Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Schubert - Winterreise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Mar 20 Fév 2007 - 2:55

faut que j'aille la rechercher, ça va pa être ce soir mais je retiens si ça t'intéresse
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81275
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Mar 20 Fév 2007 - 14:20

Oui, ça m'intéresse très fortement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Kia
vomi
avatar

Nombre de messages : 6939
Age : 31
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Mar 23 Oct 2007 - 1:26

Ai écouté Vickers-Parsons: les phrases sont hachés, la prononciation catastrophique et plein de petits tics bien lourds (r roulés...). Le pianiste a un jeu bien clair mais sans grande personnalité...


Dernière édition par le Mar 23 Oct 2007 - 2:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81275
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Mar 23 Oct 2007 - 1:49

Le nom du pianiste est Parsons, Geoffrey, c'est son prénom. Very Happy
On voit bien le niveau de l'enseignement à Paris. A vingt ans, ils ne savent pas lire.

Version très étrange, pesante, distendue, vocale. En effet, prononciation, nasalité, tics lourds. Ce n'est quasiment plus le Winterreise, mais ça a un côté envoûtant.

Vickers en a fait une autre, plus difficilement trouvable, encore plus lente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Dim 9 Déc 2007 - 2:48

Le Voyage d'hiver de Goerne avec Brendel est absolument superbe... aussi bien qu'au concert... vraiment impressionnant... je crois que je préfère à DFD et Hotter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Dim 9 Déc 2007 - 10:07

Sauron le Dispensateur a écrit:
Le Voyage d'hiver de Goerne avec Brendel est absolument superbe... aussi bien qu'au concert... vraiment impressionnant... je crois que je préfère à DFD et Hotter...
Je trouve également. C'est ma version préférée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81275
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Dim 9 Déc 2007 - 10:33

... hélas il manque Schneider. Attendez un peu qu'il nous ressorte, comme c'est prévu, les cycles avec Eschenbach (ils sont d'une profondeur insondable en concert) et Leonskaja. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Dim 9 Déc 2007 - 13:07

Sauron le Dispensateur a écrit:
Le Voyage d'hiver de Goerne avec Brendel est absolument superbe... aussi bien qu'au concert... vraiment impressionnant... je crois que je préfère à DFD et Hotter...

Je suis scotché par cela, un extrait de cette version que j'avais proposé il y a un certain temps qui montre comme Brendel sait bien suivre la voix et ses moindres nuances !... et son accompagnement minimaliste qui s'efface devant la voix tout en restant remarquablement présent, efficace et subtil !...
Là il m'épate...

[lien supprimé]

(Auf dem flusse, début)


Dernière édition par le Mer 12 Déc 2007 - 21:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Dim 9 Déc 2007 - 15:48

Sofro a écrit:
son accompagnement minimaliste qui s'efface devant la voix tout en restant remarquablement présent
Oui c'ets exactement ça Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81275
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Dim 9 Déc 2007 - 16:12

... cependant Sofro a soigneusement omis les ruptures assez ostentatoires qu'on trouve par exemple dans l'accompagnement de la fin de Letzte Hoffnung...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7140
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Dim 9 Déc 2007 - 16:13

sofro a écrit:
un extrait

(Auf dem flusse, début)
Magnifique, en effet! Je mets ça sur ma wishlist immédiatemment!
Il reste à espérer que si Brendel prend sa retraite de soliste concertiste, il continuera quand même à faire l'accompagnateur de quelques chanteurs!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Dim 9 Déc 2007 - 18:53

DavidLeMarrec a écrit:
... cependant Sofro a soigneusement omis les ruptures assez ostentatoires qu'on trouve par exemple dans l'accompagnement de la fin de Letzte Hoffnung...

Oui.. eh bien n'allez pas trop loin dans la critique non plus...

N'oubliez pas que c'est vous qui m'avez recommandé ce disque...



Vous seriez encore capable de saborder votre navire en sachant que je m'y suis également embarqué !...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9162
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Dim 9 Déc 2007 - 18:59

Des trois version "récentes " je ne sais pas départager Matthias Goerne/Alfred Brendel, Ian Bostridge/ Leif Love Andsnes et Christine Schäfer/Eric Schneider. J'écoute les 3 avec autant de plaisir, et pourtant dur de trouver des points communs...

Je vais donner un satisfecit à l'infâââââme : la version de rève serait sans doute Matthias Goerne avec Eric Schneider au piano.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81275
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Dim 9 Déc 2007 - 19:05

sofro a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
... cependant Sofro a soigneusement omis les ruptures assez ostentatoires qu'on trouve par exemple dans l'accompagnement de la fin de Letzte Hoffnung...

Oui.. eh bien n'allez pas trop loin dans la critique non plus...

N'oubliez pas que c'est vous qui m'avez recommandé ce disque...



Vous seriez encore capable de saborder votre navire en sachant que je m'y suis également embarqué !...
J'avoue que c'est tentant en effet...

Mais je maintiens que même si Goerne est toujours ultime là-dedans, il y est moins en forme vocalement qu'en 2000-2001 avec Schneider (pourtant avec un rhume), et la musicalité n'est pas comparable avec Schneider, ni la complicité et la profondeur avec Eschenbach.

Reconnaissez aussi que vous vantez dans un disque génial précisément ce qui m'irrite, et pas tout à fait par hasard, hein. tutut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9162
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Dim 9 Déc 2007 - 19:08

tiens ça existe Goerne / Schneider ?

Il parle donc parfois de choses qui existent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81275
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Dim 9 Déc 2007 - 19:16

Morloch a écrit:
tiens ça existe Goerne / Schneider ?

Il parle donc parfois de choses qui existent.
Ca a existé : il y a eu une tournée européenne avec les deux. Je les ai entendus en salle. Indicible.

Mais ce n'est bien sûr pas disponible, il ne faut pas exagérer non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80180
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Lun 24 Déc 2007 - 4:29

Chez les ténors, quels seraient les meilleurs choix?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81275
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Lun 24 Déc 2007 - 14:31

Xavier a écrit:
Chez les ténors, quels seraient les meilleurs choix?
Question piège ! Du plus recommandable au moins recommandable, voici ce que je peux te dire :

Je recommande sans hésiter Bostridge/Drake, mais il faut aimer ces contorsions. Ca n'existe qu'en DVD (ou hors commerce Rolling Eyes ) et tu ne vas pas forcément apprécier la transposition dans un asile, si j'en crois ce que j'ai cru lire. Une capacité à créer des univers à deux assez stupéfiante, mais tout dépend si tu aimes Bostridge ou non.
(Attention aussi, si c'est pour le chanter : c'est très favorable aux tics.)
Le disque avec Andsnes est en revanche très fade, à éviter.

Autre version extrêmement passionnante : Haefliger/Dähler (avec un pianoforte au son pas trop pianoforte, si jamais tu n'aimes pas). En toute fin de carrière (années quatre-vingts !), mais voix toujours fraîche, et interprétation très originale. Admirable.

La version Pears/Schreier est assez touchante, même si elle demeure un peu exotique de ton - plutôt dans la suspension brittenienne, avec des contours ronds et comme erratiques, que dans les contrastes schubertiens. J'aime, mais je n'y reviens pas souvent, tant j'y entends d'abord la personnalité des interprètes.

Un des très bon, sinon, est Blochwitz/Zender (format mozartien), belle voix claire, sens du mot, mais c'est dans l'orchestration de Zender...
De même, Christian Elsner, ténor moyen, signe ici un très beau disque délicat avec le quatuor Henschel, mais c'est encore une transcription (intéressante).

Pregardien / Staier, si tu n'as rien contre le pianoforte, est très beau. Ce n'est pas extraordinairement expressif, mais tout est soigné, bien chanté. Un côté Norman, la prononciation en plus, si tu veux : c'est assez voluptueux sur le plan sonore. Le timbre rappelle fortement Fischer-Dieskau, d'ailleurs.

Une des plus belles versions disponibles toutes catégories est Schreier/Richter, grâce à la poésie inégalée du pianiste, mais il faut accepter le timbre extrêmement nasal, pire que jamais, de Schreier, ce qui se montre très rapidement frustrant.

Dans la veine baroque, Kurt Equiluz (voix très agréable, avec une belle lumière) l'a enregistré. Ce peut être intéressant.

La version des Dermota se trouve pour rien, mais je ne sais pas si tu aimes ce chant un peu ancien. Ca me tente beaucoup pour ma part, mais pas encore eu l'occasion d'écouter, l'affaire m'était passé sous le nez il y a quelques années.

Patzak est libre de droits. Mais autant il peut se montrer éloquent en Fidelio ou dans le Chant de la Terre, autant il est timide dans le lied. La voix y est de surcroît défaite. (Je ne suis pas sûr que tu aies envie d'un Mime à l'ancienne, même si format lyrique, dans le Winterreise. hehe )

Anders / Raucheisen, c'est également libre de droits, mais je trouve qu'il sonne vraiment très enrhumé, comme toujours, et guère incarné de toute façon.


Je ne peux pas toutes les commenter, mais voilà pour quelques-unes.

Si tu as envie d'aventure totale, Bostridge est très bien si tu aimes. Sinon, Häfliger est de toute façon l'une des meilleures versions existantes, ténor ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Kia
vomi
avatar

Nombre de messages : 6939
Age : 31
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Jeu 4 Déc 2008 - 10:40

Je ne crois pas qu'on a parlé ici de la version Goerne/Johnson de l'intégrale Hyperion...
Goerne est super, son timbre "métallique" que j'aime moyennement est superbement bien dosé ici, des articulations magnifiquement maitrisés, même si je trouve ça un peu maniéré des fois, mais ça reste proche du texte...
L'accompagnement me satisfait même si ça et là il manque ce mélange de légerté et de pesanteur que savent manier à perfection les meilleurs accompagnateurs dans ce cycle, ici c'est parfois trop dansant et ailleurs trop appuyé, mais ça reste quand même bon...
La prise de son est assez reverbé, on entend de façon assez desagréable le souffle de Goerne...

En tout cas, je me suis lassé de Hotter/Moore 55' donc c'est parfait pour remplacer ça...

David, tu connais ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81275
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Jeu 4 Déc 2008 - 17:20

Oui, je connais : c'est une très belle version, beaucoup moins tourmentée que les Goerne plus récents, avec quelque chose de plus lyrique, mais toujours cette profondeur singulière, cette pensée qui se développe au niveau du vers (plutôt que du mot ou de la phrase musicale).

Johnson est comme d'habitude très sobre (pas si neutre qu'on pourrait le croire à la première écoute), je trouve que l'alliance des deux produit quelque chose d'assez recueilli et lumineux.

C'est une vraie réussite, mais je préfère les versions plus récentes de Goerne... sans Brendel si possible. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Dim 28 Déc 2008 - 14:51

J'ajoute deux très belles versions qui n'ont pas été mentionnées :

- Thomas Hampson avec Wolfgang Sawallisch



- Hans Hotter avec Michael Raucheisen en 1942, interprétation bien supérieure à celle avec Moore en 55. Hotter et Raucheisen sont ici plus engagés et moins monolythiques.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81275
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Dim 28 Déc 2008 - 15:07

Oui, Hampson, c'est superbe, une sorte de conteur qui regarde l'histoire, moins premier degré que d'habitude.

Et je te rejoins tout à fait pour Hotter I : celle avec Moore souffre d'un piano plat, et puis Hotter, sans parler de la voix déjà fatiguée pour ce répertoire, est vraiment dans une expression monotone permanente, en jouante de sa belle voix lassée... c'est sans grand intérêt je trouve. Celle avec Raucheisen, sans être indispensable, est beaucoup plus habitée et prenante, amha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Le Lépreux
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 19
Localisation : Málaga ... la ville natale de Picasso
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Dim 28 Déc 2008 - 22:08

Mon enregistrement préféré est:




Celles-ci sont également superbe:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81275
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Dim 28 Déc 2008 - 22:27

Holl / Grubert est surtout magnifique pour le pianiste, qui dit des choses incroyables sur le texte. Holl, c'est plus commun d'une certaine façon. (Excellent compositeur au passage.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
marc.d
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1204
Age : 62
Localisation : Lille
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Lun 29 Déc 2008 - 10:52

Au niveau des versions ténor la version de J Vickers bien qu 'elle soit peu idiomatique m'a toujours fasciné .

Cordialement.

marc.d
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81275
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Lun 29 Déc 2008 - 11:40

Il y a deux versions, en fait (toutes deux très lentes). Le tempo est assez fascinant, maintenant, effectivement, c'est bizarre. Pour les collectionneurs, mais je ne sais pas si ça s'écoute vraiment de bout en bout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Dim 4 Jan 2009 - 10:32

En ce moment, sur France Musique, une écoute comparée de 8 versions du Voyage d'hiver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81275
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Dim 4 Jan 2009 - 10:57

Je viens d'allumer... Ca y est, ils disent déjà que les pianistes 'plantent des clous', ben voyons, c'est tellement commode...

C'est quand même étrange qu'ils ne comprennent pas que la seule chose intéressante pour un critique, c'est de caractériser et d'éclairer une interprétation, pas de lui attribuer une note fermée...

A croire qu'il y a un public pour le feu de fléchettes... Rolling Eyes

[J'ai 'contrespoilé' pour ceux qui ne veulent pas encore savoir quelles sont les versions.]

Tiens, ils sont mis
Spoiler:
 
en 7, manifestement - on ne l'entend pas si souvent. C'est bien de proposer une voix de femme. Le minimum était sans doute
Spoiler:
 
, même si je n'adhère pas trop à la lecture aussi emportée dans ce style.
Et
Spoiler:
 
en 8 ? Peut-être est-ce le son très compressé, mais je ne reconnais pas bien le
Spoiler:
 
de
Spoiler:
 
, pourtant j'ai beaucoup écouté le disque. Le détaché avant les accents en particulier, il me semblait qu'ils étaient forts mais beaucoup plus intégrés. Mais enfin, c'est celle-là, pas grand doute. Je suis toujours frappé, dans ses enregistrements des
Spoiler:
 
par la similitude de timbre avec
Spoiler:
 
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81275
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Dim 4 Jan 2009 - 11:12

Et évidemment ils encensent
Spoiler:
 
, mais il gagne sans doute beaucoup en écoute comparée, on n'entend pas à quel point c'est uniforme sur la longueur.

Et puis forcément, avec les voix chacun défend ses a priori et ses souvenirs, parce que ça se reconnaît plus facilement qu'un orchestre ou un piano...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Dim 4 Jan 2009 - 11:47

DavidLeMarrec a écrit:
Je suis toujours frappé, dans ses enregistrements des
Spoiler:
 
par la similitude de timbre avec
Spoiler:
 
.

En effet, c'est frappant, y compris dans l'interprétation.

Je ne comprends pas comment on peut s'extasier sur l'interprétation de Ludwig. J'adore cette chanteuse, mais là, vraiment, c'est mou, incolore, la voix est vacillante. Bien d'accord avec toi, pourquoi ne pas avoir choisi Fassbaender ? (mais avec leur parti pris de sous-interprétation, elle aurait été disqualifiée d'emblée).

Je ne (re?)connais pas la version n° 5 que je trouve très belle. Mais, sur la longueur, ne fait-elle pas le même effet d'uniformité que la version Hotter ?

C'est vrai que nos critiques dominicaux tombent sous le charme de Hotter, mais les arguments pour l'éclairer étaient pour une fois intéressants. Longtemps j'ai préféré cette lecture, sans doute par amour de Hotter, puis j'ai eu besoin d'autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Dim 4 Jan 2009 - 12:25

C'était donc Wolfgang Holzmair et Imogen Cooper. Je ne connaissais pas cette version, c'est une belle découverte. Malheureusement, le disque est totalement indisponible ! Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Dim 4 Jan 2009 - 12:59

J'ai vu que Lazlo Polgar avait enregistré le Voyage d'hiver récemment chez Hungaroton. Quelqu'un connaît-il ce disque ?

Hudry a aussi mentionné la première version de DFD en 48 avec Klaus Billing. Même question... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81275
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Dim 4 Jan 2009 - 13:43

Hippolyte a écrit:
Je ne comprends pas comment on peut s'extasier sur l'interprétation de Ludwig. J'adore cette chanteuse, mais là, vraiment, c'est mou, incolore, la voix est vacillante.
Je ne trouve pas ça extraordinaire non plus (mais moi je n'ai jamais aimé Ludwig), mais c'est largement bien, tout de même. Choix bizarre, parce qu'effectivement ce n'est pas très original comme lecture, donc si c'est agréable à écouter en entier, ça n'a aucune chance de séduire pour une écoute comparée, où on préfèrera forcément le timbre enveloppant de Hotter pour ceux qui n'aiment pas les interprétations intrusives ou l'éloquence de DFD pour les gens de goût les autres...

Effectivement, tant qu'à recruter une voix de femme, il y avait du choix, dans le plus 'typé' : Schäfer, Shirai, Fassbaender, voire Lehmann...
Cela dit, je n'aurais pas beaucoup aimé qu'on me mette Stutzmann non plus, autant je l'admire dans la mélodie, autant dans Schubert, je trouve ça assez affecté. Comme on en parle beaucoup ces temps-ci, on aurait pu y avoir droit.


Citation :
Je ne (re?)connais pas la version n° 5 que je trouve très belle. Mais, sur la longueur, ne fait-elle pas le même effet d'uniformité que la version Hotter ?
Oh non, je trouve Holzmair bien plus habité. En revanche, ça devient vite nasal (ça préfigure ce qu'il fera plus tard...) dès que ça s'agite. Il était très bien mis en valeur dans ces lieder-là. Sobre, mais habité, je n'y trouve pas la monotonie de Hotter, qui tient essentiellement sur le timbre.

En fait, lorsque c'est grave et lent, c'est vraiment superbe, mais c'est quand même souvent désagréablement nasal.

Suite à ta question, je suis allé vérifier, et on trouve, faute de mieux, Holzmair sur MusicMe :
http://www.musicme.com/Franz-Schubert/compilations/Winterreise-0028944640724.html . Tu peux toujours l'entendre - ça te convaincra peut-être que ce n'est pas aussi idéal sur la durée.

Moi aussi, j'ai trouvé ça magnifique dans les extraits proposés.

Le problème, avec Holzmair est en fait d'abord technique : il nasalise par l'arrière dès qu'il monte, et ce qui est supportable pour un gros format comme Vickers l'est moins pour un petit format.


Citation :
C'est vrai que nos critiques dominicaux tombent sous le charme de Hotter, mais les arguments pour l'éclairer étaient pour une fois intéressants. Longtemps j'ai préféré cette lecture, sans doute par amour de Hotter, puis j'ai eu besoin d'autre chose.
Oui, c'est ça, il faut vraiment aimer le timbre de Hotter, surtout à vrai dire dans la version avec Moore où il n'y a pas grand'chose d'autre...


Dernière édition par DavidLeMarrec le Dim 4 Jan 2009 - 14:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81275
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Dim 4 Jan 2009 - 13:50

Hippolyte a écrit:
J'ai vu que Lazlo Polgar avait enregistré le Voyage d'hiver récemment chez Hungaroton. Quelqu'un connaît-il ce disque ?
Récemment, récemment... ça fait déjà plus de dix ans !

Du moins si tu parles de celle avec Jan Schultsz au pianoforte (1998).

Je ne suis pas fou de Polgár (la voix est acide, les attaques glissent...), mais c'est un bon disque, c'est intelligent, c'est bien chanté, c'est bien accompagné.

Pour moi, ça se situe dans la moyenne des bons Winterreise, habités en convaincants. Après, je n'ai pas repéré d'originalité particulière comme il peut y en avoir chez Haefliger, Fassbaender ou Bostridge. C'est assez sage.


Citation :
Hudry a aussi mentionné la première version de DFD en 48 avec Klaus Billing. Même question... Smile
C'est libre de droits, je dois avoir ça dans un coin, vérifie sur Musique Ouverte. Sinon ça a été réédité pour une misère.

A l'époque, DFD ténorise terriblement, c'est très surprenant. La prise de son n'est très pas très confortable (un peu dans un placard, même s'il est plus spacieux qu'avec Klust). L'accompagnement correct (mieux que Klust) mais sans relief particulier.

C'est quand même loin de l'aboutissement de Moore I, Moore Prades, Moore II ou même Demus et Perahia. S'il t'en manque un du lot, va plutôt voir de ce côté-là. Smile

C'est une curiosité sympathique qui vaut bien d'autres versions, naturellement, mais je ne suis pas sûr que ça apporte beaucoup lorsqu'on connaît déjà une bonne version de DFD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
supernova
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 242
Localisation : paris
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Dim 4 Jan 2009 - 13:53

Personne n'a parlé des enregistrements de Peter Anders? (Il y en a deux je crois.) Quelque chose de coupant et d'ingrat mais qui laisse sans voix. Peut-être mon premier choix, mais à ne pas mettre en toutes les mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81275
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Dim 4 Jan 2009 - 14:01

Je crois qu'on (enfin, je Mr. Green ) en a parlé. C'est (très) mal chanté, mais je n'y ai pas vraiment trouvé de compensation, à vrai dire, dans l'interprétation. On peut aimer ce climat de ruines, sans doute, mais au niveau des intentions du chanteur, je n'ai rien vu.

Tu pourrais préciser ?


Si je devais recommander des versions dont on parle moins, je dirais sans doute Bostridge / Drake (surtout pas la version avec Andsnes), Schäfer / Schneider, Allen / Vignoles ou, pour les ruines, Nimsgern (mais je crois que ça ne plaît qu'à moi).
Pourquoi pas aussi, dans une moindre mesure, Krause / Djupsjöbacka.

Pour le pianiste, c'est Richter (hélas avec Schreier) et Grubert (avec Holl) qu'il faut aller voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
supernova
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 242
Localisation : paris
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Dim 4 Jan 2009 - 17:14

Eh bien, j'écoute en ce moment le 2e enregistrement d'Anders (avec Weissenborn, 1948 - reéd. Acantha); c'est en effet ingrat, désentimentalisé, mais glacé, coupant, donnant au maximum le sentiment d'aliénation inséparable du Voyage d'hiver. Je me rappelle qui'l y a quelques années je faisais un cours sur les avatars d'une vielle à roue (bourrée auvergnate, Couperin, Mozart) qui s'achevait sur "le Vielleux" terminal du Voyage dans cette interprétation d'Anders; après, les étudiants sont partis sans un mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Dim 4 Jan 2009 - 17:30

DavidLeMarrec a écrit:
(hélas avec Schreier)
Tiens, j'ai trouvé quelques lieder du Voyage d'hiver avec Shreier accompagné par Eschenbach sur le Tube, j'ai été très argéablement surpris !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18845
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Mar 21 Juil 2009 - 17:14

Je ne crois pas qu'on en parle ici... Une version chantée par Souzay avec Dalton Baldwin au piano...



Je ne suis pas un pro du Winterreise, mais pour mon oreille, il ne se place pas très loin de Hotter ou DFD...

Sinon, je reste marqué à vie par Vickers. Oui, c'est nasale, lent... mais d'un poids et d'une émotion jamais retrouvée!

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
nugava
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1424
Age : 31
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Mar 21 Juil 2009 - 20:03

La seule version que j'ai, c'est une horreur chanté en néerlandais choppée à un euro dans une droguerie... (Brilliant)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fliegender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1007
Date d'inscription : 12/07/2009

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Mar 21 Juil 2009 - 20:19

[quote="DavidLeMarrec"Si je devais recommander des versions dont on parle moins, je dirais sans doute Bostridge / Drake (surtout pas la version avec Andsnes), Schäfer / Schneider, Allen / Vignoles ou, pour les ruines, Nimsgern (mais je crois que ça ne plaît qu'à moi).
Pourquoi pas aussi, dans une moindre mesure, Krause / Djupsjöbacka.

Pour le pianiste, c'est Richter (hélas avec Schreier) et Grubert (avec Holl) qu'il faut aller voir.[/quote]
cheers
J'ADORE les deux! Surtout la version avec Schafer : un bijou rare! En plus on peut l'entendre en live et
ca laisse un souvenir inoubliable que ces enregistrements aident a cherir du temps en temps.
Mes version preferees --pour les raisons similaires-- sont celles avec Goerne, Gerhaher, et oui - Quasthoff Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dave
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2659
Age : 27
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Mer 30 Sep 2009 - 20:24

Schubert - Winterreise/Prégardien, Staïer

J'aime beaucoup ça, le timbre de Prégardien (ténor) est très beau et il est assez expressif. Après, je ne sais pas si cette voix plutôt claire sied vraiment bien (dans l'esprit) à ce cycle, très sombre, mélancolique, mais en tout cas ça me plait beaucoup, pour changer un peu de DFD Very Happy

Et puis l'on s'habitue rapidement au pianoforte, même si j'ai l'impression qu'il manque un petit quelque chose à ce piano Mr. Green

Ça me donne envie d'écouter Alma geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81275
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Mer 30 Sep 2009 - 20:35

Dave a écrit:
Schubert - Winterreise/Prégardien, Staïer

J'aime beaucoup ça, le timbre de Prégardien (ténor) est très beau et il est assez expressif. Après, je ne sais pas si cette voix plutôt claire sied vraiment bien (dans l'esprit) à ce cycle, très sombre, mélancolique, mais en tout cas ça me plait beaucoup, pour changer un peu de DFD Very Happy
Le timbre ressemble à cette date de façon surprenante à DFD, au demeurant. Je ne trouve pas ça si diablement expressif, mais c'est de l'excellent boulot. Tu écoutes quelle version DFD d'habitude ?

Citation :
Et puis l'on s'habitue rapidement au pianoforte, même si j'ai l'impression qu'il manque un petit quelque chose à ce piano Mr. Green
De profondeur, oui, mais il y gagne du timbre !

Citation :
Ça me donne envie d'écouter Alma geek
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Dave
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2659
Age : 27
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Mer 30 Sep 2009 - 20:47

DavidLeMarrec a écrit:

Le timbre ressemble à cette date de façon surprenante à DFD, au demeurant. Je ne trouve pas ça si diablement expressif, mais c'est de l'excellent boulot. Tu écoutes quelle version DFD d'habitude ?

C'est pas faux, je ressens la différence sur quelques lieders mais c'est vrai que le timbre n'est pas tellement différent. J'écoute Demus, je suis sur que tu vas me dire qu'en plus, celle-ci est très lyrique Laughing

Citation :

De profondeur, oui, mais il y gagne du timbre !

Oui, mais pour l'instant je trouve ça moins intéressant. Ça me donne l'impression d'un déséquilibre entre la voix et le piano, comme s'il n'était plus qu'un accompagnateur, alors que Demus est passionnant.

J'exagère sûrement un petit peu Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81275
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Mer 30 Sep 2009 - 20:49

Dave a écrit:
C'est pas faux, je ressens la différence sur quelques lieders mais c'est vrai que le timbre n'est pas tellement différent. J'écoute Demus, je suis sur que tu vas me dire qu'en plus, celle-ci est très lyrique Laughing
Oui, c'est vrai, c'est sa plus lyrique. Mais c'est aussi l'une des plus belles.

Citation :
Oui, mais pour l'instant je trouve ça moins intéressant. Ça me donne l'impression d'un déséquilibre entre la voix et le piano, comme s'il n'était plus qu'un accompagnateur, alors que Demus est passionnant.

J'exagère sûrement un petit peu Smile
Oui, parce que Staier n'est pas tout à fait transparent quand même. C'est vrai que Demus est vraiment dans le ton juste, très sobre mais pas banal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81275
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Mer 30 Sep 2009 - 22:58

Alors, à la demande d'Aurèle en MP. Wink

Les enregistrements de Dietrich Fischer-Dieskau dans le Winterreise.

--

1948 - DFD / Billing (domaine public)
DFD tout jeune, une petite vingtaine, un an après son premier enregistrement (Winterreise déjà) lorsqu'il était encore élève.
La voix ténorise énormément, pleine d'aisance et de clarté, presque de naïveté, même si l'interprète est déjà là.

1953 - DFD / Reutter (domaine public)
Enregistrement peu fréquent.

1954 - DFD / Klust (domaine public)
Un studio un peu tassé, je n'aime pas trop.

1955 - DFD / Moore I (EMI - domaine public)
Le premier studio avec Moore. Très sombre, une méditation sans espoir. Son un peu ancien, en particulier sur le piano.

1955 - DFD / Moore au Festival de Prades (INA Mémoire vive)
La quadrature du cercle : la grande ductilité de 55 avec le souci d'interpréter à son faîte en 62. Le son n'est pas parfait, mais l'émotion, elle...
Moore est très présent ce soir-là.

1962 - DFD / Moore II (EMI)
La voix est déjà moins belle, mais on entend mieux le piano. Et l'interprète fouille tous les recoins, moins sombre, plus commentateur. Vertigineux

1964 - DFD / Demus (DGG)
Avec un véritable accompagnateur et une belle prise de son, le résultat est formidable. Ici, DFD exalte le caractère lyrique et strophique du Winterreise, ce qui n'est pas l'option qui a mes faveurs, mais elle est réalisée mieux que personne ne peut le rêveur. La prise de son rend vraiment justice au changement de couleur de syllabe à syllabe. Vraiment un monument du chant, du lied, en tout cas, quoi qu'on en pense personnellement - ce n'est pas mon Winterreise.

1971 - DFD / Moore III (DGG)
Peut-être le moins réussi de tous, parce que le moins personnel. La voix s'est durcie, nasalisée, les intentions, souvent exagérées, se font parfois grimaces. Le tout baignant dans une certaine indifférence propre au studio.
Bien sûr, cela vaut uniquement en comparant DFD à lui-même : dans l'absolu, c'est exceptionnel quand même ! Mais c'est dommage d'écouter ça plutôt que les autres témoignages bien supérieurs.

1979 - DFD / Barenboim (DGG)
Je ne suis pas très convaincu non plus : voix et interprétation sèches.

1984 - DFD / Brendel (DGG)
Un peu de mieux, mais pas ça non plus pour moi. Et puis Brendel dans Schubert, c'est vraiment plein de chichis.

1990 - DFD / Perahia (Sony)
Tout près des adieux, DFD récupère la pleine maîtrise de son potentiel. La voix, lors de ces concerts, a beaucoup perdu sa facilité, mais a retrouvé énormément de couleurs. Et quelle imagination verbale ! Les difficultés, ils s'en sert pour se frayer un chemin vers autre chose. Et avec un tel accompagnateur, c'est pour moi vraiment l'un de ses plus beaux cycles, que ne surpassent que ses meilleures productions de 55 à 64.

--

Pour moi, il faut donc connaître absolument 55 Prades, 64 Demus et 90 Perahia (dans l'ordre de nécessité). Moore I et Moore II aussi, mais on est dans les mêmes eaux esthétiques que Prades.

Après cela, il existe un certain nombre de pirates dont certains sont assez célèbres, comme ceux avec Pollini ou Sawallisch. Mais on trouve également Moore, Demus, Shetler, Barenboim, Holl et Brendel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22827
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Mer 30 Sep 2009 - 23:05

Merci David.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1247
Age : 44
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Mer 30 Sep 2009 - 23:44

Intéressant....Où je me rends compte que la seule version de DFD que je connaisse (DGG/MooreIII) est la moins recommandable, ce qui m'a écarté durablement de DFD dans Winterreise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Mer 30 Sep 2009 - 23:46

Richard a écrit:
Intéressant....Où je me rends compte que la seule version de DFD que je connaisse (DGG/MooreIII) est la moins recommandable, ce qui m'a écarté durablement de DFD dans Winterreise.

Idem ! Ca m'a franchement rebuté même. Smile

Ca donne envie tout ça ! Mais là, je suis en phase one day, one Verdi... dans un mois, donc !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7140
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   Ven 2 Oct 2009 - 21:32

La 2ème version EMI de DFD/Moore (1962), que David semble tant aimer, c'est bien ça ?



Avant de lire le post de David, je ne savais même pas qu'il y avait eu un remake stéréo chez EMI et je pensais que la réédition ci-dessus reprenait encore la version de 1955. Mais j'ai comparé les minutages, ils sont bien différents, donc ça doit être la version de 1962.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Schubert - Winterreise   

Revenir en haut Aller en bas
 
Schubert - Winterreise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Schubert - Winterreise
» Franz Schubert - Die Winterreise (Le Voyage d'Hiver)
» [TCE] Schubert, Winterreise - J. Kaufmann / H.Deutsch
» Franz Schubert
» vos oeuvres préférées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: