Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Rameau, Dardanus (1739-1744)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cleme
Petit agniou
avatar

Nombre de messages : 7229
Age : 23
Date d'inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Jeu 28 Juin 2012 - 14:36

Je trouve que ça manque pour cette tragédie que j'adore. Very Happy

Cleme a écrit:
tragédie lyrique en 5 actes et 1 prologue

Rameau compose Dardanus le 19 novembre 1739 pour l'Académie royale (ancêtre de l'opéra de Paris) de musique. Dardanus est la troisième tragédie lyrique de Rameau après « Hippolyte et Aricie »(1733) et « Castor et Pollux » (1737). Rameau avait également déjà composé deux opéras ballets, « Les Indes Galantes » (1735) et « Les fêtes d'Hébé »(1739). Dardanus paraît en pleine querelle des lullistes, partisans de l'opéra français traditionnel, contre les ramistes, les admirateurs des innovations de Rameau.
Le livret est écrit par Charles-Antoine Le Clerc de la Bruère qui a puisé son inspiration chez Virgile. Dans ce livret il n'y a pas d'unité de temps ni de lieu mais un espace mental où tout devient possible. Cette tragédie lyrique qui est une épopée fantastique nécessite d'importants moyens artistiques : choeurs, solistes, danseurs se rassemblent pour servir cette oeuvre qui abonde en pages inoubliables. Il rattache sont sujet à la fable antique mais seuls quelques éléments s'apparentent à la mythologie : Dardanus, fils de Jupiter ; Teucer, roi de Phrygie ; le mariage avec la fille de Teucer. Le nom d'Iphise, le rival Anténor, le magicien Isménor et la lutte entre Dardanus et Anténor ont été imaginés par le poète. Le prologue qui a été imposé par l'Académie a pour rôle d'annoncer le spectacle qui le suit. La danse très présente dans cet opéra vivifie l'action. L'histoire possède un côté féérique grâce à la présence des forces magiques engendrées par Isménor, l'intervention de Vénus ainsi que le combat avec le monstre.
Cette oeuvre n'a été jouée que 26 fois à l'Académie royale. Le 7 avril 1744 Rameau crée une nouvelle version de cet opéra. Il y remanie les 3 derniers actes, cette version est considérée comme inférieure à la première à l'exception du monologue de Dardanus accompagné d'un basson « lieux funestes » au début du IVe acte. Mais ce n'est qu'en 1760 que l'oeuvre rencontre le succès qu'elle mérite, il y a eu 61 représentations. Cette version de Dardanus est plus dramatique au niveau du livret mais ce qu'elle perd au niveau du merveilleux elle le perd également au niveau musical.

Chaque acte est un petit opéra, où tout est un prétexte à la danse. Fidèles à l'esprit de l'époque, menuets, gavottes, rigaudons, passepieds, gigues et contredanses n'ont rien perdu de leur séduction. Rameau présente donc une grande variété de danses par rapport à d'autres compositeurs.

Les détracteurs déclarent que l’œuvre est tellement bourrée de musique que, pendant trois heures, les musiciens de l’orchestre n’ont même pas le temps d’éternuer ! Cette phrase anecdotique vise la quasi omniprésence de l’orchestre, qui, dans les pages instrumentales, développe une musique dynamique, au discours volubile, elle se réfère aussi à la difficulté d’exécution qui ne permet pas aux instrumentistes de relâcher leur concentration. En effet, depuis l'ouverture initiale jusqu'à la chaconne finale l'orchestre est très présent, Rameau renforce sa présence en faisant recourt au récitatif accompagné de l'orchestre au lieu de la basse continue. L'orchestre prend alors la figure d'un véritable personnage qui caractérise aussi le climat affectif du moment.




Synopsis :


Dans cet opéra l'Amour règne en monarque absolu. Il s'empare des corps soit par la douceur, soit par la violence. Dans le livret il n'y a rien de vraisemblable, c'est une suite d'allégories où l'amour aidé de l'imaginaire nous transporte.

Dans la mythologie grecque, Dardanus est le héros éponyme de la Dardanie, cité grecque antique, et est le fils de Zeus avec la pléïade Electre.

Personnages :
• Dardanus, fils d'Electre et de Jupiter (ténor)
• Vénus, déesse de l'amour et de la beauté (soprano)
• Iphise, fille de Teucer (soprano)
•Anténor, roi d'un pays voisin ( baryton)
•Teucer, roi de Phrygie (baryton
•Isménor, magicien, prêtre de Jupiter (basse)
• Phrygiennes (sopranos)
• L'Amour (soprano)
choeur des songes, guerriers, ministres, peuple …

Prologue :

On se trouve dans le palais de l'Amour à Cythères. L'Amour et les Grâces chantent, dansent ensemble. Mais La Jalousie et sa suite tentent de venir perturber la fête. L'Amour se lève pour apaiser le tumulte, et ordonne aux Plaisirs d'enchaîner les perturbateurs. Vénus leur demande de devenir « ardeur délicate et tendre » et chante l'ariette « quand l'aquilon fougueux ». Les différentes nations célèbrent les plaisirs au son notamment d'un célèbre tambourin.
L'Amour annonce que le spectacle va retracer l'histoire d'un guerrier atteint par l'amour.

Acte I : Un lieu rempli de mausolées élevés à la gloire des plus fameux guerriers qui ont péri dans la guerre que les Phrygiens font à Dardanus.

Iphise, qui aime Dardanus fils de Jupiter et ennemi mortel de son père, se lamente « Cesse, cruelle Amour, de régner sur mon âme ». Teucer la rejoint. Il annonce à Iphise qu'il a reçu l'aide du prince Anténor contre Dardanus, et qu'il lui destine sa main. Anténor arrive, qui clame sa détermination à combattre pour la défendre. Teucer décide de hâter leur union, et les convie à échanger des serments. Le peuple phrygien décide des divertissements en leur honneur. Air d'une Phrygienne. Rigaudons. Anténor implore Bellone, le dieu de la Guerre, de de leur donner la victoire « Mars, Bellone guidez nos coups ». Restée seule, Iphise, désespérée, décide d'aller consulter Isménor, magicien, prêtre de Jupiter.

Acte II : Un temple dans la solitude

Isménor vante ses pouvoirs. Il est interrompu par Dardanus qui vient lui confier qu'il aime Iphise. Isménor le met en garde contre Teucer, puis décide de lui apporter son aide. Isménor appelle ses ministres et ceux-ci commencent leurs enchantements. Il remet une baguette magique à Dardanus ; grâce à elle le prince pourra emprunter les traits d'Isménor, mais il ne devra pas révéler le secret. Dardanus, sous les traits d'Isménor, reçoit les confidences d'Iphise, et apprend que sa passion est payée de retour. Se faisant connaître de celle qu'il aime, il rejette sa baguette magique et apparaît sous son vrai visage ; Iphise est déchirée entre l'amour et le devoir où elle est de haïr l'ennemi de son père ; elle s'enfuit. Dardanus tombe aux mains de ses ennemis. On entend un bruit de guerre qui sert de transition avec l'acte III.

Acte III: Une galerie du palais de Teucer.

Iphise pleure le sort de Dardanus, qui a été fait prisonnier, et le sien « O jour affreux ! ». Anténor vient réclamer que leur union ait lieu. Iphise se récrie que le moment est mal choisi alors que Dardanus doit être immolé. Anténor comprend à son attitude qu'elle est éprise de Dardanus. Pendant ce temps, les Phrygiens se réjouissent de cette capture, et préparent des divertissements. Iphise s'enfuit. Choeur des Phrygiens. Duo d'une Phrygienne et d'un Phrygien. Menuets. Tambourins. Teucer interrompt les chants et les danses en annonçant qu'un monstre gigantesque, un dragon furieux, dévaste la côte ; il a été envoyé par Neptune pour punir les Phrygiens de retenir captif un fils de Jupiter. Anténor, fidèle à son serment, part pour aller combattre le monstre.

Acte IV : La prison de Dardanus

L'acte commence par une lamentation de Dardanus « Lieux funeste ». Dardanus, enchaîné au bord de la mer, est emporté par Vénus dans son char. Trois Songes bercent le sommeil du héros dans une page d'une beauté hypnotique (« Par un sommeil agréable ») que les contemporains jugèrent soporifique et qui pourtant égale la fameuse scène du Sommeil d'Atys de Jean-Baptiste Lully. Les Songes entourent Dardanus endormi, et font alterner dans son esprit la douceur du rêve amoureux et la prémonition des épreuves à venir. Ils lui montrent dans son sommeil l'abominable monstre qui ravage le pays. Dardanus s'éveille. Il s'empresse à l'assaut du monstre. Anténor recherche lui aussi la Bête, il exprime ses sentiments dans un des plus beaux airs sortis de la plume de Rameau : « Monstre affreux, monstre redoutable ». La bête apparait, magnifiquement dépeinte par un orchestre déchaîné et Dardanus sauve son rival et tue le monstre, mais sans se faire connaître d'Anténor.


Acte V : Le peuple phrygien est réuni devant le palais de Teucer. D'un côté, on voit la ville, de l'autre la campagne et la mer.

Teucer et Iphise sortent du palais pour aller au devant d'Anténor, qui vient du côté de la mer. Le prenant pour le vainqueur du monstre, Teucer le félicite. A la surprise générale, Dardanus arrive à son tour. Il se fait reconnaître de celui qu'il a sauvé en lui rendant son épée. Anténor s'incline et s'enfuit, désespéré. Vénus descend des cieux pour faire reconnaître la souveraineté de son fils, l'Amour. Teucer consent à l'union de sa fille avec Dardanus. Les deux amants se jurent fidélité. Les Amours élèvent un palais charmant pour y célébrer les noces. Choeur des Amours. Gavotte. Air de Vénus. Gigue. Chaconne.




L'extrait que je propose est le début de l'acte IV. Smile
http://www.musicme.com/Compilation/Rameau:-Dardanus-0028946347621.html

CD2, acte IV, les 7 premières pistes de "lieux funestes" à "par un sommeil agréable"

Livret :

Acte IV, scène 1

DARDANUS
Lieux funestes, où tout respire
La honte et la douleur,
Du désespoir sombre et cruel empire,
L'horreur que votre aspect m'inspire
Est le moindre des maux qui déchirent mon coeur.
L'objet de tant d'amour, la beauté m'y engage,
Le sceptre que je perds, ce prix de mes travaux,
Tout va de mon rival devenir le partage,
Tandis que dans les fers je n'ai que mon courage
Qui suffit à peine à mes maux.

VENUS
Malgré le dieu des mers, et son pouvoir suprême
Dardanus subissoit un trépas rigoureux,
Quand le maitre des dieux,
Pour délivrer un fils qu'il aime,
M'a fait voler du haut des cieux.

Venez Songes flatteurs, venez calmer sa peine;
Enchantez un héros dont les dieux sont l'appui;
Montrez-lui les desseins que ces dieux ont sur lui;
Quand ils me font briser sa chaine.


Scène 2

TRIO ET CHOEUR DES SONGES
Par un sommeil agréable
Que tout vos sens soient charmez !
Dormez, dormez.
Par cet enchanteur aimable,
Tout les chagrins sont calmés.
Dormez, dormez.
Les plaisirs sont ranimés.
Le tendre Amour est pour vous.
Quel sort plus doux !
Bravez les destins jaloux.
Le tendre Amour est pour vous.
La Gloire et l'Amour vous donnent
Et le mythe et le laurier.
Heureux guerrier,
Ces dieux vous couronnent:
Ils triomphent tour à tour.
Mais le grand jour
Est celui du tendre amour.

J'avais écris ceci pour le jeu "l'oeuvre de la semaine", autant le réutiliser. Mr.Red

Au début, c'était la version de 1744 qui était le plus joué, la tendance actuelle serait de plutot revenir à celle de 1739. En effet Haim en 2009 a joué la version de 1739, il y a d'ailleurs un enregistrement radio, et en février 2012 Raphaël Pichon a joué également cette version à l'opéra royal. Enfin plus exactement ils ont joué la version 1739 en rajoutant un air de la version 1744 si ma mémoire est bonne. Normalement, cette version devrait paraitre en CD, je ne sais pas quand, avec cette distribution (enregistré à Versailles donc) :

Bernard Richter - Ténor
Gaëlle Arquez - Soprano
Konstantin Wolff - Bartyon-basse
Benoit Arnould - Baryton-basse
Alain Buet - Baryton
Sabine Devieilhe - Soprano
Emmanuelle De Negri - Soprano
Romain Champion - Ténor

J'ai vraiment hâte que ce CD sorte, j'ai vraiment apprécié ce concert !

Cleme a écrit:
Sinon j'ai trouvé l'orchestre très réactif, bonne direction, un peu trop par moment d'ailleurs.
Niveau chanteur, je suis à moitié d'accord avec Ino sur Bernard Richter. Certes sa voix était plus forte que les autres, donc quand il y avait des duos on n'entendait que lui, mais quand il faisait des solos, ça ne me dérangeait absolument pas, surtout dans "lieux funestes".
Après le reste des chanteurs je n'ai pas de remarques particulières. C'est dommage qu'Emmanuelle de Négri n'ait pas eu un plus grand rôle.

C'est sur que le livret de Dardanus n'est pas des plus passionnants. La dernière version est plus intéressante, elle est un peu plus travaillée, plus développée.

(oui j'aime me citer, c'est tellement intéressant ce que je dis.)
Pour la version 1744 voici la discographie :

Minkowski à la direction, avec Ainsley, Gens et Naouri, notamment.


Walker à la direction avec Agnew, McCusker et Whelan.
Pour cette version il d'agit d'un live à l'opéra de Sydney.
J'aime beaucoup le timbre de la voix de Whelan qui est je trouve assez particulier, très intéressant. Paul Agnew prône un Dardanus tout à fait sublime, bouleversant. Le reste de la distribution n'est pas inoubliable.

Connaissant ces deux versions, j'ai une préférence pour Walker, Minkowski est par moment trop brutal à mon gout. Les deux interprétations sont assez dynamiques et sont d'un excellent niveau.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Jeu 28 Juin 2012 - 15:46

J'adore Minko dans le répertoire baroque mais sa version de Dardanus m'a I don't want that .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Cleme
Petit agniou
avatar

Nombre de messages : 7229
Age : 23
Date d'inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Jeu 28 Juin 2012 - 15:54

Écoute la version de Walker alors Mr. Green


D'ailleurs pour les grandes eaux à Versailles il y a des extraits de Dardanus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Jeu 28 Juin 2012 - 15:56

Je vais essayer de trouver ca; cela dit j'ai un faible pour la version de Leppard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Cleme
Petit agniou
avatar

Nombre de messages : 7229
Age : 23
Date d'inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Jeu 28 Juin 2012 - 16:01

Ah celle la je ne la connais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Jeu 28 Juin 2012 - 16:13

C'est un live de 1980 enregistré à l'ONP. J'ai vu qu'il y a des extraits sur TonTube
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Cleme
Petit agniou
avatar

Nombre de messages : 7229
Age : 23
Date d'inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Jeu 28 Juin 2012 - 21:44

Eh bien je suis allée écouter. C'est beaucoup trop classique, ce n'est pas du tout ce que j'attends d'un opéra baroque. Autant écouter du Mozart. Je reste donc sur mes versions. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Jeu 28 Juin 2012 - 21:45

Dans quel sens "trop classique"?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Cleme
Petit agniou
avatar

Nombre de messages : 7229
Age : 23
Date d'inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Jeu 28 Juin 2012 - 22:22

Bah c'est du lourd quoi, c'est pas du tout une interprétation baroque. C'est comme Plasson dans Platée. C'est marrant à écouter pour voir ce qu'ils faisaient avant le renouveau du baroque, quand c'était joué comme du Mozart ou du Haydn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Jeu 28 Juin 2012 - 22:28

OK. C'est vrai que ce n'est pas vraiment baroquisant, mais comme la version Minko ne m'a guère convaincue non plus, je ne sais pas trop vers quel chef me tourner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Cleme
Petit agniou
avatar

Nombre de messages : 7229
Age : 23
Date d'inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Jeu 28 Juin 2012 - 22:50

Si tu veux une version baroque c'est pas vers Leppard. Il reste Walker qui est vraiment très bien et Haim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidraot
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12971
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Jeu 28 Juin 2012 - 22:52

Je ne peux que plussoyer. Walker est vraiment excellent, très équilibré, très bon vocalement comme orchestralement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Jeu 28 Juin 2012 - 22:55

Cleme a écrit:
Si tu veux une version baroque c'est pas vers Leppard. Il reste Walker qui est vraiment très bien et Haim.

Haim, bof, si elle fait la même chose que dans Hyppoliyte et Aricie ca risque de faire un effet I don't want that assez rapidement. J'irai donc faire un tour vers Walker.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Jeu 28 Juin 2012 - 23:02

Cleme a écrit:
Si tu veux une version baroque c'est pas vers Leppard. Il reste Walker qui est vraiment très bien et Haim.

Hidraot a écrit:
Je ne peux que plussoyer. Walker est vraiment excellent, très équilibré, très bon vocalement comme orchestralement.

Je comprends mieux pourquoi vous insistez autant sur Walker hehe . S'il n'y avait pas un certain P.A dans le rôle titre (je suppose?) ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Cleme
Petit agniou
avatar

Nombre de messages : 7229
Age : 23
Date d'inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Ven 29 Juin 2012 - 7:01

Un seul chanteur ne fait pas l'oeuvre, donc non ce n'est pas seulement à cause de lui, c'est vraiment le tout qui est très bien.


Dernière édition par Cleme le Ven 29 Juin 2012 - 11:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidraot
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12971
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Ven 29 Juin 2012 - 11:24

Walker n'est pas très connu mais il a fait d'autres choses très belles comme un David et Jonathas par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Ven 29 Juin 2012 - 13:40

Cleme a écrit:
Un seul chanteur ne fait pas l'oeuvre, donc non ce n'est pas seulement à cause de lui, c'est vraiment le tout qui est très bien.

Certes mais ca aide quand même pas mal non? hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Ven 29 Juin 2012 - 13:50

Mais tu es une glotto pure et dure ! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cleme
Petit agniou
avatar

Nombre de messages : 7229
Age : 23
Date d'inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Ven 29 Juin 2012 - 15:05

calbo a écrit:
Cleme a écrit:
Un seul chanteur ne fait pas l'oeuvre, donc non ce n'est pas seulement à cause de lui, c'est vraiment le tout qui est très bien.

Certes mais ca aide quand même pas mal non? hehe

Non non pas forcément, évidemment ce n'est pas négligeable mais le rôle de Dardanus n'est pas aussi important que le rôle de Platée par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Ven 29 Juin 2012 - 15:59

Cleme a écrit:
calbo a écrit:
Cleme a écrit:
Un seul chanteur ne fait pas l'oeuvre, donc non ce n'est pas seulement à cause de lui, c'est vraiment le tout qui est très bien.

Certes mais ca aide quand même pas mal non? hehe

Non non pas forcément, évidemment ce n'est pas négligeable mais le rôle de Dardanus n'est pas aussi important que le rôle de Platée par exemple.

Dans la version de 1744, il faut quand même un ténor capable de réussir la scène de la prison qui est redoutable dans son "économie" générale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Ven 29 Juin 2012 - 16:01

calbo a écrit:
Je vais essayer de trouver ca; cela dit j'ai un faible pour la version de Leppard

L'Iphise de Von Stade !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Ven 29 Juin 2012 - 19:55

Mariefran a écrit:
Mais tu es une glotto pure et dure ! Shocked

C'est seulement maintenant que tu t'en rends compte hehe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Figaro
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 817
Date d'inscription : 08/06/2010

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Sam 30 Juin 2012 - 11:21

J'ai cette version :

qu'on trouve maintenant sous cette présentation en série économique :


Je ne l'ai achetée que pour la distribution, de ce côté-là, je n'ai pas du tout été déçu. Ensuite, sincèrement, l'absence d'adéquation au style baroque m'importe peu, quand j'entends de tels chanteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gali
Néophyte


Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 05/01/2012

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Sam 30 Juin 2012 - 12:05

Je ne connais que la version Minko, que j'aime bien. Que lui reprochez-vous?
Bon de tte façon, ce n'est clairement pas mon Rameau préféré, et de loin, malgré la richesse orchestral. Belle scène du sommeil dans mon souvenir, avec son trio de chanteurs (sympa d'avoir Kozena dans ce répertoire!) et ses instruments solistes. Également une formidable chaconne finale; dans cette interprétation une des pièces orchestrales baroques les plus enthousiasmantes que j'ai entendues.
Maintenant j'ai un énooooooooooooorme problème avec John Marc Ainsley, il me gâche le génial "lieux funestes". Quelle voix embouchée, nasale; tout ce qui peut rebuter parfois dans ce registre de haute contre, en 100 fois pire. Enfin, allergie très subjective peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cleme
Petit agniou
avatar

Nombre de messages : 7229
Age : 23
Date d'inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Sam 30 Juin 2012 - 13:04

Je lui reproche d'être trop brutal, comme dans son Phaëton, je trouve que ça manque de finesse, de nuances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22896
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Ven 13 Juil 2012 - 15:33

J'ai découvert cet opéra par le biais de la version de Minkowski. Les tripatouillages du chef entre les deux versions m'ennuient personnellement, cela enlève à la cohérence de l'oeuvre. Il y a des coupures par ailleurs. Sa direction m'a paru très belle mais manquer un peu de relief.
Ainsley a une voix typique de ténor anglais avec un côté nasal mais cela ne me dérange pas plus que cela. La diction est plutôt bonne, les accents m'ont paru justes, l'expressivité est bonne aussi. Néanmoins, je préfère Lehtipuu dans "Lieux funestes" à l'occasion du concert d'Haim reporté en disque et donné cette saison au TCE.
Iphise est un rôle chiant, inintéressant. Gens est parfaite dans ce répertoire néanmoins. On retrouve ses qualités : diction irréprochable, beaux accents, timbre superbe.
Naouri a beaucoup chanté ce répertoire. Il a de l'autorité, des graves assez particuliers néanmoins. Il n'est pas captivant mais est bien. Je préfère Degout (concert Haim) dans "Monstre affreux, monstre redoutable".
Smythe est la faiblesse de l'enregistrement selon moi au niveau de la distribution. La voix est peu séduisante, le vibrato est dérangeant, il existe peu.
Courtis a une voix magnifique sur tout l'ambitus, la diction est remarquable, il a la noblesse requise, les accents sont sublimes. Dommage que le rôle soit secondaire.
Delunsch est géniale en Vénus. C'est vivant, la diction est de très bonne tenue, c'est sensible et enlevé en même temps, la voix n'est pas désagréable, la vocalise est parfaite. C'était SON répertoire.
Kozena est un enchantement dans toutes ses interventions, c'est plein de charme, seule la diction pourrait être améliorée.
Masset est une autre spécialiste de ce répertoire, la voix ne manque pas de caractère, la diction est parfaite.
Les autres interprètes sont efficaces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19014
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Lun 30 Sep 2013 - 23:10

Polyeucte a écrit:
Ecoute du Dardanus de Pichon (version de 1744)... et c'est beau!I love you
Déjà la tragédie en elle-même, très "sobre" dans son histoire, sans trop de fantastique et de monstres divers et variés... Et puis musicalement, je trouve ça fort beau, mélodique, allant, une chaconne géniale pour terminer... dur de plus détailler pour l'instant, mais j'ai beaucoup aimé!

Pichon et son ensemble "Pygmalion" m'ont aussi bien plu... vif et peut-être un peu sec (mais j'ai le baroque sec moi... Christie dans ses jeunes années ET en studio drunken) mais très détaillé j'ai trouvé. Quelque chose de prenant et dramatique sans être trop large.
Richter vraiment très bon avec de belles nuances, assez retenu globalement et toujours aussi bien disant. Arquez royale en Iphise, d'une noblesse tragique splendide, avec un timbre tellement beau! En Anténor, Benoit Arnoud m'a aussi particulièrement fait impression : jeune et noble lui aussi, avec une superbe voix chaude.Fernandez, on a l'habitude mais à chaque fois je suis pris par ce timbre sombre et cette diction très bonne... inquiétant par moments, mais aussi paternel...Buet, un peu plus de mal dans ce répertoire : autant dans les oeuvres un peu plus tardives, ça passe très bien, ici il y a quelque chose dans la voix qui manque, un peu plus de noblesse et moins de vibrato. Devieilhe, De Negri et Champion, c'est du grand luxe! Very Happy

Du coup, bien content...bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
gluckhand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Mer 18 Mar 2015 - 6:03

je ne connais toujours pas la version Pichon, mais j'ai un très grand faible, si ce n'est une grande passion pour la version Anthony Walker, cet ovni musical qui nous vient de Sydney,je trouve qu'il y a une magnifique osmose entre l'orchestre et les chanteurs, une qualité d'interprètation humaine formidable,que je voudrais bien toujours trouver dans du Rameau comme cela, les choeurs sont superbes et il y a un entrain et une jubilation dans cette version, vraiment remarquables . Bon ça chevrote un peu les voix d'homme, c'est vrai,Teucer, Anténor ont des accents à couper au couteau,mais Paul Agnew est sublime, et puis l'opéra, c'est d'abord quelque chose de vivant, et malgré ses défauts , pour moi une version à ne pas manquer. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82440
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Mer 18 Mar 2015 - 11:20

Effectivement, la version Walker est d'un naturel et d'une présence dramatique très enviable. Dans le détail, ça ne vaut peut-être pas Minkowski (Pichon, il faut voir…), mais c'est une excellente version, je suis tout à fait d'accord. Pareil pour les autres œuvres qu'il a enregistrées chez ABC (David & Jonathas par exemple).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19014
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Mar 26 Mai 2015 - 10:04

Après la parution en CD de la version de 1744 dirigée par Raphaël Pichon (enregistrée suite à des versions de concert), c'est la version de 1739 qui a été jouée à Bordeaux et à Versailles... d'après ce que j'ai vu, un DVD devrait immortaliser l'instant.

On aurait donc les deux versions de Dardanus, avec le même chef, les mêmes orchestre et choeur... et la même Iphyse!

Sinon j'ai écouté d'une oreille un peu distraite l'enregistrement de Versailles passé sur France Musique samedi dernier, et c'est quand même superbe... et Mathias Vidal en Dardanus, c'est quelque chose! (même si Reinoud van Mechelen était très bien dans ce que j'en ai vu aussi à Bordeaux : deux Dardanus de très grand style même totalement différents vocalement).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29072
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Mar 26 Mai 2015 - 10:19

La mise en scène donnée à Bordeaux cette année va avoir droit au DVD ?
C'est une bonne nouvelle ça, il paraît qu'elle était génialissime Smile

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19014
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Mar 26 Mai 2015 - 10:27

Cololi a écrit:
La mise en scène donnée à Bordeaux cette année va avoir droit au DVD ?
C'est une bonne nouvelle ça, il paraît qu'elle était génialissime Smile

C'est ce que j'ai lu...
Mais sinon, elle est disponible sur Culturebox aussi :
http://culturebox.francetvinfo.fr/festivals/operas-de-france/dardanus-de-rameau-dirige-par-raphael-pichon-a-bordeaux-216539
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29072
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Mar 26 Mai 2015 - 11:00

Polyeucte a écrit:
Cololi a écrit:
La mise en scène donnée à Bordeaux cette année va avoir droit au DVD ?
C'est une bonne nouvelle ça, il paraît qu'elle était génialissime Smile

C'est ce que j'ai lu...
Mais sinon, elle est disponible sur Culturebox aussi :
http://culturebox.francetvinfo.fr/festivals/operas-de-france/dardanus-de-rameau-dirige-par-raphael-pichon-a-bordeaux-216539

Merci Very Happy

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4237
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Jeu 12 Mai 2016 - 22:22

Rameau: Dardanus: actes I et II
Bernard Richter, Gaëlle Arquez, Benoît Arnould, João Fernandes, Alain Buet, Sabine Devieilhe, Emmanuelle De Negri, Romain Champion, Raphaël Pichon / Ensemble Pygmalion
Enr.: Versailles, II.2012
Alpha


Très chouette. Orchestre et continuo généreux en couleurs et animé, mais néanmoins raffiné, nuancé, subtil (pas du tout le Rameau univoquement pétaradant et bariolé qu'on entend parfois). De la très belle déclamation chantée, en particulier chez les hommes (le duo Teucer/Anténor du I par Buet et Arnould est admirable); même lorsque les chanteurs sont pour moi un peu moins séduisants en termes de chant (Fernandes, Richter), ils sont parfaits dans les récitatifs; dommage que Sabine Devieilhe et Emmanuelle De Negri soient cantonnées à de petits rôles (j'aime mieux leurs postures vocales que celle de Gaëlle Arquez, qui chante Iphise - objectivement bien, cela dit). Très beaux chœurs d'une intelligibilité idéale.

Globalement, je trouve ça à la fois bien mieux que le récent Castor et Pollux du même Pichon et que le Dardanus de Minkowski (stylistiquement plus hétérogène malgré une distribution a priori plus - trop? - éclatante).

Après, ça reste un opéra de Rameau standard - livret plutôt lâche et capillotracté, et un peu trop de scènes de ballet.

La suite ce week-end.

[EDIT: Tiens, c'est amusant, tout en aimant beaucoup ce disque, Polyeucte et moi-même avons une appréciation totalement opposée des chanteurs!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19014
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Jeu 11 Aoû 2016 - 11:51



Sortie prévue le 26 août 2016...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29072
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Jeu 11 Aoû 2016 - 11:58

Je n'avais pas vu le spectacle au grand théâtre ... mais là je vais pouvoir me rattraper ... et en HD Smile

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19014
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Jeu 11 Aoû 2016 - 12:54

Cololi a écrit:
Je n'avais pas vu le spectacle au grand théâtre ... mais là je vais pouvoir me rattraper ... et en HD Smile

Et rien que pour toi en plus c'est la version originale là... alors qu'il avait enregistré il y a quelques années la version remaniée.
Il pense à toi ce petit Pichon!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2648
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Jeu 11 Aoû 2016 - 16:31

Par contre la pochette Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19014
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Jeu 11 Aoû 2016 - 16:50

luisa miller a écrit:
Par contre la pochette Confused

C'est assez représentatif de la mise en scène pourtant :


C'est ce qui me fait hésiter d'ailleurs pour l'achat. Je crains pour la santé de mes yeux! Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4237
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   Mar 31 Oct 2017 - 18:56


Stephen Bennett (Teucer), Kathryn McCusker (Iphise), Paul Whelan (Anténor), Damian Whiteley (Isménor), Paul Agnew (Dardanus), Pemelope Mills (Vénus), Miriam Allan (Une Phrygienne, Un Songe), Anna Fraser (Une Phrygienne), David Greco (Un Phrygien), Dan Walker, Corin Bone (Deux Songes), Anthony Walker / Orchestra of the Antipodes, Cantillation
En public, Sydney, XI & XII.2005
ABC Classics / Pinchgut Opera


Enregistrement présenté comme suivant la version de 1739 avec quelques ajouts empruntés à la version 1744 (le beau «Lieux funestes» en IV,1 - comme chez Minkowski) et sans Prologue. (J’avoue que je n’ai pas vérifié les questions philologiques - je les laisse à plus compétent, et je n’ai pas l’impression que ce soit aussi significatif que pour Castor et Pollux.)

Le Prologue n’est pas une perte immense - encore que, quand c’est l’occasion d’entendre Emmanuelle de Negri et Sabine Devielhe s’y faire des agaceries, je prends!

C’est en soi une chouette version. L’Orchestre des Antipodes est net, détaillé et clair - mais on pourra trouver cela un peu lisse en termes de textures instrumentales et un peu pâle en termes de couleurs (surtout par rapport aux instruments si savoureux de Pichon). En revanche, aucune réserve quant à la direction d’Anthony Walker, plutôt droite et cursive, modérée dans ses choix mais d’un allant constant et, dans les ballets, un beau sens du rebond - une direction modeste mais efficace. Le chœur Cantillation est très bon lui aussi, très intelligible, avec un spectre très aéré (mieux pour les passages festifs que pour la scène de magie).

Côté chanteurs, les trois principaux personnages masculins sont très bien distribués. L’excellent Paul Agnew, toujours aussi éloquent mais avec à présent un timbre un peu patiné, campe un Dardanus noble, mûr et un peu douloureux (mieux focalisé et plus ardent qu’Ainsley chez Minkowski, moins direct et juvénile que Richter chez Pichon); l’Isménor de Damian Whiteley et l’Anténor de Paul Whelan sont très bons tous les deux: très engagés, très éloquents, bien focalisés, le placement vocal et la diction sont très bien, c’est juste l’aperture qui un peu exotique (par ailleurs, Whelan a parfois des effets un peu coassants dont je ne rafolle pas, mais Whiteley un chuintement à la Naouri que j’aime beaucoup.)

Je serais plus réservé sur le Teucer de Stephen Bennett - l’émission semble un peu forcée, et le chant est très exotique (placement vocal peu naturel et accent très marqué en plus de l’aperture anglo-saxonne) - et surtout sur les premiers rôles féminins. L’Iphise de Kathryn McCusker est loin d’approcher la délicatesse et la fluidité de Véronique Gens ou Gaëlle Arquez: le timbre est assez ingrat, le chant, chargé et forcé, manque de fluidité et de galbe et si la diction reste compréhensible, et l’accent, s’il ne gêne pas l’intelligibilité du texte, est assez peu gracieux. Même chose avec la Vénus de Penelope Mills: l’émission est franche, mais la diction parfois très problématique et le timbre sonne acide et bizarrement vieux (un peu tout le contraire de Mireille Delunsch chez Minkowski, en somme.)

Au total, une belle version (plus comparable à Minkowski qu’à Pichon pour les choix textuels), qui vaut surtout pour l’allant direct et sans apprêts de sa progression, et les trois premiers rôles masculins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rameau, Dardanus (1739-1744)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rameau, Dardanus (1739-1744)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rameau, Dardanus (1739-1744)
» Dardanus
» 2012 02 16 Dardanus à l'Opéra Royal de Versailles
» Rameau: disques indispensables
» Rameau - Les Boréades

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: