Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Wagner - Tristan et Isolde (3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16660
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Lun 5 Aoû 2013 - 14:46

Zeno a écrit:
C'est fou, ces discussions, vous parvenez à rationaliser vos goûts avec une aisance qui m'impressionne.
mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 811
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Lun 5 Aoû 2013 - 14:49

Zeno a écrit:
Après ça, peut-on encore débattre ? Personne ne fait jamais changer d'avis personne. Sinon, peut-être, pour réécouter, revenir, car stimulé par un contradicteur afin de redonner une chance à des interprètes.
Ben tu vois bien que ça marche comme échange. Moi, Polyeucte me dit que Goldberg et Behrens sont formidables, je me lève et je ressors mon Levine d'origine dans son coffret bleu pour vérifier où j'en suis là dessus. Xavier m'a même forcé à acheter le ring de Kupfer en Bluray, il faut que je lui envoie la facture. Et j'espère bien que quelqu'un a redonné sa chance au Crépuscule de Konwitschny après mes diatribes passionnées.

Et puis, Flagstad me bouleverse aussi, mais je sais assez bien pourquoi: c'est purement physique, le fameux "son d'orgue", du miel dans du lait chaud avec de la crème fouettée, une onctuosité sensuelle alors même que, oui, ça vient d'une grosse vache (je ne parlerais jamais comme ça d'une dame, c'est David qui a commencé carton rouge ). Du coup, je vois le point de David, mais je pense qu'il se prive d'un plaisir quand il refuse de se noyer dans la crème tiède au miel. Et moi quand je me laisse rebuter par la voix haut perchée et nasillarde de Goldberg, par ailleurs admirable musicien.

D'ailleurs, Melchior était bien de l'avis de David, il préférait largement Lehmann ou Leider, qu'il trouvait en effet plus impliquées et plus chaleureuses. Et Flagstad, elle voulait plus bosser avec le Lauritz, qu'elle trouvait trop pas sérieux, trop coussin péteur (on va pas me dire que ça le disqualifie pour Siegfried aussi, non?), donc elle aussi, elle était d'accord avec David.


Dernière édition par julot le Lun 5 Aoû 2013 - 15:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Lun 5 Aoû 2013 - 14:49

Ah toi aussi, Lulu, tu patauges dans l'indicible ?
mains 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Lun 5 Aoû 2013 - 14:51

julot a écrit:
Zeno a écrit:
Après ça, peut-on encore débattre ? Personne ne fait jamais changer d'avis personne. Sinon, peut-être, pour réécouter, revenir, car stimulé par un contradicteur afin de redonner une chance à des interprètes.
Ben tu vois bien que ça marche comme échange. Moi, Polyeucte me dit que Goldberg et Behrens sont formidables, je me lève et je ressors mon Levine d'origine dans son coffret bleu pour vérifier où j'en suis là dessus. Xavier m'a même forcé à acheter le ring de Kupfer en Bluray, il faut que je lui envoie la facture. Et j'espère bien que quelqu'un a redonné sa chance au Crépuscule de Konwitschny après mes diatribes passionnées.

Et puis, Flagstad me bouleverse aussi, mais je sais assez bien pourquoi: c'est purement physique, le fameux "son d'orgue", du miel dans du lait chaud avec de la crème fouettée, une onctuosité sensuelle alors même que, oui, ça vient d'une grosse vache (je ne parlerais jamais comme ça d'une dame, c'est David qui a commencé carton rouge ). Du coup, je vois le point de David, mais je pense qu'il se prive d'un plaisir quand il refuse de se noyer dans la crème tiède au miel. Et moi quand je me laisse rebuter par la voix haut perchée et nasillarde de Goldberg, par ailleurs admirable musicien.

D'ailleurs, Melchior était bien de l'avis de David, il préférait largement Lehmann ou Leider, qu'ils trouvait en effet plus impliquées et plus chaleureuses. Et Flagstad, elle voulait plus bosser avec le Lauritz, qu'elle trouvait trop pas sérieux, trop coussin péteur (on va pas me dire que ça le disqualifie pour Siegfried aussi, non?), donc elle aussi, elle était d'accord avec David.

Trop fort, sérieusement, je bois ce que tu écris. Ce Wagner inspirerait des mollusques, alors quand ce sont des connaisseurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 811
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Lun 5 Aoû 2013 - 15:09

Zeno a écrit:
Ah toi aussi, Lulu, tu patauges dans l'indicible ?
mains 

Les mecs, il y a des gens qui sont en vacances et qui se font plaisir ici. Si vous n'aimez pas, n'en dégoutez pas les autres. drink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Lun 5 Aoû 2013 - 15:29

julot a écrit:
Oui, en gros, tu ne supportes pas qu'ils soient aussi à l'aise, quoi? Wink 
Il y a un peu de ça : trop d'aisance diminue l'impression de tension et d'urgence (je crois que le timbre "serré" de Domingo est pour beaucoup dans son succès), et si le chanteur ne l'habite pas un peu, ce peut vite sembler placide.

julot a écrit:
Si ça inclut Windgassen, je vais avoir du mal à te prendre au sérieux Smile
Tu me prends comme tu veux. Smile

Windgassen n'est pas ma priorité, mais je l'aime beaucoup. Il y a quand même plus précis sur les intentions, mais on n'en trouve pas beaucoup qui conservent cette juvénilité (et jusqu'à la fin de sa carrirèe) et cet entrain. Vocalement aussi, limpide et percutant à la fois, on peut le considérer comme un idéal (beaucoup plus proche du mieux que Melchior, en tout cas).


Zeno a écrit:
On dit Flagstad froide, David la dit transparente et blanchâtre, alors qu'elle me bouleverse.
Je ne fais que décrire pourquoi elle ne me touche pas (ou plutôt, j'essaie d'en approcher les raisons, qui sont toujours plus complexes que cela), je ne cherche absolument pas à dénigrer Flagstad. Si elle a autant d'admirateurs et si elle a fait une telle carrière, il est peu probable que ce soit dû à une erreur collective. (Ce qui ne m'empêcherait pas, au besoin de ne pas être d'accord avec les raisons de son succès. Ce n'est même pas ça : elle ne me touche pas, justement.)

Citation :
Personne ne fait jamais changer d'avis personne. Sinon, peut-être, pour réécouter, revenir, car stimulé par un contradicteur afin de redonner une chance à des interprètes.
Et puis le plaisir d'échanger, surtout. C'est quand même un peu pour ça qu'en ce moment nous ne sommes pas sur le fauteuil d'à côté avec un verre de Cognac d'un demi-siècle et un barreau de chaise subventionné par la planification caribéenne.

Lucien a écrit:
c'est purement physique, le fameux "son d'orgue", du miel dans du lait chaud avec de la crème fouettée, une onctuosité sensuelle
Oui, on peut entendre ça, c'est vaste, c'est blanc, c'est rond, c'est tiède (sans dimension péjorative). Effectivement, l'idée de lait chaud me paraît très juste, même s'il caille par endroits à partir des années 50.

Citation :
alors même que, oui, ça vient d'une grosse vache (je ne parlerais jamais comme ça d'une dame, c'est David qui a commencé
Ce n'est absolument pas ce que j'ai dit, j'ai parlé d'expression bovine pour caractériser sa molle neutralité expressive. Évidemment, il n'y a là nul irrévérence vis-à-vis de la dame, je ne me permettrais pas.

Citation :
Du coup, je vois le point de David, mais je pense qu'il se prive d'un plaisir quand il refuse de se noyer dans la crème tiède au miel.
Je pourrais faire ça, mais dans d'autres répertoire : du seria, du belcanto, pourquoi pas du Weber, du Verdi ou du Puccini... mais dans Wagner, rien n'est prévu pour en profiter. Si, Tristan, en principe, effectivement. Mais ça ne prend pas chez moi.

Citation :
D'ailleurs, Melchior était bien de l'avis de David, il préférait largement Lehmann ou Leider, qu'il trouvait en effet plus impliquées et plus chaleureuses. Et Flagstad, elle voulait plus bosser avec le Lauritz, qu'elle trouvait trop pas sérieux, trop coussin péteur (on va pas me dire que ça le disqualifie pour Siegfried aussi, non?), donc elle aussi, elle était d'accord avec David.
hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Lun 5 Aoû 2013 - 15:34

julot a écrit:
Zeno a écrit:
Ah toi aussi, Lulu, tu patauges dans l'indicible ?
mains 

Les mecs, il y a des gens qui sont en vacances et qui se font plaisir ici. Si vous n'aimez pas, n'en dégoutez pas les autres. drink 

Tu plaisantes, aucune ironie de ma part, c'est un plaisir de vous lire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18945
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Lun 5 Aoû 2013 - 16:54

Zeno a écrit:
Je viens de réécouter d'une traite le Tristan de Reiner / 36, avec Flagstad et Melchior.



Mon enthousiasme est immense, je ne me souvenais pas que c'était aussi grand.
D'abord, contrairement à ce qu'on lit souvent, je ne trouve pas Flagstad froide un seul instant. Je la trouve techniquement assez proche de la perfection, mais surtout, bouleversante. Il faut réécouter cet enregistrement, accepter la précarité technique (Naxos a bien bossé, cela dit), pour faire justice à cette immense chanteuse, l'une des trois plus belles Isolde pour moi, avec Mödl et Meier.
Et puis je trouve dans cette version la plus belle scène Tristan/Kurwenal de toute la discographie. Melchior, n'en parlons pas, pour moi il EST Tristan. Mais le Kurwenal d'Herbert Janssen est magnifique. Toute ce début du troisième acte est stupéfiant de force dramatique, je ne vois aucune autre version où l'incandescence soit à ce point (je ne les connais pas toutes, mais une bonne douzaine quand même). Comme il y a parmi vous des spécialistes qui savent tout, j'aimerais des avis nourris sur cette version qui vient de me flanquer par terre.

Après écoute, une réaction à ce grand cri d'amour pour ce Tristan...
J'attendais beaucoup... peut-être trop!
Déjà par la prise de son, qui fait des aller-retours par moments, nous éloignant d'un chanteur ou nous le plongeant dans l'oreille...
L'orchestre ensuite qui est quand même un beau bazar par moments! De la passion, un climat... bien sûr tout est là. Mais le chef semble ne pas vraiment communiquer avec son orchestre qui semble réagir en direct... Dommage!
Particulièrement d'accord pour Janssen qui est un Kurwenal de grande envergure, avec cette tendresse presque paternelle lors du troisième acte.
Melchior ne fait qu'une bouchée de la partition, facile... mais aussi avec des effets un peu trop faciles justement, comme après l'air du Roi Marke (assez quelconque d'ailleurs... étrange parce que List est d'habitude assez génial dans Wagner!). Après, son troisième est phénoménal!
Et puis Flagstad... ah... facilité aussi, grande aisance dans les nuances (oui David, elle nuance!), ligne souveraine... mais au final, je me demande si je ne la préfère pas avec Furtwängler... la voix est plus large, moins jeune... mais on profite totalement de son timbre et de son engagement, alors que là, il y a le filtre de la prise de son qui n'arrive pas vraiment à me laisser profiter de sa prestation (étrange parce que d'habitude, ça ne me gène pas ce genre de choses...)

Du coup, oui une chouette version... mais qui n'arrive pas totalement à me transporter... désolé! Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Lun 5 Aoû 2013 - 17:01

Pourquoi désolé ? Déjà, tu souignes significativement des points forts qui ont emporté mon enthousiasme. A présent, il y a pas mal de bordel là-dedans, mais le climat général est par instants d'une telle incandescence que, amour inconditionnel pour l'oeuvre aidant, j'adhère avec élan.
Tes précisions sont très utiles, merci à toi de les faire avec efficacité et simplicité, comme c'est toujours le cas lorsque tu postes. Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18945
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Lun 5 Aoû 2013 - 17:10

Zeno a écrit:
Pourquoi désolé ? Déjà, tu souignes significativement des points forts qui ont emporté mon enthousiasme. A présent, il y a pas mal de bordel là-dedans, mais le climat général est par instants d'une telle incandescence que, amour inconditionnel pour l'oeuvre aidant, j'adhère avec élan.
Tes précisions sont très utiles, merci à toi de les faire avec efficacité et simplicité, comme c'est toujours le cas lorsque tu postes. Very Happy 

Désolé parce que je sais qu'il n'est jamais très agréable de voir un avis mitigé quand on adore un enregistrement (à la limite, je préfère un avis tranché inverse au miens! hehe)

Oui, climat en effet... mais je tique sur les détails cités...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Lun 5 Aoû 2013 - 17:16

Pour moi, aucun problème, j'ai essuyé de telles tempêtes que la lecture d'avis différents me fait l'effet d'une douce berceuse... Mr. Green 

Il y a juste Cololi qui me fend le coeur en n'aimant pas Lully, ça je ne m'en remets guère. hehe 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18945
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Lun 5 Aoû 2013 - 17:25

Zeno a écrit:
Il y a juste Cololi qui me fend le coeur en n'aimant pas Lully, ça je ne m'en remets guère. hehe 

Dis-toi qu'il y a 3 ou 4 ans, ils n'aimait pas Wagner!! Tous les espoirs sont permis! Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Lun 5 Aoû 2013 - 20:03

J'ai beaucoup prié pour lui, je continuerai.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Lun 5 Aoû 2013 - 20:26

Polyeucte a écrit:
Enfin quand j'ai écouté, je me suis dit que le rôle de Tristan était maudit! :hehe:Chez Bernstein, Runnicles et Kleiber, on a des Isoldes splendides, des orchestres tout autant... et des Tristan pas au niveau des partenaires (sans être ignobles non plus, entendons-nous bien!)
Il y a une explication à cela : les voix de soprano ont une ductilité et une puissance supérieure. Et Tristan étant au II une sorte de miroir d'Isolde, c'est un peu difficile à trouver (pour une voix aussi lourde pour passer un tel orchestre, les sol tenus, les nombreux la à timbrer, c'est dur). Donc soit c'est moche, soit ça s'effondre. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Lun 5 Aoû 2013 - 20:27

Je pense un peu la même chose pour le Ring. Pauvre Siegfried...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Lun 5 Aoû 2013 - 20:29

Siegfried, c'est encore différent, c'est carrément mal écrit (la Brünnhilde du Crépuscule aussi, même si quelques femmes surhumaines parviennent à sublimer leur partie).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80642
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Lun 5 Aoû 2013 - 20:55

DavidLeMarrec a écrit:
Polyeucte a écrit:
Enfin quand j'ai écouté, je me suis dit que le rôle de Tristan était maudit! :hehe:Chez Bernstein, Runnicles et Kleiber, on a des Isoldes splendides, des orchestres tout autant... et des Tristan pas au niveau des partenaires (sans être ignobles non plus, entendons-nous bien!)
Il y a une explication à cela : les voix de soprano ont une ductilité et une puissance supérieure. Et Tristan étant au II une sorte de miroir d'Isolde, c'est un peu difficile à trouver (pour une voix aussi lourde pour passer un tel orchestre, les sol tenus, les nombreux la à timbrer, c'est dur). Donc soit c'est moche, soit ça s'effondre. hehe

Il y a aussi l'inverse: Heppner et Eaglen dans le DVD Levine.

Pourquoi Heppner n'a-t-il pas enregistré un beau CD avec une belle Isolde? (certes, dernièrement, il n'y en a pas eu 50 non plus, on a Meier un peu partout, et puis maintenant Stemme)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Lun 5 Aoû 2013 - 21:12

DavidLeMarrec a écrit:
Siegfried, c'est encore différent, c'est carrément mal écrit (la Brünnhilde du Crépuscule aussi, même si quelques femmes surhumaines parviennent à sublimer leur partie).

Comme par hasard, c'est le projet wagnérien par excellence : qu'une femme, par sublimation, parvienne à faire ce qu'aucun homme ne peut réussir. Et de fait, même Melchior ne réussissait pas à chanter le rôle de Brünnhilde jusqu'au bout. Mr. Green 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Lun 5 Aoû 2013 - 21:19

Eaglen, ce n'est quand même pas trop mal.

De toute façon, à présent le disque ne sert plus à graver des références (et le DVD est tributaire des disponibilités des artistes au moment où la maison d'Opéra les embauche), on est plutôt dans l'opportunité (tel label veut un Don Giovanni pas trop cher) ou dans l'hommage à une star (les intégrales de Bocelli, d'Alagna, etc.).

De même qu'on a attendu très longtemps avant d'avoir Meier en Sieglinde au disque !


Il y a quand même quelques fabuleuses Isolde ces dernières années : Polaski (certes, c'était plutôt il y a dix ou quinze ans, mais précisément l'époque dont tu parles !), Voigt, Stemme jeune, Brewer, Meier, Théorin... et sans doute d'autres que nous n'avons pas forcément entendues.

Je ne pourrais pas en citer beaucoup plus dans les vieilles cires, finalement (Mödl, Schlüter, Bäumer, Larsén-Todsen, Buchner, éventuellement Bauman, Varnay et Braun).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80642
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Lun 5 Aoû 2013 - 21:28

DavidLeMarrec a écrit:
Eaglen, ce n'est quand même pas trop mal.

Oui enfin plutôt quelconque et pas très beau.

Citation :
De toute façon, à présent le disque ne sert plus à graver des références (et le DVD est tributaire des disponibilités des artistes au moment où la maison d'Opéra les embauche), on est plutôt dans l'opportunité (tel label veut un Don Giovanni pas trop cher) ou dans l'hommage à une star (les intégrales de Bocelli, d'Alagna, etc.).

De même qu'on a attendu très longtemps avant d'avoir Meier en Sieglinde au disque !

Et en plus très mal captée!

Citation :
Il y a quand même quelques fabuleuses Isolde ces dernières années : Polaski (certes, c'était plutôt il y a dix ou quinze ans, mais précisément l'époque dont tu parles !), Voigt, Stemme jeune, Brewer, Meier, Théorin... et sans doute d'autres que nous n'avons pas forcément entendues.

Oui c'est vrai, Heppner/Polaski on a ça dans la bande d'Abbado en 98. Mais je ne suis pas fan de Polaski quand même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Lun 5 Aoû 2013 - 21:37

Xavier a écrit:
Oui enfin plutôt quelconque et pas très beau.
Tout à fait, mais ça n'empêche pas d'écouter Heppner comme ce peut être le cas avec les partenaires les plus difformes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80642
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Ven 23 Aoû 2013 - 20:40

Je suis en train d'écouter Runnicles, je termine l'acte 1.
J'ai du mal à comprendre les hyperboles de David ("version absolument géniale"), c'est une version qui se défend très bien malgré l'absence de grands noms (bonne distribution, orchestre correct), m'enfin qu'apporte-t-elle par rapport aux meilleures?
Treleaven n'a jamais été aussi bon (ça date de 2002, c'est vrai que je l'ai toujours entendu quelques années plus tard), donc il est très correct, Brewer est vraiment bien, même si ce n'est pas mon type d'Isolde préférée (voix épaisse, qui sonne un peu vieille), Brangäne bien aussi, l'orchestre est pas mal dans l'ensemble, et bien dirigé, les choeurs sont bien mais il y a des petits soucis de mise en place, la prise de son est correcte... donc ça donne quelque chose de très honorable et très valable. Mais sans plus.
Et puis, rien que le premier accord après l'absorption du philtre, c'est attaqué avec une laideur... ça c'est plombant pour moi.
Bon, peut-être que le II explose tout...

EDIT: les cors font un concours de canardage au début du II. hehe 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Ven 23 Aoû 2013 - 21:25

Xavier a écrit:
J'ai du mal à comprendre les hyperboles de David ("version absolument géniale"), c'est une version qui se défend très bien malgré l'absence de grands noms (bonne distribution, orchestre correct), m'enfin qu'apporte-t-elle par rapport aux meilleures?
J'avoue que j'ai été un peu déçu à ma dernière réécoute (après plusieurs autres très enthousiastes), Runnicles étant quand même un peu trop mesuré.

Globalement, c'est plutôt le naturel, et le fait qu'il n'y ait pas de faiblesse (d'habitude, on a au moins l'un des deux chanteurs qui est pénible, ou alors un orchestre vraiment atroce), qui me plaît beaucoup. La partition toute nue, d'une certaine façon, sans tenter d'en faire ceci ou cela... ça me séduit beaucoup.

"Génial" n'était pas le bon mot, parce que c'est tout sauf visionnaire. Plutôt jubilatoire, alors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80642
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Ven 23 Aoû 2013 - 21:29

Pour moi le mot juste est "correct". Mr.Red 

Treleaven reste un peu pénible de timbre à mes oreilles, même si je le trouve plus soigné que d'habitude.
Je pense que je zapperai les 2/3 du III...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Ven 23 Aoû 2013 - 21:41

Xavier a écrit:
Pour moi le mot juste est "correct".
Oui, comme l'Elektra de Barenboim ou les Szymanowski de Gergiev sont corrects. Surprised Moi je mets d'autre mots derrière le fait d'exécuter un Tristan impeccable... Et toi aussi d'habitude.

Mais effectivement, si tu n'aimes pas particulièrement Brewer (pas mon « type » non plus, mais je rends les armes) ou Treleaven, oui, tu dois trouver ça un peu terne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80642
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Ven 23 Aoû 2013 - 21:44

DavidLeMarrec a écrit:
Xavier a écrit:
Pour moi le mot juste est "correct".
Oui, comme l'Elektra de Barenboim ou les Szymanowski de Gergiev sont corrects. Surprised Moi je mets d'autre mots derrière le fait d'exécuter un Tristan impeccable...  Et toi aussi d'habitude.
Oui, c'est même plutôt bien si tu veux. Smile 
Mais quand on a tant et tant de belles versions et que celle-ci n'apporte rien de particulier par rapport aux meilleures...
Et puis ce n'est pas impeccable à plusieurs reprises pour les choeurs et l'orchestre.
En concert, je serais enthousiaste.
Mais pour un disque destiné à être réécouté, je ne vois pas trop quel intérêt j'aurais à écouter cette version plus d'une fois.
Les exemples que tu donnes ne sont pas comparables pour moi. (ils apportent chacun un petit quelque chose au moins par rapport à ce qui existe)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6681
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Ven 23 Aoû 2013 - 21:45

Xavier a écrit:
Je suis en train d'écouter Runnicles, je termine l'acte 1.
J'ai du mal à comprendre les hyperboles de David ("version absolument géniale"), c'est une version qui se défend très bien malgré l'absence de grands noms (bonne distribution, orchestre correct), m'enfin qu'apporte-t-elle par rapport aux meilleures?
Treleaven n'a jamais été aussi bon (ça date de 2002, c'est vrai que je l'ai toujours entendu quelques années plus tard), donc il est très correct, Brewer est vraiment bien, même si ce n'est pas mon type d'Isolde préférée (voix épaisse, qui sonne un peu vieille), Brangäne bien aussi, l'orchestre est pas mal dans l'ensemble, et bien dirigé, les choeurs sont bien mais il y a des petits soucis de mise en place, la prise de son est correcte... donc ça donne quelque chose de très honorable et très valable. Mais sans plus.
Et puis, rien que le premier accord après l'absorption du philtre, c'est attaqué avec une laideur... ça c'est plombant pour moi.
Bon, peut-être que le II explose tout...

EDIT: les cors font un concours de canardage au début du II. hehe 
Il va falloir que je réécoute ces passages plus attentivement.Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80642
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Ven 23 Aoû 2013 - 21:47

Oh mais tu sais, je suis pointilleux malgré moi sur ces questions de justesse, ne t'affaire pas à les chercher si tu n'entends pas ces petits soucis, ça ne t'apportera pas grand chose! Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6681
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Ven 23 Aoû 2013 - 21:50

Xavier a écrit:
Oh mais tu sais, je suis pointilleux malgré moi sur ces questions de justesse, ne t'affaire pas à les chercher si tu n'entends pas ces petits soucis, ça ne t'apportera pas grand chose! Smile 
Si, si je vais réécouter; j'ai une bonne oreille. Wink 
Pour la voix de Brewer (un peu épaisse) je suis d'accord avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80642
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Ven 23 Aoû 2013 - 21:53

Pour la fin de l'acte 1, c'est à l'avant-dernière piste de l'acte, à 11'23, c'est pas complètement faux hein, mais c'est laid et légèrement bas.
Pour les cors tu ne peux pas les louper, c'est le passage où ils sont en coulisse. (et ils sont bien forts ici en plus de planter à côté régulièrement!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80642
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Ven 23 Aoû 2013 - 22:09

Bon, la dernière séquence du duo est bien statique, c'est bien dommage.
On dirait que tout est fait par Runnicles pour que ça reste bien en place, c'est bien mais ça n'emballe pas.
On dirait que c'est Brewer qui entraîne le chef à la toute fin pour que ça bouge enfin un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Ven 23 Aoû 2013 - 22:12

Xavier a écrit:
Bon, la dernière séquence du duo est bien statique, c'est bien dommage.
On dirait que tout est fait par Runnicles pour que ça reste bien en place, c'est bien mais ça n'emballe pas.
C'est ma seule réserve en effet : Runnicles ne décolle pas vraiment (comme toujours chez lui). La musique est telle que ça suffit, mais avec le plateau, ce pourrait être encore mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6681
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Sam 24 Aoû 2013 - 9:04

Xavier a écrit:
Pour la fin de l'acte 1, c'est à l'avant-dernière piste de l'acte, à 11'23, c'est pas complètement faux hein, mais c'est laid et légèrement bas.
Pour les cors tu ne peux pas les louper, c'est le passage où ils sont en coulisse. (et ils sont bien forts ici en plus de planter à côté régulièrement!)
J'ai écouté! Very Happy 
..et j'ai comparé avec le version de Barenboim.
Bon, c'est pas évident pour la fin de l'acte 1, car chez Runnicles, je trouve que le son est plus étouffé, et du coup je ne sais pas s'il y a vraiment un problème de justesse.
Chez Barenboim, on entend beaucoup mieux l'accord.

Pour les cors, oui , j'ai entendu 1 ou 2 petits couacs, sans non plus que ce soit la danse des "canards" hehe 
Rien de rédhibitoire pour moi, mais chez Barenboim, c'est très propre.
Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80642
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Sam 24 Aoû 2013 - 14:42

Je t'ai bien dit que j'étais pointilleux. hehe 

De toute façon Barenboïm est un enregistrement studio (à moins que tu parles des DVD) et Runnicles un live, ça explique en partie les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80642
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Mer 11 Sep 2013 - 19:33

*Niko a écrit:
Xavier a écrit:
Si je me souviens bien il y a le Tristan avec Gambill... pale
Ah..c'est une daube à ce point ? Vais essayer de retrouver les commentaires dans le fil Confused
En fait c'est une daube à cause de Gambill, vraiment pénible à écouter. (et à voir: http://classik.forumactif.com/t2462-tristan-en-legos-idee-pour-une-mise-en-scene-iconoclaste )

Après, il y a une belle Isolde, une belle Brangäne, un bon Marke, mais la mise en scène n'est pas géniale. (et au passage c'est une version avec la fameuse et horrible coupure au II)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 811
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Mer 11 Sep 2013 - 20:31

*Niko a écrit:
Xavier a écrit:
Si je me souviens bien il y a le Tristan avec Gambill... pale 
Ah..c'est une daube à ce point ? Vais essayer de retrouver les commentaires dans le fil Confused 
C'est tellement mon avis aussi que je n'en ai même pas parlé, de cette version là. Et la mise en scène à beau être de Lehnhoff (que je trouve en général très honorable sans être forcément génial), c'est une horreur. J'aime bien Stemme mais là, je peux pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3576
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Mer 11 Sep 2013 - 21:25

Bon, ben ça c'est fait...Confused 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5021
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Mer 11 Sep 2013 - 22:26

Cela dit, pour ceux qui n'ont jamais vu Stemme en gros plan, l'acte I au moins vaut la peine. Arrow  (Ok je sors.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18945
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Ven 20 Sep 2013 - 14:24



Sortie prévue de ce Tristan pour le 27/09/2013 selon JPC

Tristan : Torsten Kerl
Isolde : Anja Kampe
Brangäne : Sarah Conolly
Marke : Georg Zeppenfeld
Glyndebourne Chorus
London Philharmonic Orchestra
Direction : Vladimir Jurowski
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80642
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Ven 20 Sep 2013 - 14:35

C'est une belle distribution je trouve. Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18945
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Ven 20 Sep 2013 - 14:37

Xavier a écrit:
C'est une belle distribution je trouve. Smile 
Et comment!! Very Happy
quelque chose de plutôt léger mais qui peut très bien fonctionner...
Et puis rien que Zeppenfeld en Marke me ferait acheter le disque hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28979
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Ven 20 Sep 2013 - 14:39

Xavier a écrit:
C'est une belle distribution je trouve. Smile 
J'ai cru 1 instant que tu parlais de la pochette Mr. Green 

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 811
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Sam 12 Oct 2013 - 21:49

En train de regarder la version Levine de 2008 sur Mezzo, avec Robert Dean Smith et Deborah Voigt. Le premier acte était vraiment bien. Sobre mais tenu, d'une parfaite progression dramatique, et puis porté par un Levine et un MET en top forme, avec une richesse de détails et une précision orchestrale qui sont une gâterie. J'avais pas idée que ça pouvait être si bien, Voigt, dans le chant que je trouve jusqu'ici sans reproche, d'une grande justesse artistique, et dans la performance d'actrice, qui ne me demande aucune distanciation. Brängane joue comme un pied, mais avec constance, alors on s'y faut. Robert Dean Smith est vraiment très bon à ne pas bouger et à sursauter de temps en temps, mais je suis supris qu'il ne semble avoir aucun problème de volume au MET alors qu'il avait du mal à Bayreuth (mais quatre ans plus tard). Ceci dit, c'est aussi ça Levine... et les prises de son multimicro.


C'est sans doute un des Tristan que j'ai vus qui me convainc le plus jusqu'ici (pour l'instant, je n'en connais pas un qui me semble préférable à une version de concert/une écoute au disque).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80642
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Sam 12 Oct 2013 - 22:24

Moi je l'aime bien cette mise en scène, je la connais par le DVD avec Heppner et Eaglen, mais de ta part, ça me surprend que tu ne préfères pas un truc plus inventif ou mobile, entre Müller, Chéreau, Konwitschny, Py... il y a du choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 811
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Sam 12 Oct 2013 - 22:49

Deuxième acte -- ce mélange de passion et de clarté dans l'orchestre, c'est vraiment Levine fils de Szell et de Celibidache en même temps. Et RDS, je n'en reviens pas qu'il tienne le choc comme ça, avec une voix pleine et souple. Dramatiquement, vu qu'on nous dit qu'on vient de le recevoir pas avion de Berlin pour remplaver Heppner, je comprends qu'il soit un peu empoté. Deborah Voigt toujours irresistible, franchement habitée, dans une belle entente avec l'orchestre.

Le choix de traveling et de split screen pour filmer l'ensemble est une expérimentation intéressante quoiqu'un peu loufoque. Pas spécialement convaincant, mais ça ne gène pas vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80642
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Sam 12 Oct 2013 - 22:53

La question du volume de Dean Smith, j'avoue que je vois mal comment on peut comparer un enregistrement avec le réel... ça n'a rien à voir.

J'ai écouté un peu de ce 2è acte, Voigt est correcte mais je ne suis vraiment pas fan, je peux comprendre qu'on aime, mais "irrésistible"... Shocked 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 811
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Sam 12 Oct 2013 - 22:54

Xavier a écrit:
Moi je l'aime bien cette mise en scène, je la connais par le DVD avec Heppner et Eaglen, mais de ta part, ça me surprend que tu ne préfères pas un truc plus inventif ou mobile, entre Müller, Chéreau, Konwitschny, Py... il y a du choix.
On apprend encore à se connaître. Very Happy 

Je la trouve très bien cette mise en scène, pour la même raison que j'aime les autres que j'aime: c'est au plus près du texte, c'est dans une grande continuité dramatique. Ceci dit, la même avec Weigle, c'est pas impossible que je m'emmerde.

Pour moi, Chéreau n'a vraiment rien compris (ou plutôt ne veut rien comprendre...), Müller est théorique et chiant. Bien sûr, j'aime Konwitschny, beaucoup, que j'avais vu à Munich (je l'ai commandé en DVD... mais je n'ai reçu que le troisième acte, qui est aussi bien que dans mon souvenir) et que je trouve impeccable. J'ai pas encore vu Py en entier, il faudrait que mon père me le rende.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 811
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Sam 12 Oct 2013 - 22:58

Xavier a écrit:
La question du volume de Dean Smith, j'avoue que je vois mal comment on peut comparer un enregistrement avec le réel... ça n'a rien à voir.

J'ai écouté un peu de ce 2è acte, Voigt est correcte mais je ne suis vraiment pas fan, je peux comprendre qu'on aime, mais "irrésistible"... Shocked 
C'est son engagement et sa présence que je trouve irrésistibles, l'incarnation de tous les instants. Je n'ai jamais l'impression qu'elle joue, elle a vraiment trouvé une Isolde en elle.

Aussi, comme souvent, il y a une question de restitution: quand j'enlève mon casque, sa voix est beaucoup moins jolie, l'orchestre est beaucoup moins fascinant.

Pour RDS, le point est qu'il ne force pas. Sans comparer à l’expérience live, on peut voir dans le DVD de Bayreuth qu'il est souvent aux limites (ou que ça sonne comme ça). Ici, lui comme elle sont toujours chantant, jamais gueulants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Dim 13 Oct 2013 - 17:15

Il faut que j'écoute ! Je n'avais entendu que son acte II lorsqu'elle l'avait joué en concert avec Masur... c'était pour ainsi dire définitif. La voix n'est pas magnifique en elle-même, mais en termes de phrasés, je ne crois pas qu'on ait fait aussi bien ; même Schlüter n'est pas vraiment à la hauteur de ce point de vue (elle, ce sont les mots, pas géniaux chez Voigt, plutôt que les phrasés).

Alors en entier... bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80642
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   Dim 13 Oct 2013 - 17:39

Schlüter... c'est qui? C'est dans quelle version?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Wagner - Tristan et Isolde (3)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Wagner - Tristan et Isolde (3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 11Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Wagner - Tristan et Isolde - Barenboïm
» Wagner - Tristan et Isolde (3)
» Wagner - Tristan et Isolde
» Wagner - Tristan et Isolde (2)
» Opéra de Paris - Tristan et Isolde octobre-décembre 2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: