Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Vous et le contemporain (3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22
AuteurMessage
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Lun 12 Juin 2017 - 17:26

Benedictus a écrit:
Peut-être faudrait-il pour chaque catégorie (sans pousser jusqu'à chaque sous-catégorie) indiquer un ou deux noms (ou un ou deux titres) significatifs. (Sans vouloir jouer les pénibles...)

ok, mais on risque de se rendre compte à quel point c’est boiteux et fait à l’arrache. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4463
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Lun 12 Juin 2017 - 17:37

Tsss... Vous autres coqs savants ©, vous avez parfois de ces coquetteries... Wink

Ah, sinon, je pensais que la rebellitude, ce n'était pas tant les Autrichiens à platines © que les gars dont la biographie est une légende parce qu'ils n'ont eu qu'un deuxième prix de composition (alors que leurs parents, leur petite amie, leur concierge, leur traiteur asiatique et leurs potes sur Facebook étaient sûrs qu'ils allaient décrocher le premier).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Lun 12 Juin 2017 - 17:42

aussi, oui. Very Happy
’faudrait surtout que je trouves des noms plus sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4463
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Lun 12 Juin 2017 - 21:15

lucien a écrit:
aussi, oui. Very Happy
’faudrait surtout que je trouves des noms plus sérieux.
Tu veux dire: des noms plus sérieux dans cette catégorie-là?
Parce qu'à mon avis, c'est des noms de musiciens moins sérieux que Gander ou les saturationnistes, qu'on doit avoir plus de mal à trouver. Bézu ou Grand Jojo peut-être?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Lun 12 Juin 2017 - 21:25

Benedictus a écrit:

Bézu ou Grand Jojo peut-être?


carton rouge Ne plaisante pas avec les vrais artistes.

Quand je vois la liste de Lucien, je me dis que la salle de torture qui figure tout en haut de la précédente page doit encore être loin de l'effroyable réalité Mr.Red



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Lun 12 Juin 2017 - 22:26

Benedictus a écrit:
lucien a écrit:
aussi, oui. Very Happy
’faudrait surtout que je trouves des noms plus sérieux.
Tu veux dire: des noms plus sérieux dans cette catégorie-là?
Parce qu'à mon avis, c'est des noms de musiciens moins sérieux que Gander ou les saturationnistes, qu'on doit avoir plus de mal à trouver. Bézu ou Grand Jojo peut-être?

non, des étiquettes plus sérieuses. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4463
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Lun 12 Juin 2017 - 22:56

Mélomaniac a écrit:
Benedictus a écrit:
Bézu ou Grand Jojo peut-être?
carton rouge Ne plaisante pas avec les vrais artistes.
C'est vrai: je retire Grand Jojo, parce que Jules César (/watch?v=J1DLcQmFMNQ), c'est grand.
La Queue leu-leu, en revanche...

Mélomaniac a écrit:
Quand je vois la liste de Lucien, je me dis que la salle de torture qui figure tout en haut de la précédente page doit encore être loin de l'effroyable réalité Mr.Red
Tiens, justement, je réécouterais bien le suggestif ... aus freier Lust... verbunden... de G.F. Haas. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4463
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Jeu 12 Oct 2017 - 19:35

Du fil «Philharmonie - Schumann 4/Ravel/Varèse - Gilbert 11/10/2017»:

tomseche89 a écrit:
Je découvrais Amériques. [...] un programme sans vrai tube et "handicapé" par un morceau d'écriture contemporaine.
Benedictus a écrit:
Surprised  Tu ferais commencer ça où, le répertoire contemporain? Au Sacre?
Xavier a écrit:
Au niveau de l'écriture, c'est vrai que c'est plus moderne que beaucoup de choses de la 2è moitié du XXè.
En tout cas, c'est tout à fait atonal.
tomseche89 a écrit:
[...] Quant à Amériques, je me demande combien de personnes l'avaient déjà entendues dans la salle !
Octavian a écrit:
Avec ce genre d'argument, on pourrait parler de "contemporain" pour la recréation d'un opéra baroque plus donné depuis des siècles ! Mr.Red Bon je force le trait avec un peu de mauvaise foi, bien sûr... mais ça me semble tout de même problématique de parler de morceau contemporain pour une œuvre composée il y a presque un siècle (début de la composition en 1918, version finale révisée en 1927). Shocked

PS : pour être clair, en ce qui me concerne, sans me prétendre à 100% immunisé contre les abus de langage ponctuels, j'essaie autant que possible de limiter l'emploi de l'étiquette "contemporain" à des œuvres produites par des artistes vivants. C'est le seul critère qui ne me semble pas ouvert à tous les vents de la subjectivité, laquelle, en la matière, mène presque inévitablement à des aberrations comme considérer comme "contemporaines" des œuvres qui datent de 75 ans ou plus (tomseche89 n'étant évidemment pas seul sur ce coup-là).

D'accord avec Octavian. Pour autant:

1.   Avec l'âge, l'application de cette règle devient de moins en moins spontanée. J'ai si souvent vu Boulez en concert que j'ai toujours un peu de mal à penser à ses œuvres comme n'appartenant plus à la musique contemporaine. (Et même: quand j'ai découvert leurs œuvres, Messiaen, Lutosławski et Nono étaient encore des «compositeurs contemporains»... mieux: enfant, j'ai même assisté à une exécution des Forains de Sauguet en présence du compositeur!)

2. Sur la base de cette définition, morts précoces et extrême longévité conduisent, certes pas à des aberrations, mais à des considérations assez contre-intuitives: ainsi, pendant 15 ans, Le Loup de Dutilleux (1953) aura davantage relevé de la musique contemporaine que Vortex temporum de Grisey (1996); Romitelli (né en 1963) n'est déjà plus un «compositeur contemporain» mais Kurtág (né en 1926), si...

Mais de fait, comme dit Octavian, «c'est le seul critère qui ne me semble pas ouvert à tous les vents de la subjectivité, laquelle, en la matière, mène presque inévitablement à des aberrations.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7333
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Jeu 12 Oct 2017 - 20:32

Comme tout étiquette accolée de l'extérieur (à commencer, pour ce qui nous occupe, par celle même de "musique classique", que ce soit d'ailleurs au sens restreint ou large de l'expression), celle de musique contemporaine est une commodité... tant qu'on ne s'approche pas trop pour examiner ce qu'elle recouvre exactement. Wink

Je suis d'accord que s'en tenir à au critère "vivant ou mort" n'est pas parfait. Sans côté que la loi peut paraître dure, et le système un peu cruel avec son côté "hop, affaire classée" dès que tombe la rubrique nécrologique. Mais cette solution a l'avantage de reposer sur une donnée universelle, objective (et a priori irréfutable, les cas des compositeurs contemporains se faisant passer pour mort pour augmenter leurs ventes étant plutôt rares...). Le lot des œuvres de Ligeti, Stockhausen, Kagel, Bertrand, Henze, Harvey, Carter, Dutilleux, Boulez, Henry..., pour ne citer que ceux-là parmi les disparus de la dernière décennie, est désormais soumis aux lois de "cette botanique de la mort [...] que nous appelons la culture", suivant la belle formule de Chris Marker (lui-même "entré dans l'Histoire" depuis un petit moment maintenant ). Il n'y aura plus jamais de possibilité de création de nouvelle œuvre de leur part — si ce n’est, très éventuellement, "à titre posthume", mais ça compte pas, c'est comme ça. Aussi tentant (et encore une fois j'y succombe moi-même parfois, je ne suis pas une machine) de dire qu'untel peut bien encore être considéré comme un "compositeur contemporain", lui qui n’est mort que depuis [x] années à peine... ce n'est pas un crime, mais ça suppose de renoncer immédiatement à toute prétention à une définition fiable : si Boulez voire Ligeti continuent de relever de la "musique contemporaine", pourquoi pas Messiaen voire effectivement Varese ou Schönberg.

(J'ai encore le souvenir, ça devait être vers le tournant des années 2000, d'avoir vu Berg, Schönberg et Webern classés dans les bacs "musique contemporaine" d'une Fnac, et j'avais beau être bien moins versé dans cette production qu'aujourd'hui, je pouvais déjà qu'il y avait un truc qui n'allait pas là-dedans. Mr.Red )

L'autre avantage que je vois à ce système, également, c'est de laisser totalement de côté tout débat esthétique. L'histoire jugera peut-être (et peut-être autrement que nous pourrions prétendre le faire aujourd'hui) qui, de tel ou tel, était plus "moderne" qu'un autre, mais ce n'est pas le débat ici. Le "contemporain" n'est pas un style, a fortiori pas un style unique. Ça n'a pas de sens de dire d'un compositeur vivant qu'il est "moins contemporain" qu'un autre.

À côté de ça, quitte à tendre les verges pour me faire battre, je peux ajouter encore un problème que tu n'as pas soulevé. Ce qui est également gênant, en effet, pour revenir à mon histoire initiale d'étiquette, c'est qu'on ne sait pas trop bien laquelle coller désormais sur ceux qui choient ainsi de la bien pratique appellation de "contemporain". La profusion des écoles, des styles et des esthétiques au cours du second XXe siècle, et leur caractère largement ésotérique, pour ne pas dire complètement imbittable, pour la majorité du grand public — et même des mélomanes amateurs, pour peu qu'ils n'aient pas un intérêt un tant soit peu marqué pour ce répertoire —, n'aident pas, pour le moment, à imposer des alternatives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Jeu 12 Oct 2017 - 21:13

il y a quelques temps, histoire de savoir de quoi on parlait, j’avais écouté un extrait de la Tribune des critiques à l’ancienne ; on y parlait de la première symphonie de chambre de Schönberg comme une œuvre contemporaine, ça m’avait un peu secoué. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7333
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Jeu 12 Oct 2017 - 21:18

Tu m'étonnes hehe


Comme quoi ça n'est pas qu'une affaire d'incompétence des disquaires de la Rnac il y a quinze ans... Shocked Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Jeu 12 Oct 2017 - 21:22

mais en fait, pour moi ça reste clairement ça, la musique contemporaine, dans l’usage... c’est la musique absconse, imbitable, inharmonieuse, « qu’on ne s’essoufle plus à déchiffrer »... et ça n’a pas tellement évolué, et Amériques en reste un exemple, et même pas le plus ancien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Jeu 12 Oct 2017 - 21:37

sinon, sans y être totalement opposé je suis assez circonspect sur contemporain=vivant... parce que ça fait un trou entre moderne et contemporain, on n’a plus de nom pour les gens qui sont morts mais ont écrit plus ou moins récemment (y compris ceux qui sont nés après 1980... personnellement j’en connais au moins trois).
disons que tant qu’à être restrictif, ça me fait bizarre d’avoir un truc qui rassemble des choses très différentes et éloignées dans le temps sur un critère qui leur est indépendant (la mort de l’auteur des années après).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Jeu 12 Oct 2017 - 21:40

naturellement, il faut voir de quoi on parle... musique contemporaine... ou compositeurs contemporains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7333
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Jeu 12 Oct 2017 - 22:00

lulu a écrit:
mais en fait, pour moi ça reste clairement ça, la musique contemporaine, dans l’usage... c’est la musique absconse, imbitable, inharmonieuse, « qu’on ne s’essoufle plus à déchiffrer »... et ça n’a pas tellement évolué

Je suis d'accord que c'est ce à quoi beaucoup de gens pensent en priorité, mais justement, c'est quand même un peu plus divers que ça dans les faits. Allez, je vous épargne la référence à Glass pour cette fois-ci... mais durant l'été j'ai découvert Christopher Rouse via sa quatrième symphonie, qui date de 2013... j'y prends beaucoup de plaisir, mais franchement dans une écoute en aveugle je ne sais pas si grand monde devine que ça ne date pas des années 1920 / 1930 au plus tard... voire de la fin XIXe. hehe Pour autant ça me semblerait difficile de dire que ce n'est pas un compositeur contemporain.


lulu a écrit:
sinon, sans y être totalement opposé je suis assez circonspect sur contemporain=vivant... parce que ça fait un trou entre moderne et contemporain, on n’a plus de nom pour les gens qui sont morts mais ont écrit plus ou moins récemment (y compris ceux qui sont nés après 1980... personnellement j’en connais au moins trois).
disons que tant qu’à être restrictif, ça me fait bizarre d’avoir un truc qui rassemble des choses très différentes et éloignées dans le temps sur un critère qui leur est indépendant (la mort de l’auteur des années après).

Le premier paragraphe rejoint bien ce que je disais : comment on appelle cette, ou plutôt ces, musique(s)-là ? J'avoue n'avoir pas de réponse...

Sur le second argument, je vois ce que tu veux dire, mais ça me paraît moins problématique, justement pour la raison que je pointe au-dessus. Je pense aussi qu'il y a plus à gagner, pour la faire connaître, à pointer la diversité de "la" musique contemporaine qu'à la cantonner dans une caricature de ce qu'elle était dans les années 80-90 dans quelques cénacles bien en cour. siffle


lulu a écrit:
naturellement, il faut voir de quoi on parle... musique contemporaine... ou compositeurs contemporains.

La musique contemporaine ne serait pas la musique composée par les compositeurs contemporains ? What the fuck ?!?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Jeu 12 Oct 2017 - 22:12

Octavian a écrit:
Sur le second argument, je vois ce que tu veux dire, mais ça me paraît moins problématique, justement pour la raison que je pointe au-dessus. Je pense aussi qu'il y a plus à gagner, pour la faire connaître, à pointer la diversité de "la" musique contemporaine qu'à la cantonner dans une caricature de ce qu'elle était dans les années 80-90 dans quelques cénacles bien en cour. siffle

qu’elle soit diverse ne me dérange pas bien au contraire, le problème c’est de mettre ensemble un truc qui a soixante ans avec un autre qui en a cinq sous le seul prétexte que le compositeur est vivant, puisque son décès n’affecte pas ces œuvres qui quand elles ont été écrites, on ne pouvait pas prévoir quand il allait avoir lieu... le décès d’un compositeur ça n’a pas de sens musicalement parlant.

Octavian a écrit:
La musique contemporaine ne serait pas la musique composée par les compositeurs contemporains ? What the fuck ?!?

eh bien, sur ton critère, une pièce écrite dans les années 40 peut tout à fait l’être par un compositeur contemporain, mais comme musique contemporaine, ça commence à dater.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4463
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Jeu 12 Oct 2017 - 22:34

C'est exactement ce que je voulais dire quand je parlais du Loup de Dutilleux et de Vortex temporum de Grisey (Dutilleux a survécu 15 ans à Grisey, qui était son cadet de trente ans...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7333
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Jeu 12 Oct 2017 - 23:04

Ok, je vois mieux ce que vous voulez dire. Ce n'est pas faux... mais qu'en déduire ? que le concept même de "musique contemporaine" n'a pas grand sens musicalement ? Je n'en serais peut-être pas choqué outre mesure... Mr.Red

Ceci étant, même si dans l'absolu la remarque est tout-à-fait valide et intéressante, dans la pratique, les compositeurs vivants qui ont composé des œuvres dans les années 40, je soupçonne qu'ils commencent à se faire rares.

D'ailleurs, pour les deux exemples posés par Benedictus... la question ne se pose plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6237
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Sam 25 Nov 2017 - 23:14


Oliver Knussen
Where the Wild Things are



Voyage nocturne au pays de l’enfance ;
J’ai eu à coeur cette écoute ! Très intéressante ! Il y a beaucoup de très belles choses !,
d’autres qui me plaisent moins et c’est vrai que dans l’ensemble, question plaisir, rapport à mon goût de mélomane, ce n’est pas le genre de produit dont je me délecte vraiment (il manque, ou bien il y a trop). Je suis resté en dehors.

On est sur des sonorités orchestrales raffinées, très travaillées et pour le moins intellectuelles. Un enchainement de petites scènes pleines de poésie. Tout est très plaisant !
Et pourtant, dans le même style, je serais plutôt sensible à l'écriture de Maurice Ohana dans ses Trois contes de l’Honorable Fleur.

Mais, à côté de ça, la découverte m’a enchanté et l’oeuvre ne pourra jamais ne pas m’intéresser !
Merci à l’excellent conseil de Benedictus  kiss !

Et puis ça m’a permis de faire une très sympathique découverte,
autour d'Oliver Knussen chef d’orchestre cette fois :



Poul Ruders
Quatre Danses
Birmingham Contemporary Music Group, Oliver Knussen


C'est très beau, je trouve !
J'aime beaucoup les manières de cette musique. Tout à fait dans le genre de ce qui me captive de plus en plus (Markevitch, Castiglioni, ... ).
Un langage épuré pour ensemble de chambre, des contours secs, une musique rythmique donnée à vif dans ses timbres mais toutefois portée par une domination au premier plan de la mélodie : la première danse Whispering n'est même qu'une monodie à peine accompagnée pour clarinette ; jamais "complexe" mais plutôt aux allures de "chants enfantins" ;
des réminiscences de Stravinsky parfois : les beaux accords qui viennent clore la deuxième danse Rocking pas loin des derniers moments de la sublime Symphonies pour instruments à vent ;

etc.
une découverte qui ne frôle pas le chef d'oeuvre mais qui s'est bien défendu question plaisir !
Très intéressant  Very Happy . Et j'ai déjà très envi d'y revenir pour approfondir mon écoute !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Dim 26 Nov 2017 - 9:00

Rav-phaël a écrit:


Poul Ruders
Quatre Danses
Birmingham Contemporary Music Group, Oliver Knussen


C'est très beau, je trouve !
J'aime beaucoup les manières de cette musique. Tout à fait dans le genre de ce qui me captive de plus en plus (Markevitch, Castiglioni, ... ).
Un langage épuré pour ensemble de chambre, des contours secs, une musique rythmique donnée à vif dans ses timbres mais toutefois portée par une domination au premier plan de la mélodie : la première danse Whispering n'est même qu'une monodie à peine accompagnée pour clarinette ; jamais "complexe" mais plutôt aux allures de "chants enfantins" ;
des réminiscences de Stravinsky parfois : les beaux accords qui viennent clore la deuxième danse Rocking pas loin des derniers moments de la sublime Symphonies pour instruments à vent ;

etc.
une découverte qui ne frôle pas le chef d'oeuvre mais qui s'est bien défendu question plaisir !
Très intéressant  Very Happy . Et j'ai déjà très envi d'y revenir pour approfondir mon écoute !

Toujours à propos de Poul Ruders:

Cet opéra, d'après la nouvelle le roman de Margaret Atwood "The Handmaid's Tale"



J'ai du en parler quelque part, mais là il faudrait que je réécoute.


Dernière édition par Rubato le Dim 26 Nov 2017 - 11:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7333
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Dim 26 Nov 2017 - 10:33

Rubato a écrit:
d'après la nouvelle de Margaret Atwood
Je crois que le mot que tu cherches est "roman".

Précision linguistique mise à part, je ne crois pas que David ait mentionné ce titre dans son listing des opéras contemporains montés cette saison où que ce soit. Si ça se confirme, c'est tout de même une belle occasion manquée :
- "Opéra de chambre" donc coûts minorés.
- Œuvre contemporaine mais musicalement très "accessible".
- Sujet relativement d'actualité (voire même extrêmement d'actualité depuis quelques semaines, mais ça c'était moins prévisible).
- Possibilité de surfer sur le succès, à tous points de vue, de l'adaptation en série télé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Dim 26 Nov 2017 - 11:35

Oui, roman . Wink
je ne sais pas pourquoi j'ai écrit "nouvelle" . Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7333
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Dim 26 Nov 2017 - 11:39

(Je soupçonne une contamination de l'anglais novel ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Dim 26 Nov 2017 - 11:46

Octavian a écrit:
(Je soupçonne une contamination de l'anglais novel ?)
Oui, je pense que c'est ça. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82683
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Dim 26 Nov 2017 - 13:23

Octavian a écrit:
Rubato a écrit:
d'après la nouvelle de Margaret Atwood
Je crois que le mot que tu cherches est "roman".

Précision linguistique mise à part, je ne crois pas que David ait mentionné ce titre dans son listing des opéras contemporains montés cette saison où que ce soit. Si ça se confirme, c'est tout de même une belle occasion manquée :
- "Opéra de chambre" donc coûts minorés.
- Œuvre contemporaine mais musicalement très "accessible".
- Sujet relativement d'actualité (voire même extrêmement d'actualité depuis quelques semaines, mais ça c'était moins prévisible).
- Possibilité de surfer sur le succès, à tous points de vue, de l'adaptation en série télé.

Je n'ai pas encore publié cette liste (où je n'ai pas relevé toutes le œuvres pour la jeunesse russes, ni toutes les créations « exigeantes » allemandes, plutôt celles qui m'évoquaient quelque chose. Celle que j'ai donnée l'autre jour n'était qu'une poignée, il y en a beaucoup plus que ça.

Pour le Handmaid's Tale, ça n'est effectivement pas donné cette saison, mais c'est une œuvre qui a plusieurs fois été reprise depuis sa création, un vrai succès pour de l'opéra récent. Je n'en suis pas inconditionnel, mais oui, ça puise plutôt dans la tradition post-bergienne, un peu comme Julie de Boesmans.

Ensuite, moi, j'aime davantage le Ruders symphonique, en particulier celui des débuts (Gong, la Première Symphonie…). Je n'ai pas suivi ce qu'il avait fait récemment (j'ai trois symphonies de retard, il en est à cinq, et sans doute quelques opéras).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vous et le contemporain (3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 22 sur 22Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22
 Sujets similaires
-
» Vous et le contemporain
» Vous et le contemporain (3)
» Vous et le contemporain (2)
» Avez vous reçu places de Worldticketshop.com?
» Enrique dans Rendez-vous avec mon idole

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: