Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

Mélomane averti


Nombre de messages : 139
Date d'inscription : 09/05/2009

MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Jeu 23 Juil 2009 - 17:03

-


Dernière édition par moly le Mar 23 Fév 2010 - 16:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82440
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Jeu 23 Juil 2009 - 18:16

Les extraits que j'ai entendus ont l'air assez géniaux. Ca ne m'étonne pas, dans le genre badin, il est absolument sans égal, je me souviens d'un Menuet de Boccherini (si, si !) qui m'avait coupé le souffle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
vinteix
Mélomane averti


Nombre de messages : 176
Age : 48
Localisation : Japon
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Dim 25 Avr 2010 - 13:21

Picrotal a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
C'est mou, c'est opaque, c'est très anonyme, très "international".

Franchement, Ravel est tellement payant, quel dommage de plonger dans cette grisaille. A choisir, prends plutôt Furtwängler, Karajan ou Bernstein : au moins c'est excitant !

Bernstein a dirigé du Ravel ??

Je n'ai pas vérifié si cela existe en CD (sans doute)... en tout cas, pour ceux qui le peuvent, un excellent DVD, édité par Dreamlife et The Leonard Bernstein Office - surtout que c'est généralement très jubilant de voir LEONARD BERNSTEIN diriger - reprend des concerts parisiens au Théâtre des Champs-Elysées avec l'ONF (1975) : "Alborada del gracioso", "Boléro", "Shéhérazade" (avec M.Horne), "Tzigane", le Concerto en sol joué au piano par Bernstein lui-même, avec son sens du jazz et une grande finesse, et une extraordinaire "Valse" survoltée : un régal !
Mais, pour l'instant en tout cas, au moins sur amazon, ce DVD est seulement disponible au Japon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Dim 30 Jan 2011 - 0:15

Je poursuis mon écoute du coffret Inbal (chez Brilliant) avec Ma mère l'oye, le Tombeau, la Barque, la Rapsodie espagnole...

C'est vrai que c'est un Ravel un peu froid, analytique, très peu sensuel.
Mais la lisibilité de l'orchestre est telle que ça reste un régal. (oui je sais je redis la même chose que pour Daphnis, mais vraiment, entendre les petits détails comme la frappe des touches du cor anglais dans Ma mère l'oye, ce genre de choses... j'adore, on a l'impression d'être vraiment tout près, et même à l'intérieur de l'orchestre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 29
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Mar 26 Juil 2011 - 14:07

J'ai essayé le Boléro Boulez/BPO chez DG.

Je suis assez surpris, moi qui m'attendais à du solide coté rythmique j'ai en fait trouvé ce point indice et peu apte à créer cette inéluctable montée (le final ressort bien calme).
En revanche la veine impressionniste est bien rendu avec un orchestre somptueux, des détails bien présent même si étonnamment pas si en avant (au profit de quelques un avec des effets acoustiques surprenants).

Boulez semble s'évertuer à effacer au maximum le coté bêtement répétitif de l’œuvre, en usant pour ce de tout les moyens possibles. Échapper au mécanisme trop systémique du rythme, varier inlassablement les effets acoustique ou les détails ne ressortant en avant qu'alternativement.

Reste pleins de bonnes choses, mais un arrière goût d’indécis, de décevant mis aux égards des attentes sur Boulez. Comme si finalement le discours ne menait pas à grand chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 26
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Mar 9 Aoû 2011 - 22:25

Avis aux Ravéliens du forum ! Very Happy

Je ne connais pas encore beaucoup ce compositeur et j'ai vraiment très envie d'aller explorer son oeuvre.
Je possède déjà une intégrale piano par Casadesus, que je trouve excellente, du moins pour les pièces que je connais mais j'aimerais m'en acheter une plus récente, je pense que Tharaud fera l'affaire au vu de vos commentaires.

Alors, j'ai déjà bien lorgné sur l'intégrale Abbado, mais il y en a une pour laquelle j'aimerais avoir vos impressions. Il s'agit du coffret de Tortelier. Je sais que Xavier le trouve génial chez Dutilleux, alors je me suis dit que ses Ravel doivent être superbes aussi. De plus, je n'ai aucun disque de Tortelier, ça pourrait être un bon moyen de le découvrir. Il s'agit de ce coffret :



S'agit-il vraiment d'une intégrale ? Que vaut ce coffret ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Mar 9 Aoû 2011 - 22:39

Oui c'est une vraie intégrale, tu as même des mélodies et le trio orchestré par Tortelier ( Shocked je me demande bien ce que ça vaut).

Enfin avant d'attaquer ça tu peux trouver pour le quart du prix les magnifiques Ravel de Martinon en 3 CD chez EMI. Par rapport à Tortelier il ne te manquera que tout ce qui est chanté (mais ça se trouve dans de grandes interprétations à moins cher aussi).
Revenir en haut Aller en bas
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 26
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Mar 9 Aoû 2011 - 22:43

D'accord, merci beaucoup Discobole Very Happy , je pense quand même acheter celle-ci, ça me paraît être de très haute volée. J'attends encore l'avis d'autres forumeurs et celui de Xavier. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Mar 9 Aoû 2011 - 22:44

Ah mais ça ne doit pas être mauvais du tout, sans doute pas la même référence que Dutilleux pour lequel Tortelier est sans véritable rival, mais je testerais bien un jour.

Nuance tout de même, ici il dirige l'orchestre d'Ulster, pas le BBC Philharmonic...
Revenir en haut Aller en bas
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 26
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Mar 9 Aoû 2011 - 22:47

Oui, je te dirai ce que j'en pense quand je serai plus familer avec le Ravel orchestral. Je découvre en ce moment la Rhapsodie Espagnole, vraiment une musique prodigieuse ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Mar 9 Aoû 2011 - 22:56

Très joli oui... Sinon dans les choses à connaître il y a aussi un magnifique CD de Martinon avec le CSO (celui-ci), justement avec la Rhapsodie espagnole ; et un fameux CD Monteux avec le LSO (celui-là, encore la RE). Et bien sûr le fameux Daphnis de Munch avec Boston. enfin ça ce sont les grands incontournables, tu connaîs peut-être déjà.
Revenir en haut Aller en bas
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 26
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Mar 9 Aoû 2011 - 23:02

discobole a écrit:
Très joli oui... Sinon dans les choses à connaître il y a aussi un magnifique CD de Martinon avec le CSO (celui-ci), justement avec la Rhapsodie espagnole ; et un fameux CD Monteux avec le LSO (celui-là, encore la RE). Et bien sûr le fameux Daphnis de Munch avec Boston. enfin ça ce sont les grands incontournables, tu connaîs peut-être déjà.

D'accord, merci pour ces conseils discographiques !
Oui, je connais déjà quelques extraits du disque de Martinon, c'est d'ailleurs par lui que j'en écoutais juste avant. J'irai jeter une oreille sur le disque de Monteux, c'est un chef que j'aime beaucoup en plus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Mar 9 Aoû 2011 - 23:05

Il y a sur ce disque Monteux le plus beau Ma Mère l'Oye je pense. J'aime tellement cette partition Sad
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Mer 10 Aoû 2011 - 0:33

Tortelier j'en avais écouté un disque il y a longtemps... je me souviens effectivement du Trio orchestré, très chouette, pour le reste je n'en ai pas grand souvenir... Mais c'est surement très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 26
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Mer 10 Aoû 2011 - 10:38

Xavier a écrit:
Tortelier j'en avais écouté un disque il y a longtemps... je me souviens effectivement du Trio orchestré, très chouette, pour le reste je n'en ai pas grand souvenir... Mais c'est surement très bien.

D'accord, merci à toi ! Je vais l'acheter ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélius
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Mer 10 Aoû 2011 - 11:38

discobole a écrit:
Il y a sur ce disque Monteux le plus beau Ma Mère l'Oye je pense. Sad

Oh que oui!
Une pure merveille!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Lun 15 Aoû 2011 - 23:10

discobole a écrit:
Il y a sur ce disque Monteux le plus beau Ma Mère l'Oye je pense. J'aime tellement cette partition Sad

Moi je reste pour le moment avec la version ...Martinon, avec Chicago. C'est de 64. J'ai tout de suite été séduit, il y a à mes oreilles une grande magie. Je sais aussi que c'est un enregistrement parfois critiqué (on le trouve trop littéral). Mais je n 'aime pas beaucoup que l'on rajoute des effets dans Ravel, il me semble que c'est souvent une musique tellement bien écrite qu'elle se suffi amplement à elle-même.

Jean Martinon/Chicago Symphony Orchestra 1964-1968
Ravel:
Rapsodie espagnoe
Ma Mère l'Oye (Mother Goose)
Alborada del gracioso
Daphnis suite 2
RCA 09026 63683 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélius
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Mar 16 Aoû 2011 - 7:41

Ce n'est pas la suite n°1 de Daphnis?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Mer 17 Aoû 2011 - 19:25

Non, la 2.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rilke
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 18/07/2011

MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Jeu 25 Aoû 2011 - 16:54

Juste pour suggérer aux raveliens de ce forum la très belle interprétation de Ma Mère l'Oye et de Alborada del Gracioso par Giulini avec le Los Angeles Philharmonic. Hélas, trois fois hélas, il ne s'agit que de la Suite de Ma Mère l'Oye : et pourtant, tout est au comble du raffinement et de l'élégance. Comme souvent avec Giulini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rilke
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 18/07/2011

MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Jeu 25 Aoû 2011 - 18:02

discobole a écrit:

Enfin avant d'attaquer ça tu peux trouver pour le quart du prix les magnifiques Ravel de Martinon en 3 CD chez EMI.

Ca vaut vraiment le coup les Ravel de Martinon. Ca me tente beaucoup.
Comment est la prise de son ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4036
Age : 23
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Jeu 25 Aoû 2011 - 18:13

J'avais écouté il y a quelques temps déjà la version de la Valse par Dudamel - pas la meilleure, manque de mystère, avec le recul - et j'ai pris la version de Boulez dirigeant le NYPO ; le remastering n'est pas toujours très net, mais l'interprétation est une vraie réussite - l'introduction mystérieuse, hésitante est merveilleusement bien rendue, et la valse progresse pleine de sous-entendus. Je ne peux plus m'en passer bounce !

EDIT : tiens, si je m'ennuie ce soir, serait-il utile de créer un fil consacré exclusivement à La Valse ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Jeu 25 Aoû 2011 - 18:25

Il y en a un mais en rubrique générale, où on évoque notamment les versions pour piano: http://classik.forumactif.com/t1177-la-valse-de-ravel

Après, si tu veux faire une comparaison poussée et détaillée, ça peut avoir son intérêt en discographie. Mais sinon ce sujet peut aussi faire l'affaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Jeu 25 Aoû 2011 - 20:47

Rilke a écrit:
discobole a écrit:

Enfin avant d'attaquer ça tu peux trouver pour le quart du prix les magnifiques Ravel de Martinon en 3 CD chez EMI.

Ca vaut vraiment le coup les Ravel de Martinon. Ca me tente beaucoup.
Comment est la prise de son ?

Ceux avec l'Orch de Paris? Parce que je ne connais que Chicago en fait (belle prise de son RCA).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Jeu 25 Aoû 2011 - 20:49

Pour EMI, je ne me souviens pas spécialement de la prise de son, ni en bien ni en mal, il me semble que c'est tout à fait correct.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Jeu 25 Aoû 2011 - 21:49

Oui, c'est tout à fait ça, du bon studio EMI France des années 70. Un peu de souffle encore, un peu de saturation dans les basses (mais rien à voir avec certains DG de la même époque !), mais aussi un grand naturel de la prise, avec un impact sonore très immédiat.
Revenir en haut Aller en bas
Rilke
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 18/07/2011

MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Jeu 25 Aoû 2011 - 22:54

discobole a écrit:
Oui, c'est tout à fait ça, du bon studio EMI France des années 70. Un peu de souffle encore, un peu de saturation dans les basses (mais rien à voir avec certains DG de la même époque !), mais aussi un grand naturel de la prise, avec un impact sonore très immédiat.

OK merci...En fait, j'avais été très déçu par le coffret Abbado chez DG. Prise de son lointaine, opaque, rédhibitoire dans la musique de Ravel je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Jeu 25 Aoû 2011 - 23:06

Ah non là c'est tout l'opposé, proche et détaillé. Peu flatteur d'ailleurs pour un orchestre, ce qui rend d'autant plus appréciable la qualité de l'orchestre de Paris à cette époque. C'est par exemple un des seuls Boléro que je prends un vrai plaisir à écouter (bon, pas très souvent quand même).
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Sam 3 Sep 2011 - 23:41

Rapsodie espagnole par Reiner: mini-problèmes de mise en place dans le prélude, mais sinon, c'est magique, et la prise de son n'y est pas pour rien. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chilpericlepieux
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 49
Localisation : Paris
Date d'inscription : 22/12/2011

MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Mer 18 Jan 2012 - 13:14

Je me permets de vous faire part de ma version préférée, ou plutôt de mon intégrale préférée des oeuvres orchestrales de Ravel :
Celle de Jean Martinon datant de 1974-75 avec l'orchestre de Paris.
Cette intégrale à été enregistrée par Jean Martinon, chef à l'élégance raffinée typiquement française, compositeur lui-même, ambassadeur de notre musique nationale après guerre.
Martinon a bénéficié ici d'une prise de son comme on n'en fait plus, superbe, d'une limpidité étonnante, précise, saisissant les nuances les plus infimes de l'orchestre.
L'orchestre de Paris fait montre d'un brio et d'une osmose avec son chef totalement évidente.
Le Boléro archi connu débute ce coffret de trois CD au livret malheureusement très mince.
L'ouverture de féérie est une jouissive page orchestrale brillante et malicieuse qui fait rutiller l'orchestre et émerveille nos oreilles; ce morceau aux charmes orientaux plonge son inspiration dans Rimsky Korsakov que Ravel adorait.
La rhapsodie espagnole dévoile ses pages ibériques d'une Espagne immobile, figée dans un passé et une chaleur écrasante, arborant ses rythmes inquiétants et cruels, la Malaguena déroule son chemin au son des cordes et des flûtes ennivrantes d'une direction implacable qui fait surgir brusquement les percussions de l'Espagne andalouse.
La fameuse valse de 1920 dépeint une Vienne d'abord impériale, avec des réminiscence d'une soirée chamarée d'un palais Habsbourg, et dégénère petit à petit vers d'inquiétants tourbillons de plus en plus noirs et fous, parabole hallucinée de la chute du viel Empire dans le chaos de la guerre. Martinon rend ici particulièrement bien cette transition qui sombre dans la folie euphorique.
La barque sur l'Océan est une véritable féérie debussyste qui nous laisse songer à un coucher de soleil sur la mer sorti tout droit d'un tableau de Monnet; Martinon et l'rchestre de Paris donnent des merveilles de grâce et en fermant les yeux la magie du clapotis des vagues vous atteint et votre fauteuil se met à vaciller au rythme des flots.
Le menuet antique est un hommage de Ravel à la tradition française des musiciens de l'Ancien régime qui magnifièrent les menuets, forlanes, courrantes, chaconnes et autres.
Cette tradition et cet amour de la danse et du rythme, Ravel, au contact des russes et de leurs ballets au début du XXème siècle va la sublimer dans son Daphnis et Chloé qui atteint ici des sommets; Seuls Monteux ou Munch ont pu fait aussi bien.
La danse encore dans le Tombeau de Couperin, en quatre parties, dédié à un ami mort au combat, dominé par le hautbois solo qui rapelle douloureusement le souvenir de l'être cher. Ces danses qui se succèdent sont aussi pour Ravel l'affirmation de la survie de l'esprit français à l'holocauste de la première guerre mondiale.
La pavane pour une infante défunte replonge dans cette Espagne envoûtante au travers d'un poignant tombeau ultra célèbre qui n'en finit pas de nous émouvoir. La mère de Ravel étant basque et Ravel ayant toujours affirmé avec fierté ces origines, on comprend mieux l'incroyable talent à dépeindre cette Espagne envoûtante qui est un peu de fil rouge de l'intégrale et qui étincèle de ses rythmes impétueux rythmés par les castagnettes.
Enfin les valses nobles et sentimentales, tournent le dos à l'impressionnisme et dérivent dans des brumes nostalgiques plutôt germanisantes.
Ces trois disques sont de véritables bijoux, une oeuvre de salut public, un hommage à la musique française, à un génie, Ravel, à une chef d'orchestre de grande classe, Martinon, enfin à la beauté en générale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: ravel   Jeu 17 Mai 2012 - 7:14

Valses nobles et sentimentales/Paray

Sans surprise pour du Paray, c'est très vif, tranchant comme de l'acier et très clair, on entend bien tous les timbres, ce qui est très appréciable.
Par contre pour la sensualité, il faudra repasser... pas vraiment le temps de goûter l'harmonie ravélienne ici!

Disque Mercury assez difficile à trouver à présent je crois, mais si vous tombez dessus, c'est à écouter, ça décoiffe! (couplé avec la 2è suite de Daphnis, le Boléro + Nocturnes et Petite suite de Debussy)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben.
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1863
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Jeu 17 Mai 2012 - 11:02

Xavier a écrit:
Valses nobles et sentimentales/Paray

Sans surprise pour du Paray, c'est très vif, tranchant comme de l'acier et très clair, on entend bien tous les timbres, ce qui est très appréciable.
Par contre pour la sensualité, il faudra repasser... pas vraiment le temps de goûter l'harmonie ravélienne ici!

Disque Mercury assez difficile à trouver à présent je crois, mais si vous tombez dessus, c'est à écouter, ça décoiffe! (couplé avec la 2è suite de Daphnis, le Boléro + Nocturnes et Petite suite de Debussy)

C'est avec Détroit c'est ça?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Jeu 17 Mai 2012 - 11:20

Oui. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Sam 8 Déc 2012 - 19:57

Autrement, qui peut me parler du difficilement trouvable "Barque sur l'océan" ? Et une version en particulier ? (message tronqué de mon intervention sur Daphnis et Cloé)
(Difficilement trouvable en médiathèque et d'occaz..)
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Sam 8 Déc 2012 - 20:05

Il y a au moins Dutoit, Abbado, Martinon, Boulez... (peut-être même deux versions de Boulez, à vérifier)
Honnêtement, je ne connais pas de mauvaise version, mais je ne sais pas si j'ai vraiment une préférence pour l'une ou l'autre.
Abbado et Boulez DG, en tout cas, deux valeurs sûres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Sam 8 Déc 2012 - 20:24

Xavier a écrit:
Il y a au moins Dutoit, Abbado, Martinon, Boulez... (peut-être même deux versions de Boulez, à vérifier)
Honnêtement, je ne connais pas de mauvaise version, mais je ne sais pas si j'ai vraiment une préférence pour l'une ou l'autre.
Abbado et Boulez DG, en tout cas, deux valeurs sûres.
Merki,
c'est noté en mon petit carnet où beaucoup s'ajoutent et peu se rayent (quand je trouve.)
Mon autre question était : "parlez-m'en...... de quelle veine est-ce ?
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Sam 8 Déc 2012 - 21:22

C'est l'orchestration d'une pièce pour piano tirée du recueil des Miroirs, qui est d'une veine disons plus impressionniste que le Ravel habituel. (grands arpèges, belles harmonies qui évoluent assez lentement...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Sam 8 Déc 2012 - 21:33

Merci, ça m'interesse... je note, je cherche, et si je ne trouve pas , et bien on verra.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Dim 8 Sep 2013 - 2:23

André a écrit:
Ravel: Ma Mère l'Oye, La Valse, Menuet antique, Bolero, Rapsodie espagnole. NYPO, Cleveland Orchestra (dans la Rapsodie). Pierre Boulez, Sony. Des interprétations de référence, qui illuminent les partitions de l'intérieur. Du Ravel dégraissé, stylisé, exécuté à la per-fec-ti-on. Aucune trace d'impressionnisme dans ces lectures lumineuses.
Il faudrait que je réessaie... mais je n'ai vraiment pas un bon souvenir des premiers Ravel de Boulez chez Sony.
Pourquoi dégraisser ce qui est déjà parfaitement équilibré?
Tu verrais qui comme chefs qui engraissent Ravel?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Dim 8 Sep 2013 - 14:06

Du Ravel engraissé? Maazel, Bernstein, Karajan et même Giulini, Munch et Dutoit. Par "gras" j'entends des textures pleines, avec un vibrato bien présent chez les cordes et des textures fondues dans les vents. Peu importe que ce soit joué rapidement (Munch), ou lentement (Giulini). Quand la densité du son empêche l'oreille de pénétrer à l'intérieur de l'orchestre je trouve ça 'gras'

Ce n'est pas rédhibitoire (j'adore le disque qui contient Ma Mère l'Oye avec le Concertgebouw sous Giulini, ainsi que La Valse sous Munch). C'est simplement qu'à ce régime on en vient à oublier la 'chasteté' de la musique de Ravel. Il a été le meilleur orchestrateur du vingtième siècle et le dosage de chaque couleur est tellement parfait! Il faut un son d'orchestre 'droit', lumineux, sans halo et surtout parfaitement différencié dans les sections, et jusqu'aux pupitres individuels.

Un phénomène: le Bolero de Pedro Freitas Branco (18:36 affraid). Il fallait le faire. Totalement hypnotique. Outragous comme disent les Anglais. J'adore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Mer 15 Jan 2014 - 10:24

Le second volume de l'oeuvre pour orchestre capté à Lyon et réunissant l'Orchestre national sous la baguette de son chef, Leonard Slatkin, est paru chez Naxos : http://www.amazon.fr/Oeuvres-orchestrales-2-Maurice-Ravel/dp/B00FJIO2UC/ref=sr_1_1?s=music&ie=UTF8&qid=1389777574&sr=1-1&keywords=ravel+slatkin .
J'ai entendu, en décembre, La Valse par les mêmes, en concert : une scansion puissante des graves, cette sensation d'envahissement progressif et, en même temps, d'affaissement dans la jubilation, de dégoût dans le brillant je dirais (quelque chose de méphitique dans le rythme lancinant). Tout ça (dont la palette dynamique) m'a paru très tenu/réussi. A confirmer au disque !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Dim 9 Fév 2014 - 0:03

A_rmand a écrit:
Ravel : Daphnis et Chloé ( version pour 2 pianos )

Yukie Nagai/Dag Achatz

Et alors ,
Il est comment ce disque ?
Cela m'a bien démangé de l'acheter ...

Y compris et surtout pour Ma mère L'Oye et la Rapsodie dont mon exemplaire est rayé.
Revenir en haut Aller en bas
Nestor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 05/10/2012

MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Dim 9 Fév 2014 - 0:19

Ben moi j'aime bien ! Il y a pas mal de moments assez saisissants où on est obligé de tendre l'oreille car on confond avec un orchestre d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Dim 9 Fév 2014 - 0:39

Des pupitres en coulisse ?  scratch
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Jeu 8 Mai 2014 - 22:16

Ravel : Œuvres orchestrales.


Jean Martinon / Orchestre de Paris, 1974/75

1975...moi, j'aurais dit plus...
Je lis que l'ensemble des morceaux a été remastérisé en 1998 ,ce qui pour des enregistrements des années 70 me parait superflu.
C'est raté.
A moins qu'on soit parti de très bas.
Et on n'arrive pas très haut.
Une impression surette et réverbérée, étouffée dans les graves et sifflante dans les aigus, tout est lointain sans être profond.
Si c'était un vinyle, il y a beau temps que je me serais levé pour dépoussiérer le saphir.
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23176
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Jeu 8 Mai 2014 - 22:24

 Smile Je possède les mêmes enregistrements, dans une autre réédition (un double-album) qui ne présente pas les défauts que tu cites.

La bande passante est cohérente, l'image consistante, stable et bien définie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4237
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Lun 18 Aoû 2014 - 1:27

André a écrit:

Un phénomène: le Bolero de Pedro Freitas Branco (18:36 affraid). Il fallait le faire. Totalement hypnotique. Outragous comme disent les Anglais. J'adore.

En effet: je viens de recevoir ceci:



qui contient (en plus d’une version de l’Amour sorcier de Falla qui m’a emballé - c’est au départ pour elle que j’avais commandé le disque; j'en parlerai sans doute dans le fil approprié) tous les enregistrements ravéliens de Pedro de Freitas Branco. C’est assez renversant, en fait (il faut vraiment se précipiter - d’autant que c’est le genre de choses du fond EMI que Warner ne va pas forcément rééditer).

Le chef portugais Pedro de Freitas Branco (1896-1963), frère du compositeur Luis de Freitas Branco et proche de Ravel, a peu enregistré (à ma connaissance, la totalité de son legs de studio tient dans ce double CD), a gravé son anthologie orchestrale en une journée (le 28 avril 1953) avec l’Orchestre du Théâtre des Champs-Elysées.

Rien que cela est en soi est assez étonnant, tant il y a de différences de typage sonore entre les différentes œuvres; avec cela dit, quelques constantes: une prise de son mono très lisible et un peu sèche qui différencie bien les pupitres; des timbres très typiques des orchestres français d’avant les années 70 (ils font un peu penser à ceux de la Société des Concerts de l’intégrale Cluytens, que j’aime bien justement pour cela); une direction plutôt précise et «sèche» (dans le sens: sans alanguissements du phrasé, ni volonté de «gonfler» le son), mais très souple dans la conduite du rythme et avec une espèce de sensualité dans la façon de phraser et de mettre en valeur les timbres.

L’Alborada del gracioso frappe par la diversité des coloris, et surtout des atmosphères: de Freitas Branco a une façon très particulière de donner un relief et une densité aux épisodes piano, comme des sortes de nocturnes miniatures, tout près du silence, et de faire claquer de façon un peu sèche  et presque désinvolte les grands tutti aux couleurs franches. (Je serais tenté de dire que cette version serait un peu à la version orchestrale de l’œuvre ce que l’enregistrement de Lipatti serait à sa version pianistique.)

A l’inverse, dans La Valse, il parvient à rendre opaques les timbres de l’orchestre sans nuire à la lisibilté de la texture d’ensemble; et puis il y a là tout un art des accentuations, du dosage infinitésimal du rubato, des gradations dynamiques qui rend bien toute l’ambiguïté, le trouble de l’œuvre - avec aussi une grande économie de moyens (la chute brusque, mate, des dernières mesures est une merveille de laconisme).

La Pavane pour une infante défunte y est prise à un tempo inhabituellement rapide, les timbres (des cordes en particulier) y ont, à l’inverse de ce qui se passe dans La Valse, quelque chose de très lumineux, le solo de cor y est délectable (exemple parfait de ces sonorités de vents «à la française» dont je parlais): une version atypique, hédoniste et heureuse, à mille lieue du style compassé ou distant qu’on y entend le plus souvent.

Dans les Valses nobles et sentimentales, les cordes perdent leurs rondeurs de la Pavane, pour retrouver à plein ce son pincé, acide et sec (lui aussi très français) qui correspond idéalement à l’interprétation du chef: rapide là aussi mais sèche, nerveuse, tendue - et même abrupte dans les transitions, les sautes rythmiques. Une version où la seule séduction vient des interventions des bois.

Et puis, en effet ce Boléro - le plus lent de la discographie: 18:36 contre 18:11 pour Celibidache! Mais le plus surprenant, c’est que là où la lenteur chez Celibidache aboutit à une espèce de «pétrification» de l’œuvre (qu’on peut trouver fascinante, au demeurant), on ressent au contraire chez Freitas Branco comme un surcroît d’acuité dans le sens de la relance rythmique; comme l’a dit André: hypnotique. Et ce tempo, lent mais toujours soutenu, sollicite le détail timbrique des vents à un degré inouï tension (je crois en particulier n’avoir jamais entendu sonner comme ça les anches) - tension qui culmine dans les dernières sections, avec des cuivres totalement à l’arrache.

(On trouvera d’ailleurs ici, dans une interview du neveu de Freitas Branco (au dernier paragraphe), une anecdote assez éclairante...)

Bref, ces Ravel me semblent objectivement constituer un jalon majeur de l’interprétation ravélienne; subjectivement, j’admets qu’elles sont sans doute trop fortement typées pour faire consensus, mais elles sont devenues (en deux jours de réécoute intensive) mon interprétation de chevet, ma «référence intime».

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23176
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Lun 18 Aoû 2014 - 1:47

Smile Garde le précieusement, -les exemplaires de la série Rarissimes se trouvaient pour dix euros à parution, et s'arrachent désormais à prix d'or, notamment ce genre d'interprétations qu'on ne verra pas de sitôt rééditées en CD.
 
Effectivement, ces enregistrements témoignent d'une saveur rare, à condition d'aimer la sonorité franchouillarde des orchestres français de l'époque.
 
Si je puis me permettre de nuancer ce que tu as écrit, l'intégralité du legs de Freitas Branco ne se trouve pas dans ce double-album, puisqu'outre Ducretet-Thomson, ce chef a aussi été publié chez Erato, notamment ce programme Falla :
 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Lun 18 Aoû 2014 - 8:34

Mélomaniac a écrit:
Smile Garde le précieusement, -les exemplaires de la série Rarissimes se trouvaient pour dix euros à parution, et s'arrachent désormais à prix d'or

Tzipine drunken !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23176
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   Jeu 31 Mar 2016 - 23:34


Smile A paraître chez DG, l'intégrale d'orchestre (dont Daphnis et Chloé) par Lionel Bringuier à Zürich :

http://www.amazon.fr/Ravel-Complete-Orchestral-Lionel-Bringuier/dp/B01A72FW94

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)
» Ravel - Oeuvres orchestrales
» Berg - Oeuvres orchestrales
» Krzysztof Penderecki - Oeuvres orchestrales
» Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: