Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Leif Ove Andsnes

Aller en bas 
AuteurMessage
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22962
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Leif Ove Andsnes   Sam 28 Jan 2012 - 16:58

Ce pianiste norvégien est né à Karmøy le 7 avril 1970. Il a étudié au Conservatoire de musique de Bergen avec Jiří Hlinka, puis en Belgique auprès de Jacques de Tiège. Il enregistre quasiment exclusivement pour Emi Classics, sauf quand le chef d'orchestre est sous contrat avec un autre label. Il a enregistré des œuvres d'Edvard Grieg, Robert Schumann et Frédéric Chopin, des lieder de Franz Schubert avec Ian Bostridge, des sonates de Schubert et de Leoš Janáček, les sonates de piano et violon de Béla Bartók avec Christian Tetzlaff. Il a également enregistré des concertos de Mozart et de Haydn avec l'Orchestre de chambre norvégien, les concertos de Rachmaninov avec Paavo Berglund et Antonio Pappano, le deuxième concerto de Béla Bartók avec Pierre Boulez.
En 2004-2005, il a donné sept récitals au Carnegie Hall de New York. En 2007, il a reçu le prix Peer Gynt, décerné par le Parlement de Norvège.
J'ai fait un copier-coller avec quelques légères modifications de la page wikipedia en français. J'ai entendu ce pianiste un peu dans des pubs pour ses disques à la radio et j'ai écouté récemment son interprétation du concerto n°3 de Rachaminov sous la direction de Berglund en live. J'ai bien aimé. Il est réputé à ma connaissance dans l'interprétation de la musique des compositeurs nordistes ou des pays de l'Est, notamment russes et tchèques. Quels disques me conseilleriez vous pour approfondir mon écoute de ce pianiste? Que pensez vous de celui-ci?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85577
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Leif Ove Andsnes   Sam 28 Jan 2012 - 17:28

Ses Nielsen, bien sûr !

Pas que ce soient les meilleurs Nielsen du marché, mais ça t'épargnera d'écouter pour la 478391863785e fois Schubert ou Chopin.

Sinon, mon opinion : très beau son, très rond, mais aussi très homogène. Je trouve vite ça lisse. Dans le même genre de texture, Lugansky a quand même beaucoup plus d'énergie (mais il ne joue que Chopin et Rachmaninov, c'est vrai Mr. Green ).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22962
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Leif Ove Andsnes   Sam 28 Jan 2012 - 17:34

DavidLeMarrec a écrit:
Ses Nielsen, bien sûr !

Pas que ce soient les meilleurs Nielsen du marché, mais ça t'épargnera d'écouter pour la 478391863785e fois Schubert ou Chopin.

Sinon, mon opinion : très beau son, très rond, mais aussi très homogène. Je trouve vite ça lisse. Dans le même genre de texture, Lugansky a quand même beaucoup plus d'énergie (mais il ne joue que Chopin et Rachmaninov, c'est vrai Mr. Green ).


Merci pour ton avis David.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Leif Ove Andsnes   Sam 28 Jan 2012 - 17:44

DavidLeMarrec a écrit:

Sinon, mon opinion : très beau son, très rond, mais aussi très homogène. Je trouve vite ça lisse.
C'est un peu mon avis aussi. Andsnes est un grand pianiste, difficile à prendre en défaut, presque tous ses disques sont excellents (Schubert, Schumann, Grieg etc.) mais on n'a pas forcément envie de les réécouter. Neutral


Citation :
Dans le même genre de texture, Lugansky a quand même beaucoup plus d'énergie (mais il ne joue que Chopin et Rachmaninov, c'est vrai Mr. Green ).
A ce propos, j'espère que son arrivée chez Naïve va aller de pair avec un élargissement de son répertoire au disque, même si ça doit rester dans les clous. Au moins du Schubert, du Schumann ou du Scriabine, voire du Ravel/Debussy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85577
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Leif Ove Andsnes   Sam 28 Jan 2012 - 17:55

adriaticoboy a écrit:
C'est un peu mon avis aussi. Andsnes est un grand pianiste, difficile à prendre en défaut, presque tous ses disques sont excellents (Schubert, Schumann, Grieg etc.) mais on n'a pas forcément envie de les réécouter. Neutral
Les disques solos sont très bons, oui, des standards d'excellente finition technique. En revanche, ça fait un peu vitrine de musée...

Mais quand tu parles de Schubert, d'accord pour le piano seul ou les lieder dépareillés, mais le Voyage d'Hiver est vraiment beaucoup trop lisse, ça tue pour partie l'atmosphère. Et je suppose que si on est un tout petit peu exigeant, on doit pouvoir appliquer ça à d'autres choses (par exemple sa dernière-sonate de Schubert, qui est quand même extrêmement unie).


Citation :
[Lugansky]
A ce propos, j'espère que son arrivée chez Naïve va aller de pair avec un élargissement de son répertoire au disque, même si ça doit rester dans les clous. Au moins du Schubert, du Schumann ou du Scriabine, voire du Ravel/Debussy.
Ce serait déjà un pas immense. Mais j'ai exagéré, il joue quand même régulièrement Mozart et Prokofiev.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mandryka
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 656
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: Leif Ove Andsnes   Sam 28 Jan 2012 - 18:11

Le disque des sonates de Bartok avec Tetzlaff m’a plu. Aussi son Schubert D850 sonne très bien. J'aime le movement con moto.


Dernière édition par Mandryka le Sam 28 Jan 2012 - 18:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22962
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Leif Ove Andsnes   Sam 28 Jan 2012 - 18:13

Merci à adriaticoboy, David à nouveau et Mandryka pour vos autres interventions. Je sais ce qu'il me reste à faire pour approfondir mon écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
néthou
JazzAuNeth
avatar

Nombre de messages : 1615
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Leif Ove Andsnes   Sam 28 Jan 2012 - 19:10

Pour info, puisqu'il est question de son répertoire, je l'ai entendu en concert en mai dernier jouer l'op. 111 de Beethoven, 4 ballades op.10 de Brahms ainsi que 6 petites pièces op.19 de Schönberg.
Comme quoi, le répertoire c'est une chose, les disques, autre chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charles
Mélomane averti


Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 13/07/2011

MessageSujet: Re: Leif Ove Andsnes   Sam 28 Jan 2012 - 19:20

Excellent pianiste. Excellent musicien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FDRT
Néophyte


Nombre de messages : 19
Age : 48
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 18/12/2011

MessageSujet: Re: Leif Ove Andsnes   Jeu 9 Fév 2012 - 21:46

J'aime beaucoup ce pianiste et contrairement a d'autres, je ne me lasse pas de l'écouter. Mais c'est vrai qu'il a un jeu trés classique, trés "propre" et sans fioriture, un peu a l'instar de Jean-Philippe Collard. On sent aussi que ce sont 2 pianistes habitués à jouer avec un orchestre.

Bref, je pense effectivement que Leif est meilleur sur de la musique nordique. J'aime beaucoup un album où il a mélangé pas mal de compositeur dont Grieg et d'autres nordiques; je crois que le titre est "Horizon". Pas mal du tout ! Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Leif Ove Andsnes   Ven 17 Mai 2013 - 21:02

Je l'ai entendu lors de son dernier récital au TCE (Beethoven n°22 op.54 & n°28 op.101, Liszt Pensée des Morts, Chopin Nocturne op.48 n°1 & Ballade n°4) et j'ai été très agréablement surpris.
Sa solidité technique est impressionnante, le son est uniformément timbré, c'est très très rond. Le cd n'en rend pas forcément compte (quoi que ça s'est un peu amélioré), mais je ne pensais pas que ça serait aussi beau. Et les erreurs verticales ont été extrêmement rares, même dans les moments les plus tendus de Pensée des morts ou de la 4ème ballade (coda assez terrifiante sur ce point).
Les deux sonates de Beethoven en particulier (mais c'est également vrai pour le reste) l'ont montré en pleine compréhension des oeuvres, alors que ce ne sont pas les sonates de Beethoven dont la forme est la plus évidente. Peu de choses à reprocher, j'ai juste été un peu déçu par un manque d'autorité dans l'énoncé du fugato du finale de l'op.101 de Beethoven, mais la gradation dynamique qui a suivi était tellement maîtrisée que c'était parfaitement défendable.
Il a été assez grand dans Pensée des morts, malgré un tempo assez vif (mais peut-être ai-je trop écouté Richter (si l'on peut dire ça...)).
Je ne l'attendais pas vraiment dans Chopin, et pourtant c'était à nouveau excellent, en particulier les superbes valses qu'il a donné en bis.

C'est un pianiste qui a pu paraître un peu froid au disque, mais en salle sa maîtrise technique et formelle a beaucoup plus d'impact et l'emprise qu'il a sur les partitions fait disparaître tout le côté un peu lisse qui peut parfois transparaître des studios. Et puis je le répète, il a une qualité de son dont on se doute assez peu finalement avant de l'entendre en vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Leif Ove Andsnes   Ven 17 Mai 2013 - 21:19

Suite à ça j'ai écouté quelques-uns de ses cd. La chose qui m'a paru claire est que sa discographie s'améliore assez nettement avec le temps.
Les premiers albums sont souvent assez lisses, voire ennuyeux. C'est maîtrisé, il n'y a rien de détestable, mais ça manque un peu d'enjeu.
Dans cette catégorie là je mets les sonates de Chopin, le Schumann (1ère sonate op.11 et Fantaisie op.17), les concertos de Haydn.


Ensuite il y a des albums qui restent tout aussi maîtrisés, mais qui sont un peu plus enthousiasmants. J'y mets les sonates de Schubert (D.850, D.958, D.959, D.960). Beaucoup de personnes s'ennuient avec cet album, mais dans Schubert j'ai tendance à aimer ces lectures droites qui sont à l'abri de tout maniérisme. Les sonates de Haydn, album qui a l'avantage de présenter des sonates peu fréquentées habituellement. Et le 2ème de Bartok avec Boulez, très propre (on entend beaucoup de choses), mais assez loin de ce que peut donner Ranki dans ce répertoire (quoique qu'il est probablement de faire référence à Ranki tant il domine ses confrères dans cette musique).


Et enfin il y a une bonne poignée d'excellents albums, dans un répertoire assez varié. Tout d'abord de très beaux Grieg, ce que j'ai entendu de mieux après la triplette céleste Guilels / Pletnev / Gieseking. Un récital Liszt très étonnant, qui a l'avantage de profiter d'une maîtrise technique impeccable et qui propose un Liszt plutôt rare (Valse oubliée n°4, Méphisto-Valses n°2 & n°4, Die Zelle in Nonnenwerth, Andante lagrimoso entre autres). Et pour finir de surprenants Tableaux d'une Exposition, absolument pas ostentatoires (le refus de l'ostentation est une évidence chez Andsnes, malgré des capacités technique phénoménales), assez marginaux par rapport aux interprétations soviétiques et russes, mais qui mettent en évidence de nombreuses curiosités rythmiques et harmoniques, la richesse de cette partition me semble sans fin. J'ai beau connaître de très nombreuses interprétations de ces Tableaux, j'ai de nombreuses fois été saisi par le jeu d'Andsnes. Et les Kinderszenen qui suivent ne dépareillent pas.



C'est avec Pollini un des derniers pianistes sérieux à être enregistré par une major, profitons-en.
Revenir en haut Aller en bas
pianofortiste
Mélomane averti


Nombre de messages : 225
Age : 58
Localisation : TOULON
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Leif Ove Andsnes   Sam 18 Mai 2013 - 7:52

J'apprécie énormément L.O. Andsnes, et ses concerts auxquels j'ai assistés m'ont tous frappé par leur sens de la conduite du discours et la mise en valeur de l'architecture des oeuvres. Cela se fait parfois au détriment de l'emportement et de la fougue mais permet de vraiment appréhender les oeuvres.

Même ses premiers enregistrements sont marqués de ce trait et ses sonates de Chopin, loin d'être lisses, sont pour moi une référence à laquelle je reviens souvent. Son disque Schumann est fantastique et la Fantaisie est là encore parmi les meilleures. Je suis moins convaincu par les Schubert, encore que leur rigueur m'y ramène souvent, mais là pour le coup c'est un peu trop froid.

Ses Grieg sont très classiques (l'ombre de Guilels plane ?), et je n'ai encore pas vu cité son beau disque Janacek, ni ses splendides disques de musique de chambre: trios et quintette de Schumann, sonates avec alto de Brahms...

Un très grand et probe musicien, vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://accordsenscene.free.fr
Prosopopus
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 156
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/11/2017

MessageSujet: Re: Leif Ove Andsnes   Mer 22 Nov 2017 - 17:10

Premier (vrai) message bounce  

Bon, pour parler d'une grosse sortie, peut-être anecdotique...
Et pas forcément au bon endroit...  
J'ai hésité à écrire dans le sujet sur le compositeur, mais vu que l'interprète a son propre sujet autant le faire remonter.

Il a donc sorti récemment un disque Sibelius, présentant plusieurs pièces pour piano, choisies par Andsnes pour "réhabiliter", selon ses propres dires, le piano de Sibelius. Il a effectué un choix et ne présente parfois que quelques pièces au sein de différents opus.

J'étais resté sur une impression mitigée quant aux oeuvres pour piano de Sibelius, n'ayant retenu que son Etude fréquemment présentée comme pièce démonstrative. Du coup ce récital est une belle découverte. Je ne sais pas si c'est dû aux choix de Andnes quant aux morceaux proposés mais on découvre les différents aspects du piano sibélien. Alors ça reste assez sage comme piano, la seule pièce d'envergure étant ici l'opus 41 Kylliki inspirée, tout du moins pour son nom, du Kalevala finlandais.

On oscille fréquemment entre du romantisme à la Grieg et du modernisme rappelant les impressionnistes français, avec de looooongues trilles étirées. Il y a un aspect parfois simpliste dans les mélodies des pièces miniatures mais pas déplaisant (dès fois à la limite du Michel Legrand je trouve).

Le son propre et rond de Andsnes sied bien à ce répertoire, et je ne serais pas étonné de le voir sortir un deuxième volume.
Le piano de Sibelius avait par ailleurs fait l'objet d'une intégrale (peut-être pas exhaustive mais plus conséquente) par Janne Mertanen il y a deux ans mais que je ne connais pas.


Dernière édition par Prosopopus le Jeu 23 Nov 2017 - 7:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7333
Age : 35
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Leif Ove Andsnes   Mer 22 Nov 2017 - 17:20

Je me posais justement la question de savoir ce que valaient les œuvres pour piano de Sibelius, et si ce disque était un bon plan. Merci du retour !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85577
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Leif Ove Andsnes   Mer 22 Nov 2017 - 19:15

À partir de la fin des opus 40, il n'y a que des chefs-d'œuvre ! Effectivement, des pièces courtes et folklorisantes, très simples d'apparence, mais aussi très sophistiquées dans la matière musicale. Vraiment du grand piano, si on n'attend pas de grandes structures ni d'effets de virtuosité. bounce

Après, Andsnes est-il le plus doté pour rendre ces coloris, pas sûr mais pas écouté. L'intégrale BIS est captée de façon un peu métallique ; celle de Naxos est excellente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9415
Age : 58
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Leif Ove Andsnes   Jeu 23 Nov 2017 - 0:07

DavidLeMarrec a écrit:


Après, Andsnes est-il le plus doté pour rendre ces coloris, pas sûr mais pas écouté. L'intégrale BIS est captée de façon un peu métallique ; celle de Naxos est excellente.


Il faut essayer, le piano de Sibélius m'ennuyait au possible mais ce disque captive dès la première pièce, ce n'est pas un disque pour compléter vite fait une intégrale mais simplement
un témoignage de ce que le piano de Sibélius peut avoir de plus intime/passionnant. Si Andsnes ne convainc pas dans Sibélius alors oui il faut oublier ses pièces pour piano…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kir75
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 147
Localisation : Paris XV
Date d'inscription : 06/10/2017

MessageSujet: Re: Leif Ove Andsnes   Jeu 23 Nov 2017 - 11:18

J'ai bien aimé l'intégrale des concertos de Beethoven qu'il a enregistrée avec le Mahler Chamber Orchestra il y a quelques années. Andsnes dirigeait l'orchestre du piano.
La série est regroupée en coffret "The Beethoven journey" qu'on trouve à prix raisonnable.



Florian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prosopopus
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 156
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/11/2017

MessageSujet: Re: Leif Ove Andsnes   Jeu 23 Nov 2017 - 12:03

Citation :

Après, Andsnes est-il le plus doté pour rendre ces coloris, pas sûr mais pas écouté. L'intégrale BIS est captée de façon un peu métallique ; celle de Naxos est excellente.

Andsnes joue ça de façon très lié, très doux.

Si on prend la pièce la plus mélodique, presque sucrée, Granen (le sapin), au sein de l'opus 75 dédié aux arbres, le jeu d'Andsnes renforce le caractère très mélodique et cantabile, là où ce que j'entends de Havard Gimse (pour Naxos) semble un peu plus froid, légèrement plus heurté.

Que ce soit dans la pochette de son disque ou en interview (dans Diapason), Andsnes a l'air de presque s'excuser de présenter ces pièces, il répète souvent que tout n'est pas brillant dans le piano de Sibelius mais que certaines pièces méritent d'être découvertes, ce qui le pousse peut-être à essayer de rendre les morceaux plus chaleureux et intimistes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85577
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Leif Ove Andsnes   Jeu 23 Nov 2017 - 13:41

Prosopopus a écrit:
Citation :

Après, Andsnes est-il le plus doté pour rendre ces coloris, pas sûr mais pas écouté. L'intégrale BIS est captée de façon un peu métallique ; celle de Naxos est excellente.

Andsnes joue ça de façon très lié, très doux.

Si on prend la pièce la plus mélodique, presque sucrée, Granen (le sapin), au sein de l'opus 75 dédié aux arbres, le jeu d'Andsnes renforce le caractère très mélodique et cantabile, là où ce que j'entends de Havard Gimse (pour Naxos) semble un peu plus froid, légèrement plus heurté.

Oui, forcément, c'est Andsnes. Cool Mais je me demande si cet enveloppement et cette douceur, qu'il met partout, fonctionne bien pour des pièces aussi simples et raffinées. Il faudrait que j'essaie, mais après l'avoir beaucoup aimé, mon goût a changé d'une part (le son du piano m'intéresse moins que la lisibilité des strates), Andsnes s'est un peu amolli d'autre part, il faut que je me motive pour me faire une opinion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Prosopopus
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 156
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/11/2017

MessageSujet: Re: Leif Ove Andsnes   Jeu 23 Nov 2017 - 14:42

Je pense que ça fonctionne dans la logique d'un récital avec des pièces piochées dans différents opus, ça serait peut-être moins évident pour rendre justice aux pièces dans leur ensemble. Après je crois que je n'avais jamais écouté de Andsnes, à part peut-être dans du Grieg.

Ça m'a en tous cas donné envie de me pencher plus sérieusement sur le piano de Sibelius, du coup j'irai peut-être vers l'intégrale de Janne Mertanen. J'ai retrouvé dans ces miniatures des choses que j'avais déjà beaucoup aimées dans certaines pièces chambristes, notamment les duos piano et violon, particulièrement l'opus 78.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85577
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Leif Ove Andsnes   Jeu 23 Nov 2017 - 14:48

Ah oui, Mertanen, sacrée valeur sûre (il n'y a pas énormément de disques, mais tous sont des références vertigineuses en matière de virtuosité, de lisibilité, d'éloquence !). Je n'ai pas vu passer ses Sibelius néanmoins (parmi les choses rares, seulement ses Satie, Rota et Kokkonen) : quel label ? bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Prosopopus
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 156
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/11/2017

MessageSujet: Re: Leif Ove Andsnes   Jeu 23 Nov 2017 - 14:57

Chez Sony, comme le Leif Ole Andsnes en fait, ce qui fait un peu sourire lorsqu'on voit les commentaires sur l'aspect "'redécouverte" du disque de Andsnes alors que le label a sorti il y a à peine deux ans une anthologie du piano sibélien en cinq disques (je n'ai pas vérifié si c'était une intégrale mais cela semble être le cas).

EDIT : Un article précise que cette anthologie accompagnait en 2015 le 150ème anniversaire du compositeur, et qu'elle contient l'intégralité des opus pour piano solo.
Je ne peux pas encore mettre de lien externe par contre, je suis trop vert ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85577
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Leif Ove Andsnes   Jeu 23 Nov 2017 - 15:01

Il me semble que chez BIS, on est au delà (pas sûr que l'intégrale Naxos soit finie non plus).

Cela dit, il est vrai qu'on ne joue jamais ces pièces en concert, qu'on les enregistre peu (et rarement dans un récital exclusif), et qu'elles ont peu de renommée : un récital d'un pianiste aussi exposé et à ce stade de sa carrière (où on s'attendrait à ce qu'il enregistre Beethoven ou ré-enregistre Schubert) qui fait du Sibelius, c'est une forme de résurrection, en termes de diffusion, sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Prosopopus
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 156
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/11/2017

MessageSujet: Re: Leif Ove Andsnes   Jeu 23 Nov 2017 - 15:05

C'est clairement une récréation pour Andsnes, puisque d'après la même interview lue dans Diapason, il devrait maintenant s'atteler à une intégrale des concertos pour piano de Mozart (ce qui manque en rayons effectivement).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85577
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Leif Ove Andsnes   Jeu 23 Nov 2017 - 22:27

J'ai l'impression qu'il n'y en a pas tant que ça en fin de compte (et aucune qui me satisfasse tout à fait, par ailleurs… en particulier les orchestres, souvent ternes).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6474
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Leif Ove Andsnes   Dim 26 Nov 2017 - 0:30

Après avoir lu les échanges ci-dessus entre Prosopopus (tout nouveau et donc déjà prescripteur!) et David, j’ai donc écouté sur cet album les deux œuvres que je connaissais déjà, à savoir:


Kyllikki, 3 Pièces lyriques, op. 41.  Sonatine nº1 en fa dièse mineur, op. 67 nº1
Leif Ove Andsnes (piano)
Berlin, XII.2016
Sony


Œuvres écoutées il y a longtemps - par Glenn Gould et qui ne m’avaient pas marqué à l’époque (ceci expliquant cela, ne manquera pas de dire David.) C’est effectivement très beau - peu spectaculaire, certes (même s’il y a quelques élans assez impressionnants dans Kyllikki) - avec quelque chose d’à la fois un peu debussyste et folklorisant dans Kyllikki, plutôt d’un romantisme tardif mais classicisant dans la Sonatine, avec de belles demi-teintes, un beau lyrisme intimiste, très discret.

Et j’ai vraiment trouvé Andsnes assez idéal: des couleurs magnifiques, un son très construit (qui joue vraiment sur toute la palette des dynamiques et des touchers), des phrasés très soignés et assez retenus - un peu comme dans ses concertos de Rachmaninov avec Pappano, que j’avais beaucoup aimés, dernièrement (voir ici). Mais c’est vrai que c’est peut-être en effet un peu rond et doux - je serais curieux d’entendre Mertanen, justement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85577
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Leif Ove Andsnes   Dim 26 Nov 2017 - 13:35

Non, Glenn Gould dans Sibelius, ça me tenterait assez. Après, est-ce que ça fonctionne, c'est toujours un pari avec lui…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6474
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Leif Ove Andsnes   Dim 26 Nov 2017 - 13:46

Il faudrait que je le réécoute pour te dire (à présent qu'avec Andesnes j'ai un point de comparaison.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
m.gruber
Mélomane averti


Nombre de messages : 275
Date d'inscription : 30/04/2015

MessageSujet: Re: Leif Ove Andsnes   Lun 27 Nov 2017 - 17:08

Benedictus a écrit:
Après avoir lu les échanges ci-dessus entre Prosopopus (tout nouveau et donc déjà prescripteur!) et David, j’ai donc écouté sur cet album les deux œuvres que je connaissais déjà, à savoir:


Kyllikki, 3 Pièces lyriques, op. 41.  Sonatine nº1 en fa dièse mineur, op. 67 nº1
Leif Ove Andsnes (piano)
Berlin, XII.2016
Sony


Œuvres écoutées il y a longtemps - par Glenn Gould et qui ne m’avaient pas marqué à l’époque (ceci expliquant cela, ne manquera pas de dire David.) C’est effectivement très beau - peu spectaculaire, certes (même s’il y a quelques élans assez impressionnants dans Kyllikki) - avec quelque chose d’à la fois un peu debussyste et folklorisant dans Kyllikki, plutôt d’un romantisme tardif mais classicisant dans la Sonatine, avec de belles demi-teintes, un beau lyrisme intimiste, très discret.

Et j’ai vraiment trouvé Andsnes assez idéal: des couleurs magnifiques, un son très construit (qui joue vraiment sur toute la palette des dynamiques et des touchers), des phrasés très soignés et assez retenus - un peu comme dans ses concertos de Rachmaninov avec Pappano, que j’avais beaucoup aimés, dernièrement (voir ici). Mais c’est vrai que c’est peut-être en effet un peu rond et doux - je serais curieux d’entendre Mertanen, justement.

cheers cheers


Disque exemplaire d'un grand pianiste dans un répertoire mal connu.
Une grande version de Kyllikki, ce n'est pas inutile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Leif Ove Andsnes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Leif Ove Andsnes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Leif Ove Andsnes
» Leif Segerstam
» Leif Segerstam, né en 1944
» [TCE] Lied de Mahler & Chostakovitch (Goerne / Andsnes)
» Schwanengesang – Goerne, Andsnes – TCE 2017

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: