Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 adagio ma non troppo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gluckhand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: adagio ma non troppo   Mar 22 Oct 2013 - 6:50

C'est marrant le langage de la musique , ça s'est transmis dans le langage courant par exemple on dit je mettrais un bémol, bien que ceux qui disent cela ne sachent pas le plus souvent ce qu'est un bémol? Par exemple adagio à part celui d' 'Albinoni ou celui de la 5ème de Mahler , ou bien les plus beaux adagios et pas les adagis ,comme les concertis, pas facile l'ialien non plus, bon si on voyait Wikipedia qui avec le savoir de tous en sait plus sur chacun que n'importe qui?Laughing 

******
Un adagio est une indication de mouvement comprise entre le lento (lent) et l’andante (en marchant).

Ce terme italien, venant de l’expression ad agio signifiant à l'aise, spécifie un tempo relativement lent. Il correspond approximativement à une fourchette comprise entre 56 et 76 pulsations par minute sur les graduations du métronome.

En tant que mouvement de sonate, de concerto ou de symphonie, l'adagio se place le plus souvent en deuxième position, mais certains compositeurs l'ont placé en troisième. S'il peut prendre la forme d'une simple cadence comme dans le troisième Concerto brandebourgeois de Bach, sa structure plus généralement est celle du Lied (A - B - A), mais il peut prendre des dimensions importantes comme l'adagio à double thème et variations de la neuvième symphonie de Beethoven.
Wikipedia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gluckhand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: adagio ma non troppo   Mar 22 Oct 2013 - 8:19

Pauvre Albinoni, auteur de 80 opéras et de nombres d'oeuvres ,seulement connu pour le plus grand nombre par son adagio tout comme Pachelbel pour son canon dont il n'a jamais tiré?:lol:bénéfice!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81655
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: adagio ma non troppo   Mar 22 Oct 2013 - 9:10

gluckhand a écrit:
Pauvre Albinoni, auteur de 80 opéras et de nombres d'oeuvres ,seulement connu pour le plus grand nombre par son adagio tout comme Pachelbel pour son canon dont il n'a jamais tiré?:lol:bénéfice!
Considérant que L'Adagio d'Albinoni n'est pas plus une œuvre d'Albinoni que L'Ave Maria de Caccini ne date du XVIIe siècle, l'ironie est encore plus cruelle. Au moins Pachelbel est célèbre pour une œuvre qu'il a écrite, et qui est effectivement originale et très belle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 916
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: adagio ma non troppo   Mar 22 Oct 2013 - 10:19


Et pour en rajouter dans la cruauté, l'actrice Evelyne Buyle faisant son numéro de suicide au gaz en s'allongeant sur son lit avec, en fond sonore, l'adagio d'Albinoni dans l'impérissable "Comment réussir dans la vie quand on est c...et pleurnichard" de Michel Audiard....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5011
Age : 42
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: adagio ma non troppo   Mar 22 Oct 2013 - 10:47

gluckhand a écrit:
Un adagio est une indication de mouvement comprise entre le lento (lent) et l’andante (en marchant).
Je me suis toujours demandé pourquoi 'Lento' était si rare, pour ne pas dire plus, en tant qu'indication de mouvement de sonate, symphonie, concerto etc., particulièrement aux XVIIIe et XIXe siècles : on trouve énormément d'Adagio — au tempo parfois très lent, d'ailleurs, moins de 60 à la croche dans bien des cas —, presque autant de Largo et Larghetto — dont le tempo n'est pas nécessairement plus lent que celui des Adagio —, mais de Lento, point (en tout cas chez Mozart, Beethoven, Schubert, Brahms et sans doute beaucoup d'autres)...
En revanche 'Lento' se rencontre en tête de pièces isolées dont le tempo n'est pas nécessairement très lent, ou alors relativement au caractère supposé du morceau (certaines Valses de Chopin, par exemple) — si bien que cela semble être davantage une indication de caractère que de tempo, ce qui est très paradoxal puisque c'est justement la seule - avec Moderato et Presto - qui se rapporte précisément à l'idée de vitesse.
Quelqu'un aurait-il des lumières à m'apporter à ce sujet ?

(Et tiens, pendant qu'on y est, j'ai aussi remarqué que 'Andante', en dépit de sa signification littérale, ne correspond presque jamais à un rythme de marche, mais en général à quelque chose de bien plus lent).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5011
Age : 42
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: adagio ma non troppo   Mer 23 Oct 2013 - 9:23

Tiens, et d'ailleurs, re-pendant qu'on y est, quelqu'un aurait-il une petite idée d'où peuvent bien venir les indications passablement ineptes qui figurent sur certains métronomes (je n'en ai pas sous la main, là, mais par exemple Adagio = 56 - 76, etc.) ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7155
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: adagio ma non troppo   Mer 23 Oct 2013 - 19:04

Golisande a écrit:
gluckhand a écrit:
Un adagio est une indication de mouvement comprise entre le lento (lent) et l’andante (en marchant).
Je me suis toujours demandé pourquoi 'Lento' était si rare, pour ne pas dire plus, en tant qu'indication de mouvement de sonate, symphonie, concerto etc., particulièrement aux XVIIIe et XIXe siècles : on trouve énormément d'Adagio — au tempo parfois très lent, d'ailleurs, moins de 60 à la croche dans bien des cas —, presque autant de Largo et Larghetto — dont le tempo n'est pas nécessairement plus lent que celui des Adagio —, mais de Lento, point (en tout cas chez Mozart, Beethoven, Schubert, Brahms et sans doute beaucoup d'autres)...
Il y a quand même le Lento assai de l'Opus 135, ce qui n'est pas rien. Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5011
Age : 42
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: adagio ma non troppo   Mer 23 Oct 2013 - 19:34

Ah oui, 'fectivement : quand je dis que je connais mal les Quatuors de Beethoven... Confused 

Du coup, je me pose la question inverse : pourquoi Lento ici, et non Adagio assai ou Largo (puisque c'est toujours ce qu'il indique d'habitude) ?
Mais je me doute qu'il n'y a pas vraiment de réponse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
math
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 388
Localisation : Au nord du centre du sud de la France
Date d'inscription : 13/09/2010

MessageSujet: Re: adagio ma non troppo   Jeu 24 Oct 2013 - 12:31

Confused 


Dernière édition par math le Jeu 24 Oct 2013 - 12:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
math
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 388
Localisation : Au nord du centre du sud de la France
Date d'inscription : 13/09/2010

MessageSujet: Re: adagio ma non troppo   Jeu 24 Oct 2013 - 12:34

math a écrit:
Golisande a écrit:

En revanche 'Lento' se rencontre en tête de pièces isolées dont le tempo n'est pas nécessairement très lent, ou alors relativement au caractère supposé du morceau (certaines Valses de Chopin, par exemple) — si bien que cela semble être davantage une indication de caractère que de tempo, ce qui est très paradoxal puisque c'est justement la seule - avec Moderato et Presto - qui se rapporte précisément à l'idée de vitesse.
Quelqu'un aurait-il des lumières à m'apporter à ce sujet ?
Mais l'indication Lento ne se rapporte pas à la vitesse, mais à une idée de tension musicale (on "tire" sur les phrases)...de toute façon, un tempo ne peut pas, dans l'absolu, correspondre à une vitesse, car le tempo dépend de plusieurs paramètres, notamment l'acoustique de la salle...

Les indications métronomiques ne sont pas si ineptes que cela, dans la mesure où il s'agit toujours d'une "fourchette" de tempi: Allegro=120-168, c'est quand même assez large comme plage!

Golisande a écrit:
(Et tiens, pendant qu'on y est, j'ai aussi remarqué que 'Andante', en dépit de sa signification littérale, ne correspond presque jamais à un rythme de marche, mais en général à quelque chose de bien plus lent).
"Andante" ne correspond pas à une marche, mais plutôt à une démarche (="sans traîner", "qui avance")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13333
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: adagio ma non troppo   Jeu 24 Oct 2013 - 16:06

starluc a écrit:
Et pour en rajouter dans la cruauté, l'actrice Evelyne Buyle faisant son numéro de suicide au gaz en s'allongeant sur son lit avec, en fond sonore, l'adagio d'Albinoni dans l'impérissable "Comment réussir dans la vie quand on est c...et pleurnichard" de Michel Audiard....
cheers quoique elle prèfère en fait en fait les Pink Floyd, comme l'apprend à ses dépens Carmet dans la scène qui suit hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5011
Age : 42
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: adagio ma non troppo   Jeu 24 Oct 2013 - 20:17

math a écrit:
Confused 
scratch 

math a écrit:
Mais l'indication Lento ne se rapporte pas à la vitesse, mais à une idée de tension musicale (on "tire" sur les phrases)...de toute façon, un tempo ne peut pas, dans l'absolu, correspondre à une vitesse, car le tempo dépend de plusieurs paramètres, notamment l'acoustique de la salle...
Là-dessus on est totalement d'accord ; ce que je voulais dire, c'est que j'ai l'impression que l'indication 'lento' correspond encore moins à une idée de vitesse (ou plus exactement, de fréquence de pulsation) que les autres indications de mouvement lent, alors qu'elle est clairement la plus littérale de ce point de vue.
Mais je te remercie pour ton début d'explication imagée, qui m'éclaire pas mal. Very Happy En effet ça se tient : Lento indiquerait un discours musical plus étiré que ce que la partition pourrait suggérer — ce qui ne signifie pas nécessairement que le tempo soit lent dans l'absolu, par exemple pour un morceau écrit en valeurs plutôt longues —, tandis qu'Adagio signifie de prendre simplement son temps — ce qui (a contrario) se justifie davantage si l'écriture comprend des valeurs brèves, d'où un tempo souvent très lent à l'arrivée...
Néanmoins, deux problèmes demeurent :
1) Quelle différence, finalement, entre Lento et Largo ? (Sauf dans la pratique, mais précisément : pourquoi ?)
Bon ça c'était un peu pour chipoter, mais surtout :
2) Dans ce cas, les indications sur les métronomes ne veulent décidément rien dire hehe , puisqu'on peut avoir des Lento à 120 à la noire (Valses de Chopin) et des Adagio à 50 à la croche (2e mvt de l'op.2 n°3 de Beethoven).

Par ailleurs :
Citation :
il s'agit toujours d'une "fourchette" de tempi: Allegro=120-168, c'est quand même assez large comme plage!
Sauf qu'il y a énormément de cas en-dehors de cette fourchette, que "Moderato" entre 108 et 116 c'est quand même très très arbitraire (le 1er mvt de l'op. 110 de Beethoven ou le Bolero de Ravel, pour citer deux exemples qui me viennent à l'esprit, ne sont pas du tout dans cette zone), idem pour Presto entre 168 et 200, Larghetto entre 60 et 66 (à ce tempo il me semble qu'on est plus souvent du côté d'Andante, ou même plutôt Andantino, tandis que la fourchette attribuée à Andante correspondrait plus à Allegretto), Adagio entre 66 et 76, etc.

Pour les indication lentes (y compris Andante), tout ça est déjà plus crédible si l'on prend comme unité la demi-pulsation (soit par exemple la croche si on est à 3/4, la noire si on est à 2/2, etc.), mais dans ce cas la continuité est rompue avec les indications rapides ; d'ailleurs tout dépend de la mesure utilisée, la même pulsation ne produisant par exemple pas le même effet dans une mesure clairement (audiblement) à 2/4 ou à 4/4...
Mais, précisément, tout ça me ramène à un autre questionnement (oiseux ?) : pourquoi, chez Mozart ou Beethoven par exemple, certains mouvements rapides (Allegro, Presto ou Allegretto) sont-ils écrits à 2/2 avec comme subdivision la plus fréquente la croche, d'autres à 2/4 ou 4/4 avec des double-croches, sans qu'une écoute sans partition ne permette en aucune manière de deviner si c'est l'une ou l'autre option qui a été choisie ? Dans le même ordre d'idées, le Larghetto (même pas Largo !) du 3e Concerto pour piano de Beethoven est écrit à 3/8, alors que ce serait déjà très lent pour du 3/4...

Bref : qu'est-ce qui a pu pousser les compositeurs à choisir telle ou telle option d'écriture, quelle est la part d'arbitraire là-dedans, etc... Tout ça ne m'empêche pas de dormir, heureusement pour moi, mais il y a là-dedans quelque chose d'assez fascinant qui pousse au questionnement (au mien en tout cas hehe )...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: adagio ma non troppo   

Revenir en haut Aller en bas
 
adagio ma non troppo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» adagio ma non troppo
» Écoute comparée - Mahler, Adagio X [En Préparatifs]
» ADAGIO - Life (nouvel album et campagne crowfunding)
» ADAGIO
» Les faux et usage de faux (baroque et classique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: