Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Hidraot
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12971
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Dim 19 Sep - 10:24

Que donne Chapuis dans l'oeuvre pour orgue ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Dim 19 Sep - 11:04

C'est excellent, en particulier des chorals très bien joués, d'une façon assez libre, on peut quasiment chanter dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Hidraot
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12971
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Dim 19 Sep - 11:07

Ok merci, du coup je vais m'y mettre !
Tu connais le Jugement dernier ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Dim 19 Sep - 11:12

Hidraot a écrit:
Ok merci, du coup je vais m'y mettre !
Tu connais le Jugement dernier ?
Non, je ne connais pas cette œuvre.
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Dim 2 Juin - 9:08

coucou

Dans mon souvenir de mon temps hors-la-légalité, j’aimais beaucoup l’orgue de Buxtehude. Smile Quelqu’un pourrait me conseiller un ou deux cd de référence que je pourrais emprunter en médiathèque ? Je vois qu’on parle des enregistrements de Chapuis : par lequel ou lesquels cd commencer (j’ai pas envie d’emprunter les 5 d’un coup Mr. Green) ? Surprised

EDIT. j’ai mal lu le sujet ; je vois que Froberger conseille l’anthologie Walcha. Quelqu’un confirme ? Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Dim 2 Juin - 9:21

L'intégrale d'Olivier Vernet est admirable et tient en un coffret de cinq disques. C'est cet objet qu'il faut posséder, si le prix ne fait trop peur.

http://www.amazon.fr/int%C3%A9grale-loeuvre-orgue-Dietrich-Buxtehude/dp/B0002O37T0/ref=sr_1_2?ie=UTF8&qid=1370164328&sr=8-2&keywords=vernet+buxtehude

Les disques existent en versions séparées, cela dit. Et le premier volume a tout pour combler : pièces majeures, dont la superbe Chaconne en mi mineur, et le très bel orgue Aubertin de Vichy, ville où est né Vernet (mais j'avais entendu plus beau encore, à Saint-Louis-en-l'Ile, sous les doigts de Benjamin Alard).

Un corpus admirable, qui fait plus qu'annoncer Bach, tant il possède une couleur propre, frémissement d'un équilibre parfait entre l'austérité contrapuntique nord-germanique et l'expansion tourbillonnante des spirales baroques.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat17
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1191
Age : 54
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Dim 2 Juin - 9:57

J'ai cette intégrale pour orgue de Buxtehude, achetée un peu au hasard (j'ai bien aimé l'intégrale de Bach du même Foccroulle), pour essayer d'aborder ce compositeur :



Je n'ai pas trop accroché... Non pas tant que Foccroulle soit en cause, mais tout simplement cette musique ne m'a pas parlé... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandryka
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 557
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Dim 2 Juin - 11:02

Pat17 a écrit:
J'ai cette intégrale pour orgue de Buxtehude, achetée un peu au hasard (j'ai bien aimé l'intégrale de Bach du même Foccroulle), pour essayer d'aborder ce compositeur :



Je n'ai pas trop accroché... Non pas tant que Foccroulle soit en cause, mais tout simplement cette musique ne m'a pas parlé... Embarassed

J'adore Buxtehude mais pas Foccroulle. Si tu as l'envie d'essayer un autre, il y en a plein plus intéressant que lui. Vogel, Rubsäm, Walter Kraft.

Peut-être le meilleur disque pour aborder sa musique est l'enregistrement de Rubsäm chez Naxos.

Est-ce qu'il y a quelqu'un ici qui a entendu le Buxtehude de Kai Koïto? J'aime son Art de la Fugue alors . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat17
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1191
Age : 54
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Dim 2 Juin - 14:28

Mandryka a écrit:
J'adore Buxtehude mais pas Foccroulle. Si tu as l'envie d'essayer un autre, il y en a plein plus intéressant que lui. Vogel, Rubsäm, Walter Kraft.

Vu que j'aime bien Foccroulle, je ne pense pas que le problème vienne de lui... Embarassed

Citation :
Est-ce qu'il y a quelqu'un ici qui a entendu le Buxtehude de Kai Koïto? J'aime son Art de la Fugue alors . . .

J'aime beaucoup ses interprétations de Bach de façon générale. Mais compte tenu du prix de ses enregistrements (et de la relative difficulté à se les procurer), je ne suis pas sûr que j'essaierai cette voie... n'étant pas sûr du résultat final... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23148
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Dim 2 Juin - 15:57

yamaw a écrit:

Dans mon souvenir, j’aimais beaucoup l’orgue de Buxtehude. Quelqu’un pourrait me conseiller un ou deux cd de référence que je pourrais emprunter en médiathèque ? Je vois qu’on parle des enregistrements de Chapuis : par lequel ou lesquels cd commencer (j’ai pas envie d’emprunter les 5 d’un coup) ?

EDIT. j’ai mal lu le sujet ; je vois que Froberger conseille l’anthologie Walcha. Quelqu’un confirme ?

Smile Personnllement, je confirme pour Walcha, mais je vais répondre plus en détail dans le message suivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23148
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Dim 2 Juin - 15:58

L'oeuvre d'orgue de Buxtehude : survol discographique

Idea Cliquez sur les mots surlignés en rouge : ils renvoient à la page produit d'un site de vente.

Tirée d'un coffret de quatre LPs consacré aux prédecesseurs de Bach, l'anthologie gravée par Helmut Walcha en 1977 sur l'historique Schnitger de l'Eglise Saints Pierre & Paul de Cappel est rien moins qu'essentielle. A ma connaissance, personne n'a égalé une si chaleureuse poésie, tournée vers l'azur, pour la triade des Chaconnes et Passacaille BuxWV 159-161. Miraculeux, et le panache des Préludes n'est pas en reste !



Maintes pièces figurent dans des récitals dédiés au répertoire septentrional ou à la facture afférente. Impossible de tout citer alors limitons-nous à quelques coups de coeur :
Par exemple dans la série Orgellandschaft de MDG, cherchez ces volumes consacrés à la région du Schleswig, au patrimoine de Holstein, et du Mecklenburg -à la très idiomatique tribune de Basedow, la Toccata en ré mineur BuxWV 155 vous surprendra par ses arômes boucanés et ses textures rêches !

Chez Danacord, Hans Helmut Tillmanns (juillet 2000) nous livre quelques pages sur le Marcussen de la Cathédrale de Lübeck (une envoûtante lecture de la Passacaille en ré mineur) et sur le Sandtner de la Cathédrale d'Eichstätt.
Sur cet autre disque (1997), le même organiste enlumine la Chaconne sur le melliflu Christensen de l'église danoise de Nibe.
La Jakobikirche de Lübeck, ville chère à Buxtehude, abrite plusieurs buffets : en mai 2008, Arvid Gast nous offrait trois pièces sur le vénérable Stellwagen de 1637.

Venant d'un maître si aguerri dans Bach, le florilège joué par André Isoir en mai 2004 à la Basilique Saint-Rémi de Reims est certainement très intéressant -point n'ait eu l'occasion de l'écouter, et ce CD manque aujourd'hui au catalogue -la disparition de Calliope ne va pas aider à sa résurgence.

L'intégrale qu'enregistra Marie-Claire Alain en 1968-69 pour Erato n'a jamais été reportée en CD ; on peut retrouver la « grande dame » dans un double album de 1986 capté sur le Schnitger pâle mais infiniment nuancé de la Martinikerk de Groningen -un album qui vient d'être réédité en série économique.

L'intégrale en huit disques que Lionel Rogg grava pour Emi à la fin des années 1970 sur des orgues neufs n'a non plus été transférée en CD -seul se trouve couramment ce double-album

Bon, si on en vient aux intégrales reparues en CD, peut-être pour certaines épuisées à la vente mais qui traînent certainement dans les archives des bonnes médiathèques :

Walter Kraft fut je crois le premier offrir l'oeuvre buxtehudien aux micros, pour Vox en 1957, sur le flamboyant Totentanzorgel de la Marienkirche de Lübeck, tout nouvellement reconstruit. Du panache, une époustouflante pyrotechnie, mais une prise de son cathédralesque, trop réverbérée et abusivement spectaculaire, comme vous le constaterez dans ce coffret.

En 1967-70 pour Harmonia Mundi, René Saorgin opta pour de splendides et célèbres instruments d'époque (Laurenskerk d'Alkmaar, Groote Kerk de Zwolle, St Nikolaus d'Altenbruch), impressionnants et parfaitement en situation. Chantée par de si légendaires tuyaux, la poésie des Chorals est palpable (Erhalt uns Herr bei deinem Wort, Ach Herr, mich armen Sünder...) L'organiste cannois discipline un jeu très articulé et digne, empreint de grandeur, un rien empesé certes, auquel ne manquerait surtout qu'un grain de zèle.

Ce zeste d'enthousiasme débridé, on le trouve justement avec Michel Chapuis qui au début des années 1970 pour Valois choisit une série d'orgues sortis des ateliers, d'esthétique nord-allemande. Volubilité, irrépressible faconde, souplesse du jeu, lyrisme de l'expression. Eblouissant.
Pour les Chorals aussi bien que les pièces démonstratives, le phrasé rayonne, s'emporte au risque de surexposer le discours et de compromettre les équilibres contrapuntiques. Lumière et couleurs irradient plus que la spiritualité, quoiqu'on ressorte électrisé par une telle force de conviction. Une gageure incomparablement stimulante en tout cas, rééditée en cinq CDs à traquer d'occasion, accompagnés d'une notice de Harry Halbreich.

On retrouvera une telle aisance avec le jeune Olivier Vernet en 1993-1994 qui, aux commandes d'orgues français d'esthétique adéquate, brille autant par la réactivité de son phrasé pétillant (les canzoni !) que par sa fantaisie et l'invention qui répond au Stylus Fantasticus exploité par le compositeur.
Même sur de petits instruments comme celui de Viry-Châtillon, on s'étonne du pimpant bouquet qui jaillit de ces pages (le BuxWV 146), avec une verve typique de l'organiste. Seul le dernier volume (réalisé sur le pourtant faramineux instrument de Wasquehal) déçoit, en raison d'une acoustique quelconque. Mais ailleurs les coups d'éclat abondent. Par exemple, le Praeludium en la mineur à Boulogne-sur-mer, ça décoiffe ! Sur le merveilleux Guillemin de la cathédrale d'Agde, le Te Deum est emporté dans un bouillonnement narratif proprement enivrant !

A l'opposé, on peut venir se ressourcer avec Jean-Charles Ablitzer qui en 1987-89 privilégia des instruments nord-allemands très typiques, sous voûtes boisées peu résonnantes. Nul brio, nulle foucade à espérer dans ce cadre amati, où des phrasés très mesurés peuvent en outre se percevoir comme de la timidité, et occasionner un certain ennui. A moins qu'on ne s'abandonne à la sereine modestie d'un propos qui cultive l'intériorité, le recueillement voire une austérité comme sous l'oeil de la Réforme. Les morceaux de bravoure se plient à une réserve quasiment chambriste où l'on peut toutefois se délecter d'une patine aussi riche que policée, dans un esprit consortant où les tuyaux se font conteurs. A dénicher chez les soldeurs... qui s'ils savent ce qu'ils vendent, bradent hélas ces cinq CDs à prix d'or.

Au même moment, l'éminent Harald Vögel s'aventurait dans la Sämtliche Orgelwerke qu'il enregistra entre 1986-1993 chez MDG sur dix-sept instruments (sic !) judicieusement choisis en fonction du répertoire qui y est abordé. Les amateurs d'organologie se réjouiront de ce voyage à la rencontre de tribunes célèbres ou moins (le délicieux petit bijou du manoir de Damp), abondamment décrits dans un copieux livret qui indique les registrations. Vous pourrez ainsi facilement identifier telle « spitsfluyt » qui pépie au clavier du Hauptwerk, ou tel « holpyp » qui gazouille au Rugpositief. Un phrasé sans surprise, parfaitement calculé, qu'on sent issu d'une patiente confrontation avec les partitions. On ne regrette rien en terme de virtuosité, on se sent plutôt face à la leçon scolaire mais rassurante du professeur en chaire.
Honnête et docte, pour s'instruire mais aussi se gratifier : la multitude des orgues entendues, les superbes prises de son suffiraient en soi au plaisir de l'oreille constamment renouvelé.



Au tournant du millénaire (1999-2002), Helga Schauerte a pu aussi compter sur la complicité de micros très avantageux tendus par le label Syrius. La prise de son du premier volume réalisé sur le mastodonte de la Jacobikirche de Hambourg annonçait déjà cet avantage audiophile. Le sous-grave des 32' au pédalier s'entend restitué avec une renversante ampleur. Pour le reste, des consoles réputées, manipulées avec un goût très sûr : une version de bon aloi, à défaut de prioritaire.

Prioitaire, couramment disponible : voilà l'intégrale que grava Bernard Foccroulle chez Ricercar en 2003-2006 comme couronnement d'un panorama dédié au répertoire baroque hanséatique. La parution coïncida d'ailleurs avec le tricentenaire Buxtehude. De célèbres instruments d'époque, d'autres récents mais judicieusement sélectionnés : le livret ne laisse rien ignorer de leur histoire, et nous indique les registrations utilisées pour chaque opus. Ce n'est pas l'interprétation la plus personnelle, mais peut-être la plus élégante, synthétique et consensuelle.

Cet aperçu discographique n'est évidemment pas exhaustif. Par exemple, je n'ai pas eu l'occasion d'entendre l'intégrale chez Naxos (partagée entre plusieurs mains), ni celle de Bine Bryndorf chez Dacapo, ni celle de Christopher Herrick chez Hypérion, ni la toute fraîche contribution de monsieur Simone Stella chez Brilliant.


Dernière édition par Mélomaniac le Mar 4 Juin - 10:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Dim 2 Juin - 19:00

Un très grand merci pour ce beau travail, Mélomaniac. Very Happy

Je vais donc commencer par le Walcha, et complèterai si cela m’enchante. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Dim 2 Juin - 19:44

Comme si souvent, Pic de la Melomirandole a donné tous les bons tuyaux ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandryka
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 557
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Lun 3 Juin - 18:12

En fait le Buxtehude de Walcha ne m'accrochait pas, je le trouvait un peu raid dans le stylus phantasticus, quand la musique devrait avoir l'air d'être improvisée, ou presque. Normalement je préfère plus de flexibilité dans le rythme, plus du rubato. Mais maintenant le post de Mélomaniac me donne envie de l'écouter de nouveau Very Happy

Un CD qui est exactement l'inverse de Walcha est celui de Lena Jacobson. Walcha rarement se servait du rubato alors que Jacobson s'en sert toujours et partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23148
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Mer 19 Juin - 23:21

yamaw, in Playlist le 19 juin 2013 à 23:57, a écrit:

Dietrich Buxtehude, sélection d’œuvres pour orgue

Helmut Walcha, 1977 (Archiv, 1976)


yamaw, in Dodo le 20 juin 2013 à 00:12, a écrit:

coucou

What the fuck ?!? J'espère au moins que tu ne t'es pas endormi pendant le disque...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Jeu 20 Juin - 8:12

pété de rire

oui j’ai beaucoup aimé ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Sam 16 Nov - 0:19

Et celui-ci ?

À 10.06$ il n'y a pas à hésiter je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23148
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Sam 16 Nov - 0:40

Bon beh t'as réussi à dénicher la seule intégrale dont je ne parlais pas dans mon messsage du 2 juin hehe 

Quoique non, y en a une autre chez Bayard (Leurent et Lebrun)...

Je n'ai pas encore écouté, peux pas t'en parler.

En un seul disque, Walcha est toujours la porte d'entrée idéale (et, au risque de mé répéter, un pur miracle de poésie dans les BuxWV 159-161) !

Sinon, parmi les intégrales que je connais, je conseillerais Vernet ou Foccroulle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Sam 16 Nov - 23:45

J'aime beaucoup les Bach de Vernet I love you  (intégrale) et Foccroulle (2 disques).

J'ai commandé cette intégrale danoise de Buxtehude vu son prix ridicule et la liste des orgues qui y apparaissent (Arp Schnitger et Aubertin entre autres). Des heures de plaisir en perspective ! cheers 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23148
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Sam 15 Mar - 1:13

Very Happy L'intégrale Leurent / Lebrun actuellement en promo à moins de 14 euros :

http://www.amazon.fr/Phantasticus-Buxtehude-Int%C3%A9grale-Oeuvres-Orgue/dp/B000IONEGU

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Democrite
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 962
Localisation : Ville de Baie
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Jeu 8 Mai - 15:39

Au fil de mes écoutes de ses cantates, je suis tombé sur la passacaille en ré BuxWV 161 de Buxtehude. C'est un moment suspendu. C'est connu, non ? D'habitude je suis hermétique ou intimidé par l'orgue.


Scandinavian cantatas
Theatre of voices
Paul Hillier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4212
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Jeu 8 Mai - 17:07

Quelqu'un connaît-il l'intégrale Ablitzer chez Harmonic Records (sur plusieurs orgues historiques, je crois)?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23148
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Jeu 8 Mai - 17:15

Benedictus a écrit:

Quelqu'un connaît-il l'intégrale Ablitzer chez Harmonic Records (sur plusieurs orgues historiques, je crois)?



 Smile Oui, c'est enregistré sur cinq orgues historiques septentrionaux : à Norden, Steinkirchen, Stade, Weener et Lüdingworth.

J'en avais dit quelques mots dans le message du 2 juin 2013 (ci-dessus sur cette page).

Que souhaites-tu savoir exactement ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4212
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Jeu 8 Mai - 17:23

Pardon pour ma distraction: j'avais parcouru ce billet en diagonale et mon œil ne s'était arrêté que sur le noms en rouge.

Et merci: à présent, je sais tout ce que je cherchais à savoir. C'est-à-dire qu'en l'occurrence, je devrais beaucoup aimer ces disques (sonorité peu réverbérée, interprétation sobre et intériorisée: c'est tout ce que j'aime à l'orgue).

En revanche, je viens de découvrir qu'apparemment, Harmonic Records continue de commercialiser ces disques, directement (sans distributeur) ou par iTunes: http://www.harmonicclassics.com/albums/ORGUE/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23148
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Jeu 8 Mai - 17:40

 Very Happy Il est super ce site, je ne connaissais pas.

Bon nombre des disques d'orgue enregistrés par Harmonic Records avaient récolté une moisson de récompense dans les magazines.

C'est très bien qu'on puisse lire l'ensemble de ces chroniques en bas de la page consacrée à chaque disque.

A ne surtout pas manquer, cet album qui avait rafflé tous les laurieurs de la presse : le coffret Bach (Sonates et Concertos) par Koito à Groningen ! ! ! Phénoménal !

http://www.harmonicclassics.com/album/H_CD_8828-29/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82417
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Jeu 8 Mai - 17:40

Dav' le brave a écrit:
Au fil de mes écoutes de ses cantates, je suis tombé sur la passacaille en ré BuxWV 161 de Buxtehude. C'est un moment suspendu. C'est connu, non ? D'habitude je suis hermétique ou intimidé par l'orgue.

Ça a été enregistré pas mal de fois en tout cas. Après, célèbre... oui, sans doute pour les amateurs d'orgue baroque allemand. hehe

De la passacaille bien germanique, essentiellement formelle, sans qu'il reste plus rien de la danse. C'est d'ailleurs de cette tradition que vient la passacaille romantique (et, par là, du XXe), et non de celle des Italiens et des Français, bien plus dansante et chatoyante, quitte à être moins variée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Democrite
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 962
Localisation : Ville de Baie
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Jeu 8 Mai - 18:46

C'est sûr que ce n'est pas dansant mais son charme est ailleurs, c'est plutôt une construction. Je me demande même si les notes aiguës de la fin ne sont pas censées représenter le paradis atteint.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82417
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Jeu 8 Mai - 18:59

Dav' le brave a écrit:
C'est sûr que ce n'est pas dansant mais son charme est ailleurs, c'est plutôt une construction.

Tout à fait. Je faisais écho à une conversation à propos de l'histoire de la passacaille, qu'on a eue il y a quelques semaines (il y a même possiblement un fil à ce sujet). Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
plenum
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3609
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Ven 9 Mai - 12:43

De toute manière, plusieurs danses dans son temps n'étaient déjà plus dansées, comme la loure, la sarabande, la gigue, le passepied,
tous ça étaient démodées au temps de Diderik.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plenum
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3609
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Ven 9 Mai - 12:45

Dav' le brave a écrit:
C'est sûr que ce n'est pas dansant mais son charme est ailleurs, c'est plutôt une construction. Je me demande même si les notes aiguës de la fin ne sont pas censées représenter le paradis atteint.

Entièrement d'accord. Après tout il n'est pas un compositeur de musique de danse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plenum
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3609
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Ven 9 Mai - 12:54

Mélomaniac a écrit:
Bon beh t'as réussi à dénicher la seule intégrale dont je ne parlais pas dans mon messsage du 2 juin hehe 

Quoique non, y en a une autre chez Bayard (Leurent et Lebrun)...

Je n'ai pas encore écouté, peux pas t'en parler.

En un seul disque, Walcha est toujours la porte d'entrée idéale (et, au risque de mé répéter, un pur miracle de poésie dans les BuxWV 159-161) !

Sinon, parmi les intégrales que je connais, je conseillerais Vernet ou Foccroulle.

Entre Vernet et Foccroulle, je préfère le premier. Tant qu'à Leurent et Lebrun, c'est pas mal du tout. Il y a aussi les versions Koopman,
Simone Stella, Spang-Hansen, Mireille et Bernard Lagacé au fameux Beckerath de l'Immaculée-Conception à Montréal et enfin un de mes
préférés est F.-H. Houbart à l'orgue historique de Forcalquier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Democrite
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 962
Localisation : Ville de Baie
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Petit H.S.   Ven 9 Mai - 13:20

plenum a écrit:
Dav' le brave a écrit:
C'est sûr que ce n'est pas dansant mais son charme est ailleurs, c'est plutôt une construction. Je me demande même si les notes aiguës de la fin ne sont pas censées représenter le paradis atteint.

Entièrement d'accord. Après tout il n'est pas un compositeur de musique de danse.

Moui, enfin certaines de ses cantates me font dodeliner et en musique instrumentale il y a des sonates et passacailles qui sont mobiles. Connais-tu ce disque ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plenum
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3609
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Ven 9 Mai - 13:22

Oui et très bon d'ailleurs. De toute manière il n'y a pas grand chose de pas bon avec cette collection. Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Democrite
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 962
Localisation : Ville de Baie
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Suite du H.S.   Ven 9 Mai - 13:25

Je suis bien d'accord. D'ailleurs j'attends celui-ci :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Dim 5 Oct - 12:40

Personne n'a parlé de l'intégrale de Simone Stella, claveciniste et organiste (intégrale de l'oeuvre pour clavecin aussi) chez Brilliant :



Sur un très bel orgue italien (mais d'esthétique correspondant à cette musique) construit en 2007 par Francesco Zanin.
J'adore cette intégrale, tout en chatoiements, des Toccatas enivrantes de fougue et de virtuosité, des Chorals très raffinés...
Une registration souvent judicieuse, une ornementation superbe, un jeu très fin, entre foisonnement baroque et profondeur méditative.
L'orgue est extrêmement clair, de même que la prise de son. Vraiment très réussi !

La musique de Buxtehude nous est ici servie sur un plateau d'argent, complètement sublimée. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Sam 1 Nov - 19:32

Autant j'aime bien Koopman dans Bach, autant dans Buxtehude ça frise le mauvais goût.
Dans Bach, il arrive à donner la vie et l'ardeur qui peut parfois manquer, mais couplé au stylus phantasticus de Buxtehude, ça ne donne pas des choses qui me plaisent plus que ça.
Le tout est bien sûr assez enivrant, mais c'est quand même un peu sale, trop foisonnant, presque trop... trash (je ne trouve pas le mot exact alors je reprends l'expression de Jorge à propos des Vivaldi de Il Giardino Armonico), et ça ne met pas forcément bien en valeur cette musique très fine.


Dernière édition par Jof le Sam 1 Nov - 21:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Democrite
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 962
Localisation : Ville de Baie
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Sam 1 Nov - 20:39

Jof a écrit:
Autant j'aime bien Koopman dans Bach, autant dans Buxtehude ça frise le mauvais goût.
Dans Bach, il arrive à donner la vie et l'ardeur qui peut parfois manquer, mais couplé au stylus phantasticus de Buxtehude, ça ne donne pas des choses qui me plaisent plus que ça.
Le tout est bien sûr assez enivrant, mais c'est quand même un peu sale, presque trop... trash (je ne trouve pas le mot exact alors je reprends l'expression de Jorge à propos des Vivaldi de Il Giardino Armonico), et ça ne met pas forcément bien en valeur cette musique très fine.

Ce sont ses récents Opera Omnia que tu écoutes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Sam 1 Nov - 20:41

Oui, mais je n'ai écouté que quelques extraits. D'ailleurs il y a un volume où utilise un orgue qui ne dispose pas de réverbération, et ça me dérange. Confused

Exemple : quel est cet immonde rajout de percussions que je n'identifie pas dans In ducli jubilo (BuxWV 197) ? Je trouve ça kitsch.
http://www.deezer.com/album/964241


Dernière édition par Jof le Sam 1 Nov - 21:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Democrite
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 962
Localisation : Ville de Baie
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Sam 1 Nov - 20:54

Je ne peux vraiment pas me prononcer sur la musique d'orgue, mais dans les œuvres vocales des mêmes Opera omnia, c'est très différent, il y a finesse et fluidité. C'est assez réussi. À découvrir. http://classik.forumactif.com/t7471-dietrich-buxtehude-ouvres-vocales?highlight=Buxtehude

Buxtehude prime. batman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Sam 1 Nov - 20:56

Dav' le brave a écrit:
Je ne peux vraiment pas me prononcer sur la musique d'orgue, mais dans les œuvres vocales des mêmes Opea omnia, c'est très différent, il y a finesse et fluidité. C'est assez réussi. À découvrir. http://classik.forumactif.com/t7471-dietrich-buxtehude-ouvres-vocales?highlight=Buxtehude

Oh peut-être, je ne me suis pas du tout penché sur le travail de direction de Koopman. Je note. Wink

Dav' le brave a écrit:
Buxtehude prime. batman

Il prime sur quoi ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Democrite
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 962
Localisation : Ville de Baie
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Sam 1 Nov - 21:02

Sur tout. Buxtehude prime, quel que soit le sujet, cantates, clavecin ou orgue.  Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Sam 1 Nov - 21:07

Ah d'accord. hehe
Oui, son génie le vaut bien. Very Happy

Sur ce, je file écouter sa musique vocale, car je n'en connais pas une note. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Democrite
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 962
Localisation : Ville de Baie
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Sam 1 Nov - 21:16

Jof a écrit:
Exemple : quel est cet immonde rajout de percussions que je n'identifie pas dans In ducli jubilo (BuxWV 197) ? Je trouve ça kitsch.
http://www.deezer.com/album/964241

Je ne dirais pas immonde. Déjà la musique en elle-même me plaît beaucoup, c'est vraiment une jolie pièce d'orgue. Les percussions me font penser à des sonneries matutinales.

Et moi j'écoute ce disque d'orgue de Koopman. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Sam 1 Nov - 21:21

Moi ça me fait penser à un sapin de Noël sonore... Rolling Eyes

Je suis un peu dur, certains morceaux sont forts bien exécutés... Mais je préfère tout de même Vernet ou Stella, bien plus constants et lisibles, tout en gardant un entrain rayonnant. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Democrite
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 962
Localisation : Ville de Baie
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Sam 1 Nov - 21:29

Jof a écrit:
Moi ça me fait penser à un sapin de Noël sonore... Rolling Eyes

Je suis un peu dur, certains morceaux sont forts bien exécutés....

Sur cette série d'enregistrements il y a en effet une propension à l'aigu et à la verdeur qui n'est pas contournée... Mais ça me plaît. Noël n'est pas loin, c'est vrai. hehe Je comprends ce que tu entends par trash ou kitsch. Je crois que c'est inséparable de cette musique. Ou que ça lui va bien en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Sam 1 Nov - 21:39

Va faire un tour du côté de Vernet : http://www.deezer.com/album/1150362
et Simone Stella : http://www.deezer.com/album/6600308

Ici aussi c'est très chamarré, chatoyant, énergique, foisonnant, follement enivrant... Mais c'est propre, ça me semble plus profond, et la palette de couleurs sonores n'est pas fouilli du tout ! Là on peut apprécier cette musique si fine et tellement bien ciselée, alors que Koopman mélange un peu trop tout ça, et on entend hélas moins bien toute la beauté de cette musique !

Enfin, c'est mon avis, et il est peut-être à réviser. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Democrite
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 962
Localisation : Ville de Baie
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Sam 8 Nov - 15:58

J'ai écouté un peu les deux. Je préfère peut-être Olivier Vernet. En tout cas je sais maintenant où puiser à l'orgue de Buxtehude. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Sam 8 Nov - 17:43

cheers

Par contre, Walcha est, à mon avis, à éviter. Il a enregistré des Préludes, les Chaconnes et la Passacaille.
Dans ces trois dernières oeuvres, l'intériorité du jeu marche bien, le résultat est convaincant, mais dans les Préludes c'est  I don't want that  : une registration pas toujours très belle, aucun rubato, calé comme une horloge... Ca sonne scolaire et à côté de la plaque.

Mélomaniac, à propos de Walcha a écrit:
Miraculeux, et le panache des Préludes n'est pas en reste !

Euh, tu me montres où ? siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23148
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Sam 8 Nov - 19:28

Mr.Red Zut, aurais-je survendu...

Si panache n'est pas le terme qui convient le mieux, Walcha s'inscrit dans un style assez roide et doxologique, qui ne brille pas par sa fantaisie rythmique et ses audaces de phrasé.
C'est la même tradition qui s'exprime avec Harald Vögel, Jean-Charles Ablitzer (presque janséniste) voire Foccroulle.
Ces vieilles consoles historiques lourdes à manier ne sont pas forcément propices à la pyrotechnie qu'appellent les aspects dansants des Praeludia.
Pour le rubato et un stylus phantasticus plus chorégraphique, l'agilité de Chapuis profitait d'orgues récents. Aussi Vernet (sur des splendides Guillemin et Aubertin, à Vichy, Boulogne, Agde, Viry Chatillon...) que tu connais et aimes déjà.
En tout cas Walcha reste intimidant pour sa hauteur, son assurance, son souffle poétique qui nait de la rigueur même.

Le véritable miracle de ce disque, ce sont les trois pièces sur ostinato Bux 159-161, que je trouve exemplairement gérées : registration, tempo, sentiment...
La quasi totalité des organistes que je connais dans ces trois oeuvres en font trop (contraste, dynamique...) alors qu'elles appellent de l'intimité et de la ferveur.
Walcha y est littéralement hypnotique, d'une douceur toute séraphique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   Sam 8 Nov - 19:50

Mélomaniac a écrit:
Le véritable miracle de ce disque, ce sont les trois pièces sur ostinato Bux 159-161, que je trouve exemplairement gérées : registration, tempo, sentiment...

Ca, je te l'accorde. J'étais parti avec de mauvais préjugés venus de ses Bach, que les Préludes que j'ai écoutés ont confirmé. Mais je suis forcé de reconnaître que j'ai été emballé par la Chaconne en mi et la Passacaille.

Mélomaniac a écrit:
La quasi totalité des organistes que je connais dans ces trois oeuvres en font trop (contraste, dynamique...) alors qu'elles appellent de l'intimité et de la ferveur.

Mais l'intimité et la ferveur ne s'opposent-ils pas ? Ces oeuvres sont la preuve que non, mais, travaillant sur la Chaconne en mi actuellement, je peux te dire que la succession des variations peut être déroutante : des passages recueillis alternent avec d'autres virtuoses ; ainsi si on les jouait séparément, on pourrait avoir de très grands écarts de tempo et de registration.
C'est en ça que ces pièces ne sont pas aisées, il faut trouver le juste milieu entre intériorité et brillance afin que le tout soit cohérent et ait du sens. Il est donc normal que les organistes penchent plus d'un côté que de l'autre (d'ailleurs, Walcha n'est pas au centre).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dietrich Buxtehude (1637 - 1707) - Oeuvres pour orgue
» Dietrich Buxtehude (1637-1707)
» Eric Lebrun : "Dietrich Buxtehude"
» Messiaen : Oeuvres pour orgue
» Messiaen : oeuvres pour orgue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: