Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Nino Rota

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
vaktus
Néophyte


Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 09/10/2012

MessageSujet: Nino Rota   Lun 5 Nov 2012 - 12:06

Bonjour à tous,

J'ouvre un post pour vous faire part de mon admiration pour la musique de Nino Rota (notamment celle qu'il a composée pour Fellini ou Visconti). Je trouve la "Valzer del commiato" dans Le Guépard absolument magnifique. J'ai vu aussi que Nino Rota avait composé quelques opéras que je n'ai malheureusement jamais eu l'occasion de voir.

N'hésitez pas à faire part de votre sentiment concernant sa musique (mais tout commentaire négatif recevra mon mépris éternel Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nino Rota   Lun 5 Nov 2012 - 12:40

Nino Rota c'est très bien, mais se pose le problème de savoir où en parler. Peut-être aurait-il été préférable d'utiliser la rubrique générale.
Dans l'ensemble, le sommet de sa musique est à mon avis ce qu'il a écrit pour les films de Fellini, Dolce Vita, 8&1/2, Armarcord en tête, et Prova d'orchestra la B.O. la plus méconnue et par force la plus proche du domaine classique.
Rota a bénéficié d'une solide éducation classique, c'est Toscanini qui l'avait recommandé à Rosario Scalero, où il eut pour condisciples Barber et Menotti


La musique symphonique de Rota ne m'a pas pour l'instant laissé de souvenir impérissable: ses deux premières symphonies parues il y a longtemps chez BIS sont agréables sans plus. Chandos a depuis fait un gros travail de publication (Symphonies, les deux concertos pour piano, les concertos pour violoncelle). Je recommanderais plutôt sa Symphonie sur une chanson d'amour.
Rota semble avoir été effectivement plus doué pour le spectacle et la scène: ce qu'on entend le plus fréquemment est son opéra sur Un chapeau de paille d'Italie.
Revenir en haut Aller en bas
JM
Mélomane averti


Nombre de messages : 475
Date d'inscription : 24/08/2005

MessageSujet: Re: Nino Rota   Lun 5 Nov 2012 - 14:29

Pour moi c'est Casanova son chef-d'oeuvre mais on peut aussi ajouter Roma, Juliette des Esprits ainsi que Satyricon qui est assez expérimental. J'aime bien en fait le Rota plus expérimental malheureusement c'est un terrain sur lequel il s'est assez peu aventuré. Intéressant aussi la suite qu'il a tiré de La Strada, musique assez belle qui évoque un peu Respighi. J'ai entendu son opéra La notte de un nevrastenico mais là aussi ça ne m'a pas laissé un souvenir impérissable. J'avais trouvé ça assez plaisant mais un peu classique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vaktus
Néophyte


Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 09/10/2012

MessageSujet: Mea culpa   Lun 5 Nov 2012 - 19:54

Je suis désolé si je n'ai pas ouvert le post dans la rubrique la plus adéquate, j'ai choisi celle qui me paraissait la plus "naturelle"concernant la musique de Rota.

Mea culpa ! (Où ai-je encore mis mon fouet d'ailleurs ? Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80672
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Nino Rota   Lun 5 Nov 2012 - 20:35

Mais ceci dit rien n'empêche d'ouvrir deux sujets, un ici et un en rubrique générale pour parler de ce qui n'est pas musique de film, c'est ce qu'on a fait pour Herrmann par exemple. (et peut-être John Williams aussi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Nino Rota   Ven 8 Fév 2013 - 5:29

Hummmm. Il est hasardeux de comparer un compositeur de musique non abstraite (c-à-d composant pour la scène, le ballet ou l'écran) avec un autre qui compose sans programme ou soutien visuel.

Dans le cas de Rota, il était autant à l'aise dans le médium cinématographique que le furent Tiomkin, Hermann, Arnold, Williams ou Korngold. Que ce soit dans les partitions comiques, historiques, romantiques, il n'a pas vraiment eu d'égal. Il est tout-à-fait vrai que sans lui les films de Fellini seraient singulièrement plus fades. La symbiose atteinte entre compositeur et metteur en scène a peu d'équivalent dans l'histoire: Herrmann et Hitchcock, Chaplin et...Chaplin, Rota et Fellini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82108
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Nino Rota   Ven 8 Fév 2013 - 22:27

Mais il a tout de même fait de la musique "pure", un joli quatuor notamment. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5021
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Nino Rota   Lun 11 Fév 2013 - 13:55

André a écrit:
Herrmann et Hitchcock, Chaplin et...Chaplin, Rota et Fellini.
Lynch et Badalamenti, Cronenberg et Shore, voire Burton / Elfman. Et les premiers Spielberg / Williams. (Et beaucoup d'autres.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
néthou
JazzAuNeth
avatar

Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Nino Rota   Ven 8 Mar 2013 - 13:13

DavidLeMarrec a écrit:
Mais il a tout de même fait de la musique "pure", un joli quatuor notamment. Smile
Moi j'ai ça, c'est très bien

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Nino Rota   Lun 11 Mar 2013 - 23:16

Recherchez sur Youtube la bande titre de El Negro Zumbon, un film de Lattuada (1951, connu également sous le titre 'Anna') avec Silvana Mangano. Nino Rota a composé une des meilleures mélodies 'latino' que j'aie entendues. Quel incroyable mėlodiste !

Tout le monde connaît ça. Tellement que plus personne ne se souvient que c'est de Rota Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lamy
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 27/07/2010

MessageSujet: Re: Nino Rota   Ven 5 Aoû 2016 - 21:54

néthou a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Mais il a tout de même fait de la musique "pure", un joli quatuor notamment. Smile
Moi j'ai ça, c'est très bien


Effectivement. J'ai découvert son Concerto Soirée et plus j'écoute le 1er mvt, surtout le tout début, plus je me dis que ça me rappelle quelque chose, sans que je puisse retrouver ni le morceau ni son auteur.

Quelqu'un pourra-t-il m'aider?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82108
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Nino Rota   Sam 6 Aoû 2016 - 14:53

Dans le Concerto Soirée, on entend qu'il a de toute évidence écouté très attentivement les concertos de Chopin. Le final du 2, par exemple, mais aussi les mouvements extrêmes du 1. Exactement les mêmes couleurs harmoniques, et une écriture pianistique très comparable. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
lamy
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 27/07/2010

MessageSujet: Re: Nino Rota   Dim 7 Aoû 2016 - 16:45

Merci pour cette réponse. Mais personnellement, j'allais vers quelque chose de plus moderne: Fauré, Mahler... mais je cherche encore Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82108
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Nino Rota   Dim 7 Aoû 2016 - 22:44

La cadence liminaire ? Je viens de réécouter le début dont tu parlais, c'est vraiment du simili-Chopin (très bien fait d'abord). Si c'est du Fauré ou du Debussy, c'est un inédit d'avant leurs vings ans… lorsqu'ils faisaient, en effet, du simili-Chopin.

Je ne dis pas qu'il ne puisse pas y avoir de parenté thématique avec quelqu'un d'autre, mais pour le style général, c'est frappant à mon sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
laresifamilasol
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 40
Age : 27
Localisation : Constantinople, ville volée
Date d'inscription : 12/08/2016

MessageSujet: Re: Nino Rota   Sam 13 Aoû 2016 - 0:12

Si peu de messages pour le compositeur de l'inoubliable thème d'Amarcord? Cette musique, c'est la musique personnifiée, c'est la simplicité de l'évidence, etc...... que dire de plus? Je vénère le maestro Fellini, mais le bonhomme disait ne pas aimer la musique (la musique au sens large, il n'aimait pas la musique, vous vous rendez compte! )

Chirac aussi dit ne pas gouter cet art.... bordel comment c'est possible..... merde les gars, ne pas aimer la musique! meme pas Mozart? merde quoi..... j'ai plus les mots. Parfois il me semble que les autres n'existent pas tant leurs paroles sont dépourvues de la plus élémentaire humanité.


bref, Nino Rota > tout le reste. Par contre la zik de 8 et demi est lamentablement pompée sur la Dolce Vita. En 3 ans, Rota n'a pas su changer de formule. Rota, c'est un peu Rossini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nino Rota   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nino Rota
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nino Rota
» Nino Machaidze
» Nino Ferrer
» "Le Sud" - Nino Ferrer
» Le Sud de Nino Ferrer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Autres musiques :: Musique de film-
Sauter vers: