Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts"

Aller en bas 

Votre avis sur Georges Cziffra
Aucun avis, je ne connais pas (mais je vais lire la suite)
Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" Vote_lcap13%Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" Vote_rcap
 13% [ 3 ]
Un techniciens du piano : amis mélomanes, passez votre chemin
Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" Vote_lcap25%Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" Vote_rcap
 25% [ 6 ]
Un interprète intéressant dans certaines oeuvres
Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" Vote_lcap21%Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" Vote_rcap
 21% [ 5 ]
L'un des plus grands pianistes du XXème siècles
Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" Vote_lcap29%Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" Vote_rcap
 29% [ 7 ]
Le plus grand, mon maître, mon mentor !
Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" Vote_lcap0%Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" Vote_rcap
 0% [ 0 ]
... une marque de cigarettes ?
Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" Vote_lcap12%Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" Vote_rcap
 12% [ 3 ]
Total des votes : 24
 

AuteurMessage
Fiordiligi
Mélomaniaque
Fiordiligi

Nombre de messages : 872
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/06/2011

Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" Empty
MessageSujet: Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts"   Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" EmptyJeu 12 Jan 2012 - 14:56

Ayant assisté hier soir au superbe spectacle de Pascal Amoyel consacré à son maître Georges Cziffra, Le Pianiste aux 50 doigts, au théâtre du Ranelagh à Paris, j’ai souhaité ouvrir un sujet consacré à ce pianiste.


1 - Pour commencer, quelques éléments biographiques, tirés de l’article Wikipédia

Issu d'une famille de musiciens Roms (György Cziffra père était cymbaliste et a joué durant les années 1910 à Paris dans les restaurants et cabarets), il montre dès son enfance un don particulier pour la musique. Son père lui donne ses premières leçons de piano, et à l'âge de quatre ans, il reproduit à l'oreille ce que joue sa sœur aînée. À cinq ans, il donne son premier concert dans un cirque.
Il est accepté à neuf ans dans la prestigieuse Académie Franz Liszt de Budapest où son professeur est Ernst von Dohnányi. À 13 ans, il finit l'opérette d'un autre compositeur en un temps record. Dès l'âge de seize ans il débute les tournées à travers l'Europe, notamment en Hongrie, Pays-Bas et Scandinavie.
La guerre l'appelle, il doit donc cesser d'étudier la musique, puis il est fait prisonnier en 1941. Il rejoint sa famille et son fils — György Cziffra également —, et continue son étude du piano un an plus tard en 1947, auprès de György Ferenczy, tout en gagnant sa vie en jouant dans des bars de Budapest mais aussi en Autriche avec son ami Elek Bacsik. Très opposé au régime communiste hongrois, il est fait prisonnier politique de 1950 à 1953, et est soumis aux travaux forcés, comme porteur de pierres, ce qui lui vaudra à sa libération de longs mois de rééducation et des douleurs persistantes aux articulations.
En 1955, après avoir recommencé à donner des concerts, il obtient pourtant le prix Franz Liszt, le grand prix de la virtuosité pianistique, remis pour la première fois à un pianiste qui n'est pas lui-même compositeur. Il décide en 1956 de fuir le régime communiste et de s'exiler en France avec sa famille, profitant d'un concert donné à Vienne. Il est apprécié par le public dès son arrivée à Paris (« Pianiste du siècle, réincarnation de Liszt, pianiste des pianistes, virtuose au bracelet de cuir.. »), et il enregistre en 1956 sa fameuse interprétation des Rhapsodies hongroises de Liszt, Liszt qui restera son compositeur de prédilection.

Certains critiqueront à ses débuts l'étroitesse d'un répertoire de saltimbanque. À cette époque, Liszt n'était pas considéré comme un compositeur suffisant pour remplir une carrière de pianiste. Cziffra s'essaiera, avec brio, à de nombreux autres compositeurs : Chopin bien sûr, Beethoven, et aussi Bartók, Ravel, Prokofiev, Rachmaninov, Balakirev, Grieg, Rameau, Couperin...

Cziffra dans de nombreuses œuvres, allait plus loin que l'interprétation, il s'est aussi prêté au jeu de l'arrangement, par exemple avec les Danses Hongroises de Brahms, dont il a fait beaucoup plus qu'une simple transcription pour piano à deux mains, ou encore avec Le vol du bourdon (extrait de l'opéra Le Conte du tsar Saltan de Rimsky-Korsakov). On lui a souvent reproché son excentricité, l'influence de son humeur sur son jeu lors de ses concerts, sa recherche d'un public populaire, avec le côté « classiques favoris » de ses récitals. En fait, son immense talent, sa virtuosité hors du commun, avaient réussi à le propulser au premier plan, mais en dehors des chemins traditionnels qui mènent les pianistes au panthéon de la renommée... Quoi qu'il en soit, on peut légitimement le considérer comme l'un des plus grands pianistes du XXe siècle.
En 1966, il fonde le festival de musique de La Chaise-Dieu en Auvergne, et donne l'impulsion nécessaire pour restaurer les grandes orgues Marin Carouge de l'abbaye. Il est naturalisé français en 1968 et devient Georges Cziffra. En 1975, il crée la fondation Cziffra pour soutenir des jeunes talents donnant naissance à des pianistes talentueux comme Jean-Gabriel Ferlan, fondation toujours en activité. En 1981, la mort de son fils, chef d'orchestre, eut des répercussions très négatives sur ses apparitions en public. Les concerts se firent de plus en plus rares.
Dans son livre Des canons et des fleurs, il retraçait les étapes significatives de sa vie mouvementée, avec à la fois beaucoup d'émotion, de simplicité, d'authenticité et de ferveur. On y découvre comment il s'en est fallu de peu que le destin ne prive la communauté musicale du XXe siècle d'un de ses plus grands interprètes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiordiligi
Mélomaniaque
Fiordiligi

Nombre de messages : 872
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/06/2011

Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" Empty
MessageSujet: Re: Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts"   Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" EmptyJeu 12 Jan 2012 - 14:58

2 - Pour continuer, quelques mots du spectacle "Le Pianiste aux 50 doigts"

Mon seul regret est d’avoir vu ce spectacle hier seulement : il est à l’affiche depuis deux mois au théâtre du Ranelagh, et s’achève malheureusement ce dimanche 15 janvier. Si je l’avais vu plus tôt, j’aurais pu vous le recommander à temps.
C’est vraiment un très beau spectacle, Amoyel jouant tour à tour son propre rôle (concertiste français d’une quarantaine d’année, lui-même élève de Cziffra quand il était adolescent) et celui de Cziffra, racontant son histoire à la 1ère personne.
C’est un hommage très émouvant à son maître, réalisé avec infiniment de respect, d’émotion, d’humilité et de générosité.
Il raconte l’incroyable destin de Cziffra, et s’attarde également sur sa vocation de pédagogue, ce dont témoigne la création de la Fondation Cziffra.
Il joue également, notamment du Chopin, du Liszt et du Schumann (son jeu est, je trouve, très différent de celui de Cziffra).

On y apprend notamment l’origine du surnom de "pianiste aux 50 doigts" : après la guerre, Cziffra était ostracisé par le régime hongrois, qui l’a même mis aux travaux forcés pendant plusieurs années. Pour survivre, il travaillait dans un piano bar, sur la porte duquel une affiche mentionnait : "Ne vous faites pas voler ! Chez nos concurrents, les pianistes n’ont que dix doigts. Ici, joue le pianiste aux 50 doigts".

Vous trouverez quelques informations sur le spectacle, avec un extrait (et notamment un bout de la 2ème rhapsodie hongroise jouée par Amoyel) : http://www.theatre-ranelagh.com/spip.php?article6

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiordiligi
Mélomaniaque
Fiordiligi

Nombre de messages : 872
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/06/2011

Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" Empty
MessageSujet: Re: Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts"   Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" EmptyJeu 12 Jan 2012 - 15:00

3 - Ensuite, quelques avis de membres de forum, glanés au fil des pages

(les posteurs qui estimeraient que je n’ai pas respecté leur droit à l’anonymat peuvent me demander de supprimer les citations)

adriaticoboy a écrit:
C'est sans doute l'un des 2 ou 3 pianistes les plus virtuoses du XXe siècle, une vraie star des plateaux de télé et de cirque, une technique monstrueuse, on cherche souvent le musicien...
Evoquer son nom provoque parfois de vives discussions...

DavidLeMarrec a écrit:
Cziffra fait dans le mauvais goût et l'ostentatoire technique, c'est juste factuel.
Concernant Cziffra, ça ne fait tout de même pas un pli, c'est parfois parfaitement démonstratif et vulgaire. Je ne dirais pas ça de n'importe qui, même pas de Horowitz !

Xavier a écrit:
Ca peut dépendre des enregistrements, Cziffra a pu pondre quelques enregistrements corrects, comme les Rhapsodies hongroises notamment.

dr.frederic.travers@alice a écrit:
Certes ce n'est pas toujours du même meilleur goût, mais au moins l'artiste est sincère dans son interprétation et sa maitrise technique ...
J'aime bien ce goût d'improvisation assez proche de ce que Chopin et Liszt vivaient à leur époque.
Actuellement les interprétations sont nettement plus figées qu'autrefois ...
G Cziffra s'amuse et m'amuse beaucoup.

Quant à moi, ses interprétations me séduisent tout à fait par leur côté flamboyant et un peu fou, très personnel.
Je l’avoue, j’aime la virtuosité, je trouve ses rhapsodies hongroises de Liszt, et même sa danse du sabre, enthousiasmantes, jubilatoires : c’est du grand spectacle, certes, mais ce constat n’en ôte pas la valeur à mes yeux.
La virtuosité de Cziffra est éblouissante dans les pièces qui le justifient. Ses interprétations de Schubert (Impromptus) et de Schumann (notamment les Fantasiestucke), qu’on trouve sur YouTube sont très belles, pas du tout celles d’un phénomène de cirque sans âme.
J’aime également beaucoup (et là, je sais que beaucoup ne me suivront pas…) ce qu’il fait dans Couperin et Rameau.


Dernière édition par Fiordiligi le Jeu 12 Jan 2012 - 15:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiordiligi
Mélomaniaque
Fiordiligi

Nombre de messages : 872
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/06/2011

Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" Empty
MessageSujet: Re: Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts"   Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" EmptyJeu 12 Jan 2012 - 15:01

4 - Enfin, de modestes éléments discographiques

Je ne prétends nullement dresser une discographie de Cziffra, car je risquerais de me perdre entre les enregistrements en studio, les authentiques enregistrements récitals et les récitals reconstitués pour le disque.

Sans vouloir faire de pub, ci-joint la page Amazon consacrée à Cziffra :
http://www.amazon.fr/Georges-Cziffra/e/B00465CN6Y/works/ref=ntt_mus_teaser?

On y trouve bien sûr beaucoup de Liszt, du Chopin, du Schumann du Tchaïkovski. Un concerto de Rachmaninov et un concerto de Grieg.
Il a enregistré énormément de Liszt : les rhapsodies hongroises (ses enregistrements sont devenus des versions de référence), mais aussi les Etudes d’Exécution Transcendante, les Années de Pèlerinage, la Totentanz, les concertos. Je ne crois pas qu’il ait enregistré les Harmonies Poétiques et Religieuses.

Il y aurait aussi un coffret de 40 CD (!!!) consacré aux enregistrements studios, et un coffret de 8 CD dans la série "Les introuvables de..".


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" Empty
MessageSujet: Re: Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts"   Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" EmptyJeu 12 Jan 2012 - 15:16

Fiordiligi a écrit:
Quant à moi, ses interprétations me séduisent tout à fait par leur côté flamboyant et un peu fou, très personnel.
Je l’avoue, j’aime la virtuosité, je trouve ses rhapsodies hongroises de Liszt, et même sa danse du sabre, enthousiasmantes, jubilatoires : c’est du grand spectacle, certes, mais ce constat n’en ôte pas la valeur à mes yeux.
La virtuosité de Cziffra est éblouissante dans les pièces qui le justifient. Ses interprétations de Schubert (Impromptus) et de Schumann (notamment les Fantasiestucke), qu’on trouve sur YouTube sont très belles, pas du tout celles d’un phénomène de cirque sans âme.
J’aime également beaucoup (et là, je sais que beaucoup ne me suivront pas…) ce qu’il fait dans Couperin et Rameau.

Je suis plutôt séduit, moi aussi, par cette espèce d'énergie (univoque, je ne dis pas le contraire), ce piano percussif, ce geste incandescent. J'entends moins tant le mauvais goût qu'un "produit" d'école, en fait (un cas d'école, même, dans tous les sens du terme).
J'ai peut-être ce rapport sensible au musicien parce qu'il a été ma porte d'entrée vers Chopin et Liszt (ce coffret Philips que je recommande : http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss?__mk_fr_FR=%C5M%C5Z%D5%D1&url=search-alias%3Dpopular&field-keywords=cziffra+philips).
Il porte en lui (c'est à dire au-delà de son jeu seul) quelque chose de profondément éperdu qui va bien à la musique romantique ; quelque chose de l'ordre de l'exutoire (ce qui revient plus à se servir de la musique qu'à en faire, c'est vrai).
M'enfin, ça reste fondamentalement un avis de dilettante Embarassed ...
(Je pinaille mais, dans le sondage, j'aurais peut-être plutôt proposé "l'une des personnalités du piano" que "l'un des grands pianistes" ; j'ai répondu un peu par défaut Wink ...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cathymini
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 27/10/2006

Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" Empty
MessageSujet: Re: Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts"   Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" EmptyJeu 12 Jan 2012 - 15:22

Heureusement qu'arrive le rappel de quelques avis de membres du forum car commencer un sondage en assénant une notice biographique nettement hagiographique, ça fausse l'objectivité des réponses. Personnellement, mais ce n'est qu'un avis personnel, je n'ai jamais beaucoup apprécié Cziffra. A mon sens, il a été largement surévalué par un marketing tapageur, ce qui, à son époque, n'était pas fréquent mais devient, à l'heure actuelle, la règle dans le domaine musical, y compris classique. Evidemment, comme tous les broyeurs d'ivoire, Cziffra fait de l'effet dans les oeuvres clinquantes mais devient vite sirupeux dans celles qui demanderaient plus de délicatesse. Je ne nie pas qu'il fût un bon technicien mais je n'ai jamais aimé la prouesse technique pour elle-même. Cela s'apparente effectivement plus au cirque qu'à la musique et je garde en mémoire la distinction que faisait Cortot entre le virtuose, qui se sert de la musique pour briller et le musicien qui se met au service de la musique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" Empty
MessageSujet: Re: Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts"   Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" EmptyJeu 12 Jan 2012 - 15:32

cathymini a écrit:
il a été largement surévalué par un marketing tapageur, ce qui, à son époque, n'était pas fréquent mais devient, à l'heure actuelle, la règle dans le domaine musical, y compris classique.

Mais pourquoi si, justement, ce n'était pas l'usage de l'époque ? Et pourquoi lui plus qu'un autre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" Empty
MessageSujet: Re: Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts"   Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" EmptyJeu 12 Jan 2012 - 15:35

Ça reste intéressant d'avoir ses Liszt, ne serait-ce que pour entendre toutes les notes. La réédition chez EMI est en plus économique (5 CD à 10-12€).

Pour tout le reste, toute trace de ses enregistrements pourrait disparaître de la surface de la planète sans que ce soit une grosse perte pour l'humanité.

On se plaint d'être à l'époque de Lang Lang mais à chaque époque ses tristes symboles.
Revenir en haut Aller en bas
cathymini
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 27/10/2006

Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" Empty
MessageSujet: Re: Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts"   Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" EmptyJeu 12 Jan 2012 - 17:40

bAlexb a écrit:
cathymini a écrit:
il a été largement surévalué par un marketing tapageur, ce qui, à son époque, n'était pas fréquent mais devient, à l'heure actuelle, la règle dans le domaine musical, y compris classique.

Mais pourquoi si, justement, ce n'était pas l'usage de l'époque ? Et pourquoi lui plus qu'un autre ?


Pourquoi lui plus qu'un autre ?
Parce que c'était, et c'est encore (la preuve, ce spectacle), un bon "produit" pour des raisons qui ne sont pas forcément musicales, le public se laissant facilement attendrir par une histoire émouvante à faire pleurer dans les chaumières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" Empty
MessageSujet: Re: Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts"   Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" EmptyJeu 12 Jan 2012 - 18:11

cathymini a écrit:
bAlexb a écrit:
cathymini a écrit:
il a été largement surévalué par un marketing tapageur, ce qui, à son époque, n'était pas fréquent mais devient, à l'heure actuelle, la règle dans le domaine musical, y compris classique.

Mais pourquoi si, justement, ce n'était pas l'usage de l'époque ? Et pourquoi lui plus qu'un autre ?


Pourquoi lui plus qu'un autre ?
Parce que c'était, et c'est encore (la preuve, ce spectacle), un bon "produit" pour des raisons qui ne sont pas forcément musicales, le public se laissant facilement attendrir par une histoire émouvante à faire pleurer dans les chaumières.

J'avoue que j'ignorais parfaitement tous les éléments de sa biographie, pour le coup. J'imagine, par ailleurs, qu'avec la Guerre-Froide, il devait exister quelqu'autre pianiste réfugié sur lequel les "médias" auraient pu jeter leur dévolu. Il n'empêche, malgré tout, que ce coup de projecteur, à une époque qui n'en était pas aussi coutumière, reste symptomatique de quelque chose que je m'explique mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandryka
Mélomaniaque
Mandryka

Nombre de messages : 719
Date d'inscription : 03/04/2010

Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" Empty
MessageSujet: Re: Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts"   Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" EmptyJeu 12 Jan 2012 - 20:07

Moi j’aime beaucoup :

Le Vol du Bourdon
Les quatre rhapsodies hongroises qu’il a enregistrées à Paris pour Hungaroton en 1956 -- 2, 6, 12, et 15.
Beethoven. La Waldstein (studio) et l’Appassionata.
Chopin. Les études, les valses, les impromptus, la 2eme Sonate, et les Ballades.
Brahms – les variations de Paganini et les Danses Hongroises
Schumann -- Waldszenen , Etudes Symphonique
Son disque de transcriptions – un disque d'Hungaroton
Le disque d’un concert à Tokyo en 1964. Et le disque d’un récital à Prague en 1955
Le DVD de Classic Archive.
Le 2eme concerto de Bartok (1956)
La sonatine de Ravel
L'étude de Saint Saens
Ses transcriptions de Couperin, Daquin, Rameau (même si son style est romantique)
La Bach/Liszt Prélude et fugue
Les sonates de Scarlatti



Dernière édition par Mandryka le Sam 14 Jan 2012 - 19:59, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pianissimo
Mélomane averti
pianissimo

Nombre de messages : 334
Age : 32
Localisation : Lille
Date d'inscription : 26/01/2008

Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" Empty
MessageSujet: Re: Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts"   Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" EmptyVen 13 Jan 2012 - 21:04

Cziffra reste un très grand interprète surtout dans Liszt : dans les rhapsodies hongroises et les études d'exécution transcendante, il demeure une référence ; dans la Campanella, tout le monde peut aller se rhabiller (si je puis me permettre cette expression quelque peu triviale), une fois qu'on a entendu l'interprétation de Gyorgy . C'est incroyable à dire mais on distingue toutes les notes et dans un tempo complètement fou !

Comme mentionné plus haut, le coffret Liszt EMI 5 CD est particulièrement intéressant.

Je ne connais pas trop ses interprétations d'autres compositeurs, à part quelques Chopin. Ces derniers ne figurent pas dans mes préférences et restent assez peu inspirés je trouve.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiordiligi
Mélomaniaque
Fiordiligi

Nombre de messages : 872
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/06/2011

Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" Empty
MessageSujet: Re: Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts"   Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" EmptyMer 4 Déc 2013 - 10:49

Fiordiligi a écrit:
2 - Pour continuer, quelques mots du spectacle "Le Pianiste aux 50 doigts"
Le Pianiste aux 50 doigts va être repris au Ranelagh (Paris 16e) du 15 janvier au 30 mars 2014.
Vraiment un beau spectacle, très accessible à tous les publics, je recommande !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris3
Mélomane chevronné
Chris3

Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" Empty
MessageSujet: Re: Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts"   Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" EmptyVen 6 Déc 2013 - 20:16

Pour ceux qui n'aiment pas Cziffra dans Liszt, écoutez les rhapsodies hongroises par Lang Lang : Je vous garantis que vous vous mettrez à apprécier ce bon Gyorgy Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" Empty
MessageSujet: Re: Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts"   Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" EmptySam 18 Juin 2016 - 9:30

Entendre Philippe Cassard rappeler, sur FM, que Cyprien Katsaris admire profondément Cziffra (et "accessoirement" Kempff) : d'un coup, tu te sens conforté, moins seul et pour tout dire, moins blaireau Embarassed !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8516
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" Empty
MessageSujet: Re: Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts"   Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" EmptySam 18 Juin 2016 - 12:39

Shocked Mais alors... «Mélomaniac» ne serait rien d'autre que le pseudonyme de Cyprien Katsaris lorsqu'il s'exprime sur le net? Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" Empty
MessageSujet: Re: Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts"   Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts" Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Georges Cziffra (1921-1994), "Le Pianiste aux 50 doigts"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Georges Auric (1899-1983)
» Ami pianiste, bonjour !
» Recherche pianiste
» La pianiste
» Georges (alias Johan Ledoux)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: