Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Si j'aime le jazz...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
néthou
JazzAuNeth
avatar

Nombre de messages : 1511
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Lun 1 Juil 2013 - 22:45

Et maintenant, Thelonious (Sphere) Monk.

Né en 1917, Monk est considéré comme un des fondateurs du Bop, mais il aura traversé le jazz, ses époques et ses musiciens en ne jouant qu'une seule musique: la sienne. C'est un monde musical en soi, avec ses propres thèmes, ses propres conceptions rythmiques. Même accompagnant d'autres musiciens pour les très rares séances en tant que sideman (avec Parker, Miles, Milt Jackson ou Rollins), Monk ne jouera toujours que sa musique, imperturbable. Lors de la célèbre séance avec Miles, celui-ci était excédé par l'accompagnement minimaliste de Monk (qui ne joue aucune note pendant bon nombre de mesures), et le lui fit savoir crûment. Mais Monk continua à l'identique, et Miles Davis dut faire avec (valait mieux d'ailleurs, Monk était une vraie carrure sous ses airs tranquilles). Autre fameuse séance en 1950 réunissant Parker, Dizzy, Monk, Curley Russell à la basse et Buddy Rich aux drums.

Le style de piano de Monk est immédiatement reconnaissable, tout en accords frisant la dissonance (mais ne l'étant jamais en fait). Ce n'était pourtant pas un grand improvisateur, au sens où Parker, Lester ou Johnny Hodges pouvaient jouer 10 fois un thème et proposer 10 chorus différents. C'est même ce qui frappe chez lui: il semble toujours jouer sa musique de la même et immuable manière. Mais semble seulement; c'est la même chose, mais c'est à chaque fois différent...
Monk a surtout créé des thèmes magnifiques, dont le premier et le plus fameux, "'round midnight". Mais "Crepescule with Nellie", "Misterioso", "Blue Monk", "Ruby, my dear", "Trinkle Tinkle", "Straight, no chaser", "Little rootie tootie", "Bemsha swing", "Bye-ya", "Locomotive", "Well, you needn't", etc, etc... composent une liste interminable de thèmes devenus classiques voire standards.
Très beaux, mais aussi quelquefois très durs à jouer, et surtout avec le maître à côté au piano...  (essayez de chantonner les changements de ton de Misterioso, par exemple...).

Monk, malade, cesse de jouer après 1971, reclus chez la baronne (Panno)Nica de Koenigswarter, mécène et amie, et meurt en 1982.

La discographie de Monk est pléthorique, ce qui suit est présenté dans le désordre, et repris dans des coffrets également présentés.

                   

Les débuts au Minton's, le laboratoire du bop. Puis enregistrements des années 40, dont le fameux Misterioso avec Milt Jackson.

                  

Sessions en trio des années 50. Le 3ème disque refait connaître Monk au creux de la vague quand le producteur Orrin Keepnews lui fait enregistrer un disque de thèmes d'Ellington (dont le style pianistique a des affinités avec le sien) et de standards (Monk aime certains standards qu'il reprend à son "compte": Smoke gets in your eyes, April in Paris, etc...). Le batteur de ses sessions est majoritairement Art Blakey, fidèle de Monk et avec lequel l'affinité musicale est évidente.

                      

Sessions des années 50 avec Art Blakey et les Jazz Messengers, ainsi qu'avec un autre grand avec lequel Monk avait beaucoup d'affinités musicales, Sonny Rollins.

                     

Autre grande collaboration avec Coltrane en 1957. Celui-ci a musicalement besoin d'aller de l'avant (et surtout vient de se faire virer par Miles Davis pour cause de drogue...). La musique de Monk avec ses difficiles harmonies va d'une certaine manière le libérer, et les enregistrements de l'été 57, souvent pris en club sur le vif, en sont le merveilleux témoignage musical. Par suite Monk travaille avec Johnny Griffin, ténor très technique que la difficulté n'effraie pas. Le dernier CD est un disque de Clark Terry où Monk tient le piano en sideman.

                    

La célèbre session de 1950 avec les géants du bop, celle avec Miles Davis et un disque de 1959 avec Thad Jones et Charlie Rouse qui débute une fructueuse collaboration avec Monk.

                    

La majorité des disques précédemment présentés se retrouve dans les 2 premiers coffrets, le 3ème propose Monk en solo.

                 

Dans le désordre, un CD de 1966 avec les fidèles Charlie Rouse, Larry Gales et Ben Riley, le célèbre concert du Town Hall où les thèmes de Monk sont orchestrés pour grande formation, et les sessions finales londoniennes où à la faveur d'une tournée européenne Monk retrouve en studio son vieux complice Art Blakey. C'est le chant du cygne.

D'autres disques seraient à montrer, notamment les sessions avec Coltrane et Coleman Hawkins en 57, une séance en solo à Paris en 1954, les disques des années 60 avec Charlie Rouse, Larry Gales et Ben Riley, ou Brilliant Corners avec Rollins et Ernie Henry, séance réputée avoir été un fiasco...

J'ai découvert émerveillé la musique de Monk en écoutant il y a très longtemps (très longtemps...) une semaine de matinées que France-Musique lui consacrait. Ça me changeait bien de Count Basie, mais elle ne m'a jamais quitté depuis.
Le pianiste français Laurent De Wilde a consacré un petit livre à Monk et à sa musique qui est une petite merveille d'écriture et d'intelligence musicale (entre pianistes on se comprend...), édité chez Folio.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13332
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Mar 2 Juil 2013 - 0:28

néthou ! J'ajouterais bien ce dvd à ta liste :



L'essentiel du film de Charlotte Zwerin, l'épouse du trompettiste/tromboniste Mike Zwerin, est constitué de documents très peu diffusés jusque là, tournés en 1967 par deux documentaristes, les frères Blackwood. Les plus passionnants : la séance d'enregistrement d'Underground (Teo Macero, qui était aussi le producteur attitré de Miles chez Columbia, est à croquer hehe) et la tournée européenne du nonet de Monk, qui démarre dans une certaine confusion. Beaucoup d'émotion aussi à regarder Monk à peu près toujours imperturbable malgré ses troubles psychiques et à voir l'attention que lui porte Nellie, son épouse... s'il y a un seul film à voir sur un musicien de jazz, c'est bien celui-ci. sunny



@Mélomaniac : le coffret que vient de présenter néthou des London Sessions, enregistré pendant la dernière tournée européenne de Monk avec les "Giants of Jazz" conduits par Dizzy Gillespie (mon âge maintenant précanonique m'a permis de voir le concert parisien), est une petite merveille qui aurait tout à fait sa place lui aussi dans ton panier (percé). Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Mar 2 Juil 2013 - 19:45

mains mains mains 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22365
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Mar 2 Juil 2013 - 23:06

Smile Si j'aime bien des titres de Chico Hamilton comme I want to be happy ou Blue sands, vous me conseillez quoi pour approfondir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Mar 2 Juil 2013 - 23:32

Une pelle, pour enterrer les tonnes de mauvaise musique composée dans cette veine-là.
Ce sera encore la meilleure façon d'approfondir.

Je te jure, que ne faut-il pas lire !!! Tu es prié de retourner à Monk, Miles, Trane, Bill, Chet, Prez, tous ces monosyllabes tissés dans la galaxie miraculeuse du jazz insubmersible. Laisse donc les chicots à ceux qui dévorent sans discernement.

hehe 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13332
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Mer 3 Juil 2013 - 0:02

Ca par exemple, un de ses disques les plus (justement) fameux :



Attention toutefois, il s'agit d'un album enregistré en 1966 et on y trouve sur une plage, le superbe For Mods only, un blues obsédant, Archie Shepp affraid, le compositeur de ce morceau au piano.



@Zéno : Mélomaniac a déjà commandé tous les coffrets, ou alors ça ne saurait tarder. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
néthou
JazzAuNeth
avatar

Nombre de messages : 1511
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Mer 3 Juil 2013 - 9:07

Sinon tu as ça:



Moi ça ne m'emballe pas trop, mais je n'ai pas tout entendu (un disque avec Jim Hall et Buddy Collette mérite d'être entendu).

En cadeau en signature, une des plus chouettes versions de I Want To Be Happy par Lester Young et Nat Cole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13332
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Mer 3 Juil 2013 - 12:10

Pour donner raison à néthou et à Zéno, avec Chico Hamilton tu t'égares un peu de mon point de vue aussi dans le second rayon, voire dans l'anecdotique dont l'intérêt dépasse rarement l'écoute d'un ou deux morceaux au-delà desquels on commence facilement à I don't want that

Aussi sympathiques soient-ils, ses enregistrements procèdent assez souvent du bazar musical, pas toujours très inspiré et pas toujours franchement de bon goût non plus, même si des musiciens de qualité comme Jim Hall, Buddy Colette ou encore Eric Dolphy ont participé à ses différents groupes (et d'autres dont on peut largement se dispenser au regard de leur assommante vacuité comme Paul Horn ou Charles Lloyd).

C'est le type-même de musicien que les détracteurs du jazz d'inspiration west-coast citaient immanquablement pour dénigrer ce style. Tu devrais peut-être poursuivre un peu plus avant dans ton encyclopanthologie : je suis certain que tu vas trouver bien plus intéressant dans le non-conventionnel de l'époque (George Russell, Don Ellis par exemple) et beaucoup plus plus réjouissant dans le west-coast ou le cool.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
néthou
JazzAuNeth
avatar

Nombre de messages : 1511
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Ven 5 Juil 2013 - 20:38

Côte ouest - West Coast

Vaste sujet, d'autant plus imbriqué que si le style West Coast est emblématique du jazz de la côte ouest, tout le jazz de la côte ouest n'est pas du West Coast, loin de là...
S'il est vrai que le centre névralgique du jazz a toujours été l'est (après s'être déplacé de la Nouvelle-Orléans à Chicago puis New York, avec un développement un peu autonome à Kansas City et alentours), on a toujours fait du jazz en Californie. Et en tous cas dans les années 30, le déplacement au soleil de la côte ouest était courant. Le phénomène s'est amplifié avec la guerre, le stationnement de troupes sur la côte Pacifique, etc...   Parker vient y jouer début 46 et va y rester un an, avec le célèbre séjour "relaxant" à l'hôpital psychiatrique de Camarillo, et il apporte là-bas le souffle de la nouveauté musicale du bop.

Il est difficile de cerner ce qu'est le style West Coast, parce que les musiciens censés en être représentatifs sont divers, avec des parcours et des influences variés. A la limite, le seul commun dénominateur c'est qu'ils sont blancs, et encore ce n'est pas toujours le cas.
2 orchestres en ont constitué le creuset, celui de Stan Kenton et son jazz "progressiste" où ont joué (entre nombreux autres) Shorty Rogers et Art Pepper, et celui de Woody Herman célèbre pour la section de saxophones de son Second Herd (les Four Brothers Stan Getz, Serge Chaloff, Herbie Stewart et Zoot Sims). Un autre orchestre exerce une influence certaine, celui de Claude Thornhill, où oeuvrent des arrangeurs que l'on retrouve dans un disque fondateur, le célèbre "Birth of the cool", Gil Evans, John Carisi, Gerry Mulligan.
Si le bop influence nécessairement tous les musiciens, beaucoup d'entre eux se réclament d'autres influences, dont celle prépondérante de Lester Young et d'un jazz plus classique. Le style West Coast n'a rien de révolutionnaire rythmiquement ou harmoniquement, il n'est pas dans la continuité du bop comme le hard bop des années 50 mais offre un jazz plus "cool" (comme son nom l'indique), moins "revendicatif" comme peut l'être le hard bop.

                        

                       

                        

                           

                                 

                                          

                                     

                                          

La suite plus tard avec quelques souffleurs variés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13332
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Ven 5 Juil 2013 - 22:27

une seule objection, mineure mais importante tout de même, notre auguste discographe :

tutut pas le coffret de rééditions cheap de Gil Evans, surtout que Into the hot est un album de John Carisi et de Cecil Taylor (Mélomaniac va affraid) : Gil Evans, qui était un vrai philantrope (il a en fait très peu enregistré en studio sous son nom) leur avait offert un de ses deux albums chez Impulse et s'était indigné que leurs noms ne figurent pas sur la pochette en lieu et place du sien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
néthou
JazzAuNeth
avatar

Nombre de messages : 1511
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Ven 5 Juil 2013 - 22:40

C'est pas un coffret, M'sieur, juste un éditeur (Avid) qui regroupe plusieurs albums en un seul (voire deux) CD de bonne qualité (pas comme Real Gone Jazz).
Mais bon, je ne suis pas surpris de te voir monter au créneau pour ton arrangeur fétiche, et de toute façon, mes posts sont "open source": tous les rajouts sont donc les bienvenus pour en combler les lacunes, qui frisent quelquefois avec la béance...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22365
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Ven 5 Juil 2013 - 22:45

Confused Dommage que vous me découragiez, je trouvais ça sympa Chico Hamilton...
 
Smile Merci Nethou pour cette nouvelle salve West Coast, en attendant la liste des autres souffleurs...


Dernière édition par Mélomaniac le Ven 5 Juil 2013 - 22:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13332
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Ven 5 Juil 2013 - 22:54

Au temps pour moi, alors, je l'ai vu en mp3 seulement sur amazon, il m'a l'air épuisé mais doit bien se trouver en cherchant un peu et après tout Cecil Taylor devrait aussi nettoyer les oreilles de Mélomaniac (de Chico Hamilton par ex.), en attendant qu'il en vienne à Sun Ra (c'est écrit, j'vous dis !) Mr. Green Les 3 autres sont hautement recommandables en effet, notamment New Bottle, Old Wine où Cannonball est impérial.

Mélomaniac a écrit:
Dommage que vous me découragiez, je trouvais ça sympa Chico Hamilton...
Oui, mais rarement plus que ça en général, et on s'en lasse assez vite, je le crains... surtout que le facteur a commencé à te livrer quelques chefs d'oeuvre avec sa brouette, si je ne m'abuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13332
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Sam 6 Juil 2013 - 0:00

Pour compléter la sélection experte et "open source" de néthou, quelques albums de mon arrangeur fétiche Gil Evans, figure tutélaire majeure (bien que terriblement méconnue) du jazz pendant près de 40 ans :



... sans oublier Birth of the Cool et au moins Miles Ahead dans les 4 albums écrits pour Miles, et en privilégiant Individualism, son chef d'oeuvre de la période "sage" *, qui a d'ailleurs failli être enregistré avec Miles (seul véritable intérêt du coffret Columbia Miles & Gil Evans : des extraits d'une séance où Miles répète les titres qui seront en définitive enregistrés sans lui pour cet album).

* j'ai laissé de côté les albums les plus débridés de sa période électrique qui ont peu de chance de convenir à Mélomaniac (mes préférés, car son génie d'orchestrateur et chef d'orchestre libertaire, qui fait paraître les "big bands" de free jazz des fanfares militaires marchant au pas, s'y épanouit totalement, pour des lectures à chaque fois renouvelées des thèmes joués par son orchestre, amen !)

ces trois là par exemple:
 
et comme arrangeur:
 
plus de détails discographiques ici : http://sudo.3.pro.tok2.com/Quest/cards/G/GilEvans/index.html
ou encore, notamment pour les sessions avec Claude Thornhill, là : http://gilevans.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22365
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Sam 6 Juil 2013 - 22:27

Depuis hier, j'en suis à découvrir mon troisème album Art Tatum : respectivement avec Benny Carter au sax, Roy Elridge à la trompette, et Lionel Hampton au vibraphone.
 
Smile Pour l'instant ça me plaît beaucoup.
 
Le piano cultive le génie de la discrétion ; les micros le placent d'ailleurs un peu en retrait.
 
Ambiances easy listening, piano bar cossu.
 
thumright J'imagine que c'est le top dans la catégorie musique d'ascenseur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16208
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Sam 6 Juil 2013 - 22:37

Tatum de la musique d'ascenseur? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22365
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Sam 6 Juil 2013 - 22:42

arnaud bellemontagne a écrit:

Tatum de la musique d'ascenseur? Shocked

Surprised Oups, je disais ça sans être péjoratif...

J'espère ne pas froisser vos sensibilités.

J'aime beaucoup en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16208
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Sam 6 Juil 2013 - 22:45

Ca me froisse pas du tout, j'ai juste trouvé la comparaison bizarre. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13332
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Sam 6 Juil 2013 - 23:03

N'essaie pas de rattraper, Mélomaniac, tu aggraves ton cas : ça mériterait une intégrale Sun Ra en punition. Mr.Red

Ne déprime pas, néthou, j'ai trouvé Idea la série idéale pour Mélomaniac :

                 

En plus, il y a un organiste, Milt Buckner la plupart du temps, sur chaque disque : idéal pour Mélomaniac ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
néthou
JazzAuNeth
avatar

Nombre de messages : 1511
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Sam 6 Juil 2013 - 23:07

Quelques souffleurs, donc.
Lester Young étant une influence majeure pour pas mal de musiciens West Coast (ou apparentés), il est logique de trouver dans cette sélection une claire majorité de saxophonistes. Logique aussi de voir des noms interchangeables ou déjà évoqués plus haut.
Pêle-mêle:

Al Cohn

                

Illustration de la parenté avec le swing de Kansas City. Al Cohn a beaucoup joué avec des musiciens de chez Basie comme dans le 1er CD. Le 3ème CD propose de somptueux arrangements pour section de saxophone.

Zoot Sims

                         

Le 2ème CD est un de mes préférés, avec de merveilleux arrangements pour anches, incluant hautbois et flûtes. Le 3ème CD est d'époque plus tardive mais permet d'apprécier Zoot Sims au saxophone-soprano (il jouait très bien de l'alto également, notamment dans un disque avec 4 pistes réenregistrées par lui-même).

Lee Konitz

                             

Autre altiste à la longue carrière, Konitz a aussi joué avec des musiciens plus récents et modernes comme Petrucciani. Pas étonnant pour quelqu'un qui a fait partie du cénacle de Lennie Tristano, pianiste à l'influence limitée mais durable sur d'autres musiciens (le guitariste Billy Bauer, le pianiste Sal Mosca, Warne Marsh), et qui a beaucoup privilégié l'enseignement dans sa carrière.

Stan Getz

                                           

The Sound. Mais derrière ce son, il y a aussi un grand improvisateur qui peut être pêchu et pas seulement le suave accompagnateur d'Astrud Gilberto (nous reparlerons de cet aspect de sa carrière plus loin). Comme le prouve le CD avec Oscar Peterson, plein de peps sur une solide rythmique, ou le live avec J.J.Johnson. Getz a également enregistré des disques fameux avec Dizzy Gillespie et Sonny Stitt.  

Dave Pell

                                   

Multi-instrumentiste aux anches typique du jazz West Coast. Le 2ème CD propose notamment un hommage au combo de John Kirby sous le patronage de Benny Carter. Le 3ème CD est dévolu à Lester Young, par l'intermédiaire d'arrangements de ses chorus les plus fameux, avec là le patronage d'Harry Edison collègue historique de Lester chez Basie, et une rythmique d'enfer, notamment le guitariste rythmique Al Hendrickson.

Charlie Mariano - Hal Mc Kusik

                                    

2 autres altistes West Coast. Le 3ème CD est un régal.

Richie Kamuca  -  Ronnie Lang

                                        

Toujours 2 multi-instrumentistes que l'on retrouve comme sidemen dans beaucoup de sessions.

Warne Marsh  - Frank Strozier  -  Joe Maini

                                            

3 derniers instrumentistes un peu à part; Warne Marsh a suivi l'enseignement de Lennie Tristano, avec un son de ténor un peu particulier. Frank Strozier s'est fait connaître au début des années 60, sans être apparenté à la West Coast il a joué avec Chet Baker et Shelly Manne. Joe Maini était un altiste mort trop jeune qui a travaillé avec Claude Thornhill, et comme sideman pour pas mal de sessions.

à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22365
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Sam 6 Juil 2013 - 23:11

Alifie a écrit:

N'essaie pas de rattraper, Mélomaniac, tu aggraves ton cas : ça mériterait une intégrale Sun Ra en punition. Mr.Red

Ne déprime pas, néthou, j'ai trouvé Idea la série idéale pour Mélomaniac :

affraid Mais c'est indécent cette série de pochettes !
 
pale J'ai à peine osé regarder.
 
Surprised Tu oublies que ce Forum est fréquenté par de nombreux membres prudes et innocents, à peine majeurs...
 
Je m'en vais écouter une fournée de disques d'orgue pour faire pénitence et tenter d'oublier ce déballage avillissant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13332
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Sam 6 Juil 2013 - 23:25

D'ailleurs, quelqu'un sait pourquoi il y a deux Midnight Slows n° 2 ?



Black & Blue est sommé de s'expliquer ! Charlot Tamazian, si tu nous lis coucou


... et pendant ce temps, néthou poursuit, imperturbable, avec un flegme parfaitement basien, sur Warne Marsh et Paul Desmond.


Je crois bien d'ailleurs que j'ai eu ce Midnight Slows n° 2 alternatif, mais en pleine époque hippie ça n'était pas vraiment terrible pour emballer. Mr. Green


Dernière édition par Alifie le Sam 6 Juil 2013 - 23:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
néthou
JazzAuNeth
avatar

Nombre de messages : 1511
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Sam 6 Juil 2013 - 23:33

Petit intermède Dave Brubeck

Mort récemment à 92 ans (pour une fois un qui ne meurt pas -trop- jeune...), le pianiste Dave Brubeck a commencé par prendre des cours avec Darius Milhaud à Oakland et a même rencontré Schoenberg ! Dès 1946 il enregistre un jazz un peu bizarre avec un octet qui comprend Dave Van Kriedt au ténor et Cal Tjader à la batterie (1er CD). Puis il constitue son fameux quartet avec Paul Desmond à l'alto et sort le disque Time Out en 59 qui le rend célèbre à jamais (2ème et 3ème CD), avec ses titres rythmiquement complexes.
Paul Desmond qui tenait l'alto chez lui était un musicien particulièrement fin mort trop jeune d'avoir fumé trop de clopes et bu trop de scotch. Le livre d'Alain Gerber, abstraction faite des envolées caractéristiques de son auteur, "Paul Desmond et le côté féminin du monde", donne un aperçu intéressant de la collaboration avec Brubeck et de la personnalité de Desmond, qui rappelle par certains côtés celle de Lester Young. Faut-il dire que Desmond avait un des plus beaux sons d'alto qui soient ?

                             

                              
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22365
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Dim 7 Juil 2013 - 3:29

Alifie a écrit:

N'essaie pas de rattraper, Mélomaniac, tu aggraves ton cas : ça mériterait une intégrale Sun Ra en punition.
 
Smile Je réécoute en boucle cet album d'Art Tatum avec Lionel Hampton.
 
Si j'ai osé parler de musique d'ascenseur, c'est peut-être parce que la prise de son est très smooth, et que le piano apparaît éloigné.
 
Pas d'ostentatoire morceau de bravoure, mais une constante virtuosité, et un goût parfait.
 
J'y retrouve le Hallelujah que j'avais adoré dans le volume 53 de La Grande Histoire du Jazz.
 
Surprised Il y a même une prise alternative.
 
Je sens que ces disques sans tapages sont le fidèle compagnon d'une vie, et qu'ils reviendront souvent sur ma platine.
 
C'est ce genre d'enregistrements qu'il faut pour me constituer une CDthèque de base.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
néthou
JazzAuNeth
avatar

Nombre de messages : 1511
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Dim 7 Juil 2013 - 9:53

Mélomaniac a écrit:
C'est ce genre d'enregistrements qu'il faut pour me constituer une CDthèque de base.
On ne saurait mieux dire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13332
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Dim 7 Juil 2013 - 10:56

Mélomaniac, tu es enfin venu à résipiscence... mais je remarque que tu as attendu 3 heures du matin pour rédiger ton acte de contrition : pour ta pénitence, tu écouteras donc un Peter Brötzmann et deux Albert Ayler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16208
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Dim 7 Juil 2013 - 13:51

pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13332
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Dim 7 Juil 2013 - 13:58

bon, allez, va pour deux Albert Ayler, Peter Brötzmann il n'y a guère que Yeux qui drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22365
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Dim 7 Juil 2013 - 14:01

Oui, j'ai été un peu sévère.
 
C'est la sonorité du vibraphone qui me fait bêtement penser à de la musique d'ascenseur.
 
 Ca montre que je suis un béotien.
 
Je réécoute encore ce midi le disque avec Hampton : la virtuosité est diabolique.
 
C'est à la fois très maîtrisé et endiablé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le faiseur de reines
Mélomane à coucher dehors
avatar

Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 05/02/2012

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Dim 7 Juil 2013 - 14:20

Va pour la musique d'aéroport alors !


Mr. Green 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13332
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Dim 7 Juil 2013 - 14:45

maladresse de dilettante en voie de perfectionnement, veux-tu dire, Mélomaniac Wink
Spoiler:
 
Mais il me semble que tu aimes assez le vibraphone en fait : de Lionel Hampton à Gary Burton en passant par Milt Jackson (avec ou sans le Modern Jazz Quartet), tu devrais trouver de quoi t'occuper avec cet instrument... ou encore :



vibraphoniste de Woody Herman qui a aussi eu son propre big band : je ne crois pas que néthou ait posté cet album, un live assez excitant, en accord avec son titre.

PS : blague à part, il y a aussi de belles choses, à part les pochettes déjà ringardes à l'époque dans la série Midnight Slows (personnellement j'aime beaucoup Buddy Tate) : je crois que ça a été réédité partiellement.

@Yeux : j'ai cru que tu allais proposer Brian Eno à Mélomaniac, moyennant quoi tu aurais été aussi bien reçu que pour Sun Ra, je pense. Mr.Red

Mais il vaut mieux à mon avis écouter Astrud Gilberto avec les arrangements de Gil Evans ou Al Cohn (cf. plus haut), le talent vocal de la dame étant assez limité, et s'il y a un album de Joao Gilberto à avoir en priorité, pour moi c'est celui-ci, l'autre "album blanc" :



... et de toute façon la version absolue de Girl from Ipanema, c'est celle de Mrs Miller : watch?v=iEPPbONFXYc Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
néthou
JazzAuNeth
avatar

Nombre de messages : 1511
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Dim 7 Juil 2013 - 17:20

Bien, nonobstant ceux qui critiquent le trombone (à ne pas confondre avec l'hélicon pompompompom de Bobby Lapointe) ainsi que le vibraphone, continuons donc notre promenade avec un saxophoniste typiquement West Coast mais que je souhaitais mettre en avant parce que je l'aime bien et d'abord c'est comme ça na !  

Bud Shank

                                  

                                      

Le 1er CD des 6 est peut-être la plus belle réussite de Shank, en petite formation avec Shorty Rogers au bugle et avec Bill Perkins à la flûte et divers saxes; les arrangements pour 2 flûtes sont splendides. Le 2ème CD présente Shank au ténor (altiste de prédilection, Shank, comme Jimmy Giuffre, Zoot Sims, Bill Perkins, Bob Cooper ou d'autres jouait de tous les saxophones, plus la flûte ou le hautbois, et je suis sûr qu'on lui aurait mis n'importe quoi avec une anche au bout qu'il en aurait tiré quelque chose de beau. Le 3ème disque présente Bud Shank en vedette avec des arrangements pour une section de saxophones somptueuse, mais il fait partie des disques pour l'instant non-réédités en CD, va savoir pourquoi vu que c'est un sommet du genre, et c'est moi que je vous le dis.
On en reparlera plus tard, mais impossible de parler de Shank sans mentionner ses enregistrements précurseurs du Latin Jazz avec le grand guitariste brésilien Laurindo Almeida, bien longtemps (8 ans) avant les succès commerciaux de Stan Getz. Le CD suivant est représentatif de la musique de Shank avec son quartet régulier de la fin des années 50, et le dernier montre volontairement Bud Shank avec une section de ... trombones, cet instrument méconnu de certains sur ce forum. (et toc !)


Le jazz West Coast ou apparenté (même de loin) a aussi eu ses "bizarres".

                      

John Graas était un joueur de cor classique qui a poursuivi les 2 carrières en parallèle et s'est fait connaître par ses compositions et arrangements mêlant jazz et classique, sans véritable réussite faut-il dire.
Autre mélange curieux, celui de l'accordéon de Mat Matthews avec le jazz. Mat Matthews, d'origine hollandaise, a beaucoup joué avec des musiciens de la West Coast comme Herbie Mann ou Al Cohn. Le résultat n'est pas nécessairement probant mais vaut le détour néanmoins. A noter que Duke Ellington soi-même a enregistré avec son orchestre dès les années 20 avec un accordéon ("Accordion Joe"), sans suite heureusement diront les mauvaises langues (non sans motifs).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13332
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Dim 7 Juil 2013 - 17:44

néthou a écrit:
Bien, nonobstant ceux qui critiquent le trombone
Bon, bon, Frank Rosolino et Bob Brookmeyer aussi, si tu veux...
mais:
 
néthou a écrit:
Bud Shank
Là, je dis oui, monsieur ! (avant aussi d'ailleurs, sauf quand tu parles de "l'arrangeur" Gil Evans, mais je ne suis pas objectif sur le sujet, je l' I love you ). Je rajouterais bien cet album à ta sélection (très belle version de Well, you needn't notamment) :



néthou a écrit:
On en reparlera plus tard...
Tu t'es donc lancé dans une encyclopanthogie en ligne du jazz honnête ? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
néthou
JazzAuNeth
avatar

Nombre de messages : 1511
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Dim 7 Juil 2013 - 22:17

Honnête ou pas, poursuivons.

Une petite mise en bouche, puisqu'on a parlé de flûte ci-avant.

                      

Herbie Mann, flûtiste typique de la West Coast qui a également beaucoup oeuvré pour le rapprochement entre jazz et musiques sud-américaines...

Et de Herbie MANN à Shelly MANNE, il n'y a qu'un pas...

                        

Shelly Manne, batteur emblématique de la côte ouest, qui a participé à d'innombrables séances comme sideman ou avec ses propres formations (Shelly Manne and His Men), et qui a même possédé son propre club de jazz, le Shelly Manne's Hole. Il reste avant tout un très grand batteur de jazz, tous styles confondus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
néthou
JazzAuNeth
avatar

Nombre de messages : 1511
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Dim 7 Juil 2013 - 22:50

Et après cette mise en bouche, un autre saxophoniste qui me tient beaucoup à coeur, Art Pepper.
C'est un pur californien, né à Gardena en 1925, et faisant comme beaucoup ses débuts chez Stan Kenton.
C'est avec Lee Konitz un des rares altos à ne pas (trop) subir l'influence de Charlie Parker, et à développer un style et un son propre.
Physique de beau gosse ravageur (cf le disque "Playboys" avec cet autre tombeur qu'était Chet Baker), il enregistre beaucoup dans les années 50 notamment avec la rythmique de Miles Davis de passage à LA. Mais voilà, Pepper est devenu un véritable junkie, ce qui lui vaut d'être arrêté et après récidive de passer de nombreuses années en taule à San Quentin au début des années 60. Influencé par le free et Coltrane, il modifie un peu sa façon de jouer, puis effectue un grand retour au milieu des années 70, plus apaisé, et enregistre beaucoup (le coffret Galaxy). Art Pepper meurt en 1982.

                      

                        

Le 1er CD est la fameuse séance (impromptue, d'après Pepper) avec la grande section rythmique de Miles Davis de passage. Art Pepper + Eleven propose de très beaux arrangements de Marty Paich et permet d'entendre Pepper à la clarinette, notamment dans une très jolie version d'"Anthropology" (tout le disque est un classique de beaux standards du jazz moderne).
Le 4ème CD "Smack Up" est pour moi une des plus belles réussites d'Art Pepper, avec peut-être le plus beau son de trompette de la côte Ouest (Jack Sheldon), une très belle version de "How Can You Lose", et un thème déchirant de Pepper lui-même, "Maybe Next Year". Le CD suivant date de 1978, et se trouve également dans le gros coffret Galaxy qui suit et regroupe tous les enregistrements d'Art Pepper de 1978 à sa mort.
On ne peut que recommander la lecture de "Straight Life", l'autobiographie d'Art Pepper écrite avec sa femme Laurie, qui est un des plus beaux livres écrits sur le jazz, la musique et la drogue. Loin, très loin de la vision idyllique que l'on pourrait en avoir, Pepper se raconte de manière crue (les passages sur le milieu carcéral sont dignes d'Edward Bunker), et termine le bouquin par cette phrase qui est tout sauf lénifiante: "Junkie je suis, junkie je resterai"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13332
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Dim 7 Juil 2013 - 23:16

thumleft Tu parles de plus en plus comme un livre, néthou.

J'ajouterais bien pour Art Pepper :
 

Le dernier, un coffret probablement introuvable aujourd'hui, est une vraie merveille, à l'instar des sessions de Bill Evans au Keystone Korner : tout le génie d'un improvisateur hors pair reconstruisant set après set les mêmes thèmes. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
néthou
JazzAuNeth
avatar

Nombre de messages : 1511
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Dim 7 Juil 2013 - 23:22

Pour terminer ce soir sur une note plus gaie, quelques disques d'autres musiciens emblématiques de la Côte Ouest, pour montrer d'une part que sur la Côte Ouest, on ne fait pas que du West Coast, et d'autre part que la Côte Ouest ce ne sont pas que des musiciens blancs.

                        



Howard McGhee est un trompettiste sous-estimé dans l'histoire du jazz, présent à la naissance du bop (il influence certains de ses trompettistes) et notamment aux jams du Minton's; c'est lui qui établi à Los Angeles veille sur Parker lors des sessions Dial auxquelles il participe (le fameux enregistrement de "Lover man", ainsi que sur pas mal des célébrissimes enregistrements de Dean Benedetti), et le prend en charge quand il est enfermé à Camarillo.
McGhee a lui-aussi eut des problèmes avec la drogue, et le racisme était très virulent envers lui car il était marié à une blanche qui était une beauté.
Teddy Edwards était un saxo-ténor qui a participé à beaucoup de sessions sur la côte ouest, et Curtis Counce (tout comme Leroy Vinnegar) un bassiste également très demandé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
néthou
JazzAuNeth
avatar

Nombre de messages : 1511
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Dim 7 Juil 2013 - 23:36

Tu as raison Alifie pour les sessions live du Village Vanguard avec George Cables.

Juste une dernière petite fournée, pour montrer que West Coast ou pas, ce type de jazz "classique" est intemporel, et pour peu que le musicien soit bon, continue de donner de très beaux disques.
Un peu de cocorico donc, pour présenter 3 des nombreux disques de Claude Tissendier, altiste, ténor et clarinettiste (notamment longtemps chez Claude Bolling), qui a constitué il y a déjà longtemps Saxomania, un ensemble dédié au(x) saxophone(s) et à un jazz classique du meilleur aloi, enregistrant notamment avec des pointures de passage à Paris (Benny Carter, Teddy Edwards, Phil Woods, Clark Terry, Spike Robinson) ou des disques-hommages à de grandes figures (Benny Goodman, Hampton, John Kirby ou Johnny Hodges que Tissendier -que je connais un peu- vénère particulièrement).

                          

Et pour ce soir, on ferme !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16208
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Lun 8 Juil 2013 - 10:18

Concernant Art Pepper il faut lire "Straight Life" sa magnifique et poignante autobiographie. thumleft 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Lun 8 Juil 2013 - 10:48

néthou a écrit:
MONK
Brilliant Corners avec Rollins et Ernie Henry, séance réputée avoir été un fiasco...
Oui, très surprenant, ce disque (je viens de le découvrir sur les conseils d'Arnold).
Brilliant corners, le thème en lui-même, est carrément génial, et il me fait mieux comprendre cette manie qu'ont les commentateurs de l'époque d'associer Monk au cubisme (rapprochement que, d'ordinaire, je ne ressens pas du tout). D'une manière générale le disque est truffé de moments assez foireux dans l'enchaînement des chorus, et le batteur, en plus d'être enregistré de façon assez dégueu, a l'air d'être soit très fatigué soit très défoncé.
L'avantage de ce disque, c'est qu'il m'a fait découvrir aussi Ernie Henry, dont je trouve le phrasé vraiment intéressant, malgré une inspiration parfois un poil hasardeuse.

Citation :
Le pianiste français Laurent De Wilde a consacré un petit livre à Monk et à sa musique qui est une petite merveille d'écriture et d'intelligence musicale (entre pianistes on se comprend...), édité chez Folio.
+1, ce petit bouquin est génial, une bonne lecture d'été pour quiconque s'intéresse au jazz.

Alifie a écrit:
D'ailleurs, quelqu'un sait pourquoi il y a deux Midnight Slows n° 2 ?
Hey je l'ai en vinyle, ce disque ! hehe
De la bonne grosse soupe...

Alifie a écrit:
Je rajouterais bien cet album à ta sélection (très belle version de Well, you needn't notamment) :
Merci pour la suggestion. Ça fait un drôle d'effet d'entendre ce thème nerveux et drôle joué de cette façon, cool et esthétisant. J'aime bien Bud Shank, d'ordinaire (et encore plus Bill Perkins), mais là j'ai un peu de mal à digérer le choc des cultures !

néthou a écrit:
ART PEPPER
Le 4ème CD "Smack Up" est pour moi une des plus belles réussites d'Art Pepper, avec peut-être le plus beau son de trompette de la côte Ouest (Jack Sheldon), une très belle version de "How Can You Lose", et un thème déchirant de Pepper lui-même, "Maybe Next Year".
+1, vraiment excellent ce disque. Pepper dégage un mélange de candeur et d'enthousiasme, dans le genre "fresh" c'est irrésistible.
Las cuevas de Mario, si je me souviens bien, est un super thème en 5/4.

Alifie a écrit:
Remarquable à mon sens pour les deux blues en duo alto-contrebasse, config idéale pour déguster en détails le jeu d'Art Pepper.
watch?v=ElvIJ5K8pyc - watch?v=yHgMZWeaEP8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16208
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Lun 8 Juil 2013 - 10:55

jerome a écrit:
néthou a écrit:
MONK
Brilliant Corners avec Rollins et Ernie Henry, séance réputée avoir été un fiasco...
Oui, très surprenant, ce disque (je viens de le découvrir sur les conseils d'Arnold).
Brilliant corners, le thème en lui-même, est carrément génial, et il me fait mieux comprendre cette manie qu'ont les commentateurs de l'époque d'associer Monk au cubisme (rapprochement que, d'ordinaire, je ne ressens pas du tout). D'une manière générale le disque est truffé de moments assez foireux dans l'enchaînement des chorus, et le batteur, en plus d'être enregistré de façon assez dégueu, a l'air d'être soit très fatigué soit très défoncé.
L'avantage de ce disque, c'est qu'il m'a fait découvrir aussi Ernie Henry, dont je trouve le phrasé vraiment intéressant, malgré une inspiration parfois un poil hasardeuse.

Citation :
Le pianiste français Laurent De Wilde a consacré un petit livre à Monk et à sa musique qui est une petite merveille d'écriture et d'intelligence musicale (entre pianistes on se comprend...), édité chez Folio.
+1, ce petit bouquin est génial, une bonne lecture d'été pour quiconque s'intéresse au jazz.


Max Roach fatigué ou défoncé?
c'est pas ce que j'entends sur Beshma Swing! Mr. Green 

Je plussoie sur le livre de De Wilde sur Monk, un vrai petit délice.
Dans un autre style plus surréaliste et hénaurme il y a l'inénarrable autobiographie de Mingus "Moins qu'un Chien"...
Mineurs s'abstenir.pig
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Lun 8 Juil 2013 - 12:06

Ah tu trouves ça génial, ce qu'il fait sur Bemsha swing ?
Il a de l'enthousiasme à revendre, mais il en met un peu partout mais je trouve qu'il est un peu dans un monde parallèle (impression perso, certes), et avec il m'emmerde avec cette espèce de timbale détendue qu'il a dû dégotter dans un placard du studio et qui fait "braaaoum" sans arrêt !
Ça sent la drogue quand même un peu geek 
Sinon, dans l'enchaînement chorus de batterie / chorus de basse c'est un peu la panique je trouve ; le jazz se nourrit beaucoup de ce genre d'incertitudes aussi, on est d'accord, m'enfin là effectivement je trouve ça un peu loupé sur les bords.
Le morceau est ici : watch?v=ZJJj0Z3URwU
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13332
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Lun 8 Juil 2013 - 12:44

Oserais-je dire, sans heurter quelque inconditionnel de Max Roach, que personnellement je le trouve souvent passablement emmerdant comme batteur, passé la période avec Parker : trop démonstratif dans le faussement sobre (à l'opposé de Blakey capable de se contenter de sa charleston et de rimshots en dehors de ses moments de volubilité), trop didactique et gonflant avec ses propres groupes. Ceci dit, j'ai tout de même quelques disques ou enregistrements de lui auxquels je renoncerais difficilement.

Je ne peux pas réécouter le titre pour l'instant, mais ton hypothèse drepou est d'autant plus plausible qu'il est notoire qu'avant sa rencontre avec Abbey Lincoln, qui lui a permis de décrocher (l'amure, tujure !), Roach était extrêmement défoncé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
néthou
JazzAuNeth
avatar

Nombre de messages : 1511
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Lun 8 Juil 2013 - 12:59

Alifie a écrit:
Ceci dit, j'ai tout de même quelques disques ou enregistrements de lui auxquels je renoncerais difficilement.
Je suppose (ou en tous cas j'espère fortement) que tu inclues là-dedans tout ce qu'il a fait avec Clifford Brown. Il y a peut-être à certains moments une forme de virtuosité démonstrative, mais d'une part y'a pas de raison qu'un batteur ne soit pas aussi virtuose, et d'autre part cette forme de polyrythmie dans laquelle Max Roach excellait s'accorde avec la musique jouée et fait tout simplement partie de l'histoire de la batterie de jazz (Elvin Jones serait-il Elvin Jones sans qu'il y ait eu Max Roach auparavant ?).
Réécoute le partie de batterie de Roach sur "Jacqui" en 54: c'est un sommet de construction parfaite en la matière.

Profitons-en pour signaler sur le sujet de la batterie jazz le bouquin-somme en 3 tomes de Georges Paczynski que l'on trouve sur le net assez facilement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13332
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Lun 8 Juil 2013 - 13:19

Oui, tu as raison bien sûr, je pensais plus, pour l'avoir vu plusieurs fois en concert dans les années 70 , avec toujours la même frustration (sauf avec son assez réjouissant groupe de percussions M'Boom), au très agaçant côté "leçon de batterie du professeur Roach" auquel on n'échappait pas à chacune de ses prestations (et dans ses disques tardifs également).

Dans les Brown/Roach, celui-ci fait partie de mes LP qui grattent à force de les avoir écoutés, et Max Roach y est impeccable et renversant sur Caravan :



... belle formation de circonstance (Herb Geller et Joe Maini notamment) et le solo de Clifford Brown sur Autumn in New-York est absolument sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16208
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Lun 8 Juil 2013 - 13:19

Oui Max Roach est un artiste de la percussion...ecoutez un peu ce qu'il fait sur le St.Thomas de Rollins
watch?v=UA2XIWZxMKM

Je sais vous connaissez déjà. Mr. Green

Mais celui qui me tourneboule le ciboulot ça reste Tony Williams.Le plus beau son de cymbale ride de l'univers. alien alien alien 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hein ?
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 651
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Mar 9 Juil 2013 - 21:51

Néthou, tu es en train de pondre un travail encyclopédique formidable ! thumleft 
J' ai parcouru ça en diagonal mais je ne manquerai pas de revenir éplucher ce post quand cela s' avérera nécessaire ! Wink
Merci à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koraline
Néophyte


Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 18/07/2013

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Jeu 18 Juil 2013 - 15:29

Plus contemporain, j'aime beaucoup Jamie Cullum ce jeune anglais jazzy un peu fou-fou mais bourré de talent.
D'une coté il reprend beaucoup de pièce déjà classiques et remet à jour d'autres.
J'aime bien ce genre d'audace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16208
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Jeu 18 Juil 2013 - 15:39

Je dois dire que je n'aime pas du tout.Mais alors pas du tout. Shit 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   Jeu 18 Juil 2013 - 16:16

Ouvrir cette page provoque de l'épilepsie pour les yeux.
Si je tenais le malade qui a posté des milliers de photos de pochettes ici-même...
Ces fondus de jazz sont à enfermer, vous dis-je.
Mr. Green 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Si j'aime le jazz...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Si j'aime le jazz...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Si j'aime le jazz...
» [Jazz] Sonny Rollins
» [jazz] Théorie (notations d'accords)
» [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte
» Les pochettes Jazz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Autres musiques :: Autres styles-
Sauter vers: