Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Comment sont-ils morts...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22274
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Comment sont-ils morts...   Mar 23 Avr 2013 - 13:42

Les compositeurs, les artistes du passé : on connaît leur existence, leur oeuvre, leur talent.

Mais on ignore parfois comment, ou de quoi, ils sont passés de vie à trépas.

Certaines circonstances, certains mots de la fin, certaines épitaphes, sont particulièrement caractéristiques, troublants, mystérieux, cocasses.

Par exemple : Charles-Valentin Alkan, à ce qu'on dit mort écrasé sous sa bibliothèque qu'il renversa involontairement en saisissant un exemplaire du Talmud.

On peut concevoir ce Fil comme un recueil d'anecdotes que chacun viendra enrichir, si possible en citant la source de l'information, surtout si elle est controversée.

Je réserve le message suivant comme un dictionnaire alphabétique qui recense les circonstances de leur mort, en deux catégories : compositeurs ; interprètes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22274
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mar 23 Avr 2013 - 13:43

COMPOSITEURS

Alkan Charles-Valentin (1813-1888) : à ce qu'on dit mort écrasé sous sa bibliothèque qu'il renversa involontairement en saisissant un exemplaire du Talmud.

INTERPRETES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hammerklavier
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 589
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mar 23 Avr 2013 - 13:54

Bon ben anecdote bien connu :

Beethoven, sur son lit, lors d'une nuit orageuse. la légende raconte qu'il passa de vie a trépa en brandissant son poing comme une ultime provocation au Trés-Haut alors qu'au même moment, la foudre zébrait le ciel et illuminait la pièce dans le fraca etourdissant du tonnerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18866
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mar 23 Avr 2013 - 13:54

Ernest Chausson, mort d'un accident de vélo... quelle grande perte!!! Il a percuté de sa tête un arbre le long du chemin...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22274
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mar 23 Avr 2013 - 14:05

La violoniste Ginette Neveu (1919-1949) et le pianiste William Kapell (1922-1953) disparurent prématurément, chacun en leur prime trentaine, dans des circonstances similiaires : une catastrophe aérienne.

L'avion Paris-New York qui transportait la violoniste s'écrasa le 28 octobre aux Açores.

Un 29 octobre, au retour d'Australie, le vol BCPA Flight 304 où avait embarqué le pianiste américain heurta fatalement Kings Mountain à l'approche de l'aéroport de San Francisco. Le dernier concert incluait la Marche Funèbre de Chopin.
Kapell avait déclaré vouloir quitter définitivement ce pays où il avait été fustigé par une critique hostile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14250
Age : 55
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mar 23 Avr 2013 - 14:10

Ginette Neveu était dans le même avion que Marcel Cerdan. Mon arrière grande tante fulminait encore des dizaines d'années plus tard car à l'époque les journaux n'avaient parlé que du boxeur… Avec Ginette périssait également son frère pianiste et accompagnateur, Jean Neveu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13287
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mar 23 Avr 2013 - 14:35

A part Lully bien sûr (ah, s'il avait connu la baguette !), Scriabine, mort lui des complications d'une piqûre d'insecte ou Gesualdo, après des séances excessives de flagellation.

Pour les interprètes, les morts sur scène sont certainement nombreuses : Keilberth, Sinopoli ou encore Leonard Warren, qui se serait effondré sur scène après avoir chanté l'air "Morir ! Tremenda cosa" de La Force du destin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22274
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mar 23 Avr 2013 - 14:41

Le 20 janvier 1958, le chef espagnol Ataúlfo Argenta périt accidentellement par inhalation de monoxyde de carbone, dans son garage où il avait laissé tourné le moteur de sa voiture.

La veille, il avait dirigé Le Messie de Haendel.

Le chef hongrois István Kertész se noya le 16 avril 1973 lors d'une baignade à Herzliya, sur la cote israélienne, lors d'une tournée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22274
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mar 23 Avr 2013 - 15:06

Alifie a écrit:


Pour les interprètes, les morts sur scène sont certainement nombreuses : Keilberth, Sinopoli ou encore Leonard Warren, qui se serait effondré sur scène après avoir chanté l'air "Morir ! Tremenda cosa" de La Force du destin.

Effectivement, l'histoire tragique de Tristan et Isolde fut fatale à Joseph Keilberth, qui s'effondra le 20 juillet 1968 en dirigeant cet opéra de Wagner à Munich. Au même endroit, le chef autrichien Felix Mottl avait succombé à une crise cardiaque le 21 juin 1911, en y dirigeant la centième représentation... de la même oeuvre ! !

C'est un autre opéra, Aïda de Verdi, qui vit Giuseppe Sinopoli foudroyé par une attaque le 20 avril 2001 au Deutsche Oper de Berlin.

Le baryton américain Leonard Warren fut emporté par une hémorragie cérébrale le 4 mars 1960 sur la scène du Metropolitan Opera, alors qu'il chantait Morir, tremenda cosa de La Force du Destin de Verdi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13287
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mar 23 Avr 2013 - 15:32

Webern, abattu en 1945 par un soldat américain alors qu'il sortait fumer un cigare sur le pas de sa porte

Schobert et toute sa famille, empoisonnés par des champignons vénéneux cueillis le jour même

Albéric Magnard, mort en 1914 en défendant sa propriété incendiée (en même temps que nombre de ses partitions) par l'ennemi

Franz Koczwara, par pendaison dans un bordel, suivant le principe décrit par Sade dans Justine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pianissimo
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 26/01/2008

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mar 23 Avr 2013 - 15:43

Clara Haskil : décès dans les suites d'un traumatisme crânien (chute d'un escalier) à la gare de Bruxelles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benvenuto
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mar 23 Avr 2013 - 20:39

Le plus pathétique de tous: Enrique Granados, mort en mer sur le Sussex, torpillé le 24 mars 1916 par un sou-marin allemand. Il réussit d'abord à monter à bord d'un canot de sauvetage, mais replonge en voyant sa femme se débattre dans les vagues; aucun d'eux ne remontera à la surface....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysandre
Mélomane averti


Nombre de messages : 436
Date d'inscription : 28/08/2005

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mar 23 Avr 2013 - 22:24

Guido Cantelli, nommé directeur musical de la Scala, voulait se désengager de son contrat avec l'orchestre de New York mais n'y parvint pas de suite. Il doit donc s'y rendre pour diriger cet orchestre. Mais le 24 novembre 1956, parti de Orly son avion manque son décollage et s'écrase...il trouve la mort dans cette catastrophe aérienne à l'âge de trente-six ans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mer 24 Avr 2013 - 1:52

Mélomaniac a écrit:
COMPOSITEURS

Alkan Charles-Valentin (1813-1888) : à ce qu'on dit mort écrasé sous sa bibliothèque qu'il renversa involontairement en saisissant un exemplaire du Talmud.

INTERPRETES

Possiblement une légende urbaine. Une lettre de son concierge mentionne qu'il a retrouvé le compositeur mourant dans sa cuisine, et qu'il est décédé plus tard cette nuit-là. Ne me demande pas le nom du concierge, l'histoire (lue sur internet) ne le dit pas... Wink


Dernière édition par André le Mer 24 Avr 2013 - 2:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mer 24 Avr 2013 - 2:09

L'excellent pianiste anglais Noel Mewton-Wood s'est suicidé à l'âge de 39 ans en avalant de l'acide prussique (acide cyanhidrique).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28680
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mer 24 Avr 2013 - 8:40

Alifie a écrit:
Webern, abattu en 1945 par un soldat américain alors qu'il sortait fumer un cigare sur le pas de sa porte

C'est le risque quand on a eu des sympathies pour l'idéologie nazi (malgré l'interdiction de sa musique).

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4464
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mer 24 Avr 2013 - 8:45

Cololi a écrit:
Alifie a écrit:
Webern, abattu en 1945 par un soldat américain alors qu'il sortait fumer un cigare sur le pas de sa porte

C'est le risque quand on a eu des sympathies pour l'idéologie nazi (malgré l'interdiction de sa musique).
Euh la je crois que c'était un pur hasard, je connais mal l'affaire mais il me semble...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benvenuto
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mer 24 Avr 2013 - 9:02

Cololi a écrit:
Alifie a écrit:
Webern, abattu en 1945 par un soldat américain alors qu'il sortait fumer un cigare sur le pas de sa porte

C'est le risque quand on a eu des sympathies pour l'idéologie nazi (malgré l'interdiction de sa musique).

Où est-ce que tu as lu ça? Shocked J'ai jamais entendu parler d'accointances entre Webern et les nazis pour ma part...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4464
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mer 24 Avr 2013 - 9:18

benvenuto a écrit:
Cololi a écrit:
Alifie a écrit:
Webern, abattu en 1945 par un soldat américain alors qu'il sortait fumer un cigare sur le pas de sa porte

C'est le risque quand on a eu des sympathies pour l'idéologie nazi (malgré l'interdiction de sa musique).

Où est-ce que tu as lu ça? Shocked J'ai jamais entendu parler d'accointances entre Webern et les nazis pour ma part...
Moi non plus, là je crois que cololi se pète un gros délire ou il confond avec qqn d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28680
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mer 24 Avr 2013 - 9:27

Le problème c'est que personne ne le sait ... je vous file un lien (parmis tant d'autres)

http://www.telerama.fr/livres/alain-galliari,29621.php

Par contre pour faire de Wagner un nazi ... là il y a du monde.
Tout le paradoxe c'est que ceux qui ne voulaient pas entendre parler de la musique de passé après 1945 vont le prendre pour modèle.
Bref ...

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4464
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mer 24 Avr 2013 - 9:31

ah oui /watch?v=KgPCTMHfsWE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5468
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mer 24 Avr 2013 - 10:23

Cololi a écrit:
Alifie a écrit:
Webern, abattu en 1945 par un soldat américain alors qu'il sortait fumer un cigare sur le pas de sa porte

C'est le risque quand on a eu des sympathies pour l'idéologie nazi (malgré l'interdiction de sa musique).

Je n'ai pas d'opinion sur ces éventuelles accointances mais ta façon de lier les deux est complètement spécieuse. Comme d'habitude, quoi Mr.Red .

Il semble qu'il ait été abattu accidentellement alors qu'il sortait fumer un cigare sur la pas de sa porte pour ne pas déranger ses petits-enfants. Le soldat en question ne se serait d'ailleurs jamais pardonné cette erreur. Strictement aucun lien avec ses orientations politiques, supposées ou réelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4464
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mer 24 Avr 2013 - 10:26

Cello a écrit:
Cololi a écrit:
Alifie a écrit:
Webern, abattu en 1945 par un soldat américain alors qu'il sortait fumer un cigare sur le pas de sa porte

C'est le risque quand on a eu des sympathies pour l'idéologie nazi (malgré l'interdiction de sa musique).

Je n'ai pas d'opinion sur ces éventuelles accointances mais ta façon de lier les deux est complètement spécieuse. Comme d'habitude, quoi Mr.Red .

Il semble qu'il ait été abattu accidentellement alors qu'il sortait fumer un cigare sur la pas de sa porte pour ne pas déranger ses petits-enfants. Le soldat en question ne se serait d'ailleurs jamais pardonné cette erreur. Strictement aucun lien avec ses orientations politiques, supposées ou réelles.
J'avais lu que le soldat avait ouvert le feu en étant complètement bourré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28680
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mer 24 Avr 2013 - 10:29

Cello a écrit:
Cololi a écrit:
Alifie a écrit:
Webern, abattu en 1945 par un soldat américain alors qu'il sortait fumer un cigare sur le pas de sa porte

C'est le risque quand on a eu des sympathies pour l'idéologie nazi (malgré l'interdiction de sa musique).

Je n'ai pas d'opinion sur ces éventuelles accointances mais ta façon de lier les deux est complètement spécieuse. Comme d'habitude, quoi Mr.Red .

Il semble qu'il ait été abattu accidentellement alors qu'il sortait fumer un cigare sur la pas de sa porte pour ne pas déranger ses petits-enfants. Le soldat en question ne se serait d'ailleurs jamais pardonné cette erreur. Strictement aucun lien avec ses orientations politiques, supposées ou réelles.

Mais je ne dis pas le contraire, évidemment.

C'était juste pour lancer une pique. Wink

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22274
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mer 24 Avr 2013 - 11:19

André a écrit:
Spoiler:
 

Possiblement une légende urbaine. Une lettre de son concierge mentionne qu'il a retrouvé le compositeur mourant dans sa cuisine, et qu'il est décédé plus tard cette nuit-là. Ne me demande pas le nom du concierge, l'histoire (lue sur internet) ne le dit pas...

Bah, il s'est peut-être péniblement extirpé de sa bibliothèque qui l'avait enseveli, puis s'est traîné dans sa cuisine où il agonisa...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81468
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mer 24 Avr 2013 - 11:30

[Webern]

Pour ce que j'en ai lu, il avait quand même violé le couvre-feu, et n'avait pas répondu aux sommations.

Sinon, les sympathies de Webern sont très intéressantes, parce qu'elles permettent de remettre en perspective les délires sur les liens entre la forme artistique et la conviction politique : on peut aussi bien lire la tabula rasa dodécaphonique comme une tentative de s'extirper des émotions manipulatrices, comme on le dit souvent, que de créer un langage nouveau pour un homme nouveau. Bref, selon nos présupposés, on peut démontrer l'adéquation à n'importe quelle politique de telle ou telle musique. Déjà que ce n'est pas si facile à faire avec la littérature, alors avec la musique... !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pat17
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1191
Age : 54
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mer 24 Avr 2013 - 11:31

Jehan Alain a participé à la bataille des Cadets de Saumur en juin 1940. Il résiste seul à un peloton d'assaut allemand et meurt au champ d'honneur à 29 ans. L'Armistice ayant déjà été signée avec les Allemands, il a donc fait partie des tous premiers résistants de la Seconde Guerre Mondiale. [source Wikipédia]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81468
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mer 24 Avr 2013 - 11:36

Adriaticoboy vient justement d'en faire une belle évocation dans le fil consacré au compositeur :

adriaticoboy a écrit:
Cololi a écrit:
J'ai écouté le 1° CD de l'intégrale pour orgue par Jean-Baptiste Robin.

Que dire ? Qu'Alain était un génie !
Cette foutue guerre nous l'a fauché. Je me demande comment n'a t-il pas pu être sauvé par Dupré cela dit. Car Messiaen lui aussi fut mobilisé, et sa sortie du camp de prisonnier il l'a doit à Marcel Dupré qui a remué tout Paris pour le faire sortir.
Pourquoi Dupré, dont Alain était l'élève (tout organiste de haut niveau devait passer par la classe de Dupré), n'a t-il pas pu être sauvé lui aussi ?
Tu es au courant que Jehan Alain est mort dans des circonstances on ne peut plus glorieuses, aux alentours de Saumur en juin 40, dans ces fameux combats pour l'honneur quand tout le monde savait que la guerre était perdue ? Simple seconde classe, il avait été affecté à une unité motocycliste de choc. Le 20 juin, en mission de reconnaissance (pour laquelle il s'est porté volontaire), isolé, armé de son seul FM, il repère et décide d'accrocher tout seul une section allemande qui se dirige dans sa direction. Il lui tient tête le plus longtemps possible, abattant une quinzaine de felgrau avant d'être pris à revers et tué à son tour. Admiratif devant la pugnacité et le courage de ce soldat français, le lieutenant commandant le détachement allemand fera rendre les honneurs militaires à Jehan Alain.

Bref, dans ces conditions, je ne vois pas très bien ce que Marcel Dupré aurait pu faire pour lui. Lui trouver une planque au moment de la mobilisation ? Impensable.


(Dans le même ordre d'idées, on peut s'estimer heureux de ne pas avoir perdu Julien Gracq, qui lui aussi s'est retrouvé au milieu d'un combat très dur et désespéré, en mai 1940 près de Dunkerque.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28680
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mer 24 Avr 2013 - 11:37

DavidLeMarrec a écrit:
[Webern]

Pour ce que j'en ai lu, il avait quand même violé le couvre-feu, et n'avait pas répondu aux sommations.

Sinon, les sympathies de Webern sont très intéressantes, parce qu'elles permettent de remettre en perspective les délires sur les liens entre la forme artistique et la conviction politique : on peut aussi bien lire la tabula rasa dodécaphonique comme une tentative de s'extirper des émotions manipulatrices, comme on le dit souvent, que de créer un langage nouveau pour un homme nouveau. Bref, selon nos présupposés, on peut démontrer l'adéquation à n'importe quelle politique de telle ou telle musique. Déjà que ce n'est pas si facile à faire avec la littérature, alors avec la musique... !

J'ai pas osé parler de ça ... mais oui c'est exactement ça : le problème c'est que les totalitarisme parlent effectivement de l'homme nouveau.

Pat17 a écrit:
Jehan Alain a participé à la bataille des Cadets de Saumur en juin 1940. Il résiste seul à un peloton d'assaut allemand et meurt au champ d'honneur à 29 ans. L'Armistice ayant déjà été signée avec les Allemands, il a donc fait partie des tous premiers résistants de la Seconde Guerre Mondiale. [source Wikipédia]

J'avoue que jusqu'à l'autre jour (merci Adriatico), je ne savais pas que sa mort avait été aussi héroïque (mais héroïsme bien plus inutile que ce qu'il aurait pu apporter à l'orgue).

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22274
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mer 24 Avr 2013 - 11:44


Encore un Fil qui va finir verrouillé pour cause de dérive ?

Décidément, est-ce possible de discuter d'un sujet sans qu'il ne soit envahi par des considérations politiques ?!?!

Je voudrais bien que la parenthèse idéologique concernant Webern n'ait pas eu lieu sur ce Fil, et continue (si certains souhaitent en débattre) sur un autre mieux adapté à ce type d'enjeu...

Les protagonistes pourraient-ils par exemple poursuivre dans Les membres entre eux, où la discussion s'est déjà transportée ?

Merci


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81468
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mer 24 Avr 2013 - 12:01

@ Mélomaniac :

Politique au sens furieusement large, alors.

L'intérêt d'un tel fil n'est-il pas de mettre en lumière (de façon plaisante, nonobstant le sujet) certains aspects des compositeurs. En l'occurrence, on excède la biographie pour parler de courants esthétiques (certes liés à des idéologies), je trouve ça très intéressant.

Et jusqu'à ce qu'on me trouve un fil d'accueil, je continue. Basketball

[Edit : J'avais lu ta première mouture, moins pondérée et circonstanciée. Mr. Green ]


Cololi a écrit:
J'ai pas osé parler de ça ... mais oui c'est exactement ça : le problème c'est que les totalitarisme parlent effectivement de l'homme nouveau.
D'où mon amusement, parce que quelqu'un d'ingénu pourrait tout à fait croire ça aussi bien que l'inverse.

Il se trouve que Webern n'écrit pas vraiment de la musique pour totalitarisme :
=> ni nazie ;
=> ni soviétique.

On fera difficilement exulter les foules avec lui, même avec son versant Im Sommerwind qui peut ravir une vaste portion du public de Pleyel.


Citation :
J'avoue que jusqu'à l'autre jour (merci Adriatico), je ne savais pas que sa mort avait été aussi héroïque (mais héroïsme bien plus inutile que ce qu'il aurait pu apporter à l'orgue).
Je suppose qu'Alain lui-même n'aurait pas la même opinion. Et puis, personnellement, je ne suis pas trop désespéré par sa perte, musicalement parlant.


Dans le même registre, c'est Rudi Stephan dont la mort me frustre grandement. Son inspiration "décadente" était d'une qualité extraordinaire, et je suis resté tétanisé devant l'intensité de son adaptation de Borngräber, Die Ersten Menschen. En 1915, il s'engage pour défendre l'Autriche. Et il est tué sur le front de Galicie quinze jours après, à l'âge de 28 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pat17
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1191
Age : 54
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mer 24 Avr 2013 - 12:04

DavidLeMarrec a écrit:
Et puis, personnellement, je ne suis pas trop désespéré par sa perte, musicalement parlant.

Je suis malheureusement du même avis. Mais bon, quand il s'agit d'orgue, il faut avouer que j'ai peu d'affinités pour des compositeurs postérieurs au baroque / classique... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28680
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mer 24 Avr 2013 - 12:34

@David :
Il est clair que Alain ne serait pas d'accord avec moi.
Pour le reste je continue à penser que ce qu'il a fait est vraiment excellent. Et à 29 ans ... il est quand même permis de penser qu'il aurait pu faire encore mieux dans le futur.
Même Xavier qui n'aime pas l'orgue lui a mit 3 smiley et demi (ce qui n'est pas mauvais dans sa notation tout de même) !

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81468
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mer 24 Avr 2013 - 12:47

Je sens beaucoup la volonté de s'appliquer des formes, ça ne me touche pas beaucoup, et en plus c'est un peu pleurnichard comme ambiance.

Parmi les contemporains, je trouve Langlais beaucoup plus direct. Mais ce n'est pas tout à fait la même esthétique, on est plus post-Vierne que pré-Messiaen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80232
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mer 24 Avr 2013 - 12:48

Cololi: parce que son langage est très proche d'être en plein dans ce qui m'intéresse le plus en musique, donc globalement ça me plaît, mais comme je l'ai dit dans le sujet Alain, je ne trouve pas ça furieusement inspiré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22274
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mer 24 Avr 2013 - 14:05

Un mot sur la mort du chef allemand Leo Borchard (1899-1945), qui dirigea le Berliner Philharmoniker dans les années 1930 et fut nommé à ce poste en juin 1945, alors que Wilhelm Furtwängler s'était exilé en Suisse : le chauffeur qui le ramenait chez lui dans la nuit du 23 août comprit mal le signal d'arrêt qu'un militaire lui signifiait au checkpoint, et continua sa route. La voiture essuya des tirs, qui atteignirent mortellement le maestro.

Comme Jehan Alain, le compositeur anglais Georges Butterworth (1885-1916) mourut en héros. Pendant la première Guerre mondiale, il fut abattu par un sniper lors de la Bataille de la Somme, le 5 août.

Son compatriote Peter Warlock (né Philip Arnold Heseltine, 1894-1930), désespéré dit-on par son manque d'inspiration, se suicida au gaz.

Deux sinistes histoires de Noël :

La mort du pianiste australien Noel Mewton-Wood (1922-1953), évoquée par André, dut être particulièrement atroce : perturbé par la disparition de son compagnon, il ingéra de l'acide prussique.

Quant à son confrère britannique Denis Matthews (1919-1988), il se donna la mort un 25 décembre.

Parmi d'autres artistes qui se suicidèrent :

Le violoniste Christian Ferras (1933-1982), à la suite d'une longue dépression (problèmes de santé, d'argent...), se défenestra de son immeuble parisien.

Après une première tentative d'empoisonnement l'année précédente, le musicologue et musicien médiéviste David Munrow (1942-1976) se pendit, suite à la mort de proches parents.

Le chef russe Nikolai Golovanov (1891-1953) mit fin à ses jours pour avoir subi l'affront d'être évincé du Bolchoï par le pouvoir politique.

Quant au chef est-allemand Herbert Kegel (1920-1990), il se donna la mort peu après la Chute du Mur de Berlin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6365
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mer 24 Avr 2013 - 15:12

DavidLeMarrec a écrit:


Dans le même registre, c'est Rudi Stephan dont la mort me frustre grandement. Son inspiration "décadente" était d'une qualité extraordinaire, et je suis resté tétanisé devant l'intensité de son adaptation de Borngräber, Die Ersten Menschen. En 1915, il s'engage pour défendre l'Autriche. Et il est tué sur le front de Galicie quinze jours après, à l'âge de 28 ans.
Entièrement d'accord!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22274
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mer 24 Avr 2013 - 15:49

Rolling Eyes Humour noir :

Pioché dans ce recueil de Norman Lebrecht

Aux funérailles de Giacomo Meyerbeer (1791-1864), son neveu écrivit une Marche funèbre qu'il vint présenter à Rossini, qui l'écouta jouer au piano, puis répondit : très bien, mais sincèrement ne pensez-vous pas que ça aurait été mieux que ce soit vous qui fussiez mort et que ce soit votre oncle qui ait composé la Marche ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6365
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mer 24 Avr 2013 - 16:48

Mélomaniac a écrit:
Rolling Eyes Humour noir :

Pioché dans ce recueil de Norman Lebrecht

Aux funérailles de Giacomo Meyerbeer (1791-1864), son neveu écrivit une Marche funèbre qu'il vint présenter à Rossini, qui l'écouta jouer au piano, puis répondit : très bien, mais sincèrement ne pensez-vous pas que ça aurait été mieux que ce soit vous qui fussiez mort et que ce soit votre oncle qui ait composé la Marche ?
thumright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6365
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mer 24 Avr 2013 - 16:55

...et Schoenberg, qui est mort (presque) deux fois d'un arrêt du coeur! What the fuck ?!?

Arrow

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7140
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mer 24 Avr 2013 - 18:51

Pat17 a écrit:
Jehan Alain a participé à la bataille des Cadets de Saumur en juin 1940. Il résiste seul à un peloton d'assaut allemand et meurt au champ d'honneur à 29 ans. L'Armistice ayant déjà été signée avec les Allemands, il a donc fait partie des tous premiers résistants de la Seconde Guerre Mondiale. [source Wikipédia]
Je suis revenu là-dessus dans le sujet Histoire:
http://classik.forumactif.com/t1493p500-histoire#846820
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7140
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mer 24 Avr 2013 - 18:56

Cello a écrit:
Cololi a écrit:
Alifie a écrit:
Webern, abattu en 1945 par un soldat américain alors qu'il sortait fumer un cigare sur le pas de sa porte

C'est le risque quand on a eu des sympathies pour l'idéologie nazi (malgré l'interdiction de sa musique).

Je n'ai pas d'opinion sur ces éventuelles accointances mais ta façon de lier les deux est complètement spécieuse. Comme d'habitude, quoi Mr.Red .

Il semble qu'il ait été abattu accidentellement alors qu'il sortait fumer un cigare sur la pas de sa porte pour ne pas déranger ses petits-enfants. Le soldat en question ne se serait d'ailleurs jamais pardonné cette erreur. Strictement aucun lien avec ses orientations politiques, supposées ou réelles.
Il me semble pourtant bien que c'est parce qu'il y avait des soupçons sur la famille Webern qu'un soldat américain se trouvait en faction à proximité, pour surveiller leur activité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28680
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mer 24 Avr 2013 - 18:59

adriaticoboy a écrit:
Cello a écrit:
Cololi a écrit:
Alifie a écrit:
Webern, abattu en 1945 par un soldat américain alors qu'il sortait fumer un cigare sur le pas de sa porte

C'est le risque quand on a eu des sympathies pour l'idéologie nazi (malgré l'interdiction de sa musique).

Je n'ai pas d'opinion sur ces éventuelles accointances mais ta façon de lier les deux est complètement spécieuse. Comme d'habitude, quoi Mr.Red .

Il semble qu'il ait été abattu accidentellement alors qu'il sortait fumer un cigare sur la pas de sa porte pour ne pas déranger ses petits-enfants. Le soldat en question ne se serait d'ailleurs jamais pardonné cette erreur. Strictement aucun lien avec ses orientations politiques, supposées ou réelles.
Il me semble pourtant bien que c'est parce qu'il y avait des soupçons sur la famille Webern qu'un soldat américain se trouvait en faction à proximité, pour surveiller leur activité...

En tout cas ça je ne le savais pas Smile
Donc quand j'ai dit ça, je pensais que la mort était purement accidentelle.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7140
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mer 24 Avr 2013 - 19:04

Mélomaniac a écrit:
Un mot sur la mort du chef allemand Leo Borchard (1899-1945), qui dirigea le Berliner Philharmoniker dans les années 1930 et fut nommé à ce poste en juin 1945, alors que Wilhelm Furtwängler s'était exilé en Suisse : le chauffeur qui le ramenait chez lui dans la nuit du 23 août comprit mal le signal d'arrêt qu'un militaire lui signifiait au checkpoint, et continua sa route. La voiture essuya des tirs, qui atteignirent mortellement le maestro.
Vous vous rendez compte que sans ce malheureux accident, on aurait peut-être jamais entendu parler de Celibidache, qui au lieu de remplacer Borchard au débotté serait sans doute resté un obscur musicologue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pacifique
Mélomane averti


Nombre de messages : 229
Age : 29
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mer 24 Avr 2013 - 19:10

Magnard est mort en tirant sur des soldats allemands qui voulait rentrer dans sa demeure. Son nom est gravé au panthéon dans les morts pour la Françe je crois.
Cela dit, ça ne m'empêche pas de trouver sa musique pas génial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benvenuto
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mer 24 Avr 2013 - 23:14

Mélomaniac a écrit:
Rolling Eyes Humour noir :

Pioché dans ce recueil de Norman Lebrecht

Aux funérailles de Giacomo Meyerbeer (1791-1864), son neveu écrivit une Marche funèbre qu'il vint présenter à Rossini, qui l'écouta jouer au piano, puis répondit : très bien, mais sincèrement ne pensez-vous pas que ça aurait été mieux que ce soit vous qui fussiez mort et que ce soit votre oncle qui ait composé la Marche ?

Eh ben, il devait vraiment vraiment être mauvais, le neveu... Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18866
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mer 24 Avr 2013 - 23:39

Tout ça pour faire sortir Guillaume de sa caverne! hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
benvenuto
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mer 24 Avr 2013 - 23:52

Embarassed ...démasqué...

...quoique je me serais également satisfait d'un bon gros David bien trollesque!!! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28680
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Mer 24 Avr 2013 - 23:58

benvenuto a écrit:
Embarassed ...démasqué...

...quoique je me serais également satisfait d'un bon gros David bien trollesque!!! Mr. Green

Ne pousse pas sa nature, il le fait très bien sans qu'on lui demande Mr.Red

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Le faiseur de reines
Mélomane à coucher dehors
avatar

Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 05/02/2012

MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   Jeu 25 Avr 2013 - 0:05

James Ensor (bon d'accord c'est un peintre mais il jouait de l'harmonium et du pipeau, et a probablement composé quelques trucs en loucedé, alors…) :

En 42, la radio belge a annoncé par erreur son décès ; amusé, J. Ensor, est sorti, un crêpe noir au bras, et disait à tous les passant qu'il portait son (propre) deuil et qu'il se rendait sur sa stèle funéraire pour se recueillir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment sont-ils morts...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment sont-ils morts...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Comment sont-ils morts...
» [@] " Les ventes de Humanoid sont catastrophiques ! "
» [Allemagne] L'arrêt de bus détruit va être reconstruit
» Faire graver son vinyl à soi !
» [scan japon] Kera

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: