Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Claude Helfer ou la simplicité

Aller en bas 
AuteurMessage
gluckhand
Mélomaniaque
gluckhand

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Claude Helfer ou la simplicité Empty
MessageSujet: Claude Helfer ou la simplicité   Claude Helfer ou la simplicité EmptyLun 2 Sep 2013 - 6:38

En farfouillant , il ne me semble pas avoir trouvé de sujet sur lui et comme hier sur une rèderie, j'ai trouvé un 33 tours musidisc de lui jouant Visions fugitives et la seconde sonate pour piano de Prokofieff, pourquoi ne pas en parler, ici il ne me semble pas être un pianiste génial mais très interessant pour son répertoire contemporain pour l'époque , je ne sais si certains se rappellent qu'il faisait découvrir aux auditeurs la musique du 20ème siècle sur France-musique il y a un bail déjà ?
La notice qui suit très interessante est piquée à Wikipedia que je remercie, que ferait on sans eux parfois?


Claude Helffer (né le 18 juin 1922 à Paris et mort le 27 octobre 2004 à Paris) était un pianiste français particulièrement connu pour ses interprétations de la musique du XXe siècle.
Né à Paris, il entama ses études musicales à l'âge de cinq ans et à partir de 10 ans jusqu'au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale il prit des cours avec Robert Casadesus. Durant la guerre, il devint élève Sa discographie comprend l'intégrale de la musique pour piano d'Arnold Schönberg (Grand Prix du Disque), Claude Debussy et Maurice Ravel ainsi que les trois Sonates de Boulez, celles de Berg et de Barraqué.de l'École polytechnique (X1942) et se battit dans la Résistance française (dans le Maquis du Vercors). Après la guerre, il étudia la théorie musicale et la composition avec René Leibowitz. Il fit ses débuts en tant que concertiste à Paris en 1948 et, à partir de 1954, se produisit régulièrement au sein des concerts du Domaine musical en compagnie de Pierre Boulez.
Helffer créa de nombreuses œuvres et fut dédicataire d'une importante série de pièces parmi lesquelles Erikhthon (Iannis Xenakis, 1974), Concerto (André Boucourechliev, 1975), Stances (Betsy Jolas, 1978), Concerto nº 1 (Luis de Pablo, 1980), Envoi (Gilles Tremblay, 1982), et Modifications (Michael Jarrell, 1983). Il collabora régulièrement avec des chefs d'orchestre tels que Boulez, Bour, Gielen, Leibowitz, Maderna, Marriner, Martinon, Van Otterloo, Prêtre et Scherchen.
Sa discographie comprend l'intégrale de la musique pour piano d'Arnold Schönberg (Grand Prix du Disque), Claude Debussy et Maurice Ravel ainsi que les trois Sonates de Boulez, celles de Berg et de Barraqué.
Helffer n'a jamais fait partie d'aucune institution officielle d'enseignement, mais a cependant généreusement dispensé son savoir auprès de nombreux étudiants, en particulier lors des sessions de l'Académie d'été de Salzbourg (entre 1985 et 1998) et à l'Académie musicale de Villecroze.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83836
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Claude Helfer ou la simplicité Empty
MessageSujet: Re: Claude Helfer ou la simplicité   Claude Helfer ou la simplicité EmptyLun 2 Sep 2013 - 9:42

J'ai un disque Bartok de lui, c'est moyen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
Siegmund

Nombre de messages : 6534
Age : 30
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

Claude Helfer ou la simplicité Empty
MessageSujet: Re: Claude Helfer ou la simplicité   Claude Helfer ou la simplicité EmptyLun 2 Sep 2013 - 13:53

Ses sonates de Boulez sont un modèle du genre. Pas le plus virtuose, déficit évident de couleurs ... Mais une poétique d'autorité, froide et claquante. C'est superbe.

Une référence ? En tout cas, même si je m'en éloigne, je suis heureux d'avoir découvert ces œuvres par lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Invité
Invité



Claude Helfer ou la simplicité Empty
MessageSujet: Re: Claude Helfer ou la simplicité   Claude Helfer ou la simplicité EmptyLun 2 Sep 2013 - 18:59

C'est exactement ça : un piano gris béton incapable de chanter.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Claude Helfer ou la simplicité Empty
MessageSujet: Re: Claude Helfer ou la simplicité   Claude Helfer ou la simplicité Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Claude Helfer ou la simplicité
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Claude Balbastre (1724-1799)
» Sacré Jean-Claude
» [1978 - 1979] Claude DEMET
» Le premier pas (Claude Michel Schonberg)version Fran.
» Le petit ramoneur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: