Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Lully-autres opéras

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23271
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyMar 21 Aoû 2012 - 16:40

Phaëton, Christophe Rousset, live Beaune 2012 :

Je fais un rapide compte-rendu ici car une parution en disque est prévue chez Apartè. J'ai entendu cet opéra sur arte live web, je précise que je le découvrais et que je n'ai donc pas écouté encore la version de Minkowski.
Rousset offre une direction lisible, raffinée, très belle. On sent en le voyant diriger sa passion pour ce répertoire et la communion avec ses musiciens et ses chanteurs. Orchestre superlatif.
Isabelle Druet du côté des solistes féminines est mon coup de coeur. Je la connaissais par le concours Reine Elisabeth et pour l'avoir entendue et vue en Carmen à Nancy. C'est une des spécialistes de ce répertoire français baroque. Sa direction en Astrée dans le Prologue m'avait semblé un peu perfectible, néanmoins, cela s'améliore grandement par la suite en Théone. C'est une très belle voix de mezzo et j'espère qu'elle fera une carrière proche de celle de Stéphanie d'Oustrac. Expressivité, sensibilité, tragédienne permettent de qualifier sa prestation magnétique.
Gaëlle Arquez est la soprano qui monte aujourd'hui dans ce répertoire et chez Mozart. Elle a un beau timbre et une jolie sensibilité. Les duos avec Druet font partie des grands moments de cette captation. Leur deux voix s'unissent à merveille. Le rôle de Lybie est malheureusement très effacé et peu intéressant.
Ingrid Perruche, autre soprano interprétant régulièrement ce répertoire a un timbre moins séduisant que les deux autres, je l'avais découverte en Cleopatra à Nancy. Néanmoins, elle habite son rôle de manière magistrale, elle est très expressive. Elle chante dans le Prologue la partie d'une des deux suivantes d'Astrée.
Virginie Thomas faisant plusieurs petits rôles dont l'autre suivante d'Astrée ou encore une heure du jour et une bergère égyptienne a une voix charmante.
Du côté des hommes, mon coup de coeur est Benoit Arnoud. Très belle découverte de ce baryton-basse ayant une voix très séduisante, étant raffiné et ayant une certaine noblesse dans l'expression. Son Jupiter gagnerait à être plus impressionnant. Excellent Protée, bien différencié de son Jupiter.
Cyril Auvity se tire très bien de ses différents rôles, notamment de la redoutable partie du Soleil. Il a de l'esprit en Triton.
Frédéric Caton est bien sans être extrêmement marquant.
Emiliano-Gonzalez Toro a un timbre qui est loin d'être vilain, je l'ai entendu cette saison sur scène en Aquilio dans Farnace de Vivaldi et je l'ai entendu et vu sur Arte en Arnalta dans L'Incoronazione di Poppea. Je ne suis pas sûr que Lully soit ce qui le flatte le plus. Il y a un côté nasal un peu gênant et surtout, à part au IVe acte où il se réveille, il est fade, impavide, déjà que le personnage a un côté agaçant, falot, arrogant.
Andrew-Foster Williams était sans doute malade ou en méforme car il est très décevant en Epaphus. La voix est très engorgée, stylistiquement, je n'ai pas apprécié. Rien à voir avec son Zebul dans Jephta de Handel entendu dans l'abbaye de Marmoutier et son Nick Shadow dans The Rake's progress à Nancy.
Très bons choeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Cleme
Petit agniou
Cleme

Nombre de messages : 7229
Age : 26
Date d'inscription : 18/12/2008

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyMar 17 Sep 2013 - 18:18

Phaéton par Rousset sortira le 22 octobre ! Very Happy 

http://www.amazon.fr/Lully-Pha%C3%A9ton-Jean-Baptiste/dp/B00EYFRWPI/ref=pd_sim_m_1
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20277
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyMar 17 Sep 2013 - 20:58

Chouette! J'y croyais plus...
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20277
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyJeu 12 Juin 2014 - 9:13

Sortie prévue d'Amadis dirigé par Rousset à la rentrée 2014! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20277
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyMar 12 Aoû 2014 - 10:54

Lully-autres opéras AP094-cover-700x700
Sortie prévue le 23 septembre!

 Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20277
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyJeu 2 Oct 2014 - 11:22

Pour rappel, on parle de la version d'Amadis dirigée par Hugo Reyne ICI

Et un petit mot sur la version dirigée par Rousset qui vient de sortir...

Judith van Wanroij (Oriane)
Hasnaa Bennani (Corisande)
Ingrid Perruche (Arcabonne)
Bénédicte Tauran (Urgande)
Cyril Auvity (Amadis)
Benoît Arnould (Florestan)
Edwin Crossley-Mercer (Arcalaüs)
Pierrick Boisseau (Alquif/Ardan-Canile/Un geôlier/Un berger)
Reinoud Van Mechelen (Un captif/Un berger/Un héros)
Caroline Weynants (Une suivante d'Urgande/Une héroïne/Une captive/Une bergère)
Virginie Thomas (Une bergère/Une suivante d'Urgande)

Les Talens Lyriques
Chœur de Chambre de Namur
dirrection : Christophe Rousset

Une petite déception pour la direction de Rousset, puisque le début peine à s'élever... en fait il faut attendre le troisième acte pour que le chef semble donner une vraie impulsion et une vraie vie à la musique de LULLY. Avant, ça me fait un peu l'effet de gros aplats sans grande imagination, un rythme assez lourd... et des couleurs orchestrales éteintes. Par la suite pourtant on retrouve plus de détails, de vie et de danse dans la direction. Dommage quand même que près de la moitié de l'oeuvre soit noyée Confused
Surtout que la distribution est assez remarquable... Bien sûr Auvity est royal dans le rôle, mais il ne faut pas oublier la grande triomphatrice de la soirée qui est Ingrid Perruche totalement investie et grandiose : ton, diction personnage, chant... c'est royal!!
Tout le reste de la distribution est très très bon niveau (avec un bonheur particulier pour Judith van Wanroij, Benoît Arnould et Reinoud Van Mechelen), mais ce sont vraiment ces deux là qui s'imposent avant tout, et l'Arcabonne de Perruche vole la vedette au rôle titre.

Je laisse la parole bien sûr à des LULLYstes plus compétents que moi...
Mais là où j'attendais une version qui vraiment s'impose face à Reyne, j'ai trouvé une version qui me convient plus, mais qui est loin d'être sans défaut. Dommage quand même... le Phaëton était d'une autre trempe je trouve...
Revenir en haut Aller en bas
Hidraot
Mélomane chevronné
Hidraot

Nombre de messages : 12971
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/12/2008

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyJeu 2 Oct 2014 - 18:37

J'avais été assez déçue en sortant de Versailles en juillet 2013 donc je n'ai pas eu de déception à l'écoute de l'enregistrement. Mais effectivement c'est loin d'être aussi réussi que ce que j'attendais.
Revenir en haut Aller en bas
Jorge
Caliméro baroqueux
Jorge

Nombre de messages : 6307
Age : 31
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyJeu 2 Oct 2014 - 18:53

En ce qui me concerne, j'ai beaucoup apprécié cet enregistrement: il y a des lustres que je n'avais pas écouté une tragédie de LULLY de bout en bout en me surprenant à y prendre du plaisir à maintes endroits.

Tout n'est pas parfait, loin s'en faut, mais les chanteurs sont tous très bons. Il y a un peu de retenue ou un côté terne de temps en temps et ça manque parfois d'émotion d'ensemble mais je trouve que, globalement, on passe un bon moment.

Hervé Niquet, à une époque, aurait pû faire merveille là-dedans Neutral
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyJeu 2 Oct 2014 - 20:03

Jorge a écrit:
En ce qui me concerne, j'ai beaucoup apprécié cet enregistrement: il y a des lustres que je n'avais pas écouté une tragédie de LULLY de bout en bout en me surprenant à y prendre du plaisir à maintes endroits.

Tout n'est pas parfait, loin s'en faut, mais les chanteurs sont tous très bons. Il y a un peu de retenue ou un côté terne de temps en temps et ça manque parfois d'émotion d'ensemble mais je trouve que, globalement, on passe un bon moment.

Hervé Niquet, à une époque, aurait pû faire merveille là-dedans Neutral

Tu crois ? La seule fois ou j'ai vu Niquet c'était d'un mauvais gout absolu. J'ai meme été si dure que, pour autant que je sache, mon chef n'a pas publié l'article
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyJeu 2 Oct 2014 - 23:59

Wanroij est très phonogénique, mais la voix n'a pas beaucoup d'impact en vrai (tout sonne à l'intérieur du corps). Outre Auvity et Perruche, effectivement, c'est Tauran qui a beaucoup de présence, avec un côté « méchant » assez rare chez les dessus de ce répertoire.

Sinon, pour ton reproche à Rousset, même si ce n'est pas aussi superlatif que ce qu'a pu y faire Schneebeli, je crois que ça tient surtout à la nature des deux premiers actes, qui sont beaucoup moins intéressants que les suivants, en fait. Je n'avais pas remarqué de mollesse ce soir-là — alors que j'avais trouvé pas mal à redire sur les choix de tempo et d'articulation dans les récitatifs de Phaëton.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20277
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyJeu 16 Juil 2015 - 12:45

Lully-autres opéras Biggest_514437

Jean Baptiste Lully - Un Voyage au Coeur des Opéras
1 Isis : Ouverture
2 Isis, Prologue Scène 1 : "Publions en tous lieux"
3 Isis, Acte IV Scène 1 : "L'hyver qui nous tourmente"
4 Isis, Acte IV Scène 3 : "Tot, tot, tot"
5 Isis, Acte III Scène 3-6 : "Liberté, liberté"
6 Isis, Acte III Scène 6 : "Aimons sans cesse"
7 Isis, Acte III Scène 6 : "Hélas! Quel bruit!"
8 Amadis de Gaule, Acte V dernière scène et chaconne : "Chantons tous, en ce jour"
9 Alceste, Acte II : "Marchez, marchez, marchez"
10 Isis, Acte IV Les Parquees : "Le fil de la vie"
11 Persée, Acte III Méduse : "J'ay perdu la beauté"
12 Armide, Acte V Scène 2 : "Les Plaisir ont choisi pour azile"

Barbara Kusa, dessus
Jean-François Lombard, haute-contre
Marc Mauillon, taille
Edwin Crossley-Mercer, basse taille

Les Pages, les Chantres & les Symphonistes du Centre de Musique Baroque de Versailles
Musica Florea
Direction : Olivier Schneebeli


Voilà un disque qui montrerait bien à certains réfractaires (suivez mon regard siffle) que non, LULLY n'est pas que du texte, mais aussi de la musique, et surtout un lien entre musique et texte.
Ici, on a droit à toutes la variété de LULLY, depuis les innovations d'Isis (chœur bégayé préfigurant l'air du froid du King Arthur, scène de forge splendide) jusqu'aux chaconnes magistrales d'Amadis ou Armide.

Superbe interprétation de tous côtés. Seul regret à mon sens : la prononciation restituée Confused J'ai un peu de mal personnellement.
En tout cas un très beau parcours musical! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyJeu 16 Juil 2015 - 12:48

Oooohhhh Mais c'est pour COLOLULLYste et JAKLULLYste ça hehe .

Plus sérieusement, ça va sortir ou ça l'est déjà (sorti)?
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20277
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyJeu 16 Juil 2015 - 12:48

calbo a écrit:
Plus sérieusement, ça va sortir ou ça l'est déjà (sorti)?

C'est sorti depuis un certain temps!
J'ai trouvé ça à la médiathèque et je trouve ça vraiment beau et bien fait Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyJeu 16 Juil 2015 - 12:50

J'irai faire un tour chez mon fournisseur, si tant est qu'il ait ça en rayon siffle . Sinon, je leur soufflerai l'idée Smile
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20277
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyJeu 16 Juil 2015 - 12:53

Polyeucte a écrit:

Ici, on a droit à toutes la variété de LULLY, depuis les innovations d'Isis (chœur bégayé préfigurant l'air du froid du King Arthur, scène de forge splendide) jusqu'aux chaconnes magistrales d'Amadis ou Armide.

Ah et franchement, si Rameau n'a pas lorgné sur la scène de chasse d'Isis pour son Hippolyte et Aricie... hehe (a moins que ce soit une sorte de forme obligée bien sûr!)
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyJeu 16 Juil 2015 - 12:56

Ca ne serait ni le premier ni le dernier hehe
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9422
Age : 59
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyJeu 16 Juil 2015 - 13:34

calbo a écrit:
Oooohhhh Mais c'est pour COLOLULLYste et JAKLULLYste ça hehe .

Plus sérieusement, ça va sortir ou ça l'est déjà (sorti)?

C'est juste un cd pour faire fuir la caillera aux abords du métro… I don't want that

(hihi: "au cœur de l'opéra, çà doit pas allez bien loin!)
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyJeu 16 Juil 2015 - 13:38

Jaky a écrit:
calbo a écrit:
Oooohhhh Mais c'est pour COLOLULLYste et JAKLULLYste ça hehe .

Plus sérieusement, ça va sortir ou ça l'est déjà (sorti)?

C'est juste un cd pour faire fuir la caillera aux abords du métro… I don't want that

(hihi: "au cœur de l'opéra, çà doit pas allez bien loin!)

Comme toi par exemple Mr. Green ? 'spèce de LULLYste va hehe
Revenir en haut Aller en bas
Hidraot
Mélomane chevronné
Hidraot

Nombre de messages : 12971
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/12/2008

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyJeu 16 Juil 2015 - 17:54

Polyeucte a écrit:
calbo a écrit:
Plus sérieusement, ça va sortir ou ça l'est déjà (sorti)?

C'est sorti depuis un certain temps!
J'ai trouvé ça à la médiathèque et je trouve ça vraiment beau et bien fait Very Happy

Je le cherche depuis longtemps mais je n'ai jamais pu mettre la main dessus.
Le programme avait l'air vraiment bien, si en plus c'est bien musicalement ...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyJeu 16 Juil 2015 - 18:04

Schneebeli et Lombard, hein, ça peut difficilement être mauvais. Je suis passé à côté moi aussi… Merci Polyeucte ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20277
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyMar 20 Déc 2016 - 13:20

D'après les bruis de couloir, Rousset devrait proposer Alceste l'année prochaine... donc sûrement une belle version discographique en perspective! Very Happy

Sinon, parution en mars 2017 du fameux Persée revue et "corrigé" en 1770, dirigé par Hervé Niquet... (chez Alpha, en livre-disque).

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!


Dernière édition par Polyeucte le Mar 20 Déc 2016 - 17:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 9096
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyMar 20 Déc 2016 - 17:30

Polyeucte a écrit:
D'après les bruis de couloir, Rousset devrait proposer Alceste l'année prochaine... donc sûrement une belle version discographique en perspective! Very Happy
cheers bounce
(Surtout que la version Malgoire n'est vraiment pas terrible.)

Polyeucte a écrit:
Sinon, parution en mars 2017 du fameux Thésée revue et "corrigé" en 1770, dirigé par Hervé Niquet... (chez Alpha, en livre-disque).
Tu veux dire Persée?
En l'occurrence: Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20277
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyMar 20 Déc 2016 - 17:42

Benedictus a écrit:
Polyeucte a écrit:
D'après les bruis de couloir, Rousset devrait proposer Alceste l'année prochaine... donc sûrement une belle version discographique en perspective! Very Happy
cheers bounce
(Surtout que la version Malgoire n'est vraiment pas terrible.)
Clairement! Very Happy

Citation :
Tu veux dire Persée?
En l'occurrence: Evil or Very Mad

Oui pardon, je confonds toujours... Embarassed

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyMer 21 Déc 2016 - 14:38

Il y a même deux versions Malgoire au disque. Mais la seule bonne, c'était celle de 2007 au TCE, captée par la radio et jamais éditée (avec d'Oustrac et Gens, et surtout un orchestre excellent cette fois…).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20277
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyMer 22 Nov 2017 - 17:50

Alceste dirigé par Rousset prévu pour début décembre! Very Happy

Lully-autres opéras Alceste

CHOEUR DE NAMUR & ORCHESTRE LES TALENS LYRIQUES
Direction musicale : CHRISTOPHE ROUSSET

Alceste, La Gloire : Judith van Wanroij, soprano
Admète, Appolon, 2e Triton : Emiliano Gonzalez-Toro, ténor
Alcide (Hercule) : Edwin Crossley-Mercer, baryton
Lychas, Phérès, Alecton, 1er triton : Enguerand de Hys , ténor
Lycomède, Caron : Douglas William , basse
Céphyse, Proserpine, Nymphes des Tuileries : Ambroisine Bré , mezzo-soprano
Thétis, Diane, Nymphe de la Marne : Bénédicte Tauran , mezzo-soprano
Nymphe de la Seine, une nymphe, Femme affligée, une ombre : Lucìa Martin Cartòn, soprano
Cléante, Pluton, Éole, Straton : Étienne Bazola, baryton

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 9096
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyMer 22 Nov 2017 - 17:58

Very Happy cheers sunny bounce compress
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20277
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyMer 22 Nov 2017 - 18:02

Benedictus a écrit:
Very Happy cheers sunny bounce compress

La question sera : l'écouter avant Versailles ou après???

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31157
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyMer 22 Nov 2017 - 22:07

Benedictus a écrit:
Very Happy cheers sunny bounce compress

Sad

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 9096
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyMer 22 Nov 2017 - 23:26

[mode "calbo"]C'est assez savoureux de la part d'un faux prélat qui est un authentique COLOLULLYSTE![/mode "calbo"]
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyJeu 23 Nov 2017 - 14:06

Dommage de l'enregistrer avant l'épreuve de concert. Je ne crois pas qu'ils l'aient donné ailleurs ?

En tout cas, belle distribution, pleine de friandises : Tauran, de Hys, et puis Bazola (soliste avec Les Surprises ou les Nouveaux Caractères, choriste permanent et soliste basse-taille chez Correspondances) est toujours très bien. Ambroisine Bré, vu encore au CNSM il y a un an, voit vraiment sa carrière décoller spectaculairement : chez Accentus en permanence, et soliste en juin à la Cité de la Musique, en novembre à la Philharmonie, en décembre à Versailles ! La voix n'est pas puissante du tout, mais l'artiste est très attachante (et dispose de beaux talents scéniques, même si l'amplitude limitée de l'instrument la destine peut-être davantage au baroque et à l'oratorio).

En tout cas hâte d'entendre Alceste en vrai – un des LULLY que j'aime le plus. Le premier récitatif, je suis capable de me l'écouter en boucle. Et les adieux, l'ineffable « Alceste, vous mourez », réutilisé dans toutes les parodies des Foires !

(J'aime beaucoup la pochette aussi, le Roi des ombres devant la reine qui a chu.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20277
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyJeu 23 Nov 2017 - 16:55

DavidLeMarrec a écrit:
Dommage de l'enregistrer avant l'épreuve de concert. Je ne crois pas qu'ils l'aient donné ailleurs ?

Si, ça a été enregistré à Beaune si je ne dis pas de bêtise. Après, est-ce que c'était avant le concert ou après, je ne sais pas!

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 9096
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyDim 7 Jan 2018 - 22:04

Lully-autres opéras Lully_10
Alceste
Judith Van Wanroij (Alceste, La Gloire), Edwin Crossley-Mercer (Alcide), Emiliano Gonzalez Toro (Admète, 2ᵉ Triton), Ambroisine Bré (Céphise, La Nymphe des Tuileries, Proserpine), Douglas Williams (Lycomède, Charon), Étienne Bazola (Cléante, Straton, Pluton, Éole), Bénédicte Tauran (La Nymphe de la Marne, Thétis, Diane), Lucía Martín Cartón (La Nymphe de la Seine, Une Nymphe, Une Ombre, Une Femme affligée), Enguerrand de Hys (Lychas, Phérès, Alecton, Apollon, 1ᵉ Triton, Un Suivant de Pluton), Christiophe Rousset / Les Talens Lyriques, Chœur de Chambre de Namur
2017
Aparté


Enfin un bel enregistrement de cette belle partition! Les qualités de la version Rousset semblent d’ailleurs le miroir des défauts de la version Malgoire (je parle de celle de 1992, je ne connais pas la bande de 2006): un orchestre et un continuo élégants, souples, prodigues en textures et en couleurs et une distribution d’une parfaite homogénéité stylistique.

Cela dit, si tout le monde est parfaitement intelligible, je trouve que la déclamation n’est pas non plus le point fort de cet enregistrement: j’ai l’impression qu’avec le temps l’approche hédoniste, essentiellement musicale et coloriste de Rousset l’emporte toujours davantage sur le souci de déclamation. On retrouve donc (comme déjà dans Armide) les grands déclamateurs - Étienne Bazola, Bénédicte Tauran¹, Enguerrand de Hys - cantonnés dans les rôles secondaires, où il font d’ailleurs de sacrées étincelles.

Pour les premiers rôles, on a évidemment à faire à d’irréprochables spécialistes, mais quand même. Judith Van Wanroij, remarquable déclamatrice lorsqu’elle était coachée par Daniel Cuiller chez Rebel & Francœur, ne se fond que trop bien dans la manière de Rousset - plus musicale qu’expressive, et à la limite de l’indolence. Déconvenue avec Edwin Crossley-Mercer: j’avais beaucoup aimé son chant franc et net (Arcalaüs, dans Amadis), mais là je l’ai trouvé méconnaissable, tout engorgé et contraint (mauvaise soirée?) Emiliano Gonzalez Toro, lui, assez fidèle à ses standards: bien dit, joliment musical, mais pas très marquant ni vocalement ni dramatiquement. Toujours dubitatif quant à Douglas Williams: comme pour son Hidraot, la voix est assez ingrate de timbre comme d’émission sans que ça soit compensé par un grand impact dramatique (même si son Charon grisâtre est plutôt bien trouvé.) C’est sans doute chipoter parce que tous font largement le boulot - et, comme dirait Marie-Nicole, le mieux est l’ennemi du bien.

Sinon, deux chanteuses que j’entendais pour la première fois: Ambroisine Bré et Lucía Martín Cartón. Ambroisine Bré est très bien - beaucoup de netteté et d’engagement, malheureusement une certaine tendance à nasaliser (pour projeter avec une voix pas très puissante?) tend à «vieillir» le timbre (un peu comme chez Jennifer Borghi, mais en beaucoup moins marqué.) Lucía Martín Cartón est assez étonnante: le travail sur l’articulation et l’accentuation est remarquable mais l’aperture très exotique, ce qui provoque un effet de décentrement assez troublant mais beau, parce que par ailleurs le timbre est magnifique (à la fois clair et riche); je pense que Rousset a d’ailleurs bien senti le potentiel musical de cette singularité puisqu’il lui a confié deux moments saisissants et qui font un peu un effet d’ekphrasis dans la partition (le récit initial de la Nymphe de la Seine dans le Prologue et le sublime «La Mort, la Mort barbare.»)

Le Chœur de Chambre de Namur, comme toujours exemplaire de précision et de fermeté, montre aussi des couleurs et une souplesse rarement aussi bien exploités qu’ici.

Au total donc, malgré quelques chipotages glotto-lullystes, un excellent enregistrement.


¹ Je ne comprends d’ailleurs pas pourquoi Bénédicte Tauran est toujours aussi systématiquement sous-distribuée au disque: elle a une personnalité vocale et dramatique incroyable, elle fait une vraie carrière internationale, la tragédie lyrique est son cœur de répertoire - et malgré tout, on ne la retrouve en premier rôle quand dans une production fauchée comme l’Atys de Reyne (au demeurant excellent - un de mes enregistrements lullystes préférés.)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyLun 8 Jan 2018 - 0:27

Oui, même impressions en salle : des couleurs, de la danse, c'est merveilleux. Le plateau est irréprochable, mais moi aussi j'éprouve cette frustration (qui ne tient pas tant à un choix de Rousset qu'à l'absence de quelqu'un pour faire ce travail avec les chanteurs, tout simplement… c'est pareil chez tous les autres ensembles, hélas).

La seule qui déclame vraiment (outre Tauran, dans son genre un peu déviant Mr. Green ), c'est Lucía Martín-Cartón, qui sort du Jardin des Voix, et chez qui chaque mot est incroyablement pesé. Pas remarqué, du fond de l'Opéra Royal, les inexactitudes que tu dis, pour moi c'était vraiment parfait – et le timbre mimait de façon incroyable la jeune Mellon ! Pas étonnant que Rousset lui ait confié les trois récits capitaux de rôles secondaires !

Tous les autres ont un bon français, mais ne disent pas vraiment, ils se contentent d'articuler intelligiblement.

Crossley-Mercer n'est pas en méforme, il est tout le temps comme ça, il a changé de voix (je l'ai entendu en Antinoüs dans Pénélope de Fauré, en Harlekin d'Ardiadne à Bastille…). Alors qu'il avait une voix souple, nette, qui claquait avec légèreté (plus proche de Keenlyside ou d'Allen…).

C'était déjà le cas dans Amadis, mais le rôle s'y prêtait mieux. En revanche, il avait chanté Florestan du même opéra auparavant, et c'était tout à fait parfait d'équilibre. Vraiment dommage.

D'accord pour le relâchement de Wanroij depuis Thisbé et Andromaque (elle chantait ça à Bruxelles en alternance avec Deshayes à Paris I love you ), mais enfin, ça reste toujours très beau et convaincant, plutôt un point fort qu'un point faible ! D'ailleurs cette intégrale Rousset en cours devient vraiment une intégrale Wanroij. hehe

Douglas Williams, oui, énigme pour moi : pas de son, pas de graves, timbre moche, français moyen, pas d'incarnation… Il se laisse plutôt bien regarder (grand, svelte, un brin ténébreux), mais dans une version de concert ou sur CD, ça me paraît une motivation particulièrement faible.

Ambroisine Bré sort à peine du CNSM cette année. Elle est membre d'Accentus, et je l'ai entendue faire des solos importants à la Cité de la Musique et à la Philharmonie. Petite voix peu projetée, mais elle l'utilise avec persuasion. Je n'ai pas senti ces nasillements, j'aurais bien aimé les entendre quelquefois (la voix reste tranquillement posée, sans trop chercher à s'exporter versle public).


Citation :
¹ Je ne comprends d’ailleurs pas pourquoi Bénédicte Tauran est toujours aussi systématiquement sous-distribuée au disque: elle a une personnalité vocale et dramatique incroyable, elle fait une vraie carrière internationale, la tragédie lyrique est son cœur de répertoire - et malgré tout, on ne la retrouve en premier rôle quand dans une production fauchée comme l’Atys de Reyne (au demeurant excellent - un de mes enregistrements lullystes préférés.)

Il y a aussi son Aurore dans Céphale & Procris de Grétry ! I love you

Alors c'est vrai qu'en salle la voix, qui n'est pas métallique, n'a pas le même impact, mais tout de même, il y a une telle personnalité artistique derrière, je trouve ça scandaleux aussi.

D'ailleurs elle est excellente dans Mozart aussi, donc je l'écouterais volontiers dans n'importe quoi… Hélas Rousset a déjà enregistré les principaux LULLY avec héroïnes multiples (Phaëton bien sûr, Persée aussi, et pour Atys c'est déjà fait avec Tauran).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 9096
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyDim 1 Avr 2018 - 0:04

Une version peu idiomatique mais fascinante:

Lully-autres opéras Lully_12
Atys
Gösta Winbergh (Atys), Edita Gruberova (Cybèle), Lucia Popp (Sangaride), Olaf Bär (Célénus), Robert Holl (Idas), Yvonne Kenny (Doris), Delores Ziegler (Mélisse), Paul Esswood (Le Sommeil), Kurt Equiluz (Morphée), Max van Egmond (Phobétor), Philip Langridge (Phantase), Matti Salminen (Sangar), Carlos Kleiber / Chor und Orchester des Bayerischen Staatsoper
En public, Munich, IV.1988
Orfeo


On sait peu en France que Kleiber, fasciné par la résurrection d’Atys par Christie et Villégier, avait fait inviter le metteur en scène au Bayerisches Staatsoper l’année suivante, afin de révéler l’œuvre au public munichois; Christie ayant en revanche décliné l’invitation en raison du calendrier chargé des Arts Florissants, c’est finalement Carlos Kleiber qui avait assuré la direction musicale de l’œuvre - faisant jouer le Bayerisches Staatsorchester en effectif réduit, lui adjoignant un continuo sur instruments anciens (avec le jeune Andreas Staier au clavecin) et passant d’innombrables heures de répétitions à enseigner aux archets bavarois le jeu sans vibrato, les agréments, les diminutions... Le résultat instrumental est d’ailleurs remarquable, et préfigure les résultats obtenus aujourd’hui par les orchestre modernes «informés».

Il ne faut certes pas attendre d’un plateau très international la qualité de déclamation des chanteurs de Christie ou d’Hugo Reyne; mais dans cette limite, le plateau réuni par Kleiber a de sérieux atouts à faire valoir: comme son Pylade de Gluck (chez Muti), l’Atys de Winbergh n’est pas toujours d’un français très intelligible mais compense par un galbe et une noblesse de ton confondants; la Sangaride de Lucia Popp est assez peu expressive dramatiquement (on est loin de la virulence de Bénédicte Tauran!), mais la pureté et la luminosité du timbre sont magiques; la Cybèle d’Edita Gruberova y est d’une animation furieuse et avec des aigus tranchants qui rappellent irrésistiblement sa Reine de la Nuit (mais aussi quelques contre-notes interpolées pas franchement indispensables); les couleurs vocaliques et la diction subtilement nuancées de Bär lui permettent de camper un Célénus d’une rare poésie; Yvonne Kenny et Delores Ziegler ont ici des délicatesses un peu acidulées qui rappellent leur meilleurs rôles mozartiens; seules les basses déçoivent un peu, et en particulier Salminen, dont le Sangar au français impossible et aux accents wagnériens est le seul vrai point faible de la distribution. En revanche, la scène du sommeil est absolument anthologique, servie par les chanteurs du plateau les plus rompus au répertoire baroque (chez Harnoncourt, notamment), mais aussi par les mieux disants - Equiluz, van Egmond et surtout Esswood et Langridge, idéalement insinuants et dégingandés.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyDim 1 Avr 2018 - 17:58

Oh oui, ce sommeil très allant et tendu, comme ses Andante de Schubert qui deviennent des Allegretto, mais avec le mordant de son Freischütz, un grand moment.

(L'engorgement et le volapük de Popp et Gruberová, en revanche, bof.)

Grosse surprise tout de même !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 9096
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyDim 15 Juil 2018 - 1:00

Petite piqure de rappel (après cet intermède ichtyologique de saison):

Dans le fil «Playlist», Benedictus a écrit:
Lully-autres opéras Lully_10
Atys
Romain Champion, Bénédicte Tauran, Amaya Dominguez, Aimery Lefèvre, Maud Ryaux, Maïlys de Villoutreys, Matthieu Heim, Vincent Lièvre-Picard, Hugo Reyne / Le Chœur et la Simphonie du Marais
Paris, VIII.2009
Musique à la Chabotterie

Décidément, une grande œuvre - et une interprétation tout à fait pour moi: à l’inverse des LULLY de Rousset (que j’aime aussi beaucoup, au demeurant), une lecture très investie dramatiquement et un son instrumental austère; et puis la Sangaride vindicative de Bénédicte Tauran!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyDim 15 Juil 2018 - 12:42

Benedictus a écrit:
Décidément, une grande œuvre - et une interprétation tout à fait pour moi: à l’inverse des LULLY de Rousset (que j’aime aussi beaucoup, au demeurant), une lecture très investie dramatiquement et un son instrumental austère; et puis la Sangaride vindicative de Bénédicte Tauran!

Oui, il faut en profiter d'autant plus que la Simphonie du Marais n'a plus l'argent pour entreprendre de grands projets, hélas. (Il me semble que l'instrumentation réduite était d'ailleurs déjà due à des limitations budgétaires, et qu'au départ l'orchestre devait être bien plus fourni.)

Le disque a été assez mal reçu pour cette raison, je crois : peu chatoyant (et tout le monde a Christie dans les oreilles depuis toujours, pour certains leurs premières émotions de tragédie en musique…), vraiment austère dans les sonorités, jusque dans la prise de son sèche.

Moi aussi, je l'aime beaucoup, vraiment la tragédie qui coule sans fard, un véritable soin du texte et des climats, moins fondé sur la séduction musicale, davantage sur sa fusion avec la parole. Vraiment splendide – et en particulier la Sangaride fort peu commode de Tauran, en effet !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20277
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyMer 12 Juin 2019 - 10:48

Pour ceux qui veulent voir le Phaéton de Versailles :
https://www.france.tv/france-2/baroque-rocks/979387-phaeton-de-lully-a-l-opera-royal-du-chateau-de-versailles.html

Mathias Vidal Phaéton
Éva Zaïcik Lybie
Victoire Bunel Théone
Lisandro Abadie Saturne, Epaphus, Jupiter
Cyril Auvity Triton, le Soleil, la Déesse de la Terre
Léa Trommenschlager Climène
Viktor Shapovalov Protée, le Roi tributaire
Elizaveta Sveshnikova Astrée, une Heure du jour
Aleksandre Egorov Mérops
Alfiya Khamidullina une Heure du jour

musicAeterna
Le Poème Harmonique
Vincent Dumestre Direction

Enregistré à Versailles en juin 2018.
C'était magnifique!

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20277
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyMar 8 Oct 2019 - 11:32

Lully-autres opéras 71yr8%2BTssOL._SL300_

Opéra Royal du Château de Versailles
Enregistré en juin 2018

Mise en scène, Benjamin Lazar
Scénographie, Mathieu Lorry-Dupuy
Costumes, Alain Blanchot
Lumières, François Menou
Maquillage / Coiffure, Mathilde Benmoussa

Phaéton, Mathias Vidal
Lybie, Éva Zaïcik
Théone, Victoire Bunel
Saturne / Épaphus / Jupiter, Lisandro Abadie
Triton / le Soleil / la Déesse de la Terre, Cyril Auvity
Climène, Léa Trommenschlager
Protée / Le Roi Tributaire, Viktor Shapovalov
Astrée / une Heure du Jour, Elizaveta Sveshnikova
Mérops, Aleksandre Egorov
une Heure du Jour, Alfiya Khamdullina

MusicAeterna
Le Poème Harmonique
Vincent Dumestre, direction


Vu en salle à Versailles, et on retrouve vraiment toute la qualité des choix de Dumestre. Bon, bien sûr la prononciation restituée n'est pas forcément une bonne idée. Mais sinon, l'orchestre est vraiment superbe, plein de variété et de grain. Loin de Rousset qui est superbe mais un peu trop "rond", ici on a des instruments un rien verts, mais qui donnent vraiment de la couleur et de la vie à la musique. C'est splendide! On croirait entendre Christie jeune, mais avec plus d'engagement par moments!
Et puis la distribution est superbe... Les russes sont parfaits (diction très bonne!), et les francophones splendides. Abadie très noble dans ses rôles, les deux dames magnifiques de présence mais qui manquent un peu de différenciations. Auvity toujours aussi splendide dans ces trois rôles inchantables... et Vidal est assez idéal dans ce rôle de héros envieux et prétentieux!

Vraiment une superbe version, encore différente des versions Minkowski et Rousset!

Pour le DVD, je ne l'ai pas regardé, mais j'avais trouvé la mise en scène assez chouette malgré les critiques :
http://erikcarnets.fr/?p=1872

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyMar 8 Oct 2019 - 14:43

Oui, très belle distribution en effet. On y sent des voix plus moelleuses qu'autrefois, moins typées ; le Poème Harmonique également n'est plus celui très italo-archaïsant de Cadmus, mais ça reste très réussi (j'y étais aussi !).

En particulier Auvity en Soleil, pour la tension insoutenable et l'expression radieuse (même si l'instrument commence à vieillir) et Zaïcik en Lybie (pas très phonogénique sur cette captation, hélas).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20277
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyMar 8 Oct 2019 - 14:48

DavidLeMarrec a écrit:
Oui, très belle distribution en effet. On y sent des voix plus moelleuses qu'autrefois, moins typées ; le Poème Harmonique également n'est plus celui très italo-archaïsant de Cadmus, mais ça reste très réussi (j'y étais aussi !).

Oui, on a un orchestre moins archaïsant comme tu dis. Mais en même temps, c'est un mélange entre le Poème Harmonique et Musica Aeterna...
Mais le continuo est vraiment splendide!
Et pour les voix moelleuses, disons que Auvity et Vidal c'est quand même pas hyper moelleux. Les autres j'en conviens. Mais on ne perd pas en diction je trouve!

Citation :
En particulier Auvity en Soleil, pour la tension insoutenable et l'expression radieuse (même si l'instrument commence à vieillir) et Zaïcik en Lybie (pas très phonogénique sur cette captation, hélas).

Oh oui, Auvity est splendide...
Pour l'avoir entendu dans la chaconne d'Armide cet été, je ne peux que me résoudre à admettre aussi que l'instrument vieilli Sad ça reste miraculeux de phrasé et de texte, mais on sent moins l'aisance dans ces tessitures très hautes et la voix a perdu en projection aussi j'ai l'impression.

Mais bon, ça fait 3 enregistrements de Phaéton maintenant!! Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyMar 8 Oct 2019 - 15:07

Polyeucte a écrit:
Oui, on a un orchestre moins archaïsant comme tu dis. Mais en même temps, c'est un mélange entre le Poème Harmonique et Musica Aeterna...

Ah bon, ce n'étaient pas juste les chœurs qui étaient les Russes ?


Citation :
Et pour les voix moelleuses, disons que Auvity et Vidal c'est quand même pas hyper moelleux.

Oui, je pensais aux basses et surtout aux femmes, même si Bunel a remarquablement évolué d'ailleurs. Mais comme Zaïcik, ça passait très bien en salle, moins au disque où ça paraît plus terne.


Citation :
Pour l'avoir entendu dans la chaconne d'Armide cet été, je ne peux que me résoudre à admettre aussi que l'instrument vieilli Sad ça reste miraculeux de phrasé et de texte, mais on sent moins l'aisance dans ces tessitures très hautes et la voix a perdu en projection aussi j'ai l'impression.

Je crois qu'avec une émission aussi tendue (le larynx est haut !), le vieillissement produit immédiatement des effets très audibles. Il reste totalement capable de faire les notes et toujours incroyable musicalement et dramatiquement, mais il faut profiter de ces années, après il devra clairement amender son répertoire.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20277
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyMar 8 Oct 2019 - 15:20

DavidLeMarrec a écrit:
Polyeucte a écrit:
Oui, on a un orchestre moins archaïsant comme tu dis. Mais en même temps, c'est un mélange entre le Poème Harmonique et Musica Aeterna...

Ah bon, ce n'étaient pas juste les chœurs qui étaient les Russes ?

Non, je crois que dans le livret, ils indiquent les deux pour l'orchestre aussi... A vérifier.

Citation :
Citation :
Et pour les voix moelleuses, disons que Auvity et Vidal c'est quand même pas hyper moelleux.

Oui, je pensais aux basses et surtout aux femmes, même si Bunel a remarquablement évolué d'ailleurs. Mais comme Zaïcik, ça passait très bien en salle, moins au disque où ça paraît plus terne.

Ah c'est que Abadie c'est pas la fermeté de certains. Et les autres à mon avis viennent de Perm où a été créée la production.
Et pour des non spécialistes, c'est franchement superbement chanté pour les basses par exemple!

Citation :
Je crois qu'avec une émission aussi tendue (le larynx est haut !), le vieillissement produit immédiatement des effets très audibles. Il reste totalement capable de faire les notes et toujours incroyable musicalement et dramatiquement, mais il faut profiter de ces années, après il devra clairement amender son répertoire.

Déjà, il a une carrière super longue je trouve!
Après, peut-être qu'il n'était pas en forme chez Christie. Et puis c'était dehors. Mais c'était pas aussi renversant qu'avec Rousset il y a quelques années.

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 9096
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyDim 13 Oct 2019 - 19:08

Donc, à mon tour:

Lully-autres opéras Lully_12
Phaéton
Éva Zaïcik (Lybie), Mathias Vidal (Phaéton), Cyril Auvity (Triton, Le Soleil, La Déesse de la Terre), Lisandro Abadie (Saturne, Epaphus, Jupiter), Elizaveta Sveshnikova (Astrée, Première Heure du jour), Victoire Brunet (Théone), Léa Trommenschlager (Climène), Viktor Shapovalov (Protée, Un Roi tributaire), Aleksandr Egorov (Mérops), Alfiya Khamidullina (Seconde Heure du jour), Ksenia Kiryanova (Isis), Vincent Dumestre / Le Poème Harmonique et l’Orchestre musicÆterna, Chœur musicÆterna / Vitaly Polonsky
En public, Versailles, VI.2018
Château de Versailles


Comme toujours avec les nouveaux enregistrements de tragédies lyriques: c’est très bien, mais...

D’abord, je suis toujours aussi sceptique quant au français restitué: je trouve vraiment qu’en contexte de tragédie lyrique, ça parasite l’intelligibilité sans apporter grand chose au «grain de la langue» (ça ne marche pour moi que dans les chansons traditionnelles par le Poème Harmonique); et ce d’autant moins qu’en conditions de concert, la pratique de la chose est assez aléatoire (c’est assez sensible chez Vidal: souvent il attaque ses récitatifs en déclamation «moderne» puis passe en «restitué» - on sent le «Oups! Mais c’est vrai que je suis chez Dumestre & Lazar!») et d’un rendu assez différent selon les chanteurs (chez Vidal et Auvity, ça fait seulement archaïsant, alors que chez Victoire Brunel, ça sonne plutôt «accent de pays d’Oc.»)

S’agissant de l’orchestre: c’est apparemment le continuo, les violes de gambe et les vents du Poème Harmonique auxquels s’ajoutent les dessus, hautes-contres, tailles et basses de violon et le percussionniste de musicÆterna. En effet, ça sonne moins typé de timbre que le Poème Harmonique de Cadmos, mais les textures sont quand même assez jubilatoires: entre les théorbes du Poème Harmonique et les percussions de musicÆterna, il y a vraiment ici de quoi se faire plaisir. Par ailleurs, ce que fait Dumestre à la tête de son ensemble est formidable: c’est de bout en bout varié, animé, contrasté, souple, dansant! À côté, Rousset semble vraiment trop rond, hédoniste et  indolent, et Minkowski trop sec et carré...

Du côté des voix, prévisiblement, Vidal et Auvity se couvrent de gloire (d’autant plus prévisiblement qu’Auvity est déjà documenté dans les mêmes rôles par le disque Rousset.) Malheureusement, pour le reste de la distribution, on touche là à ce qui me pose souvent problème dans les enregistrements récents de tragédie lyrique: les basses et les voix de femmes sont beaucoup trop rondes et peu différenciées pour mes attentes dans ce répertoire.

À cet égard, j’ai été très déçu par la prestation d’Éva Zaïcik: comme la voix paraît opaque par rapport son disque de cantates françaises que j’avais adoré! Alors que j’attendais beaucoup des qualités de focalisation qu’elle y manifestait, de son timbre corsé, de son éloquence, là, je me suis surpris à la trouver peu distincte de Victoire Brunel dans leurs dialogues. Méforme? Captation désavantageuse? Contrainte liée à la scène ou au français restitué? Même si sa prestation reste tout à fait respectable, la comparaison avec Véronique Gens chez Minkowski est cruelle - et je dois dire que je préfère même Gaëlle Arquez chez Rousset. C’est un peu pareil, au demeurant pour Victoire Brunel et Léa Trommenschlager: je ne suis pas fou de leur façon de chanter ce répertoire, mais c’est malgré tout tout à fait honorable - simplement, la déception est moins forte qu’avec Éva Zaïcik parce que je n’en attendais pas autant d’elles. Quant à Abadie, bon, c’est un chanteur assez typique de ce que sont les actuels chouchous de Versailles (les Santon, Mechelen & Co), quoi...

Reste la question des chanteurs sibériens: ce à quoi ils parviennent en français est vraiment une très, très heureuse surprise, pour des non-spécialistes ils sont vraiment très doués et il est bon que cela se sache (ne serait-ce que pour en finir avec l’anonymat des dons de Perm); d’un autre côté, les postures vocales ne me semblent pas optimales dans ce répertoire: le duo entre Auvity-Triton et Shapovalov-Protée sonne quand même très étrangement dépareillé (surtout quand on a dans l’oreille la cohérence stylistique de Fouchécourt/Naouri ou d’Auvity/Arnould.) Même chose avec Elizaveta Sveshnikova: ce qu’elle fait force le respect, mais comme Virginie Pochon ou Isabelle Druet semblaient plus adéquates! Quant au Chœur musicÆterna, il est remarquable de souplesse et d’impact, et très intelligible, mais je préfère quand même le détail de Namur.

Donc, au total, un très bon enregistrement, avec de très gros points forts (l’orchestre et la direction de Dumestre, les deux rôles de haute-contre), mais pour le reste assez peu en sympathie avec mes attentes. Par ailleurs, il est probable que j’aurais moins eu tendance à pinailler s’il s’était agi d’une partition inédite, or là, on a quand même déjà deux très bonnes versions au disque (alors qu’il n’existe toujours pas d’Achille et Polyxène, et que des versions plus accomplies d’Isis, Psyché ou Thésée ne seraient pas de refus): dans la récente Hypermnestre par Vashegyi, le niveau de réussite globale et mes réserves personnelles étaient à peu près les mêmes que pour ce Phaéton, mais découvrir une tragédie inédite de Gervais rendait l’écoute autrement exaltante.

(Je n’ai pas encore regardé le DVD, cela dit: peut-être que la version scénique m’électrisera davantage que la seule bande-son.)

Par ailleurs, ce n’est pas franchement gagné pour Château de Versailles «marque de prestige»: boitier carton-plastique pas top, petite brochure d’accompagnement sans livret - par rapport aux objets que proposent, dans les mêmes tarifs, Singulares ou Aparté, ça fait vraiment cheap.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyLun 14 Oct 2019 - 9:34

Benedictus a écrit:
D’abord, je suis toujours aussi sceptique quant au français restitué: je trouve vraiment qu’en contexte de tragédie lyrique, ça parasite l’intelligibilité sans apporter grand chose au «grain de la langue» (ça ne marche pour moi que dans les chansons traditionnelles par le Poème Harmonique); et ce d’autant moins qu’en conditions de concert, la pratique de la chose est assez aléatoire (c’est assez sensible chez Vidal: souvent il attaque ses récitatifs en déclamation «moderne» puis passe en «restitué» - on sent le «Oups! Mais c’est vrai que je suis chez Dumestre & Lazar!») et d’un rendu assez différent selon les chanteurs (chez Vidal et Auvity, ça fait seulement archaïsant, alors que chez Victoire Brunel, ça sonne plutôt «accent de pays d’Oc.»)

Complètement d'accord avec ça. En réalité, ça fonctionne lorsque les chanteurs sont volontaires et rompus à l'exercice. Encore récemment, j'entendais un concert Guédron-Bataille-Ballard-Boësset avec une étudiante spécialiste, mais avec voix très en arrière et opaque… Elle a voulu bien faire et proposer la prononciation restituée. Résultat : on était 25 dans une cave, mais on ne comprenait à peu près rien du texte, sauf à se concentrer très fort. Et ça perd tellement de son immédiateté !
Quand c'est Mauillon, Lefilliâtre, Marzorati ou, dans d'autres contextes, Zaïcik, ça ne pose aucun problème.


Citation :
À côté, Rousset semble vraiment trop rond, hédoniste et  indolent, et Minkowski trop sec et carré...

J'avoue conserver une tendresse pour Minko malgré ce que tu dis (et qui est vrai). Les récitatifs au théorbe seul, et si bien déclamés, ça emporte forcément la palme pour moi.

Dans le contexte réaliste d'une grande salle comme à l'Opéra Royal, oui, il est difficile de faire mieux que ce que propose Dumestre !

Rousset avait été une déception, cette façon d'allentir chaque récitatif m'avait un peu frustré. Étonnant, car ce n'est pas du tout sa manière ces dernières années, et Bellérophon ou Amadis, avant et après, n'avaient pas du tout ce défaut.


Citation :
Du côté des voix, prévisiblement, Vidal et Auvity se couvrent de gloire

Je n'ai pas été très ému par Vidal, je dois dire : le centre de gravité est vraiment bas pour sa voix, et il a quand même gagné en largeur, donc ça sonne un peu massif (difficile de nuancer et colorer), même s'il reste un grand diseur. Il est toujours idéal dans la tragédie postgluckiste, clairement, mais me paraît moins idéalement calibré pour LULLY.


Citation :
À cet égard, j’ai été très déçu par la prestation d’Éva Zaïcik: comme la voix paraît opaque par rapport son disque de cantates françaises

Oui. Ce n'était pas comme ça dans la salle, où elle ressemblait à ce qu'elle fait d'habitude, ronde certes, mais très dite et charismatique. Je ne sais pas ce qui se passe dans le disque, mais ça paraît effectivement opaque et terne, ce qui n'était absolument pas le cas.

La matière de la voix de Bunel n'est pas fantastique, mais elle a vraiment une conscience de cette musique, et l'interprète a vraiment éclos (j'ai commencé à l'écouter alors qu'elle était en licence au CNSM). J'ai été très séduit par la manière – là encore, ça passe assez mal sur ce disque. (En revanche pas du tout aimé Trommenschlager.)

Abadie passe plutôt mieux au disque (effectivement, c'est assez dans l'école Mechelen-Dolié), plus de grain et de couleur. Par ailleurs, c'était tout de même fort honorable.


Citation :
dans la récente Hypermnestre par Vashegyi, le niveau de réussite globale et mes réserves personnelles étaient à peu près les mêmes que pour ce Phaéton, mais découvrir une tragédie inédite de Gervais rendait l’écoute autrement exaltante.

Et puis le souffle général, la poussée d'ensemble était plus patente (Dumestre ne vise pas forcément le théâtre, et la construction dramatique de Quinault n'est pas la même non plus).


Citation :
(Je n’ai pas encore regardé le DVD, cela dit: peut-être que la version scénique m’électrisera davantage que la seule bande-son.)

Je ne crois pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 9096
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptyLun 14 Oct 2019 - 18:39

DavidLeMarrec a écrit:
J'avoue conserver une tendresse pour Minko malgré ce que tu dis (et qui est vrai).
Ah, mais moi aussi! Si je ne devais garder qu'une seule des trois versions de Phaéton au disque, ce serait celle-là, et de loin (rien que pour la distribution vocale, déjà...)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptySam 2 Nov 2019 - 13:53

Il me semblait que Polyeucte avait annoncé l'Isis de Rousset.

Bon, c'est du délire pur, du niveau (même si la partition est un cran au-dessous) d'Alceste, les prouesses des Talens Lyriques dans LULLY ne cesse d'augmenter (quel contraste avec le terne Persée, ou même avec le Phaëton un peu lourd du début de la période Aparté…).

Et quelle distribution ! Hubeaux (qui vient de chanter une magnifique Suzuki de Madama Butterfly très audible dans Bastille !) se coule avec aisance dans la déclamation et le style, et Tauran, Auvity et Estèphe sont en feu (ils n'ont jamais aussi bien chanté que dans ce disque).

Voilà voilà. Surprised
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 9096
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptySam 2 Nov 2019 - 14:01

C'est sorti?

DavidLeMarrec a écrit:
Hubeaux (qui vient de chanter une magnifique Suzuki de Madama Butterfly très audible dans Bastille !) se coule avec aisance dans la déclamation et le style
Quelle étonnante carrière! Se lancer ainsi dans le chant baroque trente ans après avoir enregistré une intégrale de référence du piano de Fauré...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptySam 2 Nov 2019 - 14:11

L'œuvre s'en trouve réévaluée : palpitants jeux autour d'Argus au III, incroyable suite de chœurs-tubes au IV. J'y vois un peu le miroir de la désolation sophistiquée un peu intello au IV de Bellérophon (là aussi le sommet de la partition).

En tout cas pas du tout le ventre mou du corpus LULLYste qu'on croyait, j'attends donc avec impatience la réhabilitation de Thésée et Psyché II !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras EmptySam 2 Nov 2019 - 14:12

Benedictus a écrit:
C'est sorti?

Oui, jeudi, vendredi étant férié !


Citation :
Quelle étonnante carrière! Se lancer ainsi dans le chant baroque trente ans après avoir enregistré une intégrale de référence du piano de Fauré...

C'est pour bien souligner la pluralité de ses identités qu'iel a ajouté ce 'x' final.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




Lully-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Lully-autres opéras   Lully-autres opéras Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Lully-autres opéras
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: