Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Wagner - Parsifal (3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12
AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80029
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Mar 15 Mar 2016 - 13:23

Ah, moi je préfère largement ça au truc d'Haitink.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80029
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Ven 1 Juil 2016 - 1:17

Barenboïm/Tcherniakov sort en septembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2111
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Ven 1 Juil 2016 - 10:47

Tcherniekov a mis Parsifal en scène Shocked ? Au secours affraid . Déjà que la seule fois ou j'ai vu Parsifal j'ai failli me carapater au premier entracte, mais si c'avait été le travail de ce "metteur en scène", je crois que je n'aurais même pas attendu l'entracte Shit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 807
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Ven 1 Juil 2016 - 13:31

C'était vraiment très bien, comme mise en scène, et le reste aussi. Belle époque pour l'opéra wagnérien. Un jour, on aura Herheim, ce sera encore mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2111
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Ven 1 Juil 2016 - 13:37

Ma seule expérience avec Parsifal a été cauchemardesque. Perso, l'année du bicentenaire a suffi à me faire fuir encore plus définitivement R.W et ses opéras à la musique pompière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3133
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Ven 1 Juil 2016 - 14:05

«WAGNER. Ricaner quand on entend son nom, et faire des plaisanteries sur la musique de l’avenir.»
Gustave Flaubert, Dictionnaire des idées reçues, entre 1850 et 1880
Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2111
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Ven 1 Juil 2016 - 14:10

Bien essayé hehe . Sauf que parler de "musique de l'avenir" je trouver assez pété de rire . Et Parsifal n'est vraiment pas fait pour me faire changer d'avis siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3133
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Ven 1 Juil 2016 - 14:12

luisa miller a écrit:
Sauf que parler de "musique de l'avenir" je trouve assez pété de rire  
CQFD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 15886
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Ven 1 Juil 2016 - 14:21

luisa miller a écrit:
Ma seule expérience avec Parsifal a été cauchemardesque. Perso, l'année du bicentenaire a suffi à me faire fuir encore plus définitivement R.W et ses opéras à la musique pompière  

C'est pompier Parsifal? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80029
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Ven 1 Juil 2016 - 14:26

Luisa, si Wagner ne t'intéresse pas, que Tcherniakov ne t'intéresse pas... ne te sens pas obligé d'intervenir pour flooder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2111
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Ven 1 Juil 2016 - 14:40

Je dis ce que je pense de Tcherniakov c'est tout. Il s'attaque à Wagner, grand bien vous fasse mais ne vous plaignez pas si le côté fantastique de Parsifal est complètement zappé- il l'a déjà fait pour Verdi (même si tu t'en balances complètement), il le fera pour Wagner et d'autres compositeurs).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anaëlle
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1373
Localisation : Paris
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Ven 1 Juil 2016 - 18:19

scratch Ah tiens, j'avais beaucoup apprécié la mes de Tcherniakov dans le DVD des Dialogues des Carmélites.
[/HS]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81033
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Sam 2 Juil 2016 - 21:01

Xavier a écrit:
Barenboïm/Tcherniakov sort en septembre.

cheers

Tcherniakov, c'est vraiment une fois sur deux (et pour moi, ce serait même plutôt une sur trois ou quatre…), mais ici, comme pour Onéguine, il frappe juste, avec cette communauté d'asociaux, manifestement réunis autour d'un guide charismatique (pas forcément religieux d'ailleurs), et dont Kundry, puis Parsifal, constituent les seules fenêtres extérieures.

Ça ne raconte pas la même histoire (mais bon, le livret d'origine ne va pas chercher très loin…), mais c'est très bien traité dans la direction d'acteurs très précise, et qui évite les outrances – Kundry est physiquement menacée comme femme au I, mais pas agressée ou violée, pas exemple, tout est dans la nuance, dans le frisson de terreur qui passe. J'en avais touché un mot chez moi, je vais chercher.
[L'acte II, avec le Klingsor en instituteur libidineux entouré de petites filles avec robes à fleurs (forcément !) fait moins sens, mais le duo Kundry-Parsifal est fascinant dans le jeu, à défaut de raconter une histoire cohérente.]

En plus, Kampe, Schager et Pape (qui est ce soir-là dans un de ses grands jours) sont magnétiques, vraiment. Et avec le visuel, Kampe est électrisante, quelque chose qui ne tient même pas au jeu lui-même, comme si elle frémissait tout entière de la musique qu'elle chante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81033
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Sam 2 Juil 2016 - 21:05

Voilà, trouvé : http://carnetsol.fr/css/index.php?2015/05/08/2674-parsifal-tcherniakov-kampeschager-barenboim .


Wagner – Parsifal – Tcherniakov, Kampe, Schager, W. Koch, Pape, Staatsoper Berlin, Barenboim

Joué dans l'annexe réduite de la Staatsoper (le Théâtre Schiller ne fait que 990 places, contre 1400 sous les tilleuls), l'occasion pour Tcherniakov de faire du théâtre. On se situe ici davantage dans la micro-direction d'acteurs (comment cela passe-t-il, au fond de la salle ?) et dans la relecture critique, comme son Onéguine (très intense sans s'éloigner forcément des ressorts du livret) qu'aux relectures sauvages de son Don Giovanni ou de son Trouvère (qui ne conservaient que des liens très lâches avec l'original).

La portée « philosophique » change (mais vu ce que vaut Wagner dans ce domaine, ce n'est pas un crime), et la légitimité de la foi est par exemple remise en question, mais le fonctionnement dramatique de l'œuvre reste assez échangée, fondée sur une communauté de pauvres hères qui attend une purification surnaturelle pour revivre, posant toutes les questions de l'enfermement et du rapport entre le groupe et la foi intime. Les chevaliers (devenus des vagabonds) sont peut-être un peu dégradés, mais ils ne sont déjà pas très admirables chez Wagner, et l'antithèse avec l'acte II où se posent toutes les questions de l'existence individuelle dans le monde demeure intacte. Pas vraiment d'audaces visuelles ou conceptuelles qui feraient lever le sourcil, plutôt un travail de théâtre assez bien fait. On peut s'interroger sur la nécessité de faire moche visuellement pour y parvenir, mais là encore, le sujet autour de la décadence l'autorise assez facilement.

J'ai été plutôt intéressé, en fait : un Parsifal un peu plus mobile et narratif qu'à l'accoutumée, sans que Tcherniakov ne parte dans ses délires personnels.
Musicalement, chacun est conforme à sa réputation : Barenboim épais, Wolfgang Koch un peu dur mais très vaillant, Pape un peu gris et pas très profond, mais irréprochable. Andreas Schager, qu'on n'entend jamais en France (je ne crois pas qu'il ait jamais fait autre chose que l'Apollon de Daphne en 2014) [évidemment, depuis cette notule, il a fait Waldemar !] est assez idéal : voix claire mais ferme, jamais forcée, expression soignée mais simple, et acteur investi, alors même que le rôle s'y prête peu et que la mise en scène ne lui fait pas exactement camper les héros intrépides.


Mais la grande sensation, qui justifie vraiment le visionnage, c'est Anja Kampe, qui consume totalement le plancher, rien qu'en restant plantée sur scène – ce qui, considérant la structure du rôle de Kundry, s'avère fort utile. Et alors, vocalement, on se situe sur les plus hauts sommets : souple comme un soprano, mais bas-médium plein comme un mezzo, tout en sonnant avec clarté, et éloquente avec ça.

La voix, ronde et plutôt en arrière, semble très présente, et peut solliciter un squillo soudain (éclat trompettant) très impressionnant dans l'aigu. Et ses grimaces espiègles sont à fondre…

J'ai testé à l'audio seul, le verbe manque peut-être de précision, mais cela reste magnifique… et avec le visuel, à peu près hors de pair.


Comme on peut toujours le voir sur CultureBox, condisciples wagnéropathes, ne vous faites pas prier.

La minute glottophile de Carnets sur sol vous a été présentée avec le soutien de la Caisse des Héros et Orthophonations. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 807
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Lun 4 Juil 2016 - 12:27

Ce wagnéropathe dissente sur le manque de sens du II, sans surprise peut-être. Si le II n'est pas une plongée aux sources (maternelles) de la libido et de la construction de l'interdit, je ne sais pas ce que c'est. Ca me sembe au contraire plus réussi et plus cohérent que le I. Il y a ce vieux pervers de Klingsor et sa collection de jeunes filles de tous les ages, pour tous les goûts, donc. Il y a le travail mémoriel de Parsifal avec Kundry, ce souvenir des émois érotiques et de l'irruption maternelle. Et puis il y a ce final sinistre, Parsifal devenu vertueux (fanatique) qui massacre le vieux et faible pervers.

Le III reste le vrai coup de génie, à mon sens, avec ce Gurnemanz dépassé, ignoré, qui ne fait qu'un fond liturgique à l'action amoureuse. La libération d'Amfortas est la façon la plus simple et la plus logique de se libérer du désir, et s'achève avec l'acte meurtrier de Gurnemanz (les deux gentils de l'histoire sont en fait deux tueurs) et la complicité silencieuse du nouveau roi.

Ca vaudrait le coup qu'on se le regarde cet été, si il y a des preneurs.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5455
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Mer 12 Oct 2016 - 21:58



Je n'ai pas vraiment d'avis sur l'interprétation en elle-même. Il y a du très bon (Hotter, Berry, les Blumenmädchen) et du moins bon (les autres). Pas de point faible cependant, sauf la prise de son qui rend l'exercice (4 heures) plutôt fatigant.

J'ai 6-7 Parsifaux présentement, sans compter Karajan DG que je n'ai plus. Pour moi le problème se situe plus avec l'oeuvre (la composition musicale et ce qu'elle est censée représenter) qu'avec les choix d'interprètes. Je n'ai pas encore entendu de version qui me la fasse véritablement apprécier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3133
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Mer 12 Oct 2016 - 22:26

André a écrit:
Pour moi le problème se situe plus avec l'oeuvre (la composition musicale et ce qu'elle est censée représenter) qu'avec les choix d'interprètes. Je n'ai pas encore entendu de version qui me la fasse véritablement apprécier
C'est curieux, moi c'est exactement l'inverse: j'aime tellement l'œuvre que je parviens même à supporter les pires knappertsbuscheries ou les gros studios ronronnants (Levine / Met, Karajan / Berlin) - même si en fait je reviens surtout à Krauss / Bayreuth 53, Boulez / Bayreuth 70 et Levine / Bayreuth 85. (As-tu essayé ces trois-là?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5455
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Jeu 13 Oct 2016 - 0:49

Les studios ronronnants ainsi que le dernier, oui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BLESL
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 90
Age : 68
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/10/2016

MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Lun 12 Déc 2016 - 21:56

Benedictus a écrit:

C'est curieux, moi c'est exactement l'inverse: j'aime tellement l'œuvre que je parviens même à supporter les pires knappertsbuscheries ou les gros studios ronronnants (Levine / Met, Karajan / Berlin) - même si en fait je reviens surtout à Krauss / Bayreuth 53, Boulez / Bayreuth 70 et Levine / Bayreuth 85. (As-tu essayé ces trois-là?)

Eh bien, moi, c'est curieux aussi, c'est comme toi sans vraiment l'être : j'aime tellement l'œuvre que je parviens même à supporter Levine 92, non, je rigole, mais presque...

Quant aux knappertsbuscheries, pires ou meilleures, je les aime toutes, du moins celles que j'ai (il me manque 1955). Déjà, elles ont l'avantage d'être mono. OK, pas la 62, mais je lui pardonne, elle est si belle. Je trouve que les enregistrements stéréophoniques n'ont pas de sens à Bayreuth. Ils dissolvent l'orchestre et dispersent le son. Wagner voulait obtenir le contraire.

Avec ça, je suis incapable de faire une discographie critique, pas assez de mémoire  (je n'ai pas cinquante versions, certes, mais même...), pas assez de cohérence (A>B>C>D et, patatras, D=A), pas assez d'oreille, pas assez de connaissances musicales. Et aussi des goûts pervers. Du coup, j'aime tout (allez, oui, Levine aussi, du moins quand l'orchestre ne se tait pas et quand je n'ai pas envie de lui arracher la baguette pour enfin finir de finir - je parle du 92, le 85, c'est différent, j'y reviendrai).

La preuve, je viens d'écouter Stiedry (MET, 1954). Une des versions de Parsi que j'avais et que j'avais entendue sans vraiment l'écouter. J'ai essayé de chronométrer (et me suis emmêlé les pinceaux) et de suivre, j'ai perdu le fil plusieurs fois (pas de livret, je suivais sur L'Avant Scène). L'orchestre du MET est monstrueux, comme souvent (toujours ?) à l'époque (tiens, on a droit en bonus au premier acte de Walküre, l'ouverture est à se pâmer. De rire ou d'effroi...), l'enregistrement assez perfectible (euphémisme, quand tu me tiens), je n'aime pas Kundry (de toute façon, je n'aime -presque- jamais Kundry), ce n'est pas mon Parsifal préféré qui chante, on ne peut dire que la direction de Fritz est inspirée, mais avec tout ça, le troisième acte est presque sublime, le Gesegnet sei, du Reiner de Gurnemanz m'a même fait monter les larmes aux yeux. De bonheur.

Alors comment noter ? L'affreux ou le miraculeux ? Impossible pour moi.

Et puis, je peux ne pas adhérer, ne pas approuver, ne pas trop aimer, mais je n'aime pas dézinguer des artistes, ceux de bonne foi, qui ont généralement leurs raisons de faire les choix qu'ils font, et qui font avec ce qu'ils ont, orchestre ou moyens physiques... Même James ? Bien sûr... En plus quand on lit les critiques qui vont du dithyrambe à l'assassinat avec préméditation (OK, je sais, c'est un pléonasme) pour le même, ça relativise assez, s'pas ? C'est d'ailleurs le cas de ce pauvre James, pas trop gâté par la critique francophone (et parfois anglophone) et adulé par la critique US (et parfois francophone, avec ses thuriféraires ici même). Et je ne vous parle pas de mon regretté ténor canadien préféré (non, ce n'est pas Ben Heppner, même si je l'aime bien aussi, lui que j'ai entendu à Bastille en bon Peter Grimes et en récital wagnérien, quand il chantait encore) qui en a reçu des vertes et des pas mûres, tout en étant encensé par de grands chefs et "collègues".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operavivi.pagesperso-orange.fr
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80029
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Ven 30 Déc 2016 - 18:58

Quelques mots sur Barenboïm-Tcherniakov.

Niveau mise en scène, j'ai été plus convaincu par d'autres versions récentes, celle de Claus Guth avec Bychkov à Madrid, ou bien Laufenberg au dernier Bayreuth. (non publiées à ce jour, vidéos circulant sur le net et d'excellente qualité)
Bien sûr, certaines choses sont bien vues, d'autres originales, d'autres intéressantes, notamment le retour à l'adolescence de Parsifal au II.
L'ambiance générale du I et du III marche bien aussi, même si le lieu unique à chaque fois a tendance à me gêner quand même.
Par contre, Klingsor pépé pédophile avec les petites filles en robes à fleurs, non, vraiment non.
Gurnemanz qui poignarde Kundry à la toute fin après l'étreinte de celle-ci avec Amfortas, non, triplement non, ça m'agace ce genre de trucs.
Ca ne colle tout simplement pas avec le personnage de Gurnemanz, ni même avec ce Gurnemanz-là de toute façon.

Schager très bien, parfois un peu claironnant et avec un vibrato assez important, mais jamais vraiment gênant, et il réussit à alléger et à faire les nuances nécessaires au III notamment. Bon ce n'est pas mon Parsifal préféré, je préfère Ventris, Jerusalem, Kaufmann ou Vogt.
Kampe je suis à peu près de l'avis de David, un tout petit peu moins enthousiaste, mais enfin c'est vraiment remarquable.
Pape toujours aussi bien dans ce rôle, Koch aussi, même si à certains moments c'est un peu faux au I, un peu haut d'intonation avec ses attaques droites.

Avec le temps j'ai l'impression que Barenboïm accélére nettement son Parsifal, là on dépasse à peine 4 heures.
En tout cas c'est superbe aussi au niveau orchestral.

Toujours est-il que je me dis qu'on pourrait aussi bien publier Bychkov-Guth, avec Selig, Vogt et Kampe, ou Haenchen-Laufenberg avec Zeppenfeld, Vogt et Pankratova.
Mais ça viendra peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81033
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Sam 31 Déc 2016 - 3:03

Oui, bien d'accord, on sent qu'il a cherché a faire un truc de Klingsor et n'a pas vraiment trouvé… Ce pourrait tenir (les Filles-Fleurs emprisonnées et maltraitées par Klingsor, c'est logique), mais c'est mal réalisé scéniquement, et visuellement le contraste est en plus trop grand (et trop moche) avec le reste.

La fin ne m'a pas plus gêné que ça : c'est une sorte de coup de théâtre sur ce chef de groupuscule qui révèle une violence qui ne nous était pas apparue jusque là. Et puis ce n'est qu'un détail à la fin… cette atmosphère de fin du monde dans une communauté recluse colle assez bien à la couleur du livret et de la musique, à défaut de dire (du tout !) la même chose que le projet de Wagner.

Des fois Pape est terne dans ce rôle (et c'était le cas il y a quelques années au même endroit avec Barenboim !)… ce soir-là, très présent, superbe en effet.


Xavier a écrit:
Schager très bien, parfois un peu claironnant et avec un vibrato assez important, mais jamais vraiment gênant, et il réussit à alléger et à faire les nuances nécessaires au III notamment. Bon ce n'est pas mon Parsifal préféré, je préfère Ventris, Jerusalem, Kaufmann ou Vogt.

Ah, pour moi, la franchise et la naïveté le placent sans doute au-dessus de Jerusalem (trop confortable, d'une certaine façon), voire de Kaufmann (très construit, c'est conscient) – et il se sert admirablement de la mise en scène pour rendre son personnage crédible !

Par rapport à Vogt, c'est même simplement la technique : il n'y a pas ce vibrato de blanchissement qui s'installe chez Vogt lorsqu'il chante fort.

Après, ce sont d'excellents Parsifal aussi (Ventris en effet !), c'est surtout une question de goût.


Citation :
Koch aussi, même si à certains moments c'est un peu faux au I, un peu haut d'intonation avec ses attaques droites.

Tu veux dire que l'intonation de Koch vacille ?

(pardon)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18778
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Jeu 16 Fév 2017 - 13:28

Sortie prévue pour début Avril du Parsifal d'Amsterdam :



Christopher Ventris (Parsifal)
Alejandro Marco-Burmester (Amfortas)
Kurt Rydl (Titurel / Klingsor)
Falk Struckmann (Gurnemanz)
Petra Lang (Kundry)

Concertgebouw Orchestra
Direction : Ivan Fischer
Mise en scène : Pierre Audi

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80029
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Jeu 16 Fév 2017 - 13:50

Ca date de 2012, et j'avais beaucoup aimé!

Mise en scène plus traditionnelle que les dernières versions parues. (Tcherniakov, Castellucci...)

Par contre dans la diffusion que j'ai vue, c'est Mikhail Petrenko qui chantait Titurel et Klingsor. (Rydl dans un rôle de baryton en 2012??...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18778
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Jeu 16 Fév 2017 - 16:10

Xavier a écrit:
Par contre dans la diffusion que j'ai vue, c'est Mikhail Petrenko qui chantait Titurel et Klingsor. (Rydl dans un rôle de baryton en 2012??...)

Oui, ça risque de crier Laughing
Après, vu le vibrato, il peut peut-être attendre par oscillation des notes aiguës... on ne sait jamais! Mr.Red

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81033
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Ven 17 Fév 2017 - 1:28

Il a chanté Hagen jusque assez tard, et il y a des sol 3 dedans. Sûrement pas très beau, mais il avait peut-être encore les notes. De toute façon, ça reste Klingsor, hein, ça chante pas longtemps et ça n'a pas à être gracieux – c'est sûr qu'à côté de Petrenko, ça fait moins envie…

Sinon, quand même extrêmement avenante, cette distribution… on peut difficilement souhaiter mieux. J'en ai déjà une avec Struckmann, mais je ne crois pas que ce soit la même distribution autour (peut-être Lang, mais pas Ventris, je crois). Il a dû le faire plusieurs fois dans des versions captées en vidéo, non ?

[Sinon, léger HS, mais j'en profite pour signifier aux wagnériens qu'Opera North a mis l'intégralité de son Ring en ligne.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80029
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Ven 17 Fév 2017 - 1:39

DavidLeMarrec a écrit:

Sinon, quand même extrêmement avenante, cette distribution… on peut difficilement souhaiter mieux. J'en ai déjà une avec Struckmann, mais je ne crois pas que ce soit la même distribution autour (peut-être Lang, mais pas Ventris, je crois). Il a dû le faire plusieurs fois dans des versions captées en vidéo, non ?

Je n'ai pas connaissance d'un autre Gurnemanz de Struckmann qui ait été capté pour ma part, en tout cas j'avais beaucoup aimé, et j'avais même trouvé Lang tout à fait bien. (je ne sais plus si j'en ai parlé ici)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81033
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Ven 17 Fév 2017 - 11:39

J'avais adoré aussi. Je dois avoir ça dans un coin, je vais y rejeter une oreille – mais pas tout de suite, je suis en désintox', des mois que je n'ai pas écouté de Wagner, Lohengrin de Bastille excepté. À la place, une alimentation saine : de la tragédie en musique, des symphonies postromantiques, du quatuor nordique, des messes XVIIIe. J'ai un peu peur de replonger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 807
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Jeu 23 Fév 2017 - 19:28

Un jour à la fois. Bonnes 24 heures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Wagner - Parsifal (3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 12 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12
 Sujets similaires
-
» Wagner - Parsifal (3)
» Wagner - Parsifal
» Le Parsifal de Hans-Jürgen Syberberg
» Wagner - Parsifal (2)
» Parsifal - TCE - 14/04/11

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: