Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 De l'art de la transcription pour orgue...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Pat17
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1191
Age : 54
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: De l'art de la transcription pour orgue...   Dim 25 Mai 2014 - 4:28

plenum a écrit:
L'oreille habituellement s'habitue à la réverbération. Pour moi un lieu ou l'orgue ne bénéficie pas de réverbération, est aride.

Entièrement d'accord sur ce point ! mains 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plenum
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3470
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: De l'art de la transcription pour orgue...   Mar 27 Mai 2014 - 1:08

Faut un minimum de trois secondes de réverbération, sinon c'est insipide. De plus j'en profite pour dire que dans le domaine discographique,
le trois quart des enregistrements impliquant un orgue anglais, même dans leurs grandes cathédrales, souffrent de sécheresse sonore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: De l'art de la transcription pour orgue...   Dim 1 Juin 2014 - 14:44

Tiens je suis tombé par hasard sur des transcriptions sur le site du grand organiste suédois Ulf Norberg. Il a fait des vidéos des 6 symphonies de Vierne qu'on trouve sur Youtube (c'est avec lui que je les ai découvertes d'ailleurs), ainsi que des Pièces de fantaisie je crois.

Il a enregistré deux disques : http://www.ulfnorberg.se/Skivan/ULFS_ALBUM.htm

Sur le deuxième CD de la page on trouve diverses transcriptions (Chopin, Grieg, Debussy, Rachmaninov, Reger et Beethoven).
Voici qq liens youtube de ce que j'ai trouvé de ces transcriptions :
/watch?v=spaD08UbFso - Le Cantabile de la Pathétique de Beethoven
/watch?v=uzvdEYSZ1AA - le Prélude en sol mineur de Rach
/watch?v=y_t6NdH0Js0 - Les célèbres Danses symphoniques de Rach (qui n'apparaissent pas sur le CD) en duo avec sa soeur, qui joue très bien aussi.
Pas grand chose d'autre... Perso, bien que n'étant pas fan des transcriptions en général, j'ai bien aimé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21657
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: De l'art de la transcription pour orgue...   Dim 18 Jan 2015 - 0:01

Smile Je suis en train d'essayer d'établir ma propre transcription de Ma Mère l'Oye.

C'est pas trop compliqué pour la Pavane, limpide et clairsemée.

On n'a même pas à choisir entre les voix car la polyphonie est très sommaire. Et les jeux à utiliser semblent assez évidents.

En tout cas : au piano, à l'orchestre ou à l'orgue, cette musique est aussi simple que sublime drunken



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81033
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: De l'art de la transcription pour orgue...   Dim 18 Jan 2015 - 20:50

Tu transcris comment ? D'oreille, avec la partition d'orchestre sur le pupitre, en écrivant une réduction ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21657
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: De l'art de la transcription pour orgue...   Lun 19 Jan 2015 - 1:16

Un peu tout ça.

Je serais bien incapable de tout transcrire d'oreille, ou de réduire à vue.

Je pars de la partition, sur la table, et j'imagine l'adaptation. Ensuite je joue ce que ça donne, en ajustant les timbres, la dynamique, pour coller aux équilibres et phrasés orchestraux que je connais.

Là je travaille sur la Pavane de la belle au bois dormant.

Pour les huit premières mesures : Flûte à cheminée du GO à la main droite, Gambe 8' au clavier expressif (jalousies entrouvertes) pour les pizz d'alto & cor.
Les légères ponctuations de contrebasses (balancement de mi à l'octave) sont rendues au pédalier par un Gedackt 8'.

Maintenant, je dois trouver les jeux qui correspondent au contrepoint clarinette/cor anglais de la partition.
Il y a bien sûr de telles opportunités à ma console riche en tirants symphoniques mais leur sonorité d'anche ne correspond pas à la douceur requise.

Et aussi y a un problème à la mesure 13 : le sujet reprend à la flûte, alors que la clarinette termine sa croche, et que le cor anglais poursuit sa phrase.
Donc :
1) soit je laisse un soupir entre la clarinette et la flûte, le temps de changer de jeu
2) soit je joue la mélodie clarinette + cor anglais sur un même clavier (ce qui implique de trouver un jeu commun qui assure un compromis entre ces deux timbres), puis je passe sur la Flûte au deuxième clavier à la mesure 13 pendant que je termine la phrase de cor anglais.

Je vais tenter les pizz de cordes au pédalier, mais je vais devoir essayer une Gambe 4' pour tenir compte de la tessiture et de l'ambitus (la-mi sur une octave et demie).

Pour la reprise arco à la mesure 17, je n'ai pas encore réfléchi à la registration, mais ce sera certainement Gambe + Flûte céleste au clavier expressif, et Gedackt tenu à la pédale.

Même pour rester fidèle à la subtilité de l'orchestration, j'essaie de ne pas trop varier les jeux au sein d'une même pièce, sinon ça fait patchwork.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat17
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1191
Age : 54
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: De l'art de la transcription pour orgue...   Lun 19 Jan 2015 - 12:07

Je vois que tu files le parfait amour avec ta créature italienne... hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28444
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: De l'art de la transcription pour orgue...   Lun 19 Jan 2015 - 12:15

Aaaahh si il a des prises MIDI c'est super cool ça Very Happy

Et bien mon cher Pat je crois que Mélo a fait plus intelligent que nous : sa console est belle, pas trop chère, et il peut y brancher HW. Là où je me suis planté c'est que je n'imaginais pas les orgues électroniques possédant les entrées et sorties MIDI correspondantes.
Conclusion : Hoffrichter ou/et ses revendeurs sont des voleurs !

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Pat17
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1191
Age : 54
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: De l'art de la transcription pour orgue...   Lun 19 Jan 2015 - 12:28

Cololi a écrit:
Aaaahh si il a des prises MIDI c'est super cool ça Very Happy

Un gage certain pour l'avenir ! Cool

Citation :
Et bien mon cher Pat je crois que Mélo a fait plus intelligent que nous : sa console est belle, pas trop chère, et il peut y brancher HW. Là où je me suis planté c'est que je n'imaginais pas les orgues électroniques possédant les entrées et sorties MIDI correspondantes.

Numériques ! Electroniques fait plus référence aux bazars analogiques du siècle dernier ! hehe

Je pense que c'est la même chose pour toutes les marques de numériums (comme Johannus, Allen et autres) en fait... Wink


On en parle plus ici : http://classik.forumactif.com/t7662-orgues-electroniques-et-virtuels

Citation :
Conclusion : Hoffrichter ou/et ses revendeurs sont des voleurs !

A mon avis non, et, pour deux raisons :

- leur console sont globalement moins chères, puisqu'elles ne comportent pas de traitement du signal sonore en tant que telles.
- leur modularité donne une approche beaucoup plus souple : on commande ce que l'on veut, quand on veut !

Cool

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21657
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: De l'art de la transcription pour orgue...   Mer 28 Jan 2015 - 22:09

Smile Quelqu'un a-t-il entendu la transcription de la Symphonie Fantastique par Hansjörg Albrecht sur l'orgue du Centre culturel (KKL) de Lucerne ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81033
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: De l'art de la transcription pour orgue...   Mer 28 Jan 2015 - 22:35

Pas encore (mais en général je les trouve un peu unidimensionnelles).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21657
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: De l'art de la transcription pour orgue...   Mer 28 Jan 2015 - 22:53

Mr.Red Bon, je vais méditer cet oracle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plenum
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3470
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: De l'art de la transcription pour orgue...   Dim 1 Fév 2015 - 14:45

Albrecht c'est bien, mais Rechsteiner c'est mieux. Wink



Tu peux même l'écouter gratuitement via Deezer:http://www.deezer.com/album/7180167
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gesualdo
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 420
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: De l'art de la transcription pour orgue...   Lun 30 Mar 2015 - 23:05

plenum a écrit:
J'en pense un certain bien à propos d'Eustache. hehe  Mais pour du Van den Heuvel, je préfère l'orgue de Saint-Catherine de Stockholm, du fait que les mutations sont mieux équilibrées.

Mais as-tu écouté la version que je t'ai proposé incluant le lien pour y accéder, du Moussorgski version Pierre-Yves Asselin au grand Beckerath de l'Oratoire Saint-Joseph? Tu verrais que c'est autrement plus sérieux qu'un Guillou, ce grand massacreur de Bach. Evil or Very Mad 

J'ai écouté.
C'est vraiment très moche.La régistration est horrible,tout ce qui aurait pu me faire fuir devant un orgue.En plus,presque 40 minutes pour "les Tableaux"...Qu'est-ce que c'est lourd!Rien à voir avec les différentes versions de Jean Guillou qui sont autrement plus inventives.
En particulier:la version chez Dorian(1988)au Tonhalle de Zürich(orgue Kleuker)ou la dernière,absolument fantastique,chez Augure,en live lors de l'inauguration de l'orgue Klais à Leon en Espagne en 2013.

Enfin,pour le massacre de Bach par Jean Guillou,je ne peux que répéter ce que j'avais déjà dit:

Ecoutez le "Clavierübung III" et la transcription de "L'Offrande Musicale"paru chez Philipps,et disponible à l'écoute sur Musicme.On n'a jamais rien fait de mieux.

Il était quand même temps de balayer des idées reçues qui pourraient devenir un dogme ici!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plenum
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3470
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: De l'art de la transcription pour orgue...   Mer 1 Avr 2015 - 0:19

Il est vrai que la qualité d'enregistrement, n'est pas complètement comme à l'origine, car issu d'une cassette d'époque (1985). Mais tu es le premier ici et un des rares à ne pas aimer du tout l'esthétique de l'instrument, de même que la profondeur de l'interprète transcripteur. Les gens qui ont notés aimer cela est l'écrasante majorité. hehe Mais bon, ultimement, il reste que c'est une question de goût de chacun.

Pour Guillou, c'est souvent trop énervé, trop ''show off'', c'est quasiment le Virgil Fox français, surtout pour la majorité de ses enregistrements de Bach, au point que c'est du Guillou, s'en est superficiel! Cependant, il pouvait être excellent surtout dans ses premiers enregistrements. Mais sur cela aussi c'est ultimement une question de goût. Wink  Pour en revenir aux Tableaux, je préfère encore mieux la version John à la Tonhalle de Zürich pour Priory, également disponible chez Deezer, que Guillou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21657
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: De l'art de la transcription pour orgue...   Sam 4 Mar 2017 - 16:44


Smile Hansjörg Albrecht a entrepris de s'illustrer dans l'enregistrement de célèbres oeuvres orchestrales (Wagner, Planètes de Holst, Quatre Saisons de Vivaldi, Tableaux d'une Exposition de Moussorgsky...)
Son approche de la Fantastique ne m'a pas emballé, l'oeuvre ne passe pas la rampe. On en parlait ci-dessus il y a deux ans.
Et la prise de son s'avère un peu trop évasive pour un tel sujet : on aurait préféré la sécheresse et la précision de la captation du programme Reger-Liszt-Reubke joué par Christian Schmitt (chez Ars Musici).



Mélomaniac, in playlist le 02 mars 217, a écrit:

Le Kultur & Kongresszentrum de Lucerne (Suisse) :
 


Hector Berlioz (1803-1869) :

Symphonie Fantastique, Op. 14 -transc. Andrea Trovato

= Hansjörg Albrecht, orgue Goll du Kultur & Kongresszentrum de Lucerne

(Oehms, avril 2014)

Surprised Avec ce genre de machines richement dotées, aborder la transcription du répertoire symphonique
expose au danger de se focaliser sur la fidélité de la transposition des timbres de l'orchestre.
Réduire à deux mains et deux pieds une partition conçue pour une centaine de musiciens
peut inciter l'exécutant à respecter la mécanique de l'oeuvre, son tramage, plutôt qu'à prendre des risques.
Ici on a affaire à une expérience in vitro beaucoup trop prudente à mon goût, qui passe à côté de l'impetus romantique de l'oeuvre,
à côté de ses drames et de son théâtre de la passion. Il y manque la flamme et le relief sans lesquels il ne reste pas grand-chose de cette symphonie.
Plutôt déçu par cette découverte.


L'orgue inauguré en l'an 2000 (66 jeux sur quatre claviers) :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De l'art de la transcription pour orgue...   

Revenir en haut Aller en bas
 
De l'art de la transcription pour orgue...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» De l'art de la transcription pour orgue...
» Choral final de la BWV 245 transcription pour orgue
» Symphonies pour orgue
» Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue
» BONIS Mel - L'oeuvre pour orgue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: