Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Elgar : concerto pour violoncelle

Aller en bas 
AuteurMessage
hugo75
Mélomane averti
hugo75

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

Elgar : concerto pour violoncelle Empty
MessageSujet: Elgar : concerto pour violoncelle   Elgar : concerto pour violoncelle EmptyMar 1 Oct 2013 - 19:23

Aucun topic sur une œuvre merveilleuse dont j'ai envie de parler à la faveur de la sortie d'une nouvelle version splendide réalisée par le tandem Queyras/Belohlavek .Ces deux artistes nous livrent une version chambriste, parfois intimiste avec des dialogues constants entre le soliste et les bois qui font parfois penser au concerto de Dvorak. Et en même temps quelle originalité dans cette entrée du violoncelle sans vibrato (dans les 30 premières secondes), cette manière fantastique de chanter à gorge déployée en gonflant la grand voile tout en étant capable d'allègements miraculeux qui feraient passer l'allegro molto pour le vol du bourdon. Et quelles ruptures fondées sur des attaques très sèches dans le finale, conférant à ce dernier, un dramatisme inouï ! Bref, une lecture chambriste et profondément originale qui complète, à mon avis, idéalement, l'expressionnisme de du Pré/Barbirolli et le romantisme classique de Mörk/Rattle.

Elgar : concerto pour violoncelle 51LnHAOpTyL._AA190_ 


Elgar : concerto pour violoncelle 513DH7G6NFL._AA190_ 


Elgar : concerto pour violoncelle 51j%2B2aZwgiL._AA160_


Dernière édition par hugo75 le Mer 2 Oct 2013 - 13:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83937
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Elgar : concerto pour violoncelle Empty
MessageSujet: Re: Elgar : concerto pour violoncelle   Elgar : concerto pour violoncelle EmptyMar 1 Oct 2013 - 23:14

hugo75 a écrit:
Aucun topic sur une œuvre merveilleuse
Si, il en a beaucoup été question ici: http://classik.forumactif.com/t2501-elgar-oeuvres-orchestrales-et-chorales
Revenir en haut Aller en bas
hugo75
Mélomane averti
hugo75

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

Elgar : concerto pour violoncelle Empty
MessageSujet: Re: Elgar : concerto pour violoncelle   Elgar : concerto pour violoncelle EmptyMer 2 Oct 2013 - 9:22

Xavier a écrit:
hugo75 a écrit:
Aucun topic sur une œuvre merveilleuse
Si, il en a beaucoup été question ici: http://classik.forumactif.com/t2501-elgar-oeuvres-orchestrales-et-chorales
Effectivement, il y a quelques messages mais ils sont un peu noyés dans la masse sous un titre trompeur : "Elgar : œuvres symphoniques et chorales". C'est d'ailleurs la raison pour laquelle je n'ai pas pensé un instant qu'il y serait question du concerto pour violoncelle et ne l'ai pas consulté. Peut être serait-ce une bonne idée de déplacer ces quelques interventions vers le sujet que j'ai créé en l'élargissant un peu sous la forme : "Elgar : œuvres concertantes et musique de chambre". Cela permettrait d'y inclure aussi les remarques sur le concerto pour violon, sur la seconde sonate pour piano et violon et de faciliter ainsi les recherches du lecteur. Mais bon, bien sur, c'est à toi de voir.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83937
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Elgar : concerto pour violoncelle Empty
MessageSujet: Re: Elgar : concerto pour violoncelle   Elgar : concerto pour violoncelle EmptyMer 2 Oct 2013 - 9:33

Diviser un sujet fourre-tout pour refaire un autre sujet fourre-tout...
Non, par contre tu peux reprendre les passages qui concernent le concerto pour violoncelle et les citer ici, ça serait une bonne idée. Smile 
Revenir en haut Aller en bas
hugo75
Mélomane averti
hugo75

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

Elgar : concerto pour violoncelle Empty
MessageSujet: Re: Elgar : concerto pour violoncelle   Elgar : concerto pour violoncelle EmptyMer 2 Oct 2013 - 9:44

C'est ce que je viens de faire ci-dessous :

atomlegend a écrit:
Elgar : concerto pour violoncelle 61K9GSGGWCL.__
Je ne parlerai ici que du  concerto pour violoncelle très récemment découvert :Jacqueline du Pré, Daniel Barenboim, Philadelphia Orchestra.

Le concerto affiche une gravité qui s’affirme dès le premier mouvement, complaintes graves et prolongées d'extases tristes. Dupré exprime une immense mélancolie et douleur.Ce ne sont pas des notes qu'elle émet mais de vraies complaintes lourdes, inspirations profondes, contemplatives presque élégiaques.
Les 4 mouvements sont d' égale intensité.
On pourra sans doute reprocher au chef un ensemble trop massif mais sans jamais altérer l'harmonie et prendre le dessus sur la soliste qui, on ne peut pas ne pas l'entendre, s'implique précieusement. Et perso je dirais que cette épaisseur contribue à la gravité que dégage l'oeuvre d'elgar.
Pour une des rares fois j'ai aucune envie d'écouter ailleurs ou de vous demander s'il y a mieux. Je l'ai ouï ici dire cependant.
Si vous ne connaissez pas il vous faut impérativement l'entendre.
Horatio a écrit:
Petit déterrage de topic  Very Happy  :

Le Concerto pour violoncelle d'Elgar ! Je n'ai malheureusement pas le temps de me lancer dans une présentation détaillée de l'œuvre - mais à vrai dire, je doute qu'elle en ait vraiment besoin. Le plaisir d'écoute est immédiat, les quatre mouvements riches et variés, des fugaces montées du second aux accents de bravoure du dernier. C'est l'une des dernières œuvres d'Elgar, qui vivait alors retiré dans sa demeure, et beaucoup de commentateurs ont vu dans ce concerto un adieu à la grande époque élisabéthaine - car le ton dominant reste un chant pétri de tristesse et de douce nostalgie. Elgar lui-même en était très fier : «C'est une œuvre d'une réelle envergure et , je le pense, bonne [en français dans le texte] et vive».

Le concerto comporte quatre mouvements, qui s'enchaînent deux à deux. Le premier, Adagio - Moderato, est particulièrement intense, lyrique et parfois sombre (la célèbre ouverture), et voit l'apparition d'un thème (aux altos, après environ 1'30) qui traversera tous les mouvements à l'exception du troisième. Le ton s'éclairci soudainement avec l'Allegro molto, morceau de virtuosité pour le soliste qui joue malicieusement en visitant ses registres médiums et aigus. L'Adagio qui suit est relativement court, mais le forme le cœur émotionnel de l'œuvre : le violoncelle y déploie, avec beaucoup de retenue, son incomparable lyrisme. Le dernier mouvement est plus contrasté : s'il commence comme le premier, il retrouve la malice du second, avant qu'une longue cantilène dans le grave du soliste ne ramène l'œuvre à sa concentration initiale, avant la conclusion.

Ce concerto est, à mon avis, l'un des rares - avec celui de Dvorak - à utiliser parfaitement le registre lyrique de l'instrument soliste. Tous les domaines expressifs sont explorées sans nuire à la structure interne, l'orchestre est toujours utilisé avec parcimonie et justesse. Bref, un rôle rêvé pour tout violoncelliste !
Et rares sont les violoncellistes qui ne s'y sont pas attelés justement. Rendons à César ce qui appartient à César, je commencerai avec Jacqueline Du Pré :

Elgar : concerto pour violoncelle 513DH7G6NFL._SL500_AA300_ Elgar : concerto pour violoncelle 51CNTNnfLWL._SL500_AA300_

Que ce soit avec Barbirolli ou Barenboim, Du Pré à marqué à jamais ce concerto de son empreinte - à tel point qu'on ne l'identifie plus qu'à lui et lui à elle (et en profitant pour exagérer un peu ses autres réalisations, mais c'est un avis personnel  dwarf ). Ici sa vitalité fait merveille et ne déteint jamais sur la qualité de son interprétation. Même si son jeu peut paraître démodé aujourd'hui, il n'y a pas de mots pour décrire son jeu visionnaire ici.

Elle n'était cependant pas la première à enregistrer le concerto. Signalons les prestations de Casals et de Fournier qui ne déméritent jamais, chacun dans le style qu'on leur connaît (Fournier très aristocratique, Casals hors du temps). A connaître si l'on veut se documenter sur ces deux excellents violoncellistes, mais l'intérêt de leur lecture s'arrête là ; non pas qu'elles soient bancales, mais elles ne sont pas foudroyantes (d'autant que la prise de son n'aide pas - dans les deux cas d'ailleurs).

Elgar : concerto pour violoncelle 518Evzj4vHL._SL500_AA300_ Elgar : concerto pour violoncelle 51onH5tyoNL._SL500_AA300_

N'oublions pas les solistes Anglais : Isserlis nous en donne une lecture très brillante et enlevée ;

Elgar : concerto pour violoncelle 61rJ%2Bt1YNPL._SL500_AA300_

Plus proches de nous maintenant, je suis obligé ne passons pas à côté de Yo-Yo Ma, avec plus de pudeur ici qu'à son habitude pour une lecture particulièrement touchante et lyrique. Pour une fois, Ma abandonne le show-off et fait de la vraie musique :

Elgar : concerto pour violoncelle 41TKFV6H73L._SL500_AA300_

Après Yo-Yo Ma viennent les magnifiques lectures de Mork (à pleurer, j'en avais déjà parler ici) - sans doute la référence moderne -, de Sol Gabetta (sans doute très propre, très standard, et peut-être même très inspiré), et celle de Gastinel - n'ayons pas peur des Françaises  Mr. Green  !

Elgar : concerto pour violoncelle 51j%2B2aZwgiL._SL500_AA300_ Elgar : concerto pour violoncelle 515oLV9secL._SL500_AA300_Elgar : concerto pour violoncelle 41t-ZviGUZL._SL500_AA300_

Et j'en oublie forcément beaucoup d'autres. J'aimerai cependant finir par une petite curiosité : le seul (*) enregistrement du concerto d'Elgar par Rostropovitch.

Elgar : concerto pour violoncelle 515P1kgbI%2BL._SL500_AA280_

Rostropovitch a "oublié" d'enregistrer trois choses dans sa carrière (en-dehors des kilomètres de partitions que les compositeurs russes lui ont dédicacées) : la sonate de Kodaly, la troisième suite de Britten et le concerto d'Elgar. L'oreille absolue "l'empêchait" de modifier l'accord pour jouer Kodaly, il a toujours regretté ne pas avoir trouvé le temps de finir ses Britten, et c'est... Jacqueline Du Pré (et oui) qui l'a découragé à jamais en ce qui concerne le concerto d'Elgar. Il faut savoir qu'avant l'enregistrement idiomatique de cette dernière avec Barbirolli, Rostropovitch le programmait quelque fois à ces concerts. Mais, après avoir entendu Du Pré - qui fut un temps son élève -, il en vint à la conclusion qu'il ne pouvait égaler ce qu'elle avait fait de cette œuvre : il mit donc de côté le concerto.
Voici donc un live de 1965 (un mois avant l'enregistrement de Du Pré d'ailleurs), où Rostropovitch est accompagné par Rozhdestvensky - qui semble un peu perdu dans cette œuvre, perdant la pulsation, écrase quelques vases au passage et laissant au final Rostropovitch mener la barque. Celui-ci nous gratifie d'un solo remarquable, qui approche sans rougir l'incandescence de Du Pré, avec toutefois quelque chose de plus Russe, de plus âpre dans l'expression - il aiguise les contours du concerto. C'est un live, avec son lot de scories, et c'est presque rassurant d'entendre Rostropovitch se planter magistralement durant la moitié du final (alors que le reste avait de très haute tenue). Bref, un document historique rafraîchissant  Very Happy .

___________________________
(*) : peut-être n'est-ce pas le seul, il pourrait bien en exister deux ( bedo). Vérification faite, oui, il en existe bien un second, dans le coffret The Carnegy Hall Marathon 1967  Cool .
Revenir en haut Aller en bas
hugo75
Mélomane averti
hugo75

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

Elgar : concerto pour violoncelle Empty
MessageSujet: Re: Elgar : concerto pour violoncelle   Elgar : concerto pour violoncelle EmptyMar 26 Nov 2013 - 14:39

Ecoute comparée dans la Tribune des critiques de disques consacrée au concerto d'Elgar et remportée par le tandem Queyras/Behlolavek qui a été aussi plébiscité par Christophe Huss (10 de classicstodayfrance). Ouf, je me sens moins seul. Courez y !

Elgar : concerto pour violoncelle 51LnHAOpTyL._AA160_
Revenir en haut Aller en bas
Coriolan75
Mélomane du dimanche
Coriolan75

Nombre de messages : 97
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/12/2012

Elgar : concerto pour violoncelle Empty
MessageSujet: Re: Elgar : concerto pour violoncelle   Elgar : concerto pour violoncelle EmptyJeu 28 Nov 2013 - 15:51

Un peu hors sujet : comment sont les variations Roccoco qui font le fill-up?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Elgar : concerto pour violoncelle Empty
MessageSujet: Re: Elgar : concerto pour violoncelle   Elgar : concerto pour violoncelle EmptyDim 15 Mar 2015 - 18:26

Ah tiens, je n'avais pas dit mon avis ici.

Voici pour Benedictus, déjà :


Citation :
Elgar: Concerto pour violoncelle et orchestre
Jean-Guihen Queyras, Jiří Bĕlohlávek / BBC Symphony Orchestra
Harmonia Mundi, 2012
Mon œuvre préférée d’Elgar, et sans doute ma version préférée pour son style presque chambriste (Mélo va sans doute crier au sacrilège, mais je la préfère à du Pré / Barbirolli).

J'aime beaucoup Du Pré-Barbirolli, mais je n'en suis pas inconditionnel non plus — on est vraiment dans la surenchère du grandiose et du larmoyant… ça fonctionne du tonnerre, mais je n'ai pas envie de ça tous les jours (tandis que j'écoute très souvent ce concerto, pour moi aussi de très loin ce qu'Elgar a fait de mieux).

J'avais beaucoup aimé Queyras en première écoute (et comme le dit Hugo, on entend bien les vents, avec une couleur assez Dvořák), mais à la réécoute, tout coule un peu trop facilement, il y a beaucoup de rubato sans que le lyrique y gagne… et l'orchestre est un peu flasque (merci Bĕlohlávek). J'aime des sons plus charpentés ici…
En revanche, pour ce qui est de l'intérêt des épisodes secondaires, rien n'est laissé au hasard ici, et c'est sans doute la lecture la plus propre à renouveler l'écoute qu'on puisse trouver !

C'est pourquoi ma version de chevet, à la fois plus naturelle mais très robuste, reste Gastinel-Birmingham-J.Brown. Mais il y a de quoi varier les plaisirs parmi les grandes versions, même sans passer par Du Pré : Noras, Thedéen, Bengtsson (deux versions plus délicates et poétiques), Wallfisch (superbe orchestre), Rostro, Kliegel… tout ça est assez formidable. (Je n'aime pas Mørk en revanche, mais ça c'est permanent chez moi.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Horatio
Mélomane chevronné
Horatio

Nombre de messages : 4044
Age : 25
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

Elgar : concerto pour violoncelle Empty
MessageSujet: Re: Elgar : concerto pour violoncelle   Elgar : concerto pour violoncelle EmptyDim 15 Mar 2015 - 18:54

Rostropovich dans Elgar ? Ce sont des raretés... la version BBC Legends, ou celle prise sur le vif au Carnegie Hall Smile  ? - Je ne connais que la première, et c'est effectivement de la bonne ouvrage dans mon souvenir (malgré un dérapage dans le dernier mouvement - le violoncelliste russe prenait tous les risques en live).


Dernière édition par Horatio le Dim 15 Mar 2015 - 19:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Elgar : concerto pour violoncelle Empty
MessageSujet: Re: Elgar : concerto pour violoncelle   Elgar : concerto pour violoncelle EmptyDim 15 Mar 2015 - 18:56

Oui, celle avec Rozhdestvensky et le LSO. Ça se tient vraiment très bien.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8735
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Elgar : concerto pour violoncelle Empty
MessageSujet: Re: Elgar : concerto pour violoncelle   Elgar : concerto pour violoncelle EmptyDim 15 Mar 2015 - 19:19

DavidLeMarrec a écrit:
J'avais beaucoup aimé Queyras en première écoute (et comme le dit Hugo, on entend bien les vents, avec une couleur assez Dvořák), mais à la réécoute, tout coule un peu trop facilement, il y a beaucoup de rubato sans que le lyrique y gagne… et l'orchestre est un peu flasque (merci Bĕlohlávek). J'aime des sons plus charpentés ici…
Possible: c'était justement une première écoute.

DavidLeMarrec a écrit:
En revanche, pour ce qui est de l'intérêt des épisodes secondaires, rien n'est laissé au hasard ici, et c'est sans doute la lecture la plus propre à renouveler l'écoute qu'on puisse trouver !
Voilà, c'est bien ce qui m'a séduit. (D'autant que sinon, je ne connais que du Pré / Barbirolli - et Fournier, très bien dans le genre noble mais avec un orchestre un peu terne si je me souviens bien).
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Elgar : concerto pour violoncelle Empty
MessageSujet: Re: Elgar : concerto pour violoncelle   Elgar : concerto pour violoncelle EmptyDim 15 Mar 2015 - 19:48

Ah oui, ça a dû te faire un sacré vent de fraîcheur dans ce cas !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




Elgar : concerto pour violoncelle Empty
MessageSujet: Re: Elgar : concerto pour violoncelle   Elgar : concerto pour violoncelle Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Elgar : concerto pour violoncelle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche grille d'accord pour open tunning
» micros piezo pour single cone
» La plus belle fille du monde ( pour moi...)
» Pour fans de sensations fortes!!
» besoin d'aide pour quelques mesure sur la weissenborn!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: