Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14250
Age : 55
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Lun 7 Jan 2013 - 22:04

le 36

Spoiler:
 

Le 40

Spoiler:
 

Le 43

Spoiler:
 

Le 49

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21665
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Lun 7 Jan 2013 - 22:42

Percy Bysshe a écrit:
Eh bien, ça avance drôlement vite tout ça. Very Happy

Le 49:

Spoiler:
 

Le 50:

Spoiler:
 

Bon je m'empresse de citer pour que ton post ne puisse pas échapper à la postérité. Je suis sûr que tu as déjà honte pour ta réponse au 50. On te prêtera son enregistrement des Etudes... Mr. Green

En revanche, on ne peut cavalièrement réfuter que tu as peut-être bien trouvé le 49. C'est ma faute, je donne trop d'indices. On va rectifier cette indulgence... tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21665
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Lun 7 Jan 2013 - 22:53

@Mariefran pour le 36, 40, 43 et 49 :


36 : non

40 : oui

43 : non

49 : oui
coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21665
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Mar 8 Jan 2013 - 0:15

Bien, un membre m'a envoyé par message privé une série de cinq items pour que je les publie. Dont acte. En cas de contestation sur la pertinence des énoncés, je ferai suivre vos réclamations. Mais rassurez-vous il m'a l'air d'un sacré expert (hein Alain ?) Wink et très spirituel en plus : vous en jugerez en constatant les réponses.

Les voici, et pour l'honnêteté du jeu, je les signale par un petit astérisque pour rappeler que je n'en suis pas l'auteur.

Et j'en ajoute ensuite deux de mon cru.

51*. Élève d'un des professeurs les plus connus de mon pays natal, je me spécialise rapidement dans le répertoire contemporain le plus avant-gardiste, ainsi que dans la musique de chambre. L'extension de mon répertoire m'amène à adopter des instruments aux sonorités que j'estime plus adaptées aux œuvres que j'interprète. À plus de soixante ans, j'aborde au disque les trois dernières sonates de Beethoven.

52*. Professeur à vingt ans dans l'une des institutions les plus prestigieuses de la planète, mes prestations comme concertiste et chambriste éclipsent mes compositions. Dédicataire de l'un des concertos les plus joués par mes contemporains, l'un de mes plus éminents élèves remporte le même concours que moi à près de trente ans d'intervalle.

53*. Pédagogue parmi les plus influents de mon temps, musicien polyvalent, je m'essaie sporadiquement au pianoforte pour enregistrer Mozart, mais je préfère ne pas renouveler l'expérience. À ma disparition, je fais détruire l'ensemble de mes partitions afin qu'on ne puisse s'inspirer de mes doigtés.

54*. Mes prestations en concert et ma technique réputée infaillible font ma réputation, et passionnent très vite un solide milieu d'admirateurs. Mon pays m'offre les plus hautes récompenses, puis à la suite de bouleversements politiques j'enseigne à l'étranger. Interprète que l'on compte parmi les plus incontournables, notamment dans les œuvres de Schumann, je me consacre aussi passionnément à la musique de chambre avec un cercle de fidèles partenaires et amis.

55*. Artiste complet, je suis aussi connu et réputé comme professeur que comme concertiste. Ami de quelques-uns des plus grands compositeurs de mon époque, je nourris aussi des ambitions de compositeur mais n'achèverai qu'une sonate. Je me refuse à jouer certaines œuvres de Beethoven en concert, estimant ne pas les maîtriser suffisamment.

56. Raflant moisson de récompenses, ses études musicales manifestent la précocité, l'excellence et la polyvalence de ses dons. Le Clavier bien Tempéré entre très vite à son répertoire, ainsi que la lignée austro-allemande : Mozart, Beethoven, Schumann. Mais aussi Bartok.
Son patronyme semblait prédestiné à servir un compositeur français auquel on l'attacha dès ses dix-neuf ans et qui représente l'essence de sa discographie.

57. Débute en public avant l'âge de dix ans. Ne composa pour le clavier rien d'autre que des mélodies et quelques pages de musique de chambre. Adoptera un pseudonyme et trois autres nationalités que celle de son pays natal. Fit découvrir une oeuvre de Samuel Barber, dans le pays duquel il s'éteignit. Mais sa richissime discographie, principalement engrangée chez HMV et Columbia, témoigne surtout du répertoire austro-allemand (Haydn, Beethoven, Schumann, Brahms...) Parmi ses nombreuses gravures mozartiennes, on le trouve à Vienne dans le Concerto n°20, la seule fois qu'il enregistra en soliste avec cet orchestre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14250
Age : 55
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Mer 9 Jan 2013 - 15:43

Le 2

Spoiler:
 

Le 30

Spoiler:
 

Le 36

Spoiler:
 

Les autres, franchement, les énigmes sont trop vagues…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21665
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Mer 9 Jan 2013 - 15:51

On soupçonnerait MarieFran de connaître ces trois réponses depuis le début du jeu et d'avoir laissé durer le suspense pour ne pas passer pour une incurable pianopathe What the fuck ?!?

Bon, après avoir cité Michelangeli, je t'avais dit en MP que le 30 était un vraiment grand, j'espère que tu ne va pas contester...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14250
Age : 55
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Mer 9 Jan 2013 - 16:08

Le 57

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21665
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Mer 9 Jan 2013 - 18:04

Récapitulatif des réponses déjà trouvées pour les items 1 à 48

(Je n'ai repris dans la liste ci-dessous que les pianistes démasqués depuis le dernier récapitulatif, ainsi que ceux qui n'ont pas encore été trouvés ; je n'indique que les pianistes identifiés sur le Forum et non par messages privés ; l'auteur des items 51-55 m'a chargé de vous transmettre quelques indices que j'ai insérés ; je viens de rajouter trois items supplémentaires).


2. Il enseigna aux Etats-Unis. Alors adolescent, il connut Debussy et enregistra l'intégrale de son oeuvre au cours de sa carrière. Un critique dira qu'en jouant ce compositeur, il alliait la suavité sonore de Walter Gieseking et la précision rythmique de... Robert Casadesus.
Spoiler:
 

21. Un enfant extrêmement précoce, qui dès dix ans s'affichait dans le Concerto n°3 de Beethoven. Déjà parvenu à un âge fort avancé, il disait de la Valse-Caprice en ré bémol de Fauré qu'il n'avait jamais réussi à la dominer pour se permettre de la faire entrer dans son répertoire, mais qu'il espérait y parvenir d'ici ses quatre-vingt-dix ans...
L'ayant entendu jouer le Scherzo n°4 de Chopin, Arthur Rubinstein déclara que c'était trop rapide à son goût mais techniquement parfait.
???? Trouvé en message privé. Vous connaissez tou(te)s son nom !

30. La Sonate en si bémol mineur de Chopin, dont nous reste son enregistrement révéré, figurait au programme de son dernier récital soliste, et le Concerto n°1 de Beethoven de son dernier concert avec orchestre. Au clavier : sobre et concentré, le visage impassible, ennemi des langueurs. Très perfectionniste au studio, il visait à rendre intelligible l'architecture des pièces qu'il jouait sans affectation.
Spoiler:
 

36. « La musique danse toujours plus que moi » écrivit celui qui a tant surpris par ses disques de Bach, Händel et des Concertos de Mozart.
Spoiler:
 

40. Echoua au Concours Long-Thibaud. Ses débuts à Berlin incluaient le Concerto n°1 de Brahms. N'a pas pu achever son intégrale des Sonates de Beethoven chez le label qui lui avait fait enregistrer le Concerto n°3 de Beethoven à onze ans. Son prénom est composé.
Spoiler:
 

43. Son plus grand professeur enregistra l'intégrale des Sonates de Beethoven à l'aube du microsillon. Anime toujours des masterclasses, et n'hésite pas à enseigner à de simples amateurs. Fut je crois le premier à enregistrer une oeuvre majeure de Schumann (un de ses ultimes opus), compositeur qui reste la colonne vertébrale de sa discographie : sa diction si artculée de la Sonate n°1 relève d'une pénétrante intelligence de la forme.
???? Personne n'a encore trouvé.

45. Ce Résistant au nazisme fut arrêté par la Gestapo mais survécut à la torture, et s'éteignit quelques jours avant son quatre-vingt-dixième anniversaire. Il enseigna dès la fin de la guerre, et dirigea de 1970 jusque sa mort un haut-lieu de l'enseignement musical, situé en Allemagne. Il enregistra peu mais pour de très grands labels, notamment les Classiques et Romantiques austro-allemands.
???? Trouvé en message privé

46. Espérons qu'on va reparler de lui en 2013, c'est l'occasion ou jamais ! Il acheva net une séance d'enregistrement d'un Concerto de Rachmaninov quand le producteur lui demanda de jouer plus langoureusement ! Âgé d'une dizaine d'années, cet enfant prodige se produisait déjà en public dans des Concertos de Mozart et Beethoven. Il fréquenta quelques-uns des plus grands compositeurs du XX° Siècle, ce dont témoigne une discographie kaléidoscopique, dont quasiment rien ne se trouve aujourd'hui en CD.
???? Trouvé en message privé

47. D'ascendance autrichienne, il fréquenta le Conservatoire de Paris à la fin des années 1950. Il s'est notamment distingué dans un répertoire très sélectif de la musique du XX° Siècle, qu'il enregistra pour deux grands labels. Il a abandonné sa carrière de pianiste voilà une trentaine d'années, pour embrasser une voie qui le rapproche de l'un de ses compositeurs fétiches.
???? Personne n'a encore trouvé

48. Les Intermezzi de Brahms, le Concerto n°4 de Beethoven, figuraient au programme de ses premiers concerts ; Granados et Falla de ses premiers enregistrements. Maîtrisait tous les Concertos de Mozart, et jouait fréquemment les dernières Sonates de Beethoven à la fin de sa carrière. Un célèbre maestro ne parvint pas à lui imposer son propre tempo dans L'Empereur : on joua à la place le Concerto n°3 pour faire aboutir la séance d'enregistrement, qui se déroulait une veille de Noël.
???? Personne n'a encore trouvé, mais je sais que certain(e)s d'entre-vous connaissent la réponse

49. Cet élève d'Arthur Schnabel joua à vingt-et-un ans, en première mondiale, une oeuvre d'un grand compositeur allemand, qui l'estima interprétée à la perfection. Il présenta aussi une Sonate de Bartok dans son pays natal. Les trois Concertos de Tchaïkovski figurent à sa discographie, outre d'autres enregistrements pour Decca. Triste conséquence d'une culpabilité liée à la disparition de son manager duquel il se sentait très proche, il choisit de se donner une mort atroce.
Spoiler:
 

50. Ne joua jamais les Etudes de Chopin, dont sa mère avait pourtant fréquenté un disciple. S'aguerrit auprès d'un grand lisztien, mais ne reconnaissait comme vrai modèle qu'Ignaz Friedman. Dans les années 1950, enseigna dans le même Conservatoire qu'un grand pianiste espagnol. Un style sobre, élégant, sculpté, ennemi de la virtuosité gratuite. Joua régulièrement avec Karl Böhm, et contribua à former Martha Argerich.
???? Trouvé en message privé

51*. Élève de Neuhaus, je me spécialise rapidement dans le répertoire contemporain le plus avant-gardiste, ainsi que dans la musique de chambre. L'extension de mon répertoire m'amène à adopter des instruments aux sonorités que j'estime plus adaptées aux œuvres que j'interprète. À plus de soixante ans, j'aborde au disque les trois dernières sonates de Beethoven.
????

52*. J'enseigne dès vingt ans au conservatoire de Moscou. Mes prestations comme concertiste et chambriste éclipsent mes compositions. Dédicataire de l'un des concertos les plus joués par mes contemporains, l'un de mes plus éminents élèves remporte le même concours que moi à près de trente ans d'intervalle.
????

53*. Pédagogue parmi les plus influents de mon temps, musicien polyvalent, je m'essaie sporadiquement au pianoforte pour enregistrer Mozart, mais je préfère ne pas renouveler l'expérience. À ma disparition, je fais détruire l'ensemble de mes partitions afin qu'on ne puisse s'inspirer de mes doigtés. Je laisse trois enregistrements bien connus des Variations Goldberg.
????

54*. Mes prestations en concert et ma technique réputée infaillible font ma réputation, et passionnent très vite un solide milieu d'admirateurs. Mon pays m'offre les plus hautes récompenses, puis à la suite de bouleversements politiques j'enseigne à l'étranger. Interprète que l'on compte parmi les plus incontournables, notamment dans les œuvres de Schumann, j'interviens plus souvent en solo dans les festivals que dans les grandes salles. Je me consacre aussi passionnément à la musique de chambre avec un cercle de fidèles partenaires et amis.
????

55*. Artiste complet, je suis aussi connu et réputé comme professeur que comme concertiste. Ami de quelques-uns des plus grands compositeurs de mon époque, je nourris aussi des ambitions de compositeur mais n'achèverai qu'une sonate. Je me refuse à jouer certaines œuvres de Beethoven en concert, estimant ne pas les maîtriser suffisamment. Mon premier gendre a créé mon second, au royaume duquel je meurs.
????

56. Raflant moisson de récompenses, ses études musicales manifestent la précocité, l'excellence et la polyvalence de ses dons. Le Clavier bien Tempéré entre très vite à son répertoire, ainsi que la lignée austro-allemande : Mozart, Beethoven, Schumann. Mais aussi Bartok.
Son patronyme semblait prédestiné à servir un compositeur français auquel on l'attacha dès ses dix-neuf ans et qui représente l'essence de sa discographie.
????

57. Débute en public avant l'âge de dix ans. Ne composa pour le clavier rien d'autre que des mélodies et quelques pages de musique de chambre. Adoptera un pseudonyme et trois autres nationalités que celle de son pays natal. Fit découvrir une oeuvre de Samuel Barber, dans le pays duquel il s'éteignit. Mais sa richissime discographie, principalement engrangée chez HMV et Columbia, témoigne surtout du répertoire austro-allemand (Haydn, Beethoven, Schumann, Brahms...) Parmi ses nombreuses gravures mozartiennes, on le trouve à Vienne dans le Concerto n°20, la seule fois qu'il enregistra en soliste avec cet orchestre.
????

Arrow 58. Elève d'un disciple de Liszt, enregistre quatre célèbres Sonates de Beethoven en décembre 1956 pour DG mais sa discographie, essentiellement germanique, est à chercher chez d'autres labels. Un personnage qui connut son heure de gloire mais reste très controversé, pour certaines de ses opinions extra-musicales.
????

Arrow 59. Commence à donner des concerts pour faire vivre sa famille, avant que sa carrière ne l'amène au sommet d'une gloire faite d'éclipses et de retours acclamés. Le Concerto de Tchaïkovski faisait partie de ses chevaux de bataille. Au-delà d'une spectaculaire prestidigitation, pouvait rester « plusieurs après-midi à la table pour étudier l'harmonie d'une oeuvre avant de l'approcher au piano », selon Murray Perahia.
????

Arrow 60. Quelques mois avant sa mort, un épais coffret de CDs rend un ultime hommage à un artiste qui était devenu quasiment absent de la discographie, bien qu'il eût travaillé avec un élève de Liszt, et étudié auprès de deux des plus grands compositeurs du XX° Siècle. Des enregistrements des années 1950-1960, pour partie réalisés sur piano Pleyel.
????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebby
Mélomaniaque


Nombre de messages : 991
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Mer 9 Jan 2013 - 18:22

Ce quizz est d'une difficulté redoutable, bravo !

Je tente une réponse pour le 51:

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14250
Age : 55
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Mer 9 Jan 2013 - 19:53

Le 50

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21665
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Mer 9 Jan 2013 - 20:04

Hello Sebby Smile

Merci ; les questions sont à la hauteur des joueurs ; ça avait commencé simple...

Non, désolé pour ta proposition, c'est pas lui. Mais n'hésite pas à tenter ! Plus on cherche, mieux on trouve !

Regarde : MarieFran réclame des indices et elle finit par démasquer tous les pianistes, comme le 50 !

Le 59 et 57 viennent d'être identifiés par message privé. Et pourtant le 57 est aussi connu que difficile à reconnaître de la façon dont il se présente dans ce Quizz, alors qu'on n'auraît pas forcément songer à l'y inviter... Et pour cause...

coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14250
Age : 55
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Mer 9 Jan 2013 - 20:14

Le 58

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fab89
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 28/12/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Mer 9 Jan 2013 - 20:19

pour le 51

Spoiler:
 
?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysandre
Mélomane averti


Nombre de messages : 436
Date d'inscription : 28/08/2005

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Mer 9 Jan 2013 - 20:25

le 51 :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21665
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Mer 9 Jan 2013 - 20:49

Smile Désolé Fab, mais c'est quand même la bonne nationalité...

Bravo Mariefran et Lysandre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fab89
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 28/12/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Mer 9 Jan 2013 - 21:19

pour le 52

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21665
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Mer 9 Jan 2013 - 21:50

Smile Désolé pour le 52 Fab, mais tu as toutefois trouvé la bonne nationalité...

Il naquit quelques années avant la mort de Taneïev.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Mer 9 Jan 2013 - 22:11

Mélomaniac a écrit:
Bon, après avoir cité Michelangeli, je t'avais dit en MP que le 30 était un vraiment grand, j'espère que tu ne va pas
contester...

Michelangeli n'est pas vraiment un grand pianiste ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14250
Age : 55
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Mer 9 Jan 2013 - 22:12

J'avais anticipé cette réaction en Mp Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Mer 9 Jan 2013 - 22:19

Disons que je ne saisis pas très bien l'objet de cette remarque. A moins que Melomaniac ne veuille obtenir une place à vie au Jardin des critiques de France Musique.
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21665
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Mer 9 Jan 2013 - 22:28

alexandre. a écrit:
Mélomaniac a écrit:
Bon, après avoir cité Michelangeli, je t'avais dit en MP que le 30 était un vraiment grand, j'espère que tu ne va pas
contester...

Michelangeli n'est pas vraiment un grand pianiste ? scratch

Surprised Oh là, attention à la place des adverbes !

Smile Si bien sûr, Michelangeli est un grand.

J'avais juste ajouté en MP que je plaçais Rachmaninov au-dessus. Et cela pour des raisons de sensibilité personnelle, quoique je ne sois sans doute pas le seul à partager cette affinité.

Ma réaction sur le Forum sous-entendait que le 30 est encore plus grand que ABM, c'est à dire mythique, ce que peu contesteront.

Mais bon à ce niveau on ne saurait raisonnablement ergoter : voilà deux immenses pianistes Very Happy

Entre pianophiles, on va quand même pas se chamailler kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebby
Mélomaniaque


Nombre de messages : 991
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Jeu 10 Jan 2013 - 7:25

Le 57, ce s'rait ti pas
Spoiler:
 
des fois ?
Spoiler:
 

À part ça, je ne trouve rien. Je te déteste ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fab89
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 28/12/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Jeu 10 Jan 2013 - 7:32

Moi non plus, je ne trouve rien Sad Je suis saturée de lire des bios sur wikipédia, j'ai l'oeil hagard, la truffe humide, le moral à zéro, la vie me semble moche, terne, sans intérêt...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Jeu 10 Jan 2013 - 11:59

43 :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21665
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Jeu 10 Jan 2013 - 12:25

ERRATUM :

Embarassed Désolé : un détail de la formulation du 43 est erroné et vous conduit peut-être sur de fausses pistes.

Ce pianiste a rappelé lui-même qu'il ne fut pas le premier à avoir enregistré l'oeuvre en question, en 1972, mais la presse se montra tellement enthousiaste que certains critiques le considérèrent comme l'inventeur de cet opus tardif.

Cette remarque n'ôte rien aux révélatrices affinités schumanniennes de cet artiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serge
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 78
Age : 39
Localisation : Région parisienne (91)
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Jeu 10 Jan 2013 - 14:31

Le 43 :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serge
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 78
Age : 39
Localisation : Région parisienne (91)
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Jeu 10 Jan 2013 - 14:37

Le 53 :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serge
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 78
Age : 39
Localisation : Région parisienne (91)
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Jeu 10 Jan 2013 - 18:51

Le 60 :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21665
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Jeu 10 Jan 2013 - 18:57

sebby a écrit:

Je t'ai proposé un 57. Tu n'as pas répondu.
Il m'arrive hélas de devoir m'absenter de l'écran, désolé de ne pouvoir répondre instantanément aux messages ; j'essaie de le faire au moins une fois par jour Wink


sebby pour le 57 a écrit:
Spoiler:
 
Spoiler:
 

Pour le pianiste que tu cites, son seul enregistrement officiel d'un Concerto de Mozart, c'était en mars 1987, le 23° et non le 20°. En outre, capté à Milan et non à Vienne.

Désolé Sebby Smile


sebby a écrit:

À part ça, je ne trouve rien. Je te déteste !

Fab89 a écrit:
Moi non plus, je ne trouve rien Je suis saturée de lire des bios sur wikipédia, j'ai l'oeil hagard, la truffe humide, le moral à zéro, la vie me semble moche, terne, sans intérêt...
Very Happy Bon, OK, on va prévoir une série d'items un peu plus faciles, comme ceux du début du Quizz. Je vais y réfléchir, pour que chacun puisse participer selon son niveau de culture pianophilique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serge
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 78
Age : 39
Localisation : Région parisienne (91)
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Jeu 10 Jan 2013 - 19:10

Le 57 :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21665
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Jeu 10 Jan 2013 - 19:16

Serge pour le 43, 53, 57 & 60 a écrit:

Spoiler:
 

Very Happy Oui / Non / Oui / Oui !

Bravo pour le 43, un pianiste qui m'est très précieux dans Schumann, notamment les Chants de l'Aube et la Sonate n°1...

Et chapeau pour le 57 !, un item peut-être un peu pernicieux non ? hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serge
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 78
Age : 39
Localisation : Région parisienne (91)
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Jeu 10 Jan 2013 - 19:39

Mélomaniac a écrit:
Serge pour le 43, 53, 57 & 60 a écrit:

Spoiler:
 

Very Happy Oui / Non / Oui / Oui !

Bravo pour le 43, un pianiste qui m'est très précieux dans Schumann, notamment les Chants de l'Aube et la Sonate n°1...

Et chapeau pour le 57 !, un item peut-être un peu pernicieux non ? hehe

Effectivement ! Quoi que ton dernier indice quant à l'inhabitualité de sa formulation a bien joué son rôle... Smile

Dans le genre capillotracté, je tente également pour le 53 :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21665
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Jeu 10 Jan 2013 - 21:06

Récapitulatif des réponses déjà trouvées pour les items 1 à 60

(Je n'ai repris dans la liste ci-dessous que les pianistes démasqués depuis le dernier récapitulatif, ainsi que ceux qui n'ont pas encore été trouvés ; je n'indique que les pianistes identifiés sur le Forum et non par messages privés (eh oui, certains joueurs préfèrent rester anonymes). Je modifie la formulation du 43 qui s'avérait erronée.
L'auteur des énigmes 51-55 m'a renvoyé par message privé une série de six nouveaux items, que je publie en suite de liste, signalés par un astérisque. En cas de contestation sur la pertinence des énoncés, je ferai suivre vos réclamations.
Je rajoute aussi à la fin deux items de mon cru.


21. Un enfant extrêmement précoce, qui dès dix ans s'affichait dans le Concerto n°3 de Beethoven. Déjà parvenu à un âge fort avancé, il disait de la Valse-Caprice en ré bémol de Fauré qu'il n'avait jamais réussi à la dominer pour se permettre de la faire entrer dans son répertoire, mais qu'il espérait y parvenir d'ici ses quatre-vingt-dix ans...
L'ayant entendu jouer le Scherzo n°4 de Chopin, Arthur Rubinstein déclara que c'était trop rapide à son goût mais techniquement parfait.
???? Trouvé en message privé. Vous connaissez tou(te)s son nom !

43. Son plus grand professeur enregistra l'intégrale des Sonates de Beethoven à l'aube du microsillon. Anime toujours des masterclasses, et n'hésite pas à enseigner à de simples amateurs. Fut un des premiers à enregistrer une oeuvre majeure de Schumann (un de ses ultimes opus, qu'il révéla à de nombreux mélomanes grâce à un disque encensé par la presse), compositeur qui reste la colonne vertébrale de sa discographie : sa diction si articulée de la Sonate n°1 relève d'une pénétrante intelligence de la forme.
Spoiler:
 

45. Ce Résistant au nazisme fut arrêté par la Gestapo mais survécut à la torture, et s'éteignit quelques jours avant son quatre-vingt-dixième anniversaire. Il enseigna dès la fin de la guerre, et dirigea de 1970 jusque sa mort un haut-lieu de l'enseignement musical, situé en Allemagne. Il enregistra peu mais pour de très grands labels, notamment les Classiques et Romantiques austro-allemands.
???? Trouvé en message privé

46. Espérons qu'on va reparler de lui en 2013, c'est l'occasion ou jamais ! Il acheva net une séance d'enregistrement d'un Concerto de Rachmaninov quand le producteur lui demanda de jouer plus langoureusement ! Âgé d'une dizaine d'années, cet enfant prodige se produisait déjà en public dans des Concertos de Mozart et Beethoven. Il fréquenta quelques-uns des plus grands compositeurs du XX° Siècle, ce dont témoigne une discographie kaléidoscopique, dont quasiment rien ne se trouve aujourd'hui en CD.
???? Trouvé en message privé

47. D'ascendance autrichienne, il fréquenta le Conservatoire de Paris à la fin des années 1950. Il s'est notamment distingué dans un répertoire très sélectif de la musique du XX° Siècle, qu'il enregistra pour deux grands labels. Il a abandonné sa carrière de pianiste voilà une trentaine d'années, pour embrasser une voie qui le rapproche de l'un de ses compositeurs fétiches.
???? Personne n'a encore trouvé

48. Les Intermezzi de Brahms, le Concerto n°4 de Beethoven, figuraient au programme de ses premiers concerts ; Granados et Falla de ses premiers enregistrements. Maîtrisait tous les Concertos de Mozart, et jouait fréquemment les dernières Sonates de Beethoven à la fin de sa carrière. Un célèbre maestro ne parvint pas à lui imposer son propre tempo dans L'Empereur : on joua à la place le Concerto n°3 pour faire aboutir la séance d'enregistrement, qui se déroulait une veille de Noël.
???? Personne n'a encore trouvé, mais je sais que certain(e)s d'entre-vous connaissent la réponse

50. Ne joua jamais les Etudes de Chopin, dont sa mère avait pourtant fréquenté un disciple. S'aguerrit auprès d'un grand lisztien, mais ne reconnaissait comme vrai modèle qu'Ignaz Friedman. Dans les années 1950, enseigna dans le même Conservatoire qu'un grand pianiste espagnol. Un style sobre, élégant, sculpté, ennemi de la virtuosité gratuite. Joua régulièrement avec Karl Böhm, et contribua à former Martha Argerich.
Spoiler:
 

51*. Élève de Neuhaus, je me spécialise rapidement dans le répertoire contemporain le plus avant-gardiste, ainsi que dans la musique de chambre. L'extension de mon répertoire m'amène à adopter des instruments aux sonorités que j'estime plus adaptées aux œuvres que j'interprète. À plus de soixante ans, j'aborde au disque les trois dernières sonates de Beethoven.
Spoiler:
 

52*. J'enseigne dès vingt ans au conservatoire de Moscou. Mes prestations comme concertiste et chambriste éclipsent mes compositions. Dédicataire de l'un des concertos les plus joués par mes contemporains, l'un de mes plus éminents élèves remporte le même concours que moi à près de trente ans d'intervalle.
????

53*. Pédagogue parmi les plus influents de mon temps, musicien polyvalent, je m'essaie sporadiquement au pianoforte pour enregistrer Mozart, mais je préfère ne pas renouveler l'expérience. À ma disparition, je fais détruire l'ensemble de mes partitions afin qu'on ne puisse s'inspirer de mes doigtés. Je laisse trois enregistrements bien connus des Variations Goldberg.
Spoiler:
 

54*. Mes prestations en concert et ma technique réputée infaillible font ma réputation, et passionnent très vite un solide milieu d'admirateurs. Mon pays m'offre les plus hautes récompenses, puis à la suite de bouleversements politiques j'enseigne à l'étranger. Interprète que l'on compte parmi les plus incontournables, notamment dans les œuvres de Schumann, j'interviens plus souvent en solo dans les festivals que dans les grandes salles. Je me consacre aussi passionnément à la musique de chambre avec un cercle de fidèles partenaires et amis.
????

55*. Artiste complet, je suis aussi connu et réputé comme professeur que comme concertiste. Ami de quelques-uns des plus grands compositeurs de mon époque, je nourris aussi des ambitions de compositeur mais n'achèverai qu'une sonate. Je me refuse à jouer certaines œuvres de Beethoven en concert, estimant ne pas les maîtriser suffisamment. Mon premier gendre a créé mon second, au royaume duquel je meurs.
????

56. Raflant moisson de récompenses, ses études musicales manifestent la précocité, l'excellence et la polyvalence de ses dons. Le Clavier bien Tempéré entre très vite à son répertoire, ainsi que la lignée austro-allemande : Mozart, Beethoven, Schumann. Mais aussi Bartok.
Son patronyme semblait prédestiné à servir un compositeur français auquel on l'attacha dès ses dix-neuf ans et qui représente l'essence de sa discographie.
????

57. Débute en public avant l'âge de dix ans. Ne composa pour le clavier rien d'autre que des mélodies et quelques pages de musique de chambre. Adoptera un pseudonyme et trois autres nationalités que celle de son pays natal. Fit découvrir une oeuvre de Samuel Barber, dans le pays duquel il s'éteignit. Mais sa richissime discographie, principalement engrangée chez HMV et Columbia, témoigne surtout du répertoire austro-allemand (Haydn, Beethoven, Schumann, Brahms...) Parmi ses nombreuses gravures mozartiennes, on le trouve à Vienne dans le Concerto n°20, la seule fois qu'il enregistra en soliste avec cet orchestre.
Spoiler:
 

58. Elève d'un disciple de Liszt, enregistre quatre célèbres Sonates de Beethoven en décembre 1956 pour DG mais sa discographie, essentiellement germanique, est à chercher chez d'autres labels. Un personnage qui connut son heure de gloire mais reste très controversé, pour certaines de ses opinions extra-musicales.
Spoiler:
 

59. Commence à donner des concerts pour faire vivre sa famille, avant que sa carrière ne l'amène au sommet d'une gloire faite d'éclipses et de retours acclamés. Le Concerto de Tchaïkovski faisait partie de ses chevaux de bataille. Au-delà d'une spectaculaire prestidigitation, pouvait rester « plusieurs après-midi à la table pour étudier l'harmonie d'une oeuvre avant de l'approcher au piano », selon Murray Perahia.
????

60. Quelques mois avant sa mort, un épais coffret de CDs rend un ultime hommage à un artiste qui était devenu quasiment absent de la discographie, bien qu'il eût travaillé avec un élève de Liszt, et étudié auprès de deux des plus grands compositeurs du XX° Siècle. Des enregistrements des années 1950-1960, pour partie réalisés sur piano Pleyel.
Spoiler:
 

Arrow 61*. Du fait de mon appartenance juive, je fuis mon pays natal en 1940. Après la guerre, j'enregistre à Londres des concertos de Mozart, Schumann, Liszt, qui font l'admiration de mes contemporains, parmi lesquels Sviatoslav Richter. Je laisse de nombreux enregistrements qui ne seront publiés qu'après ma mort.
????

Arrow 62*. Jeune virtuose lauréat de prestigieux concours, je suis doté d'une technique fulgurante. J'enregistre essentiellement le répertoire romantique de Beethoven à Rachmaninov, mais aussi des œuvres françaises parfois rares (Debussy, Saint-Saëns, Dukas, Gounod, Françaix...). Mon passé politique rend plus difficile la suite de ma carrière, je me fais rare en concert et n'enregistre presque plus après 40 ans...
????

Arrow 63*. « Génie musical » selon Alfred Cortot, je suis toutefois méconnu, ayant consacré l'essentiel de mon temps à l'enseignement. Je laisse cependant quelques enregistrements admirés. Je fixe, dans les premières années du microsillon, une sélection d'œuvres de Joaquin Turina pour un grand label américain.
????

Arrow 64*. Descendant d'une modeste famille lorraine, j'émigre à vingt ans, et m'impose dans la capitale où je m'installe comme l'un des pianistes les plus influents de mon époque. Admiré bien au-delà du microcosme musical, je marque de ma personnalité de nombreux pianistes parmi mes disciples et leurs propres élèves, avec des personnalités aussi variées que Clara Haskil ou Emil Gilels.
????

Arrow 65*. Formé dans ma prime jeunesse par un maître issu de l'école française, ma carrière ne s'épanouit au niveau international qu'à l'approche de mes quarante ans. Je suis toutefois reconnu pour ma technique remarquablement subtile, et l'étendue du répertoire que je joue et que je marque indubitablement de mon empreinte, même si, contrairement à mes aînés Schnabel ou Backhaus, je ne laisse pas d'intégrale des Sonates de Beethoven...
????

Arrow 66*. Musicien régulièrement célébré dans ma patrie jusqu'à aujourd'hui, je possède un toucher moelleux et un tempérament chambriste qui font de moi un accompagnateur de choix pour instrumentistes et chanteurs. Je m'essaie à la composition pour le piano, mais laisse une littérature peu abondante pour cet instrument. L'estrade de chef m'accapare le plus souvent et m'éloigne du clavier, en public comme au disque.
????

Arrow 67. Ses études l'aguerissent au contact de la personne qui se cache derrière l'item n°56, et qui s'exploiteront dans le répertoire chambriste et récitaliste. Décède brutalement, et précocément, la même année qu'une grande pianiste russe. Avec quelqu'un qui porte le même prénom, enregistre les Sonates pour violon d'un grand compositeur romantique. Parmi ses disques révérés : Haydn, et Schumann, dont des Davidsbündlertänze que je considère au sommet de la discographie.
????

Arrow 68. Etudia aussi la philosophie. Un Concerto n°20 de Mozart en guise de débuts publics, à dix ans. S'installa à Paris où l'arrache une mort prématurée. Sa carrière marathonienne ne l'épargna pas. Athlétique, aussi en concert : capable d'offrir en bis rien moins qu'une grande Sonate de Beethoven... Resta fidèle à un label anglais, qui lui ouvrit ses micros pour capter une Sonate d'un grand compositeur allemand, dont ses nombreux enregistrements ultérieurs figurent encore comme une référence quasi absolue.
????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serge
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 78
Age : 39
Localisation : Région parisienne (91)
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Jeu 10 Jan 2013 - 21:42

Le 63 :
Spoiler:
 

Le 65 :
Spoiler:
 

Le 67 :
Spoiler:
 

Le 68 :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21665
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Jeu 10 Jan 2013 - 22:13

cheers Encore trois bonnes réponses : bravo à Serge, sauf pour le 65. Mais cet item manque peut-être d'indices discriminants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 22
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Jeu 10 Jan 2013 - 22:28

Le 66 :

Spoiler:
 

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serge
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 78
Age : 39
Localisation : Région parisienne (91)
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Jeu 10 Jan 2013 - 22:30

Pour le 66, je tente
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebby
Mélomaniaque


Nombre de messages : 991
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Jeu 10 Jan 2013 - 22:42

m'ennerve,ce quizz ....
Spoiler:
 


Dernière édition par sebby le Ven 11 Jan 2013 - 17:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21665
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Jeu 10 Jan 2013 - 23:24

Smile Merci Horatio et Serge...

Mais cherchons encore...

Effectivement, vos propositions collent grosso modo, ça aurait pu être la réponse attendue par l'auteur de cette énigme...

Signalons quand même aussi que le nom mentionné par Horatio est déjà apparu derrière l'item n°25.

tutut Nous ne sommes pas pervers au poit de faire figurer plusieurs fois le même pianiste sous des items différents...

Ceci dit, l'idée est bonne... hehe

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21665
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Jeu 10 Jan 2013 - 23:53

Pour Sebby...

Mais aussi pour Fab qui se désespérait de ne pouvoir trouver aucune réponse...

Voilà deux items qui sont offerts à votre sagacité :

Arrow 69. La longue carrière de ce pianiste qui vécut presque centenaire lui permit d'enregistrer our un label jaune deux célèbres intégrales des Sonates et Concertos de Beethoven (une en mono, l'autre en stéréo), auxquelles s'ajoutent de multiples autres disques consacrés au répertoire austro-allemand, notamment Schubert dont il contribua à populariser les Sonates. Le lyrisme, l'imagination, la chaleureuse confraternité de son jeu portent l'empreinte d'un attachant poète de cet instrument.

Arrow 70. Né d'un père allemand et d'une mère russe, il commence son apprentissage quasiment en autodidacte, avant que son célèbre professeur, qui le considéra très tôt comme un génie, estimât ne pas avoir grand chose à lui enseigner. Mozart fut un des rares compositeurs à résister à cet immense artiste qui ne visait qu'à se faire l'avocat fidèle des oeuvres, ce qui n'excluait ni la poigne ni une virtuosité qui ont fait sa légende.


Dernière édition par Mélomaniac le Ven 11 Jan 2013 - 0:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serge
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 78
Age : 39
Localisation : Région parisienne (91)
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Ven 11 Jan 2013 - 0:01

Le 61 :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serge
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 78
Age : 39
Localisation : Région parisienne (91)
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Ven 11 Jan 2013 - 9:25

Le 66 :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21665
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Ven 11 Jan 2013 - 12:58

@ Serge :

Smile Oui pour le 61, non pour le 66
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serge
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 78
Age : 39
Localisation : Région parisienne (91)
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Ven 11 Jan 2013 - 13:48

Le 66 :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebby
Mélomaniaque


Nombre de messages : 991
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Ven 11 Jan 2013 - 17:26

Merci, Melomaniac, d'avoir sorti la version low-cost Very Happy (ou "pour les nuls", au choix !)
Alorsss study
69:
Spoiler:
 
70:
Spoiler:
 

Si c'est pas bon, je me pendu .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fab89
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 28/12/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Ven 11 Jan 2013 - 18:28

Merci Mélo kiss Je suis sur le 52 depuis 3 jours....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21665
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Ven 11 Jan 2013 - 22:01

Serge a écrit:
Le 66 :
Spoiler:
 

Désolé Serge...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21665
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Ven 11 Jan 2013 - 22:05

Fab89 a écrit:
Merci Mélo kiss Je suis sur le 52 depuis 3 jours....

Attention je suis pas rasé... Mr.Red

Euh, le 52 (dont je ne suis pas l'auteur, rappelons-le) n'est pas le plus facile à trouver... Confused

Je vais m'atteler à rédiger une nouvelle série easy going pour les mélomanes qui ont la culture pianistique de l'honnête homme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21665
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Ven 11 Jan 2013 - 22:10

sebby a écrit:
Merci, Melomaniac, d'avoir sorti la version low-cost Very Happy (ou "pour les nuls", au choix !)
Alorsss study
69:
Spoiler:
 
70:
Spoiler:
 

Si c'est pas bon, je me pendu .

Surprised Reste !

Oh, mais merci de rien.

Il me plaît d'avoir réuni ces deux immenses pianistes dans des items successifs, bien que leur style soit différent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serge
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 78
Age : 39
Localisation : Région parisienne (91)
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Ven 11 Jan 2013 - 22:42

Bon, pour le 66, je tente alors :

Spoiler:
 


Et, pour le 52 :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...
» Le jeu des plus beaux films à coucher dehors
» Le jeu des films à coucher dehors
» Musique à coucher dehors [playlist]
» Le jeu des plus beaux films à coucher dehors

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: