Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
shushu
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1437
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Sam 6 Avr 2013 - 0:06

yamaw a écrit:
shushu a écrit:
Benno M.. ..........................? (je retrouve pas, mais c'est + lent que Bolet)
14:58 sur le tube... scratch


siouplait, siouplait. Je poste ça à 5 heures du mat' avant d'enfiler mes bottes pour aller dans les champs, je peux pas faire l'encyclopédiste.
Ensuite je rentre à 17 heures, je mange un cassoulet la tête dans la casserole tellement j'ai faim, je me douche, je dors, je bois, et puis j'ouvre le forum quand ça me chante.
Ou alors je tombe en syncope.
Le tube je connais à peine, je n'aime pas ça.
Je ne retrouvais pas mon disque à moi que j'ai.
De toute façon, s'il est plus rapide dans le lent, il peut faire 14' s'il veut. Dans l'ensemble, il donne l'impression d'être moins à l'aise, c'est moins net, il arrondit les angles, na; et puis on s'en fout, c'est Bolet 74 le meilleur. Na.
Et pis il lui a fallu 3 séances de studio pour faire ça, alors que Bolet....pffouit, en concert et sans fausse note.

Vous connaissez la définition de cette ouverture : "ça dure entre 15 et 18 minutes, et à la fin c'est Bolet 74 qui gagne".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 15099
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Sam 6 Avr 2013 - 2:16

shushu a écrit:
siouplait, siouplait. Je poste ça à 5 heures du mat' avant d'enfiler mes bottes pour aller dans les champs, je peux pas faire l'encyclopédiste.
Ensuite je rentre à 17 heures, je mange un cassoulet la tête dans la casserole tellement j'ai faim, je me douche, je dors, je bois, et puis j'ouvre le forum quand ça me chante.
Ou alors je tombe en syncope.
Le tube je connais à peine, je n'aime pas ça.
Je ne retrouvais pas mon disque à moi que j'ai.
Je ne comprends pas : j’ai l’impression que tu prends mon message comme un reproche. Tu n’avais pas la durée de cet / ces enregistrement(s), je te la donne ; où est le problème ? scratch

shushu a écrit:
De toute façon, s'il est plus rapide dans le lent, il peut faire 14' s'il veut. Dans l'ensemble, il donne l'impression d'être moins à l'aise, c'est moins net, il arrondit les angles, na; et puis on s'en fout, c'est Bolet 74 le meilleur. Na.
Et pis il lui a fallu 3 séances de studio pour faire ça, alors que Bolet....pffouit, en concert et sans fausse note.

Vous connaissez la définition de cette ouverture : "ça dure entre 15 et 18 minutes, et à la fin c'est Bolet 74 qui gagne".
Évidemment : si Untel est plus rapide que Bolét, c’est qu’il triche. Évidemment, le but est de jouer le plus rapidement possible, surtout dans les passages les plus difficiles ; accélérer les passages lents ne peut d’ailleurs qu’être une façon d’obtenir un résultat meilleur — car la rapidité est le seul critère. Évidemment, la moindre fausse note disqualifie définitivement un enregistrement. Évidemment, c’est — aucune discussion n’est possible — Bolét est le meilleur ; et les autres sont forcément moins bons puisqu’il ne font pas la même chose. pale

Excuse-moi, Shushu, et permets-moi de te le dire : je pensais qu’une de tes valeurs était l’objectivité ; or je ne vois que de l’entêtement préconçu et totalitaire. Confused

Par ailleurs, je viens de réécouter rapidement des passages de Bolét 74 et d’une version de Moiseiwitsch sur le tube (je ne vois pas pourquoi j’aurais la pédanterie de m’en priver), et je ne crois pas que les passages lents soient joués nettement plus rapidement chez Moiseiwisch. À vérifier, bien sûr. Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur


Nombre de messages : 79763
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Sam 6 Avr 2013 - 2:24

shushu a écrit:

Vous connaissez la définition de cette ouverture : "ça dure entre 15 et 18 minutes, et à la fin c'est Bolet 74 qui gagne".

La définition ça serait plutôt que c'est une ouverture d'opéra pour orchestre, et que ça n'a aucun sens aujourd'hui de jouer ça au piano...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1437
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Sam 6 Avr 2013 - 10:45

yamaw a écrit:
shushu a écrit:
siouplait, siouplait. Je poste ça à 5 heures du mat' avant d'enfiler mes bottes pour aller dans les champs, je peux pas faire l'encyclopédiste.
Ensuite je rentre à 17 heures, je mange un cassoulet la tête dans la casserole tellement j'ai faim, je me douche, je dors, je bois, et puis j'ouvre le forum quand ça me chante.
Ou alors je tombe en syncope.
Le tube je connais à peine, je n'aime pas ça.
Je ne retrouvais pas mon disque à moi que j'ai.
Je ne comprends pas : j’ai l’impression que tu prends mon message comme un reproche. Tu n’avais pas la durée de cet / ces enregistrement(s), je te la donne ; où est le problème ? scratch

shushu a écrit:
De toute façon, s'il est plus rapide dans le lent, il peut faire 14' s'il veut. Dans l'ensemble, il donne l'impression d'être moins à l'aise, c'est moins net, il arrondit les angles, na; et puis on s'en fout, c'est Bolet 74 le meilleur. Na.
Et pis il lui a fallu 3 séances de studio pour faire ça, alors que Bolet....pffouit, en concert et sans fausse note.

Vous connaissez la définition de cette ouverture : "ça dure entre 15 et 18 minutes, et à la fin c'est Bolet 74 qui gagne".
Évidemment : si Untel est plus rapide que Bolét, c’est qu’il triche. Évidemment, le but est de jouer le plus rapidement possible, surtout dans les passages les plus difficiles ; accélérer les passages lents ne peut d’ailleurs qu’être une façon d’obtenir un résultat meilleur — car la rapidité est le seul critère. Évidemment, la moindre fausse note disqualifie définitivement un enregistrement. Évidemment, c’est — aucune discussion n’est possible — Bolét est le meilleur ; et les autres sont forcément moins bons puisqu’il ne font pas la même chose. pale

Excuse-moi, Shushu, et permets-moi de te le dire : je pensais qu’une de tes valeurs était l’objectivité ; or je ne vois que de l’entêtement préconçu et totalitaire. Confused

Par ailleurs, je viens de réécouter rapidement des passages de Bolét 74 et d’une version de Moiseiwitsch sur le tube (je ne vois pas pourquoi j’aurais la pédanterie de m’en priver), et je ne crois pas que les passages lents soient joués nettement plus rapidement chez Moiseiwisch. À vérifier, bien sûr. Surprised



Il faut surtout un peu comprendre.......l'humour (c'est mon humour, certes). Mais on peut le prendre pour du totalitarisme, l'erreur est humaine!

Attention néanmoins au phénomène psy bien connu de projection. Très souvent, ce que l'on dit sur les autres en apprend beaucoup plus sur soi que......sur les autres!! A méditer!!

J'aime relativement bien ce forum, et le classique est ma tasse de thé depuis longtemps sans que j'en sois un "polar" absolu, mais parfois j'ai l'impression que les participants se prennent un peu au sérieux, en tout cas un peu trop selon mes critères relatifs à la musique!

Bon, il n'en reste pas moins que pour en revenir à nos deux monstres du clavier, Bolet 74 dégage d'après moi une puissance bien plus grande comportant un rythme impressionnant quand même, même si on peut admettre que c'est un peu moins rapide que le Benno M.. Le Benno à côté me parait fade, même s'il est peut-être un peu plus rapide (mais justement, pour atteindre cette rapidité, il me semble qu'il est obligé d'alléger). L'ouverture de Tanna, c'est pas un vol de papillons!! Il n'en reste pas moins un pianiste très intéressant, bien sûr. Mais là en plus, les doigts accrochent parfois ou sont inégaux sur des accords ou arpèges ou trucs comme ça amha, et par rapport à Boletus edulis 74 live, ça me gêne.

Bon, il est 5h30, grand temps que je nourrisse mes chats, fasse la bise à Madame (euh...avant), renfile mes bottes et retourne dans les champs pour une petite séance d'une dizaine d'heures de désherbage aujourd'hui. Il fait grand beau, autant en profiter! (NB : c'est pas mes champs ni ceux du voisins, mais c'est mon dispositif de recherche). Les bottes, c'est contre les serpents.

Evidemment, avec ce rythme (je ne suis pas censé travailler aujourd'hui) et ma vie au grand air, je n'ai pas assez de temps pour la zique Sad Sad Sad . Je ne vais quand même pas me mettre au baladeur!!


Dernière édition par shushu le Sam 6 Avr 2013 - 10:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1437
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Sam 6 Avr 2013 - 10:47

Xavier a écrit:
shushu a écrit:

Vous connaissez la définition de cette ouverture : "ça dure entre 15 et 18 minutes, et à la fin c'est Bolet 74 qui gagne".

La définition ça serait plutôt que c'est une ouverture d'opéra pour orchestre, et que ça n'a aucun sens aujourd'hui de jouer ça au piano...


Non! C'est une transcription "libre" de la main de Liszt! Tu veux dire que de nos jours, elle se joue à l'orchestre? scratch

Au piano, c'est pour l'épate et me faire dresser les poils, et pour relancer la carrière de concertiste d'un Bolet oublié dans ses classes du Curtis...........Rien que pour ce que ça fait sur mes poils à moi que j'ai (yes, I am a man and not a gonzesse), ça serait utile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur


Nombre de messages : 79763
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Sam 6 Avr 2013 - 15:27

Mais ces transcriptions, ça avait du sens à l'époque pour faire connaître plus largement les oeuvres orchestrales et les jouer dans les salons, aujourd'hui avec la radio, internet... ça n'a aucun sens.
Après, si tu aimes l'épate, effectivement... M'enfin musicalement ça n'apporte rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1437
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Dim 7 Avr 2013 - 13:21

Je suis assez d'accord!

Richter dans la D.960 cité plus haut (live 24/9/72 à Prague, coll. Praga) nous fait du très lent dans le premier mouvement, et du très rapide dans le troisième, voire le quatrième.

3ème mouvement Schubert D.960, scherzo : 3'34", record de vitesse à battre
4ème mouvement......................., allegro : 7'40", record de vitesse à battre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 15099
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Dim 7 Avr 2013 - 14:57

Xavier a écrit:
Mais ces transcriptions, ça avait du sens à l'époque pour faire connaître plus largement les oeuvres orchestrales et les jouer dans les salons, aujourd'hui avec la radio, internet... ça n'a aucun sens.
Peut-être, peut-être... (certainement) ; mais en tout cas c’est très pratique quand on a des problèmes affectifs avec le symphonique. hehe

shushu a écrit:
Richter dans la D.960 cité plus haut (live 24/9/72 à Prague, coll. Praga) nous fait du très lent dans le premier mouvement, et du très rapide dans le troisième, voire le quatrième.

3ème mouvement Schubert D.960, scherzo : 3'34", record de vitesse à battre
4ème mouvement......................., allegro : 7'40", record de vitesse à battre.
Yudina, 1947. Le III en 3’25 et le IV en 6’39. Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1437
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Dim 7 Avr 2013 - 15:15


Celui-ci, de lenteur exaspérante, va être dur à battre, je le sens, je le sens.

Je le sens bien celui-ci.

Encore un coup du Sergiu.

La (abominable) version du Concerto pour Orchestre de Bartók par le duo infernal Celibidache/Munich 1995 (ça doit être un de ses derniers enregistrements) dure.........suspense..............47'52". C'est par moments atroce.

Le premier mouvement fait à lui seul 12'38", le troisième (Elégie), 11' !!

Il n'y a que l'allegretto du IV qui tienne à peu près la route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Dim 7 Avr 2013 - 15:39

Je ne connais pas toute la discographie du Concerto pour orchestre, mais je ne vois pas comment on pourrait trouver plus lent que l'interprétation de Celibidache. Néanmoins, même si les options de tempo de ce chef ont souvent le don de m'agacer, il obtient là une lecture ultralisible et décortiquée que je ne déteste pas.

Pour les versions les plus rapides de cette oeuvre, on notera Koussevitzky en live le 29-30 décembre 1944 : 5'57 pour le Gioco delle coppie, 6'37 pour l'Elegie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1437
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Lun 15 Avr 2013 - 10:09


Pour le cirque uniquement :

Dans les pièces pour piano de très haute virtuosité, il y a ce que j'ai déjà cité dans un autre sujet, la Tarentelle de bravoure sur des thèmes de "La Muette de Portici" de Liszt.

Cziffra y arriva très bien en 7"34' en 1958, record de vitesse à battre*. Problème : je ne connais pas d'autre interprétation au disque, il y a en a une sur youtube complètement ratée en plus de 10" et ce serait le record de lenteur.

J'avoue que j'aime bien ces pièces de cirque, quand c'est vraiment du cirque et pas à moitié. Je retiens vraiment mon souffle, je fais pas semblant. Peut-on dire que ça n'apporte rien musicalement? Pas si sûr en fait, la musique est protéiforme.


*existe dans "les Introuvables de Cziffra".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Lun 29 Avr 2013 - 22:54

Mélomaniac a écrit:

Concernant le Cygne de Tuonela, je crois que Hans Rosbaud à Berlin (DG) est le plus rapide, en 7'44.


Xavier a écrit:

7'37 chez N.Järvi. (pas encore écouté)

Smile 7'20 pour Horst Stein avec le Wiener Philharmoniker (Decca, juin 1971)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1437
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Lun 29 Avr 2013 - 23:37

Pas très original : pour la lenteur, chercher les vieux dans des pièces rapides. Les vieux pianistes par exemple.

Je relève des Etudes symphoniques de Schumann (sans les Etudes Posthumes) par Perlemuter en 85 chez Nimbus (il a 80 ans) : 28'45", mais c'est absolument superbe.

A titre de comparaison, Philippe Bianconi, 1996 chez Lyrinx : 27'12". Et ben, je préfère le Perlemuter de 80 balais, non mais sans blague.


Dernière édition par shushu le Mar 30 Avr 2013 - 8:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5268
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Mar 30 Avr 2013 - 2:34

shushu a écrit:

Pas très original : pour la lenteur, chercher les vieux dans des pièces rapides. Les vieux pianistes par exemple.

Je relève des Etudes symphoniques de Schumann (sans les Etudes Posthumes) par Perlemuter en 85 chez Nimbus (il a 80 ans) : 28'45", mais c'est absolument superbe.

Ça dépend, bien sûr il y a des exceptions. Exception faite de leurs tout derniers disques, Klemperer et Kempff avaient un peu cette attitude face aux tempi: plutôt lents dans les mouvements rapides, plutôt rapides dans les mouvements lents...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Mar 7 Mai 2013 - 19:23

Short Ride in a Fast Machine de Adams :
Edo de Waart avec le San Francisco Symphony : 4 minutes 13.
Marin Alsop avec le Bournemouth Symphony Orchestra : 4 minutes 5 secondes.
Pas de quoi déranger le forum .... (encore que, toute proportion gardée, d'une musique aussi courte, économiser 8 secondes !!)
Cependant, à l'oreille, vu le tempo exacerbé de Alsop, j'imaginais une plus grande différence !
(et je crois que si j'avais écouté en premier la version de Alsop, je ne serais pas tombé autant en amour de ce morceau !, et pas seulement pour le train que le chef ne veut pas manquer.)
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Sam 1 Juin 2013 - 23:09

J'écoute la Rhénane de Schumann dirigée par Piero Coppola (Gramophone, 7-8 novembre 1933) avec l'Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire.

Le Finale est bouclé en 4'38, dans une belle bousculade d'ailleurs. Je cherche dans mes souvenirs, mais je crois que c'est la prestation la plus rapide que je connaisse.

Pour prendre deux points de comparaison, Bernstein à New York nous le joue en 5'25, Toscanini (NBCSO) en 5'37.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Lun 15 Juil 2013 - 22:56

Pavane pour une Infante défunte :
 
8'48 par Celibidache avec l'orchestre de la RAI de Turin (Fonit Cetra, 10 avril 1970)
 
Un tel tempo n'empêche pas un horrible pain du corniste à 0'59 ; ou c'est peut-être à cause du tempo...
 
Ca me rappelle le bon mot de Ravel envers ce genre d'interprétations émollientes : c'est l'Infante qui est défunte, pas la Pavane... Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5268
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Lun 15 Juil 2013 - 23:06

Ravel a vraiment dit ça ? Very Happy

Pour le Finale de la quatrième de Tchaikovsky, quels sont les tempi les plus extrêmes ? Je me doute que Celibidache est dans la course pour le Prix de la Tortue, mais je n'en suis pas certain. Et le plus rapide, c'est Mrawinsky ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Dim 12 Jan 2014 - 23:11

 Smile Petit sondage :

Pour le quatrième mouvement de la Pathétique de Tchaikovsky, quelles sont les interprétations les plus vives que vous connaissez ?

Là je réécoute Markevitch (Berliner Philharmoniker, DG, 1953) : le climax est emporté à un tempo brûlant, mais il ralentit un peu vers la fin.

9'57 tout de même.

Qui dit plus rapide ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable


Nombre de messages : 80785
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Dim 12 Jan 2014 - 23:21

9'16 pour Dausgaard et l'Orchestre de Chambre de Suède, chez BIS. Mais comme il vibre très peu, c'est structurel. Très belle interprétation atypique, d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
adriaticoboy
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 7140
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Dim 12 Jan 2014 - 23:22

A moins qu'il y ait une question de coupures, je crois qu'il y a quand même pas mal de chefs qui descendent sous les 10 minutes dans le dernier mouvement: déjà Karajan, Mravinsky, Dorati....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Dim 12 Jan 2014 - 23:41

 Smile Si je retrouve les disques dans mes cartons, je vais aller vérifier pour ces trois là (Karajan, Mravinsky, Dorati) ; si tu connais les minutages ça m'arrangera. .

9'16 c'est effectivement très rapide.

Je n'ai pas connaissance que des chefs pratiquent des coupures dans ce mouvement, tendu comme un arc. Je ne concevrais même pas qu'on lui retranche la moindre mesure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable


Nombre de messages : 80785
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Dim 12 Jan 2014 - 23:49

J'ai fait le tour de quelques dizaines de versions, et effectivement on en trouve pas mal.

Au-dessus de 9'30, c'est assez courant :

9'57 : Markevitch, LSO (Diapason)
9'56 : Markevitch, Berlin (DG)
9'55 : Giulini, Philharmonia (BBC Legends / ICA Classics)
9'53 : Caetani, Melbourne (ABC)
9'51 : Rostropovitch, Israël (Helicon)
9'40 : Klemperer, Philharmonia (EMI)
9'40 : Jansons, Oslo (Chandos)
9'38 : Gibson, London Festival (Chesky)
9'36 : Masur, Leipzig (Teldec)
9'34 : Masur, Israël (Helicon)
9'34 : N. Järvi, Göteborg (BIS)
9'32 : Karajan, Philharmonia (EMI)
9'30 : W. Steinberg, Pittsburgh (EMI)


En revanche, il y a un petit groupe à moins de 9'20 :

9'16 : Dausgaard, Suède ChbO (BIS)
9'10 : Abbado, Chicago (CBS)
9'07 : Claudio Roma, International Festival Orchestra (Amadis)
9'02 : Abravanel, Utah (Vox)
9'01 : Cantelli, Philharmonia (EMI)
8'21 : Golan, Moravie PO (Albany)


C'est vrai que dans le dernier cas, le tempo est quasiment allegretto. Mais ça n'est pas dérangeant, ça fonctionne bien quand même – moins tire-larmes que d'autres, c'est sûr.

Fait amusant, à part Markevitch et Rostropovitch (tous deux à peine sous 10'), aucun chef slave sous cette limite, et beaucoup sont même assez au delà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Lun 13 Jan 2014 - 0:04

Very Happy Merci David.
 
Remarquez, je n'avais pas l'intention d'insinuer qu'avec 9'56 Markevitch soit le plus rapide. Mais j'ai surtout été impressionné par l'extrême urgence du climax. Aussi surprenant : le ralenti consécutif, particulièrement marqué.
 
Je n'ai pas bien saisi ta dernière phrase : aucun chef slave sous cette limite, et beaucoup sont même assez au delà.
 
Tu veux dire que les chefs slaves sont dans l'ensemble plus lents ?

 Confused J'ai un vague souvenir qu'un chef nous bouclait ce Finale en quelque 8 mn, mais me reste à retrouver lequel. Des Pathétique, j'en ai quand même quelques unes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 7140
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Lun 13 Jan 2014 - 0:10

A l'autre bout du spectre, qui a dépassé les 17 minutes de Bernstein avec le NYP chez DG ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Lun 13 Jan 2014 - 0:22

Personne à ma connaissance, mais là c'est un cas d'école.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant


Nombre de messages : 14115
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Lun 13 Jan 2014 - 0:37

Première intégrale Svetlanov :
10'46 pour le final de la 6
7'54 pour le final de la 4 (plus rapide que les 2 Mravinsky DG, Gauk, Dorati... Je ne sais pas s'il y a plus rapide)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1437
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Mer 20 Aoû 2014 - 11:39

Quand se réunit le prochain comité de validation des records?

Je soumets à la sagacité du forum ce minutage du 5ème de Beethoven par Michelangeli en 57:

19'20
7'10
10'15

et on ne doit pas être loin du record de vitesse globale.

Et peut-on tomber sur moins de 19'20 dans l' allegro?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scherzian
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 2986
Date d'inscription : 25/11/2009

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Mer 20 Aoû 2014 - 12:28

shushu a écrit:
Je soumets à la sagacité du forum ce minutage du 5ème de Beethoven par Michelangeli en 57:

19'20
7'10
10'15

et on ne doit pas être loin du record de vitesse globale.

Et peut-on tomber sur moins de 19'20 dans l'allegro?

Record de vitesse dans le sens de la vivacité ? J'ai des disques de Wilhelm Backhaus et Landon Ronald avec l'orchestre symphonique de Londres (en studio en 1927) et de Walter Gieseking et Bruno Walter avec l'orchestre philharmonique de Vienne (en studio le 6 octobre 1934) qui sont plus rapides :

Backhaus/Ronald/OSL (1927) : I = 18'18 ; II = 6'33 ; III = 9'42. (Total = 34'33.)
Gieseking/Walter/OPV (1934) : I = 19'04 ; II = 6'30 ; III = 9'56. (Total = 35'30.)

C'est surtout l'adagio un poco mosso qui en sonne transfiguré (tout en restant très intéressant dans les deux cas). À mon avis, d'autres ont dû faire encore plus rapide, en particulier parmi les « historiquement informés », mais peut-être que ça concerne surtout les deux mouvements vifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Dim 21 Sep 2014 - 23:55

gilles78, in Ludwig van Beethoven - Symphonies (2), a écrit:

Bruno Luong a écrit:

Diablotin a écrit:

André a écrit:

Huitième symphonie avec l'Orchestre symphonique de Montréal sous Kent Nagano. La symphonie est prise à un train d'enfer, mais très bien maîtrisé. J'aurais aimé une articulation un peu plus nette dans le Finale. À 6:41 c'est je crois le minutage le plus rapide que j'ai vu pour ce mouvement.


Il y a plus rapide avec Gardiner : 6:17, et Karajan dans sa troisième intégrale -mais sa quatrième version, en fait : il l'avait déjà enregistrée à Vienne en 1948-, en 6:33. Pour les autres versions pour lesquelles j'ai vérifié, ça tourne autour de 7:10 - 7:45 (Les différentes versions Karajan, Jochum, Toscanini, Walter, Krips...). Böhm est très lent, là-dedans : 8:05

Scherchen et Jarvi (DVD) sont plus rapide que Nagano; ca tourne vers les 6'20 6'30.


Il y a aussi la récente intégrale de Chailly autour des 6'18.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Lun 22 Sep 2014 - 16:37

Est-ce que ce sont les minutages les plus lents ? Je l'ignore ; mais les mouvements I & II du 5e concerto de Beethoven par Gould/Stokowski distendent singulièrement le temps et le chant (mais avec quel bonheur ! quel sentiment d'éternité puissante et de poésie bienveillante !) : 22 minutes & 9,22 minutes (11,14 pour le mouvement III, finalement plus péremptoire qu'objectivement lent dans l'approche qu'il me "dicte").
(EDIT : il faudrait que je vérifie Barenboim/Klemperer, par exemple.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 15099
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Lun 22 Sep 2014 - 17:24

sonate de Barraqué : Loriod 31’ ~ Litwin 54’

Mr.Red

oui oui, je vais voir ailleurs si vous n’y êtes pas. Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Lun 22 Sep 2014 - 20:54

Je parie qu'on en a déjà parlé, mais un truc qui m'avait bien fait rire, Organ²/ASLSP de Cage, oeuvre pour laquelle une association a été fondée et qui se charge de la jouer selon les indications du compositeur (ASLSP = as slow as possible), étalant l'exécution sur 639 ans. hehe


Dernière édition par Jof M le Dim 12 Oct 2014 - 13:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1437
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Dim 12 Oct 2014 - 11:12

Très bien, bravo pour vos trouvailles. Et restons concentrés.

Un thème qui n'a rien à voir, quoique...., mais je n'allais quand même pas ouvrir un sujet spécialement pour ça.

La durée maximale d'un CD déterminée par son format et les lois de la physique est très exactement de 80 minutes. Après, ça plante, ça crashe, les circuits intégrés font du siège éjectable, etc..... Donc parfois je m'interrogeais sur les CD les plus longs de l'univers. En trouve-t-on de 80' ?

En tout cas, je viens de tomber sur une magnifique performance de 79'59'' et youpii !!

Bravo donc au CD3 de l'intégrale des sonates pour piano de Beethoven par Brendel , 2ème intégrale Philips (maintenant Decca), années 70, n° 478 2610 qui comporte des sonates 7, 9, 10 et 11 et qui avec ses 79'59'' nous en donne pour notre argent (pour mémoire, la n°7, le fameux op.10 n°3, est une des plus longues sonates de Beethoven).


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Dim 12 Oct 2014 - 13:02

Oui, le CD 3 de Giulio Cesare par Richter fait 1h21 : http://www.deutschegrammophon.com/fr/cat/4775647

Il y a aussi, chez Fugatto, les volumes 4 et 6 de l'intégrale de l'orgue de Reger par Marini qui atteignent les 85 mn : http://fugatto.free.fr/compact_discs.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1437
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Dim 12 Oct 2014 - 18:35


Je croyais vraiment que c'était limité à 1 h 20. Bon, je réviserai ça quand je pourrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1437
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Mar 14 Oct 2014 - 1:23

Alors il paraît qu'en "trichant" on arrive effectivement à mettre jusqu'à 85 minutes environ de musique sur un CD, alors qu'il est bien prévu pour 80, mais que ça peut entraîner des problèmes.
Mais ça reste néanmoins amusant d'avoir dégoté un CD de durée 79'59'' comme précédemment cité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 18724
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Mar 14 Oct 2014 - 9:54

On trouve de plus en plus de CD chez DG et DECCA qui dépassent les 80 minutes... je les soupçonne de faire ça principalement pour empêcher la copie facile du disque...
Sauf que ça a aussi pour effet qu'il y a des soucis des lectures sur certains lecteurs (comme le mien au hasard Confused Confused).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Mar 14 Oct 2014 - 10:06

Polyeucte a écrit:
On trouve de plus en plus de CD chez DG et DECCA qui dépassent les 80 minutes... je les soupçonne de faire ça principalement pour empêcher la copie facile du disque...
Sauf que ça a aussi pour effet qu'il y a des soucis des lectures sur certains lecteurs (comme le mien au hasard Confused Confused).

C'est effectivement le cas de la dernière livraison des DECCA "Most wanted recitals" ; j'ignore si l'éditeur poursuit un but particulier mais le fait est que le "fill-up" (pour l'album Gwyneth Jones par exemple, il s'agit de la reprise de pistes de la livraison précédente) fait... déborder le support (clin-d'oeil aux nostalgiques de "P.R.O.F.S" de Schulmann Embarassed ) !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 18724
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Mar 14 Oct 2014 - 10:13

Quand c'est pour un récital, à la limite je préfère à un disque de 60 minutes... mais quand c'est un opéra qu'on aurait très bien peu distribuer de façon plus intelligente sur 2CD, mais qu'on préfère bourrer un CD à plus de 85 minutes pour faire l'autre à 60, j'ai plus de mal à comprendre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
shushu
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1437
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Mar 14 Oct 2014 - 11:15

Merci pour ces précieuses infos, j'ignorais qu'il puisse y avoir autant de perversions dans ce domaine.
Et Polyeucte confirme donc que le bourrage des disques (qui nécessite de modifier les instructions lues au début) peut effectivement provoquer des problèmes.

Restons donc sagement avec nos 79'59"", mais si quelqu'un a un 80' tout rond, c'est lui qui décroche le pompon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1437
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Lun 16 Mar 2015 - 1:57

Et bien ça dort ici.

Richter va d'abord commencer par vous réveiller.

Schubert D.850, 1956 live à Prague
Premier mouvement Allegro : 7'46'' (pm : Brendel, 1987 : 9'23'').
Trrrès bon premier mouvement.

Puis il va vous rendormir tranquilou

Schubert D.850, 1956 live à Prague
Deuxième mouvement Con Moto : 15'35'' (pm : Brendel 1987 : 11'53'')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1437
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Lun 16 Mar 2015 - 21:24

RECAPITULATIF (SHUSHUSYNTHESE) (EN CONSTRUCTION)

Wagner - Parsifal
       c'est très lent ! : Levine Bayreuth 1985 (4h38)
       c'est très rapide ! : Boulez 1970 (3h39), suivi de peu par Kegel (3h41)

Wagner-Tristan et Isolde
      c'est très lent ! : Bernstein

Sibelius - Le Cygne de Tuonela
        c'est très rapide ! : N.Järvi (7'37''), Hans Rosbaud à Berlin (DG) (7'44'')

Stravinsky - Le Sacre du Printemps-
        c'est très lent ! : Eugene Goossens (Everest) (16'50 + 20'58)
        c'est très rapide ! : Dorati II  1959 (14'02 + 15'44)

Beethoven - Arietta de la sonate pour piano opus 111
        c'est très lent ! : Anatole Ugorsky (DGG) (26'55'')
        c'est très rapide ! : Wilhelm Backhaus (13 mai 1937) (12'56'') (avec toutes les reprises)

Beethoven-troisième mouvement de la sonate Hammerklavier
        c'est très lent ! : Michael Korstick (28'42''), Solomon EMI  1952 (22'20''), Barenboim DG (21'50)
        c'est très rapide ! : Yudina APR (13'03'')

Chopin-premier Scherzo op. 20
      c'est très lent ! : Ivo Pogorelich DG (10'58'')
      c'est très rapide ! : Vladimir Horowitz live 65 RCA (H. rediscovered) (8'12'', mais il rate des trucs)


Bach JS-Choeur d'introduction de la passion selon Saint Mathieu
       c'est très lent ! : Klemperer (12')
       c'est très rapide ! :Mc Creesh (6'05''), Goodwin (6'48)


Mahler-Adagietto de la 5ème symphonie
       c'est très lent ! : Scherchen 1964 Philadelphie (Tahra) (15'),Haitink Berlin (14')
       c'est très rapide ! : Bruno Walter 1947 NYP (7'35''), Rudolf Schwarz (LSO, 1958)7'34

Holst-Les Planètes
       c'est très lent ! : Bernard Herrmann (Decca) (57')
       c'est très rapide ! : Holst 1926 (43')

Chopin-2ème sonate pour piano op.35, premier mouvement
        c'est très rapide ! : Andrei Gavrilov live 9/9/1999 (et oui!) (ref KuK 65) (6'15'')

Ravel-Boléro
        c'est très lent ! : Pedro de Freitas Branco en 1953 (18'30, 54 à la noire).
        c'est très rapide ! : Stokowski en 1940 (12', 84 à la noire)

Mahler-Finale de la 6ème symphonie
        c'est très rapide ! : Solti (27'40'')

Schubert-sonate pour piano D960, premier mouvement
        c'est très lent ! : Richter 1972 live à Prague (Praga) (25'44'')

   

   




EN CONSTRUCTION


Dernière édition par shushu le Mer 18 Mar 2015 - 20:39, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur


Nombre de messages : 79763
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Lun 16 Mar 2015 - 21:28

On pourrait rajouter le Tristan de Bernstein, non? Je pense qu'il n'y a pas plus lent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1437
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Lun 16 Mar 2015 - 22:12

Oui, tout à fait.

Je viens de signaler que l'Horowitz de 1965 savonne des traits en bouclant l'opus 20 de Chopin en 8'08'' (y compris des applaudissements) en concert. Il avait été entendu au début de ce sujet qu'un petit commentaire sur l'avantage ou le désavantage des tempi extrêmes rencontrés serait un plus........


Dernière édition par shushu le Lun 16 Mar 2015 - 22:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 15099
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Lun 16 Mar 2015 - 22:19

et Barraqué, tout le monde s’en fiche. Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1437
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Lun 16 Mar 2015 - 22:41

Faut être baraqué pour la jouer vite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swarm
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1289
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Mar 17 Mar 2015 - 12:42

La Mer de Debussy par Celibidache doit être la plus lente. Quant à la plus rapide? De tête je dirais Paul Paray?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abbado71
Mélomane averti


Nombre de messages : 184
Age : 23
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Mar 17 Mar 2015 - 14:54

Et pour la 9eme symphonie de Beethoven devinez qui est le gagnant de la lenteur

Allez je vous le donne en mille : Maximianno Cobra 1 heure et 50 minutes  https://www.youtube.com/watch?v=hoINrtIWpTA

En même temps ça ressemble à "une marque de fabrique"
quasiment 1 heure pour la 2eme de beethoven (contre 36 minutes pour la très belle version Kubelik DG par exemple)
Idem pour les variations goldberg, les autres symphonies de beethoven , les symhonies de mozart ... Shocked Confused

Il assomme la concurrence (et moi aussi car je trouve que c'est très vite inaudible la 6eme de Beethoven en tête)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1437
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   Mar 17 Mar 2015 - 23:56

Il doit être dopé, on va le suspendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide   

Revenir en haut Aller en bas
 
Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Interprétations : records de durée, du + lent au + rapide
» Nouvelles interprétations quand on est satisfait par une.
» Mes interprétations.
» Vos interprétations
» Bleu noir : interprétations des titres !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: