Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Erich Wolfgang Korngold

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80675
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Erich Wolfgang Korngold   Mar 28 Juin 2005 - 5:03

Je connais à peine ce compositeur et je découvre en ce moment ses opéras Violanta et surtout la Ville morte.

D'autres oeuvres à me conseiller?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Achille
Monsieur Claude
avatar

Nombre de messages : 1031
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Mar 28 Juin 2005 - 13:14

Xavier a écrit:
Je connais à peine ce compositeur et je découvre en ce moment ses opéras Violanta et surtout la Ville morte.

D'autres oeuvres à me conseiller?
Sa symphonie ! Et puis son concerto pour violon est sympa aussi, entre deux dégoulinades...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
christia
Invité



MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Mar 28 Juin 2005 - 13:26

il est surtout connu comme compositeur de cinéma (Robin des bois, l'Aigle des mers...) mais c'est hyper romantique et straussien comme écriture, un peu trop viennois / crème chantilly pour moi en tout cas ;-) (du moins sa musique de film...)
Revenir en haut Aller en bas
Achille
Monsieur Claude
avatar

Nombre de messages : 1031
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Mar 28 Juin 2005 - 13:40

christian a écrit:
il est surtout connu comme compositeur de cinéma (Robin des bois, l'Aigle des mers...) mais c'est hyper romantique et straussien comme écriture, un peu trop viennois / crème chantilly pour moi en tout cas ;-) (du moins sa musique de film...)
Mmmm, j'aime quand même bien ses musiques de films... Robin des bois, bof ; mais The Sea Hawk, ça en jette !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capri
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1239
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Mar 28 Juin 2005 - 14:15

Ah là là le "Marietta's Lied" MMmmm I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
christia
Invité



MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Mar 28 Juin 2005 - 15:46

Achille a écrit:
Mmmm, j'aime quand même bien ses musiques de films... Robin des bois, bof ; mais The Sea Hawk, ça en jette !
disons que c'est comme une grosse bûche à la crème au beurre, 2 cuillerées, ça va mais il ne faut surtout pas en abuser, au bout d'un moment, ça "ballonne", et ça devient vite indigeste... Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Capri
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1239
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Mar 28 Juin 2005 - 16:18

LA comparaison me semble parfaitement juste 😉
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Achille
Monsieur Claude
avatar

Nombre de messages : 1031
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Mar 28 Juin 2005 - 16:52

christian a écrit:
disons que c'est comme une grosse bûche à la crème au beurre, 2 cuillerées, ça va mais il ne faut surtout pas en abuser, au bout d'un moment, ça "ballonne", et ça devient vite indigeste... Mr. Green
Voilà, c'est tout à fait ça. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S
Le Maître est marteau


Nombre de messages : 760
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Mar 28 Juin 2005 - 18:06

Moi j'aime bien.

Regarde du côté des lieder et du sublime concerto pour violon. Je l'ai entendu live avec Gil Shaham, C'était sublime!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Achille
Monsieur Claude
avatar

Nombre de messages : 1031
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Mar 28 Juin 2005 - 18:24

Sam a écrit:
Regarde du côté des lieder et du sublime concerto pour violon. Je l'ai entendu live avec Gil Shaham, C'était sublime!
En ce qui me concerne, je place vraiment la symphonie au-dessus du concerto. Mais tout est affaire de goût... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S
Le Maître est marteau


Nombre de messages : 760
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Mar 28 Juin 2005 - 18:27

Je ne dis pas le contraire, je connais très mal la symphonie que je n'ai jamais écouté du début à la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80675
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Mar 28 Juin 2005 - 19:50

Merci pour vos conseils, je vais voir ce que je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80675
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Dim 3 Juil 2005 - 20:52

Je découvre la symphonie, j'aime vraiment beaucoup. (et je ne trouve pas ça du tout lourdingue ou indigeste... par contre y a un passage où je vois bien ce que J.Williams lui a pris, notamment pour E.T!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80675
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Dim 3 Juil 2005 - 21:11

Par contre y a des trucs qui m'ont un peu surpris en lisant le livret du CD:

Si dans la première moitié de sa vie Korngold se battit contre l'image de l'artiste trop précoce, ayant démarré trop tôt et n'étant plus apte à se développer, en prenant de l'âge il se sentit totalement humilié, sur le plan artistique, d'avoir à composer des musiques de films et il craignit constamment pour sa renommée de compositeur "sérieux".

Un peu plus loin:

"Je jette un regard rétrospectif sur ma vie et je distingue 3 périodes: d'abord celle de l'enfant prodige, puis celle du compositeur d'opéras en Europe et maintenant celle du compositeur de musiques de films. Je crois que je dois à présent prendre une décision si je ne veux pas finir ma vie comme musicien à Hollywood."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S
Le Maître est marteau


Nombre de messages : 760
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Dim 3 Juil 2005 - 21:18

Citation :
je ne veux pas finir ma vie comme musicien à Hollywood
Excellent commentaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80675
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Dim 3 Juil 2005 - 21:30

Bon, 2è écoute plus attentive de la Symphonie, c'est pas mal mais c'est pas non plus le chef d'oeuvre ultime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouf1er
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 853
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 01/09/2005

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Ven 2 Sep 2005 - 9:26

Xavier a écrit:
Je connais à peine ce compositeur et je découvre en ce moment ses opéras Violanta et surtout la Ville morte.

D'autres oeuvres à me conseiller?

(Pollution sans intérêt)


Dernière édition par Ouf1er le Dim 18 Avr 2010 - 12:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leo
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1684
Age : 58
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Ven 2 Sep 2005 - 11:41

De Korngold, je ne connais que son trio pour piano



écrit à douze ans!
Couplé avec celui de Zemlinsky qui fut le professeur de Korngold. d'après le livret du cd, Korngold, enfant prodige, vit sa carrière décliner à l'âge adulte. Pour survivre, il écrivit beaucoup de musiques alimentaires en réadaptant des valses viennoises avant de conquérir Hollywood

Ce concerto daterait donc de 1909 et j'y entends quelques accents jazzy. Etonnant non Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leboc.forumactif.org/forum.htm
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Dim 19 Mar 2006 - 18:58

Xavier a écrit:
Par contre y a des trucs qui m'ont un peu surpris en lisant le livret du CD:"…Je crois que je dois à présent prendre une décision si je ne veux pas finir ma vie comme musicien à Hollywood."
Et bien, il est mort à Hollywood !
J'ai eu du mal à retrouver le topic…

Dans la collection "Entartete Musik" ils ont publié cette musique de film, très belle, aux accents Goldsmithiens, datant de 1944:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leo
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1684
Age : 58
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Dim 19 Mar 2006 - 19:23

Il est mort à Hollywood? Ben oui, faut bien bouffer Mr. Green

Les convictions et l'estomac creux, ça fait pas toujours bon ménage Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leboc.forumactif.org/forum.htm
joachim
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1224
Age : 71
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Mar 21 Mar 2006 - 20:01

Korngold, encensé (à juste titre à mon avis) comme enfant prodige, car d'aucuns y voyaient un nouveau Mozart, a dû déchanter parvenu à l'âge adulte et a fini par se consacrer, avec succès, à la musique de film. Mais il devait effectivement se croire dévalorisè.

Achille nous a parlé de sa symphonie : je suppose qu'il s'agit de la symphonie en fa dièse opus 40, de 1950. Il y a une autre symphonie, baptisée Sinfonietta opus 5, oeuvre de jeunesse de 1911/12, qu'il faut absolument connaître si on s'intéresse à Korngold. Là, on comprend pourquoi on le baptisait "nouveau Mozart" tant cette sinfonietta est remplie de passion :c'est du pur romantisme, génial pour quelqu'un qui avait alors 14 ans! Je précise que cette "sinfonietta" est écrite pour grand orchestre et qu'elle dure 45 minutes. De la même époque date une Schauspiel Overture opus 4, tout aussi romantique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fuligo
Déesse du scalpel
avatar

Nombre de messages : 3749
Age : 37
Localisation : Nothingness, SK Canada
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Dim 30 Juil 2006 - 11:55

Est ce que quelqu'un sait où je peux me procurer le livret de Die Tote Stadt? (avec si possible une traduction française ou anglaise)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82114
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Dim 30 Juil 2006 - 12:02

Fuligo a écrit:
Est ce que quelqu'un sait où je peux me procurer le livret de Die Tote Stadt? (avec si possible une traduction française ou anglaise)

Difficile à trouver (il y a bien sûr l'Avant-Scène). Mais tout de même :
http://www.geocities.com/ubeda2002/ciudad/ciudad.htm . Tu as le livret allemand, et l'autre langue bizarre n'est pas si éloignée du français.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
ouannier
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5150
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Dim 30 Juil 2006 - 12:10

J'avais bien cherché à l'époque où je m'interessais à cet opéra, et j'ai été forcé de me rabattre sur ce qui est le mieux réalisé mais aussi le plus onéreux qui est l'avant-scène opéra. Tu en as pour 20 euros environ, moins si tu le trouve d'occasion. Par contre je n'ai pas cherché le livret en anglais, peut-être que tu as une chance de te le procurer dans cette langue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fuligo
Déesse du scalpel
avatar

Nombre de messages : 3749
Age : 37
Localisation : Nothingness, SK Canada
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Dim 30 Juil 2006 - 13:06

Merci, je vais me débrouiller avec l'allemand, ça me fera bosser Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pauken
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1865
Age : 30
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Sam 12 Aoû 2006 - 14:28

Sinon des interprétations à conseiller pour ce compositeur qui m'attire de plus en plus ? La série Entartete Musik chez Decca sans doute mais pour ce qui est de la musique de chambre (quatuor) , les concertos et les symphonies quoi d'autre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouf1er
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 853
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 01/09/2005

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Sam 12 Aoû 2006 - 17:10

Achille a écrit:
christian a écrit:
disons que c'est comme une grosse bûche à la crème au beurre, 2 cuillerées, ça va mais il ne faut surtout pas en abuser, au bout d'un moment, ça "ballonne", et ça devient vite indigeste... Mr. Green
Voilà, c'est tout à fait ça. Mr. Green

(Pollution sans intérêt)


Dernière édition par Ouf1er le Dim 18 Avr 2010 - 12:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouf1er
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 853
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 01/09/2005

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Sam 12 Aoû 2006 - 17:16

Pauken a écrit:
Sinon des interprétations à conseiller pour ce compositeur qui m'attire de plus en plus ? La série Entartete Musik chez Decca sans doute mais pour ce qui est de la musique de chambre (quatuor) , les concertos et les symphonies quoi d'autre ?

(Pollution sans intérêt)


Dernière édition par Ouf1er le Dim 18 Avr 2010 - 12:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Sam 12 Aoû 2006 - 17:26

Ouf1er a écrit:
Achille a écrit:
christian a écrit:
disons que c'est comme une grosse bûche à la crème au beurre, 2 cuillerées, ça va mais il ne faut surtout pas en abuser, au bout d'un moment, ça "ballonne", et ça devient vite indigeste... Mr. Green
Voilà, c'est tout à fait ça. Mr. Green

Oui, mais enfin la musique de film hors du contexte, ca ne peut pas tout àfait être jugé comme le reste. Moi, je trouve ça remarquablement efficace.
Pour s'en faire une idée précise, sur le DVD de Robin Hood, il y a une piste isolée avec la musique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pauken
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1865
Age : 30
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Mar 10 Oct 2006 - 17:11

J'ai découvert sa symphonie op.40 , une oeuvre très interessante et franchement très bien fichue.

D'aspect assez impressionnant, en 4 mouvements, d'une durée moyenne de 50 minute, cette oeuvre fait part d'une excellente construction.

Le 1er mouvement est sans doute le plus noir de tous, majestueux, son seul défaut est de rarement décoller, on navigue dans un faux rythme je trouve. Fréquentes répétitions de thèmes, puis une partie centrale plus agitée. C'est le seul moment de la partition qui fait entendre du marimba (mais oui nous sommes en 1950 !). Environ 15 minutes.

2e mouvement, un scherzo tout à fait classique, en 6/8 avec un trio tout à fait conventionnel. Quelques appels de cors façon réminiscences de Hollywood ... mais rien de mauvais goût. Belle orchestration virtuose et fluide (harpe, flûtes), assez rapide d'ensemble. 10 minutes

3e mouvement, vraiment beau, ce mouvement lent est très proche d'une pièce antérieure de Schreker, Nachtstück, ambiance fantastique avec quelques très belles envolées lyriques des cordes. Le meilleur moment de l'oeuvre. 15 minutes

Finale, enjoué façon faux rondo aux nettes allusions chostakoviennes et neo-symphonie classique de proko, de très brefs et fréquents emprunts qui maintiennent l'attention jusqu'au bout. 10 minutes.

Le livret du disque parle de l'inspiration prise dans la grande tradition Mahlérienne et Brucknerienne ... je n'y crois personnellement pas même si le compositeur a pu y mettre d'aussi louables sentiments.

Découverte également de Straussiana (début années 50 également) qui est la derniere piece composée par Korngold. Parodie de valse des viennois ? Plutôt imitation presque plus convainquante que le modèle original ! Les pizzicatis du début sont exquis, et l'ensemble fait penser à un bonbon sucré tout à fait gracieux et frais, Korngold devait penser à sa jeunesse ... nostalgie de sa Vienne natale.

Excellente interprétation chez CPO de l'orchestre philharmonique du nord ouest de l'allemagne dirigé par Werner Andreas Albert.

Un très bon disque de très bonnes oeuvres donc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fuligo
Déesse du scalpel
avatar

Nombre de messages : 3749
Age : 37
Localisation : Nothingness, SK Canada
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Mar 20 Fév 2007 - 1:46

8 mois plus tard, Fuligo se ré-attaque à die Tote Stadt. En fait je l'avais écouté vraiment d'une oreille distraite et sans le livret.. Bonne impression à la première écoute mais je ne l'avais pas réécouté depuis. C'est fait, et la bonne impression se confirme. Mais j'ai la version Runnicles (2004) avec des interprètes qui ont l'air d'avoir tous contracté le virus du vilain vibrato, surtout Daniela Denschlag (Brigitta), les autres, c'est peut-être plutôt car après Denschlag, j'ai fait une fixation là dessus Question
Donc, pouvez vous me conseiller une version sans vibrato abusif?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82114
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Mar 20 Fév 2007 - 1:59

Parmi les cinq sur le marché, il y a en a deux qui dominent largement le lot :
- Latham-König (DVD, j'ai même vu les images Exclamation ), avec les deux mêmes protagonistes, mais une direction et une forme supérieures ; Svendén (Brigitta) est à son zénith ;
- la version historique Leinsdorf, avec une belle poésie.

Je n'ai pas souvenir de vibratos gênants. En tout cas, Svendén est vraiment très bien (mais tu retrouves le même couple).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Fuligo
Déesse du scalpel
avatar

Nombre de messages : 3749
Age : 37
Localisation : Nothingness, SK Canada
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Mar 20 Fév 2007 - 2:21

DavidLeMarrec a écrit:
Parmi les cinq sur le marché, il y a en a deux qui dominent largement le lot :
- Latham-König (DVD, j'ai même vu les images Exclamation ), avec les deux mêmes protagonistes, mais une direction et une forme supérieures ; Svendén (Brigitta) est à son zénith ;
- la version historique Leinsdorf, avec une belle poésie.

Je n'ai pas souvenir de vibratos gênants. En tout cas, Svendén est vraiment très bien (mais tu retrouves le même couple).


Merci beaucoup

Latham-König, ça me dit vaguement quelque chose. Ce n'est pas lui, la version DVD des Dialogues de Strasbourg?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82114
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Mar 20 Fév 2007 - 2:27

Exact, et c'est à Strasbourg aussi. Orchestre plus beau que celui de Runnicles ! (qui est... Exclamation )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80675
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Mar 20 Fév 2007 - 2:38

Et elle est comment, la mise en scène de ce DVD?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fuligo
Déesse du scalpel
avatar

Nombre de messages : 3749
Age : 37
Localisation : Nothingness, SK Canada
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Mar 20 Fév 2007 - 2:40

Merci beaucoup. En plus il est dispo sur Amazon.vca, je ne peux croire ma chance cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82114
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Mar 20 Fév 2007 - 2:47

Xavier a écrit:
Et elle est comment, la mise en scène de ce DVD?
Un peu absconse si tu ne connais pas le livret. Grisaille, dans un appartement en ruine un peu étroit au début. Puis s'ouvre le plateau vers une espèce de foire.
Assez peu de mouvement. Le livret est respecté, mais on n'est pas non plus dans le traditionnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80675
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Mar 20 Fév 2007 - 4:04

Bon bah c'est commandé. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80675
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Sam 24 Mar 2007 - 1:27



Superbe! Very Happy

J'ai beaucoup aimé le livret, qui fait un peu penser au Vertigo hitchcockien, et la mise en scène est assez belle, bien que pas complètement fidèle au livret semble-t-il. En tout cas l'esprit est là je trouve, les éclairages, l'atmosphère générale, rendent très bien l'aspect onirique et fantasmagorique de la chose.

La musique est très belle, post-romantique, colorée et très accessible, moins complexe que le Schreker des Stigmatisés par exemple. Ici, on est dans un Strauss un peu puccinien très séduisant.
C'est remarquablement écrit pour la voix.
Je déplorerais juste une longueur dans l'acte 2, avec tout le passage avec la bande de Marietta qui me semble un peu long et inutile. (si ce n'est comme intermède un peu détendu)

Remarquables prestations de Torsten Karl et Angela Denoke, tous deux époustouflants.
Torsten Kerl: belle voix, belle endurance, bonne qualité de jeu également, avec son personnage un peu malade-obsessionnel assez crédible.
Angela Denoke: magnifique vocalement d'homogénéité et de beauté de timbre, aigus splendides, aériens et superbement timbrés.
Belle performance d'actrice également.
Orchestre et direction magnifiques.


Dernière édition par le Sam 24 Mar 2007 - 15:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80675
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Sam 24 Mar 2007 - 1:29

Fuligo a écrit:
8 mois plus tard, Fuligo se ré-attaque à die Tote Stadt. En fait je l'avais écouté vraiment d'une oreille distraite et sans le livret.. Bonne impression à la première écoute mais je ne l'avais pas réécouté depuis. C'est fait, et la bonne impression se confirme. Mais j'ai la version Runnicles (2004) avec des interprètes qui ont l'air d'avoir tous contracté le virus du vilain vibrato

Si ce sont également Kerl et Denoke dans cette version, je ne comprends absolument pas ta remarque.
Sur le simple plan vocal, je trouve ça admirable de la part des deux. (et crois-moi, les gros vibratos, c'est pas trop mon truc)


Dernière édition par le Sam 24 Mar 2007 - 15:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fuligo
Déesse du scalpel
avatar

Nombre de messages : 3749
Age : 37
Localisation : Nothingness, SK Canada
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Sam 24 Mar 2007 - 1:36

Xavier a écrit:
Fuligo a écrit:
8 mois plus tard, Fuligo se ré-attaque à die Tote Stadt. En fait je l'avais écouté vraiment d'une oreille distraite et sans le livret.. Bonne impression à la première écoute mais je ne l'avais pas réécouté depuis. C'est fait, et la bonne impression se confirme. Mais j'ai la version Runnicles (2004) avec des interprètes qui ont l'air d'avoir tous contracté le virus du vilain vibrato

Si ce sont également Karl et Denoke dans cette version, je ne comprends absolument pas ta remarque.
Sur le simple plan vocal, je trouve ça admirable de la part des deux. (et crois-moi, les gros vibratos, c'est pas trop mon truc)

Sous-entendrais-tu que je souffre d'hallucinations auditives? Mr. Green
Je réécouterai, j'étais peut-être particulièrement sensible au vibrato ce jour là.. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80675
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Sam 24 Mar 2007 - 1:43

Aussi, ce sont apparemment les mêmes interprètes mais pas la même version...

Ceci dit je suis étonné parce que là, vraiment, pour les deux rôles principaux j'ai trouvé ça re-mar-quable, et leur vibrato est tout à fait dans la norme, et très maîtrisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Dim 25 Mar 2007 - 4:32

Bon découverte de Die Tote Stadt par le DVD Arthaus à l'Opéra du Rhin... Bon je suis assez mitigé... c'est du sucre allemand... mais c'ets du sucre quand même... Il y a beaucoup de choses réussies c'est indéniable... Il y a aussi quelques longueurs... Le livret m'ennuie je trouve ça un peu tarte pour tout dire... l'idée de faire un opéra entier sur un type qui a perdu sa femme en suivant ses rêves et ses fantasmes... ok mais je ne trouve pas ça totalement efficace... Comment dire... j'aurai aimé que tout ne soit pas qu'un rêve... le dénouement ne me plait pas du tout... Bon sinon j'ai été surpris par la qualité de l'interpretation musicale de l'ensemble des protagonistes... Tous les rôles sont bien tenus... En revanche je trouve la mise en scène trop statique et les mimiques de Torsten Kerl sont insupportables: il surjoue et c'est bien dommage car vocalement il se défend remarquablement bien... Pour Denoke je sais pas trop c'est bien mais ça ne marque pas je ne comprend pas vraiment le ou plutôt les personnages qu'elle défend... Voilà la direction et l'orchestre sont très bien...
Pour conclure je tourve le Die Gezeinichten bcp plus intéressant et plus étrange... Notons quand même que Korngold a composé ça à 23 ans... alors bravo...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80675
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Dim 25 Mar 2007 - 4:35

Attention pour le dénouement cette mise en scène n'est pas fidèle au livret; dans celui-ci, Paul se décide finalement à changer de vie et à quitter Bruges en compagnie de son ami Frank.

Kerl surjoue, oui, mais pas tant que ça je trouve quand on considère qu'on a beaucoup de gros plans et que du 2è balcon c'est tout à fait ce qui conviendrait...

Personnellement j'ai trouvé Denoke exceptionnelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Dim 25 Mar 2007 - 4:42

Tu as raison pour les gros plans... mais les gros plans sur Norman ou Tomlinson sont fantastiques... Denoke est très bien mais je la trouve impersonnelle... je veux dire... bon la voix est ok et elle est très musicienne mais je n'ai pas compris où elle voulait en venir... je veux dire au niveau du caractère de Marietta... Je ne cerne pas le personnage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80675
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Dim 25 Mar 2007 - 4:45

Oui enfin de là à dire que Tomlinson ne surjoue pas, quand même... Laughing

Sinon, je te confirme qu'il m'est arrivé de rigoler aux grimaces de Kerl, mais bon je me dis que ça doit être dur quand on est chanteur et pas acteur professionnel de jouer un tel personnage, d'essayer de faire ressentir cette complexité, de ne pas trop en faire, mais en même temps d'en faire assez pour ceux qui sont très loin de la scène...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Dim 25 Mar 2007 - 4:51

Oui mais le surjeu de Tomlinson convient à la vision exaltée et paranoiaque qu'il donne de son personnage... Bon on aimerait un peu plus de retenue de la part d'un homme qui pense à sa femme perdue... là ça prête à rire en effet... et ça n'était pas le but rechercher... en outre il y a un décallage entre le son qu'il produit et l'expression de son visage... c'est dommage... C'est un peu HS mais j'ai vu Windgassen chanté le "Amfortas" du IIème acte de Parsifal et son visage est vide de toute expression très étonnant... Bref Kerl n'est pas un grand acteur Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Mar 27 Mar 2007 - 4:55

Je vois que tout le monde se fixe sur 'Die tote Stadt' (basé sur le roman de Georges Rodenbach) qu'on connaît.
Mais j'aimerais entendre un avis sur ses Sonates de piano 1, 2 et 3, telles qu'enregistrées par Matthijs Verschoor, en 1986 sur Etcetera Records.
La 1e date de 1908, la 2e (il était âgé de 13 ans) une passacaglia sur un thème de Zemlinsky, fût ajoutée aux instigations de Mahler en 1909! Korngold, à cet âge, était déjà entièrement formé. Ensuite vint "Die tote Stadt", mais Paul Wittgenstein lui commande son admirable "Concerto pour la main gauche" (1923) que personne ne joue plus (et c'est bien dommage, n'en déplaise à Ravel). Pour le rondo final, on se réfère à sa musique pour "Much ado about nothing" de Schakespeare (1918)
Pour la 3e, il était agé de 35 ans, et elle fut créée à Vienne par Paul Wittgenstein.
Ne faut-il pas regretter qu'on ne parle que de sa musique de cinéma?
J'ai parlé de Etcetera, 1986, (premier enregistrement), ETC 1042.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Mar 27 Mar 2007 - 10:23

il me semble qu'il y a quelques enregistrements des concertos pour violon, violoncelle, même le main gauche. Est-ce qu'au moins Wittgenstein l'a joué celui-là (il a refusé le Ravel, le 4è de Prokofiev, celui de Richard Strauss et remisé dans un tiroir le magnifique Hindemith qui n'en est ressorti qu'il y a quatre ou cinq ans, vendu par les héritiers)?
Revenir en haut Aller en bas
ouannier
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5150
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Mar 27 Mar 2007 - 22:49

sud273 a écrit:
il me semble qu'il y a quelques enregistrements des concertos pour violon, violoncelle, même le main gauche. Est-ce qu'au moins Wittgenstein l'a joué celui-là (il a refusé le Ravel, le 4è de Prokofiev, celui de Richard Strauss et remisé dans un tiroir le magnifique Hindemith qui n'en est ressorti qu'il y a quatre ou cinq ans, vendu par les héritiers)?


Il a refusé de jouer toutes ses propres commandes ???? Mais pourquoi ? Trop dur ?

Et il a joué quoi finalement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   

Revenir en haut Aller en bas
 
Erich Wolfgang Korngold
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 8Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Erich Wolfgang Korngold (1897-1957)
» Erich Wolfgang Korngold
» Erich W. Korngold: Génial pionnier de la Musique de films.
» Wolfgang Rihm (°1952)
» Korngold - Das Wunder Der Heliane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: