Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre

Aller en bas 
AuteurMessage
Froberger
Mélomaniaque
Froberger

Nombre de messages : 863
Date d'inscription : 05/05/2010

Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre Empty
MessageSujet: Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre   Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre EmptyMer 1 Fév 2012 - 17:11

La première est ce soir. J'ai eu des grands doutes quant à cette production - l'œuvre est géniale, mais peut-être de trop grande envergure pour Dumestre. Mais plus on se rapproche, et plus ma flamme cavallienne se rallume. Ce sera surtout un plaisir de voir Cyril chanter à nouveau du Cavalli, et Marc Mauillon sera sans aucun doute un rôle-titre fascinant.

Je ne peux pas y aller ce soir, mais à partir de dimanche, j'en profite Smile


Dernière édition par Froberger le Dim 5 Fév 2012 - 22:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ino
Mélomaniaque
Ino

Nombre de messages : 1268
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre Empty
MessageSujet: Re: Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre   Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre EmptyMer 1 Fév 2012 - 20:21

J'y serai lundi (le 6) Smile
Revenir en haut Aller en bas
Abnegor
Mélomaniaque
Abnegor

Nombre de messages : 1278
Age : 37
Localisation : Angers
Date d'inscription : 19/12/2009

Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre Empty
MessageSujet: Re: Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre   Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre EmptyMer 1 Fév 2012 - 20:52

Tiens, moi aussi mains
Revenir en haut Aller en bas
fliegender
Mélomaniaque
fliegender

Nombre de messages : 1007
Date d'inscription : 12/07/2009

Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre Empty
MessageSujet: Re: Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre   Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre EmptyDim 5 Fév 2012 - 15:52

Pour les standards operatiques actuels a Paris cette production d'Egisto n'est pas si mal que ca. Oui c'est Lazar et ca fait vieillot comme d'habitude, mais au moins ce n'est pas bete. Peut-etre un peu plus de lumieres pour eclairer la scene aurait fait plaisir aux vieux? Ils ne semblaient pas particulierement emballe le soir de la premiere.

L'obscurite scenique se superimpose a la monotonie musicale pour laisser une espece d'ennuie s'installer pendant un long moment de la soiree... ce que gache un peu quelques beaux moments musicaux. La salle Favart semble etre d'une taille parfaite pour ce repertoire.

Globalement, la production est certes meilleure que RiNgoletto, Manon, Faust, La Forza, La cerisaie... mais ca ne vole pas plus haut que La Salome de cette saison, ou d'Amadis de Gaule, La dame de pique ou de Katia Kabanova (au Bouffes du Nord). Cette derniere reste la meilleure nouveaute de cette saison a Paris, ce qui dit des volumes sur le niveau global des salles parisiennes.

Sinon, il y aura un autre Cavalli a Paris qui devrait etre superieur a celui qu'on donne a l'OC actuellement. Il s'agit de La Didone qui sera au programme du TCE en avril prochain. Ce ne sera pas tres reussi sceniquement mais au moins musicalement ca devrait etre du tres tres haut niveau.
http://www.theatrechampselysees.fr/operas/production-scenique/la-didone
Revenir en haut Aller en bas
fliegender
Mélomaniaque
fliegender

Nombre de messages : 1007
Date d'inscription : 12/07/2009

Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre Empty
MessageSujet: Re: Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre   Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre EmptyDim 5 Fév 2012 - 16:20

J'ai oublie de signaler un excellent dossier prepare par l'OC que vous pouvez trouver online :
http://www.opera-comique.com/medias/professionnels/professeurs/bat-dossier-padagogique-egisto.pdf

Compliments pour la toujours tres competente equipe de l'Opera Comique!
Revenir en haut Aller en bas
Froberger
Mélomaniaque
Froberger

Nombre de messages : 863
Date d'inscription : 05/05/2010

Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre Empty
MessageSujet: Re: Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre   Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre EmptyDim 5 Fév 2012 - 20:45

Je dois vous avouer, malheureusement, que tous mes doutes initiaux se sont substanciés, hélas — quand bien même j'étais parvenu à me convaincre que ce ne serait pas le cas.

L'opéra lui-même est bien sûr magnifique, l'un des plus beaux de Cavalli. Le livret surprend beaucoup par son honnêteté et sa franchise : malgré la présence passagère des dieux, cet opéra est profondément humain, et traite l'amour avec beaucoup de lucidité, comme un sentiment comme les autres, qui s'estompe au fil du temps, qui n'est parfois pas si pur et a des motivations parfois douteuses ; l'amour comme un sentiment qui ne transforme pas tout, et qui n'est somme toute pas plus « magique » que les autres. Comme c'est assez fréquemment le cas dans les opéras de Cavalli, le livret ne cherche pas une dualité artificielle pour motiver l'intrigue (pas de bons, et pas de méchants), ce qui fait que les évolutions sont un peu plus bordéliques, un peu plus humaines. Sans parler de la scène de la folie — une vraie folie, pas une "furie". J'aime beaucoup.

Le gros problème (j'en parle avant le positif car j'ai peur que vous ne me lisiez plus), c'est la direction. Vincent Dumestre est vraiment, vraiment, vraiment très mauvais. En intention, cette production ressemble à peu prêt autant à ce qu'avait en tête Cavalli que la production de Leppard — c'est dire ! Dumestre ne sait pas diriger, n'a pas le talent ou l'expérience pour gérer la fluidité que requiert Cavalli. La caractéristique principale des opéras de Cavalli, surtout ceux de son premier style (qui correspond à la première moitié de sa production), est qu'il n'y a pas de sectionnement marqué entre airs récitatifs, arioso, et parties instrumentales : tout se mêle comme un gros pot-pourri. Pour les interprètes, cela demande une flexibilité constante, et aussi pas mal d'improvisation pour intégrer le tout.

Dumestre lui, ne sait pas faire. Il ne sait pas diriger, donc bien sûr diriger un truc qui demande autant de répondant est complètement au dessus de ses moyens. On a l'impression d'assister à l'un de ses nombreux récitals (pas nécessairement mauvais d'ailleurs) qui alternent les lamentos, et les airs de folklore carnavalesque italien. Il ne sait plus ou moins que mettre son orchestre en tutti (archets + basse continue) ou basse continue seule. La lirone est sur-utilisée : un instrument subtil censé relevé les moments dramatiques est sur-utilisé de manière carrément pornographique (mais ce défaut n'est pas à Dumestre seul, pleins d'autres chefs font l'erreur).

Un des rares moments où il y a de la justesse orchestrale, c'est quand Climene est sur le point de s'empaller sur l'épée : alors les deux basses de violes jouent a capella, avec la lirone qui rajoute du trémolo et une texture qui hante.

Les défauts de Dumestre affectent négativement toute la production : il ne laisse pas à ses chanteurs la liberté de broder les phrases mélodiques. Et par exemple, j'ai entendu à deux reprises Anders Dahlin essayer de broder — tout-à-fait en style — la fin de sa phrase mélodique (un truc très courants dans l'opéra vénitien), mais il n'avait pas fini sa phrase que l'orchestre était déjà passé à la suite. C'est arrivé deux fois, et c'est typique du fait qu'il n'y a aucune écoute. Et ça m'explique pourquoi les autres chanteurs ne tentent rien de similaire, et qu'on se trouve au final avec un chant qui n'est pas vraiment en style.

Tout le long, j'avais en mémoire la magnifique Tehila Nini Goldstein qui articulait sa ligne mélodique, en tant que fantôme de Créuse, de la manière la plus poétique et la pénétrante possible (fortement assistée par l'instrumentation intelligente de Christie, qui consistait en une viole de gambe seule). Une poésie qui est inaccessible aux chanteurs ici — en grande partie car ils n'ont pas été bien dirigés.

Je critique Dumestre, mais c'est vraiment sans malice. Je trouve qu'il a beaucoup d'humilité et sans doute des qualités musicales, mais pas celles de chef d'orchestre. D'ailleurs il était évident qu'il était à son plus heureux quand il prenait son théorbe pour jouer dans le continuo...

Le plus frustrant pour moi est que les gens vont sortir de cet opéra en se disant que Cavalli, c'est chiant, c'est du baroque compliqué... alors que tout cela est dû à la direction.

---
Pour le reste, parmi les chanteurs, du très bon. Marc Mauillon a une voix que j'aime beaucoup, et il est ici tout simplement magnifique. Sa scène de la folie est grandiose... Le rôle d'Hipparco n'est pas nécessairement ce qu'il faut pour Cyril, car il est trop grave et ne lui permet pas de montrer son envoutant registre aigu. Claire Lefilliatre ne fait pas partie de mes chanteuses préférées. Mais j'avoue que je l'ai trouvé splendide ici, assez fréquemment. Peut-être parce qu'elle semblait avoir, parmi les chanteurs, ce qui se rapprochait de l'articulation nécessaire pour du Cavalli. Je suis convaincu qu'elle a été un des moteurs du projets, à voir comment elle s'était perfectionnée pour le rôle. On la remarque dès sa première scène, typiquement du Cavalli : une amante qui chante, un amant qui chante — des lignes mélodiques magnifiques — et puis Cavalli feigne plusieurs fois de leur faire chanter un duo pour nous donner l'eau bouche avant de le faire réellement... Le reste des chanteurs s'étale entre satisfaisant et mauvais (Isabelle Druet m'a posé un gros problème je dois dire, parfois très correcte, et parfois désagréable à souhait).

Enfin, je ne suis pas un fan de Benjamin Lazar (exception faite de son Pyrame et Thisbé), et notamment on a souvent blagué entre moi et un autre glorieux lulliste, que Cadmus et Hermione, c'est (surtout comparé à Atys), un peu La Compagnie Créole. Mais ici, je dois dire que j'ai apprécié la sobriété de la mise-en-scène, et sa beauté. Le décor unique est bien pensé, avec un peu de symbolisme et de réflexion un tant soit peu plus profonde que la surface qui me plait (par exemple l'opposition entre le bas terrestre et le haut divin, la pastorale amoureuse et les catacombes de la tourmente, etc.).

Au final, une production qui est franchement décevante, pour ce qu'elle aurait pu être avec juste une direction un peu plus lucide...

Je ne sais pas ce que je vais faire de mes places pour lundi, mercredi et jeudi.
Revenir en haut Aller en bas
frere elustaphe
Aurelia Aurita
frere elustaphe

Nombre de messages : 10071
Age : 59
Date d'inscription : 17/12/2006

Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre Empty
MessageSujet: Re: Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre   Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre EmptyDim 5 Fév 2012 - 21:43

Froberger a écrit:

Je critique Dumestre, mais c'est vraiment sans malice.
Qu'est-ce que ça doit être quand c'est avec. Mr. Green
Je trouve ce compte rendu assez dur. Surprised
Sinon, j'ai passé une bonne soirée. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Ino
Mélomaniaque
Ino

Nombre de messages : 1268
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre Empty
MessageSujet: Re: Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre   Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre EmptyLun 6 Fév 2012 - 0:15

Froberger a écrit:


Je ne sais pas ce que je vais faire de mes places pour lundi, mercredi et jeudi.

Ma place pour demain soir est trèèèès mauvaise, si vraiment tu ne sais plus quoi faire... Mr. Green Mr. Green Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Ino
Mélomaniaque
Ino

Nombre de messages : 1268
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre Empty
MessageSujet: Re: Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre   Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre EmptyLun 6 Fév 2012 - 0:19

P.S. j'ai pas mal entendu parler de ce qui se passait en répétitions, et ne suis surpris par rien de ce que tu écris... tout cela ne m'ôtant absolument pas l'envie d'y aller!
Revenir en haut Aller en bas
Abnegor
Mélomaniaque
Abnegor

Nombre de messages : 1278
Age : 37
Localisation : Angers
Date d'inscription : 19/12/2009

Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre Empty
MessageSujet: Re: Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre   Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre EmptyLun 6 Fév 2012 - 23:21

Bon, j'ai tenu jusqu'à l'entracte et je suis rentré chez moi. Je me suis vraiment ennuyé Confused .

Côté orchestre, c'est tout plat. Côté visuel, j'avais au départ une place aveugle, mais même bien replacé je ne voyais rien : c'est tout noir. Apollon apparaît ? Pas de problèmes, on allume vite fait trois bougies de plus Rolling Eyes . Le seul moment bien, c'est la demi-heure que j'ai passée en fermant les yeux, juste pour écouter les chanteurs.

Tout ça fait surenchère d'un baroque un peu factice : les bougies, l'orchestre avec le moins de musiciens possible (on économise même une personne en donnant un théorbe au chef), le jeu de scène se limitant à gigoter les bras... c'est quasiment une parodie hehe .
Revenir en haut Aller en bas
Ino
Mélomaniaque
Ino

Nombre de messages : 1268
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre Empty
MessageSujet: Re: Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre   Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre EmptyLun 6 Fév 2012 - 23:37

Je suis un peu bref, mais ce soir, même Froberger l'inflexible a aimé, et moi, j'ai pris mon pied, notamment avec les interventions de Claire Lefilliâtre I love you I love you I love you en première partie (instants de grâce absolue), la scène de la folie de Mauillon déchirante, la musique, la musique, la musique (Ouiiiii Cavalli est un grand, oui môssieu), le musiciens étaient ensemble et à part quelques moments difficiles ont bien accompagné le plateau, et la mise en scène m'a ravi absolument (j'étais en 3e balcon de 3/4, place aveugle mais très bonne en étant debout), j'ai très bien vu, contrairement à ce que je craignais...
Scéniquement, les scènes d'amour étaient très bien menées, et les grandes qualités du livret animent beaucoup l'action. Pari réussi pour Dumestre (il reste le chef, malgré tout), malgré les faiblesses d'Anders Dahlin (première partie très difficile) et le style un peu poissonnière d'Isabelle Druet, on décolle, et on se sent légers à la sortie Smile
Revenir en haut Aller en bas
Ciro
Mélomane averti


Nombre de messages : 193
Date d'inscription : 30/08/2009

Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre Empty
MessageSujet: Re: Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre   Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre EmptyMar 7 Fév 2012 - 8:48

j'y suis allé hier soir avec quelques inquiétudes: je ne connais pas bien Cavalli et les quelques critiques que j'ai lues étaient assez mitigées. A la sortie, j'étais enchanté. Certes la mise en scène est un peu sombre, mais elle dégage une réelle poésie, les décors et costumes sont très réussis. J'avoue ne pas bien comprendre les réticences de Froberger vis-à-vis du chef qui ne m'a pas du tout paru raide, bien au contraire, j'ai trouvé l'orchestre fluide et coloré, soutenant l'attention à chaque instant, un vrai plaisir pour moi. Seule la distribution m'a paru un peu inégale.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre Empty
MessageSujet: Re: Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre   Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Opéra Comique - Cavalli: Egisto - Dumestre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Athénée - Louis Jouvet - Riders to the Sea - Vaughan William
» Le comique français Sim décède à l'âge de 83 ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: