Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 BT Jazz Live

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Alifie
Googlemaniac
Alifie

Nombre de messages : 15820
Date d'inscription : 29/01/2012

BT Jazz Live - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BT Jazz Live   BT Jazz Live - Page 2 EmptyMer 21 Mar 2012 - 15:49

Embarassed Desolé, Mariefran, je n'ai trouvé que ça qui soit compatible avec mon petit tableur excel : - 1/2 point par nouveau mp avec une ou des propositions. C'était pour éviter la multiplication de propositions fantaisistes à feu roulant, du genre : "La chanteuse de la 2, ça ne serait pas Zizi Jeanmaire ?", mais comme vous êtes de si bonne compagnie, promis, si je refais un BT je n'en mettrais plus, en tablant sur l'auto-régulation des concurrents.

Bon, je vous ai trouvé ça pour les pistes où tout le monde sèche. J'espère que ça vous aidera à avancer.

plage 5 : musicalement, ça ne dit vraiment rien à personne. L'enregistrement date de 1983, c'est une des 1ères formations que ce batteur a dirigé dans les 30 dernières années. Celle-ci est très tonique, alors que dans les suivantes, ça ronronne souvent un peu trop pour moi. Mais c'est probablement un peu loin de vos références à tous, même si ça m'étonnerait, d'après ses BT, que Jérôme au moins n'ait pas entendu un de ses enregistrements de cette période, peut-être avec d'autres musiciens plus connus que les membres habituels de ses groupes, comme Lee Konitz ou Charlie Haden (honnête indice discographique pour tout le monde)

La meilleure piste pour débloquer un peu l'énigme, c'est tout de même le trio célèbre auquel a participé ce batteur avec un pianiste majeur du jazz moderne : il faut chercher au début des années 60, je peux difficilement en dire plus sans que ça devienne trop évident.

Et si vous avez le nom du batteur, en cherchant un peu sur le forum (les fils jazz ne sont pas si nombreux et il ne faut pas aller chercher très loin en arrière), la formation qu'on entend ici est évoquée très précisement , en quelques clics à partir de là on peut avoir l'intégralité du personnel, voire trouver le titre (composition personnelle du leader), s'il figure sur des sites de musique en streaming, mais je n'ai pas vérifié.

plage 7 : ça n'est pas spontanément à ce type de musique qu'on penserait à propos du leader, qui est surtout connu comme arrangeur, principalement à cause de sa collaboration pour plusieurs albums en grand orchestre avec une figure historique du jazz moderne, qui a signé ces albums. Il est présent, ça devrait pas mal aider, dans un des 2 BT de Jérôme.

A part le leader, le bassiste (il a joué avec Pat Metheny) et le trompettiste (venu du groupe "Blood, Sweat and Tears") ne sont pas hyper-connus, le ténor un peu plus (il a un homonyme très célèbre dans le jazz), je passe sur le tromboniste pas terrible.

Quant au thème, c'est un incontournable d'un musicien majeur du rock qui n'a pas enregistré tant que ça (disparu prématurément). Même si le thème est un peu déformé par l'orchestration, le tempo lent devrait aider, et ce titre a souvent été repris.

plage 8 : c'est néthou qui s'approche le plus, malgré l'origine "post-free" du leader, qu'on n'entend pas en soliste dans ce morceau. La composition vient d'une des 1ères suites écrites par un célèbre jazzman (pianiste, chef d'orchestre, arrangeur et aussi compositeur du thème de la piste 1, parmi bien d'autres), à une époque, plutôt la dernière partie de sa longue carrière, où il les a multiplié. Le thème est le thème-titre de la suite (mineure, mais assez jolie) et donc de l'album, qui date de 1957.

Les solistes sont bien compliqués à trouver, même si ce ne sont pas des inconnus (dans la mouvance "post-free" tout du moins). Pour le leader, sa participation de longue date à un quatuor (quartet en anglais, je ne vous apprends rien) de saxophones assez "post-free" aussi peut aider.

plage 10 : personne n'a trouvé le thème !!! (EDIT : si, Cello) un standard du jazz (et pas seulement à l'origine) hyper-connu, parfaitement reconnaissable de surcroît, malgré l'introduction.

Le trompettiste est italien, plus tout jeune aujourd'hui et a beaucoup enregistré, notamment sur le label ECM (ça devrait aider). Le saxophoniste est "latin", mais pas italien, il a vraiment été très célèbre au début des années 70, style un peu frustre, mais sonorité reconnaissable. Rythmique italienne, plutôt celle du trompettiste, pas des plus connus à part le batteur, qui est aussi connu, voire plus, en France qu'en Italie. Live de 2002.

plage 12 : Le trompettiste (et leader) est italien, ça doit être le 2ème nom qui vient à l'esprit avec le précédent, très belle sonorité, assez productif aussi (il dirige plusieurs formations), c'est un concert avec son groupe historique, inchangé depuis plus de 25 ans (seule façon de trouver le le saxophoniste et le pianiste). Festival de jazz de Ramatuelle (on entend le vent souffler dans les micros), 2005

Pour le thème, je ne veux pas dire de bêtises, je n'ai pas beaucoup fréquenté le compositeur, très connu du 18ème, c'est un air d'opéra, popularisé je crois il y a quelques années auprès du grand public par un film (je ne l'ai pas vu) pour lequel le réalisateur avait fait appel à l'IRCAM pour résoudre des problèmes de restitution de voix. J'imagine qu'il doit souvent être joué comme air de concert, google donne 37 000 items quand on en tape le titre, dans les 1ers j'ai vu qu'il avait aussi été interprété par ... Mireille Mathieu !

plage 13 : pour ouvrir un peu plus, il faut taper dans la rubrique people : cette pianiste et compositrice de thèmes un peu confidentielle porte le nom de son 1er mari, qui a été bassiste d'Albert Ayler et est aujourd'hui surtout connu pour sa participation à un trio piano-basse-batterie (pour bobos et lecteurs de Télérama, ai-je envie de dire méchamment, je ne suis pas un inconditionnel du leader très narcissique)

Le pianiste qui joue ses compositions est son second époux. Lui-même a eu en 1ères noces une autre compositrice de très beaux thèmes, qui dirige un big band pas terrible à mon goût et a gardé son nom d'épouse (vous arrivez à suivre, je plains les lecteurs de Gala qui sont confrontés à ça tous les jours).

Les 2 thèmes de sa composition qu'elle interprète sont parmi ses plus connus, façon de parler évidemment, vu sa notoriété tout à fait réduite.

plage 15 : ce qui peut vraiment aider, c'est que cette formation porte un nom de groupe, ce qui n'est pas si fréquent dans le jazz. Formation inchangée je crois bien, à part le bassiste, le 1er a été le bassiste d'origine tchèque de la plage 3 (pas Miroslav Vitous, comme l'a proposé Cello).

Le thème (connu dans le jazz moderne-moderne et reconnaissable) est d'une figure importante dans l'évolution du jazz, saxophoniste alto (à l'occasion violoniste et trompettiste) et leader de formations qui ont compté. Je ne vois guère qu'une autre de ses compositions qui soit encore jouée fréquemment.

Voilà. Pour la suite, on fait comme vous voulez, même si ça va être plus compliqué maintenant de trouver d'autres indices à vous donner. Et j'attendrai l'accord général pour fermer, mais je ne suis pas pressé, je m'amuse beaucoup avec ce BT-quizz, d'autant plus que vous êtes de sacrés compétiteurs.

Wink


Dernière édition par Alifie le Mer 21 Mar 2012 - 18:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alifie
Googlemaniac
Alifie

Nombre de messages : 15820
Date d'inscription : 29/01/2012

BT Jazz Live - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BT Jazz Live   BT Jazz Live - Page 2 EmptyMer 21 Mar 2012 - 16:29

Impressionnant retour de Mariefran, avec 7 bonnes propositions :

1. le thème (ça m'étonnait aussi) : 1 pt
5. le batteur, le guitariste, un des 2 saxophonistes : 3 pts
6. le pianiste et le batteur : 2 pts
9. le pianiste : 1 pt

10. non, pas du tout, je n'en reviens pas qu'il échappe à tout le monde ! Pour le compositeur, c'est dans le registre classique (pas jazz classique, entendons-nous bien) qu'il faut chercher. Le si avenant nouvel avatar de Cololi est un bon indice.

13. tout près, comme Cello si je me souviens bien, mais ça n'est pas elle, c'est l'autre (cf. le paragraphe rubrique people des indices complémentaires)

Pour le 5, sans même que tu aies lu le post qui précède, et le 6 (c'est le tonton chef d'orchestre qui a dû te mettre sur la voie), je suis bluffé !

Résultat : tu passes à 2,5+7-0,5 = 9

Jerôme 18,5
Cello 13
Néthou 11,5
Mariefran 9

EDIT : ooops pour le thème du 10, Cello l'a déjà trouvé, décidément excel et moi ne sommes pas bons amis (trompé d'une ligne)


Dernière édition par Alifie le Mer 21 Mar 2012 - 18:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran

Nombre de messages : 14254
Age : 58
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

BT Jazz Live - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BT Jazz Live   BT Jazz Live - Page 2 EmptyMer 21 Mar 2012 - 16:41

Ben oui, le tonton, pour une nécrophile comme moi… J'ai mis dix secondes pour trouver le neveu Mr.Red
Inutile de dire que je n'avais jamais entendu parler de ces gens, je n'ai absolument aucun mérite… Le 9, oui, je l'ai même sans doute déjà vu en concert à l'époque où il accompagnait un monsieur que j'aimais beaucoup, vraiment beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Alifie
Googlemaniac
Alifie

Nombre de messages : 15820
Date d'inscription : 29/01/2012

BT Jazz Live - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BT Jazz Live   BT Jazz Live - Page 2 EmptyMer 21 Mar 2012 - 17:05

6 propositions exactes (et aucune erreur) de Cello :

. le clarinettiste de la 4 : 1 pt
. le batteur de la 5 : 1 pt
. le bassiste (joli !) et le sax de la 7 : 2 pts
. les trompettistes des 10 et 12 : 2 pts

Cello passe à : 13+6-0,5 = 18,5

et prend la 1ère place ex-aequo avec Jérôme !

Jerôme, Cello 18,5
Néthou 11,5
Mariefran 9

Bien joué, Cello !
Revenir en haut Aller en bas
Alifie
Googlemaniac
Alifie

Nombre de messages : 15820
Date d'inscription : 29/01/2012

BT Jazz Live - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BT Jazz Live   BT Jazz Live - Page 2 EmptyMer 21 Mar 2012 - 19:07

Cello prend seul la tête avec 4 nouvelles bonnes réponses :

. le guitariste et un des deux saxes de la 5 : 2 pts
. le pianiste et leader de la 7 : 1 pt
. le titre de la 8 : 1 pt

soit : 18,5+4-0,5 = 22

Cello 22
Jerôme 18,5
Néthou 11,5
Mariefran 9
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5726
Date d'inscription : 03/01/2007

BT Jazz Live - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BT Jazz Live   BT Jazz Live - Page 2 EmptyJeu 22 Mar 2012 - 9:12

Je n'en reviens pas d'avoir reconnu le guitariste de la 5 si tard (oui Alifie, je me suis mordu comme promis).

Par ailleurs, je me disais bien que je trouvais à la 8 un côté big band swing. Ce n'est pas exactement mon domaine de prédilection à la base mais j'aime bien.
Revenir en haut Aller en bas
Alifie
Googlemaniac
Alifie

Nombre de messages : 15820
Date d'inscription : 29/01/2012

BT Jazz Live - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BT Jazz Live   BT Jazz Live - Page 2 EmptyJeu 22 Mar 2012 - 13:12

Cello a écrit:
Je n'en reviens pas d'avoir reconnu le guitariste de la 5 si tard (oui Alifie, je me suis mordu comme promis).
Probablement la différence de tonicité entre cette formation et celles qui ont suivi (notamment le trio que tu as identifié) où de mon point de vue ça roupille un peu de temps en temps. On s'attend plus à voir jouer le guitariste dans ce style avec l'altiste hyper-prolifique et légèrement furieux cité auparavant.

Un indice supplémentaire pour les plus opiniâtres : le post du forum où cette formation est évoquée assez précisément est de votre cruel blindtesteur. Vu mon ancienneté récente sur le forum ...

Cello a écrit:
Par ailleurs, je me disais bien que je trouvais à la 8 un côté big band swing. Ce n'est pas exactement mon domaine de prédilection à la base mais j'aime bien.
néthou faisait remarquer dans un mp que ça sonnait assez comme Sun Ra (je peux donner le nom, les indices l'excluent) dernière époque : même type d'approche, bien vu néthou.
Revenir en haut Aller en bas
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

BT Jazz Live - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BT Jazz Live   BT Jazz Live - Page 2 EmptyJeu 22 Mar 2012 - 13:28

Salut les gens,
bravo à Cello pour sa persévérance, de mon côté je me concentre sur des écoutes plus stimulantes pour moi (moi non plus cet univers n'est pas tout à fait ma tasse de BT naturelle) donc je ne pense pas concourir à nouveau.
Comme ça, Alifie, tu es fixé sur ma participation - qui s'en tiendra donc là - pour gérer le moment de la fermeture.
Je lirai les réponses (que j'ai du mal à imaginer courtes Very Happy) avec attention.
Merci ! BT Jazz Live - Page 2 3641590030 et rendez-vous pour le prochain.
Revenir en haut Aller en bas
Alifie
Googlemaniac
Alifie

Nombre de messages : 15820
Date d'inscription : 29/01/2012

BT Jazz Live - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BT Jazz Live   BT Jazz Live - Page 2 EmptyJeu 22 Mar 2012 - 13:59

Les réponses sont à peu près prêtes, je vois bien que le BT tire sur sa fin. Je suis juste en train de me batailler avec les scrongneugneu d'insertions d'images : j'avais prévu de mettre quelques pochettes pour aérer un peu, car je suis le premier à constater que je ne sais pas faire bref ... probablement un effet pervers de la lecture vorace de la Recherche proustienne dans ma jeunesse. Mr.Red
Spoiler:
 



Dernière édition par Alifie le Jeu 22 Mar 2012 - 14:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

BT Jazz Live - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BT Jazz Live   BT Jazz Live - Page 2 EmptyJeu 22 Mar 2012 - 14:04

Je suis fan.

Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Alifie
Googlemaniac
Alifie

Nombre de messages : 15820
Date d'inscription : 29/01/2012

BT Jazz Live - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BT Jazz Live   BT Jazz Live - Page 2 EmptyJeu 22 Mar 2012 - 14:16

Moi aussi, impossible d'en venir à bout autrement ! Je suis dans la Comédie Humaine en ce moment, que j'ai entrepris de (finir de) lire intégralement ... pour ce qui est de la concision, ça ne devrait donc pas s'améliorer. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Alifie
Googlemaniac
Alifie

Nombre de messages : 15820
Date d'inscription : 29/01/2012

BT Jazz Live - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BT Jazz Live   BT Jazz Live - Page 2 EmptyJeu 22 Mar 2012 - 22:52

Bon, il est peut-être temps de fermer, en suivant Jérôme. J'ai réussi à trouver une solution pour me dépatouiller du problème des pochettes qui s'affichent anarchiquement avec des tailles variées, puisque je comptais vous proposer quelques préconisations d'albums avec les réponses pour alléger mes commentaires certainement trop bavards.

Suivant le principe "qui ne dit mot consent", je poste tout ça, sauf opposition, à partir de demain soir.

Wink

Revenir en haut Aller en bas
Alifie
Googlemaniac
Alifie

Nombre de messages : 15820
Date d'inscription : 29/01/2012

BT Jazz Live - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BT Jazz Live   BT Jazz Live - Page 2 EmptyVen 23 Mar 2012 - 20:34

Les solutions

A peu près rédigées en réécoutant la sélection du BT avant de la zipper (à cause de sale manie qu’ont les PC de rajouter parfois quelques vilains crachotements sur les pistes audio. Vu après coup que j'étais parti sur une forme un peu ampoulée pour la 1ère (ne ricane pas Jérôme), mais j’ai la flemme de remanier, surtout après avoir bataillé avec les photos de pochettes.

1. Mood Indigo (Duke Ellington) : Roland Kirk (saxes/fl/voc), Tete Montoliu (p), Tommy Potter (b), Kenny Clarke (d), Helsinki Jazz Festival, 6 octobre 1964 (citations identifiées dans le solo de flûte : Laura à 1'35, The Man I Love ?, Nobody Cares For Me)

Authentique multi-instrumentiste jouant de 3 saxophones ou de 2 flûtes (traversière et à bec) simultanément, mais aussi clarinettiste, harmoniciste et après qu'il ait été frappé d'hémiplégie trompettiste, Kirk a construit, après son bref passage chez Charlie Mingus au début des années 60, un univers personnel très inventif, revisitant en tous sens l’histoire du jazz, qui en fait un jazzman totalement singulier : sur les enregistrements de sa maturité, les plus convaincants, on l'entend aussi bien jouer I Loves You, Porgy accompagné d'une boîte à musique, dialoguer avec Dieu, qui lui ordonna lors d'un rêve de se consacrer à ses 3 saxophones (ténor, stritch et manzello), jouer du lyricon, le premier "saxophone" électronique, reprendre Sweet Georgia Brown avec un "whistler" et accompagné d'un washboard ou encore … jouer au ping-pong. On lui doit aussi d'avoir fait de la flûte, dont l'étalon commercial était alors le triste Herbie Mann, un véritable instrument de jazz, sans d'ailleurs qu'il ait vraiment eu de descendance de ce côté-là. Son album le plus achevé est probablement le très soul Blacknuss (1971), mais ses 5 derniers sont pour moi de vraies petites merveilles.

BT Jazz Live - Page 2 01_rah10


2. When Malindy Sings (Oscar Brown Jr) : Abbey Lincoln (voc), Max Roach (d), Johnny Griffin (ts), Maurice Vander (p), Gilbert “Bibi” Rovère (b), Paris, Maison de la Radio, 19 mai 1967

Un concert avec une formation improvisée pour la circonstance, mais qui avait marqué à l’époque (il est disponible sur le site de l’Ina, l’enregistrement mono saturé du BT provient lui d'une captation amateur). Johnny Griffin particulièrement y est d'une belle tonicité. Le titre est présent sur l'album Straight Ahead, un incontournable du label Candid publié en 1961 : de surprenants arrangements dissonants (Booker Little), quelques beaux solos de Coleman “Papy” Hawkins, une reprise du Left Alone de Billie Holiday (qu’elle n’a jamais enregistré) avec le compositeur du thème, Mal Waldron, au piano, et la façon déroutante qu’a Abbey Lincoln de tordre sa voix … avec une diction digne de Georges Thill. Les paroles de Blue Monk ajoutent une petite touche de gaîté à ce disque plutôt grave, contemporain de la Freedom Now Suite de Roach. Bref, un album à découvrir pour ceux qui ne le connaissent pas encore :

www.deezer.com/fr/#/music/abbey-lincoln/straight-ahead-979168

BT Jazz Live - Page 2 02_abb15


3. Saint Thomas (S. Rollins) : Mal Waldron (p), Olaf Kübler (ts), Jiri/George Mraz (b), Hartwig Bartz (d), Trixi Tonstudio, München, November 10, 1967

Un brin de sadisme de ma part s'agissant des musiciens, le saxophoniste, pas du tout médiocre d’ailleurs, étant à peu près inconnu - mais il était susceptible d'égarer sérieusement (ça n’a pas manqué). Mal Waldron n’était lui reconnaissable à son style dépouillé assez caractéristique que si on l’avait un peu pratiqué. Outre Left Alone pour Billie Holiday, il a aussi composé Soul Eyes, que jouait (magnifiquement) Coltrane, et un autre beau titre, Fire Waltz, que l’on entend notamment sur les superbes enregistrements d’Eric Dolphy Live at the Five Spot de 1964 (Dolphy, Waldron, Booker Little, Richard Davis, Ed Blackwell, belle brochette) … beaucoup de superlatifs dans la même phrase, j’assume !

BT Jazz Live - Page 2 03_mal10


4. When You’re Smiling (Shaw-Fisher-Goodwin) : Art Pepper (cl), George Cables (p), David Williams (b), Carl Burnett (d), Tokyo, 28 novembre 1981

Même à la clarinette, Art Pepper est assez facilement identifiable. Le thème, qui a notamment été interprété par Louis Armstrong, Billie Holiday ou Bill Evans, me semblait beaucoup moins évident, mais non, à peu près tout le monde l’a trouvé et Jérôme d’entrée, avec la section rythmique au complet de surcroît (trop proche sûrement de la version live des Maiden Voyages Sessions Galaxy, même année, même formation). Et moi qui espérais lui rendre la monnaie de sa pièce pour le Smile de Chick Corea de son BT qui m’a privé de quelques heures de sommeil !

Dans la discographie d’Art Pepper, mes préférences vont aux sessions Aladdin en 4tet de 1956/57 (on retrouve When you’re smiling, à l’alto cette fois, sur Modern Art) et au formidable coffret The Complete Village Vanguard Sessions de 1977, où l’on mesure bien le talent d’improvisateur d’Art Pepper, celui-ci reprenant à peu près les mêmes thèmes dans chaque set pour des improvisations chaque fois réinventées (hélas introuvable, sauf à des prix prohibitifs)

BT Jazz Live - Page 2 04_art11


5. 9 x 9 (P. Motian) : Paul Motian (d), Jim Pepper (ts), Joe Lovano (ts), Bill Frisell (g), Ed Schuller (b), Bremen, Germany, 17 November 1983

Des formations dirigées pendant plus de 30 ans par Paul Motian, jusqu’à sa disparition il y a quelques mois, c’est ce 2ème 5tet, après que le ténor Jim Pepper ait remplacé au sein du 1er l’altiste Billy Drewes, que je préfère : à la fois parce qu’il a fixé (en un peu plus musclé dans cette mouture) le son des groupes de Motian pour toute la période qui a suivi et aussi parce que l’alchimie entre les 5 musiciens y est pour moi particulièrement réussie : Joe Lovano n’est pas encore le modèle un peu répétitif et ronronnant d’une génération de saxophonistes et son émulation au sein du groupe avec Jim Pepper, très intéressant saxophoniste disparu prématurément, donne des résultats assez électrisants (beaux entrelacs entre les 2 ténors notamment). J’aime également assez le trio qui a précédé, avec le saxophoniste Charles Brackeen et à la contrebasse David Izenzon ou sur l’album Le Voyage (ECM, 1979) Jean-François Jenny-Clark, autre musicien de grand talent prématurément disparu.

BT Jazz Live - Page 2 05_pau10


6. In Walked Bud / Round Midnight (T. Monk) : Misha Mengelberg (p), Han Bennink (d), Chicago Jazz Festival, 29 août 1986

Choix un peu pervers, puisque ce duo est extrait d'un concert du saxophoniste Steve Lacy consacré au répertoire de Thelonious Monk, dans lequel il excellait. Mais Lacy était bien trop facile pour un BT et j'aime aussi beaucoup cette interprétation en duo, dont le moins qu'on puisse dire est qu'elle n'engendre pas la mélancolie.

Misha Mengelberg (à ne pas confondre avec son oncle Willem, le chef du Concertgebouw jusqu'à la seconde guerre mondiale) et Han Bennink, sont, avec leur compatriote Willem Breuker, parmi les principaux dynamiteurs du free-jazz européen. Personnellement, je suis plutôt fan d’Han Bennnik, dont le drumming tendu et bruitiste pouvait éclairer ceux qui ont un peu pratiqué cet univers de joyeux fous furieux (enfin furieux ça ne fait pas de doute, pour ce qui est de la gaîté et de l'humour, ça n'est pas évident pour tous)

On peut entendre Mengelberg et Bennink interpréter Epistrophy de Monk avec Eric Dolphy sur l'album Last Date (1964). Han Bennink a participé au disque-phare du free-jazz européen, Machine Gun de Peter Brötzman (1967), à la violence inégalée, sauf peut-être par le Metal Machine Music de Lou Reed (les groupes de métal sont hors-concours)

BT Jazz Live - Page 2 06_mm-11


7. Little Wing (J. Hendrix) : Gil Evans (p-elp-arr-cond), Lew Soloff, Shunzo Uno, Miles Evans (tp), Dave Bargeron (tb), Dave Taylor (btb), Alex Brofsky (frh), Chris Hunter (as), Bill Evans (ts), Hamiet Bluiett (brs), Gil Goldstein (snt), Mark Egan (elb), Dan Gottlieb (d), Montreal, St. Denis Theatre, 27 juin 1987

Impressionnante introduction du bassiste Mark Egan, un disciple brillant mais discret de Jaco Pastorius, et beau solo du ténor Bill Evans, suivi d’un assez acrobatique par le trompettiste virtuose du suraigu Lew Soloff, sur cette reprise assez épique de Little Wing. L’orchestration, parmi d’autres, avait pour destinataire Jimi Hendrix lui-même, mais le projet d’album avec Gil Evans n’a pas pu se concrétiser du fait de la disparition d'Hendrix. En a résulté quelques années plus tard un album forcément décevant (Gil Evans Plays the Music of Jimi Hendrix, 1974), mais le répertoire hendrixien a largement servi de matériau à partir de là au Gil Evans Orchestra, formidable big band allègre et libertaire, qui vaut largement la peine d’être écouté, particulièrement, de mon point de vue, dans ces enregistrements live (plus d’enregistrements en studio du GEO après 1975) :

BT Jazz Live - Page 2 07_gil11


8. Such Sweet Thunder (Ellington-Strayhorn) : David Murray (tenor sax, bass clarinet, conductor), James Newton (flute, conductor), James Spaulding (alto sax, flute), Ricky Ford (tenor sax), John Purcell (saxello, clarinet), Pablo Calogero (baritone sax), Craig Harris (trombone), Gary Valente (trombone), Frank Lacy (trombone), Hugh Ragin (trumpet), Ravi Best (trumpet), DD Jackson (piano), Jeff Chambers (bass), Andrew Cyrille (drums), Klod Kiavue (percussion), Jazzfesten Berlin, November 7th 1998 (citation d’Ornithology au début du solo d’alto)

David Murray, musicien très prolifique, conduit souvent des projets hors des sentiers battus : celui-ci, venant après un autre consacré à la musique du Grateful Dead, s’intitulait The Obscure Works of Duke Ellington & Billy Strayhorn et s’était poursuivi par l’adjonction d’un orchestre à cordes à cette formation. Le projet avec lequel il se produit depuis peu s’intitule David Murray Cuban Ensemble Plays Nat King Cole en Español. Shocked

Such Sweet Thunder est le thème-titre d’une mineure mais élégante suite shakespearienne composée en 1957 pour un festival théâtral par Duke Ellington et Billy Strayhorn, son alter-ego au sein de l’orchestre de 1939 à sa mort en 1967. Elle est la 2ème des suites ellingtoniennes, après A Drum is a Woman et avant la Black, Brown and Beige.

BT Jazz Live - Page 2 08_duk11


9. Gone with the wind (Wrubel-Madison) : Michel Graillier (p), Pierre Michelot (b), Paris, Petit Opportun, 27 septembre 2000

“Mickey” Graillier, figure attachante du jazz français post-bop, a eu la particularité d’être pendant 2 ans le pianiste du tonitruant Magma de Christian Vander avant d’être un peu plus tard, et pendant près de 10 ans, un des meilleurs accompagnateurs de Chet Baker. C'est un pianiste que je trouve toujours assez émouvant à entendre, même si son jeu délicat et sensible, où se combinent les influences de Bud Powell et de Bill Evans, n'a rien de révolutionnaire. Il est accompagné ici par le contrebassiste Pierre Michelot, autre personnalité marquante du jazz français.

BT Jazz Live - Page 2 09_mic11

Epistrophy est le 1er album enregistré en France par Steve Lacy et aussi un des meilleurs qu'il a consacré au répertoire de Monk. C'est également le 1er enregistrement de Michel Graillier, avec Jean-François Jenny-Clark à la basse et Aldo Romano à la batterie, soit peu près ce qui se faisait de mieux à l'époque comme section rythmique en France.


10. Summertime (G. & I. Gershwin) : Gato Barbieri (ts), Enrico Rava (tp), Danilo Rea (p), Rosario Bonaccorso (b), Aldo Romano (d), Jazzfestival Frankfurt, 27 octobre 2002

Gato Barbieri est assez aisément reconnaissable, il suffit de l'avoir entendu une fois (mais non, raté), Enrico Rava, superbe trompettiste, probablement moins. Summertime est un peu masqué au début du morceau, mais on l'identifie assez rapidement ensuite (raté aussi, sauf par Cello). “El Gato” était encore assez sémillant à cette époque. Il y a d'ailleurs de mon point de vue peu à jeter dans sa discographie, même si celle qui a suivi sa période de gloire a été plutôt snobée par la critique (tout comme Jérôme a boudé cette interprétation, le pianiste qui abuse du registre Mc Coy Tyner doit y être pour quelque chose).

BT Jazz Live - Page 2 10_gat11

J'ai mis les pochettes les moins moches, de toute façon, Gato Barbieri, c'est un peu toujours pareil, j’ai une petite préférence pour le live (le 3ème)


11. The Eye of the Hurricane (H. Hancock) : Herbie Hancock (p), Dave Holland (b), Jack de Johnette (d), Montreal Jazz Festival, 26 juin 2003

Pas trop compliqué pour les amateurs de jazz moderne : on reconnaît sans trop de difficulté Hancock, bien plus à l’aise sur une de ses compositions que sur le My Funny Valentine piège du BT de Jérôme, Dave Holland, à son gros son et à son style un peu “walking bass”, et le drumming nerveux et précis de Jack de Johnette, dont je suis personnellement un inconditionnel (un peu moins peut-être au sein du trio de Keith Jarrett, dont je ne raffole pas plus que ça).

BT Jazz Live - Page 2 11_dav10


12. Lascia ch’io panga (Haendel) : Paolo Fresu (tp), Tino Traccata (ss), Roberto Cipelli (p), Jazz à Ramatuelle, 21 août 2004

Un autre élégant trompettiste italien (probablement la plus belle sonorité de trompette avec sourdine Harmon depuis Miles Davis), très actif à la scène avec diverses formations. Il est ici avec son Italian Quintet, sa formation de base, inchangée depuis plus de 25 ans (on n’entend pas le bassiste, Attilio Zanchi, ni le batteur, Ettore Fioravanti, sur cette reprise du tube haendelien). Dans son abondante discographie, j’ai un faible pour son Kind of Porgy and Bess électrique et pour l’album Shades of Chet, co-signé avec Enrico Rava.

BT Jazz Live - Page 2 12_pao10


13. So close is too far / Nothing ever was, anyway (A. Peacock) : Annette Peacock (p/voc), Padoue, 27 janvier 2005

Annette Peacock est avant tout une exceptionnelle (et très méconnue) compositrice de thèmes, au même titre pour moi dans le jazz moderne que Carla Bley ou Wayne Shorter. Comme Carla Bley, ses compositions ont été essentiellement interprétées par le pianiste Paul Bley, son compagnon sur scène et dans la vie. Cette interprétation enchaînée de deux de ses thèmes donne une assez bonne idée de son univers musical, qui a un temps flirté avec le rock (très branché, Bowie, Eno & co.). Elle a également été en compagnie de Paul Bley parmi les pionniers, avec Sun Ra, de l'utilisation de l'électronique dans le jazz. Cette page sur le site internet d’Annette Peacock réference les albums de Paul Bley où il interprète ses compositions : www.imtheone.net/paulbley/disc.html

BT Jazz Live - Page 2 14_ann10

Le 2ème album de la série, en trio avec le batteur Han Bennink, est probablement le plus intéressant des 3.


14. Lonely Woman (O. Coleman) : Quest : Dave Liebman (fl), Richie Beirach (p), Ron Mc Clure (b), Billy Hart (d), Paris, Sunside, 27 octobre 2005

Le titre est l’un des plus connus d’Ornette Coleman, mais Dave Liebman à la flûte n’aidait pas à identifier Quest. Le concert dont est extrait ce Lonely Woman, d’une densité exceptionnelle de bout en bout (et avec un magistral Billy Hart), est pour moi l’un des meilleurs diffusés dans le Jazz-Club de Claude Carrière et Jean Delmas sur France-Musique. En cherchant un peu, on doit encore pouvoir le trouver sur des sites spécialisés, blogs ou autres (je l’ai aussi, en flac, mais ça n’a pas eu l’air de passionner les foules)

BT Jazz Live - Page 2 13_que15


15. Que reste-t-il de nos amours ? (C. Trénet) : Archie Shepp (voc), Tom McLung (p), Wayne Dockery (b), Steve McCraven (d), Cully Jazz Festival, 8 avril 2008

Archie Shepp chantant assez joliment Trénet, heureuse façon de terminer ce BT … et mini-concert pour ceux qui auront écouté intégralement toutes les pistes. On trouve le titre sur l’album True Blue (Tokuma, 1998) et aussi L’Ame des Poètes, un instrumental uniquement, sur un autre album japonais de Shepp, Déjà Vu (Vénus, 2003).

BT Jazz Live - Page 2 15_arc14


Classement final : cheers

1. Cello : 22
2. Jérôme : 18,5
3. Néthou : 11,5
4. Mariefran : 9

Bravo à tous les 4, à commencer par Cello, dont la ténacité a fini par être récompensée. Vous êtes vraiment de redoutables compétiteurs et je me le tiens pour dit dans la perspective du prochain blindtest auquel je participerai : je vois bien que je n'aurai pas deux fois la veine des débutants, comme dans celui de Jérôme.

J’ai vraiment passé de bons moments grâce à vous durant cette semaine et je vous en remercie. Very Happy

J’espère aussi que ce BT vous aura donné une ou plusieurs nouvelles pistes d’écoute (?), c’était un peu le but du jeu, d’où l’abus probable de superlatifs dans les commentaires qui précèdent.

Un prochain blindtest un peu plus orienté vers le jazz classique serait hautement sympathique. Pour celui-ci l’origine des enregistrements m’a malheureusement limité à une époque plus récente, avec quelques énigmes redoutables, que j'avais mal évaluées. Mais la partie "quizz" du BT a été très amusante pour moi, avec la distillation des indices, tordus ou pas (bien plus drôle que de juste avoir à enregistrer les bonnes et mauvaises réponses).

Wink


Dernière édition par Alifie le Ven 23 Mar 2012 - 20:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran

Nombre de messages : 14254
Age : 58
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

BT Jazz Live - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BT Jazz Live   BT Jazz Live - Page 2 EmptyVen 23 Mar 2012 - 20:42

Merci pour ce BT et toutes ces intéressantes explications !
Je n'ai pas reconnu Summertime Shocked Crying or Very sad louis16
Revenir en haut Aller en bas
Alifie
Googlemaniac
Alifie

Nombre de messages : 15820
Date d'inscription : 29/01/2012

BT Jazz Live - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BT Jazz Live   BT Jazz Live - Page 2 EmptyVen 23 Mar 2012 - 20:54

Nobody's perfect, pour citer un cinéaste que tu dois probablement aimer tout autant que moi. Smile

A quand un fil Fred Asperge Astaire, ou un BT sur les standards de Broadway ? kiss
Revenir en haut Aller en bas
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran

Nombre de messages : 14254
Age : 58
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

BT Jazz Live - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BT Jazz Live   BT Jazz Live - Page 2 EmptyVen 23 Mar 2012 - 21:08

Alifie a écrit:
A quand un fil Fred Asperge Astaire

Le pire, c'est que ça existe… On trouve tout sur ce forum Mr.Red

http://classik.forumactif.com/t2725-preferez-vous-fred-astaire-ou-gene-kelly?highlight=astaire
Revenir en haut Aller en bas
Alifie
Googlemaniac
Alifie

Nombre de messages : 15820
Date d'inscription : 29/01/2012

BT Jazz Live - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BT Jazz Live   BT Jazz Live - Page 2 EmptyVen 23 Mar 2012 - 21:13

Ah bon, Astaire fumait et picolait ? Shocked Moi qui croyait que c'était un ascète et que c'était Ginger la dévergondée ...
Revenir en haut Aller en bas
Zéphire
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1082
Localisation : Comté de Provence
Date d'inscription : 17/11/2010

BT Jazz Live - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BT Jazz Live   BT Jazz Live - Page 2 EmptySam 24 Mar 2012 - 8:13

C'est super documenté! Je n'ai pas participé parce que le jazz, c'est pas mon truc! Sur Wyatt je participerais (derrière Electric Ladyland, il y a juste après le premier Matchng Mole dans mon classement).
Mais bravo pour le boulot!
Revenir en haut Aller en bas
Alifie
Googlemaniac
Alifie

Nombre de messages : 15820
Date d'inscription : 29/01/2012

BT Jazz Live - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BT Jazz Live   BT Jazz Live - Page 2 EmptySam 24 Mar 2012 - 10:31

C'est vrai qu'entre Matching Mole, Soft Machine, Caravan, Gong, Henry Cow, les jazzmen anglais et sud-africains qui ont joué avec Wyatt plus ses propres collaborations, il y aurait probablement de quoi faire un blindtest, par contre pour ce qui est de trouver des concurrents, je suis un peu sceptique.

Merci pour les compliments. En fait, je crois que j'aime bien consacrer du temps à des choses pas forcément très utiles. Embarassed

Tiens, j'ai trouvé cette photo sympathique de Mike Ratledge et Robert Wyatt en en cherchant une un peu moins austère pour mon avatar :

BT Jazz Live - Page 2 Ratled10
Revenir en haut Aller en bas
Zéphire
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1082
Localisation : Comté de Provence
Date d'inscription : 17/11/2010

BT Jazz Live - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BT Jazz Live   BT Jazz Live - Page 2 EmptySam 24 Mar 2012 - 10:52

C'est la photo intérieure de Third (Soft Machine) J'ai gagné!
Revenir en haut Aller en bas
Alifie
Googlemaniac
Alifie

Nombre de messages : 15820
Date d'inscription : 29/01/2012

BT Jazz Live - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BT Jazz Live   BT Jazz Live - Page 2 EmptySam 24 Mar 2012 - 11:06

A toi de faire le BT Wyatt alors ! hehe

Il y a aussi des passerelles entre le rock et le jazz. Dans la descendance de Roland Kirk comme flûtiste, j'ai oublié Ian Anderson de Jethro Tull, qui est sous son influence directe et a repris un des thèmes les plus connus de Kirk à la flûte "Serenade to a cuckoo".
Revenir en haut Aller en bas
Zéphire
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1082
Localisation : Comté de Provence
Date d'inscription : 17/11/2010

BT Jazz Live - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BT Jazz Live   BT Jazz Live - Page 2 EmptySam 24 Mar 2012 - 13:13

Outch, ça ne risque pas, pour moi l'informatique est un pays étranger où je risque d'être prisonnier à chaque pas (hier j'ai fait 250 kms AR pour amener ma caméra à Marseille car elle refusait de rerhusher) alors faire un bidouillage pour me retrouver avec Ask, ça ne risque pas! Au fait ton lien n'amenait sur rien, et il fallait s'aventurer hors connu comme d'habitude! Mais bon j'y connais rien en jazz, j'aurais trouvé Archie, Gato, Ornette et peut être Paul, mais le reste non!
Revenir en haut Aller en bas
Alifie
Googlemaniac
Alifie

Nombre de messages : 15820
Date d'inscription : 29/01/2012

BT Jazz Live - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BT Jazz Live   BT Jazz Live - Page 2 EmptySam 24 Mar 2012 - 13:56

Pour le lien de téléchargement, il faut d'abord cliquer sur le bouton "Create download link" en dessous du nom du fichier, suite à quoi s'affiche une 2ème page où tu cliques sur "Click here to download", et c'est parti.

Et pour les réponses, ça n'aurait pas été si mal : personne n'a trouvé Barbieri, Shepp ou le thème d'Ornette Coleman. Moralité : tu n'as plus d'excuse pour le prochain BT jazz ! Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Zéphire
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1082
Localisation : Comté de Provence
Date d'inscription : 17/11/2010

BT Jazz Live - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BT Jazz Live   BT Jazz Live - Page 2 EmptySam 24 Mar 2012 - 14:05

J'ai essayé, mais pour moi des messages comme create your download est une agression caractérisée où tu ne sais pas si après il vont te demander d'adhérer au parti communiste, de faire un don pour les centrales nucléaires ou te mettre d'office Ask parce c'est français et pas comme firefox! Donc moi j'arrête là (et je me suis fait avoir nombre de fois).

Revenir en haut Aller en bas
Alifie
Googlemaniac
Alifie

Nombre de messages : 15820
Date d'inscription : 29/01/2012

BT Jazz Live - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BT Jazz Live   BT Jazz Live - Page 2 EmptySam 24 Mar 2012 - 14:36

Non pas de danger avec celui-ci, c'est un site communautaire, pas un site commercial, ni un de ces faux sites de téléchargement qui essayent de t'installer un logiciel quand tu veux télécharger ou de te vendre un abonnement pour un fichier qu'ils n'ont même pas.

Même chose pour les logiciels : certains gratuits essayent parfois de t'installer la barre Ask ou autre, quand ça n'est pas un spyware; si tu ne veux pas être confronté à ça, il faut privilégier les logiciels libres communautaires. Tu en trouves ici par ex. : www.framasoft.net
Revenir en haut Aller en bas
Zéphire
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1082
Localisation : Comté de Provence
Date d'inscription : 17/11/2010

BT Jazz Live - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BT Jazz Live   BT Jazz Live - Page 2 EmptySam 24 Mar 2012 - 14:44

Merci pour le tuyau, comme tu ne sais jamais à qui tu as a faire. Mais l'informatique pour moi, c'est pire qu'un mal nécessaire. Le temps que j'ai perdu cette année avec ça! Mais c'est vrai que je me sers d'autre chose qu'excel et words; ça me bousille les nerfs! et je viens de m'équiper d'un pentium 2011.
Revenir en haut Aller en bas
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

BT Jazz Live - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BT Jazz Live   BT Jazz Live - Page 2 EmptySam 24 Mar 2012 - 21:10

1. Mood Indigo (Duke Ellington) : Roland Kirk (saxes/fl/voc), Tete Montoliu (p), Tommy Potter (b), Kenny Clarke (d), Helsinki Jazz Festival, 6 octobre 1964 (citations identifiées dans le solo de flûte : Laura à 1'35, The Man I Love ?, Nobody Cares For Me)
* J'aime ! J'ai d'abord bêtement cru à une super section de vents arrangée avec originalité et super en place. geek puis ça a fait tilt.

3. Saint Thomas (S. Rollins) : Mal Waldron (p), Olaf Kübler (ts), Jiri/George Mraz (b), Hartwig Bartz (d), Trixi Tonstudio, München, November 10, 1967
* Je ne connais pas du tout Mal Waldron, seulement le nom. Ce qui m'a frappé c'est que dans son accompagnement il utilise tout le temps les mêmes voicings, ça a un côté usant.

5. 9 x 9 (P. Motian) : Paul Motian (d), Jim Pepper (ts), Joe Lovano (ts), Bill Frisell (g), Ed Schuller (b), Bremen, Germany, 17 November 1983
* Je n'ai pas l'habitude de ce style. Ça ne me tente pas tellement... rien ressenti du tout. BT Jazz Live - Page 2 2661413304

6. In Walked Bud / Round Midnight (T. Monk) : Misha Mengelberg (p), Han Bennink (d), Chicago Jazz Festival, 29 août 1986
* Connais pas ce pianiste non plus ! Oui, sympa ce duo.

7. Little Wing (J. Hendrix) : Gil Evans (p-elp-arr-cond), Lew Soloff, Shunzo Uno, Miles Evans (tp), Dave Bargeron (tb), Dave Taylor (btb), Alex Brofsky (frh), Chris Hunter (as), Bill Evans (ts), Hamiet Bluiett (brs), Gil Goldstein (snt), Mark Egan (elb), Dan Gottlieb (d), Montreal, St. Denis Theatre, 27 juin 1987
* Répulsion complète pour ma part. No comment. silent

8. Such Sweet Thunder (Ellington-Strayhorn) : David Murray (tenor sax, bass clarinet, conductor), James Newton (flute, conductor), James Spaulding (alto sax, flute), Ricky Ford (tenor sax), John Purcell (saxello, clarinet), Pablo Calogero (baritone sax), Craig Harris (trombone), Gary Valente (trombone), Frank Lacy (trombone), Hugh Ragin (trumpet), Ravi Best (trumpet), DD Jackson (piano), Jeff Chambers (bass), Andrew Cyrille (drums), Klod Kiavue (percussion), Jazzfesten Berlin, November 7th 1998 (citation d’Ornithology au début du solo d’alto)
* Je connais quelques-uns de ses travaux et je ne suis pas fan, à part un titre de son album latin (Giovanni's mission) que je trouve sympa.

10. Summertime (G. & I. Gershwin) : Gato Barbieri (ts), Enrico Rava (tp), Danilo Rea (p), Rosario Bonaccorso (b), Aldo Romano (d), Jazzfestival Frankfurt, 27 octobre 2002
* Je n'ai pas reconnu Barbieri, mais je suis content car c'est très cohérent avec l'impression qu'il me fait en général.

11. The Eye of the Hurricane (H. Hancock) : Herbie Hancock (p), Dave Holland (b), Jack de Johnette (d), Montreal Jazz Festival, 26 juin 2003
* Le trio avec Abercrombie dont tu mets la pochette en ullistration, ça me tente bien. C'est comment ?

13. So close is too far / Nothing ever was, anyway (A. Peacock) : Annette Peacock (p/voc), Padoue, 27 janvier 2005
* Y a une ambiance là-dedans. Smile

14. Lonely Woman (O. Coleman) : Quest : Dave Liebman (fl), Richie Beirach (p), Ron Mc Clure (b), Billy Hart (d), Paris, Sunside, 27 octobre 2005
* La honte de ne pas avoir reconnu le thème... il apparaît vers 3'25, je pense que mon attention avait déjà décliné.

15. Que reste-t-il de nos amours ? (C. Trénet) : Archie Shepp (voc), Tom McLung (p), Wayne Dockery (b), Steve McCraven (d), Cully Jazz Festival, 8 avril 2008
* Archie Shepp chante Trénet ! hehe La diction n'est pas au top Mr.Red mais c'est savoureux d'entendre ça.
Revenir en haut Aller en bas
Alifie
Googlemaniac
Alifie

Nombre de messages : 15820
Date d'inscription : 29/01/2012

BT Jazz Live - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BT Jazz Live   BT Jazz Live - Page 2 EmptySam 24 Mar 2012 - 23:05

jerome a écrit:
1. Mood Indigo (Duke Ellington) : Roland Kirk (saxes/fl/voc), Tete Montoliu (p), Tommy Potter (b), Kenny Clarke (d), Helsinki Jazz Festival, 6 octobre 1964 (citations identifiées dans le solo de flûte : Laura à 1'35, The Man I Love ?, Nobody Cares For Me).
* J'aime ! J'ai d'abord bêtement cru à une super section de vents arrangée avec originalité et super en place. geek puis ça a fait tilt..
Je me suis arrêté à temps pour les indices : Tommy Potter et Kenny Clarke, il aurait fallu sortir Parker de la boîte. Mr. Green

jerome a écrit:
3. Saint Thomas (S. Rollins) : Mal Waldron (p), Olaf Kübler (ts), Jiri/George Mraz (b), Hartwig Bartz (d), Trixi Tonstudio, München, November 10, 1967
* Je ne connais pas du tout Mal Waldron, seulement le nom. Ce qui m'a frappé c'est que dans son accompagnement il utilise tout le temps les mêmes voicings, ça a un côté usant.
Je ne suis pas ennemi du côté répétitif chez lui, en solo c'est parfois assez hypnotique. J'ai dû vous épargner ça dans mes commentaires interminables (si on m'avait dit que j'allais faire un jour la chronique people de la famille Bley), mais Waldron partage avec Pat Martino la particularité d'avoir réappris à jouer en écoutant ses propres enregistrements, suite à un accident cérébral au début des années 60. Les 1ers que je connais de lui, ça doit être ceux du Five Spot avec Dolphy ou à peu près, donc je ne sais pas si ça a un rapport avec son jeu un peu frustre.

jerome a écrit:
5. 9 x 9 (P. Motian) : Paul Motian (d), Jim Pepper (ts), Joe Lovano (ts), Bill Frisell (g), Ed Schuller (b), Bremen, Germany, 17 November 1983
* Je n'ai pas l'habitude de ce style. Ça ne me tente pas tellement... rien ressenti du tout. BT Jazz Live - Page 2 2661413304.
Y'a pas de mal à pas aimer ça. Cool

jerome a écrit:
6. In Walked Bud / Round Midnight (T. Monk) : Misha Mengelberg (p), Han Bennink (d), Chicago Jazz Festival, 29 août 1986
* Connais pas ce pianiste non plus ! Oui, sympa ce duo.
Oui, il y en a des beaucoup moins légers dans la bande, à commencer par Willem Breuker ou le belge Fred Van Hove, Brötzman ce n'est pas exactement un poète non plus, Bennink me rappelle un peu Barry Altschul, que j'aime beaucoup.

jerome a écrit:
7. Little Wing (J. Hendrix) : Gil Evans (p-elp-arr-cond), Lew Soloff, Shunzo Uno, Miles Evans (tp), Dave Bargeron (tb), Dave Taylor (btb), Alex Brofsky (frh), Chris Hunter (as), Bill Evans (ts), Hamiet Bluiett (brs), Gil Goldstein (snt), Mark Egan (elb), Dan Gottlieb (d), Montreal, St. Denis Theatre, 27 juin 1987
* Répulsion complète pour ma part. No comment. silent
Loin d'Individualism c'est sûr, mais peut-être pas tant que ça de New Bottle, Old Wine. C'est la dernière saison du Gil Evans Orchestra, et à cette époque ils étaient assez furieux. Je suis un fan absolu, mais même observation que pour Motian. Ceci dit j'aime beaucoup le ténor, Bill Evans, que je trouve très élégant (et j'adore ses harmoniques aigus).

jerome a écrit:
8. Such Sweet Thunder (Ellington-Strayhorn) : David Murray (tenor sax, bass clarinet, conductor), James Newton (flute, conductor), James Spaulding (alto sax, flute), Ricky Ford (tenor sax), John Purcell (saxello, clarinet), Pablo Calogero (baritone sax), Craig Harris (trombone), Gary Valente (trombone), Frank Lacy (trombone), Hugh Ragin (trumpet), Ravi Best (trumpet), DD Jackson (piano), Jeff Chambers (bass), Andrew Cyrille (drums), Klod Kiavue (percussion), Jazzfesten Berlin, November 7th 1998 (citation d’Ornithology au début du solo d’alto)
* Je connais quelques-uns de ses travaux et je ne suis pas fan, à part un titre de son album latin (Giovanni's mission) que je trouve sympa.
Pas un grand enthousiaste non plus, je n'ai même pas dû écouter le concert en entier, mais comme l'a remarqué néthou, il ya un petit côté Sun Ra des dernières années pas antipathique dans ce morceau-là (James Spaulding était d'ailleurs dans le 1er Arkestra); toi qui aime les trucs cubains déglingués, tu devrais peut-être chercher le Cuban Ensemble plays Nat King Cole en espanol hehe

jerome a écrit:
10. Summertime (G. & I. Gershwin) : Gato Barbieri (ts), Enrico Rava (tp), Danilo Rea (p), Rosario Bonaccorso (b), Aldo Romano (d), Jazzfestival Frankfurt, 27 octobre 2002
* Je n'ai pas reconnu Barbieri, mais je suis content car c'est très cohérent avec l'impression qu'il me fait en général.
C'est comme le blues, on aime ou aime pas le côté assez primaire et c'est un peu toujours pareil (je peux me lâcher, rodolphe n'est plus sur le forum pour l'instant)

jerome a écrit:
11. The Eye of the Hurricane (H. Hancock) : Herbie Hancock (p), Dave Holland (b), Jack de Johnette (d), Montreal Jazz Festival, 26 juin 2003
* Le trio avec Abercrombie dont tu mets la pochette en ullistration, ça me tente bien. C'est comment ?
Je ne suis pas toujours passionné par Abercrombie, mais là il joue assez gentiment : http://grooveshark.com/s/Back+woods+Song/3zOxEc Il y a un autre album ECM de DeJohnette que j'aime bien, c'est le 1er Special Edition (Arthur Blythe, David Murray), sous réserve néammoins : je n'ai pas réécouté ces deux albums depuis un moment et j'ai le souvenir que les formations de DeJohnette étaient souvent plus intéressantes en concert qu'en disque.

jerome a écrit:
13. So close is too far / Nothing ever was, anyway (A. Peacock) : Annette Peacock (p/voc), Padoue, 27 janvier 2005
* Y a une ambiance là-dedans. Smile
Paul Bley a été bien servi : le répertoire de Carla Bley + celui d'Annette Peacock, sa période rock branchouille (à elle) par contre est une énigme pour moi : elle chante comme une casserole sur des orchestrations rock variète assez insipides, et son album de 2000 sur ECM avec un quatuor à cordes itou

jerome a écrit:
14. Lonely Woman (O. Coleman) : Quest : Dave Liebman (fl), Richie Beirach (p), Ron Mc Clure (b), Billy Hart (d), Paris, Sunside, 27 octobre 2005
* La honte de ne pas avoir reconnu le thème... il apparaît vers 3'25, je pense que mon attention avait déjà décliné.
Je suppose que c'est d'une flûte orientale dont il joue, je n'ai jamais été un inconditionnel de David Liebman, et je n'ai guère écouté Quest, mais le concert m'avait vraiment scotché, surtout Billy Hart, que je ne soupçonnais pas d'être un aussi bon batteur

jerome a écrit:
15. Que reste-t-il de nos amours ? (C. Trénet) : Archie Shepp (voc), Tom McLung (p), Wayne Dockery (b), Steve McCraven (d), Cully Jazz Festival, 8 avril 2008
* Archie Shepp chante Trénet ! hehe La diction n'est pas au top Mr.Red mais c'est savoureux d'entendre ça
Je trouve ça assez craquant, mais comme j'ai des passions aussi coupables que Fred Astaire ... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5726
Date d'inscription : 03/01/2007

BT Jazz Live - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BT Jazz Live   BT Jazz Live - Page 2 EmptyLun 26 Mar 2012 - 10:04

Bon ben avant tout, merci pour ce BT. Je me suis vraiment pris au jeu comme en témoigne mon acharnement alors que d'habitude ce genre d'exercice ne m'amuse que modérément.

Je n'ai plus vraiment toutes les pistes en tête mais je vais quand même signaler ce qui m'a marqué:

1 - Très chouette interprétation, la flûte donne très bien et le coup du chœur de saxophone à un seul homme était une bonne façon de brouiller les pistes. Evidemment, une fois que tu as lâché l'indication, l'identification devenait immédiate. Pour ce qui est des thèmes, je n'ai rien reconnu.
2 - Je connaissais un peu Abbey Lincoln mais il aura fallu les indices pour que je la trouve. Sa voix et son interprétation très "balancée" me plaisent vraiment. Partant de Lincoln, Max Roach était une déduction logique.
3 - J'aime beaucoup ce standard donc c'est une des toutes premières réponses que j'ai trouvées. Et puis paf, je suis complètement tombé dans le piège pour l'interprète.
5 - Comment ai-je fait pour ne pas reconnaître Frisell tout de suite? Contrairement à jerome, ça me botte pas mal.
6 - Deux de mes standards préférés de Monk en un, le pied!
7 - Le solo de basse qui ouvre la piste est super. Le reste moins. Déjà, j'aime pas beaucoup Hendrix.
8 - Je trouvais justement un côté big band à l'introduction. Le genre de truc qui reste bien en tête pendant des semaines.
12 - C'est un peu la honte sur un forum de classique de gagner un BT et de louper le seul titre classique, non? Mais bon, j'aime pas beaucoup Haendel non plus.
13 - Belle voix, très évocatrice, chouette ambiance. Je ne connaissais pas du tout. A réécouter.
15 - C'est marrant mais ça ne me parle pas énormément.


Revenir en haut Aller en bas
rodolphe738
Mélomane averti


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/12/2011

BT Jazz Live - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BT Jazz Live   BT Jazz Live - Page 2 EmptySam 21 Avr 2012 - 23:02

Bonsoir alifie, bonsoir tout le monde....
Certes le blues est toujours resté assez primaire " quoi que ", c'est d'ailleurs pour cette raison qu'il a su rester authentique au travers de ses evolutions et que par ailleurs il est accessible au plus grand nombre. Il est et resteras !
a l'heure ou le rock c'est completement fourvoyé dans une sorte de conglomerat electro " statique" le blues reste fidele a lui même... un bon pére de famille ......
Maintenant "primaire" ne veux pas dire mauvais , le rock a ses début l'etait tout autant......" primaire" je prefere un bon blues ou rock primaire a une musique qui se veux progressive et a laquelle il faut chercher midi a quatorze heure pour en apprecier les effets, bref ! je n'aime pas trop l'intellectualisation en musique. pour moi cela doit rester accessible et se ressentir par le musicien qui jette ses tripes derriere son instrument.
Revenir en haut Aller en bas
Alifie
Googlemaniac
Alifie

Nombre de messages : 15820
Date d'inscription : 29/01/2012

BT Jazz Live - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BT Jazz Live   BT Jazz Live - Page 2 EmptyDim 22 Avr 2012 - 0:05

siffle Rodolphe est de retour ... moi aussi j'aime le blues, le reggae, tout aussi "répétitif", et la musique "primaire" mais hautement énergétique, surtout dans ses grandes années, de Gato Barbieri.  Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




BT Jazz Live - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BT Jazz Live   BT Jazz Live - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
BT Jazz Live
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Larry GRAHAM - Live au Bataclan - 17 AVRIL 2010
» Live - Un jour parfait - Taratata 2005
» JM in live : nouvelles vidéos
» [jazz groove] Sadao Watanabe & Hiroshi Fukumura
» Jazz en live

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Autres musiques :: Autres styles-
Sauter vers: