Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Salieri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82425
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Salieri   Jeu 2 Juil 2009 - 0:39

Ce n'est pas ma faute en tout cas, crois-le bien ! Basketball

Mais la légende noire de Pouchkine (du médiocre jaloux) a la vie dure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Melkor
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Salieri   Mer 28 Juil 2010 - 15:45

Pour le moment j'ai écouté trois opéras de lui, la Grotta di Trofonio, les Danaïdes et Axur. J'ai été très agréablement surpris par ce compositeur et il est dommage que la version que j'ai d'Axur soit catastrophique d'un point de vue interprétation et enregistrement, car la musique est très sympa je trouve.

Sans ça je me suis procuré en CD Falstaff dirigé par JC Malgoire et je suis au taquet pour obtenir le dvd de Tarare dés que je le trouve à un prix intéressant bounce

Sur les Trois que j'ai écouté ma préférence va à la Grotta pour le moment. Salieri arrive parfois à égaler Mozart (hors ces grands opéras) je trouve et son style me plait bien. Je trouve injuste l'oubli dans lequel il est tombé.

Bon je sais que c'est mon premier post et que je ne me suis pas encore présenté sur le sujet approprié mais je le ferais en temps voulu Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29071
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Salieri   Mer 28 Juil 2010 - 15:48

Je me rapelle avoir vu sur Mezzo le Falstaff le Salieri, et c'était pas mal.
Maintenant ça existe en DVD ??

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82425
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Salieri   Mer 28 Juil 2010 - 16:10

Bienvenue Melkor ! Very Happy

Melkor a écrit:
Pour le moment j'ai écouté trois opéras de lui, la Grotta di Trofonio, les Danaïdes et Axur. J'ai été très agréablement surpris par ce compositeur et il est dommage que la version que j'ai d'Axur soit catastrophique d'un point de vue interprétation et enregistrement, car la musique est très sympa je trouve.
C'est la version italienne de Tarare (livret de Beaumarchais !), qui est absolument excellent. Le DVD Malgoire (je n'ai entendu que la bande son, je ne dirai rien de la mise en scène) est à découvrir d'urgence !

(Bien d'accord pour dire que la version Bongiovanni est exécrable.)

Citation :
Salieri arrive parfois à égaler Mozart (hors ces grands opéras) je trouve et son style me plait bien. Je trouve injuste l'oubli dans lequel il est tombé.
Il dépasse même souvent Gluck (Danaïdes) et Mozart (hors effectivement les Da Ponte et la Clemenza, évidemment).


Cololi a écrit:
Je me rapelle avoir vu sur Mezzo le Falstaff le Salieri, et c'était pas mal.
Maintenant ça existe en DVD ??
Je crois même qu'il en existe plusieurs ! En tout cas, oui, ça existe, et dans des distributions très correctes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Melkor
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Salieri   Mer 28 Juil 2010 - 18:02

DavidLeMarrec a écrit:
Bienvenue Melkor ! Very Happy

Merci! Very Happy




DavidLeMarrec a écrit:
Il dépasse même souvent Gluck (Danaïdes) et Mozart (hors effectivement les Da Ponte et la Clemenza, évidemment).

Pour Gluck, je n'ai écouté que des extraits D'Orfeo, je vais avoir du mal à comparer avec Salieri Very Happy. Un jour faudrait que j'écoute un ou deux opéras de Gluck histoire de me forger un avis sur lui, même si les avis que j'ai lu sur ce forum et sur le net sont pas trés encourageant Laughing .

Bon je vais pas trop parler de Gluck sans ça je vais me faire agresser par les administrateurs et modérateurs du forum pour HS Mr. Green

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82425
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Salieri   Mer 28 Sep 2011 - 14:03

Autour de Tarare :

DavidLeMarrec a écrit:
=> Salieri, Tarare, Malgoire (Pour la onzième fois en deux semaines. Surprised )

Livret de Beaumarchais, farci de rebondissements, et musique post-gluckiste mais infiniment plus personnelle et originale... ça va même plus loin que Méhul, en termes dramatiques, je n'arrive vraiment pas à le comparer à quoi que ce soit, même dans les autres Salieri...

La vidéo n'étant pas fort intéressante, je n'écoute que la bande son. Car pour une fois, c'est distribué commercialement. Wink

Cololi a écrit:
T'écoutes des trucs distribués normalement maintenant ? C'est nouveau ça Mr. Green
DavidLeMarrec a écrit:
Je l'ai découvert par une bande radio, avant même que je découvre le DVD (je crois que c'était déjà publié, mais je ne l'avais pas vu hehe ). Sinon j'aurais trouvé ça nul, bien sûr. Mr. Green

Salieri, tu es grand. cheers

Et puis pour les LULLYstes qui traînent, c'est peut-être le plus grand rôle de Crook. Cool
Polyeucte a écrit:
C'est mieux que Europa Riconosciuta? J'avais écouté quand ça avait été monté à la Scala... et pas trouvé ça palpitant (en même temps, je n'écoutais pas de baroque en ce temps là...)

Mais ce que tu dis m'intéresse en fait! Mr.Red


Merci pour la piste! Very Happy
Ca n'a absolument rien à voir avec l'Europa Riconosciuta, qui est du seria passionnant pour ses récitatifs (mais ça reste du récitatif de seria...).

C'est aussi très différent des Danaïdes, qui est du pur Gluck (mais en beaucoup plus ardent !).

Le texte de Tarare est plus ou moins comique, avec beaucoup de personnages de caractère, mais avec une intrigue de sérail terrible. Vraiment un objet hybride difficile à caractériser, sauf que c'est stupéfiant et électrisant. La plus grande oeuvre de Salieri avec ses Variations sur la Follia qu'on peut considérer comme la première oeuvre réellement orchestrée au sens moderne du terme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82425
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Salieri   Sam 23 Nov 2013 - 14:16

Dadamax a écrit:
Cololi a écrit:

ou Salieri avant Mozart ... non ça ils n'ont pas encore osé (il y a des limites).
On compare systématiquement Salieri à Mozart... Ayant écouté les concertos pour piano de Salieri, je les trouve très beaux, et comparerait cette musique plutôt à celles de ses élèves : Beethoven et Schubert...
Salieri a composé avant Beethoven et après Mozart, et c'était un musicien protéiforme : selon l'époque et les genres, tu vas entendre plutôt du Gluck (Les Danaïdes, Tarare), plutôt du seria de l'époque (plus proche de Cimarosa et Galuppi que de Mozart, il est vrai), plutôt du préromantisme comme dans les concertos pour piano, ou carrément des explorations inédites comme les Variations orchestrales sur la Follia, remarquablement neuves.

Il y a chez lui des compositions au kilomètre très faibles comme des coups de tonnerre (la Follia, en termes d'écart avec ce qui a été écrit précédemment, ça vaut bien le Sacre, même si ça paraît, vu de notre époque, infiniment moins spectaculaire !).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
gluckhand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: Salieri   Ven 10 Avr 2015 - 8:13

Suite au film Amadeus, écouté l'opéra de Salieri ,Axur roi d'Ormus, version Clémencic,belle oeuvre qui mériterait d'être plus connue, on ne peut pas dire que Salieri manquait de talent ou de génie, ce qui frappe le plus à l'écoute , ce sont les récitatifs qui sont assez enlevés,il est quand même super doué ce bougre de Salieri, il y a des duos superbes là-dedans et des ensembles magnifiques, pour une première écoute, je trouve cela assez formidable.Il y a certains airs qui sont aussi beaux que ceux de Mozart dans cet opéra. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gluckhand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: Salieri   Sam 11 Avr 2015 - 10:59

Je réécoute en boucle cet opéra Axur de Salieri, et vraiment beaucoup de beauté dans cette version très homogène et pour finir assez idéale.Des airs vraiment magnifiques on a même parfois l'impression d'être carrément dans du Mozart, vraiment une belle découverte pour aller plus loin avec ce compositeur. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82425
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Salieri   Sam 11 Avr 2015 - 12:10

C'est la version italienne de Tarare (sur un livret de Beaumarchais). Non seulement c'est très beau (et bien construit dramatiquement), mais ça va même beaucoup plus loin, avec un sens de la mélodie continue qu'on ne rencontrera plus guère avant Meyerbeer, Berlioz et Wagner !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19007
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Salieri   Lun 27 Avr 2015 - 15:56



Sortie annoncée à la FNAC le 19 mai 2015...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Salieri   Lun 27 Avr 2015 - 16:12

Polyeucte a écrit:


Sortie annoncée à la FNAC le 19 mai 2015...

Chouette !
Mais Judith Van Wanroij dans les habits de Caballe et Marshall ?
Je reconnais que j'ai entendu Damrau (la Damrau plus "haute", concentrée/corsée d'il y a une petite dizaine d'année) se frotter à "Par les larmes dont votre fille" avec un vrai bonheur (sonore, je veux dire) ; ce qui veut bien dire qu'il y a une voie/voix pour des organes plus légers. Je ne sais pas quel pouvait être exactement le format (indispensablement à rapporter aux salles du moment) de la Saint-Huberty (depuis des années, par exemple, pour moi la figure de Rosalie Levasseur se confond avec la Delunsch des Gluck de Minkowski) ?
Des Danaïdes, j'aime beaucoup la version de Hofstetter ; pour Marin-Degor qui a ce vrai port tragique qu'on connaît chez elle (et qu'elle modèle avec bonheur suivant les exigences des répertoires, cf. Massenet aussi bien que Poulenc) et ce "bon" français qui a plus que sa place, ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82425
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Salieri   Mar 28 Avr 2015 - 1:19

bAlexb a écrit:
Mais Judith Van Wanroij dans les habits de Caballe et Marshall ?

À supposer que ce soit un problème – et, pour t'avoir bien lu, je ne crois pas que c'en soit un pour toi –, ce contraste est plutôt souhaitable. Je ne dirai rien, par pure charité chrétienne, de l'Hypermnestre de Caballé ; mais même Marshall est tout de même méchamment vaporeuse dans un rôle qui appelle la fermeté de la déclamation. Ricciarelli en Iphigénie chez Piccinni, passe encore ; mais là, non, pas du tout.

De toute façon, cette version Rousset (vu la retransmission) est la seule au disque à rendre pleinement justice à l'œuvre : à part une version donnée à Schwetzingen (Spering ?), je ne l'ai jamais entendue correctement servie autre part. Le seul autre choix honnête, au disque, est Hofstetter, mais si le style est correct, la qualité du français et la médiocrité des timbres emporte l'enthousiasme avec un peu d'abstraction sur le chemin, tout de même… on peut attendre davantage d'une autre aussi majeure…


Citation :
Je ne sais pas quel pouvait être exactement le format (indispensablement à rapporter aux salles du moment) de la Saint-Huberty (depuis des années, par exemple, pour moi la figure de Rosalie Levasseur se confond avec la Delunsch des Gluck de Minkowski) ?

Considérant la difficulté qu'il y a déjà, à lire leur liste de rôles, à déterminer si l'on classerait Mary Garden et surtout Germaine Leblanc en soprano ou mezzo aujourd'hui, il est vraiment impossible, sans référence sonore, de caractériser précisément le volume ou la projection de ces voix…

Quoi qu'il en soit, large ou pas, le style réclame au moins une netteté de diction et une autorité déclamatoire – difficile de le trouver chez une plus petite voix que Wanroij, qui est clairement le format plancher, mais contrairement aux autres, et même si elle n'a pas vraiment l'ampleur dramatique, elle est capable de le chanter.


Citation :
Des Danaïdes, j'aime beaucoup la version de Hofstetter ; pour Marin-Degor qui a ce vrai port tragique qu'on connaît chez elle (et qu'elle modèle avec bonheur suivant les exigences des répertoires, cf. Massenet aussi bien que Poulenc) et ce "bon" français qui a plus que sa place, ici.

Je trouve justement que Marin-Degor, que j'aime beaucoup au demeurant, manque de précision déclamatoire ; la voix se projette avec ampleur, mais les mots n'ont pas la place fondamentale qu'ils devraient avoir ici. C'est une véritable école stylistique que peu de chanteurs maîtrisent, et encore moins ceux avec des instruments larges ; c'est pourquoi Wanroij, même si ce n'est pas son meilleur rôle (sa Thisbé et son Andromaque étaient de loin plus définitives, à mon sens), demeure un choix largement valable, surtout dans cet entourage assez enthousiasmant.
Et Rousset n'a rien de l'indolence qu'on a pu lui reprocher quelquefois (non sans fondement d'ailleurs).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Salieri   Mar 28 Avr 2015 - 9:16

DavidLeMarrec a écrit:
bAlexb a écrit:
Je ne sais pas quel pouvait être exactement le format (indispensablement à rapporter aux salles du moment) de la Saint-Huberty (depuis des années, par exemple, pour moi la figure de Rosalie Levasseur se confond avec la Delunsch des Gluck de Minkowski) ?

Considérant la difficulté qu'il y a déjà, à lire leur liste de rôles, à déterminer si l'on classerait Mary Garden et surtout Germaine Leblanc en soprano ou mezzo aujourd'hui, il est vraiment impossible, sans référence sonore, de caractériser précisément le volume ou la projection de ces voix…

Quoi qu'il en soit, large ou pas, le style réclame au moins une netteté de diction et une autorité déclamatoire – difficile de le trouver chez une plus petite voix que Wanroij, qui est clairement le format plancher, mais contrairement aux autres, et même si elle n'a pas vraiment l'ampleur dramatique, elle est capable de le chanter.

C'était une authentique question Rolling Eyes ; pas une manière d'invalider in petto Van Wanroij que je n'ai pas entendue en scène depuis très longtemps (une Drusilla, peut-être bien scratch ).
Sans que ce soit déterminant pour moi (ça, j'espère qu'on l'aura compris), j'ai souvent ce questionnement ; et peut-être plutôt, en fait, pour remettre de l'Histoire (n'ayons pas peur des mots) et de la perspective au milieu des toiles peintes et des trompes-l'oeil dressés par nos décorateurs intellectuels du moment. La taille des salles (je reviens toujours à mon exemple favori : l'opéra d'Avignon, tel qu'on le connaît aujourd'hui, qui a rouvert en 1847 avec Guillaume Tell de Rossini ; comme les écrits de Berlioz, d'ailleurs, qui tracent assez nettement les causes de l'enflure des voix dans le 1er XIXe siècle ; excellente exposition "Théâtre de cour" à Fontainebleau, il y a une poignée d'années avec un catalogue exemplaire) dès lors que je visite ou assiste à un spectacle dans un théâtre "historique" m'amène toujours à relativiser la convention actuelle de ces voix lourdes/épaisses et à mon goût parfois sous-articulées. Et puis, je suis un lecteur assidu des mémorialistes (Marmontel, Mme de Boigne qui esquisse quelques feuillets sur la Malibran, etc.) ; j'aime aussi (trop ?) le travail en archives.
Ce qui est, pour le coup, absolument le cas de Caballe dans Hypermnestre ; de Marshall aussi (l'articulation, s'entend plus que la chair du timbre qui a la juste palpitation, la petite "sécheresse", l'acidité idéalement dosée pour mon goût), dans une certaine mesure. Et là, le terme mesure est utilisé volontairement.
Quant à l'oeuvre, forcément comme tout le monde je me félicite de la parution, attendant personnellement beaucoup de l'animation et de la verdeur que peut instiller Rousset (oserais-je dire qu'avec Niquet j'aurais été comblé silent ?) !
(EDIT : ah ! évidemment si tu me parles de Garden/Leblanc ! Sais-tu que j'écoutais la première il y a encore quelques jours dans le formidable bouquet publié chez Malibran drunken ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82425
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Salieri   Mar 28 Avr 2015 - 9:31

bAlexb a écrit:
dès lors que je visite ou assiste à un spectacle dans un théâtre "historique" m'amène toujours à relativiser la convention actuelle de ces voix lourdes/épaisses et à mon goût parfois sous-articulées.

Cette convention se relativise d'autant plus aisément que ces voix à haute impédance qui sont à la mode sont beaucoup moins sonore que les émissions claires sur des instruments équivalents…
Mais effectivement, c'est un effet secondaire de l'obsession de vouloir du sombre et du format dramatique partout.

Conclusion, on entend quantité de Siegfried ultra-couverts et engorgés, qu'on n'entend pas même derrière un orchestre de taille Mozart !


Citation :
Ce qui est, pour le coup, absolument le cas de Caballe dans Hypermnestre ; de Marshall aussi (l'articulation, s'entend plus que la chair du timbre qui a la juste palpitation, la petite "sécheresse", l'acidité idéalement dosée pour mon goût), dans une certaine mesure.

La cas de quoi ? Je ne suis pas trop sûr de ce que tu veux dire. Caballé documente beaucoup plus l'absence d'intelligence avec cette musique pendant des décennies que l'histoire à proprement parler, non ?


Citation :
(EDIT : ah ! évidemment si tu me parles de Garden/Leblanc ! Sais-tu que j'écoutais la première il y a encore quelques jours dans le formidable bouquet publié chez Malibran drunken ?)

J'avais consacré quelques lignes (autour de Pelléas et un peu au delà au rapport entre ces deux voix, qui ont eu pas mal de conjonctions sans se ressembler du tout… ni à rien de nos voix actuelles.
http://carnetsol.fr/css/index.php?2014/08/16/2501-autour-de-pelleas-melisande-xx-les-vraies-voix-de-melisande

Je trouve ça très troublant sur les images qu'on peut se faire (même avec des témoignages sonores, comme dans leurs cas) d'une voix, et à quel point elle n'est jamais là où l'on croit si l'on se fie aux témoignages écrits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Salieri   Mar 28 Avr 2015 - 9:46

DavidLeMarrec a écrit:
La cas de quoi ?  Je ne suis pas trop sûr de ce que tu veux dire. Caballé documente beaucoup plus l'absence d'intelligence avec cette musique pendant des décennies que l'histoire à proprement parler, non ?

Du tropisme à l'enflure des instruments et de la désagrégation parallèle de l'articulation ; d'un certain sens de l'histoire de l'interprétation aussi (j'allais presque dire : de l'interprétation au sens propre, c'est à dire presque comme un kidnapping). Pardon pour le manque de clarté ; tu sais, il y a des chemins étranges et accidentés dans ma tête silent .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82425
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Salieri   Mar 28 Avr 2015 - 9:55

Ah, d'accord… je croyais que tu sous-entendais, au départ, que tu appréciais Caballé et Marshall (ce qui est déjà sensiblement moins honteux Mr. Green ). Enfin, ce n'est pas incompatible avec le commentaire du « dévoiement » qu'elles incarnent, remarque bien.

On devrait ouvrir un fil discographique, parce que nous sommes en train de surcharger ce pauvre fil de considérations glottologiques qui excèdent largement l'œuvre de Salieri…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Salieri   Mar 28 Avr 2015 - 9:58

DavidLeMarrec a écrit:
On devrait ouvrir un fil discographique, parce que nous sommes en train de surcharger ce pauvre fil de considérations glottologiques qui excèdent largement l'œuvre de Salieri…

Salieri n'en a pas (j'avoue que je ne vérifie jamais Embarassed ) ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82425
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Salieri   Mar 28 Avr 2015 - 10:00

Je ne crois pas, et vu l'abondance de versions, on pourrait en ouvrir un sur les Danaïdes (même si c'est pour dire qu'elles sont toutes mauvaises Mr. Green ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19007
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Salieri   Mer 29 Avr 2015 - 14:35

Polyeucte a écrit:


Sortie annoncée à la FNAC le 19 mai 2015...

Les Chantres du Centre de musique baroque de Versailles
(Olivier Schneebeli, direction)

Les Talens Lyriques
Christophe Rousset, direction

Judith van Wanroij : Hypermnestre
Philippe Talbot : Lyncée
Tassis Christoyannis : Danaüs
Katia Velletaz : Plancippe
Thomas Dolié : Pélagus / Officiers

Et au menu du livre :
Benoît Dratwicki, Intrigues et polémiques à l’Académie royale de musique
Marc-Henri Jordan, Les décors des ‘Danaïdes’ et le langage de l’architecture
Hivart, Lettres sur ‘Les Danaïdes’
L’opinion musicale du ‘Mercure de France’

bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Salieri   Mer 29 Avr 2015 - 14:40

C'est une bonne nouvelle ça Very Happy . Il est grand temps que Salieri soit mis à l'honneur au CD Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3082
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Salieri   Sam 15 Aoû 2015 - 17:11

Je regarde Tarare ... l'opéra est peut-être entré directement dans mon panthéon personnel (un peu comme que j'ai découvert Leonora de Paër). Je trouve vraiment que les expériences de mobilité déclamatoire dans le discours musical atteignent ici une forme d'apogée et je suis vraiment étonné, à la lecture du fil, d'apprendre qu'on peut s'ennuyer à une musique qui, manifestement (c'était le voeu de Salieri et Beaumarchais) ne "s'arrête" jamais. Et alors la musique pour les parties de ballet ... Mon Dieu !

Assez curieusement (mais, au fond, c'est épistomologiquement intéressant), la mise en scène décide d'en faire une oeuvre comique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82425
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Salieri   Dim 16 Aoû 2015 - 1:15

Oui, Tarare peut être considéré comme le premier opéra continu, il y a autant de matière dans les récitatifs que dans les airs, les frontières deviennent très mouvantes… c'est du Wagner dans un langage entre Mozart et Gossec (avec la veine mélodique de Grétry). I love you

Et comme tu le dis, inspiré de bout en bout. Un des plus beaux opéras de tous les temps… et en tout cas l'un des quatre ou cinq majeurs de la période, à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19007
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Salieri   Lun 11 Avr 2016 - 13:02

Prévu la saison prochaine à Vienne :


Les Horaces
Tragédie lyrique en trois actes et deux intermèdes (1786)
Musique d'Antonio Salieri
Livret de Nicolas-Francois Giullard, d'après Pierre Corneilles "Horace"

Version de concert

Production du Centre de Musique Baroque de Versailles et Les Talens Lyriques

Direction : Christophe Rousset

Camille : Judith van Wanroij
Curiace : Cyrille Dubois
Le jeune Horace : Julien Dran
Le vieil Horace : Jean-Sébastian Bou
Le grand-prêtre : Andrew Foster-Williams
L´oracle : Thomas Dolié

Les Talens Lyriques
Les Chantres du Centre de musique baroque de Versailles (Direction : Olivier Schneebeli)


On pourra sûrement espérer une représentation à Versailles... et même peut-être un disque un jour! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2636
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Salieri   Lun 11 Avr 2016 - 13:16

Polyeucte a écrit:
Prévu la saison prochaine à Vienne :


Les Horaces
Tragédie lyrique en trois actes et deux intermèdes (1786)
Musique d'Antonio Salieri
Livret de Nicolas-Francois Giullard, d'après Pierre Corneilles "Horace"

Version de concert

Production du Centre de Musique Baroque de Versailles et Les Talens Lyriques

Direction : Christophe Rousset

Camille : Judith van Wanroij
Curiace : Cyrille Dubois
Le jeune Horace : Julien Dran
Le vieil Horace : Jean-Sébastian Bou
Le grand-prêtre : Andrew Foster-Williams
L´oracle : Thomas Dolié

Les Talens Lyriques
Les Chantres du Centre de musique baroque de Versailles (Direction : Olivier Schneebeli)

On pourra sûrement espérer une représentation à Versailles... et même peut-être un disque un jour! Very Happy

Ca me semble inévitable vu ce que tu as écrit plus haut Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19007
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Salieri   Ven 2 Déc 2016 - 13:47

Alors que Les Danaïdes sont sortis en disque et que sont prévus Les Horaces, voici enfin le DVD de la fameuse ré-ouverture de La Scala en 2004 : Europa riconosciuta avec rien moins que Diana Damrau, Desirée Rancatore, Genia Kühmeier, Daniela Barcellona, Giuseppe Sabbatini et Riccardo Muti à la baguette...

Je suis très tenté maintenant que j'écoute du Salieri!

Sortie prévue chez Erato fin janvier 2017.

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19007
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Salieri   Dim 26 Fév 2017 - 0:13

DVD regardé...

Bon l'ouvrage a quelques moments un peu faibles mais globalement c'est un ouvrage intéressant, dominé par les rôles de soprano d'Europa et Semele (respectivement Damrau et Rancatore). les autres personnages sont beaucoup plus effacés. Musicalement intéressant par l'ouverture du schéma de l'opéra seria vers une forme plus libre.

Musicalement, Muti offre une belle tension je trouve... un peu large par moments, mais c'est tendu et vivant. Beau plateau de chanteurs avec Sabbatini impressionnant, Kühmeier un peu transparente, Barcellona comme toujours très incarnée et vocalement irréprochable... et puis Damrau et Rancatore! La première offre un chant sidérant de facilité dans le sur-aigu (contre sol tout de même!) mais reste trop placide pour moi... Rancatore se défonce par contre d'un bout à l'autre d'un rôle peut-être encore plus exposé (même si elle ne monte QUE jusqu'au contre-fa dièse... hehe). Le timbre est moins beau et le chant un peu moins propre mais beaucoup plus vivant dramatiquement!

Mise en scène à grand spectacle... costumes moches et direction d'acteurs assez inexistante par contre Confused

Mais enfin 12 ans après l'enregistrement le DVD sort! On peut donc encore rêver de certains titres jamais publié! Very Happy

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82425
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Salieri   Dim 26 Fév 2017 - 2:04

À mon avis, si ça a été publié, c'est que tous ces chanteurs sont devenus vraiment célèbres, et même, pour Damrau, une superstar. Et puis il y a l'argument symbolique et réouverture Scala, mais pourquoi attendre, en effet.

J'ai réécouté l'œuvre plusieurs fois depuis la retransmission : c'est du vrai seria, mais il se caractérise par des récitatifs remarquablement écrits, très éloquents, rien à voir avec ce qui était la norme. Les airs sont plus indifférents : ce n'est pas mauvais du tout, mais ça ne vaut pas particulièrement mieux que les Haydn ou que les petits Mozart – même si j'ai, je crois, un faible pour la veine Salieri.

Je ne trouve pas du tout Damrau placide pour ma part – mais j'ai surtout écouté la bande radio, visuellement c'est vrai que ça ne bouge pas beaucoup. D'accord sur le reste, tout le monde formidable, en particulier Sabbatini.

Même la direction de Muti, dans son genre tradi, fonctionne assez bien, comme son Iphigénie en Tauride…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82425
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Salieri   Dim 26 Fév 2017 - 2:06

À présent, il te reste à écouter le chef-d'œuvre des chefs-d'œuvre : Tarare.

Avec Crook et Rivenq, en plus. I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Salieri   

Revenir en haut Aller en bas
 
Salieri
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Antonio Salieri (1750-1825)
» [Versailles] Salieri - Les Danaïdes - Rousset (27 nov 2013)
» Antonio Salieri
» His character : Antonio Salieri
» Salieri

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: