Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Annick Massis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Annick Massis   Lun 6 Mai 2013 - 14:43

Pas de sujet spécifique, il me semble.
Alors, partons du particulier pour aller vers le général. Ici, elle répond à quatre questions en forme de citations d'elle-même, à différents moments de sa carrière :

http://www.forumopera.com/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=5091&cntnt01origid=57&cntnt01detailtemplate=gabarit_detail_breves&cntnt01lang=fr_FR&cntnt01returnid=29

Soit :
- "Une carrière, c'est une construction de toute une vie."
- "C'est un des nombreux paradoxes des chanteurs, nous avons besoin d'un ego surdimensionné."
- "Aujourd'hui, je prends plaisir à mourir en scène."
- "Venir de Traviata pour chanter Les Contes d'Hoffmann, c'est très bien."

A vous de compléter, sur la discographie, les grands (et les moins grands, peut-être aussi) rôles.

J'ai beaucoup écouté Massis au début des années 2000 ; moins ensuite et désormais beaucoup plus. J'ai eu des frôlements (Les Contes d'Hoffmann à Nice, le Viaggio a Reims à la Scala) et des étreintes (Le Comte Ory à Marseille). Au disque seul, j'ai adoré sa Dame blanche et sa Resurrezione de Haendel ; les échos de la Juive et des Huguenots ne m'ont pas laissé indifférent. Ses Italiens me glissent entre les doigts ; c'est peut-être la limite au-delà de laquelle je ne l'ai encore jamais complètement suivie.

Votre avis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18944
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Annick Massis   Lun 6 Mai 2013 - 15:28

Massis reste totalement associée pour moi à l'opéra français... mais l'opéra français "sérieux" dans le sens où quand elle chante quelque chose de plus léger, je n'arrive pas y passer au delà de ce côté un peu "scolaire" ou du moins appliqué... (Olympia par exemple, c'est pas possible... trop maniéré...)

Par contre, dans certains rôles, oui, elle est magnifique. Pour moi, les deux plus importants à mes oreilles sont :
- Eudoxie dans La Juive : des 4 représentations que j'ai vues à Bastille (+ une autre soirée entendue...), elle a toujours été d'un niveau assez extraordinaire, avec une diction très soignée et une noblesse qui allait tellement bien avec le personnage... Là son petit quelque chose de précieux était tout à fait cohérent avec le personnage. Vocalement, rien à redire : superbe, même le soir où elle avait été annoncée malade. Et puis quelque chose de tellement humble au moment des saluts, comme gênée d'être sur le devant de la scène...
- Leïla dans Les Pêcheurs de Perles : Une véritable apparition dans ce rôle sur la scène de la Fenice... dans un décor tout de rouge et d'orangés, elle apparait en blanc... la voix claire et limpide, comme une apparition... Là, sa préciosité donne à Leïla une fragilité parfaite...

Sinon, dans Le Voyage à Reims, j'avais été un peu déçu de sa prestation, trop restreinte dans l'aigu... où était la folie de la chanteuse? Mis à part une cadence empruntée à Lucia, rien de ces éclats de drôlerie qui émaillent la partition, et que très peu de sur-aigus tentés... Dommage.

Après, c'est une artiste attachante, et que j'aimerai entendre dans d'autres rôles bien sûr... mais qui demande peut-être une motivation certaine soit par la scène soit par ses partenaires pour donner la pleine mesure de son interprétation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Annick Massis   Lun 6 Mai 2013 - 15:42

Polyeucte a écrit:
Massis reste totalement associée pour moi à l'opéra français... mais l'opéra français "sérieux" dans le sens où quand elle chante quelque chose de plus léger, je n'arrive pas y passer au delà de ce côté un peu "scolaire" ou du moins appliqué... (Olympia par exemple, c'est pas possible... trop maniéré...)

Moi, j'ai définitivement "buté" sur ces Contes sur lesquels j'avais peut-être porté beaucoup trop d'attentes ; esthétique moche/cheap, partition standard, professionnalisme (ce qui est déjà énorme, j'en conviens) sans vertiges ni supplément d'âme. A son Olympia (dont elle ne parle pas comme un soprano léger, d'ailleurs), j'avais préféré de loin son Antonia. Même s'il y a au moins cinq/dix voix (vivantes, je veux dire) qui me viennent spontanément à l'esprit dans le rôle avant elle. Ceci dit : que faire d'Olympia quand on n'a pas la mise en scène de Carsen (ah la la, Rancatore là-dedans drunken) ?
Ceci dit, je veux bien croire que la représentation m'ait échappé : http://www.forumopera.com/index.php?mact=News,cntnt01,print,0&cntnt01articleid=700&cntnt01showtemplate=false&cntnt01lang=fr_FR&cntnt01returnid=54 !
Mais je ne te suis pas forcément sur le terrain de la légèreté : elle était proprement irrésistible dans la Comtesse Adèle, émoustillée/émoustillante dans un rôle où elle se balladait vocalement (elle en donnait l'air ; ce qui est encore plus fort) ce qui lui laissait le champ absolument libre pour une incarnation géniale de neurasthénique frustrée.

Polyeucte a écrit:
Sinon, dans Le Voyage à Reims, j'avais été un peu déçu de sa prestation, trop restreinte dans l'aigu... où était la folie de la chanteuse? Mis à part une cadence empruntée à Lucia, rien de ces éclats de drôlerie qui émaillent la partition, et que très peu de sur-aigus tentés... Dommage.

Dans la salle, c'était simplement très terne (quand on a Cuberli dans l'oeil et dans l'oreille, pour la même production pale). Très belle présence scénique (mais Massis a un port qu'elle ne partage qu'avec Gens, chez les Françaises) mais sans vertiges, tu as raison. Successivement, après ce Viaggio et les Contes niçois, je croyais vraiment l'avoir perdue de vue ; moralité, faut pas s'arrêter à une mauvaise impression passagère.

Polyeucte a écrit:
Après, c'est une artiste attachante, et que j'aimerai entendre dans d'autres rôles bien sûr... mais qui demande peut-être une motivation certaine soit par la scène soit par ses partenaires pour donner la pleine mesure de son interprétation...

Mais quels rôles ? Je veux des noms Laughing !
Plus sérieusement, penses-tu qu'il s'agisse d'une chanteuse de conformation intellectuelle "ancienne", à la mode des troupières (dans le bon sens du terme), qui gagne son bel épanouissement à la géométrie d'un "ensemble" ?
Comment expliquer le peu d'échos/appétence en France depuis quelques années ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18944
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Annick Massis   Lun 6 Mai 2013 - 17:06

bAlexb a écrit:
Moi, j'ai définitivement "buté" sur ces Contes sur lesquels j'avais peut-être porté beaucoup trop d'attentes ; esthétique moche/cheap, partition standard, professionnalisme (ce qui est déjà énorme, j'en conviens) sans vertiges ni supplément d'âme. A son Olympia (dont elle ne parle pas comme un soprano léger, d'ailleurs), j'avais préféré de loin son Antonia. Même s'il y a au moins cinq/dix voix (vivantes, je veux dire) qui me viennent spontanément à l'esprit dans le rôle avant elle. Ceci dit : que faire d'Olympia quand on n'a pas la mise en scène de Carsen (ah la la, Rancatore là-dedans drunken) ?
Oui, faut dire que Rancatore chez Carsen, c'est assez génial d'abatage vocal et d'aplomb scénique! hehe

Citation :
Mais je ne te suis pas forcément sur le terrain de la légèreté : elle était proprement irrésistible dans la Comtesse Adèle, émoustillée/émoustillante dans un rôle où elle se balladait vocalement (elle en donnait l'air ; ce qui est encore plus fort) ce qui lui laissait le champ absolument libre pour une incarnation géniale de neurasthénique frustrée.
Je n'ai jamais trouvé de véritable brillant dans la voix... entendons-nous bien, la technique est brillante, mais il n'y a pas cette jubilation qu'on peut entendre chez d'autres... Damrau par exemple, ou Petibon... et pour des rôles plus léger et drôle, il me manque cette folie...

Citation :
Dans la salle, c'était simplement très terne (quand on a Cuberli dans l'oeil et dans l'oreille, pour la même production pale). Très belle présence scénique (mais Massis a un port qu'elle ne partage qu'avec Gens, chez les Françaises) mais sans vertiges, tu as raison. Successivement, après ce Viaggio et les Contes niçois, je croyais vraiment l'avoir perdue de vue ; moralité, faut pas s'arrêter à une mauvaise impression passagère.
Oui, voilà... après Cuberli (ou même Rancatore! drunken... encore elle! hehe), il me manquait de la folie et de la frivolité... quelque chose de totalement démonstratif aussi dans certains passages!

J'avais aussi eu peur en fait... sa disparition pendant quelques années, son retour en Traviata Confused Confused Mais j'attends...

Citation :
Mais quels rôles ? Je veux des noms Laughing !
Des noms? Alors dans le répertoire français, un peu de Meyerbeer encore pour Isabelle de Robert le Diable, et puis quelques Micaëla à la mode ancienne, voir même une Glycère de Sapho (qui lui permettrait en plus de chanter une vraie peste!!)... comme ça, ce sont les rôles qui me viennent... mais derrière pourraient se profiler Marguerite, Juliette... ou même Mireille! Very Happy
En bref, des rôles peut-être un peu plus lourd, mais qui lui ferait marcher dans les pas de ses illustres devancières que sont Micheau, Alarie, Angelici...

Citation :
Plus sérieusement, penses-tu qu'il s'agisse d'une chanteuse de conformation intellectuelle "ancienne", à la mode des troupières (dans le bon sens du terme), qui gagne son bel épanouissement à la géométrie d'un "ensemble" ?
Pas forcément une troupière... justement parce que j'ai le sentiment qu'il lui faut une motivation... Son Eudoxie était vraiment attendue, seule représentante de l'école française dans la distribution, avec une partition exigeante pour elle... et des bêtes de scènes en la personne de Antonacci, Schicoff/Merritt, Furlanetto/Lloyd... et même Lee/Osborn (je ne parlerai pas de la confrontation Massis/Scaini, vu que je n'ai pas vu cette dernière représentation... mais vocalement, c'était assez bluffant!).
Du coup, en troupe, il lui manquerait peut-être un peu de motivation.
Par contre, trop de stress, et on pourrait revenir à sa Foleville (qui semblait tellement contrainte Confused)

Citation :
Comment expliquer le peu d'échos/appétence en France depuis quelques années ?
Ces dernières années, elle n'a quand même pas beaucoup chanté de toute façon... mais on peut espérer un retour sur les scènes parisiennes! Very Happy



Ah sinon, un grand souvenir... son récital au TCE en décembre 2009. Malade, Annick Massis a quand même chanté... tous les sur-aigus étaient tentés et on sentait qu'elle voulait compenser la faiblesse de son medium (qui se dérobait carrément à certains moments pour être totalement faux... maladie oblige) par une prise de risque impressionnante dans les reprises! Elle alignait quand même :

- Manon : Allons, il le faut… Adieu notre petite table
- Les Pêcheurs de Perles : Me voilà seule dans la nuit ; Scènes bohémiennes
- Roméo et Juliette : Dieu quel frisson… amour ranime mon courage
- La Sonnambula : Ah non credea mirarti
- Semiramide : Bel raggio lusinghier
- Lucia di Lammermoor : Spargi d’amoro pianto

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Annick Massis   Mer 8 Jan 2014 - 18:28

Petit jeu de chaises musicales au Liceu pour la Sonnambula : Damrau devait alterner en Amina avec Ciofi ; Damrau ayant annulé, Ciofi reprend ses dates (en duo, donc, avec Florez) et Massis reprend les dates de Ciofi (Elvino étant chanté par Albelo).
Massis vient de débuter au Liceu dans la Fée de Cendrillon de Massenet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2509
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Annick Massis   Lun 25 Sep 2017 - 11:10

Elle chantera Hélène (Jérusalem, Verdi) à Parme à partir de jeudi. Cela fait longtemps que j'entends parler d'elle, mais ça sera la première fois que je la verrai en salle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charles.ogier
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1140
Age : 58
Localisation : Suresnes
Date d'inscription : 24/10/2012

MessageSujet: Re: Annick Massis   Mer 27 Sep 2017 - 19:17

luisa miller a écrit:
Elle chantera Hélène (Jérusalem, Verdi) à Parme à partir de jeudi. Cela fait longtemps que j'entends parler d'elle, mais ça sera la première fois que je la verrai en salle

Entendue et vue Annick Massis dans le rôle de l'Infante dans le Cid à Garnier en avril 2015
Une très agréable surprise, bien saluée par l'ensemble de la salle.

ci-dessous le lien de Polyeucte, qui se fait bien rare sur le forum
http://erikcarnets.fr/?p=460
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2509
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Annick Massis   Mer 27 Sep 2017 - 19:24

Poly Shocked ? Mais il est la tous les jours Smile . Il ne passe pas son temps à poster mais il est fidèle au poste Cool .

La série commence demain et je crois qu'il s'agit d'une prise de rôle. On verrai la semaine prochaine ce que ça donne Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82070
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Annick Massis   Mer 27 Sep 2017 - 20:34

Elle qui a toujours été si circonspecte dans ses choix de rôles (toujours des sopranos coloratures bien dans sa voix), Hélène, c'est un vrai changement de format ! On y entend plutôt des quasi-Élisabeth de Valois.

Très curieux d'entendre ça – je l'aime beaucoup lorsqu'elle fend l'armure (ce qui n'arrive pas très souvent, certes).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2509
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Annick Massis   Mer 27 Sep 2017 - 20:44

Je verrai deux fois Jérusalem. La seconde, celle du dimanche, et la dernière ou elle est remplacée (ainsi que Pertusi) ; j'en toucherai deux mots après avoir envoyé mes devoirs Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18944
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Annick Massis   Mer 27 Sep 2017 - 21:54

luisa miller a écrit:
Poly  Shocked ? Mais il est la tous les jours Smile . Il ne passe pas son temps à poster mais il est fidèle au poste Cool .

Je poste beaucoup moins oui... mais je suis là! Very Happy

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2509
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Annick Massis   Lun 9 Oct 2017 - 17:01

DavidLeMarrec a écrit:
Elle qui a toujours été si circonspecte dans ses choix de rôles (toujours des sopranos coloratures bien dans sa voix), Hélène, c'est un vrai changement de format ! On y entend plutôt des quasi-Élisabeth de Valois.

Très curieux d'entendre ça – je l'aime beaucoup lorsqu'elle fend l'armure (ce qui n'arrive pas très souvent, certes).

Je suis ressortie assez mitigée. La voix est belle lorsqu'elle est dans le médium; mais très franchement les aigus c'était pas vraiment ça, et la prière d'entrée était ratée. A sa décharge, dans les role verdiens bien casse-gueule Hélène arrive en très bonne plca dans le peloton de tete. Je l'ai vue hier soir après la représentation puisqu'en Italie les artistes laissent le public venir les voir dans les loges (ça c'est pas possible en France, et de tout temps). Et je l'ai revue ce matin au Regio ou elle venait travailler Tancredi (elle part dès le 13 octobre). C'est une grande artiste,meme si elle n'aurait pes du céder au chant des sirènes en acceptant Hélène
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Annick Massis   Lun 9 Oct 2017 - 19:51

Soyons clairs: chez Verdi, n'étant déjà pas dotée des moyens vocaux idoines pour Violetta et même Gilda (eh ben oui! désolé de devoir le rappeler même si ça ne fera pas plaisir à certains!), il était assez évident que le répertoire risorgimentale de Verdi lui est totalement interdit! Ce qu'elle peut chanter de manière à peu près adéquate chez Verdi, c'est Amalia dans Masnadieri, Oscar dans Ballo in maschera, la voix du ciel et Tebaldo dans Don Carlo(s), Nanetta dans Falstaff! Et basta!
Parce que ce n'est pas une grande voix, et qu'elle a des moyens de soprano lirico leggero, ce que ne sont pas 95% des rôles de soprano chez Verdi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18944
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Annick Massis   Mar 10 Oct 2017 - 9:48

Otello a écrit:
Soyons clairs: chez Verdi, n'étant déjà pas dotée des moyens vocaux idoines pour Violetta et même Gilda (eh ben oui! désolé de devoir le rappeler même si ça ne fera pas plaisir à certains!), il était assez évident que le répertoire risorgimentale de Verdi lui est totalement interdit! Ce qu'elle peut chanter de manière à peu près adéquate chez Verdi, c'est Amalia dans Masnadieri, Oscar dans Ballo in maschera, la voix du ciel et Tebaldo dans Don Carlo(s), Nanetta dans Falstaff! Et basta!
Parce que ce n'est pas une grande voix, et qu'elle a des moyens de soprano lirico leggero, ce que ne sont pas 95% des rôles de soprano chez Verdi...

Honnêtement, malgré tout le respect que je dois à Massis, je ne suis même pas sûr qu'elle puisse encore chanter Oscar par exemple...
La voix s'est méchamment épaissie je trouve, le sur-aigu est toujours en force et puissant sans beauté. Sa prestation dans Le Cid il y a maintenant quelques années n'était pas vraiment agréable à écouter et très loin de la soprano légère qui m'avait enchanté quelques années avant dans La Juive par exemple...

Après, qu'elle soit capable d'affronter des rôles lourds de Verdi, je n'en suis pas sûr... mais pour moi elle ne peut plus non plus vraiment briller dans un registre léger avec sur-aigus...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2509
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Annick Massis   Mar 10 Oct 2017 - 10:18

Les aigus étaient vilains, je confirme. Si elle était raisonnable elle chanterait des roles plus centrés sur le médium. Mais avec le Tancrède qui s'annonce ça me semble mal barré. Shit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Annick Massis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Annick Massis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 2011.11.04 Annick Massis en récital à Paris
» Annick Massis
» Saison 2010-2011 Vienne
» Le Monde de la Musique n°319 - Avril 2007
» Matilde Di Shabran

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: