Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Vous et le contemporain (3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 13 ... 21  Suivant
AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80030
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Sam 18 Mai 2013 - 15:52

Certainement; mais de la musique qui n'exprime rien et qui est pénible à écouter ne m'apporte rien, ça ne m'intéresse pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81033
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Sam 18 Mai 2013 - 16:07

emeryck a écrit:
Bah c'est ça qui fait son originalité, mais je vois aucune musique la dedans (surtout les clusters). Mais bon je comprends pas cette musique donc je suis pas très apte à juger !
On ne trouve évidemment pas que cela dans ses pièces : il y a beaucoup d'indications de mode de jeu, qui créent une forme de discours malgré l'absence de mélodie ou d'harmonie familière.

Je suis le premier à dire que Sto se moque du monde, mais en l'occurrence, il s'agit d'oeuvres assez chouettes auxquelles on fait un mauvais procès, un peu superficiel.


Pas du tout d'accord non plus avec le fait que ce serait volontairement inexpressif, au contraire Sto se caractérise plutôt par une exubérance (quelquefois ridicule), même si elle a ses masques formels. Je trouve justement quelque chose d'immédiatement prégnant dans les Klavierstücke.

Tenez, un guide que je trouve remarquablement éclairant sur les qualités de cette musique, dans le petit site de Florent Boffard : http://fboffard.free.fr/StockFlashF.html .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
sebby
Mélomaniaque


Nombre de messages : 991
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Sam 18 Mai 2013 - 16:10

DavidLeMarrec a écrit:
Tenez, un guide que je trouve remarquablement éclairant sur les qualités de cette musique, dans le petit site de Florent Boffard : http://fboffard.free.fr/StockFlashF.html

mains


La IX est nettement moins rêche.


Dernière édition par sebby le Sam 18 Mai 2013 - 16:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80030
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Sam 18 Mai 2013 - 16:44

DavidLeMarrec a écrit:
Je trouve justement quelque chose d'immédiatement prégnant dans les Klavierstücke.

Ben t'es fort. Smile

Ce n'est pas faire un "mauvais procès" que d'exprimer un ressenti, ou plutôt une absence de ressenti, et de constater le systématisme (creux selon moi) de la discontinuité, des clusters, des rythmes à coucher dehors, des intervalles très disjoints, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81033
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Sam 18 Mai 2013 - 18:34

Le mauvais procès visait seulement la vidéo et son caractère jugé représentatif. Smile En quelques secondes de clusters, on ne rend pas du tout compte de ce qu'est cette musique. C'est à peu près comme si on voulait présenter l'opéra en filmant en gros plan une minute de la glotte de Kollo à la fin de Tristan... un nain en sueur qui se décroche la mâchoire en hurlant des sons métalliques.

Votre avis personnel, en revanche, je ne le remets pas en cause. Et s'il y a bien quelqu'un qui peut être suspect de fumisterie dans le milieu, c'est bien Stockhausen, son catalogue parle largement pour lui. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80030
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Sam 18 Mai 2013 - 18:41

DavidLeMarrec a écrit:
Le mauvais procès visait seulement la vidéo et son caractère jugé représentatif. Smile En quelques secondes de clusters, on ne rend pas du tout compte de ce qu'est cette musique.

C'est surtout qu'on n'a pas le temps de se faire aux dissonances et à la discontinuité permanente: au bout de 10 ou 15 minutes, évidemment ça devient habituel et on est moins gêné.
Est-ce que ça devient intéressant ou musical pour autant?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebby
Mélomaniaque


Nombre de messages : 991
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Sam 18 Mai 2013 - 21:42

Est-ce que cela en devient moins intéressant ou moins musical pour autant? Mr.Red

Ne focalisons pas sur la X. La IX est d'une autre tenue (Je suis en train de découvrir les autres).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Lun 20 Mai 2013 - 13:13

J'abonde dans le sens de David. Je trouve les Klavierstücke de Stockhausen assez unique en terme d'ambiance et d'exubérance austère, et c'est donc une musique qui me fascine tout à fait. Bien loin des clichés "inexpressif" ; terme que j'ai toujours trouvé curieux lorsque l'on parle de musique, pour moi, l'expressivité est du domaine de l'auditeur.

Sinon, je ne vois pas le rapport avec l’œuvre de Ligeti, ce sont deux poésies très différentes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
sebby
Mélomaniaque


Nombre de messages : 991
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Lun 20 Mai 2013 - 13:38

Siegmund a écrit:
pour moi, l'expressivité est du domaine de l'auditeur.

Mince alors Shocked tu dis-ça pour provoquer ? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Ven 24 Mai 2013 - 22:12


Oscar Strasnoy, Œuvres pour orchestre.
J'écoute cela depuis une semaine , à pas comptés.
J'aime bien, comme j'aime les citations, même quand il cite des citations de citations (Schnittke ).
Heureusement tout ne tient pas qu'à cela !
Sans en faire un système, il prend les finales d'œuvres archi connues pour en faire le début d'autre chose, comme ce qui pourrait advenir après !
La 5éme de Beethoven par éxemple .... et il est amusant de penser à un orchestre jouant Ex Nihilo les 20 dernières mesures, symbole pour lui de relâche, et de rebondir derechef sur une autre "histoire".
Peut-être une histoire de coulisses, d'orchestres qu'on croit refroidi comme ces volcans endormis, des légendes de fosses désertées,
Mais l'orchestre ne laisse pas d'instruments derrière lui ...
Alors, on peut parler d'échos, de ceux qui raisonnent encore dans une salle, se mêlent et se réveillent mutuellement.
La maîtrise est impressionnante et non sans joliesse !
Dans les trois caprices de Paganini, Stasnoy emploie le même procédé pour l'étrange final du concerto grosso n°1 de Schnittke.
Pour ce qui est du reste, je ne l'ai encore que peut écouté avec attention..

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Mer 19 Juin 2013 - 20:57

Quelqu'un connaît-il Soren Nils EICHBERG ?       ( Quelle purge cette nouvelle "interférence" !!!!!!!!!!!!!!)
Revenir en haut Aller en bas
Le faiseur de reines
Mélomane à coucher dehors
avatar

Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 05/02/2012

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Mer 19 Juin 2013 - 23:19

Bon, par curiosité, je suis en train d'écouter son endorphin sur YT ; première impression : on dirait du Xenakis baroque ! pété de rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Jeu 20 Juin 2013 - 0:03

Ah ! est-ce ..... ?
a) prometteur
b) insolite
c) sujet à controverse
d) inouï (et devrai le rester)
Je posais cette question en regard d'un article de "Classica" sur un enregistrement de ses 1ére et 2ème symphonies, œuvres en lesquelles les percussions (pupitre que j'adore) sont vraiment à l'honneur.
N'ayant pas la latitude de me gaver d'échantillons gratuits sur YouTube, (bas-débit oblige,) je me suis permis de demander une première approche à "l'oreille du forum".
Je remercie Môssieur-Yeux-Sais-Tout (sans ironie aucune, je ne cache que mon admiration) pour sa réponse rapide quoique sibylline.
D'un smoothie de Xenakis, que je connais peu ou prou, et du Baroque dont je ne connais que les grandes efflorescences tardives et/ou superstars... ça peut me donner l'espérance de quelque accord harmonique entre les clusters !
On peut rêver .....



D'ailleurs on DOIT rêver !
Revenir en haut Aller en bas
Le faiseur de reines
Mélomane à coucher dehors
avatar

Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 05/02/2012

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Jeu 20 Juin 2013 - 0:08

todd a écrit:
ça peut me donner l'espérance de quelque accord harmonique entre les clusters !

Oui, c'est à peu près ça… Smile

Citation :
Ah ! est-ce ..... ?
a) prometteur
b) insolite
c) sujet à controverse
d) inouï (et devrai le rester)

b) insolite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Jeu 20 Juin 2013 - 1:11

Merci Yeux....
Et ne te mouille pas outre mesure !!!
Revenir en haut Aller en bas
sebby
Mélomaniaque


Nombre de messages : 991
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Mar 25 Juin 2013 - 20:05

Ce qui me frappe, chez beaucoup de compositeurs "contemporains" - et je mets Schönberg dans la même barque - c'est l'importance de la seconde guerre mondiale, non seulement dans leur biographie (pour des raisons évidentes de dates), mais aussi comme point d'attraction/répulsion dans leurs démarches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Jeu 27 Juin 2013 - 0:10

Je crois que la réponse est dans ta question :
Les compositeurs "contemporains" (avec guillemets, réserve et pincettes) ; c'est à dire ceux qui ont cette étiquette, ce qualificatif vidé de son sens pour les générations à venir (privées désormais de cet adjectif, comme nous l'ont escamoté "les modernes") , quand l'Histoire les aura écrasés dans les brumes d'une perspective aérienne de son Regard Présent, unique point de vue ; et qu'un siècle ne sera visible que par ses climax, comme nous le sont les siècles passés,.... Ces compositeurs "contemporains" auront donc l'air d'avoir été traumatisés par la seconde guerre mondiale.... ("MONDIALE" !! d'où le peu de chance qu'un musicien contemporain n'ai pas subit, peu ou prou, les tribulations d'un tel cataclysme) :
Qui la fuite, qui l'exode obligé, qui la composition (avec le nouveau régime), qui l'adhésion...
et je ne parle pas même pas de la petite poignée rescapée que les gants de fers ( Serre de Droite ou Serre de Gauche d'un seul oiseau de proie : l'Autocrate ! ) n'ont pas eu le temps de broyer.
Pour résumer et anticiper, l'époque "contemporaine" aura, dans un futur assez proche, comme naissance et symbole la Seconde Guerre Mondiale.
De la même manière qu'on peut dater la "divulgation" de la Renaissance par la botte boueuse de Louis XII,
Tout comme la botte sableuse pleine de maladies inconnues de Christophe Colomb marque le début de l'aire Moderne,
Les bottes dont claquent les talons sonneront le coup d'envoi de l'époque "Contemporaine" à jamais baptisée !
Ne nous étonnons pas qu'ils en aient une obsession....
Et rêvons que les "ultra contemporains actuels français" s'inspirent et inspirent enfin après leur longue apnée.
S'il m'en croit, Mantovani, qui fait de de la brasse coulée depuis 7 ans, aurait tout intérêt à prendre une grande inspiration aux Etats-Unis.
Bref....
Je voulais dire aussi,...
(Non je trompe mon monde !!!!)
Je voulais dire surtout ...
Qu'usant des G tout neufs de ma pauvre clef qui n'en contient que 3, j'en ai profité pour écouter des extraits sur Youtube  de l'album des 1ére et 2ème symphonies de Eichberg.



Et je suis séduit!
et je l'achète !
Revenir en haut Aller en bas
sebby
Mélomaniaque


Nombre de messages : 991
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Jeu 27 Juin 2013 - 22:20

Bon c'était pas une question, mais ta réponse me va très bien !
Il est très bien c't'Eichberg.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Ven 5 Juil 2013 - 20:45

Quelqu'un peut-il me donner un éclairage avisé sur l'œuvre symphonique de Tan Du, compositeur sino-américain plus connu pour ses BO (dont je n'ai rien trouvé sur ce site.) ?
Et en particulier sur son Concerto pour Orchestre.
(Je ne peux plus écouter du gratuit sur MonTube...Sad  )
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80030
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Ven 5 Juil 2013 - 20:57

Pour nourrir un sujet plus ciblé, tu peux peut-être poser ta question ici plutôt:
http://classik.forumactif.com/t5169-de-la-musique-chinoise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Ven 5 Juil 2013 - 22:24

Écouté la Symphonie Déchirée, de Luc Ferrari. Très intéressant et séduisant ! A mi-chemin entre beaucoup de choses ; avec notamment des clins d'oeil / usage appuyé vers la musique concrète.

http://www.qobuz.com/info/Podcasts/Philippe-Nahon-une-rencontre173859
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Ven 5 Juil 2013 - 22:27

Je duplique sur le fil indiqué.
Mais je me permets de garder mon post précédant sans savoir encore si Tan Du (édité par Naxos, ce qui donne une piste,) est plus compositeur chinois contemporain, compositeur contemporain chinois ou chinois contemporain compositeur...
Il vit aussi aux USA depuis 1986, ce qui donne une autre piste corroborant la première.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81033
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Sam 6 Juil 2013 - 1:53

C'est très syncrétique, on trouve vraiment de tout dans ses influences. C'est un peu kitsch parfois, mais pas tonal pour autant. Je n'arrive pas à déterminer si j'aime ou pas.

En tout cas c'est plutôt expansif, pas trop difficile d'accès non plus.

J'irai en réécouter si tu veux quelque chose de plus précis. Pourquoi t'intéresse-t-il ? Il sera plus aisé de te répondre avec cette piste sous la main...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Sam 6 Juil 2013 - 3:12

Tout m'est appétant dans les qualificatifs que tu emploies :
Du syncrétisme que j'espérais, au "pas trop difficile d'accès" que je n'osais espérer.
Le Kitch ne me rebute pas dans la mesure où j'ai confiance en ton jugement et suppute que tu emploies ce mot à bon escient !
"Pas tonal" me dérange plus. Mais peut-être est-il question d'atonalité occidentale qui peut-être tonalité orientale ?
Ou le mélange des deux, ou les deux simultanément qui donnent, sommes toute, une certaine atonalité.
Enfin, ton adjectif "expansif", décide un amateur de Gross Machine à me pencher sur le sujet :
Un sujet que j'ai découvert à vouloir acquérir à toute force la version de "Musique pour corde, Percussion et Célesta" par Boulez en 1994 à Chicago,.... juste parce que le chef impose une accélération trés belle et très sûre aux toutes premières mesures du Finale Pesante Presto....Je sais, je ne suis pas raisonnable. Mais ces 20 mesures m'ont rendu dingue d'une œuvre dont j'étais déjà fou.
Celui des vendeurs qui proposait cela avait aussi en vente le Concerto pour Orchestre de Tan Du ; et comme je me fais un principe de dépenser un peu plus si je dois déjà dépenser, je me posais la question quant à la joliesse de la pochette en rapport ou non avec la qualité du contenu, à savoir : Le Concerto pour Orchestre. (tiens, comme pour Bartók ! ).
Voilà comment, et voilà pourquoi...


Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81033
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Sam 6 Juil 2013 - 12:18

ttod a écrit:
"Pas tonal" me dérange plus. Mais peut-être est-il question d'atonalité occidentale qui peut-être tonalité orientale ?
Non, non, c'est de l'atonalité occidentale. La part orientale peut affleurer à l'état de citation, mais de façon tout aussi extérieure que des les occidentaux. Le point commun avec l'Orient se trouve davantage dans une poétique de tableaux, qui s'oppose à la tension cursive plus caractéristique de l'Occident, sauf que l'immobilité est quand même très commune dans le second vingtième !

Citation :
Celui des vendeurs qui proposait cela avait aussi en vente le Concerto pour Orchestre de Tan Du
Je m'estime alors satisfait des qualificatifs employés ! Laughing Immobilité, un peu moins ici en revanche.

Tu raconteras, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5457
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Dim 7 Juil 2013 - 18:42

Xavier a écrit:
Certainement; mais de la musique qui n'exprime rien et qui est pénible à écouter ne m'apporte rien, ça ne m'intéresse pas.

100 % d'accord.

Et puis, c'est quoi du "contemporain" ? Il y a des oeuvres citées dans ce fil qui ont été composées avant ma naissance. Ce n'est forcément pas contemporain - enfin, pas pour tout le monde. Donc c'est un terme qui ne veut rien dire en lui-même. Tout comme 'moderne'. Il y a donc autre chose en jeu qu'une question de style, date, système ou école.

L'oreille occidentale a été conditionnée par des siècles d'adhésion au système tonal. La mélodie a depuis toujours été le fondement qui a permis à une musique de se transmettre de génération en génération. On n'en sort pas, c'est naturel.  Chez un bébé un son dissonant provoque une grimace. Je ne connais pas de berceuse atonale, mais si jamais quelqu'un s'aventurait à en composer une, elle serait certainement toute en pianissimos Smile

Je sais que c'est un peu beaucoup simpliste, mais pour la plupart des mélomanes il y a une démarcation claire entre les musiques qui attirent et celles qui repoussent. Pour certains la frontière est poreuse, pour d'autres elle est hermétique. Je ne crois pas qu'il y ait de règle en la matière.

J'écoute du Berio, du Adams, du Dallapicola, Norholm, Eliasson, Harvey, Dusapin, Escaich et j'aime. Ligeti c'est ma limite. J'écoute du Xenakis, du Lachenmann, Rihm, Stockhausen, Scelsi, certains Ustvolskaya ou Szimanski et la plupart du temps je subis ça comme une punition. Comme dit Xavier, si ça ne m'apporte rien ça ne m'intéresse pas.

Comme le dit le fumeur à celui qui lui suggère d'arrêter de fumer, 'j'ai le droit de choisir mes poisons' . Alors bon amusement avec les votres ! bom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28454
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Dim 7 Juil 2013 - 18:48

Une berceuse atonale, ça existe, et c'est certainement un des plus belles : celle de Marie dans Wozzeck.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80030
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Dim 7 Juil 2013 - 18:51

Note bien que je n'ai pas parlé de musique trop dissonante mais de musique qui n'exprime rien.
Il y a des musiques extrêmement dissonantes qui peuvent être passionnantes. (Penderecki par exemple)

Pour la liste des compositeurs que tu as faite, ça dépend des oeuvres: il y a des oeuvres de Scelsi qui me semblent bien plus directes et abordables que certaines de Dallapiccola, Harvey ou Berio.

André a écrit:
L'oreille occidentale a été conditionnée par des siècles d'adhésion au système tonal. [...] Chez un bébé un son dissonant provoque une grimace.

Justement le bébé n'est pas conditionné... et les réactions me semblent plus diverses que ce que tu décris.
Tout à l'heure j'écoutais des trucs super bizarres de Scelsi, et ma fille de 4 ans ne m'a pas demandé d'arrêter, au contraire elle s'est mise à chanter comme les incantations du baryton qu'elle entendait, et dans Okanagon elle s'est mise à frapper les murs pour imiter les sons de l'oeuvre. Smile  (bon tu vas me dire, elle est conditionnée d'une autre façon Mr.Red )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80030
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Dim 7 Juil 2013 - 18:51

Cololi a écrit:
Une berceuse atonale, ça existe, et c'est certainement un des plus belles : celle de Marie dans Wozzeck.

Ceci dit ce n'est pas complètement atonal: il y a même plusieurs accords parfaits légèrement enrichis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28454
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Dim 7 Juil 2013 - 18:53

Et dans 2 ans elle joue les trucs les plus arides de Messiaen, du genre les piafs au piano Surprised 

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4451
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Dim 7 Juil 2013 - 18:54

Xavier a écrit:

Il y a des musiques extrêmement dissonantes qui peuvent être passionnantes. (Penderecki par exemple)

C'est bizarre Penderecki, en dehors des thrènes je trouve ça plutot sage. A quelles oeuvres fais tu référence ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80030
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Dim 7 Juil 2013 - 18:55

Glocktahr a écrit:
Xavier a écrit:

Il y a des musiques extrêmement dissonantes qui peuvent être passionnantes. (Penderecki par exemple)

C'est bizarre Penderecki, en dehors des thrènes je trouve ça plutot sage. A quelles oeuvres fais tu référence ?

Ecoute Anaklasis, le Capriccio pour violon et orchestre, les Diables de Loudun, Polymorphia, Utrenja, Kosmogonia, De Natura Sonoris... c'est tout sauf sage!

Tu as dû davantage écouter sa 2è période, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebby
Mélomaniaque


Nombre de messages : 991
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Dim 7 Juil 2013 - 19:34

André a écrit:

Et puis, c'est quoi du "contemporain" ? Il y a des oeuvres citées dans ce fil qui ont été composées avant ma naissance. Ce n'est forcément pas contemporain - enfin, pas pour tout le monde.

Disons que, quand-même, sans être parfaitement bien délimité en terme de style et de périodes (mais pas moins que "le Baroque", ou "le Classicisme", ou "le Romantique", on n'est pas là dans des sciences exactes), il est désormais admis d'utiliser le terme "contemporain" - en musique- indépendamment de la notion initiale de "en même temps que".

André a écrit:

Je sais que c'est un peu beaucoup simpliste, mais pour la plupart des mélomanes il y a une démarcation claire entre les musiques qui attirent et celles qui repoussent. Pour certains la frontière est poreuse, pour d'autres elle est hermétique. Je ne crois pas qu'il y ait de règle en la matière.

Non bien sur, mais n'y a t-il pas aussi, peut-être, la catégorie des musiques qu'on "cherche à comprendre" (dont l'attraction n'est pas immédiate, mais "qui donnent envie de creuser")? On peut trouver cela dans la musique ancienne, aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4451
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Dim 7 Juil 2013 - 20:49

Je viens de regarder le DVD "Die Teufel von Loudun" de Penderecki, je n'écouterais pas ça en musique pure mais le film est génial, noir, kitsch, délirant (une histoire de partouze de bonnes soeurs suivi d'exorcisme puis de mise à mort au bûcher). Des images que je n'oublierai pas, c'est du bon DVD à coucher de hors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80030
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Dim 7 Juil 2013 - 20:52

On en a pas mal parlé dans le sujet Penderecki. Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Dim 7 Juil 2013 - 21:05

L'adjectif "Contemporain" est devenu un terme généraliste, un postulat désignant une période artistique donnée ; je pense que tout le monde est à peu près d'accord.
Et sans faire une classification buffonesque, il faut aussi signaler dans chaque embranchement (Baroque/Classique/Romantique...) les ordres et sous ordres de Tardifs, Post, Néo, Proto, Crypto...
Le Contemporain a de ces délicatesse. Et un malheur ne venant jamais seul, la Musique a connu, comme les Arts Plastiques, sa période Conceptuelle.
Ici aussi il s'est agit de désosser, de dévisser jusqu'au plus petit rouage d'une manifestation artistique humaine pour voir et dire "comment c'est fait".
Faire de ce déboulonnage systhèmatique (des médiums et des artistes) une pratique aristique n'a rien que de très légitime... sauf que....
Que faire de ce tas de boulons une fois qu'on a fini de le dénombrer ?
L'action de démontage (et non broyage) des œuvres passées a été fertile. Mais comme des chenapans lassés de leur forfait, les conceptuels (beaucoup de français dans la clique) n'ont jamais su, pu ou voulu remonter, recréer une nouvelle machine avec les Ultimes Atomes (au sens premier : qu'on ne peut scinder) auxquels leur démarche artistique devenue maniacodépréssive s'est enfin heurtée.
A mon (très humble) sens, c'est à cette demarche (non pas hyper, mais) seulement intélectuelle, univoque (quand elle a une voix), extrème, extrémiste et (Dieu merci ! ) aux dernières extrémités que l'on doit les manifestations les plus inouïes et inaudibles, irregardables et incontournables de l'Art Contemporain (Toutes livrées, ces manifestations artistiques, avec un fascicule explicatif de 50 pages absconses nécessaires pour goûter, non pas un quelconque plaisir, mais pour bien faire ressentir la géniale quoiqu'hermétique pensée de l'Artiste, dont la primesautière gaîté n'est pas sans rappeler les plus belles pages de son maître Pierre Boulez, dit Pierrot-le-Boulet en fin des soirées).
Pour finir et rassurer André, il n'est pas impossible que cette ère Contemporaine ne soit déjà close à l'heure où je vous écrit. Le Jugement des Siècles, qui a, par le point de vue de son aire d'aigle, une vision sinon détaillée mais autrement plus synthétique que nous de notre siècle procédera dans 20 ans à un réajustement des périodes et créera en la nommant sa propre époque, comme Adam les animaux de la Création...
.........
Et pardon encore pour les alinéas (merci les copains!) présents dans le texte original, ainsi allégé, et qu'internet refuse d'éditer.


Dernière édition par ttod le Dim 7 Juil 2013 - 21:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
sebby
Mélomaniaque


Nombre de messages : 991
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Dim 7 Juil 2013 - 21:15

Tiens, j'ai pensé à toi hier soir, ttod. Diner chez des "amis". Pas de rosé, mais du mousseux (beaucoup) tiède. Et des lectures d'Amélie Nothomb. Dieu merci, j'ai échappé à Quignard et Finkielkraut (ces bulles de dioxyde de carbone, tu comprends, ça fait effet de serre …).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80030
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Dim 7 Juil 2013 - 21:18

sebby a écrit:
Tiens, j'ai pensé à toi hier soir, ttod. Diner chez des "amis". Pas de rosé, mais du mousseux (beaucoup) tiède. Et des lectures d'Amélie Nothomb. Dieu merci, j'ai échappé à Quignard et Finkielkraut (ces bulles de dioxyde de carbone, tu comprends, ça fait effet de serre …).

Quel rapport avec Ttod? scratch 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Dim 7 Juil 2013 - 21:20

Ah !
Des gens qui savent recevoir !
Et c'est vrai qu'il fait toujours trop chaud quand on écoute ses hôtes les yeux sur la porte de sortie.
Quignard, même si j'ai besoin de 3 mois pour finir un roman (quand je le fini,) ne m'est pas un désagréable bougre.


Dernière édition par ttod le Dim 7 Juil 2013 - 21:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
sebby
Mélomaniaque


Nombre de messages : 991
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Dim 7 Juil 2013 - 21:21

hello, Xavier, un message de lui (dans le fil Ligeti, si je me souviens bien) qui m'avait marqué. Tu peux dégommer, si tu veux, c'est sans importance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5457
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Dim 7 Juil 2013 - 21:29

Merci à tous pour ces courtes ou longues avant-dernières pensées hehe

Je ne pense pas que le jugement des historiens de la musique sera tendre pour les compositions les plus 'hard' et les plus extravagantes (tel l'infâme Helicopter Quartet) Evil or Very Mad

Tout-à-fait vrais qu'il y a des musiques qui demandent à être explorées plus avant, mais la plupart du temps elles sont faciles à identifier dès le départ: quand, à la première écoute il n'y a pas de rejet de type allergique et qu'on se dit qu'on n'a "pas tout compris, mais..."

Par exemple j'écoutais la semaine dernière Requiem(s) de Dusapin, peut-être pour la troisième fois depuis que j'ai le disque (5 ou 6 ans?). Je commence à aimer malgré des bizarreries qui, je crois, vieilliront mal (ces espèces de soupirs qui semblent le fruit d'un effort soutenu dans les wc...tongue).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80030
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Dim 7 Juil 2013 - 21:33

André a écrit:

Tout-à-fait vrais qu'il y a des musiques qui demandent à être explorées plus avant, mais la plupart du temps elles sont faciles à identifier dès le départ: quand, à la première écoute il n'y a pas de rejet de type allergique et qu'on se dit qu'on n'a "pas tout compris, mais..."

Il peut arriver d'avoir un rejet de type allergique envers des oeuvres qui pourtant méritent réécoute, voire parfois des chefs d'oeuvre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebby
Mélomaniaque


Nombre de messages : 991
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Dim 7 Juil 2013 - 21:36

André a écrit:

Je ne pense pas que le jugement des historiens de la musique sera tendre pour les compositions les plus 'hard' et les plus extravagantes (tel l'infâme Helicopter Quartet) Evil or Very Mad

C'est souvent là ce que l'on retire de cette période, effectivement (et aussi 4 ou 5, je ne sais plus '33, de Cage ainsi que "du Boulez"). C'est dommage. Les ricanements sont souvent plus bruyants que la sincérité des créateurs, qui dans l'ensemble oeuvrent dans le silence. En prenant parfois le risque de se tromper.

Mais je ne suis pas un avocat, je ne défend aucune cause. En avant la musique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Dim 7 Juil 2013 - 23:29

sebby a écrit:
André a écrit:

Je ne pense pas que le jugement des historiens de la musique sera tendre pour les compositions les plus 'hard' et les plus extravagantes (tel l'infâme Helicopter Quartet) Evil or Very Mad

C'est souvent là ce que l'on retire de cette période, effectivement (et aussi 4 ou 5, je ne sais plus '33, de Cage ainsi que "du Boulez"). C'est dommage. Les ricanements sont souvent plus bruyants que la sincérité des créateurs, qui dans l'ensemble oeuvrent dans le silence. En prenant parfois le risque de se tromper.

Mais je ne suis pas un avocat, je ne défend aucune cause. En avant la musique.

  Je pense que les futurs compositeurs (et non les historiens) prendront de ce siècle Contemporain, (après quelques années de rejet en bloc, ah! ces jeunes !!!)( d'ailleurs, ne les vivons-nous pas ces années ?) bien du grain à moudre : Il n'y a aucune raison que cette période ai été plus pauvre que les précédentes !
Nous avons vécu, pour les plus vermoulus d'entre nous, une révolution digne de l'imprimerie pour l'écrit. : l'enregistrement de la musique.
L'accession ,chez eux et ad libitum, à la musique pour les non-pratiquants.
Et même pour les pratiquants, la possibilité d'entendre un orchestre symphonique à volonté (Les plus fortes têtes diront que devant un piano, on n'a pas besoin de l'orchestre. Je ne les envie pas.)
  D'ailleurs, sur ce même post, je faisais graviter l'époque Contemporaine autour de la seconde guerre mondiale. C'est peu précis.
Si mes calculs sont exacts, (et d'après mes aller-retour incessants dans le futur que mon bricolage d'un habitacle de Twingo adossé à une Roue de la Chance dérobée à une Madame Irma quelconque m'a permis d'effectuer...), je sais maintenant avec certitude que la période Contemporaine commence (un peu abusivement, déjà des controverses...) pendant le dernier quart du XIXéme siècle, à la fin des balbutiements des techniques des enregistrements sonores.
C'est ce que les historiens futurs retiendrons.
Et ce que les compositeurs du futur retiendront, c'est ce que nous avons fait de cette possibilité.
Bref.... j'arrête de jouer les Cassandre.
Juste pour dire...
Ce que j'aime chez certaines œuvres orchestrales (je ne connais pas du tout l'œuvre chambresque) de Ligeti, et consort, c'est ce que j'aime chez Pollock, Klee et Mondrian : La Peinture pour l'acte et la couleur : la Musique pour le son.
C'est ce que j'aime chez Ligeti dans "Atmosphère", "Lontano, "Lux...." etc... la pure jouissance de couches simultanées puis successives des pupitres.
Finalement, Ligeti ne me fait que profiter (imparfaitement) des extases avortées des Beethoven, Schubert, Mendelssohn, Schuman, Mahler et même Sibelius qui coupe ses tuttis juste avant l'abstraction.
(Attention ! ce texte est écrit par un garçon qui peut rester pythonisé  par le vent dans les cloches, un CD rayé, un chat qui ronronne, un orchestre qui s'accorde..............................)


Dernière édition par ttod le Lun 8 Juil 2013 - 7:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
JM
Mélomane averti


Nombre de messages : 475
Date d'inscription : 24/08/2005

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Lun 8 Juil 2013 - 6:22

Pour moi les compositeurs les plus intéressants font partie de la musique pop, beaucoup plus en phase avec le poul de notre époque. La musique contemporaine je la trouve assez poussièreuse et passéiste. Quand on pense qu'à notre époque, il y a encore des compositeurs qui font de l'opéra sur le même modèle scénique que la période classique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28454
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Lun 8 Juil 2013 - 8:53

ttod a écrit:
Il n'y a aucune raison que cette période ai été plus pauvre que les précédentes !

Bien sur que si, les civilisations connaissent des âges d'or et des âges plus sombres. Inutile de dire que l'âge d'or de l'Europe est loin derrière nous (et pas besoin d'évoquer la musique pour ça).

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Lun 8 Juil 2013 - 9:51

Planquez-vous vite ! Fort risque d'explosion sur ce fil hehe 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4451
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Lun 8 Juil 2013 - 10:10

J'ai prié pour Cololi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28454
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Lun 8 Juil 2013 - 10:17

Je vois pas bien où est la polémique Surprised  Les civilisations sont comme des êtres vivants ... naissance, apogée, déclin. L'Europe, son âge d'or me semble entre le 12° et le 18°. Donc non le temps n'est pas linéaire du tout.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 15886
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   Lun 8 Juil 2013 - 10:32

Cololi a écrit:
ttod a écrit:
Il n'y a aucune raison que cette période ai été plus pauvre que les précédentes !

Bien sur que si, les civilisations connaissent des âges d'or et des âges plus sombres. Inutile de dire que l'âge d'or de l'Europe est loin derrière nous (et pas besoin d'évoquer la musique pour ça).

Mais on a pas assez de recul pour le savoir. Laughing 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vous et le contemporain (3)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vous et le contemporain (3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 21Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 13 ... 21  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vous et le contemporain
» Vous et le contemporain (3)
» Vous et le contemporain (2)
» Avez vous reçu places de Worldticketshop.com?
» Enrique dans Rendez-vous avec mon idole

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: