Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Kei Koito

Aller en bas 
AuteurMessage
Pat17
Mélomaniaque
Pat17

Nombre de messages : 1191
Age : 56
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)
Date d'inscription : 21/09/2008

Kei Koito Empty
MessageSujet: Kei Koito   Kei Koito EmptyLun 3 Juin 2013 - 14:24

Kei Koito Koito-Kei-02

Kei Koito est née à Kyoto dans une famille d'artistes. Elle a commencé sa formation musicale à l'âge de six ans, d'abord au piano, puis au violoncelle et au chant. À l'âge de douze ans, elle a découvert l'orgue, qui est rapidement devenu son instrument de prédilection.

Elle est diplômée de l'Université Nationale des Beaux-Arts et de Musique de Tokyo, où elle obtenu des prix  en orgue, clavecin, solfège, musique de chambre, philosophie et esthétique musicale. Elle est également titulaire d'une maîtrise du Conservatoire de Genève. Elle a été l’élève de Pierre Segond  à Genève, et Xavier Darasse à Toulouse.

Avant 1985, Kei Koito était une artiste attirée par la musique romantique et symphonique : Schumann, Brahms, Liszt, Reubke, Widor, Duruflé, etc.  Jusqu’en 1996, elle a été également très attachée à la musique d'avant-garde avec notamment Ligeti, Maxwell Davies ou Berio.

Mais à partir de 1985, Kei Koito s’est progressivement concentrée dans la musique de Bach et de ses prédécesseurs importants tels que Buxtehude, Böhm, Bruhns, Frescobaldi, Kerll, Froberger, Muffat, Pachelbel, Fischer, de Grigny ou Couperin.

Elle est également l'un des fondateurs du Festival Bach de Lausanne dont elle est directeur artistique depuis sa création en 1997. Kei Koito est actuellement professeur d'orgue au Conservatoire de Lausanne.

(Extrait de son site : http://www.kei-koito.com/)



Sa discographie reflète son orientation désormais exclusive vers le baroque. Relativement peu étoffée (16 disques enregistrés sur 24 ans... ce qui permet de tous les citer ci-dessous), elle s'articule  autour d'un nombre limité d'instruments historiques, choisis avec soin. Elle a été éditée par trois maisons de disques (liste également reprise de son site, à une exception près)  :

Harmonic Classics (entre 1989 et 2001)
Disques introuvables, Harmonic Classics ayant apparemment cessé son activité. Disponibles en téléchargement.

Bach, Jean-Sébastien - Clavier Ubung III (2 volumes)
Kei Koito Ubung3frfr-255x225
Enregistré sur l’orgue Hinsz de la Bovenkerk de Kampen (1741, Pays-Bas). Au programme :  Volume 1 : Prélude en Mi (BWV 552/1), chorals (avec chœurs alternés) BWV 669 à 681 ; Volume 2 : Chorals BWV 682 à 689, les 4 Duos (BWV 802 à 805), Fugue en Mi (BWV 552/2).

Bach, Jean-Sébastien – les 6 sonates en trio (actuellement disponible sous forme de coffret de 2 disques, comprenant l'enregistrement des 5 concertos et variations canoniques)
Kei Koito Bachsonatas-255x219
Enregistré sur l’orgue Schnitger de la Martinikerk de Groningen (1692, Pays-Bas). Au programme : les 6 sonates en trio (BWV 525 à 530)


Bach, Jean-Sébastien – 5 concertos et variations canoniques
Kei Koito Bachsonatas1-255x219
Enregistré sur l’orgue Schnitger de la Martinikerk de Groningen (1692, Pays-Bas). Au programme : les 5 concertos (d’après Vivaldi et Ernst)  (BWV 592 à 596)


Bach, Carl Philip Emmanuel – Sonates pour Orgue
Kei Koito 51MhIIjCtqL._SX450_AA255_
Enregistré sur l’orgue Holzkey de Sankt Peter und  Paulkirche de Weissenau, Allemagne. Programme inconnu (l’album ne figure pas sur la discographie officielle).


Harmonia Mundi (entre 1998 et 2006
Disponibles.

Bach, Jean-Sébastien – Art de la Fugue (2 volumes)
Kei Koito Bach21-241x240
Enregistré sur l’orgue Dom Bédos de l’Eglise Saint-Croix de Bordeaux (1748, France). Programme : Volume 1 : 7 contrepoints et 3 canons. Volume 2 : 9 contrepoints et un canon.


Nivers, Guillaume-Gabriel – Messe, Suites et Motets (2 volumes)
Kei Koito Nivers12-255x225
Enregistré sur l’orgue Boizard de Saint-Michel-en-Thiérache (1714, France). Programme :  Volume 1 : Messe, Magnificat, Suite du 3ème ton, Graduel, Motet ; Volume 2: Te Deum, Hymne A Soli Hortus, Suite du 2ème Ton, Motets.


Claves (de 2007 à 2013 ?)
Disponibles

Buxtehude Dieterich - Buxtehude &… (3 volumes)
Kei Koito Buxtehude-255x229
Enregistré sur les orgues Schnitger de Sankt Jacobi de Hambourg (1693, Allemagne) et de la Martinikerk de Groningen (1692, Pays-Bas). Programme : Volume 1 : BuxWV 137, 148, 149, 150, 160, 161, 168, 173, 181, 196, 197, 199, 207, 211, 212, 217, 224, 235. Volume 2 : BuxWV 76/1, 76/2, 139, 145, 151, 159, 185, 218, 220, 221, 255 & M. Radeck. Volume 3 : Magnificat, BuxWV 202, 203, 204, 205 (Buxtehude),  pièces diverses de Jakob Praetorius, Hieronymus Praetorius III, Heinrich Scheidemann,Matthias Weckmann, Franz Tunder, J.S. Bach


Bach, Jean-Sébastien – Chefs d’œuvre pour Orgue (4 volumes à ce jour)
Kei Koito Show_CD_29081-255x229 Kei Koito Show-255x229 Kei Koito MAsterpiece31-255x227 Kei Koito Masterpiece4-255x227
Enregistrés sur l’orgue Schnitger de la Martinikerk de Groningen (Pays-Bas, pour le Volume 1), Gottfried Silbermann de la Cathédrale de Dresden (Allemagne, pour le Volume 2) et le Christian Müller de St. Bavokerk de Haarlem (Pays-Bas, pour les Volume 3 et 4).  Programme : Volume 1 : Prélude et Fugue en Mi (BWV 548), Prélue et Fugue en La (BWV 543), Partita « Sei Gegrüsset » (BWV 768), Adagio (BWV 1016), Trio en Sol ‘BWV 1027/1027a), Liebster Jesu, wir sind hier (BWV 731), Ach, was ist doch unser Leben (BWV 743), Schmücke dich, O liebe Seele (BWV 654). Volume 2 : Toccata et fugue en Ré mineur (BWV 565), Fantaisie et Fugue en Sol (BWV 542), Ouverture à la française (BWV 831), Toccata, Adagio et Fugue en Do (BWV 564), Fantasia en Do (BWV 562), Nun komm’ der Heiden Heiland (BWV659, 660, 661), Herr Jesu Christ, dich zu uns wend (BWV 655), Sonatina / Actus Tragicus (BWV 106), in dir ist Freude (BWV 615). Volume 3 :  Prélude et Fugue en Si (BWV 544), Prélude du concerto en La (BWV 894), fugue en si sur un theme de Corelli (BWV579), Concerto en Ré d’après Marcello (BWV 974), Toccata et Fugue en Fa (BWV 540), Ich ruf’ zu dir Herr Jesus Christ (BWV 639), Aria Vergnügte Ruh, beliebte Seelenlust (BWV 170), Erbam’ dich mein, o Herre Gott (BWV 721), Valet will ich dir geben (BWV 736). Volume 4 : Passacaglia con Thema fugatum en Ut (BWV 582), Herr Jesu Christ, dich zu uns wend (BWV 709), Wo soll ich fliehen hin (BWV 694), Prelude & Fugue en Ut (BWV 549), Allein zu dir, Herr Jesu Christ (BWV 1100), Partita « O Gott du frommer Gott » (BWV 767), Allein Gott in der Höh sei Ehr (BWV 663), Erhalt uns, Herr, bei deinem Wort (BWV 1103), Adagio en Mi (BWV 1017), Fantasia & Fugue en Ut (BWV 537), Allegro/Chaconne en Sol (BWV 571), Prelude & Fugue in Ut (BWV 547).


Deutsche Harmonia Mundi (depuis 2014)
Disponibles.

La musique d'orgue avant Bach
Kei Koito Untitled21-255x229
Enregistré sur l'orgue Johann Jakob Hör (1736), Pfarrkirche St. Katharina, Wolfegg (Allemagne). Programme: Pachelbel : Toccata in C, in D, in g, Prelude & Fugue in e, Fantasia in C, in D (ex Es), Ciacona in d, in g (ex f), Vom Himmel hoch, da komm’ ich her. Froberger : Canzon in G, FbWV 305, Ricercar in d, FbWV 411, Meditation, FbWV 611a faist sur ma Mort future laquelle se joue lentement avec discrétion. Georg Muffat : Toccata prima, Toccata decima, Kerll : Passacaglia in d. Fischer : Ricercar pro Festis Pentecostalibus, Chaconne in F, Rigaudon & Rigaudon double, Passacaglia in d.


Dernière édition par Pat17 le Jeu 8 Jan 2015 - 10:23, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27826
Date d'inscription : 21/09/2012

Kei Koito Empty
MessageSujet: Re: Kei Koito   Kei Koito EmptyLun 3 Juin 2013 - 21:54

Very Happy Merci Pat d'attirer l'attention sur cette très grande soliste, que j'avais découverte au milieu des années 1990, en achetant les CDs Harmonic Records (et non pas Harmonic Classics Wink ) que tu as cités, véritables trésors (et vendus à ce prix sur le marché de l'occasion).

Les six Sonates en Trio, les Concertos pour orgue et les Variations canoniques de JS BACH étaient regroupés au sein d'un coffret de 2 disques. La précision du toucher (et aussi au pédalier !) est absolument subjugante. Tous répertoires confondus, je crois qu'il s'agit là du jeu le plus millimétré que j'aie entendu.
Diapason d'Or en octobre 1991. On lisait dans la critique : « approche magistralement inventive et d'une lumineuse perfection. A une époque où l'on ne s'extasie plus sur le vertige des doigts et des pieds, Kei Koïto, si elle ne transcende pas le texte, transcende tout simplement notre perception du texte.
La résolution très personnelle de l'ornementation, d'une fulgurante exactitude, s'accompagne, notamment dans les concertos, de discrètes gloses violonistiques et virtuoses. L'expression est aussi belle, naturelle et vive qu'érudite et fabuleusement travaillée. Perfection de la forme et du sentiment, prodigieux. »

Limpidité du lyrisme et acuité d'acupuncteur : deux caractères qu'on aurait cru inconciliables. Comme ça chante et ça danse sous les doigts de Koïto ! Avec quelle grâce, et quelle netteté pourtant.

« Tout ce qui est bon est léger, tout ce qui est divin court sur des pieds délicats » écrivait Nietzsche, en voilà l'illustration.

Pour les Sonates de CPE Bach, Koïto articule les caprices avec un aplomb et un relief initimidants -le programme regroupe les Wq 69, 70/1-7 (sauf la 2).

L'Art de la Fugue joué à Sainte-Croix de Bordeaux ose tout bonnement une des interprétations les plus tétanisantes qu'on puisse imaginer ! L'organiste japonaise nous hisse à une rare expérience musicale et spirituelle : des registrations qui radiographient le contrepoint (sur les anches à la française, quelle lisibilité, on en frissonne !), une intelligence stratosphérique, une maîtrise polyphonique qui laisse pantois... Admirable à s'y perdre.

Pour le répertoire français, l'artiste nous livre peut être une approche peut-être moins exceptionnelle mais très réussie, dans l'album Nivers.
Revenir en haut Aller en bas
Pat17
Mélomaniaque
Pat17

Nombre de messages : 1191
Age : 56
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)
Date d'inscription : 21/09/2008

Kei Koito Empty
MessageSujet: Re: Kei Koito   Kei Koito EmptyMar 4 Juin 2013 - 6:49

Merci pour partager ton ressenti sur cette artiste. Cool

Il est vraiment dommage que ses enregistrements soient aussi rares, et surtout... aussi chers (je n'ai jamais rien vu à moins de 21 ou 22 €... pour un disque simple). Rien que pour le troisième volet des Chefs d'oeuvre de Bach, il m'a fallu attendre plus de 6 mois pour qu'Amazon le propose. Et encore, ce n'était pas vraiment en stock : il y avait un délai d'approvisionnement assez conséquent un peu risqué vu que je ne passe en France qu'occasionnellement, et pour des durées courtes : il faut bien calculer pour être sûr de récupérer le disque et pouvoir le ramener à Dubai... Embarassed

Curieux quand même quand on voit le nombre de prix qu'elle a reçu... En même temps, j'ai l'impression qu'elle se fait discrète au niveau de sa propre promotion. A moins que ce ne soient ses éditeurs qui ne la poussent pas vraiment en avant... Embarassed

Sinon, après une recherche matinale, je me suis pris le Clavier Ubung III, l'Art de la Fugue, ainsi que Nivers, tous disponibles sur la Fnac a des prix raisonnables (si l'on ne sélectionne pas aveuglément la première option proposée). Ils devraient être tous livrés pour mon prochain passage en Juillet. Cool
Revenir en haut Aller en bas
Pat17
Mélomaniaque
Pat17

Nombre de messages : 1191
Age : 56
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)
Date d'inscription : 21/09/2008

Kei Koito Empty
MessageSujet: Re: Kei Koito   Kei Koito EmptyDim 11 Aoû 2013 - 12:27

J'ai écouté ce week-end l'intégralele coffret Nivers :

Nivers, Guillaume-Gabriel – Messe, Suites et Motets (2 volumes), Harmonia Mundi
Kei Koito Nivers12-255x225
Enregistré sur l’orgue Boizard de Saint-Michel-en-Thiérache (1714, France). Programme :  Volume 1 : Messe, Magnificat, Suite du 3ème ton, Graduel, Motet ; Volume 2: Te Deum, Hymne A Soli Hortus, Suite du 2ème Ton, Motets.

----------------

Autant le dire, je ne serais pas impartial : j'aime beaucoup le jeu fluide et précis de Kei Koito, et l'orgue Boizard de Saint-Michel-en-Thiérache, malgré sa taille restreinte qui en limite les possibilités au niveau de la registration, est l'un de mes orgues classiques français préférés (je l'ai même sur mon orgue virtuel). Wink 

Cette remarque liminaire étant faite, j'ai beaucoup aimé l'écoute de ce coffret. Captation de haut niveau, l'orgue était parfait, le jeu de l'interprète ainsi que la registration à la hauteur. J'avais lu çà et là des commentaires indiquant que Koito était moins à l'aise sur le classique français que sur Bach, cela ne m'a absolument pas frappé sur ce programme. Mais il faut dire aussi que je n'ai pas d'autre version de l'oeuvre de Nivers avec laquelle je pourrais comparer ce coffret...

Comme pour les Messes de Couperin écoutées récemment, le programme comprenait non seulement les parties instrumentales, mais aussi les parties vocales de l'oeuvre. Un dialogue permanent s'installe donc entre les deux, empli de sénérité et de beauté. Le temps d'un disque, je me trouvais plongé en cette fin du XVIIème siècle... Wink   

Je suis de plus en plus convaincu que c'est une erreur que d'écouter ce type de partition dans des versions purement instrumentales. Cool 
Revenir en haut Aller en bas
Pat17
Mélomaniaque
Pat17

Nombre de messages : 1191
Age : 56
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)
Date d'inscription : 21/09/2008

Kei Koito Empty
MessageSujet: Re: Kei Koito   Kei Koito EmptyMar 20 Aoû 2013 - 14:17

Le week-end dernier a été consacré à la découverte de cet enregistrement :

Kei Koito 51AO4QHdbiL._SL500_AA350_

Un exercice a priori délicat puisque la musique baroque allemande n'est pas des plus indiquées pour un orgue classique français.

Kei Koito explique cette démarche de la manière suivante (extrait d'un entretien contenu dans le livret du CD) : "c'est Marpurg, grand admirateur de Bach, ami de Voltaire et de d'Alembert, défendant à la foi l'écriture polyphonique, point culminant de l'oeuvre de Bach, et les théories de Rameau, qui m'a inspiré la conception musicale et artistique de cet enregistrement." Ce choix était d'autant moins évident qu'il lui a fallu trouver des moyens de compenser les limites du célèbre instrument de Dom Bédos, comme l'absence du Do# au premier octave.

Le résultat est plus que séduisant, pour peu que l'on sorte du chemin battu de jouer Bach exclusivement sur des orgues d'Allemagne centrales (ou à la rigueur du Nord ou des Pays-Bas) afin de respecter l'esthétique sonore de l'époque. La belle sonorité franche et claire de l'instrument de Sainte-Croix se marie bien avec le jeu fluide et précis de Kei Koito; elle m'avait impressionné sur l'oeuvre de Nivers, mais c'est sur Bach que l'on la sent la plus à son aise...

Avec une qualité d'enregistrement au top (décidément la collection Tempéraments de Radio France est un label à privilégier), cet enregistrement est un bonheur total ! Cool 
Revenir en haut Aller en bas
Nestor
Mélomaniaque
Nestor

Nombre de messages : 1565
Date d'inscription : 05/10/2012

Kei Koito Empty
MessageSujet: Re: Kei Koito   Kei Koito EmptyMar 20 Aoû 2013 - 17:05

J'ai écouté ses enregistrements de Bach ( enfin une partie) et j'ai beaucoup aimé. Merci d'en avoir parlé.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Kei Koito Empty
MessageSujet: Re: Kei Koito   Kei Koito EmptyMar 20 Aoû 2013 - 23:42

Je trouve le jeu assez épais (est-ce un problème de registration) dans son Art de la Fugue, alors que ce n'est pas sa réputation... Mais il faut dire que j'écoute essentiellement Tribukait (Cahman de Leufsta Bruk) dans cette œuvre.

En revanche, l'instrument est fantastique, comme d'habitude. Quelles couleurs, quel éclat ! En vrai dans la nef, les anches rayonnent, miam.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pat17
Mélomaniaque
Pat17

Nombre de messages : 1191
Age : 56
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)
Date d'inscription : 21/09/2008

Kei Koito Empty
MessageSujet: Re: Kei Koito   Kei Koito EmptyJeu 22 Aoû 2013 - 8:46

DavidLeMarrec a écrit:
Je trouve le jeu assez épais (est-ce un problème de registration) dans son Art de la Fugue, alors que ce n'est pas sa réputation...
De la difficulté à qualifier une interprétation... Qu'est-ce que tu veux dire par "épais" dans ce cas précis ? Un jeu empreint de lourdeur peut-être ? Wink 

Citation :
Mais il faut dire que j'écoute essentiellement Tribukait (Cahman de Leufsta Bruk) dans cette œuvre.
Est-ce que tu as un lien sur cette interprétation ? J'ai cherché sur Google, rien trouvé... Embarassed 

Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Kei Koito Empty
MessageSujet: Re: Kei Koito   Kei Koito EmptyJeu 22 Aoû 2013 - 11:55

Pat17 a écrit:
Qu'est-ce que tu veux dire par "épais" dans ce cas précis ? Un jeu empreint de lourdeur peut-être ? Wink 
Oui. Autrement dit, peu de détachées, les lignes sont très fondues, j'ai l'impression d'entendre de l'orgue romantique (chose qui ne m'est pas désagréable habituellement, mais dans Bach, et sur un Dom Bedos, c'est étrange).

Citation :
Est-ce que tu as un lien sur cette interprétation ? J'ai cherché sur Google, rien trouvé... Embarassed 
C'est chez Musica Rediviva : http://www.amazon.co.uk/music/dp/B0016M1EQA .
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pat17
Mélomaniaque
Pat17

Nombre de messages : 1191
Age : 56
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)
Date d'inscription : 21/09/2008

Kei Koito Empty
MessageSujet: Re: Kei Koito   Kei Koito EmptyJeu 22 Aoû 2013 - 12:14

DavidLeMarrec a écrit:
Oui. Autrement dit, peu de détachées, les lignes sont très fondues, j'ai l'impression d'entendre de l'orgue romantique (chose qui ne m'est pas désagréable habituellement, mais dans Bach, et sur un Dom Bedos, c'est étrange).
Un problème d'articulation en somme... ou un legato trop prononcé. Cela ne m'a pas trop choqué, mais il est vrai que la réverbération naturelle de l'instrument ne facilite pas ce type d'analyse du jeu. Wink 

Je pense qu'il faudrait procéder à des écoutes comparatives pour déceler ce problème plus facilement (ça tombe bien, j'ai quelques intégrales pour orgue de Bach sous la main...).

Citation :
C'est chez Musica Rediviva : http://www.amazon.co.uk/music/dp/B0016M1EQA .
Magnifique, en plus c'est un SACD ! Merci infiniment, je vais voir cela... thumleft

A ce propos, j'ai constaté de longue date qu'il n'y a pas une interprétation de Bach qui s'impose sur toutes les pages de la partition. Selon le type de musique (toccatas préludes et fugues, Orgelbüchlein, concertos, Klavierübung III, etc...) c'est l'un ou l'autre de ses interprètes qui se détache de l'ensemble. Il semblerait que cela ne soit pas différent pour l'Art de la Fugue... Wink 

Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Kei Koito Empty
MessageSujet: Re: Kei Koito   Kei Koito EmptyJeu 22 Aoû 2013 - 12:25

Pat17 a écrit:
A ce propos, j'ai constaté de longue date qu'il n'y a pas une interprétation de Bach qui s'impose sur toutes les pages de la partition. Selon le type de musique (toccatas préludes et fugues, Orgelbüchlein, concertos, Klavierübung III, etc...) c'est l'un ou l'autre de ses interprètes qui se détache de l'ensemble. Il semblerait que cela ne soit pas différent pour l'Art de la Fugue... Wink 
Effectivement, le disque plus général de Tribukait (recueil d'autres œuvres pour orgue de Bach) m'intéresse moins (alors que je ne pas forcément moins intéressé par elles que par la Kunst).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pat17
Mélomaniaque
Pat17

Nombre de messages : 1191
Age : 56
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)
Date d'inscription : 21/09/2008

Kei Koito Empty
MessageSujet: Re: Kei Koito   Kei Koito EmptyJeu 7 Aoû 2014 - 15:55

A noter que Kei Koito figure au programme de ce coffret paru récemment dans la collection Tempéraments de chez Radio France / Harmonia Mundi :

Les Maîtres de l’Orgue français, 8 CDs, De Louis XIII à la Monarchie de Juillet

Kei Koito Les-maitres-de-l-orgue-francais-240x240

On peut imaginer aisément que ses enregistrements sont anciens, puisqu'elle est maintenant éditée depuis plusieurs années par Claves Records.

En outre, elle a sorti en fin d'année dernière un quatrième volume à sa collection des Chefs d'oeuvre pour Orgue de Bach (j'ai mis à jour la discographie figurant dans le premier post de ce fil pour en tenir compte).  Wink

Inutile de dire que je me suis procuré ces enregistrements (en plus de son coffret contenant les sonates en trio et les concertos).. Mais il me faudra encore quelques temps pour les écouter : je suis actuellement sur l'intégrale de Reger.  Wink
Revenir en haut Aller en bas
Pat17
Mélomaniaque
Pat17

Nombre de messages : 1191
Age : 56
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)
Date d'inscription : 21/09/2008

Kei Koito Empty
MessageSujet: Re: Kei Koito   Kei Koito EmptyJeu 14 Aoû 2014 - 13:02

Discussion relevée dans le fil "Discopathes anonymes (3)" sur le disque  5 concertos et variations canoniques
Kei Koito Bachsonatas1-255x219

Mélomaniac a écrit:
Attention : rien de spectaculaire, même dans les Concertos. Mais une précision d'acupuncteur, une mécanique infaillible, une légèreté de papillon (même à la pédale), et une infinie palette de nuances feutrées, typiques du joyau de Groningen, un des monstres les plus gentils du patrimoine organistique septentrional.
Un plaisir de gourmet.

DavidLeMarrec a écrit:
En concertos, je n'ai par Koïto que la transcription du Marcello (volume 3 des Bach)... Comme pour le reste de son anthologie, Koïto y va (non sans réussite) à son train de sénateur. C'est peut-être dû à de mauvaises habitudes, mais j'ai quand même envie de le bousculer un peu : tout est lumineux et lisible, mais pour l'urgence, on repassera. Le Ciel peut attendre, me direz-vous. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Pat17
Mélomaniaque
Pat17

Nombre de messages : 1191
Age : 56
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)
Date d'inscription : 21/09/2008

Kei Koito Empty
MessageSujet: Re: Kei Koito   Kei Koito EmptyJeu 8 Jan 2015 - 10:14

Un album non consacré à Bach a récemment étoffé la discographie de Kei Koito, qui semble pour l'occasion être passée chez Deutsche Harmonia Mundi :

Kei Koito Untitled21-255x229

Au programme :

Pachelbel : Toccata in C, in D, in g, Prelude & Fugue in e, Fantasia in C, in D (ex Es), Ciacona in d, in g (ex f), Vom Himmel hoch, da komm’ ich her
Froberger : Canzon in G, FbWV 305, Ricercar in d, FbWV 411, Meditation, FbWV 611a faist sur ma Mort future laquelle se joue lentement avec discrétion,
Georg Muffat : Toccata prima, Toccata decima, Kerll : Passacaglia in d,
Fischer : Ricercar pro Festis Pentecostalibus, Chaconne in F, Rigaudon & Rigaudon double, Passacaglia in d

Interprété sur l'orgue Johann Jakob Hör (1736) restauré par Hermann Weber (2008). Pfarrkirche St. Katharina, Wolfegg (Allemagne).
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27826
Date d'inscription : 21/09/2012

Kei Koito Empty
MessageSujet: Re: Kei Koito   Kei Koito EmptyLun 16 Fév 2015 - 0:07

xoph, in playlist, a écrit:

Mélomaniac a écrit:

Carl Philipp Emanuel Bach (1714-1788) :

Six Sonates Wq. 69 & 70

= Kei Koïto, Orgue Holzhey de l'église Sankt Peter und Paul de Weißenau

(Harmonic Records, septembre 1991)

Références de l'enregistrement, et pour en savoir davantage sur les oeuvres :

http://harmonicclassics.com/album/H_CD_9142/

Kei Koito Weisse10


Wink Voilà une belle occasion pour me réconcilier avec Kei Koïto (jamais deux sans trois)


Smile Ah mais c'est un disque fabuleux. A ces pièces qui peuvent hélas s'affadir sous une interprétation rococo, Koito donne un jarret, un contraste incroyable !

Je ne me souvenais pas que tu étais fâché avec elle, quel disque qui t'as déplu ?


Revenir en haut Aller en bas
xoph
Mélomane chevronné
xoph

Nombre de messages : 2642
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Kei Koito Empty
MessageSujet: Re: Kei Koito   Kei Koito EmptyDim 22 Mar 2015 - 15:19

En cherchant à écouter CPE par Kei Koïto, je découvre

• Sur son site, un article de Kei Koïto érudit et passionnant sur CPE et les oeuvres pour orgue
http://www.kei-koito.com/wp-content/uploads/organ_fr.pdf

• Le post de Mélo.
Je suis pas du tout fâché avec Kei Koïto, mais après les louanges de son art de la fugue (qui m'ont heureusement permis de découvrir Kei Koïto): à l'écoute ce fut plus une révélation pour moi des ressources somptueuses de l'orgue Very Happy que ma version la plus proche de l'art de la fugue. Mais à la troisième écoute qui sait...

> Edité après écoute (oeuvres pour orgue de CPE)*: sunny
Richesse des timbres; finesse et contrastes. Presque des attaques de cordes par moment. Frais et gouleyant, avec pourtant cet "épanchement" si proche de CPE. Les ressources somptueuses de l'orgue (même si comme on le sait le pédalier vient à manquer) sont pour moi, ici jubilatoires
* disponible via
http://www.harmonicclassics.com/album/H_CD_9142/
Revenir en haut Aller en bas
Mandryka
Mélomaniaque
Mandryka

Nombre de messages : 735
Date d'inscription : 03/04/2010

Kei Koito Empty
MessageSujet: Re: Kei Koito   Kei Koito EmptyMer 20 Nov 2019 - 23:00

Elle a sorti un nouveau disque, Back to Bach, ou elle joue le Schnitger à Groningen. Je n’ai écouté que les trois chorales de Leipzig, que j’ai trouvé plus virtuoses qu’expressives. Elle les joue vite, et peut être la rapidité empêche beaucoup de nuance d’expression, subtilité d’affect.

En plus elle a mis un essai sur sa conception de la musique sur internet

https://www.kei-koito.com/portfolio-item/reflexions-sur-les-oeuvres-et-leur-interpretation-par-kei-koito/

En fait, je ne suis pas tout à fait sûr que ses idées sur les chorales de Leipzig apparaissent dans ses interprétations sur l’orgue! Je dois réécouter.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Kei Koito Empty
MessageSujet: Re: Kei Koito   Kei Koito Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Kei Koito
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: