Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Havergal Brian (1876-1972)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ScareDe2
Farceur québécois
avatar

Nombre de messages : 906
Age : 18
Localisation : Québec
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Havergal Brian (1876-1972)   Lun 21 Jan 2013 - 10:00

Selon le livre des records Guinness, ce britannique aurait composé la plus large, longue et complexe symphonie. Elle se nomme Gothique. Composée dans les années 1920. /watch?v=CgUmpSWB-fc
Ce n'est pas la taille qui compte, mais ce monstre symphonique va surement piquer votre curiosité.
Et gothique ca rappel la couleur noir n'est-ce pas?

Havergal Brian. Voilà. Tu appelleras ton fils Havergal a dit le seigneur, et il composera une grosse grosse symphonie. Amen.


Dernière édition par ScareDe2 le Lun 21 Jan 2013 - 10:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5021
Age : 42
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Havergal Brian (1876-1972)   Lun 21 Jan 2013 - 10:39

Ce n'est pas Brian Havergale mais Havergal Brian, j'ai écouté cette symphonie (parce que tant le titre que ce que j'en avais lu me fascinait) et c'est très chiant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5663
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Havergal Brian (1876-1972)   Lun 21 Jan 2013 - 11:36

Ah moi le début me séduit plutôt, mais peut être qu'effectivement sur la longueur ça peine a garder de son intéret hehe
je tenterais tout de même l'expérience, mais quand j'aurais plus de temps devant moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80500
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Havergal Brian (1876-1972)   Lun 21 Jan 2013 - 15:26

Juste: que vient faire la photo d'Obama en premier message de ce sujet en rubrique musicale alors que les discussions politiques sont interdites?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asinius Pollion
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 953
Age : 22
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 03/01/2013

MessageSujet: Re: Havergal Brian (1876-1972)   Lun 21 Jan 2013 - 18:18

Je dois dire que en effet que pour une symphonie, c'est plutôt long. Moyennement convaincu au départ, mais de belles trouvailles compte tenu de l'énormité de sa durée. J'en ai tout de même gardé de très bon souvenirs. Je dois dire que les passages a cappella à la fin pianissimo m'on particulièrement plu (là où un autre compositeur face à l'immense effectif aurait pu se laisser emporter par un élan de violence symphonique en tutti fff)
Je suis indulgent étant donné qu'il s'agit de sa première d'une très longue série de symphonie que j'écouterais probablement prochainement.
A réécouter Cool

(ce serait intéressant de regarder la partition...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ScareDe2
Farceur québécois
avatar

Nombre de messages : 906
Age : 18
Localisation : Québec
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: Havergal Brian (1876-1972)   Lun 21 Jan 2013 - 20:54

Xavier a écrit:
Juste: que vient faire la photo d'Obama en premier message de ce sujet en rubrique musicale alors que les discussions politiques sont interdites?

Parce qu'ici nous appellons cette symphonie "Monsieur le Président" et nous rajoutons même "s'il vous plait".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80500
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Havergal Brian (1876-1972)   Lun 21 Jan 2013 - 20:55

Bon, je n'ai toujours pas de traducteur.
Donc j'enlève la photo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3730
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Havergal Brian (1876-1972)   Dim 2 Juil 2017 - 16:28


Symphonie nº1 en ré mineur «The Gothic»
Susan Gritton (soprano), Christine Rice (mezzo-soprano), Peter Auty (ténor), Alastair Miles (basse), David Goode (orgue), Martyn Brabbins / BBC National Orchestra of Wales, BBC Concert Orchestra, The Bach Choir, BBC National Chorus of Wales, Brighton Festival Chorus, CBSO Youth Chorus, Côr Caerdydd, Eltham College Boys’s Choir, Huddersfield Choral Society, London Symphony Chorus, Southend Boys’ and Girls’ Choir
En public, Londres, VII.2011
Hyperion


Rarement écouté un truc aussi pénible.

Ça commence par une grosse demi-heure de musique symphonique assez pompière et passablement hétéroclite, que ce soit au niveau du langage (qui ressemble à un pot-pourri de symphonies début de siècle: il y a des bout de Mahler, de Nielsen, de Sibelius, d’Elgar, de Vaughan Williams, de Strauss... qui surnagent dans le brouet) ou de la structure (ça se présente en trois mouvements mais en fait, chaque mouvement sonne plutôt comme une succession d’épisodes pas vraiment cohérents) - en fait, on pense un peu à une musique de film sans film.

Et ensuite, c’est parti pour un Te Deum qui s’étale sur une heure dix, avec les effectifs que vous pouvez constater. Et là, ça devient franchement insupportable. Parce que Brian ne se contente pas de faire un gros machin choral épais, un peu kitsch et ennuyeux à la Holst: certes, il y a de ça là-dedans (c’est en quelque sorte le liant de sa sauce), mais il rajoute aussi toutes sortes de gimmicks modernistes-archaïsant mochards (des fanfares gueulardes, des petits braillards © dans des intervalles bizarres...) et un peu de lyrisme grandiloquent dans la manière postromantique austro-bavaroise (disons qu’il condense tout ce qu’il y a de moins inspiré dans la Symphonie des mille, le Livre des sept sceaux, Von deutscher Seele et les Gurre-Lieder). Là aussi, on a l’impression d’un empilement sans cohérence de trucs seulement destinés à justifier ces effectifs monstrueux.

Je n’aime pas employer ce genre de langage, mais franchement il est difficile, avec ce gros machin, d’éviter que vienne à l’esprit une expression comme «grosse daube».

Captation live aux Proms (du coup, ça m’a fait penser à L’Homme qui en savait trop, version James Stewart) où tout le monde semble très motivé et fait de son mieux, et où le public applaudit à tout rompre plus de huit minutes à la fin. Ces insulaires sont quand même bien étranges.

Cela dit, je serais quand même curieux de savoir si quelqu’un a écouté les autres symphonies de Brian - beaucoup plus courtes, et très nombreuses (plus de trente, je crois). Parce que, si ça se trouve, elles pourraient être nettement mieux - vu les velléités modernistes du langage de Brian dans la première partie, avec un peu plus d’expérience et de concentration des moyens, ça pourrait être un peu comme du sous-Bax ou du sous-RVW, ce qui ne serait déjà pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roupoil
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 96
Age : 36
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: Havergal Brian (1876-1972)   Dim 2 Juil 2017 - 18:36

Je n'ai jamais écouté d'autre symphonie de Brian que celle-là (et encore, pas en entier, faudra que je retente le coup un jour), qui ne m'a pas vraiment impressionné (pourtant on est a priori dans un rayon qui me convient bien). Mais c'est apparemment un incontournable pour les grands-bretons, pour l'anecdote, quand le BBC Music Magazine a organisé sa Coupe du Monde des symphonies (un concept assez grotesque, voir ici : http://www.classical-music.com/article/vote-our-symphony-world-cup), ils l'ont mise dans les 32 symphonies à départager, au milieu de Beethoven, Tchaikovsky et Mahler (il y a un ou deux autres choix plus audacieux quand même).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.normalesup.org/~glafon/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Havergal Brian (1876-1972)   Dim 2 Juil 2017 - 18:51

Ah tiens. Moi je n'ai pas du tout trouvé ça désagréable, ce petit pot-pourri (finalement pas si décousu). Pas forcément à la hauteur du projet, mais pas désagréable du tout.

Pas suffisant pour explorer à fond son legs symphonique, mais ça m'a paru du même genre : modernisme allégé comme dans la 17 (avec des pointes de néo), ou postromantisme à peine méchantisé comme dans la 32…

Je ne vois pas trop pourquoi tu écouterais ça, mais ce n'est pas émétique non plus – c'est assez proche de la 1, avec moins de panache peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3730
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Havergal Brian (1876-1972)   Dim 2 Juil 2017 - 23:15

DavidLeMarrec a écrit:
Ah tiens. Moi je n'ai pas du tout trouvé ça désagréable, ce petit pot-pourri (finalement pas si décousu). Pas forcément à la hauteur du projet, mais pas désagréable du tout.
Shocked Toi qui dis avoir du mal avec les Gurre-Lieder...

DavidLeMarrec a écrit:
modernisme allégé comme dans la 17 (avec des pointes de néo), ou postromantisme à peine méchantisé comme dans la 32…
Je ne vois pas trop pourquoi tu écouterais ça
Au contraire, c'est assez le genre de chose que je serais d'humeur à écouter ces jours-ci (sans que ce soit susceptible pour autant d'entrer dans mon panthéon personnel). C'est d'ailleurs un peu à ça que je pensais en parlant de sous-Bax qui pourrait être pas mal (enfin, pour la 32; la 17 s'apparenterait plutôt à du Langgaard dernière manière, si je te suis bien?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Havergal Brian (1876-1972)   Lun 3 Juil 2017 - 0:21

Benedictus a écrit:
Shocked Toi qui dis avoir du mal avec les Gurre-Lieder...

Je n'ai jamais dit que je trouvais les Gurrelieder insupportables, remarque bien. Et c'est quand même pas de la choucroute du même standing, c'est sûr.

Disons qu'en n'attendant rien de particulier d'un symphoniste anglais avec un titre pareil, je trouve qu'on n'est pas vraiment déçu. Very Happy

Mais je ne parlais que du pot-pourri décadent du début (je ne me rappelle pas du Te Deum !).


Citation :
Au contraire, c'est assez le genre de chose que je serais d'humeur à écouter ces jours-ci (sans que ce soit susceptible pour autant d'entrer dans mon panthéon personnel). C'est d'ailleurs un peu à ça que je pensais en parlant de sous-Bax qui pourrait être pas mal (enfin, pour la 32; la 17 s'apparenterait plutôt à du Langgaard dernière manière, si je te suis bien?)

Du Langgaard dernière manière si tu veux, mais avec le côté appliqué que tu dénonçais précédemment, l'impression qu'il saupoudre d'une petite harmonie dure pour faire moderne, puis qu'il fait un enchaînement naïf pour donner une couleur ancienne, le tout sans grande cohérence d'ensemble, et surtout pas fabuleusement écrit me semble-t-il (il y a soudain des unissons sans qu'on sache trop pourquoi…).

Quitte à tenter des choses qui ne te plaisent pas forcément, je te conseillerais de plutôt tenter quelque chose de bon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 916
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: Havergal Brian (1876-1972)   Mar 4 Juil 2017 - 17:50


J'ai, un jour, écouté sur France-Musique une de ses symphonies, la 4ème, je crois "Siegeslied"

J'ai commencé par me marrer, tellement je trouvais cela ridicule et pompier puis j'ai éteint car, en s'étendant sur la durée, cela commençait à me taper sur le système...bom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Havergal Brian (1876-1972)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Havergal Brian (1876-1972)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Havergal BRIAN (1876-1972)
» Havergal Brian (1876-1972)
» Brian Ferneyhough (1943)
» Manfred GURLITT (1890-1972). Wozzeck...et autres oeuvres
» Brian Setzer (si, si, le chat errant!...)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: