Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Gustavo Dudamel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gluckhand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Gustavo Dudamel   Dim 6 Oct 2013 - 9:46

Depuis quelque temps je n'entends parler que de la nouvelle version de.... par Gustavo Dudamel, est-ce un nouveau Carlos Kleiber ou un jeune chef ambitieux et doué comme Rattle l'était plus jeune, sorte de Senna génial sans voiture mais avec permis d'orchestrer et de diriger les orchestres, voyons un peu plus loin c'est à dire toujours Wikipedia!

Gustavo Dudamel Ramírez est un chef d'orchestre vénézuélien, né à Barquisimeto (État de Lara) le 26 janvier 1981.

Initié à la musique dès son plus jeune âge par son père tromboniste, il déchiffre à six ans la partition de la Cinquième symphonie de Beethoven et dirige un orchestre imaginaire devant ses parents. À 10 ans, il apprend le violon.

Élève de Rodolfo Saglimbeni et de José Antonio Abreu (fondateur de l'Orchestre Simon Bolivar des Jeunes du Venezuela), il remporte le concours de direction d'orchestre « Gustav Mahler » en 2004, puis reçoit les conseils de Claudio Abbado, Daniel Barenboïm et Simon Rattle.

Depuis 1999, il dirige l’Orquesta Sinfónica Simón Bolívar. En octobre 2009, il succède au Finlandais Esa-Pekka Salonen à la tête de l'Orchestre philharmonique de Los Angeles1.

En 2012, il a dirigé le concert « Summer Night » dans les jardins du palais de Schönbrunn à Vienne devant plus de 100 000 personnes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1116
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Dim 6 Oct 2013 - 9:50

C'est surtout un chef à l'énergie formidable et communicative. J'ai eu l’occasion de le voir en concert à Los Angeles et à Paris et c'est toujours impressionnant même si parfois on peut être gêné par ses sauts de cabri sur le podium.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Dim 6 Oct 2013 - 10:01

Dudamel n'est pas le seul à "faire des sauts de cabris" Wink . Chailly, Herreweghe, Pido (que j'ai surnommé la "pile électrique") entre autres font montre d'une énergie débordante. Je me rappelle meme d'une chef chinoise vue à Saintes qui q failli tomber de la scène
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
gluckhand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Dim 6 Oct 2013 - 10:02

Merci pour ta réponse Michel, ce sujet à déjà été fait ce qui m'étonnait mais je m'y perds un peu quand on met Dudamel dans rechercher je n'ai rien trouvé ,et par moments ça envoie sur d'autres forums qui n'ont rien à voir avec celui-ci, hum:lol: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1326
Age : 60
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Lun 7 Oct 2013 - 23:10

Je dirais que c'est un chef surmédiatisé et touche à tout
Le voir diriger est un moment amusant , le bonhomme est sympa mais est-ce suffisant pour en faire une star montante de la baguette
Cependant j'ai souvenance d'un cd Tchaikovsky avec r&j et la tempête je crois.. Pas mal du tout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80233
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Lun 7 Oct 2013 - 23:19

C'est pas parce qu'il est sympa et chouette à voir diriger qu'il faut tout autant en déduire qu'il est surmédiatisé... as-tu entendu beaucoup de choses mauvaises de sa part?
Pour ma part absolument pas... à Pleyel la saison dernière ses deux concerts étaient superbes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1326
Age : 60
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Mar 8 Oct 2013 - 8:57

Xavier a écrit:
C'est pas parce qu'il est sympa et chouette à voir diriger qu'il faut tout autant en déduire qu'il est surmédiatisé... as-tu entendu beaucoup de choses mauvaises de sa part?
Pour ma part absolument pas... à Pleyel la saison dernière ses deux concerts étaient superbes.
Ah tu trouves qu'il n'est pas surmédiatisé?
Moi il me fait penser à un nouveau produit "Rattle" à la différence prés que le répertoire de l'anglois est plus original dans sa production, il est vrai que "beau crollé" ( on dit çà chez nous) sévit depuis bien plus longtemps
Non je ne trouve pas que ce qu'il fait est mauvais c'est même agréable à écouter mais de la â en faire tout ce ramdam

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80233
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Mar 8 Oct 2013 - 23:34

Je n'ai entendu que de belles choses de sa part, donc je trouve normal qu'il soit très médiatisé.

Peut-être que d'autres sont sous-médiatisés, ça oui, mais ça n'est pas de sa faute.
On ne peut pas dire qu'il passe tous les soirs à 20h50 sur TF1... donc il n'est pas vraiment surmédiatisé.

Rattle n'est pas non plus un mauvais chef, loin de là... ceux que tu trouves surmédiatisés sont aussi ceux sur lesquels on s'acharne le plus, donc bon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1326
Age : 60
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Mer 9 Oct 2013 - 0:20

Xavier a dit :

"Rattle n'est pas non plus un mauvais chef, loin de là... ceux que tu trouves surmédiatisés sont aussi ceux sur lesquels on s'acharne le plus, donc bon.."

Je n'ai rien contre la surmédiatisation , par contre je trouve qu'on les prend presque au berceau et qu'on ne leur laisse pas le temps d'acquérir de l'expérience , c'est vrai le métier de chef s'apprend par l'expérience et un long apprentissage.
Actuellement on est tellement pressé qu'on met presque des gamins à la tête des plus grands orchestre (là je ne parle pas du Bolivar)
Etre chef çà ne s.improvise pas que je sache

Enfin c'est mon avis et çà vaut ce que çà vaut, aprés tout on s'en fou et une fois l'effet de mode passé on passera à autre chose
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80233
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Mer 9 Oct 2013 - 0:24

Oui, il y a des têtes de gondole qui sont mises un peu artificiellement en avant au détriment d'autres qui pourraient le mériter autant, si c'est ce que tu veux dire, je suis assez d'accord; c'est le star system.

Disons que ça me pose moins problème tant que ce sont des gens de qualité, et en général c'est quand même le cas. (il y a peut-être l'exception de Lang Lang, ou de 2-3 autres... mais Dudamel est vraiment talentueux)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1326
Age : 60
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Mer 9 Oct 2013 - 0:45

D'accord avec toi, le gars est talentueux c'est un fait
On verra ce que cela donnera quand il passera à du lourd
Croisons les doigts et souhaitons lui une longue et fructueuse carrière car après tout on en profitera aussi et en plus le gars est sympa et ne joue pas à la star comme le lang-lang qui se la pète un peu haut avec tout son cinéma
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81479
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Mer 9 Oct 2013 - 0:57

Surmédiatisé, assurément dans la mesure où on ne voit que lui, et qu'il n'est pas seul...

Mais comme le soulignait Xavier, il a quand même un peu tout réussi, et dans des répertoires divers et exigeants – profil très différent de Rattle, à mon sens, beaucoup moins régulier. J'ai été assez impressionné de la haute tenue de ses enregistrements (alors qu'à son âge, il a de toute évidence peu eu l'occasion de jouer la Quatrième de Nielsen !), même dans les répertoires concurrentiels, techniques ou rares.

Après, non, ce n'est pas (du moins pas pour le moment) le plus grand chef vivant. Mais son piédestal n'est pas usurpé, ni même exagéré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80233
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Mer 9 Oct 2013 - 15:01

LeKap a écrit:
D'accord avec toi, le gars est talentueux c'est un fait
On verra ce que cela donnera quand il passera à du lourd
Qu'entends-tu par du lourd?

Car il a déjà dirigé beaucoup de choses importantes, de Beethoven à Adams en passant par Debussy, Stravinsky et tant d'autres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1326
Age : 60
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Mer 9 Oct 2013 - 15:05

Du lourd ? Ben du genre grosses productions wagnériennes
Ses mahler ont reçu des critiques mi figue mi raisin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81479
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Mer 9 Oct 2013 - 19:00

LeKap a écrit:
Du lourd ? Ben du genre grosses productions wagnériennes
Ses mahler ont reçu des critiques mi figue mi raisin
Les carrières de chef de concert et de chef d'opéra sont assez cloisonnées ; pour l'instant, Dudamel se concentre sur le concert, où il joue quand même les plus gros trucs du répertoire.

Oui, ses Mahler ont été moyennement accueillis, parce que la discographie déborde de versions superlatives de chefs mûrs et des plus grands orchestres du monde, donc il est effectivement difficile de rivaliser dans un répertoire aussi technique, mais ils étaient loin de l'indignité cependant. Et faire ça avec un orchestre de jeunes, qui n'était rien sur la scène internationale (je ne peux pas dire s'ils étaient bons ou pas, je ne les avais jamais entendus !), ça force tout de même le respect.
Maintenant qu'il a les meilleurs orchestres à disposition, il ne se débrouille pas mal non plus.

Après, je n'ai aucun disque de chevet Dudamel, hein ; il enregistre surtout du répertoire conventionnel, où chacun a déjà ses souhaits en partie comblés par telle ou telle version... Mais c'est quand même tout sauf une imposture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1326
Age : 60
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Mer 9 Oct 2013 - 20:43

DavidLeMarrec a écrit:
LeKap a écrit:
Du lourd ? Ben du genre grosses productions wagnériennes
Ses mahler ont reçu des critiques mi figue mi raisin
Les carrières de chef de concert et de chef d'opéra sont assez cloisonnées ; pour l'instant, Dudamel se concentre sur le concert, où il joue quand même les plus gros trucs du répertoire.

Oui, ses Mahler ont été moyennement accueillis, parce que la discographie déborde de versions superlatives de chefs mûrs et des plus grands orchestres du monde, donc il est effectivement difficile de rivaliser dans un répertoire aussi technique, mais ils étaient loin de l'indignité cependant. Et faire ça avec un orchestre de jeunes, qui n'était rien sur la scène internationale (je ne peux pas dire s'ils étaient bons ou pas, je ne les avais jamais entendus !), ça force tout de même le respect.
Maintenant qu'il a les meilleurs orchestres à disposition, il ne se débrouille pas mal non plus.

Après, je n'ai aucun disque de chevet Dudamel, hein ; il enregistre surtout du répertoire conventionnel, où chacun a déjà ses souhaits en partie comblés par telle ou telle version... Mais c'est quand même tout sauf une imposture.
C'est vrai qu'abattre un travail somme toute de qualité (sans être ze version évidemment) avec un orchestre débutant mais enthousiaste c'est louable
Ma critique n'était pas vraiment axée sur Dudamel mais sur cette politique de lancer de jeunes chefs même de talent
dans l'arène sans leur laisser le temps de murir - maintenant il est vrai que c'est en se jetant à l'eau qu'on apprend à nager


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81479
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Mer 9 Oct 2013 - 20:51

Ah, mais pour ça, on est bien d'accord... le nombre de jeunes interprètes (très bons mais) pas forcément exceptionnels qu'on balance en les présentant comme les nouveaux plus-grands-de-tous-les-temps, c'est parfois cruel pour les artistes.

Chez les chefs, cela dit, le risque est moindre, parce que l'expérience est le seul moyen de progresser, il n'y a pas de pratique solitaire possible... dans le pire des cas ils disparaissent des médias et prennent un parcours plus discret (comme Bringuier, par exemple, qui réussit très bien comme cela). Pour les instrumentistes (et particulièrement pour les chanteurs, qui peuvent abîmer leur outil de travail), c'est plus risqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
joachim
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1224
Age : 71
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Mer 16 Oct 2013 - 17:24

Faut l'écouter dirigeant Beethoven. Epoustouflant, en particulier dans les 7ème et 9ème symphonies. Pour moi il dépasse les Karajan et autres ! Au fait, si Dudamel est surmédicalisé, et Karajan, alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Mer 16 Oct 2013 - 17:33

Est-ce un réel exploit d'être meilleur que Karajan dans Beethoven ? rabbit 
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1224
Age : 71
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Mer 16 Oct 2013 - 17:42

alexandre. a écrit:
Est-ce un réel exploit d'être meilleur que Karajan dans Beethoven ? rabbit 
J'en conclus que tu n'aimes pas Karajan hehe 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Mer 16 Oct 2013 - 17:43

joachim a écrit:
alexandre. a écrit:
Est-ce un réel exploit d'être meilleur que Karajan dans Beethoven ? rabbit 
J'en conclus que tu n'aimes pas Karajan hehe 
Si si, il y a des choses excellentes. Mais faire de Dudamel le grand prêtre de Beethoven me semble légèrement excessif.
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22277
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Mer 16 Oct 2013 - 20:17

joachim a écrit:

Au fait, si Dudamel est surmédicalisé, et Karajan, alors ?
scratch Surmédicalisé ?

Ca veut dire qu'il prend trop de gros cachets ? hehe 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80233
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Mer 16 Oct 2013 - 20:20

Celle-là elle est bonne. thumleft 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joachim
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1224
Age : 71
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Mer 16 Oct 2013 - 20:39

Mélomaniac a écrit:
joachim a écrit:

Au fait, si Dudamel est surmédicalisé, et Karajan, alors ?
scratch Surmédicalisé ?

Ca veut dire qu'il prend trop de gros cachets ? hehe 
pété de rire pété de rire  C'est ce qu'on appelle une coquille ! Faut dire que je sors à peine de l'hosto Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1326
Age : 60
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Jeu 17 Oct 2013 - 9:09

joachim a écrit:
Faut l'écouter dirigeant Beethoven. Epoustouflant, en particulier dans les 7ème et 9ème symphonies. Pour moi il dépasse les Karajan et autres ! Au fait, si Dudamel est surmédicalisé, et Karajan, alors ?


Oui mais karajan avait déjà du poil au menton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tod
Entre chien et loup
avatar

Nombre de messages : 1012
Date d'inscription : 18/12/2014

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Dim 25 Oct 2015 - 23:30

J'use, sans trop gaspiller, mes rares G à visionner des orchestres en action.
Ce goûtu Dudamel, dont j'avais eu ouïe dire, est un Grand... :
Un grand pédagogue qui promène son excellent et de plus jeune orchestre vénézuélien dans les plus vénérables salles de concert du monde, et d'Europe,
Et un Grand chef qui sait choisir les œuvres accortes, les grosses machines assez résistantes pour y faire s'engouffrer le flux enthousiaste de son orchestre au complet.
Ainsi, la Valse de Ravel, la Grande Pâques Russe dont je ne me lasserai jamais !!!, la Troisième de Beethoven (une merveille !) et le Finale le la 2ème symphonie de Mahler....

J'en ai eu des frissons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ojoj
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 647
Age : 31
Localisation : Bayonne/Bordeaux
Date d'inscription : 22/10/2009

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Ven 1 Jan 2016 - 14:04

Il sera à la baguette pour le concert du nouvel an 2017 à Vienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1326
Age : 60
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Sam 2 Jan 2016 - 13:11

Je n'ai jamais fait le compte, mais j'ai comme l'impression que son orchestre vénézuélien à un effectif plus imposant que d'autres orchestres à oeuvre égale bien entendu - serait-ce pour compenser certaines faiblesses des pupitres ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pacific 231
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 66
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 03/11/2010

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Sam 2 Jan 2016 - 13:45

ojoj a écrit:
Il sera à la baguette pour le concert du nouvel an 2017 à Vienne.
Ce qui va le rendre encore plus médiatique...

Mais ce n'est pas pour me déplaire, j'ai beaucoup de respect pour ce musicien.
De ce que j'ai pu voir et entendre, dont en interview à Berlin, il ne me semble pas «se la pêter».

En plus de ses qualités musicaux, j'ai beaucoup d'estime pour tout ce qu'il a fait avec les jeunes musiciens dans son pays, on en parle pas assez je pense. Combien de ces jeunes seraient peut-être dans la rue aujourd'hui sans lui?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fleuvedemots.unblog.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Mer 6 Jan 2016 - 10:00

Tout ça, c'est indéniable ; hors question de politique "politicienne" suivant l'expression commune (dans tous les sens du terme) et sur le caractère de vitrine du Sistema, pour le régime vénézuélien. Dont acte, donc. Et itou pour ce qui concerne les qualités du chef, qui ne sont plus à prouver (très bon technicien, "metteur-en-sons").
N'empêche...
... N'empêche, je ne le vois pas à la tête du concert du Nouvel An ; ou plutôt, j'avoue (et c'est absolument primaire, sans doute irraisonné et donc déraisonnable), je ne l'y veux pas.
Je m'explique : je cherche un chef, dans la tradition récente de l'événement (je ne parle même pas de Boskowski) qui ne soit pas de "tradition" européenne, même par imprégnation (Mehta qui a 50 ans ou plus de pratique "viennoise", si j'ose dire). Harnoncourt en est, en quelque sorte, l'exemple ultime ; comme Karajan avant lui ; comme Kleiber aussi, d'une certaine manière (même si Kleiber n'est pas "mon" chef, ici ; j'insiste dans l'opprobre, pardon). Janssons, même, a sans doute profité d'une espèce de généalogie "germanique" inhérente à l'histoire des États baltes.
carton rouge Attention, je ne trace pas une ligne de démarcation entre chefs européens et "autres" ; et je ne crois à aucune prédestination. Mais singulièrement, c'est avec des orchestres extra-européens que Dudamel a enregistré ses Mahler ; avec un son très "big five", si j'ose dire. Qui s'entend (dans tous les sens du terme) mais qui est aussi, une forme de point d'achoppement (la mise en place, c'est bien ; la profondeur de champ aussi mais la profondeur de "chant", c'est mieux). Et je l'ai finalement toujours trouvé assez extérieur (beaucoup d'esbroufe, des effets de manche) dans son Zarathustra avec Berlin ou dans ses Brahms en concert, aussi bien avec Berlin qu'avec le Philharmonique de Radio France. Bref dans tout ce qui fonde et/ou découle d'une certaine tradition ; sur laquelle je me trompe peut-être (et je ne demande, après tout, qu'à être surpris).
Ce choix me pose des questions ; et je voudrais être sûr qu'il ne s'agisse pas de communication "pure". Vous y croyez, vous, à un Dudamel "valseur" ? Sans doute cela dépendra du programme...
... Il est urgent d'attendre/entendre, en somme !
(Et j'espère vraiment qu'on ne se méprendra pas sur ce que je viens d'écrire ; le préjugé, parce qu'il y en a un d'évidence, est strictement musical Embarassed ...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Mer 6 Jan 2016 - 14:46

Dudamel n'est pas le premier chef non autrichien à diriger le concert du nouvel An. Le cercle s'est étendu ensuite pour y inclure des chefs étrangers à cette tradition musicale (Prêtre, Jansons, Maazel, Mehta, Muti), mais qui en étaient devenus familiers pour avoir souvent dirigé au Staatsoper ou avec les Philharmoniker. Ça nous fait donc un échantillon assez varié merci...

La tradition veut que ce soit un événement festif et bon enfant. Deux qualités pour lesquelles on peut légitimement associer Dudamel je crois. Il a encore un an à pratiquer le quatre temps. Pour un pédagogue de son niveau ça devrait être une partie de plaisir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parnasse
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 28/02/2014

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Mer 6 Jan 2016 - 15:17

Je partage le même ressenti de Dudamel. Brillant et technicien, trop démonstratif et porté sur le show. Bref pas encore à maturité et très 'américain'. Ce qui n'est pas anormal à 34 ans pour un vénézuelien qui officie à LA !
Fabuleux espoir de la baguette quand même vu ce qu'il obtient à son âge (pour voir le verre plus qu'à moitié plein). A mon avis bien plus que Nelsons et en attendant qu'on voit ce que donne le 'pari' Petrenko des berlinois.  
Qu'il se confronte à l'exercice est excellent pour le désaméricaniser et lui faire sortir tout son jus et son potentiel. Et il sait bien faire danser les musiques sud-américaines voire Beethoven. Pas de raison que ça ne marche pas avec les Strauss !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Mer 6 Jan 2016 - 15:20

André a écrit:
Dudamel n'est pas le premier chef non autrichien à diriger le concert du nouvel An. Le cercle s'est étendu ensuite pour y inclure des chefs étrangers à cette tradition musicale (Prêtre, Jansons, Maazel, Mehta, Muti), mais qui en étaient devenus familiers pour avoir souvent dirigé au Staatsoper ou avec les Philharmoniker. Ça nous fait donc un échantillon assez varié merci...

La tradition veut que ce soit un événement festif et bon enfant. Deux qualités pour lesquelles on peut légitimement associer Dudamel je crois. Il a encore un an à pratiquer le quatre temps. Pour un pédagogue de son niveau ça devrait être une partie de plaisir !

Ça je l'ai souligné ; et la suite aussi, d'ailleurs. Peut-être je m'illusionne sur le sens de la "tradition" (mais au sens latin : la transmission). L'Italie a connu, pour partie, l'administration autrichienne ; Jansons est issu d'une terre où l'esprit germanique s'est (même lourdement, je veux dire : militairement) implanté ; la France dans laquelle Prêtre a été formé était, à bien des égards, encore très largement héritière d'un "air 1900" ; Muti a longtemps fréquenté les Viennois (compositeurs & musiciens) ; et Maazel aura été un modèle de cosmopolitisme. Pour chacun, il faut regarder, à mon avis, du côté des "maîtres" (je vais encore caser "mon" Slatkin, qui a appris avec Morel & Süsskind, ce qui explique, peut-être, ses idiosyncrasies avec les Français et avec certains Viennois ; ce qui explique peut-être aussi pour partie, chez les Viennois/Allemands, un son puissant et puissamment charpenté assis notamment sur des cordes graves en ordre de bataille ?). Je suis, je l'avoue, assez fasciné par cette idée des "maîtres" et peut-être ça obère une partie de ma réflexion (j'en ai parlé dans le sujet Bruckner, par exemple, à propos de Tintner) ; ainsi, avec Mehta, on remonte via Swarowsky, à Weingartner & à Richard Strauss. Ça ne prémunit de rien, ça ne garantit rien non plus ; mais je me dis qu'un peu "d'esprit" (je crois aux forces de l'esprit... si j'ose dire) perdure.
Moi, in petto, je ne crois pas dans la métamorphose de Dudamel en "valseur" ; parce que, pour le coup, oui assurément il s'agirait bien d'une métamorphose, à mon sens, pour un chef qui gagnerait, par ailleurs, à aller plus souvent titiller la muse américaine et du XXe siècle, en général, où je soupçonne qu'il pourrait bien s'exhausser, alors que je ne trouve pas qu'il se détache d'une manière bien singulière (dans tous les sens du terme), dans toute une frange de son répertoire européen.
Mais je le redis, je n'attaque ni ad hominem, ni en fonction d'une origine géographique qui devrait limiter son répertoire ; et je ne veux ouvrir aucune polémique "déterministe". Je pense seulement que Dudamel a (beaucoup) mieux à dire ailleurs.

Parnasse a écrit:
Qu'il se confronte à l'exercice est excellent pour le désaméricaniser et lui faire sortir tout son jus et son potentiel.

Mais alors, la question c'est de savoir si l'exercice est une fin en soi ou un moyen ?

(EDIT : quelqu'un sait si, un jour, les Viennois ont pensé proposer à Bernstein de diriger le concert du Nouvel An ? Si l'omniprésence seule de Boskowski a suffi à "écarter" Böhm ? Pourquoi Maazel, etc. ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Mer 6 Jan 2016 - 16:12

Je ne vois aucune influence allemande dans Jansons. En tout cas certainement pas aux niveaux culturel ou historique. Juif letton de par sa mère qui s'est échappée de justesse du ghetto de Riga, après avoir vu son frère et son père tués par les nazis. Par la suite la famille s'est établie à Saint Pétersbourg (Papa Jansons était l'assistant de Mrawinsky). Ce n'est pas le genre de circonstances qui favorisent une 'influence allemande' dans sa pensée musicale ou sociale.

Le jeune Mariss a toute sa jeunesse gravité autour de Saint Pétersbourg. Ce n'est qu'à partir de la fin des années soixante qu'il a eu des contacts avec Vienne (avec Swarowsky). À mon avis il a développé son style propre auprès de son père et de Mrawinsky. Si influence il y a c'est là qu'il faut chercher.

Toute cette question de 'généalogie musicale' est un peu tirée par les cheveux. C'était peut-être vrai il y a cent ans, ou tout au moins jusqu'à la Guerre, quand il y avait un authentique style musical national. Par la suite l'avion a tout changé. L'ère des chefs globetrotters est là pour demeurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Mer 6 Jan 2016 - 16:52

André a écrit:
Je ne vois aucune influence allemande dans Jansons. En tout cas certainement pas aux niveaux culturel ou historique. Juif letton de par sa mère qui s'est échappée de justesse du ghetto de Riga, après avoir vu son frère et son père tués par les nazis. Par la suite la famille s'est établie à Saint Pétersbourg (Papa Jansons était l'assistant de Mrawinsky). Ce n'est pas le genre de circonstances qui favorisent une 'influence allemande' dans sa pensée musicale ou sociale.

Le jeune Mariss a toute sa jeunesse gravité autour de Saint Pétersbourg. Ce n'est qu'à partir de la fin des années soixante qu'il a eu des contacts avec Vienne (avec Swarowsky). À mon avis il a développé son style propre auprès de son père et de Mrawinsky. Si influence il y a c'est là qu'il faut chercher.

Toute cette question de 'généalogie musicale' est un peu tirée par les cheveux. C'était peut-être vrai il y a cent ans, ou tout au moins jusqu'à la Guerre, quand il y avait un authentique style musical national. Par la suite l'avion a tout changé. L'ère des chefs globetrotters est là pour demeurer.

J'entends bien, j'entends bien et sans doute ma "mystique" des maîtres comporte-t-elle une part de fantasme ; je pensais plutôt à quelque chose de l'ordre d'un inconscient "collectif" (l'allemand a, par exemple, été l'une des deux langues administratives officielles avec le russe, en Lettonie, jusqu'en 1917 ; et même s'il ne s'agit pas d'un "précis" historique, les tropismes divergents russe d'un côté et germain de l'autre, sont bien décrits dans Un drame en Livonie de Jules Verne). Bref, Jansons ce n'était peut-être pas le bon exemple, donc je silent .
Mais justement, quand tu parles d'une pérennité plus ou moins sensible au moins jusqu'à la Guerre (la 2e, j'imagine scratch ), c'est justement encore l'époque de formation (ou presque) de tout ou partie des chefs qui se sont illustrés dans le Concert du Nouvel an ; et même Welser-Möst (qu'on sous-estime beaucoup en général et ici, en particulier, je trouve) peut faire figure de "rescapé", en quelque sorte, dans cette idée de la tradition/transmission.
Ceci dit, avec le retrait d'Harnoncourt et, en général, l'âge avancé de tous les grands titulaires de ces 30 dernières années après l'ouverture "post-Boskowski", il est évident que la question du renouvellement générationnel au pupitre du concert est une question qui se pose de facto ; et l'annonce de la prise en charge par Dudamel aura au moins le mérite, si ce n'est d'y répondre, mais au moins de soutenir un argumentaire sur l'avenir de l'exercice (quelle patte/pâte, quel répertoire aussi, etc. ?). Et ça, pour le coup, c'est un signe de vitalité très très encourageant pour quelque chose que l'on décrit comme un moment empesé/compassé thumright .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Mer 6 Jan 2016 - 17:55

Oui, il y a définitivement un changement de la garde. Et Dudamel, c'est précisément la garde montante, si l'on peut dire hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
néthou
JazzAuNeth
avatar

Nombre de messages : 1511
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Sam 9 Jan 2016 - 13:07

Moi j'ai eu la chance de le voir hier soir en concert avec l'Orchestre Symphonique Simon Bolivar, jouer la Turangalîla Symphonie de Messiaen.
On me permettra d'être peu suspect de parti-pris: c'est la 1ère fois que j'entendais le chef et l'orchestre, que ce soit en concert ou au disque, et je n'avais jamais entendu l'oeuvre de Messiaen (avec laquelle je ne suis pas familiarisé -tout comme la musique contemporaine en général-).
Et bien j'ai trouvé ça formidable, voire-même fascinant à certains égards.
Je ne porterai pas de jugement sur Dudamel (que j'ai trouvé étonnamment sobre de direction pour un chef réputé (trop) démonstratif...), ni sur l'orchestre effectivement plutôt juvénile (ça fait un peu bizarre de voir toutes ces tignasses d'un tel noir de jais Laughing ) que je n'ai pas les moyens musicaux de juger.
Mais il y avait une belle énergie dans tout ça, la pianiste soliste (Yuja Wang) était à l'unisson (c'était moins évident pour les ondes Martenot -Cynthia Millar- qui se "fondent" plus avec les cordes), mais bon, moi c'est vraiment l'oeuvre que j'ai découvert avec jubilation et qui m'a vraiment emballé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16109
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Sam 9 Jan 2016 - 14:11

c’est en réécoute sur France Musique mais je m’en passerai bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16142
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Sam 9 Jan 2016 - 21:58

Connaissant tes goûts, j'imagine bien hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3495
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Sam 22 Oct 2016 - 1:11



Bruckner: Symphonie nº9 en ré mineur. Sibelius: Symphonie n°2 en ré majeur, op. 43. Nielsen: Symphonies nº5, op. 50 et nº4 «L’Inextinguible», op. 29
Gustavo Dudamel / Orchestre Symphonique de Gothembourg
En public, Gothembourg, 2008-2010
Deutsche Grammophon


Très favorablement surpris: voilà un coffret qui vient sérieusement nuancer l’image qu’on se fait de Dudamel.
C’est déjà intéressant en soi de pouvoir entendre le chef vénézuélien dans un répertoire qui ne relève pas du festif / sauvage / grandiloquent (où j’ai jusqu’ici entendu du très bon - The Gospel According to the Other Mary d’Adams, La noche de los mayas de Revueltas - et du plus commun - le Sacre, Mahler 9) - et a fortiori dans mon «cœur de répertoire» symphonique.

A entendre ces quatre symphonies, on se rend compte que si «la fougue» de Dudamel n’est pas qu’un lieu commun de la critique (les lectures sont assez intenses et avancent vraiment), il y a aussi, derrière cela, une maîtrise technique assez exceptionnelle: alors qu’il s’agit d’enregistrements de concerts, la mise en place est absolument impeccable, qu’il s’agisse de détails orchestraux ou au contraire de la gestion des masses et du flux (la gradation des dynamiques est vraiment très réussie).

Cela étant dit, il est vrai aussi qu’en termes proprement interprétatifs, il n’y a là rien d’absolument exceptionnel ou de radicalement neuf. Cette 9ᵉ de Bruckner a certes le grand mérite de ne pas se perdre dans la contemplation «mystique»; pour autant, cette lecture en reste à une sorte de romantisme traditionnel, avec des phrasés intenses qui exaltent l’expression, mais du coup amoindrissent les discontinuités du langage et l’architecture de l’œuvre. De la même manière, dans la 2ᵉ de Sibelius, on perçoit davantage une sorte de grande coulée épique, presque narrative, que la construction organique de l’orchestration. Les Nielsen correspondent probablement davantage à mes attentes, mais me semblent quand même pouvoir bénéficier de lectures plus «distanciées» (du moins la 5).

Bref, une maîtrise technique impressionnante mais des lectures qui restent marquées par une impression de «premier degré» (où l’on attendrait des interprétations plus profondes, plus décantées - mais est-ce la tasse de thé de Dudamel? Toute la question est là, il me semble.) Des enregistrements excellents (et puis cet orchestre est décidément un des meilleurs d’Europe), mais pas absolument référentiels.


Dernière édition par Benedictus le Dim 23 Oct 2016 - 1:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Sam 22 Oct 2016 - 1:36

Excellente description !

Le disque Nielsen est le plus réussi, sans transcender la discographie. Par contre c'est très, très bien présenté. Du Nielsen de luxe. D'autant plus méritoire que Dudamel ne connaissait absolument pas ce répertoire avant d'arriver à Gothenburg. L'orchestre, lui, l'a dans le sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22277
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Sam 22 Oct 2016 - 1:44

Smile Oui c'est bien résumé.
On a affaire à de très bonnes exécutions, remarquables pour du live, mais pour tous ces opus, rien de bien personnalisé ou frappant.
Pour Bruckner et même la de Sibelius, cet orchestre manque un peu de plénitude, si ce n'est d'assiette.
Un coffret qui compte plus pour la discographie de Dudamel que dans celle des oeuvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3495
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Sam 22 Oct 2016 - 1:56

Mélomaniac a écrit:
Pour Bruckner et même la de Sibelius, cet orchestre manque un peu de plénitude, si ce n'est d'assiette.
Oui, enfin pour du Bruckner ou du Sibelius mélomaniaco-compatible. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22277
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Sam 22 Oct 2016 - 2:09

Mr.Red J'ai pas osé dire que mon Bruckner je le préfère pesant pondéré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ojoj
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 647
Age : 31
Localisation : Bayonne/Bordeaux
Date d'inscription : 22/10/2009

MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   Lun 26 Déc 2016 - 17:04

Programme du concert du nouvel an à venir ( avec la participation des chanteurs du Wiener Singverein)

Franz Lehár
Nechledil Marsch aus der Operette Wiener Frauen

Émile
Les Patineurs. Walzer, op. 183

Johann Strauss, Jr.
S' gibt nur a Kaiserstadt,s' gibt nur a Wien. Polka, op. 291

Josef Strauss
Winterlust. Polka (schnell), op. 121

Johann Strauss, Jr.
Mephistos Höllenrufe. Walzer, op. 101
So ängstlich sind wir nicht! Schnell-Polka, op. 413

-- Pause --

Franz von Suppé
Ouvertüre zu Pique Dame

Carl Michael Ziehrer
Hereinspaziert! Walzer aus der Operette „Der Schätzmeister“, op. 518

Otto Nicolai
Die lustigen Weiber von Windsor (The Merry Wives of Windsor), Moon Choir

Johann Strauss, Jr.
Pepita-Polka, op. 138
Rotunde-Quadrille, op. 360
Die Extravaganten. Walzer, op. 205

Johann Strauss, sen.
Indianer-Galopp. op. 111

Josef Strauss
Die Nasswalderin. Polka mazur,op. 267

Johann Strauss, Jr.
Auf zum Tanze! Polka schnell, op. 436
Tausend und eine Nacht. Walzer nach Motiven der Operette "Indigo"
Tik-Tak. Polka schnell, op. 365
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gustavo Dudamel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gustavo Dudamel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gustavo Dudamel
» Les musiques les plus joyeuses?
» Arturo Marquez
» Gustavo Dudamel
» Blind test - 4è symphonie de Brahms

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: