Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 BT 177

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: BT 177   Mar 12 Juin 2012 - 18:30

11. Hindemith - Kammermusik n°1 - Berliner Philharmoniker, Claudio Abbado

Une œuvre très marquante, apparemment difficile à situer chronologiquement pour de nombreux membres. Les couleurs sont très étonnantes, c'est surtout la motricité qui peut rappeler Hindemith.



12. Brahms - Es tönt ein voller Harfenklang - RIAS Kammerchor, Marcus Creed

Comme pour Schubert, l’œuvre chorale de Brahms est assez négligée alors que l'on y trouve des merveilles.



13. Chostakovitch - Sonate pour piano n°2 - Emil Guilels

Mon œuvre pour piano préférée chez Chostakovitch, ici dans une interprétation éruptive.



14. Martinů - Quatuor à cordes n°6 - Quatuor Pražák

L'extrait le plus piégeur, beaucoup ont cru y entendre Bartók. Certes les tenues initiales pouvaient rappeler le compositeur hongrois, cependant les tournures motiviques de la fin de l'extrait me semblent typiques de l'écriture de Martinů



15. Sibelius - La Fille de Pohjola - London Symphony Orchestra, Colin Davis

Un des meilleurs albums de la 3ème intégrale de Davis.



16. Janáček - Elegie na smrt dcery Olgy - Cappella Amsterdam, Daniel Reuss

Superbe oeuvre que j'ai découvert récemment. Les couleurs et les lignes de chant sont typiques de Janáček, et l'alternance entre les monodies quasi paslmodiées et les passages plus lyriques est magnifique. Très bel album malgré un piano un peu fruste.



17. Stravinsky - Dumbarton Oaks - Ensemble InterContemporain, Pierre Boulez

Oeuvre typique du Stravinsky néo-classique. Les carrures rythmiques sont proches de celle que l'on retrouve dans les différentes symphonies. Je n'aime que le dernier mouvement, malgré un certain manque de variété.



18. Frank - Symphonie en ré - Koninklijk Concertgebouworkest - Karel Ančerl

Coda du premier mouvement, où l'on retrouve une grande partie du matériel motivique de l'ensemble du mouvement.



19. Berlioz - L'enfance du Christ - Orchestre des Champs-Elysées, La Chapelle Royale, Collegium Vocale Gent, Philippe Herreweghe

Un des rares incursions d'Herreweghe dans le répertoire du XIXème que j'apprécie.



20. Stravinsky - L'Oiseau de feu - Česká filharmonie, Christoph von Dohnányi

Interprétation très intéressante pour ses bois très tranchants.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: BT 177   Mar 12 Juin 2012 - 18:48

21. Bartók - Cantate profane - Chicago Symphony Orchestra, Pierre Boulez

Une œuvre très surprenante et peu pratiquée malgré sa qualité d'écriture. Je pense que ça fait un peu peur aux chefs, par la difficulté rythmique et la présence d'un chœur.



22. Strauss - Till Eulenspiegels lustige Streiche - Česká filharmonie, Karel Ančerl

Une interprétation abrasive d'un machin de Strauss plutôt rigolo. Là encore les bois tchèques font merveille.



23. Grieg - Sonate pour violoncelle et piano - Natalia Gutman, Elisso Virsaladze

Une interprétation superbe d'un relatif classique du répertoire pour l'instrument.



24. Hindemith - Sonate pour alto et piano op.11 n°4 - Fyodor Drujinin, Maria Yudina

Une œuvre difficile à trouver. Permet de démontrer avec la Kammermusik la diversité expressive d'Hindemith. Et aucune motricité, on est dans un post-romantisme brahmsien pur et dur.



25. Prokofiev - Cantate "Octobre" - Orchestre Philharmonique de Moscou, Kirill Kondrachine

Une œuvre déjantée (comme souvent quand Prokofiev doit écrire de la musique officielle) dans une interprétation allumée. La seule où les harpes succèdent aux mitraillettes et à un orchestre d'accordéons.



26. Janáček - Quatuor n°2 - Quatuor Pražák



27. Martinů - Concerto pour violon n°2 - Isabelle Faust, The Prague Philharmonia, Jiří Bělohlávek

Un très beau concerto, avec des couleurs étonnantes. On retrouve les tics de Martinů mais c'est étonnant de variété



28. Chostakovitch - Concerto pour piano n°2 - Ingrid Jacoby, Royal Philharmonic Orchestra, Charles Mackerras

Drôle d'humour.



29. Sibelius - Kullervo - London Symphony Orchestra, Colin Davis

Une œuvre de jeunesse de Sibelius, aux dimension beaucoup plus amples que ses poèmes symphoniques. C'est beaucoup plus émancipé de Tchaïkovsky que la 1ère symphonie. Il y a mieux comme version, mais je n'avais que ça sous la main.



30. Schubert - Sonate D.845 "Reliquie" - Sviatoslav Richter

Revenir en haut Aller en bas
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 23
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: BT 177   Mar 12 Juin 2012 - 18:52

Personnellement, j'aime bien l'humour de Chosta Mr. Green .
Ah, et qu'entends-tu par les tics de Martinu Question

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: BT 177   Mar 12 Juin 2012 - 19:04

Merci pour ce très agréable BT, Alexandre, j'ai pris beaucoup de plaisir à le faire mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Utnapištim
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3330
Age : 53
Localisation : Le vendredi soir à Pleyel.
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: BT 177   Mar 12 Juin 2012 - 19:25

Oui, merci ! mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6106
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: BT 177   Mar 12 Juin 2012 - 20:42

Punaise je ne comprend rien ! affraid Comment j'ai bien pu faire pour ne pas reconnaitre des oeuvres comme l'oiseau de feu ou le concerto de chosta ... aie aie aie !!!! Embarassed pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aroldo
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1778
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: BT 177   Mar 12 Juin 2012 - 22:20

La kammermusik de Hindemith figure dans ma phonothèque, je suis d'autant plus à plaindre de ne pas l'avoir reconnue... En revanche, ma version noyée dans la réverb n'a pas l'énergie incisive de celle que tu nous proposes ici qui me plait beaucoup. J'ai pensé quelquefois à Hindemith pour cet extrait étonnant puis je renonçais à chaque fois en me disant que s'il avait écrit cela ça se saurait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aroldo
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1778
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: BT 177   Mar 12 Juin 2012 - 22:24

Et puis Franck, c'est systématiquement le gars auquel je ne pense jamais assez, va falloir que je lui pardonne définitivement ses rouflaquettes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: BT 177   Mer 13 Juin 2012 - 20:12

Horatio a écrit:
Personnellement, j'aime bien l'humour de Chosta Mr. Green .
Ah, et qu'entends-tu par les tics de Martinu Question
Il y a une couleur harmonique bien particulière qui permet de reconnaître du premier coup trois quart de ses oeuvres pour orchestre et une bonne partie de sa musique de chambre. Les 20 premières secondes de la 1ère symphonie me semblent typiques, et ça vaut aussi pour l'écriture pour cordes : /watch?v=nlsDypghCQc Entre 30' et 50' il y a des sortes de semi-cadences qui sont également très très présentes chez lui.
Il y a aussi une sorte d'épaisseur du son, c'est très riche, mais jamais saturé. C'est très motorique également.
Pour la motricité : /watch?v=6zEmDKLH5iQ

Dans les quatuors c'est un peu moins vrai, mais dans les symphonies, on a l'impression qu'il utilise toujours la même boîte à outils. Ce qui est fort par contre, c'est sa capacité à utiliser de façon totalement extensive cette boîte à outils, on reconnaît que c'est du Martinů, mais c'est toujours tourné d'une façon nouvelle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: BT 177   Mer 13 Juin 2012 - 20:15

aroldo a écrit:
La kammermusik de Hindemith figure dans ma phonothèque, je suis d'autant plus à plaindre de ne pas l'avoir reconnue... En revanche, ma version noyée dans la réverb n'a pas l'énergie incisive de celle que tu nous proposes ici qui me plait beaucoup. J'ai pensé quelquefois à Hindemith pour cet extrait étonnant puis je renonçais à chaque fois en me disant que s'il avait écrit cela ça se saurait...
Ça fait pareil avec Reger, tout le monde en dit du mal, et souvent en aveugle on ne les cite pas, parce-que ce n'est pas possible qu'ils aient écrit quelque-chose d'aussi bon.
C'est aussi un des rares disques où je recommande Abbado sans réserve, et puis il faut un orchestre très fort techniquement pour pouvoir rendre correctement compte de cette partition.
Revenir en haut Aller en bas
aroldo
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1778
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: BT 177   Mer 13 Juin 2012 - 22:03

alexandre. a écrit:
aroldo a écrit:
La kammermusik de Hindemith figure dans ma phonothèque, je suis d'autant plus à plaindre de ne pas l'avoir reconnue... En revanche, ma version noyée dans la réverb n'a pas l'énergie incisive de celle que tu nous proposes ici qui me plait beaucoup. J'ai pensé quelquefois à Hindemith pour cet extrait étonnant puis je renonçais à chaque fois en me disant que s'il avait écrit cela ça se saurait...
Ça fait pareil avec Reger, tout le monde en dit du mal, et souvent en aveugle on ne les cite pas, parce-que ce n'est pas possible qu'ils aient écrit quelque-chose d'aussi bon.
C'est aussi un des rares disques où je recommande Abbado sans réserve, et puis il faut un orchestre très fort techniquement pour pouvoir rendre correctement compte de cette partition.
Je te crois, ma version ne tient vraiment pas la comparaison, c'est presque une autre oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BT 177   

Revenir en haut Aller en bas
 
BT 177
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: