Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Grande ordalie : les Siegfried

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82030
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Mer 7 Aoû 2013 - 22:25

Le 3: non non, je n'aime pas du tout, et ce n'est pas du tout comme Kaufmann, que j'aime beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29958
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Mer 7 Aoû 2013 - 22:38

Tous entre 2 et 5. Pas de 1 car personne n'en est à ce point. Personne à 6 car il y a toujours un reproche possible.
13, 20 et 16 à 5.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Mer 7 Aoû 2013 - 22:56

Xavier a écrit:
Scherzian a écrit:
Maintenant, si on estime que je suis sévère en chant et laxiste en piano, que dire ? Je suis au contraire sévère dans les deux cas : chant ou piano
Oui oui, je suis bien arrivé à la même conclusion que toi là-dessus, ne t'inquiète pas.  Smile

Par contre ce qui m'a surpris c'est que tu mettes en référence Melchior (en disant bien qu'il met "zéro intention" et c'est tout à fait ça) et que tu parles d'histrion à propos de ceux qui prennent des risques.
C'est sans doute une simplification de ma part, mais j'ai l'impression inverse au piano, que tu abhorres ceux qui se contentent de jouer les notes et inversement que tu aimes ceux qui décalent les mots, varient les tempi, rajoutent des accents, etc... c'est juste ça qui m'a surpris.  Wink
Ok, merci de ta réponse.  Wink  À propos de l'absence d'intentions chez Lauritz Melchior, c'est l'absence d'intentions dans le résultat, dont je parlais (bien sûr qu'il a des intentions face au texte et aux notes, sinon rien ne sortirait) : on dirait que la musique jaillit de lui comme s'il n'y était pour rien, comme s'il n'y avait pas de médium, comme si elle survenait, ingénérée. Une musique sans couture, sans apprêt et pourtant très subtile et nuancée. En général, ça me touche beaucoup. Je retrouve aussi cela chez Frida Leider, Friedrich Schorr, Lotte Lehmann, Anton Dermota, Elisabeth Schumann, Marjorie Lawrence, etc.

C'est difficile de parler à la fois du piano et du chant, parce que les instruments sont si différents dans le mode de production sonore, mais je ne suis pas sûr que l'équivalent en chant d'un piano agogique, qui fait bouger la métrique, qui met en exergue les accents de façon parfois abrupte voire cinglante, ce soit forcément un chant qui quitte le domaine du mot chanté pour celui du cri (voire plus que le cri dans certains extraits). Comment dire ? Il me semble qu'on change de paradigme esthétique, du chant au cri, alors que l'accentuation d'un accord sur un instrument ne me donne pas souvent cette impression. Je ne sais pas...

D'un autre côté, je ne suis pas sûr non plus qu'un chanteur qui a recours à de tels effets « théâtraux » (dans le sens non péjoratif) se mette particulièrement en danger dans son chant ; je n'ai pas l'impression qu'il prenne des risques particuliers (au contraire, même). C'est un peu ce que je voulais dire en parlant d'« expédients ». En tout cas, il ne prend pas des risques au sens où en prendrait un instrumentiste qui observerait à la lettre une indication de métronome intenable ou qui jouerait prestissimo con fuoco un simple presto noté sur la partition, ou qui jouerait ppppp au risque de ne pas bien timbrer.

Zeno a écrit:
J'ai eu la même impression que Xavier, Scherzian, mais en prenant du recul, l'explication ne vient-elle pas du fait qu'une voix est porteuse d'un faisceau d'affects qui, surtout dans ce répertoire, transforme rapidement la moindre liberté en dérapage faisant soupçonner je ne sais quel histrionisme ?
Quand on aime le piano, chaque sonorité qui s'exhale de lui est porteuse d'un faisceau d'affects susceptible du même accueil ou du même rejet « aux racines de l'être » que si elle provenait de la voix humaine, seigneur Zeno... Sad

Spoiler:
 

Citation :
Ca m'a frappé en écoutant tous ces extraits à la suite. Franchement, il y a une bonne moitié de sacrément bons interprètes, là-dedans, mais chez presque tous, à un moment ou un à un autre, on se dit des trucs du genre : "ok, j'ai compris, ne gueule pas comme ça... tu t'es fait mal ?... tu es certain qu'elle va rester dîner ?... respire mon vieux, respire !... arrête la vodka à l'entracte, attends la fin du III... je te rappelle qu'il y a un chef dans la fosse et qu'une noire vaut deux croches..." etc etc. hehe
Non mais c'est exactement ça que je me suis dit en écoutant bon nombre d'extraits... Exactement ça !  kiss
Revenir en haut Aller en bas
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Mer 7 Aoû 2013 - 23:00

mains 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 814
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Jeu 22 Aoû 2013 - 7:38

OK, je m'y mets avant de lire le fil, c'est le jeu, hein.

1 - 1: juste penible. Achevez-le. C'est quoi comme langue?
2 - 2: un peu une caricature de tenor.
3 - 4: ca m'interesse, j'en veux plus. Il me raconte quelque chose, avec sa voix grave (une grande partie de nos impressions dependent quand meme de l'enchainement), et en depit de nasillarderies et d'un certain manque d'aisance
4 - 5:ca commence a etre vraiment bien, ca. Un peu affecte quand meme, mais c'est vrai qu'on arrive alors que tout le monde chauffe depuis quatre heure, forcement, il faudrait entendre l'ensemble
5 - 2: oh, un tenor!
6 - 3: vous voyez que c'est facile, de chanter Siegfried. Ceci dit, c'est pas bien emouvant non plus -- rapide, peu expressif...
7 - 3: celui la, je sais, c'est Elmer:hehe: . Je trouve ca tres vilain au premier abord, mais meme em 50 minutes, ca convainc petit a petit par l tenue et la coherence du discours. Ceci dit, on pense plus a Siegmund...
8 - 4: C'te grosse brute. Je serais Brunnhilde, je rangerai mes miches vite fait et je sortirais ma bombe lacrymo par mesure preventive. Mais c'est assez entrainant dans le genre
9 - 5: Ca c'est quand meme un peu beau. Tenu, chante sans gueuler. Manque peut-etre de jeunesse et d'energie, mais ca fait envie (et faut voir l'ensemble)
10 - 2 : Rythmiquement bizarre (l'accentuation bref/loooong/bref/loooong). La encore, c'est surement bien dans le feu de l'action, mais a froid comme ca, berk.
11 - 4 : Coherent, tenu, ca me prend. Sans me bouleverser.
12 - 4 : Ca a l'air d'etre du theatre, avec tous ces effets de scene. Ca devait etre prenant sur place, c'est agreable a essayer d'imaginer, j'en veux plus malgre une reticence initiale sur le timbre et l'intonation
13 - 6 : c'est le premier qui me fascine, qui me fait oublier le tenor (en 50s...). Mais la encore, c'est la logique de l'extrait, donc celle du cheveu sur la soupe. Si c'est uniformement aussi intense par exemple, ca doit etre fatiguant. Encore un Siegfried a ecouter, pfffff
14 - 3 : C'est Tarzan encore, non? Les elephants doivent etre tres excites. Et les lions aussi, et les crocodiles.
15 - 5 : La facilite, la justesse, la simplicite... j'aime beaucoup, je regrette juste un peu l'impression aue Siegfried n'est pas tout jeune.
16 - 6 : Je m'excuse, mais lui, je trouve ca irresistible: si naturel, si facile. Ca doit pas etre avec son meilleur chef, si?
17 - 4 : Le contraste est cruel. C'est bien, mais d'une telle sophistication inutile et chichigneuse par rapport a ce qui precede
18 - 6 : Wow. Ma curiosite est aiguisee, cote orchestre aussi. Si c'est Jerusalem, Xavier va pouvoir se moquer de moi. Si c'est un de ceux qu'on a deja entendu, qu'est-ce qui lui est arrive?
19 - 5 : Encore un cote un peu brute, mais on sent que c'est sans doute beaucoup plus prenant si on entend le tout dans sa continuite.
20 - 3 : Ca fait un peu systeme, a la fin. Zeno n'a pas tort a propos des vodkas a l'entracte (OK, j'ai lu un peu le fil avant de commencer, mais je ne sais pas qui est qui). J'ai l'impression qu'il me met des beignes en chantant (plus encore que les fois d'avant, si c'est bien WW). Et puis il y a les petites libertes avec le texte (les mots), qui se comprennent sans doute dans le feu de l'action. J'ai hesite a mettre 2 cette fois. (Mais les extraits etc)
21 - 4 - C'est date, c'est bien fait, ca m'interesse pas. Confit vient a l'idee. Plutot joli pourtant.
22 - 4 - Mon probleme, c'est que c'est plutot bien, mais on a l'impression de voir les gouttes de sueur. Avec Windgassen, j'ai l'impression de me faire batter. Avec lui, j'ai l'impression que c'est lui qu'on roue de coups. En meme temps, c'est pas un peu comme ca, le desir adolescent? Dans le fond, c'est un Siegfried qui est deja Parsifal Smile 
23 - 2 - la c'est plus Tarzan, c'est Falstaff. Sur l'extrait, ca vire au ridicule. La, c'est la perruque que j'ai l'impression de voir. Un vieux monsieur essaie de se faire passer pour une force de la nature. Il a surement un cabriolet.
24 - 4 - La le contraste le met en valeur. Un peu trop serieux et adulte -- ou Siegfried a-t-il achete son costume? Mais bien, sinon
25 - 5 - die arrrrrme Smile  -- un poete. J'aime bien, j'en veux plus, c'est a la fois theatral et musical.

En resume: j'ai adore 13, 16 et 18
J'aime vraiment 4, 15, 19 et 25
Le reste, je m'en passe volontiers, avec de l'interet pour 3 neanmoins

C'etait rigolo, merci David.

J'en profite pour digresser (vous etes habitues maintenant) sur l'ecoute en aveugle: c'est vraiment une anerie pour determiner ce qui est le mieux, comme pour le vin d'ailleurs. On n'ecoute pas en aveugle et on n'ecoute pas des extraits a la suite. Une grande partie de l'ecoute est justement eduquee : on sait ou diriger son attention. Ca n'est vraiment pas un outil de decouverte d'une verite qui est par nature subjective, ce qui ne veut pas dire qu'elle ne peut pas etre universelle (c'est meme la nature de l'art, d'etre un universel subjectif, pas pour faire mon philosophe, hein... ).

Par contre, c'est une experience extraordinairement interessante pour decouvrir des trucs au'on n'avait pas remarque et elargir son champs de vision. C'est pour ca que c'est plus interessant quand c'est guide et organise plutot que systematique et aleatoire (le double aveugle...).

Tout ca pour dire que ca n'est vraiment pas une ordalie. Ou, si ca l'est, c'est a peu pres aussi malin et riche que l'original. Mais c'est genial, faisons-en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 814
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Jeu 22 Aoû 2013 - 9:09

J'ai retourne mon ordinateur et les reponses ne sont pas inscrites au dos ... Question

J'observe que je suis plus proche de Zeno que de Xavier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82030
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Jeu 22 Aoû 2013 - 11:07

julot a écrit:
13 - 6 : c'est le premier qui me fascine, qui me fait oublier le tenor (en 50s...). Mais la encore, c'est la logique de l'extrait, donc celle du cheveu sur la soupe. Si c'est uniformement aussi intense par exemple, ca doit etre fatiguant. Encore un Siegfried a ecouter, pfffff
Ben non, tu le connais, puisque c'est Jerusalem. Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 814
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Jeu 22 Aoû 2013 - 11:54

Xavier a écrit:
julot a écrit:
13 - 6 : c'est le premier qui me fascine, qui me fait oublier le tenor (en 50s...). Mais la encore, c'est la logique de l'extrait, donc celle du cheveu sur la soupe. Si c'est uniformement aussi intense par exemple, ca doit etre fatiguant. Encore un Siegfried a ecouter, pfffff
Ben non, tu le connais, puisque c'est Jerusalem. Very Happy 
Eh ben comme je disais juste a cote:
Citation :
Xavier va pouvoir se moquer de moi
C'est dans quelle version?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82030
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Jeu 22 Aoû 2013 - 11:54

Barenboïm

David te donnera les résultats je pense, je ne les ai plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 814
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Jeu 22 Aoû 2013 - 11:58

Xavier a écrit:
Barenboïm
Note que ca ne change pas mon observation sur les dates, donc. Mais ca tombe bien, le Siegfried Barenboim/Kupfer etait deja au programme. On en reparlera a ce moment la.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6795
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Jeu 22 Aoû 2013 - 13:20

mes notes Wink 

1- 3
2- 3
3- 4
4- 4
5- 5
6- 2
7- 1
8- 2
9- 3
10- 2
11- 3
12- 2
13- 4
14- 3
15- 3
16- 2
17- 3
18- 2
19- 4
20- 2
21- 5
22- 2
23- 2
24- 3
25- 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 814
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Sam 24 Aoû 2013 - 7:29

J'ai telecharge les 25 extraits sur mon Cloud Player: il m'a mis une photo de Bonnie Tyler.

David, explique toi! Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
Diablotin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1012
Age : 51
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Dim 25 Aoû 2013 - 12:11

J'ai écouté "sans écouter" et relevé la tête avec enthousiasme pour les versions 14, 16 et 17, qui se détachent du lot... Pour le reste, ça va généralement du moyen au bon, mais ces trois-là sont vraiment excellentes à mes oreilles. Un petit regret pour la compression vraiment très forte de tous les extraits proposés, mais nécessité fait loi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Lun 26 Aoû 2013 - 20:04

D'abord, merci à tous d'avoir patiemment participé. Je suis en train de réunir les résultats pour essayer d'en tirer des tendances.

(Dommage, Scherzian, d'avoir retiré tes commentaires, ils étaient intéressants – comme d'habitude, j'ai beaucoup de désaccords, et en particulier sur la musicalité de Melchior, il y aurait eu un débat intéressant à faire là-dessus.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82030
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Lun 26 Aoû 2013 - 20:25

Scherzian a écrit:
[Je supprime ce message. Ce n'est pas que je suis en désaccord avec lui, ni même que je le réécrirais autrement si c'était à refaire, mais je préfère désamorcer d'éventuelles frictions avant qu'elles ne prennent trop d'ampleur.]
Ah oui, je suis surpris, il n'y avait vraiment pas de quoi alimenter une quelconque polémique, juste un débat intéressant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Ven 6 Sep 2013 - 23:44

Résultats

D'abord, merci à Zip, Aurèle, Xavier, Polyeucte, Scherzian, Cololi, Zeno, Elwis, Joël Riou, Licida, Julot et Otello qui ont prêté leur voix à l'exercice et l'ont rendu possible.

Comme le dépouillement et le commentaire de chaque chanteur prend pas mal de temps, j'ai finalement décidé de publier progressivement les résultats. Cela permettra aussi de débattre chaque cas, plus aisément qu'avec une avalanche de noms.

Je ferai à nouveau une présentation d'ensemble à la fin, mais voici d'ores et déjà une clarification du projet :


    25 Siegfried tirés des disques (et DVDs) les plus célèbres, dans un extrait de la fin de Siegfried. L'intérêt de la comparaison n'est absolument pas de déterminer une hiérarchie entre les interprètes (c'est déjà peu pertinent dans l'absolu, de plus particulièrement biaisé par la comparaison, et pour finir absurde à partir d'un extrait d'une minute !), mais d'essayer de vérifier certains lieux communs qui circulent de discographie en discographie, de mélomane en mélomane.

    En réalité, sur un segment aussi court, on peut surtout juger de la technique, et de quelques traits stylistiques. Pas vraiment plus.

    Et on va essayer de répondre à quelques questions. Y a-t-il réellement une suprématie technique des Anciens ?  Les chanteurs wagnériens les plus admirés sont-ils les meilleurs techniquement et stylistiquement ?  Manfred Jung et quelques autres maudits sont-ils réellement mauvais ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Ven 6 Sep 2013 - 23:50

1. Alberto REMEDIOS - Goodall (studio) - Chandos 1973

Notes : 4,4,4,4,3,2,3,4,3,3,1,3,4
Moyenne : 3

Commentaire (personnel) :
Ce n'est pas chanté en allemand, mais ce n'est pas la seule raison pour laquelle on ne comprend rien. Comme dans la plupart des volumes de la collection des traductions anglaises de Chandos, la prise de son rejette le détail des mots en arrière, et les artistes articulent très médiocrement. Très peu de contraste aussi, malgré la variété de l'extrait. En revanche, vocalement, on entend une voix dense, assez franche, à mettre du côté du beau chant.


Dernière édition par DavidLeMarrec le Sam 7 Sep 2013 - 9:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5226
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Sam 7 Sep 2013 - 0:35

C'est balot, j'ai découvert hier l'existence de ce test et je comptais m'y coller ce week-end... Je ne savais pas que la clôture avait lieu ce soir. Neutral 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82030
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Sam 7 Sep 2013 - 0:37

Rien ne t'empêche de participer et de donner ton avis, ça sera intéressant.
Au pire, tes points ne seront pas comptés dans les moyennes, c'est pas forcément grave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5226
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Sam 7 Sep 2013 - 0:41

Ok, je vais faire comme ça. En plus les extraits ne sont pas longs ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5226
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Sam 7 Sep 2013 - 2:27

Dur d'attribuer des notes "définitives", et sur un si court extrait.

1 : 4
2 : 5
3 : 4
4 : 2
5 : 2
6 : 3
7 : 1
8 : 3
9 : 4
10 : 4
11 : 3
12 : 2
13 : 5
14 : 4
15 : 4
16 : 5
17 : 5
18 : 3
19 : 3
20 : 5
21 : 3
22 : 3
23 : 2
24 : 3
25 : 2

Overdose. shaking 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Sam 7 Sep 2013 - 8:25

Je vais devoir refaire mes tableaux et corriger toutes les notices déjà écrites, mais ce ne devrait pas être insurmontable, c'est bien d'avoir un autre avis (même si tu notes n'importe comment Evil or Very Mad ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Sam 7 Sep 2013 - 8:40

Je découvre le sujet moi aussi!
Je vais essayer de faire le test. Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Sam 7 Sep 2013 - 8:56

2. René KOLLO - Janowski (studio) - RCA 1980

Notes : 4,3,3,4,4,3,4,4,4,3,2,3,5
Moyenne : 3,5
Commentaire (personnel) :
Je perçois dans dans cet avis plus favorable une prime à la diction et à la personnalité du timbre, assez facile à identifier. Kollo est un chanteur particulièrement attachant ; à une époque où l'on avait des difficultés à distribuer ces rôles, il a tenu vaillamment pendant une bonne quinzaine d'années les parties les plus lourdes du répertoire. Il sonne assez étroitement au disque, mais je devine, vu la quantité hors du commun d'harmoniques faciales (voix très métallique, on l'entend particulièrement dans les enregistrements en studio radiophoniques, où il est souvent capté de plus près), qu'il devait être très sonore en salle.
Les faiblesses se situent au niveau de l'éventail dynamique, assez réduit (un peu d'effort articulatoire pour produire le son, donc toujours un peu fort) ; et d'une impossibilité à forcer son volume au delà de son maximum, contrairement à beaucoup de chanteurs – ce qui peut faire moche et ruiner la voix, d'ailleurs. Pourtant, son engagement est toujours maximal, et malgré un timbre qui n'a jamais sonné ''jeune'', il a toujours forcé l'admiration par sa générosité. Sans doute ce qui fait la différence ici avec des voix plus harmonieuses et moins bien « notées ».

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Sam 7 Sep 2013 - 8:56

Rubato a écrit:
Je découvre le sujet moi aussi!
Je vais essayer de faire le test. Wink 
Dans ce cas, je vais attendre pour la suite des résultats, et je referai une mise à jour pour toi (je venais de terminer celle pour Golisande Crying or Very sad ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Sam 7 Sep 2013 - 11:10

DavidLeMarrec a écrit:
Rubato a écrit:
Je découvre le sujet moi aussi!
Je vais essayer de faire le test. Wink 
Dans ce cas, je vais attendre pour la suite des résultats, et je referai une mise à jour pour toi (je venais de terminer celle pour Golisande Crying or Very sad).
Non, non, ce n'est pas la peine! Tu peux donner les résultats. Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Sam 7 Sep 2013 - 11:14

Si, si, je t'attends... de toute façon, tout le monde patiente depuis plusieurs semaines maintenant, et ce n'était certainement pas à cause de toi ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5226
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Sam 7 Sep 2013 - 11:42

DavidLeMarrec a écrit:
Je vais devoir refaire mes tableaux et corriger toutes les notices déjà écrites, mais ce ne devrait pas être insurmontable, c'est bien d'avoir un autre avis (même si tu notes n'importe comment Evil or Very Mad).
Suivant l'avis de Xavier, j'ai participé mais tu n'étais pas obligé de tenir compte de mes inepties. Bad

(Et quand je pense que je me suis volontairement laissé mitrailler la tête pendant presque deux heures, pour ça...zen )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Sam 7 Sep 2013 - 12:20

Golisande a écrit:
Suivant l'avis de Xavier, j'ai participé mais tu n'étais pas obligé de tenir compte de mes inepties. Bad
Certes, mais tu as fait l'effort de participer, et ça élargit le panel. Je n'ai pas de raison de t'en écarter. Pour ceux qui arriveront après la publication des résultats, évidemment... je ne referai pas tout.

Citation :
(Et quand je pense que je me suis volontairement laissé mitrailler la tête pendant presque deux heures, pour ça...zen )
Personne ne t'oblige à écouter du Wagner. study 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5226
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Sam 7 Sep 2013 - 13:03

DavidLeMarrec a écrit:

Personne ne t'oblige à écouter du Wagner.
geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Sam 7 Sep 2013 - 13:10

Voilà, c'est fait, après une unique écoute.Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Sam 7 Sep 2013 - 14:26

Merci Rubato, j'ai amendé mes tableaux.

Les deux dernières participations ont changé l'identité de la version la plus appréciée ; ex aequo après Golisande, et maintenant renversement de situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Sam 7 Sep 2013 - 14:29

3. Ludwig SUTHAUS - Furtwängler (semi-studio) - Libre de droits, RAI 1953

Notes : 3,4,4,3,4,4,2,3,2,2,4,4,4,2
Moyenne : 3,25
Commentaire (personnel) :
Suthaus a pourtant montré, dans d'autres enregistrements (particulièrement ses Tristan sur le vif, comme Furtwängler-Covent Garden ou Konwitschny, ou encore en Tannhäuser) qu'il disposait d'une instrument d'une grande plénitude, certes barytonnant, mais émis avec franchise et éclat. Je voix donc trois hypothèses ici : l'inhibition du studio (particulièrement audible dans le Tristan intégral de Furtwängler), l'âge ou la captation.
Quoi qu'il en soit, malgré la restitution irréprochable de la partition, sans tricheries, on entend une voix engluée, assez terne et contrainte... redoutablement éloignée de l'agilité et de l'audace attendue par le Siegfried de ce volet-là. Qu'il se soit un peu encroûté avec Brünnhilde au début de Götterdämmerung, pourquoi pas, mais dans ce final printanier, le décalage est un peu difficile. Et la voix manque de séduction, elle sonne comme « bouchée » (alors que ce n'était à mon avis pas le cas pour ceux qui étaient dans salle).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Dim 8 Sep 2013 - 8:56

Je me demandais si, dans les 25 extraits, il y avait le Siegfried de Gerald McKee (le Ring de Swarowsky / 1968) viking 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Dim 8 Sep 2013 - 11:40

Rubato a écrit:
Je me demandais si, dans les 25 extraits, il y avait le Siegfried de Gerald McKee (le Ring de Swarowsky / 1968) viking 
Non, puisque je n'ai jamais réussi à mettre la main dessus. De toute façon, à une exception près, je n'ai mis que des Siegfried célèbres, qui ont souvent chanté le rôle sur les grandes scènes. Mais si tu veux nous proposer l'extrait pour qu'on puisse comparer, sens-toi très libre de le faire. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Dim 8 Sep 2013 - 11:41

4. Jess THOMAS - Karajan (studio) - DG 1969

Notes : 2,2,3,4,5,1,3,5,6,4,5,4,2,5
Moyenne : 3,5
Commentaire (personnel) :
Jess Thomas a la réputation d'avoir charismatique dans les théâtres, mais il faut bien avouer qu'à l'écoute de ses divers enregistrement, on entend avant tout une collection de défauts – une voix qui semble assez légère, mais retenue en arrière, épaissie (ce qui la rend pâteuse et peu rayonnante), et simultanément forcée vers les résonateurs nasals (ce qui blanchit le timbre). L'expression n'est pas très mobile non plus, et la musicalité semble assez tributaire des difficultés de la partitions. Je n'ai pas été personnellement très convaincu, donc, même si résultat demeure finalement assez propre et égal. (Mais je n'y trouve ni charme, ni tension particuliers.)
On remarque cependant un fort écart moyen (1,27) entre les différentes évaluations, utilisant toute l'étendue de l'échelle disponible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Dim 8 Sep 2013 - 13:17

DavidLeMarrec a écrit:
Rubato a écrit:
Je me demandais si, dans les 25 extraits, il y avait le Siegfried de Gerald McKee (le Ring de Swarowsky / 1968) viking 
Non, puisque je n'ai jamais réussi à mettre la main dessus.
Tu sais qu'il vient d'être réédité! Smile 
Citation :
Mais si tu veux nous proposer l'extrait pour qu'on puisse comparer, sens-toi très libre de le faire. Smile
Je ne sais plus trop comment procéder, mais je vais y réfléchir. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Dim 8 Sep 2013 - 23:37

Rubato a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Rubato a écrit:
Je me demandais si, dans les 25 extraits, il y avait le Siegfried de Gerald McKee (le Ring de Swarowsky / 1968) viking 
Non, puisque je n'ai jamais réussi à mettre la main dessus.
Tu sais qu'il vient d'être réédité! Smile 
Oui, mais c'est un peu récent pour que je me le sois procuré pour notre petit exercice. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Lun 9 Sep 2013 - 11:19

Le n° 26 en bonus viking 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Lun 9 Sep 2013 - 20:09

Merci. Very Happy

Tu l'as enregistré en micro extérieur ?  La bande passante semble très étroite, comme si tu l'avais repiquée après passage par les enceintes...

Sinon, je mettrais sans doute plutôt 3, la voix sonne tellement mince, assez acide... c'est tout à fait bien, mais assez loin d'une couleur (claire ou sombre) cohérente en Siegfried, me semble-t-il.

Pour le reste, ça va vite et l'orchestre semble sympa... ça renforce mon envie d'essayer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Lun 9 Sep 2013 - 20:27

5. Lance RYAN - Mehta (DVD) - Unitel 2008

Notes : 3,2,3,3,2,2,2,3,2,2,2,5,2,2,3
Moyenne : 2,5
Commentaire (personnel) :
Une voix assez légère, qui repose plutôt sur un placement antérieur (un peu grimaçant il est vrai) pour passer l'orchestre. Avec les années, la voix, encore bien tenue à cette époque, commence à vibrer de façon peu gracieuse (notamment en termes d'amplitude des notes parcourues). Malgré les limites que cela impose, un peu comme Kollo (en moins sonore), je trouve un certain charme à son incarnation, plus claire et fragile qu'à l'acoutumée.
Détail qui n'en est pas complètement un : Ryan est assez fluet pour un ténor dramatique, ce qui suppose souvent un plus grand effort pour assombrir, voire une fragilité vocale supérieure. Après une belle réputation de Siegfried plutôt lyrique et pas du tout hurleur, il est vrai qu'il devient de plus en plus critiqué au fil des ans, même rétrospectivement si l'on en juge par la notation assez sévère de notre panel (9 « moche » sur 15 participations, et une seule appréciation au-dessus de « moyen »).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82030
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Lun 9 Sep 2013 - 20:40

Oui, je crois que je lui ai mis 3, mais sur l'ensemble du rôle, j'avais trouvé ça vraiment pas mal, hormis un syndrome attaques droites fausses à la Gambill ou Jones (en un peu moins prononcé que chez ces deux-là peut-être quand même)
Ca se gâte sérieusement ces derniers temps par contre, avec le vibrato yoyo en effet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Lun 9 Sep 2013 - 20:41

DavidLeMarrec a écrit:
Merci. Very Happy

Tu l'as enregistré en micro extérieur ?  La bande passante semble très étroite, comme si tu l'avais repiquée après passage par les enceintes...
Non, j'ai "ripé" le CD. Par contre le niveau est beaucoup plus élevé que pour les autres extraits.
Citation :

Sinon, je mettrais sans doute plutôt 3, la voix sonne tellement mince, assez acide... c'est tout à fait bien, mais assez loin d'une couleur (claire ou sombre) cohérente en Siegfried, me semble-t-il.

Pour le reste, ça va vite et l'orchestre semble sympa... ça renforce mon envie d'essayer.
Oui, ça vaut le coup d'essayer; il y a de très belles choses dans ce Ring.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Lun 9 Sep 2013 - 21:52

Alors le son est vraiment bizarre. Surprised

Xavier a écrit:
Oui, je crois que je lui ai mis 3, mais sur l'ensemble du rôle, j'avais trouvé ça vraiment pas mal,
Moi aussi, parce que même si vocalement il est clairement moins doté que la plupart des autres grands titulaires, il a quelque chose de plus mobile (expressivement aussi) du fait de son format. Je l'avais beaucoup apprécié dans les bandes des années précédant Valence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Mar 10 Sep 2013 - 8:02

DavidLeMarrec a écrit:
Alors le son est vraiment bizarre. Surprised
Je ne vois pas trop ce que le son a de bizarre par rapport aux autres extraits...peut-être une voix un peu plus "en avant" ?
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Mar 10 Sep 2013 - 8:40

Ah non, ça me donne tout de bon l'impression de l'entendre par téléphone. Je suis le seul ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Mar 10 Sep 2013 - 8:45

6. Set SVANHOLM - Furtwängler (vif) - Scala 1950

Notes : 2,6,3,4,6,2,3,3,2,4,3,2,3,3,2
Moyenne : 3,25
Commentaire (personnel) :
Interprétation que je trouve assez pénible sur la durée, et qui, sans être désavouée par le panel, est tout de même remise à sa juste place (« moyen », et seules 4 'notes' sur 14 sont supérieures à cette appréciation), considérant le statut plus ou moins légendaire de l'interprète. Certes, l'émission est franche, mais la voix est poussée en permanence, absolument aucun legato (c'est pareil pendant tout l'opéra, même si cela n'entre pas en compte pour notre exercice), une expression fruste et une technique peu raffinée : tout en force, sans soutenir les durées écrites, et dans les moments déclamatoires, complètement saccadé, comme s'il toussait son texte. Et il détonne un peu.
Ce n'est certes pas en contradiction avec le personnage, mais ce n'est pas bien beau. (Un peu le problème de cette version : direction magnétique, mais plateau, quoique solide, peu séduisant.) Quand on lit les sempiternelles considérations sur l'Âge d'Or, c'est qu'on ferme généralement les yeux sur ce genre de chanteur (très) secondaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 814
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Mar 10 Sep 2013 - 10:53

Je viens justement de réécouter ce Ring de la Scala, et je suis assez d'accord (ceci dit, la direction "magnétique" me suffit amplement, et comme en plus moi j'aime beaucoup Flagstad et que Frantz est mieux que quand il es pire, ça reste une des versions auxquelles je reviens, et il n'y en a pas beaucoup). Qui est le Siegfried du Crépuscule (j'ai différentes infos, allant de Lorenz à Treptow)? Parce que, si Svanholm n'est pas terrible, l'autre est pire, je trouve.


Dernière édition par julot le Mar 10 Sep 2013 - 10:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Mar 10 Sep 2013 - 10:53

DavidLeMarrec a écrit:
Ah non, ça me donne tout de bon l'impression de l'entendre par téléphone. Je suis le seul ?
phone .......phone 

Ça vient peut-être de mes conversions de fichiers!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 814
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   Mar 10 Sep 2013 - 10:55

DavidLeMarrec a écrit:
Ah non, ça me donne tout de bon l'impression de l'entendre par téléphone. Je suis le seul ?
Pareil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grande ordalie : les Siegfried   

Revenir en haut Aller en bas
 
Grande ordalie : les Siegfried
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Grande ordalie : les Siegfried
» Petite et grande histoire du Quo - 1975
» Sansamp bass di programmable + MXR El Grande bass fuzz
» Siegfried Wagner
» Siegfried - Mars 2011 - Bastille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: