Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Serge
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 78
Age : 39
Localisation : Région parisienne (91)
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Mar 22 Jan 2013 - 10:40

Le 21 :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Jeu 24 Jan 2013 - 22:15

@ Alex :

Smile OK pour les 46 et 96 !



@ Serge :

Bravo pour le 21. Et oui, c'est lui ! Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Ven 25 Jan 2013 - 23:49

Récapitulatif des réponses déjà trouvées pour les items 1 à 96

Je n'ai repris dans la liste ci-dessous que les pianistes démasqués depuis le dernier récapitulatif, ainsi que ceux qui n'ont pas encore été trouvés.
Les indices que j'ai glissés lors du précédent récapitulatif ont vraisemblablement permis de vous guider sur les bonnes pistes.
Pour les énigmes irrésolues, je glisse de nouveaux indices, en vert.


21. On connaît peu d'enregistrements à celui qui, extrêmement précoce, dès dix ans s'affichait dans le Concerto n°3 de Beethoven. Déjà parvenu à un âge fort avancé, il disait de la Valse-Caprice en ré bémol de Fauré qu'il n'avait jamais réussi à la dominer pour se permettre de la faire entrer dans son répertoire, mais qu'il espérait y parvenir d'ici ses quatre-vingt-dix ans... Il s'éteignit à quatre-vingt-six.
L'ayant entendu jouer le Scherzo n°4 de Chopin, Arthur Rubinstein déclara que c'était trop rapide à son goût mais techniquement parfait.
Spoiler:
 

45. Ce Résistant au nazisme fut arrêté par la Gestapo mais survécut à la torture, et s'éteignit quelques jours avant son quatre-vingt-dixième anniversaire. Il enseigna dès la fin de la guerre, et dirigea de 1970 jusque sa mort un haut-lieu de l'enseignement musical, situé en Allemagne. Il enregistra peu mais pour de très grands labels (DG, Electrola), notamment les Classiques et Romantiques austro-allemands, notamment un album Mendelssohn reparu en CD au Japon.
???? Trouvé en message privé

46. Espérons qu'on va reparler de lui en 2013, c'est l'occasion ou jamais ! Il acheva net une séance d'enregistrement d'un Concerto de Rachmaninov quand le producteur lui demanda de jouer plus langoureusement ! Âgé d'une dizaine d'années, cet enfant prodige se produisait déjà en public dans des Concertos de Mozart et Beethoven. Il fréquenta quelques-uns des plus grands compositeurs du XX° Siècle, ce dont témoigne une discographie kaléidoscopique, dont quasiment rien ne se trouve aujourd'hui en CD -hormis un double-album chez DG.
Spoiler:
 

47. D'ascendance autrichienne, il fréquenta le Conservatoire de Paris à la fin des années 1950. Il s'est notamment distingué dans un répertoire très sélectif de la musique du XX° Siècle (Debussy notamment), qu'il enregistra pour deux grands labels, dont Decca. Il a abandonné sa carrière de pianiste voilà une trentaine d'années, pour embrasser une voie qui le rapproche de l'un de ses compositeurs fétiches.
???? Personne n'a encore trouvé

48. Les Intermezzi de Brahms, le Concerto n°4 de Beethoven, figuraient au programme de ses premiers concerts ; Granados et Falla de ses premiers enregistrements. Maîtrisait tous les Concertos de Mozart, et jouait fréquemment les dernières Sonates de Beethoven à la fin de sa carrière. Un célèbre maestro (Toscanini) ne parvint pas à lui imposer son propre tempo dans L'Empereur : on joua à la place le Concerto n°3 pour faire aboutir la séance d'enregistrement, qui se déroulait une veille de Noël.
Spoiler:
 

54*. Mes prestations en concert et ma technique réputée infaillible font ma réputation, et passionnent très vite un solide milieu d'admirateurs, comme le montre la playlist de ce Forum. Mon pays m'offre les plus hautes récompenses, puis à la suite de bouleversements politiques j'enseigne à l'étranger. Interprète que l'on compte parmi les plus incontournables, notamment dans les œuvres de Schumann, j'interviens plus souvent en solo dans les festivals (comme la Roque d'Anthéron) que dans les grandes salles. Je me consacre aussi passionnément à la musique de chambre avec un cercle de fidèles partenaires et amis.
????

55*. Artiste complet, je suis aussi connu et réputé comme professeur que comme concertiste. Ami de quelques-uns des plus grands compositeurs de mon époque, je nourris aussi des ambitions de compositeur mais n'achèverai qu'une sonate. Je me refuse à jouer certaines œuvres de Beethoven en concert, estimant ne pas les maîtriser suffisamment, mais je transcris certaines d'entre-elles. Mon premier gendre a créé mon second, au royaume duquel je meurs. Je suis un des précurseurs des virtuoses modernes.
????


56. Raflant moisson de récompenses, ses études musicales manifestent la précocité, l'excellence et la polyvalence de ses dons. Le Clavier bien Tempéré entre très vite à son répertoire, ainsi que la lignée austro-allemande : Mozart, Beethoven, Schumann. Mais aussi Bartok.
Son patronyme semblait prédestiné à servir un compositeur français auquel on l'attacha dès ses dix-neuf ans et qui représente l'essence de sa discographie, en partie enregistrée avec sa soeur, qui joue d'un autre type de clavier.
Spoiler:
 

59. Commence à donner des concerts pour faire vivre sa famille, avant que sa carrière ne l'amène au sommet d'une gloire faite d'éclipses et de retours acclamés, notamment au Carnegie Hall. Le Concerto de son compatriote Tchaïkovski faisait partie de ses chevaux de bataille. Au-delà d'une spectaculaire prestidigitation, pouvait rester « plusieurs après-midi à la table pour étudier l'harmonie d'une oeuvre avant de l'approcher au piano », selon Murray Perahia.
???? Trouvé en message privé

62*. Jeune virtuose allemand, lauréat de prestigieux concours, je suis doté d'une technique fulgurante. J'enregistre essentiellement le répertoire romantique de Beethoven à Rachmaninov, mais aussi des œuvres françaises parfois rares (Debussy, Saint-Saëns, Dukas, Gounod, Françaix...). Mon passé politique rend plus difficile la suite de ma carrière, je me fais rare en concert et n'enregistre presque plus après 40 ans... Le label Berlin Classics a réédité de précieux coffrets en mon honneur.
????

64*. Descendant d'une modeste famille lorraine, j'émigre à vingt ans, et m'impose dans la capitale où je m'installe comme l'un des pianistes-compositeurs les plus influents de mon époque. Admiré bien au-delà du microcosme musical, je marque de ma personnalité de nombreux pianistes parmi mes disciples et leurs propres élèves, avec au XX° Siècle des personnalités aussi variées que Clara Haskil ou Emil Gilels.
????

65*. Formé dans ma prime jeunesse par un maître issu de l'école française, ma carrière commencée en U.R.S.S. ne s'épanouit au niveau international qu'à l'approche de mes quarante ans. Je suis toutefois reconnu pour ma technique remarquablement subtile, et l'étendue du répertoire que je joue et que je marque indubitablement de mon empreinte, même si, contrairement à mes aînés Schnabel ou Backhaus, je ne laisse pas d'intégrale (mais une bonne moitié pour DG) des Sonates de Beethoven...
????

73. Déclara « J'aime Beethoven, pourtant depuis toujours quelque chose en lui m'échappe. » Débute à dix ans face à l'orchestre dans le Concerto n°20 de Mozart, mais c'est un célèbre maestro autrichien qui lance sa carrière internationale par un disque consacré au Concerto de Tchaïkovski chez DG. Lors d'un concert en Italie, ce sont les pompiers de service qui doivent faire évacuer la salle tant la série de bis s'avéra interminable...
???? Trouvé par Serge mais il a supprimé sa réponse pour vous laisser chercher

74. Déclara « Kurt Sanderling irradie quelque chose que je n'ai jamais retrouvé ». Un premier enregistrement consacré à Rachmaninov ; sa discographie compte ensuite deux enregistrements du Concerto n°2 (dont un dirigé par Vladimir Ashkenazy), mais inclut surtout le grand répertoire austro-allemand, et quelques grands compositeurs de sa France natale. A l'occasion d'une tournée aux Etats-Unis se révèle un engouement sans lien avec la musique, mais qui contribue à renforcer sa popularité de pianiste.
???? Trouvé par Serge mais il a supprimé sa réponse pour vous laisser chercher

76. Avoue naïvement son ambition à Arthur Rubinstein mais prend ses premières leçons auprès de sa mère. Une proche de Maurice Ravel compte parmi ses professeurs, et la musique française représente une large part de ses disques engrangés chez un célèbre label (Decca), alors qu'elle n'occupe qu'un quart de son répertoire, selon ses propres mots. Reconnaît comme maître un pianiste d'origine italienne.
????

77. Elève d'Arthur Schnabel, se dévoue au classicisme austro-allemand notamment Mozart et Beethoven qui au disque lui valent ses titres de gloire, tôt et tout au long de sa carrière qui s'achève aux Etats-Unis par l'enseignement pendant une quinzaine d'années. Enregistra aussi la musique d'un compatriote : Bartok.
Spoiler:
 

81. Commence son activité de concertiste après la seconde Guerre, dans une célèbre salle qui l'invitera souvent comme soliste (notamment dans les Concertos de Mozart), située en une ville néerlandaise qui l'accueillit aussi comme pédagogue dans les années 1960. Après quoi se spécialise dans une tout autre activité, scientifique, liée à sa profession d'origine. Durant sa carrière musicale, joua aussi bien Beethoven que Ravel. On l'entendra dans divers festivals, notamment à Salzbourg. Orchestra quelques pièces d'un grand compositeur français, et enregistra plusieurs de ses oeuvres pianistiques pour un label de son pays natal. Un de ces disques (Debussy) est reparu en CD, dans une collection mid-price d'Universal.
????

89. Etudie avec un élève de Vincenzo Scaramuzza, et exécute une Sonate de Mozart pour son premier récital, à onze ans. Avec un autre professeur, travaille particulièrement Liszt, qui figure à sa discographie. Se produit dans toutes les grandes salles d'Europe mais affectionne de revenir jouer dans son pays natal. Concernant ses expériences chopiniennes sur instruments Erard ou Pleyel, estime que « ce travail sur l'articulation peut enrichir considérablement notre jeu. »
????

90. D'abord élève de sa mère, commence à jouer en public des Concertos du XVIII° Siècle dès l'âge de huit ans. Débuts européens à Londres -son premier disque est dédié à un compositeur anglais, puis enregistre un répertoire peu fréquenté (notamment de pianistes-compositeurs), dont une référentielle intégrale concertante russe chez le label Chandos, avec le London Philharmonic, qui fait autorité depuis deux décennies. Meurt prématurément, avant que les orchestres de son pays natal prissent soin de l'inviter comme méritait son talent, y compris d'improvisation, comparé aux plus grands.
????

91. Fait entendre pour la première fois certaines oeuvres en son pays asiatique. Le début de sa discographie, alors très souvent récompensé par la presse (Mendelssohn, Scriabine...) attendrait une réédition. Dans les années 1990, une de ses intégrales concertantes s'orna d'un Diapason d'Or. Son entrée chez un autre label se consacre à des transcriptions d'un compositeur qui porte le nom d'un Prix que reçut notre pianiste. Après les trente-deux Sonates de Beethoven, ses derniers enregistrements se tournent vers Brahms.
Spoiler:
 

92. Enregistre un opus beethovénien qui découragea même un Wilhelm Kempff, affirmant qu'ils est sa propriété. On trouve aussi Bach, Mozart et Schumann à son répertoire. Des grands chefs comme Wilhelm Furtwängler l'accompagnent en concerto. S'éteint à l'âge de quatre-vingt-sept ans, après avoir formé plusieurs grands pianistes, dont deux morts trop jeunes.
Spoiler:
 

93. Reçoit ex aequo le premier Prix d'un concours international, partagé avec quelqu'un né la même année. Reçoit aussi un autre Prix baptisé du nom d'un compositeur dont un redoutable Concerto lui donna l'occasion d'un enregistrement référentiel. Une exceptionnelle capacité de déchiffrage et de mémorisation l'attiraient vers les oeuvres les plus complexes et virtuoses, notamment du répertoire contemporain. Une maladie mentale altère les dix dernières années de sa carrière, qui connaît pourtant encore des concerts marathon.
Spoiler:
 

94. Faillit assurer la création publique du Concerto n°3 de Bartok, mais l'enregistra néanmoins pour un célèbre label allemand qui engrangea la majorité de sa discographie. Hormis un peu de Chopin et de Schumann, on ne trouve rien de romantique à son répertoire, tourné vers le XX° Siècle, ni dans son jeu, axé sur la clarté et la précision. Qui s'exprime aussi dans ses lectures très classiques de Mozart et Haydn.
Spoiler:
 

95. Etudie auprès d'un grand pianiste italien, fait ses débuts aux Etats-Unis vers quarante ans, et enregistre une intégrales des Sonates de deux de ses compatriotes, dont Schubert. Joue en duo, entre conjoints, et avec un célèbre confrère de son pays natal. Grave aussi une intégrale d'un de nos compositeurs français.
????

96. Une carrière commencée à trois ans, auprès de parents pianistes, et qui s'étend sur près de huit décennies. Au-delà de son répertoire de prédilection, celui de son pays natal, qui lui vaut des acclamations internationales, enregistré pour Emi, Decca, RCA, figurent aussi la plupart des grands concertos du répertoire, malgré des moyens physiques peu propices.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Ven 25 Jan 2013 - 23:51

95 :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Ven 25 Jan 2013 - 23:52

90 :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Ven 25 Jan 2013 - 23:54

74 :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Ven 25 Jan 2013 - 23:56

73 :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Ven 25 Jan 2013 - 23:59

62 :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Sam 26 Jan 2013 - 0:04

59 :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Sam 26 Jan 2013 - 0:09

54 :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Sam 26 Jan 2013 - 10:57

65 :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Sam 26 Jan 2013 - 17:39

@ Alex :

Very Happy OK pour les 54, 59, 62, 65, 73, 90.

Si je peux me permettre, pourquoi as-tu ajouté une guillotine à côté de ta réponse au 73, tu n'aimes pas ce pianiste ?

Je connais trop peu sa discographie pour porter un jugement global, mais j'aime beaucoup ses Schumann, notamment les Kreisleriana.

Pour le 95, c'est très bien pensé, beaucoup d'indices concordent, mais ce n'est pas celui que tu cites à qui je pensais. Faut donc se remettre en chasse ! rambo


Dernière édition par Mélomaniac le Sam 2 Fév 2013 - 17:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Sam 26 Jan 2013 - 17:49

Mélomaniac a écrit:
Si je peux me permettre, pourquoi as-tu ajouté une guillotine à côté de ta réponse au 73, tu n'aimes pas ce pianiste ?

Je connais trop peu sa discographie pour porter un jugement global, mais j'aime beaucoup ses Schumann, notamment les Kreisleriana.
Je déteste tout ce qu'il fait, et je le trouve complètement surévalué. Le briseur d'ivoire de base, un des sons de piano les plus laids qui existe.
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Sam 26 Jan 2013 - 21:54

Smile Et quatre nouveaux items :

Arrow 97. Ses très érudites études universitaires permettaient une rare compréhension de son répertoire de prédilection, fouillant et analysant les manuscrits, interprété aussi bien au clavecin qu'au piano.
Le Concerto n°2 de Brahms figurait au programme de ses débuts au Carnegie Hall, à l'âge de vingt-et-un ans.
????

Arrow 98. Naquit en Amérique du Sud, reconnut l'influence de Claudio Arrau, étudia dans une institution musicale qui passa sous sa direction en 1963. Pianiste éclectique qui, dans le domaine de la musique classique, s'illustra dans le répertoire soliste et chambriste, où entrent Beethoven (son dernier disque se consacrait à trois de ses Sonates), Brahms, Schumann, mais aussi de nombreux grands compositeurs français.
????

Arrow 99. Jouait Bach autant que les compositeurs modernes. Venant d'une famille modeste mais cultivée, le coût de ses études est financé par des royalties sur ses futurs concerts. Lit beaucoup, et devient un musicographe très perspicace, auteur de quelques grands classiques de vulgarisation. Parmi ses premiers disques : Haydn et Martinu. Un commentateur écrivit que son jeu était d'une « précision froide comme la glace, découpant les phrases comme au couteau. »
????

Arrow 100. Grandit dans un environnement musical de haute volée -son grand-père est un célèbre violoniste allemand. Son père, habile au piano, lui donne ses premières leçons. Joue les Goldberg dès seize ans et les enregistra plusieurs fois. S'attaque aussi aux grands classiques austro-allemands, à Chopin, mais aussi à des oeuvres modernes (Bartok, Messiaen...) et contemporaines, jouées en soliste ou au sein d'un ensemble de chambre, cofondé par ses soins pour exécuter un répertoire dédié à cette formation inhabituelle.
????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serge
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 78
Age : 39
Localisation : Région parisienne (91)
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Sam 26 Jan 2013 - 23:07

Le 45 :
Spoiler:
 

Le 100 :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Dim 27 Jan 2013 - 9:10

99 :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Dim 27 Jan 2013 - 13:56

@ Serge :

Bravo pour le 45, enfin démasqué, et pour le 100.



@ Alex :

Désolé, c'est pas lui pour le 99

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Sam 2 Fév 2013 - 17:17

alexandre. a écrit:
74 :
Spoiler:
 

Embarassed Oups désolé Alex ; je t'avais dit ok mais le nom que tu cites n'est pas le 74...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Sam 2 Fév 2013 - 20:36

Récapitulatif des réponses déjà trouvées pour les items 1 à 100

Je n'ai repris dans la liste ci-dessous que les pianistes démasqués depuis le dernier récapitulatif, ainsi que ceux qui n'ont pas encore été trouvés.
Je maintiens en vert les indices introduits lors du précédent récapitulatif.



45. Ce Résistant au nazisme fut arrêté par la Gestapo mais survécut à la torture, et s'éteignit quelques jours avant son quatre-vingt-dixième anniversaire. Il enseigna dès la fin de la guerre, et dirigea de 1970 jusque sa mort un haut-lieu de l'enseignement musical, situé en Allemagne. Il enregistra peu mais pour de très grands labels (DG, Electrola), notamment les Classiques et Romantiques austro-allemands, notamment un album Mendelssohn reparu en CD au Japon.
Spoiler:
 

47. D'ascendance autrichienne, il fréquenta le Conservatoire de Paris à la fin des années 1950. Il s'est notamment distingué dans un répertoire très sélectif de la musique du XX° Siècle (Debussy notamment), qu'il enregistra pour deux grands labels, dont Decca. Il a abandonné sa carrière de pianiste voilà une trentaine d'années, pour embrasser une voie qui le rapproche de l'un de ses compositeurs fétiches.
???? Personne n'a encore trouvé

54*. Mes prestations en concert et ma technique réputée infaillible font ma réputation, et passionnent très vite un solide milieu d'admirateurs, comme le montre la playlist de ce Forum. Mon pays m'offre les plus hautes récompenses, puis à la suite de bouleversements politiques j'enseigne à l'étranger. Interprète que l'on compte parmi les plus incontournables, notamment dans les œuvres de Schumann, j'interviens plus souvent en solo dans les festivals (comme la Roque d'Anthéron) que dans les grandes salles. Je me consacre aussi passionnément à la musique de chambre avec un cercle de fidèles partenaires et amis.
Spoiler:
 

55*. Artiste complet, je suis aussi connu et réputé comme professeur que comme concertiste. Ami de quelques-uns des plus grands compositeurs de mon époque, je nourris aussi des ambitions de compositeur mais n'achèverai qu'une sonate. Je me refuse à jouer certaines œuvres de Beethoven en concert, estimant ne pas les maîtriser suffisamment, mais je transcris certaines d'entre-elles. Mon premier gendre a créé mon second, au royaume duquel je meurs. Je suis un des précurseurs des virtuoses modernes.
????


59. Commence à donner des concerts pour faire vivre sa famille, avant que sa carrière ne l'amène au sommet d'une gloire faite d'éclipses et de retours acclamés, notamment au Carnegie Hall. Le Concerto de son compatriote Tchaïkovski faisait partie de ses chevaux de bataille. Au-delà d'une spectaculaire prestidigitation, pouvait rester « plusieurs après-midi à la table pour étudier l'harmonie d'une oeuvre avant de l'approcher au piano », selon Murray Perahia.
Spoiler:
 

62*. Jeune virtuose allemand, lauréat de prestigieux concours, je suis doté d'une technique fulgurante. J'enregistre essentiellement le répertoire romantique de Beethoven à Rachmaninov, mais aussi des œuvres françaises parfois rares (Debussy, Saint-Saëns, Dukas, Gounod, Françaix...). Mon passé politique rend plus difficile la suite de ma carrière, je me fais rare en concert et n'enregistre presque plus après 40 ans... Le label Berlin Classics a réédité de précieux coffrets en mon honneur.
Spoiler:
 

64*. Descendant d'une modeste famille lorraine, j'émigre à vingt ans, et m'impose dans la capitale où je m'installe comme l'un des pianistes-compositeurs les plus influents de mon époque. Admiré bien au-delà du microcosme musical, je marque de ma personnalité de nombreux pianistes parmi mes disciples et leurs propres élèves, avec au XX° Siècle des personnalités aussi variées que Clara Haskil ou Emil Gilels.
????

65*. Formé dans ma prime jeunesse par un maître issu de l'école française, ma carrière commencée en U.R.S.S. ne s'épanouit au niveau international qu'à l'approche de mes quarante ans. Je suis toutefois reconnu pour ma technique remarquablement subtile, et l'étendue du répertoire que je joue et que je marque indubitablement de mon empreinte, même si, contrairement à mes aînés Schnabel ou Backhaus, je ne laisse pas d'intégrale (mais une bonne moitié pour DG) des Sonates de Beethoven...
Spoiler:
 

73. Déclara « J'aime Beethoven, pourtant depuis toujours quelque chose en lui m'échappe. » Débute à dix ans face à l'orchestre dans le Concerto n°20 de Mozart, mais c'est un célèbre maestro autrichien qui lance sa carrière internationale par un disque consacré au Concerto de Tchaïkovski chez DG. Lors d'un concert en Italie, ce sont les pompiers de service qui doivent faire évacuer la salle tant la série de bis s'avéra interminable...
Spoiler:
 

74. Déclara « Kurt Sanderling irradie quelque chose que je n'ai jamais retrouvé ». Un premier enregistrement consacré à Rachmaninov ; sa discographie compte ensuite deux enregistrements du Concerto n°2 (dont un dirigé par Vladimir Ashkenazy), mais inclut surtout le grand répertoire austro-allemand, et quelques grands compositeurs de sa France natale. A l'occasion d'une tournée aux Etats-Unis se révèle un engouement sans lien avec la musique, mais qui contribue à renforcer sa popularité de pianiste.
????

76. Avoue naïvement son ambition à Arthur Rubinstein mais prend ses premières leçons auprès de sa mère. Une proche de Maurice Ravel compte parmi ses professeurs, et la musique française représente une large part de ses disques engrangés chez un célèbre label (Decca), alors qu'elle n'occupe qu'un quart de son répertoire, selon ses propres mots. Reconnaît comme maître un pianiste d'origine italienne.
????

81. Commence son activité de concertiste après la seconde Guerre, dans une célèbre salle qui l'invitera souvent comme soliste (notamment dans les Concertos de Mozart), située en une ville néerlandaise qui l'accueillit aussi comme pédagogue dans les années 1960. Après quoi se spécialise dans une tout autre activité, scientifique, liée à sa profession d'origine. Durant sa carrière musicale, joua aussi bien Beethoven que Ravel. On l'entendra dans divers festivals, notamment à Salzbourg. Orchestra quelques pièces d'un grand compositeur français, et enregistra plusieurs de ses oeuvres pianistiques pour un label de son pays natal. Un de ces disques (Debussy) est reparu en CD, dans une collection mid-price d'Universal.
????

89. Etudie avec un élève de Vincenzo Scaramuzza, et exécute une Sonate de Mozart pour son premier récital, à onze ans. Avec un autre professeur, travaille particulièrement Liszt, qui figure à sa discographie. Se produit dans toutes les grandes salles d'Europe mais affectionne de revenir jouer dans son pays natal. Concernant ses expériences chopiniennes sur instruments Erard ou Pleyel, estime que « ce travail sur l'articulation peut enrichir considérablement notre jeu. »
????

90. D'abord élève de sa mère, commence à jouer en public des Concertos du XVIII° Siècle dès l'âge de huit ans. Débuts européens à Londres -son premier disque est dédié à un compositeur anglais, puis enregistre un répertoire peu fréquenté (notamment de pianistes-compositeurs), dont une référentielle intégrale concertante russe chez le label Chandos, avec le London Philharmonic, qui fait autorité depuis deux décennies. Meurt prématurément, avant que les orchestres de son pays natal prissent soin de l'inviter comme méritait son talent, y compris d'improvisation, comparé aux plus grands.
Spoiler:
 

95. Etudie auprès d'un grand pianiste italien, fait ses débuts aux Etats-Unis vers quarante ans, et enregistre une intégrales des Sonates de deux de ses compatriotes, dont Schubert. Joue en duo, entre conjoints, et avec un célèbre confrère de son pays natal. Grave aussi une intégrale d'un de nos compositeurs français.
????

97. Ses très érudites études universitaires permettaient une rare compréhension de son répertoire de prédilection, fouillant et analysant les manuscrits, interprété aussi bien au clavecin qu'au piano.
Le Concerto n°2 de Brahms figurait au programme de ses débuts au Carnegie Hall, à l'âge de vingt-et-un ans.
????

98. Naquit en Amérique du Sud, reconnut l'influence de Claudio Arrau, étudia dans une institution musicale qui passa sous sa direction en 1963. Pianiste éclectique qui, dans le domaine de la musique classique, s'illustra dans le répertoire soliste et chambriste, où entrent Beethoven (son dernier disque se consacrait à trois de ses Sonates), Brahms, Schumann, mais aussi de nombreux grands compositeurs français.
????

99. Jouait Bach autant que les compositeurs modernes. Venant d'une famille modeste mais cultivée, le coût de ses études est financé par des royalties sur ses futurs concerts. Lit beaucoup, et devient un musicographe très perspicace, auteur de quelques grands classiques de vulgarisation. Parmi ses premiers disques : Haydn et Martinu. Un commentateur écrivit que son jeu était d'une « précision froide comme la glace, découpant les phrases comme au couteau. »
????

100. Grandit dans un environnement musical de haute volée -son grand-père est un célèbre violoniste allemand. Son père, habile au piano, lui donne ses premières leçons. Joue les Goldberg dès seize ans et les enregistra plusieurs fois. S'attaque aussi aux grands classiques austro-allemands, à Chopin, mais aussi à des oeuvres modernes (Bartok, Messiaen...) et contemporaines, jouées en soliste ou au sein d'un ensemble de chambre, cofondé par ses soins pour exécuter un répertoire dédié à cette formation inhabituelle.
Spoiler:
 



Dernière édition par Mélomaniac le Sam 2 Fév 2013 - 22:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Sam 2 Fév 2013 - 20:38

64 :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur


Nombre de messages : 79763
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Sam 2 Fév 2013 - 20:41

Personne n'a trouvé le 74?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Sam 2 Fév 2013 - 20:42

74 :
Spoiler:
 

EDIT : Grillé par Xavier


Dernière édition par alexandre. le Sam 2 Fév 2013 - 20:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur


Nombre de messages : 79763
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Sam 2 Fév 2013 - 20:43

tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Sam 2 Fév 2013 - 20:48

cheers Arrivée de Xavier dans ce Quizz, et d'emblée une bonne réponse, au sprint devant Alex !

Désolé Alex pour le 64, la réponse est beaucoup plus simple que ça... Wink Je crois que n'importe qui d'entre-nous le connaît !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur


Nombre de messages : 79763
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Sam 2 Fév 2013 - 21:40

64:

Spoiler:
 

(un peu au pif mais bon)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Sam 2 Fév 2013 - 21:57

@ Xavier :

Surprised C'est plus vieux !

Et pour les éventuelles protestations, je rappelle que je ne suis pas l'auteur de cet item... Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Lun 4 Fév 2013 - 18:44

64 :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Lun 4 Fév 2013 - 18:51

95 :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Lun 4 Fév 2013 - 19:15

@ Alex :

64 : Oui Mr. Green

95 : Oui thumright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Dim 10 Fév 2013 - 13:36


Smile Indice pour le 47 :

Il a enregistré du Schoenberg chez Emi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Mar 12 Fév 2013 - 0:42

Smile Indice pour le 99 :

Nous a quittés récemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile


Nombre de messages : 14249
Age : 55
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Mar 12 Fév 2013 - 12:33

Le 99,
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Ven 22 Fév 2013 - 22:33

Embarassed Oh, pardon, j'ai omis de répondre.

Oui, c'est lui le 99.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Ven 22 Fév 2013 - 22:45

Récapitulatif des réponses déjà trouvées pour les items 1 à 100

Je n'ai repris dans la liste ci-dessous que les pianistes démasqués depuis le dernier récapitulatif, ainsi que ceux qui n'ont pas encore été trouvés.
Je maintiens en vert les indices introduits lors et depuis le précédent récapitulatif.




47. D'ascendance autrichienne, il fréquenta le Conservatoire de Paris à la fin des années 1950. Il s'est notamment distingué dans un répertoire très sélectif de la musique du XX° Siècle (Debussy notamment), qu'il enregistra pour deux grands labels, dont Decca, et Schoenberg chez Emi. Il a abandonné sa carrière de pianiste voilà une trentaine d'années, pour embrasser une voie qui le rapproche de l'un de ses compositeurs fétiches.
???? Personne n'a encore trouvé

55*. Artiste complet, je suis aussi connu et réputé comme professeur que comme concertiste. Ami de quelques-uns des plus grands compositeurs de mon époque, je nourris aussi des ambitions de compositeur mais n'achèverai qu'une sonate. Je me refuse à jouer certaines œuvres de Beethoven en concert, estimant ne pas les maîtriser suffisamment, mais je transcris certaines d'entre-elles. Mon premier gendre a créé mon second, au royaume duquel je meurs. Je suis un des précurseurs des virtuoses modernes.
????


64*. Descendant d'une modeste famille lorraine, j'émigre à vingt ans, et m'impose dans la capitale où je m'installe comme l'un des pianistes-compositeurs les plus influents de mon époque. Admiré bien au-delà du microcosme musical, je marque de ma personnalité de nombreux pianistes parmi mes disciples et leurs propres élèves, avec au XX° Siècle des personnalités aussi variées que Clara Haskil ou Emil Gilels.
Spoiler:
 

74. Déclara « Kurt Sanderling irradie quelque chose que je n'ai jamais retrouvé ». Un premier enregistrement consacré à Rachmaninov ; sa discographie compte ensuite deux enregistrements du Concerto n°2 (dont un dirigé par Vladimir Ashkenazy), mais inclut surtout le grand répertoire austro-allemand, et quelques grands compositeurs de sa France natale. A l'occasion d'une tournée aux Etats-Unis se révèle un engouement sans lien avec la musique, mais qui contribue à renforcer sa popularité de pianiste.
Spoiler:
 

76. Avoue naïvement son ambition à Arthur Rubinstein mais prend ses premières leçons auprès de sa mère. Une proche de Maurice Ravel compte parmi ses professeurs, et la musique française représente une large part de ses disques engrangés chez un célèbre label (Decca), alors qu'elle n'occupe qu'un quart de son répertoire, selon ses propres mots. Reconnaît comme maître un pianiste d'origine italienne.
????

81. Commence son activité de concertiste après la seconde Guerre, dans une célèbre salle qui l'invitera souvent comme soliste (notamment dans les Concertos de Mozart), située en une ville néerlandaise qui l'accueillit aussi comme pédagogue dans les années 1960. Après quoi se spécialise dans une tout autre activité, scientifique, liée à sa profession d'origine. Durant sa carrière musicale, joua aussi bien Beethoven que Ravel. On l'entendra dans divers festivals, notamment à Salzbourg. Orchestra quelques pièces d'un grand compositeur français, et enregistra plusieurs de ses oeuvres pianistiques pour un label de son pays natal. Un de ces disques (Debussy) est reparu en CD, dans une collection mid-price d'Universal.
????

89. Etudie avec un élève de Vincenzo Scaramuzza, et exécute une Sonate de Mozart pour son premier récital, à onze ans. Avec un autre professeur, travaille particulièrement Liszt, qui figure à sa discographie. Se produit dans toutes les grandes salles d'Europe mais affectionne de revenir jouer dans son pays natal. Concernant ses expériences chopiniennes sur instruments Erard ou Pleyel, estime que « ce travail sur l'articulation peut enrichir considérablement notre jeu. »
????

95. Etudie auprès d'un grand pianiste italien, fait ses débuts aux Etats-Unis vers quarante ans, et enregistre une intégrales des Sonates de deux de ses compatriotes, dont Schubert. Joue en duo, entre conjoints, et avec un célèbre confrère de son pays natal. Grave aussi une intégrale d'un de nos compositeurs français.
Spoiler:
 

97. Ses très érudites études universitaires permettaient une rare compréhension de son répertoire de prédilection, fouillant et analysant les manuscrits, interprété aussi bien au clavecin qu'au piano.
Le Concerto n°2 de Brahms figurait au programme de ses débuts au Carnegie Hall, à l'âge de vingt-et-un ans.
????

98. Naquit en Amérique du Sud, reconnut l'influence de Claudio Arrau, étudia dans une institution musicale qui passa sous sa direction en 1963. Pianiste éclectique qui, dans le domaine de la musique classique, s'illustra dans le répertoire soliste et chambriste, où entrent Beethoven (son dernier disque se consacrait à trois de ses Sonates), Brahms, Schumann, mais aussi de nombreux grands compositeurs français.
????

99. Jouait Bach autant que les compositeurs modernes. Venant d'une famille modeste mais cultivée, le coût de ses études est financé par des royalties sur ses futurs concerts. Lit beaucoup, et devient un musicographe très perspicace, auteur de quelques grands classiques de vulgarisation. Parmi ses premiers disques : Haydn et Martinu. Un commentateur écrivit que son jeu était d'une « précision froide comme la glace, découpant les phrases comme au couteau. »
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Ven 1 Mar 2013 - 0:04

Idea Indice pour le 97 : une spécialiste de Bach !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fab89
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 28/12/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Ven 1 Mar 2013 - 7:16

le 97
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Ven 1 Mar 2013 - 10:33

97 :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Ven 1 Mar 2013 - 19:23


Very Happy Bravo Alex !

Indice pour le 98 : il forma un célèbre duo avec un violoniste français...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
math
Mélomane averti


Nombre de messages : 361
Localisation : Au nord du centre du sud de la France
Date d'inscription : 13/09/2010

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Ven 1 Mar 2013 - 20:11

98:

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Ven 1 Mar 2013 - 22:00

Very Happy Bravo Math !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Sam 9 Mar 2013 - 13:29

Indice pour le 89 : s'est fait notamment connaître par un récital dans la collection Emi Debut, réédité l'an dernier et couronné par un Diapason d'Or.

Indice pour le 81 : enregistra les Préludes de Debussy pour Philips (réédité dans la collection Eloquence).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Sam 9 Mar 2013 - 17:48

81 :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Sam 9 Mar 2013 - 23:55

Smile Bravo Alex !

je suis content qu'on l'ait enfin trouvé cet item, ce pianiste néerlandais a enregistré un de mes versions préférées des Préludes de Debussy...

Idea Indice pour le 55 : ce grand virtuose du XIX° Siècle, on le connait surtout aujourd'hui comme compositeur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serge
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 78
Age : 39
Localisation : Région parisienne (91)
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Dim 10 Mar 2013 - 0:18

Le 55 : Franz Liszt (Bravo en tout cas pour la formulation de l'item, très subtile il faut bien le dire... Wink).
Le 89 : Nelson Goerner ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Dim 10 Mar 2013 - 13:28

Very Happy Oui, bravo Serge !

L'item 55 faisait partie d'une série qu'un membre souhaitant rester anonyme m'avait fait parvenir par message privé, afin que je la publie.

Effectivement, derrière cette formulation très habile ne se cachait nul autre que Franz Liszt...

Tu as également trouvé le 89 : Nelson Goerner, dont le premier récital Chopin chez Emi vient d'être réédité : http://www.amazon.fr/Chopin-Piano-Works-Fr%C3%A9d%C3%A9ric/dp/B0084HGZH8/ref=sr_1_1?s=music&ie=UTF8&qid=1362918352&sr=1-1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Dim 10 Mar 2013 - 17:20

Idea Indices pour trouver les deux derniers de cette série :

47 : parmi ses quelques disques chez Decca, il enregistra notamment les Préludes de Debussy, en décembre 1970. Sa carrière dura une vingtaine d'année avant qu'il n'entre dans les Ordres en 1986.

76 : il tient la partie de piano dans la Turangalila Symphonie de Messiaen qu'enregistra Chailly chez Decca.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Dim 10 Mar 2013 - 18:20

47 :
Spoiler:
 
76 :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Dim 10 Mar 2013 - 19:09

Smile Bravo Alexandre, et merci d'ainsi conclure cette première série de cent pianistes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Dim 10 Mar 2013 - 19:10

Récapitulatif des réponses déjà trouvées pour les items 1 à 100

Je n'ai repris dans la liste ci-dessous que les pianistes démasqués depuis le dernier récapitulatif.




47. D'ascendance autrichienne, il fréquenta le Conservatoire de Paris à la fin des années 1950. Il s'est notamment distingué dans un répertoire très sélectif de la musique du XX° Siècle (Debussy notamment), qu'il enregistra pour deux grands labels, dont Decca, et Schoenberg chez Emi. Il a abandonné sa carrière de pianiste voilà une trentaine d'années, pour embrasser une voie qui le rapproche de l'un de ses compositeurs fétiches.
Spoiler:
 

55*. Artiste complet, je suis aussi connu et réputé comme professeur que comme concertiste. Ami de quelques-uns des plus grands compositeurs de mon époque, je nourris aussi des ambitions de compositeur mais n'achèverai qu'une sonate. Je me refuse à jouer certaines œuvres de Beethoven en concert, estimant ne pas les maîtriser suffisamment, mais je transcris certaines d'entre-elles. Mon premier gendre a créé mon second, au royaume duquel je meurs.
Spoiler:
 

76. Avoue naïvement son ambition à Arthur Rubinstein mais prend ses premières leçons auprès de sa mère. Une proche de Maurice Ravel compte parmi ses professeurs, et la musique française représente une large part de ses disques engrangés chez un célèbre label (Decca), alors qu'elle n'occupe qu'un quart de son répertoire, selon ses propres mots. Reconnaît comme maître un pianiste d'origine italienne.
Spoiler:
 

81. Commence son activité de concertiste après la seconde Guerre, dans une célèbre salle qui l'invitera souvent comme soliste (notamment dans les Concertos de Mozart), située en une ville néerlandaise qui l'accueillit aussi comme pédagogue dans les années 1960. Après quoi se spécialise dans une tout autre activité, scientifique, liée à sa profession d'origine. Durant sa carrière musicale, joua aussi bien Beethoven que Ravel. On l'entendra dans divers festivals, notamment à Salzbourg. Orchestra quelques pièces d'un grand compositeur français, et enregistra plusieurs de ses oeuvres pianistiques pour un label de son pays natal. Un de ces disques (Debussy) est reparu en CD, dans une collection mid-price d'Universal.
Spoiler:
 

89. Etudie avec un élève de Vincenzo Scaramuzza, et exécute une Sonate de Mozart pour son premier récital, à onze ans. Avec un autre professeur, travaille particulièrement Liszt, qui figure à sa discographie. Se produit dans toutes les grandes salles d'Europe mais affectionne de revenir jouer dans son pays natal. Concernant ses expériences chopiniennes sur instruments Erard ou Pleyel, estime que « ce travail sur l'articulation peut enrichir considérablement notre jeu. »
Spoiler:
 

97. Ses très érudites études universitaires permettaient une rare compréhension de son répertoire de prédilection, fouillant et analysant les manuscrits, interprété aussi bien au clavecin qu'au piano.
Le Concerto n°2 de Brahms figurait au programme de ses débuts au Carnegie Hall, à l'âge de vingt-et-un ans.
Spoiler:
 

98. Naquit en Amérique du Sud, reconnut l'influence de Claudio Arrau, étudia dans une institution musicale qui passa sous sa direction en 1963. Pianiste éclectique qui, dans le domaine de la musique classique, s'illustra dans le répertoire soliste et chambriste, où entrent Beethoven (son dernier disque se consacrait à trois de ses Sonates), Brahms, Schumann, mais aussi de nombreux grands compositeurs français.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   Dim 10 Mar 2013 - 20:28

Very Happy En guise d'entracte avant de reprendre une nouvelle série de devinettes, voilà un petit test d'identication que me transmets un membre du Forum désirant rester anonyme.

Il s'agit bien sûr de retrouver à qui appartiennent ces mains...


1

2

3

4

5

6

7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le QUIZZ des PIANOPHILES à coucher dehors...
» Le jeu des plus beaux films à coucher dehors
» Le jeu des films à coucher dehors
» Musique à coucher dehors [playlist]
» Le jeu des plus beaux films à coucher dehors

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: