle raison, tu tiens à dénigrer ce disque. Soit. Qui veut noyer son chien...n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Philippe Herreweghe   Mar 10 Jan 2012 - 13:08

Sinon, la principale raison pour laquelle j'ai ouvert ce fil, c'est que doit prochainement paraître chez HM (fin février) un coffret qui risque d'en intéresser plus d'un, qui réunira tous les enregistrements de Bach effectués par Herreweghe pour le label français. Avec 27 CDs de contenu je pense même qu'on aura droit aux deux Saint-Matthieu et aux deux Saint-Jean Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22843
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Philippe Herreweghe   Mar 10 Jan 2012 - 13:17

J'ai entendu sa version de la "Rhapsodie pour alto" et j'ai trouvé cette version très belle, tant pour la direction du chef que pour l'interprétation d'Ann. Le timbre est superbe, l'interprétation est émouvante, c'est investi selon moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28746
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Philippe Herreweghe   Mar 10 Jan 2012 - 13:18

Je connais :

son Oratorio de Noel chez Virgin => Neutral
ses Vêpres monteverdiennes => drunken king sunny
sa grande messe de Mozart => thumleft thumleft thumleft
son Requiem de Campra => thumleft
son Enfance du Christ => thumleft thumleft thumleft

J'aurai bien aimé testé sa 1° saint Mathieu (à défaut que la seconde me plaise)
Donc acheter ses Passions et ses Bruckner me fait très peur (peur que ce soit insipide).

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)


Dernière édition par Cololi le Mar 10 Jan 2012 - 13:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Philippe Herreweghe   Mar 10 Jan 2012 - 13:25

Globalement je le préfère dans la musique plus liturgique de Bach (Magnificat, Cantates, Messe en si) que dans les Passions. Mais ça ne veut pas dire que ses passions ne sont pas bonnes. Par contre pour moi contrairement à ce qu'on entend parfois la deuxième version est généralement la bonne. Par exemple dans sa première Saint-Matthieu le souci est qu'il faut supporter René Jacobs qui met au défi toute notion de justesse.

Sinon dans ses disques Bach l'un des plus beaux est aussi l'un des plus anciens et totalement oublié : les Motets parus en 1986. La qualité de ses chanteurs était à l'époque époustouflante, sans vouloir déprécier le Collegium Vocale aujourd'hui, on approchait à l'époque d'une perfection absolue. Avec des prises de son plus naturelles et moins enrobantes que chez Phi.

Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Philippe Herreweghe   Mar 10 Jan 2012 - 13:34

L'Orchestre des Champs Elysées est l'un des trois orchestres en résidence au Théâtre Auditorium de Poitiers. Herreweghe a également dirigé le Jeune Orchestre Atlantique lors du festival de l'Abbaye aux Dames de Saintes en Juillet 2011 et si j'ai bonne mémoire il le redirigera en Juillet 2012.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Oudread
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 155
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Philippe Herreweghe   Mar 10 Jan 2012 - 18:25

aurele a écrit:
J'ai entendu sa version de la "Rhapsodie pour alto" et j'ai trouvé cette version très belle, tant pour la direction du chef que pour l'interprétation d'Ann. Le timbre est superbe, l'interprétation est émouvante, c'est investi selon moi.

Merci, cher Aurèle, enfin un avis favorable à cet enregistrement ! Wink . J'eusse aimé que tu le fisses connaître (!) dans le fil ad hoc; mais bon; c'est déjà bien... .

Et puis l'ouverture de ce fil par "Discoble" me rassure au moins sur un point: il ne nourrit manifestement aucune intention malveillante à l'égard de ce musicien. Honte à moi d'avoir pu le penser... Embarassed
Merci aussi à toi, Discobole, pour l'affichage de bon nombre des enregistrements d'Herreweghe (suis, pour ma part, techniquement parlant, toujours infoutu de charger la moindre image). Je possède plusieurs de ces CD, Herreweghe étant quelqu'un dont je suis le travail et que j'apprécie (concerts, CD, personnalité) depuis le début des années 80, et que j'ai découvert durant les festivals de Saintes, alors que je passais régulièrement des vacances dans la région.

Alors, oui, j'aime bien; le plus souvent, sans être pour autant un inconditionnel (par exple, j'apprécie bien peu sa 4e de Mahler). Maintenant, je ne pense pas qu'on puisse le taxer de "versatilité". Sa démarche me semble, en effet, aller dans le sens des Gardiner ou Niquet, lesquels, tout comme lui, n'ont pas l'intention de se cantonner dans le baroque, d'accepter sans réaction l'étiquette de "baroqueux" qu'on leur a collée très longtemps. Ce qui ne les empêche pas de revenir épisodiquement (et toujours avec bonheur) au baroque, un terrain qui leur va drôlement bien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22843
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Philippe Herreweghe   Mar 10 Jan 2012 - 18:28

Cher Oudread, étant fan d'Ann Hallenberg, il va m'arriver rarement de la critiquer négativement de toute manière. J'ai été sensible à cette version, j'avais déjà entendu Ann sous la direction d'un autre chef dans cette oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Philippe Herreweghe   Mar 10 Jan 2012 - 19:19

discobole a écrit:
Sinon, la principale raison pour laquelle j'ai ouvert ce fil, c'est que doit prochainement paraître chez HM (fin février) un coffret qui risque d'en intéresser plus d'un, qui réunira tous les enregistrements de Bach effectués par Herreweghe pour le label français. Avec 27 CDs de contenu je pense même qu'on aura droit aux deux Saint-Matthieu et aux deux Saint-Jean Very Happy
Apparemment ils regroupent les livres-disques édités récemment, donc il n'y aura probablement qu'une version pour chaque passion. Ils doivent être obligés de recycler ces livres-disques invendables. Espérons que le prix soit correct.

http://asp.zone-secure.net/v2/index.jsp?id=1393/1778/5744&lng=en

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Philippe Herreweghe   Mar 10 Jan 2012 - 19:39

La précommande sur .de est de 100€ et quelques. Si c'est sans les doublons, ça réduit un peu l'intérêt... Mais effectivement les livres-disques cumulés font bien 27 CDs. Après ça fait quand même moins cher, même en promo à 15€ par article (sur JPC par exemple) l'ensemble revient à 135€.

Un prix acceptable serait dans les 50€ maximum, s'ils veulent l'écouler. Le récent coffret XVIIIe c'est 30 CD à 40 € et quelques, je pensais qu'ils avaient retenu la leçon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Philippe Herreweghe   Jeu 12 Jan 2012 - 12:01

Confirmation que c'est un peu une fausse bonne affaire ce coffret 27 CD : 98€ à la sortie, prix définitif 110€... HM est vraiment toujours un peu à la traîne question marketing, décidément.
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28746
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Philippe Herreweghe   Jeu 12 Jan 2012 - 12:04

Arf Neutral Sad

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
gali
Néophyte


Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 05/01/2012

MessageSujet: Re: Philippe Herreweghe   Lun 16 Jan 2012 - 23:55

J'ajoute à la discographie sélective proposée son enregistrement des cantates 21 et 42 chez Harmonia Mundi... c'était mon 1er CD ds ce répertoire, et je ne m'en suis toujours pas remis Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Philippe Herreweghe   Mar 17 Jan 2012 - 0:23

C'est vrai, Ich hatte viel bekummernis I love you Et l'aria d'alto de la BWV 42 par Lesne I love you I love you
Je ne pouvais pas tout mettre mais j'adore aussi ce CD. Herreweghe y montre peut-être plus encore qu'ailleurs qu'il est l'un des baroqueux les plus adeptes de lenteur, mais alors quelle lumière !

Revenir en haut Aller en bas
Oudread
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 155
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Philippe Herreweghe   Mar 17 Jan 2012 - 12:00

Je voudrais souligner aussi les très belles réussites d'Herreweghe chef de choeur dans ses enregistrements de R. de Lassus (avec Collegium Vocale Gent), tous chez HM, et tout particulièrement; les Psaumes de David (Psalmi Davidis Poenitentiales) et les Cantiones Sacrae, ainsi que les Israelis Brünnelein (Les Fontaines d'Israël) de Schein, avec l'Ensemble vocal Européen (un bijou !).


Dernière édition par Oudread le Mar 17 Jan 2012 - 22:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Royalw
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 23/12/2009

MessageSujet: Re: Philippe Herreweghe   Mar 17 Jan 2012 - 17:08

J'ai cette version de la Gran Partita et de la sérénade n.12 "Nacht Musique" de Mozart par Philippe Herreweghe avec l'harmonie de l'Orchestre des Champs-Élysées.



Je ne l'ai pas écouté dernièrement, mais j'en garde un bon souvenir. Smile








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chilpericlepieux
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 49
Localisation : Paris
Date d'inscription : 22/12/2011

MessageSujet: RE   Sam 21 Jan 2012 - 20:59

Je vous recommande les grands motets de Rameau, un disque de la grande époque d'Harmonia Mundi, sans doute moins théâtral que la version Christie mais d'une élévation confondante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Philippe Herreweghe   Mer 18 Juil 2012 - 16:16

Je l'ai vu à Saintes samedi ou il dirigeait le Jeune Orchestre Atlantique (2e symphonie de Beethoven). Si le chef est génial, sur le plan humain j'ai rarement vu quelqu'un d'aussi distant; de tous les artistes de renom, c'est le premier à qui il faut arracher deux mots à la suite Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Cleme
Petit agniou
avatar

Nombre de messages : 7229
Age : 23
Date d'inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Philippe Herreweghe   Mer 18 Juil 2012 - 19:46

Tu n'as pas du voir Niquet alors qui parait-il est tout à fait détestable. hehe Après pour moi c'est la musique qu'ils offrent le plus important, pas le relationnel. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Philippe Herreweghe   Mer 18 Juil 2012 - 19:51

Cleme a écrit:
Tu n'as pas du voir Niquet alors qui parait-il est tout à fait détestable. hehe Après pour moi c'est la musique qu'ils offrent le plus important, pas le relationnel. Smile

Je te crois sur parole Mr. Green . C'est juste que je n'ai pas l'habitude de me casser le nez sur un mur et ça m'a fait tout drôle Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Philippe Herreweghe   Mer 18 Juil 2012 - 19:55

Mais ça change quoi au final? Tu as passé une mauvaise soirée? Il peut très bien ne pas du tout être à l'aise avec le public... ce que tu prends pour de la froideur est peut-être tout simplement un malaise...

Et il n'y a pas que lui! un gars comme Keenlisyde par exemple quitte les lieux sans rien dire, même si il voit plein de monde qui l'attends! Shicoff signe parce qu'il faut mais plus vite c'est fait et mieux c'est...
Ce sont des hommes et des femmes comme tout le monde et ils ont pas forcément envie de parler au public...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Philippe Herreweghe   Mer 18 Juil 2012 - 20:03

Polyeucte a écrit:
Mais ça change quoi au final? Tu as passé une mauvaise soirée? Il peut très bien ne pas du tout être à l'aise avec le public... ce que tu prends pour de la froideur est peut-être tout simplement un malaise...

Rien du tout en effet hehe . Quant au public il s'en va très vite sans demander son reste (c'est du vécu, à Saintes personne ne va voir les artistes sauf quand il y a des dédicaces et il y en a peu); je suis quasiment la seule à avoir discuté avec les musiciens du JOA, de l'OCE et avec d'autres chefs comme Moccia (qui travaille avec Herreweghe depuis 20 ans), Rademann et Guillon, entre autres.


Polyeucte a écrit:
Ce sont des hommes et des femmes comme tout le monde et ils ont pas forcément envie de parler au public...

Je ne conteste ni l'un ni l'autre Wink . Mais jusqu'à l'autre jour j'avais toujours eu de la chance. Comme quoi il faut un début à tout Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
ScareDe2
Farceur québécois
avatar

Nombre de messages : 906
Age : 18
Localisation : Québec
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: Philippe Herreweghe   Jeu 24 Jan 2013 - 3:54

requiem de Mozart /watch?v=oozapwK3OiA

Passionnant, comme un morceau de gateau oublié dans le réfrigérateur que l'on redécouvre caché derrière la pinte de lait.

Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Philippe Herreweghe   Dim 8 Sep 2013 - 14:45

Requiem de Fauré : /watch?v=qiT0NC750xQ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2364
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Philippe Herreweghe   Mer 1 Juin 2016 - 16:56

Philippe Herreweghe : De la médecine à la direction d'orchestre. Une carrière exemplaire au service de la musique

C'est à la veille d'une tournée de neuf concerts en Belgique, en France et en Italie, avec le Collegium Vocale Gent et l'Orchestre des Champs Elysées que Philippe Herreweghe a accepté de nous accorder une interview téléphonique. Entrevue au cours de laquelle nous avons évoqué un parcours atypique, ses ensembles (le Collegium Vocale Gent et l'Orchestre des Champs Elysées) et ses projets à venir.

Une carrière atypique et exemplaire

«J'ai toujours été attiré par le médecine et par la musique. J'ai donc suivi un parcours universitaire, à la fin duquel j'ai décroché un doctorat en psychiatrie, et des études au conservatoire de Gand, ma ville natale. A l'époque la pratique amateur était très importante et faisait quasiment jeu égal avec la pratique professionnelle; j'ai donc débuté comme chef amateur avant de devenir semi professionnel. Comme la direction d'orchestre et la direction de choeur m'attiraient depuis longtemps j'ai fondé le Collegium Vocale Gent en 1970. Une fois mon doctorat en poche j'ai choisi la carrière musicale de manière définitive; j'avais 25 ans.» nous dit Philippe Herrweghe qui poursuit : «Ce sont deux grands chefs, en l'ocurrence Gustav Léonardt et Nikolaus Harnoncourt, dont la récente disparition m'attriste beaucoup, qui m'ont, non seulement encouragé mais aussi permis de faire mes premiers pas professionnels. C'est avec eux que j'ai réalisé mes premiers enregistrements au disque. Je leur dois beaucoup; j'ai évolué stylistiquement et musicalement grâce à leur enseignement.» A la fois dynamique et passionné par les principales périodes de la musique, Philippe Herreweghe fonde au fil des années plusieurs ensembles qui lui permettent d'aborder un répertoire aussi large que possible.

Les ensembles

«Afin de pouvoir aborder un vaste répertoire vocal et instrumental, j'ai fondé plusieurs ensembles et orchestres. Ainsi avec le Collegium Vocale Gent, je m'intéresse à la musique ancienne mais aussi aux périodes baroque et classique. L'Orchestre des Champs Elysées, anciennement «La Chapelle Royale» joue sur instruments anciens des œuvres allant du XVIIIe siècle jusqu'au début du XXe. Je suis également chef permanent de l'Orchestre National de Flandre; le travail avec chacun de ces ensemble ou orchestres et cette diversité de répertoires oblige aussi à une vigilance constante.» nous dit Philippe Herreweghe. «Et comme l'Orchestre des Champs Elysées joue sur instruments d'époque, nous sommes au plus près des tonalités d'origine». Et d'ajouter : «Pendant longtemps nous avons enregistré avec le label Harmonia Mundi. Mais comme je voulais être totalement libre de mes choix et de mes mouvements j'ai créé mon propre label, «Phi», la lettre grècque», ajoute-t-il en aparté. «Cela me permet d'enregistrer ce que je veux quand je veux.» conclut Herreweghe qui ne veut dépendre de personne d'autre que lui même dans ce domaine.

Les sept dernières paroles du Christ en croix

«C'est l'Orchestre des Champs Elysées qui a programmé cette œuvre; il s'est donc naturellement tourné vers l'oratorio, la dernière des quatre versions du chef d'oeuvre de Haydn.». Le chef belge poursuit : «Si au départ il s'agissait d'une œuvre pour orchestre destinée à souligner la liturgie du Vendredi Saint, Chacune des trois autres versions, quatuor, oratorio «primitif» et l'oratorio tel que nous le connaissons, a son intérêt et ses difficultés propres. Haydn a, chaque fois, composé une musique riche, complexe mais aussi sereine dans l'expression de la foi en Dieu.». La musique de Haydn est d'ailleurs remarquablement servie par le Collegium Vocale Gent et l'Orchestre des Champs Elysées qui maîtrisent parfaitement leur sujet.

Les projets

«Nous avons la chance d'avoir un administrateur très dynamique qui déborde d'idées et de projets. Ceci dit, vous savez que j'ai été le directeur artistique du festival de Saintes pendant 20 ans. Je suis donc encore très lié à l'abbaye aux dames ou je reviens chaque année avec le Collegium Vocale Gent et l'Orchestre des Champs Elysées.» nous dit Philippe Herreweghe en préambule avant de poursuivre : «Cette année je dirigerai un concert de l'Orchestre des Champs Elysées fusionné pour l'occasion au Jeune Orchestre de l'abbaye au cours duquel nous jouerons la sixième symphonie de Bruckner; et le Collegium Vocale Gent donnera aussi deux concerts.». Mais Philippe Herreweghe, chef volontaire et dynamique ne compte pas s'arrêter pas en si bon chemin : «Nous aimerions enregistrer l'intégrale des symphonies de Beethoven que nous présenterons à Paris l'an prochain. Dans les prochains mois nous entamerons un grand cycle Brahms sur plusieurs saisons, aborderons la messe en ut mineur de Beethoven à Saintes et Le comte Ory de Rossini à Paris.».

Chef généreux, dynamique, enthousiaste, Philippe Herreweghe ne manque jamais une occasion de partager son immense amour pour la musique. Que se soit avec ses musiciens qu'il connaît pour certains depuis des années, ou avec son public toujours très nombreux et fidèle ou qu'il soit.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2364
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Philippe Herreweghe   Mar 2 Mai 2017 - 20:50

Le chef belge fête aukourd'hui son 70e anniversaire. Joyeux anniversaire Monsieur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2364
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Philippe Herreweghe   Dim 16 Juil 2017 - 11:56

J'ai vu hier le 1er concert d'Herreweghe à Saintes (Jeune Orchestre de l'Abbaye). J'ai halluciné tant je n'avais jamais vu le chef aussi heureux de diriger ni aussi communicatif. En bref un concert somptueux consacré à Tchaikovski drunken drunken drunken drunken drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81630
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Philippe Herreweghe   Dim 16 Juil 2017 - 21:42

Herreweghe dans Tchaïkovski ? Voilà un appariement exotique qui rend très curieux. C'était dégraissé ou tradi ? (parce que lorsqu'il dirige son orchestre, dans Bruckner et Brahms, le vibrato n'est pas très souvent de sortie…)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2364
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Philippe Herreweghe   Dim 16 Juil 2017 - 22:52

Comme il avait bouffé du lion il est resté assez sage il nous a gratifié d''une direction plutôt dégraissée. Au programme :

- Casse Noisettes ----> suite d'orchestre

- Symphonie N°2

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81630
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Philippe Herreweghe   Dim 16 Juil 2017 - 23:43

Ah oui, carrément. Shocked Je n'aurais déjà jamais cru que Tchaïkovski l'intéressât, mais alors dans le final de la Deuxième, ce doit être fichtrement bizarre, surtout si comme tu le dis il conserve son positionnement habituel.

Il faut absolument que j'entende ça ! C'est radiodiffusé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
wotan77100
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 21
Age : 41
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/06/2017

MessageSujet: Re: Philippe Herreweghe   Lun 17 Juil 2017 - 6:56

Je suis un fan de ce qu ' il à fait pour Bach , chez Harmonia Mundi , auparavant grande maison . Certes il est analytique , mais pas lus qu ' un Karajan sur les compositeurs romantiques . je tient ces passions pour exemplaires
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2364
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Philippe Herreweghe   Lun 17 Juil 2017 - 7:35

DavidLeMarrec a écrit:
Ah oui, carrément. Shocked  Je n'aurais déjà jamais cru que Tchaïkovski l'intéressât, mais alors dans le final de la Deuxième, ce doit être fichtrement bizarre, surtout si comme tu le dis il conserve son positionnement habituel.

Il faut absolument que j'entende ça !  C'est radiodiffusé ?

Malheureusement non Radio Classique ne s'est pas intéressé à ce concert Confused .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Philippe Herreweghe   

Revenir en haut Aller en bas
 
Philippe Herreweghe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Philippe Herreweghe
» Philippe SCHOELLER (1957-)
» Philippe Manoeuvre sans lunettes !
» Philippe Jaroussky
» Philippe Robin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: