Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La pipe : un art de vivre ou une pratique ringarde ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
B&mol
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 798
Date d'inscription : 26/12/2013

MessageSujet: Re: La pipe : un art de vivre ou une pratique ringarde ?   Jeu 10 Sep 2015 - 11:48

Bon, la pipe d'accord, c'est un objet. Mais le tabac, dis-nous quels tabacs.
Je te présume gourmand de sucreries bien saucées, me trompé-je ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23130
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: La pipe : un art de vivre ou une pratique ringarde ?   Jeu 10 Sep 2015 - 20:51

Smile Ne soupçonnant aucun double-sens dans ta question, je me permets de te répondre au premier degré.

En fait ça dépend du moment de la journée, de l'humeur, de la saison...

J'aimais beaucoup le oriental mixture de Davidoff (son parfum fruité, sa coupe filamentaire, sa moiteur) mais il a disparu des radars, du moins je n'en trouve plus, même en Allemagne, Belgique...

Le matin j'apprécie des mélanges pas trop entêtants, comme du kentucky bird fleuri. Ou (effectivement assez gras) du Belle époque de chez Larsen, très adipeux dans le genre chocolaté-fruité.
Dans des notes plus cacao grillé, du danish mixture.
Auquel succède souvent un scottish ou english mixture, corsé par le latakia. Voire un early morning de Dunhill, qui à l'inverse de ce que son nom laisse supposer s'avère très (trop) capiteux pour le réveil.
En tout cas il laisse en bouche un goût assez frais et clarifie rapidement les idées.
Les arômes du mixture 965 de Dunhill (ou du royalty de chez Davidoff, assez similaire), lui aussi bien pimenté en latakia, sont plus complexes, la palette est assez lourde, et conviennent bien pour une pipe en terrasse l'après-midi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
B&mol
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 798
Date d'inscription : 26/12/2013

MessageSujet: Re: La pipe : un art de vivre ou une pratique ringarde ?   Sam 12 Sep 2015 - 17:28

J'avais donc fait les suppositions ad hoc.

Merci pour cette vue sur tes préférences. L'EMP, je ne puis que souscrire à ton choix, fait parmi elles une dissonance bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23130
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: La pipe : un art de vivre ou une pratique ringarde ?   Sam 12 Sep 2015 - 22:42

Surprised Extraordinairement, j'ai très peu fumé le calumet l'hiver dernier, je me suis voué aux cigares, qui d'habitude ne constituent ma pitance tabagique qu'à partir du printemps.

Ton intervention m'a remis dans le droit chemin et mis l'eau à la bouche : ce matin j'en ai bourré une bonne, comme ça ne m'était pas arrivé depuis septembre l'an dernier.

Bref, merci Bémol, tu m'as redonné le goût de la pipe kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
B&mol
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 798
Date d'inscription : 26/12/2013

MessageSujet: Re: La pipe : un art de vivre ou une pratique ringarde ?   Dim 13 Sep 2015 - 20:43

Ah, ce genre de douceurs siéent aux matins pleins de vigueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: La pipe : un art de vivre ou une pratique ringarde ?   Dim 1 Nov 2015 - 0:56

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6220
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: La pipe : un art de vivre ou une pratique ringarde ?   Dim 27 Aoû 2017 - 18:40


Je fais ressortir de l'oubli ce fil Very Happy  , tout d'abord parce que ça fait du bien de rire (et que Mélo est décidément un sacré coquin... dans tous les sens du terme...), et puis parce que j'ai une question aux amateurs de pipe du forum : avec ou sans protecti... je veux dire, avec ou sans filtre ?

Et si oui, quel type de filtre ?
Plus j'y réfléchi, plus je suis tenté de faire sans, plaisir du naturel !,
mais il paraît que ce n'est pas très sage.

J'y réfléchi parce que, forcément, ça conditionne le type de pipe qu'on va s'offrir. Comme je suis en train de réfléchir à un cadeau pour fêter la rentrée  rabbit !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23130
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: La pipe : un art de vivre ou une pratique ringarde ?   Lun 28 Aoû 2017 - 0:00

cool-blue On espérait que tout le monde avait oublié ce fâcheux topic, et voilà que Ravphael exhume des cadavres compromettants...

Quel hasard si, par cette chaleur qui accable le pays dans un dernier spasme estival, te vient l'envie d'une pipe hehe

La plupart des pipes sont fournies avec un embout métallique à glisser à l'intérieur du tuyau.
D'autres marques (Savinelli) proposent un petit morceau de balsa (de section triangulaire, histoire que l'air passe quand même) qui a la réputation d'absorber quelques saloperies (goudron et nicotine). Vu le volume aspiré par bouffée, j'ai un doute sur l'efficacité.
Pour préserver l'exposition du fond de gorge, certains modèles (comme les Sherlock de Peterson) dirigent la fumée vers le palais, par une perce perpendiculaire au tuyau.

Pour une première pipe, choisis plutôt un modèle droit qu'une courbée (bench).
Assure-toi de la bonne épaisseur du fourneau (trop fin, on se brûle les doigts si on aime la tenir à la main plutôt qu'à la bouche).
La hauteur du fourneau doit également permettre de bien le tenir en main : encerclé dans le pouce et l'index, le fourneau doit dépasser.

Enfin, si tu n'as jamais fumé, le mieux serait de ne jamais commencer, ou alors de pratiquer avec grande modération, et en esthète Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6220
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: La pipe : un art de vivre ou une pratique ringarde ?   Lun 28 Aoû 2017 - 10:30

Mélomaniac a écrit:

cool-blue On espérait que tout le monde avait oublié ce fâcheux topic, et voilà que Ravphael exhume des cadavres compromettants...


Je l'ai lu, du premier au dernier mot. Il m'a semblé impossible de laisser croupir cette merveille de sous–entendus dans les placards du forum !

siffle



Mélomaniac a écrit:

La plupart des pipes sont fournies avec un embout métallique à glisser à l'intérieur du tuyau.
D'autres marques (Savinelli) proposent un petit morceau de balsa (de section triangulaire, histoire que l'air passe quand même) qui a la réputation d'absorber quelques saloperies (goudron et nicotine). Vu le volume aspiré par bouffée, j'ai un doute sur l'efficacité.
Pour préserver l'exposition du fond de gorge, certains modèles (comme les Sherlock de Peterson) dirigent la fumée vers le palais, par une perce perpendiculaire au tuyau.


merci pour cette petite réponse  kiss . Je dis petite parce qu'elle ne répond pas tout à fait à ma question : Comme je ne compte pas me payer une pipe toutes les deux semaines, j'essaye de faire le meilleur choix possible qui me satisfera le mieux, pour le débutant que je suis encore à mon âge.

(... pause silence pour les rires ...)

Alors il me reste une question, que je n'arrive pas trop à résoudre (pour la bonne raison qu'il faudrait pouvoir essayer pour se faire une idée) : La question du filtre.

Je dois avouer que, aussi risqué, ou je ne sais quoi, que ça puisse paraître, à force de mes longues recherches sur l'art de la pipe depuis quelques semaines maintenant, j'en suis venu à la conclusion que le mieux est de faire sans.

Ceci dit, je préfère acheter une pipe avec un adaptateur, histoire de pouvoir essayer les deux. Est–ce, à ton avis, une bonne idée ?

Ça m'embête surtout pour choisir ma pipe, cette fichue question. J'ai beaucoup de mal à m'arrêter sur une qui me plaise et remplisse tous mes critères. Et ce qui m'embête là (qui a participé à générer cette question), c'est que parmi mes préférées, deux ou trois sont des modèles conçus sans filtre. Donc faut être sûr. Donc je ne le suis pas ^^ .

Comment fûmes–tu, toi, très cher Mélo ?



Mélomaniac a écrit:

Pour une première pipe, choisis plutôt un modèle droit qu'une courbée (bench).
Assure-toi de la bonne épaisseur du fourneau (trop fin, on se brûle les doigts si on aime la tenir à la main plutôt qu'à la bouche).
La hauteur du fourneau doit également permettre de bien le tenir en main : encerclé dans le pouce et l'index, le fourneau doit dépasser.


Merci  Smile . Je viens de passer les deux, trois dernières semaines à découvrir et apprendre toutes mes leçons sur cet art (que je n'imaginais pas si complexe). Le choix de la pipe s'est fait au fur et à mesure, mais je dos dire que j'ai eu beaucoup de mal, entre exigence esthétique, nécessité pratique, ...

Tiens, je peux te la montrer

(... autre silence nécessaire pour les rigolards, et les outrés ...)

Après de longues journées de délibération, je me suis pour le moment arrêté sur ce modèle :

https://www.pipe.fr/pipe-big-ben-phantom-705-410-3021.html

Pipe droite, oui ! Même si j'ai d'abord commencé par être convaincu par faire le choix d'une pipe courbée (ou au moins cintrée) ; ça sera pour plus tard. Elle est légère : 40 g. J'y tiens ! Je suis peut–être un peu inquiet par la taille intérieur du foyer, peut–être un brin trop petit, de 1,7 cm. Je ne sais pas. Ce n'est peut–être pas important. Tuyau en acrylique... même si j'aurais aimé essayé dès le départ l'ébonite ou la cumberland ^^ . Et puis elle est donc prévue avec un filtre 9mm, donc possibilité, comme je le voulais, d'essayer avec ou sans.

Elle est jolie  Smile . Et en plus, pas trop chère ! Classique, mais j'aime bien, élégante. Je ne suis pas fan de la bague en métal, mais bon. Un jour je la ferais peut–être changer, si ça fonctionne entre nous  compress .



Mélomaniac a écrit:

Enfin, si tu n'as jamais fumé, le mieux serait de ne jamais commencer, ou alors de pratiquer avec grande modération, et en esthète Wink


Je suis déjà fumeur, seulement je fume mes cigarettes comme on fume la pipe : pas par addiction mais pour accompagner une lecture ou une réflexion, un moment, toujours avec un verre de quelque chose (pour moi, l'un ne va pas sans l'autre !), pour le plaisir du geste, de l'agrément, seulement... une cigarette, ce n'est pas une pipe !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23130
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: La pipe : un art de vivre ou une pratique ringarde ?   Lun 28 Aoû 2017 - 23:26

Mr.Red Désolé, le temps me manque pour rebondir sur toutes les perches prêtant à sous-entendu.

Ne te focalise pas sur la question du filtre.

Choisis celle qui te plait. Il sera toujours temps de changer dans quelques mois, quand tu te seras familiarisé avec l'objet.

C'est un modèle au look assez contemporain que tu as choisi, ça a l'air fonctionnel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6220
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: La pipe : un art de vivre ou une pratique ringarde ?   Lun 28 Aoû 2017 - 23:40

Mélomaniac a écrit:

Mr.Red Désolé, le temps me manque pour rebondir sur toutes les perches prêtant à sous-entendu.


Hahaha, merci pour tes réponses kiss .

C'est dommage  Laughing  ! C'est dommage aussi que ce fil ne fasse pas plus couler d'encre. Sommes–nous les seuls bouffardeurs de ce forum ? En tout cas, je me suis pris soudain de passion pour la pipe, ça a l'air tellement agréable et addictif, je suis trop content de pouvoir bientôt ajouter ces plaisirs à mon futur quotidien !


Aller, là je te tends une perche monumentale !

Et celle–là n'est pas mal non plus !

Et même celle dernière–là n'est pas innocente !

La pipe, ça doit aller pas mal avec la musique de chambre  study .



Mélomaniac a écrit:

C'est un modèle au look assez contemporain que tu as choisi, ça a l'air fonctionnel.


Oui, tu vois, ta remarque me fait prendre conscience à quel point, vraiment, je ne suis pas fan de cette bague en métal... La même chose, avec une bague en bois par exemple, aurait été parfaite !

Pas facile de faire un choix, c'est énervant ^^ .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23130
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: La pipe : un art de vivre ou une pratique ringarde ?   Mar 29 Aoû 2017 - 0:17

Rav-phaël a écrit:

Aller, là je te tends une perche monumentale !


Basketball Prétentieux !

D'un point de vue pratique, tu ne prends pas de risque avec ce modèle, droit, bien franc. Un modèle swag et branchouille.

Je préfère des looks plus tradis, genre la gamme Sherlock de Peterson, les Dunhill...

Les pipes laquées ou sablées sont en général d'un bon rapport qualité prix, car l'esthétique de la bruyère importe peu (le façonnage fait disparaître les défauts de sa surface originelle).
Un des plaisirs de choisir une pipe, c'est de l'inspecter, s'assurer que le dessin de la bruyère est homogène, sans trou (qui oblige le pipier à les combler par une sorte de mastic), voir si elle présente un bel aspect flammé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6220
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: La pipe : un art de vivre ou une pratique ringarde ?   Mar 29 Aoû 2017 - 0:44

Mélomaniac a écrit:

Je préfère des looks plus tradis, genre la gamme Sherlock de Peterson, les Dunhill...


On est d'accord. Uniquement point de vue esthétique, les pipes Dunhill sont parmi celles qui m'ont le plus immédiatement séduit. Beaucoup de merveilles ! Seulement...  Shocked .

J'étais justement en train d'admirer celle–ci, très intéressante :

PIPE DUNHILL CHESNUT 4103



Mélomaniac a écrit:

Un des plaisirs de choisir une pipe, c'est de l'inspecter, s'assurer que le dessin de la bruyère est homogène, sans trou (qui oblige le pipier à les combler par une sorte de mastic), voir si elle présente un bel aspect flammé.


Là est mon problème. J'attends d'être de retour à Nice pour voir sur place les possibilités, mais je n'habite malheureusement pas à Saint–Claude. Je crains qu'il n'y ait pas de magasins spécialisés vers chez moi. Il va surement falloir que je me contente d'internet.

Alors, beaucoup se ressemble, beaucoup sont très belles, simplement, peut–être trop simplement, justement (on est toujours un peu poussés par des pulsions d'originalité). Mes divagations vont de celle–ci https://www.pipe.fr/pipe-big-ben-sylvia-nature-855-644.html, classique et cintrée (mais, bon sang, ces bagues en métal...), ou celle–là https://www.pipe.fr/pipe-fait-main-viprati-34-665.html, avec à nouveau ce tuyau de couleur blanche très élégant, mais qui fait un peu jouet, et si tu aimes le blanc https://www.pipe.fr/pipe-butz-choquin-chantilly-1601-1690.html, ou pourquoi pas tout simplement https://www.pipe.fr/pipe-stanwell-trio-03-604.html,

ou même une comme ça https://www.pipe.fr/pipe-fait-main-viprati-46-744.html, courbée cette fois même si je préfèrerais droite. Maintenant que je te tiens, je veux bien tes avis kiss .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23130
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: La pipe : un art de vivre ou une pratique ringarde ?   Mar 29 Aoû 2017 - 1:04

Non, je n'aime pas du tout le blanc pour une pipe. Mais c'est pour ton goût alors... Mr.Red

Le problème avec internet, c'est que justement tu peux choisir le modèle, mais pas la pipe précisément.
Et j'imagine que les vendeurs ne doivent pas se priver de fourguer celles qui présentent le moins bel aspect.

Vraiment, le mieux c'est d'aller en magasin.
Sur Nice ou la Côte d'Azur, pas forcément les coins les plus prolos de l'hexagone, y a forcément des revendeurs, et des revendeurs qualifiés.
Et le marchand te donnera des conseils, c'est précieux au début.
S'il est pro, il te montrera comment la bourrer, l'allumer...

Stanwell, excellente marque, très fiable.

J'éviterais les deux modèles Viprati : le 34 est très court, presque un brûle-gueule, qui t'obligera à le tenir en main plutôt qu'à la bouche. Bien pour un petit plaisir vite fait et intense, mais pas pour un usage prolongé et méditatif.
Le 46 est élégant, mais de visu la prise en main ne me semble pas pratique.

Le Butz Choquin a l'air très ergonomique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6220
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: La pipe : un art de vivre ou une pratique ringarde ?   Mar 29 Aoû 2017 - 9:33


Voilà le genre de remarques dont j'avais besoin pour affiner mes réflexions. Merci Very Happy ! Aller, je vais continuer mes recherches. ... Puisque tu m'offres si docilement tes services (de conseillers, je précise... ), il n'est pas exclu que je revienne te solliciter avec un nouveau panel pour voir ce que tu auras à m'en dire.

Merci kiss .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La pipe : un art de vivre ou une pratique ringarde ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
La pipe : un art de vivre ou une pratique ringarde ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» La pipe : un art de vivre ou une pratique ringarde ?
» Vivre de la musique
» vivre de sa musique
» La douceur de vivre
» Catherine raconte l'histoire de "Vivre avec la musique"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Divers :: Hors sujet-
Sauter vers: