Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Virtuosité pianistique transcendantale sur disque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Virtuosité pianistique transcendantale sur disque   Mer 20 Fév 2013 - 8:58

Quand à l'écoute d'un truc, vous commencez à retenir inconsciemment votre respiration, quand c'est à couper le souffle, que vous vous demandez comment c'est possibls et pourtant vous en avez écouté des tonnes au cours de votre existence monomaniaque, quand vous vous crispez à l'accoudoir, quand ça dépasse l'entendement.


A tout seigneur tout honneur, on commence par un grosse secousse électrique :

Jorge Bolet et son Ouverture de Tannhaüser (Wagner/Liszt!) live Carnegie Hall 25/2/74 (je retiens toujours le 25/2, c'est mon anniv').
J'ai ça en Great Pianists, on doit pouvoir le trouver autrement (il joue les Préludes de Chopin) (RCA GD87710)
Je crois que ce concert a fortement contribué à relancé sa carrière discographique (et peut-être même concertiste?)

La transcription de Liszt ne dore pas du tout la pilule au pianiste; à mon avis, c'est peut-être ce que Liszt a écrit de plus tordu pour les dix doigts; là Bolet plutôt mal assuré au début (une fausse note) se met à faire sonner à fond ensuite les pires difficultés sans négociation aucune.Très étonnant. Objectivement, on se demande si dans les pires difficultés ce qu'il fait est humainement possible. Mais il devait être en transe.

Je suspecte d'autres interprètes de transiger, de négocier, de calmer le jeu dans les pires horreurs de cette partition. Bolet non, il fonce tête baissée lors de ce concert, il développe une dynamique incroyable tout en roulant à 200 à l'heure, la puissance développée est colossale (EPO?).

J'ai vraiment le palpitant qui accélère à chaque fois. Un vrai électrochoc. Y arrivera, y arrivera pas? J'ai beau savoir que ça s'est passé il y a fort longtemps et qu'il y est arrivé, j'aime me faire peur à chaque fois. En plus, je pense qu' il ne devait pas y avoir d'EPO à l'époque.




Great Pianists of the 20th century 456 724-2

ou, en RCA Gold Seal GD87710

             

Maintenant réédité avec l'esemble des enregistrements RCA-CBS. Référence du coffret :

ATTENTION : dans l'album "Bolet rediscovered" ce sont des bandes de studio jamais éditées auparavant, il la joue aussi et là par contre c'est pas vraiment bon!!


Dernière édition par shushu le Ven 17 Oct 2014 - 2:01, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Virtuosité pianistique transcendantale sur disque   Mer 20 Fév 2013 - 23:04

La virtuosité pure peut se mesurer efficacement à l'aune de l'enregistrement que je viens de citer.
Si vous ne connaissez pas et que vous pensez que "c'est du Liszt comme d'autres Liszt", détrompez-vous, on passe encore à l'échelle au dessus.

Cela étant, l'inhumain peut se loger n'importe où et pas seulement dans Liszt, pas seulement dans le quantitatif mais aussi dans le qualitatif.

Je me faisais cette réflexion tout à l'heure avec le deuxième livre des Préludes (Debussy) par Michelangeli. ABM était un spécaliste de l'interprétation "parfaite" donc inhumaine , et dans certains Préludes, on se demande comment une telle précision est possible. Au bout d'un moment, l'ensemble casse un peu les c.... tellement son microcosme est froid, mais quel beau piano!

D'où la question : à ce moment, peut-on parler de transcendance? L'interprète ne sort pas vraiment de lui-même ni l'auditeur.
Il se transcende néanmoins devant le micro.

Donc allez, appelons "virtuosité transcendantale" les incursions qualitatives extrêmes tout comme les révolutions quantitatives extrêmes.


Dernière édition par shushu le Ven 22 Fév 2013 - 20:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nestor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 05/10/2012

MessageSujet: Re: Virtuosité pianistique transcendantale sur disque   Jeu 21 Fév 2013 - 19:04

"Au bout d'un moment, l'ensemble casse un peu les c.... tellement son microcosme est froid"

Cela ne m'est jamais arrivé dans le cas de ABM personnellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Virtuosité pianistique transcendantale sur disque   Ven 22 Fév 2013 - 19:49

Dans la nuit, audition de la même transcription de l'ouverture de Tannhaüser Wagner/Liszt par Benno Moiseiwitsch (1938, 3 sessions de studio), sur CD NAXOS Historical 8.110669. (deuxième volume consacré à Benno)

Il y arrive à peu près, c'est certain, MAIS :

*le tempo est au moins aussi rapide que Bolet 74 live MAIS
*il s'engage moins physiquement, il accentue moins la dynamique, il ne joue pas aussi fort les "forte"
*ce n'est pas aussi propres dans les accords ou arpèges, il accroche un peu ou inégalise parfois; par contre, les traits (mais joués doux) sont épatants.

....en résumé, il se la joue plutôt cool (et en plus il a eu droit à plusieurs séances de studio pour achever sa pièce montée). Cette ouverture, que ce soit au piano ou à l'orchestre, ce n'est pas un vol de papillons.

Pas mal, mais petit joueur à côté de Bolet. C'est comme de l'homéopathie comparée aux électrochocs.



Dernière édition par shushu le Sam 6 Avr 2013 - 21:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Virtuosité pianistique transcendantale sur disque   Sam 23 Fév 2013 - 21:38


Je suis en train de tester de Liszt toujours, mais par Cziffra, la Tarentelle de bravoure sur des thèmes de "La Muette de Portici".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Virtuosité pianistique transcendantale sur disque   Sam 23 Fév 2013 - 22:30

Cziffra a également gravé l'ouverture de Tannhaüser en 1959 en studio; c'est très brillant mais plus lent que Bolet (17:47 contre 16:39 pour Bolet, c'est dire encore une fois l'exploit de Bolet live).


Dernière édition par shushu le Dim 24 Fév 2013 - 9:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nestor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 05/10/2012

MessageSujet: Re: Virtuosité pianistique transcendantale sur disque   Sam 23 Fév 2013 - 22:50

shushu a écrit:
Cziffra a également gravé l'ouverture de Tannahaüser en 1959 en studio; c'est très brillant mais plus lent que Bolet (17:47 contre 16:39 pour Bolet, c'est dire encore une fois l'exploit de Bolet live).

Si il s'agit de celle disponible sur Youtube, je trouve les lignes mélodiques bien moins claires que sur l'enregistrement de Bolet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Virtuosité pianistique transcendantale sur disque   Sam 6 Avr 2013 - 21:24

shushu a écrit:

Je suis en train de tester de Liszt toujours, mais par Cziffra, la Tarentelle de bravoure sur des thèmes de "La Muette de Portici".

On trouve ça dans....Les Introuvables de Cziffra (EMI), et il a ...commis ce...truc le 15/1/58 salle Wagram pour HMV Budapest apparemment.

Il la joue en 7'34".....aaaargh.
C'est à connaitre; il y a plein de passages absolument affolants à ce tempo, et c'est sans doute plus dense dans l'impossible que Tannah/Bolet 74, où par contre doit continuer à se loger le plus dur.
Je ne connais pas d'autre version.

Sur youtube : une audition de A Tavera, qui n'y arrive que très très moyennement en....... 10' 23"!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PS4
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 04/03/2012

MessageSujet: Re: Virtuosité pianistique transcendantale sur disque   Ven 10 Mai 2013 - 10:27

shushu a écrit:





Great Pianists of the 20th century 456 724-2


ATTENTION : dans l'album "Bolet rediscovered" ce sont des bandes de studio jamais éditées auparavant, il la joue aussi et là par contre c'est pas vraiment bon!!

J'aurais volontiers jeté une oreille mais le volume 1 n'est pas disponible chez mon dealer habituel (Amazon) à prix décent. Au contraire du volume 2... Bizarre.

P.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Virtuosité pianistique transcendantale sur disque   Sam 1 Juin 2013 - 0:20

Je crois que ce n'est pas très facile à trouver, en effet.
Il y a eu une autre édition, évidemment (RCA GD87710), mais est-ce moins rare?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Virtuosité pianistique transcendantale sur disque   Dim 20 Juil 2014 - 12:42

Ce fil a un intérêt limité, je sais  Embarassed  et il n'y a toujours pas d'épreuve de piano aux Jeux Olympiques.

Néanmoins, tiens, pour faire monter un peu l'adrénaline: Mazeppa de Liszt (tiré des Etudes d'Exécution transcendantes) par Lazar Berman (enregistrement des Etudes de 1963).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris3
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Virtuosité pianistique transcendantale sur disque   Mar 22 Juil 2014 - 19:45

Et qui détient le record du monde pour Islamey ? Cziffra ? Katchen ? Barere ? Pogorelich ? Berezovski ?

Après, on peut voir pour Feux follets, Valse Méphisto ou la Campanella, les Etudes de Ligeti ou de Godowsky, voire Scarbo...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Virtuosité pianistique transcendantale sur disque   Ven 25 Juil 2014 - 1:50

Il faudra voir du côté de Scarbo en effet, et ne pas négliger Michelangeli.

L'Islamey de Pogorelich live à Carnegie (1990) comme présent sur You Tube: oui, ça me la coupe légèrement, voire grave. Le problème avec Barere, c'est que c'est un peu vieux, un vieil enregistrement ne permet pas de se rendre compte vraiment, et il n'y a pas que le chronomètre qui compte.

Dans Liszt, je ne sais pas, j'ai l'impression qu'après Tannhauser et Mazeppa avec son triplement de bras, ou la Tarentelle de Bravoure on ne peut que redescendre dans le degré d'épouvante digitale..




Dernière édition par shushu le Sam 26 Juil 2014 - 18:45, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Virtuosité pianistique transcendantale sur disque   Sam 26 Juil 2014 - 15:34

shushu a écrit:

Je suis en train de tester de Liszt toujours, mais par Cziffra, la Tarentelle de bravoure sur des thèmes de "La Muette de Portici" (de Auber).


Un peu plus de références discographiques concernant cette étrangeté intéressant ceux qui aiment bien les numéros de cirque au piano.

L'oeuvre: S.386

Vincenzo Maltempo
CD Gramola GRAM98861

Frederic Lamond (élève de Liszt)
CD APR  APR5504

Rolf Plagge
CD Tacet TACET040

Leslie Howard (of course)
vol.42 de l'Intégrale piano
Hyperion CDA67101/2

Cziffra 15/1/1958, Paris
Les Introuvables de Cziffra
CD2
CD EMI CSZ 7 67366 2 A (ou PM649 ou CDZH 67366)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Virtuosité pianistique transcendantale sur disque   Lun 4 Aoû 2014 - 18:19

/watch?v=-FV89mkWtD800

Christian Lauba:Brasil sem fim/Ivo Janssen

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Virtuosité pianistique transcendantale sur disque   Sam 9 Aoû 2014 - 17:56

shushu a écrit:
Il faudra voir du côté de Scarbo en effet, et ne pas négliger Michelangeli.


Les live de Gaspard de la Nuit par Michelangeli: au moins 5 captations


London 30 June 1959 - BBC Legends BBCL 4064-2, Music and Arts CD-955, Music and Arts CD-4955, Philips 456 901-2
Prague 22 May 1960 - EMI Vltava Classics (Japan) TOCE-8271, Multisonic 310193-2, Music and Arts CD-817
Lugano 4 June 1968 - Memories HR 4368/69, Nuova Era CD 2218
Helsinki 22 May 1969 - Arkadia GI 904.1, Hunt CD 904
Città del Vaticano 13 June 1987 - Amadeus AMS 042-043, Aura Music AUR 204-2, Memoria 999-001, Memoria 999-105

On remarquera le laps de temps important entre la 4ème et la 5ème.
On peut supposer que son interprétation a dû évoluer pendant ce "gap".

Je connais celle de 87. Et dans Scarbo ça décoiffe.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Virtuosité pianistique transcendantale sur disque   Mer 20 Aoû 2014 - 12:14

Vladimir Soultanov dans l'étude Op.10 n°1 de Chopin. Pas mal, pas mal. 1'43.

watch?v=mcWt7O8EFPU


Dernière édition par shushu le Jeu 21 Aoû 2014 - 12:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ScareDe2
Farceur québécois
avatar

Nombre de messages : 906
Age : 18
Localisation : Québec
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: Virtuosité pianistique transcendantale sur disque   Jeu 21 Aoû 2014 - 11:47

Regardez ce petit sucre
/watch?v=3B5pC7YFwvQ
 Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Virtuosité pianistique transcendantale sur disque   Jeu 25 Sep 2014 - 18:19

Réédition des enregistrements de Jorge Bolet pour CBS, dont le fameux concert de 1974 à Carnegie Hall!!!!!!! (n'oublions pas que ce concert, à côté des pièces de bravoure, est assez connu pour sa version des Préludes de Chopin; mais dans ce sujet c'est surtout l'ouverture de Tanna qui nous émoustille).
J'espère que le repiquage sera de meilleure qualité que celui de la série Great Pianists.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Virtuosité pianistique transcendantale sur disque   Ven 17 Oct 2014 - 1:56

Le fameux trille de la mort qui tue dans l'Arietta de l'op. 111 de Beethoven par Michelangeli ABM, dit le "croque mort" : je n'aurai qu'un mot qui est aaarrrrggghhhh.........parce que pour arriver à faire ça aussi propre et planant alors que les deux côtés de la main droite jouent indépendamment.....donc je confirme : aaarrrggghhhh........

(du moins dans ma version qui est celle de BBC Legends).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selmer1947
Néophyte


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 13/10/2014

MessageSujet: Re: Virtuosité pianistique transcendantale sur disque   Sam 18 Oct 2014 - 10:56

Peut-on parler de virtuosité sans parler du son et de l'articulation ? A mon sens il n'y a eu que 2 extra-terrestres en ce domaine en ce sens qu'ils ne sacrifiaient jamais le son à la vitesse d'exécution et pour lesquels la rapidité (virtuosité) n'était pas démonstrative mais expressive car intrinsèquement liée à leur nature profonde : Simon Barère et Gyorgy Cziffra ! ( et un 3ème mais dans le jazz: Art Tatum)  

Autre chose à ce propos; je trouve absolument stupide de mesurer la virtuosité d'un pianiste à la durée chronométrée de tel ou tel enregistrement !!!
On parle de musique ou d'exploit sur 100m ???? Le tempo ne varie t'il pas dans les morceaux évoqués ???
Si Cziffra jouait certains passages plus vite que n'importe qui, il jouait parfois les passages lent plus lentement aussi que d'autres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Virtuosité pianistique transcendantale sur disque   Sam 18 Oct 2014 - 15:53

Selmer1947 a écrit:
A mon sens il n'y a eu que 2 extra-terrestres en ce domaine en ce sens qu'ils ne sacrifiaient jamais le son à la vitesse d'exécution et pour lesquels la rapidité (virtuosité) n'était pas démonstrative mais expressive car intrinsèquement liée à leur nature profonde : Simon Barère et Gyorgy Cziffra !

Effectivement, Cziffra n'est pas démonstratif, il est au-delà (même ostentatoire et show-off peinent à lui rendre justice).

Sinon, d'accord, non seulement la virtuosité n'a pas de sens seule, mais la quantifier est difficile : il ne s'agit pas seulement de jouer les choses les plus difficiles le plus vite ou avec le meilleur legato, le meilleur détaché, le plus gros son, de faire les contrastes dynamiques les plus grands… Et ça varie selon les œuvres et les répertoires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Virtuosité pianistique transcendantale sur disque   Sam 18 Oct 2014 - 17:32

shushu a écrit:
Réédition des enregistrements de Jorge Bolet pour CBS, dont le fameux concert de 1974 à Carnegie Hall!!!!!!! (n'oublions pas que ce concert, à côté des pièces de bravoure, est assez connu pour sa version des Préludes de Chopin; mais dans ce sujet c'est surtout l'ouverture de Tanna qui nous émoustille).
J'espère que le repiquage sera de meilleure qualité que celui de la série Great Pianists.


Ben non, c'est toujours la même m.... et apparemment exactement le même fichier audio.
Donc c'est trop dur, il y a trop de haut-médium.
Tiens, je vais aller me défouler dans le sujet correspondant aux sons trop durs......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Virtuosité pianistique transcendantale sur disque   Sam 24 Jan 2015 - 14:51

De nouvelles idées ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Virtuosité pianistique transcendantale sur disque   Mer 10 Juin 2015 - 0:30

J'avais sans doute oublié de dire que Simon Barere ne me soulève pas un poil; certes, il tricote, et même parfois très (trop) vite. Mais le poids des notes, des idées, là-dedans ? La vraie virtuosité qui m'émeut, elle fait le sort qu'elle mérite à chaque note (cf. Bolet plus haut).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Virtuosité pianistique transcendantale sur disque   

Revenir en haut Aller en bas
 
Virtuosité pianistique transcendantale sur disque
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Virtuosité pianistique transcendantale sur disque
» Status Quo Le Double Disque d'Or de Status Quo
» Disque dur: ATA ou SATA
» Technique pianistique
» Un disque dur virtuel, ça existe ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie-
Sauter vers: