Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les grands interprètes de Chopin

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Philippe VLB
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 809
Age : 52
Date d'inscription : 21/07/2012

MessageSujet: Re: Les grands interprètes de Chopin   Dim 24 Nov 2013 - 0:50



Et pour rester dans le non encore cité et la simplicité, j'aime beaucoup l'interprétation de Bella Davidovitch.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Les grands interprètes de Chopin   Dim 24 Nov 2013 - 2:51

DavidLeMarrec a écrit:
Mandryka a écrit:
Qui sont les grands interprètes de Chopin sur pianoforte?
Ce n'est pas à proprement parler du pianoforte, on est déjà dans de la facture de vrai piano, même si l'ampleur, l'égalité et le timbre sont très différents.

Le coffret de l'Institut Chopin est extrêmement convaincant de ce point de vue : de superbes instruments Pleyel et Érard (trop souvent, on souffre des limites sonores de ces antiquités), joués à un degré maximal de virtuosité (et souvent de musicalité), qui restitue à ces pièces leurs équilibres initiaux (basses et pédale beaucoup moins prégnantes, par exemple).
De mon point de vue, ça règle assez complètement la question ; ça suffirait même comme intégrale, dans l'absolu, parce que la réussite est assez générale. Les volumes de Tatiana Shebanova, par exemple. Moins complètement convaincu par Wojciech Świtała, mais les limites des instruments lissant les jeux, c'est finalement très suffisant.
J'ai un cd joué par Janusz Olejniczak sur un Pleyel de 1831. Il joue un peu de tout, y compris une transcription du larghetto du 2ème concerto avec l'Ensemble Mosaïques sous Christophe Coin. J'aime bien. Mais je trouve que Chopin le virtuose n'y trouve pas son compte (étiquette opus 111)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gluckhand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: Les grands interprètes de Chopin   Dim 24 Nov 2013 - 6:11

Merci à Mandryka et Scherzian d'avoir parlé de Léo Sirota, ses enregistrements sur You tube sont superbes, autant sa sonate de Schubert D 845, son Pétrouchka, et bien sur ses Chopin, j'avoue que je n'en avais jamais entendu parlé et c'est dommage.Au moins ce post aura permis de découvrir quelques interprètes.



Malheureusement je suis encore obligé de me référer à Wikipedia en anglais traduction approximative français google ,hélas, André n'étant pas là pour me servir d'interprète!

Leo Sirota (le 4 mai 1885 - 25 Février, 1965) était un juif pianiste né à Kamianets-Podilskyi , Podolskaya Guberniya, Empire russe , maintenant l'Ukraine .

Leo Sirota a commencé à étudier le piano à l'âge de cinq ans. À l'âge de neuf ans, il donnait déjà des concerts et est venu à l'attention de Paderewski , qui a invité le garçon à étudier avec lui. Les parents de Sirota, ont toutefois estimé qu'il était trop jeune, et donc il assisté aux conservatoires de Kiev et, plus tard, Saint-Pétersbourg . Cependant, en 1904, il se rendit à Vienne pour étudier avec Ferruccio Busoni .
Il a travaillé comme pianiste répétiteur avec Jascha Horenstein , dont il épusa la sœur, . Vienne Les débuts concert à Vienne de Sirota a dû être un événement mémorable: il comprenait de Mozart la sonate pour deux pianos avec Busoni jouant l'autre piano, suivi par le Concerto pour piano de Busoni, avec Busoni conducteur, et s'est terminée avec la version deux de piano du Liszt Don Juan Fantastique .
Sirota s'installe au Japon en 1929, y rester pendant 15 ans, l'enseignement et donne des récitals. Il était un professeur de piano de Minoru Matsuya (1910-1995). Alors qu'il était au Japon, il a défendu les pianos Yamaha , contre la mode qui prévaut au Japon pour Bechstein et Steinway instruments.

Après la Seconde Guerre mondiale, il s'installe en Amérique et a enseigné dans Saint- Louis . Une station de radio locale lui a proposer de diffuser ses concerts , et une grande partie de sa production enregistrée survivant vient des bandes que ce studio a donné à lui après chaque diffusion. Son répertoire est vaste, y compris les œuvres complètes de Chopin dont il diffusé les oeuvres . Son jeu se caractérise par une tonalité lumineuse et interprétations sans chichis, soutenue par une technique étonnante - son interprétation de Rosenthal ,l 'arrangement de minutes la valse de Chopin avec la main droite , a été dit d'avoir étonné Arthur Rubinstein . Parce que son héritage enregistré nécessaire une remasterisation spéciale ce n'est que récemment que sa stature en tant que pianiste a été apprécié.
Personnellement je trouve que ce que l'on entend sur You tube est d'une simplicité et clarté magnifiques!
Sirota est mort en 1965.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gluckhand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: Les grands interprètes de Chopin   Dim 24 Nov 2013 - 6:28

Samson François, né le 18 mai 1924 à Francfort-sur-le-Main et mort le 22 octobre 1970 à Paris, est un pianiste français.



Pour moi l'un des plus grands interprètes de Chopin, c'est d'ailleurs par lui que j'ai découvert les Mazurkas, dont il a fait une très belle version très intime.Notice assez courte sur Wikiipedia pour ce grand pianiste mais bien faite qui retrace très bien les grandes lignes de sa carrière, merci à eux .

Samson François étudie le piano avec Alfred Cortot, Marguerite Long et Yvonne Lefébure. Il quitte le Conservatoire de Paris en 1940, avec le Premier Prix et débute sa carrière avec le Premier Prix du Concours Long-Thibaud en 1943.
Il a laissé l'image d'un pianiste à la vie mouvementée, adepte des sorties nocturnes et des clubs de jazz, conjuguant une carrière extrêmement active et nomade avec une vie conjugale tourmentée. Ces frasques lui ont valu une réputation, plus ou moins justifiée et assez largement amplifiée, de pianiste fantasque.
La discographie et le souvenir de Samson François restent comme ceux d'un interprète extrêmement réputé de Chopin, en particulier des Études, des Nocturnes, des Préludes et des Concertos ; sa carrière est également indissociable de compositeurs tels que Schumann (Études symphoniques, Concerto, Papillons) et Ravel (Gaspard de la Nuit, Le Tombeau de Couperin, Sonatine, Concerto en sol, Concerto pour la main gauche). Héritier de ce que l'on a appelé "l'école française" du piano, Samson François privilégiait avant tout la performance scénique, et un travail aussi libre que profond sur la sonorité, en particulier dans le registre romantique, ainsi que chez Debussy, mais dans une moindre mesure, bien que ses enregistrements de ce compositeur demeurent encore aujourd'hui une référence. Il s'inscrit à l'opposé de pianistes postérieurs, tels que Maurizio Pollini, qui choisirent de privilégier une certaine objectivité du texte, au détriment de la liberté d'interprétation que François avait héritée de Cortot.

« Toute ma conception de la musique a toujours été plus ou moins sentimentale. Je ne pense pas être porteur de messages, j’aime la musique par amour, tout bêtement et sans me poser de questions. » Samson François

Ses interprétations sont souvent marquées par une atmosphère romantique non dénuée de climats nocturnes et angoissés.
Il meurt avant de pouvoir mettre la dernière main à son intégrale de l'œuvre pour piano de Debussy, enregistrée de 1968 à 1970 pour la firme EMI. Il n'a pas pu enregistrer les Études, livre I.

Il a composé quelques œuvres : Concerto pour piano et orchestre ; Magies noires ; et la musique du film Ballade pour un voyou, de Claude-Jean Bonnardot (1963).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gluckhand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: Les grands interprètes de Chopin   Dim 24 Nov 2013 - 7:01

Rafał Blechacz



Rafał Blechacz né le 30 juin 1985 à Nakło nad Notecią, Pologne est un pianiste polonais, lauréat du premier prix du XVe concours international de piano Frédéric-Chopin de Varsovie en 2005. Ce concours — réputé pour sa très grande difficulté — couronne, tous les cinq ans, un talent exceptionnel, et permet d'augurer pour le lauréat d'une carrière artistique prometteuse. Il a, par le passé, permis de révéler des pianistes comme Martha Argerich, Maurizio Pollini ou Krystian Zimerman.
Rafał Blechacz, qui a commencé le piano à l’âge de cinq ans, étudie à l'Académie de Musique de Bydgoszcz. Dès le début de sa carrière, il reçoit un grand nombre de récompenses, non seulement dans son pays natal, où il obtint le 2e prix du Concours de piano Arthur Rubinstein à Bydgoszcz (2002), mais aussi à l’étranger, en Allemagne, au Japon (2003), ou encore au Maroc (2004).
Lors du concours Chopin, le 21 octobre 2005, la performance artistique de Rafał Blechacz a été jugée tellement supérieure à celle de ses concurrents, que le jury international a jugé opportun de ne pas attribuer le deuxième prix, pour marquer la distance entre Rafał et les autres. Outre la médaille d'or, Rafał a été gratifié de trois prix spéciaux : « meilleure performance pour une mazurka », « meilleure performance pour une polonaise » et « meilleure performance pour un concerto ». Le troisième prix a été attribué aux deux frères coréens, Dong-Hyek Lim et Dong-Min Lim.
Pour les Polonais, l'attribution de cette prestigieuse récompense à un de leurs compatriotes, dans un concours qui porte le nom de Frédéric Chopin est à la fois une joie, une fierté et un honneur. Rafał Blechacz succède dans le palmarès au dernier Polonais lauréat, l’inoubliable et talentueux Krystian Zimerman, couronné en 1975.
Rafał Blechacz a été invité en 2006 à la Philharmonie de Varsovie et au Conservatoire de Moscou avec l'orchestre du Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg sous la direction de Valery Gergiev. MERCI WIKIPEDIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 17004
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Les grands interprètes de Chopin   Dim 24 Nov 2013 - 7:21

Hier, j’ai écouté la Marche funèbre jouée par Fannie Bloomfield Zeisler, une élève de Leschetizky. Vous connaissez ? Bon, ce sont des rouleaux, mais cela m’a semblé intéressant rythmiquement (bon, il faut aussi dire que je connais très peu de versions de la seconde sonate... et de tout Chopin, en fait... et même de façon générale Mr. Green)... Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandryka
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 646
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: Les grands interprètes de Chopin   Dim 24 Nov 2013 - 10:32

Natan Brand est un chopinist très intéressant dans la deuxième sonate. On peut trouver l’enregistrement sur YTYTYT (Hadopi m’empêche d’être plus clair.) Il joue un peu comme un hippie en LSD, mais moi, j’aime ça bien.

Ce fil m’a inspiré de jouer l'extraordinaire troisième sonate de Pletnev ce matin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandryka
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 646
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: Les grands interprètes de Chopin   Dim 24 Nov 2013 - 10:44

DavidLeMarrec a écrit:
Mandryka a écrit:
Qui sont les grands interprètes de Chopin sur pianoforte?
Ce n'est pas à proprement parler du pianoforte, on est déjà dans de la facture de vrai piano, même si l'ampleur, l'égalité et le timbre sont très différents.

Le coffret de l'Institut Chopin est extrêmement convaincant de ce point de vue : de superbes instruments Pleyel et Érard (trop souvent, on souffre des limites sonores de ces antiquités), joués à un degré maximal de virtuosité (et souvent de musicalité), qui restitue à ces pièces leurs équilibres initiaux (basses et pédale beaucoup moins prégnantes, par exemple).
De mon point de vue, ça règle assez complètement la question ; ça suffirait même comme intégrale, dans l'absolu, parce que la réussite est assez générale. Les volumes de Tatiana Shebanova, par exemple. Moins complètement convaincu par Wojciech Świtała, mais les limites des instruments lissant les jeux, c'est finalement très suffisant.
C’est souvent le cas que les enregistrements sur pianoforte ne sont pas à la même hauteur musicale que les enregistrements sur un piano modern. Cela dit, j’aime bien la Berceuse de Lubimov.

J’essayerai d’écouter Tatiana Shebanova.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les grands interprètes de Chopin   Dim 24 Nov 2013 - 11:28

À propos de Leo Sirota, je pense que les livrets d'accompagnement de ses disques édités par Arbiter sont la meilleure source d'informations. Puisque l'éditeur lui-même a rendu ces textes accessibles via son site Internet, je suppose qu'il n'y a pas de problème à donner les liens ci-dessous. Dans le cas du disque A Chopin Recital, il y a même une liste du répertoire de ce musicien.

http://arbiterrecords.org/catalog/leo-sirota-a-chopin-recital/
http://arbiterrecords.org/catalog/the-sirota-archives-rare-russian-masterpieces/
http://arbiterrecords.org/catalog/leo-sirota-tokyo-farewell-recital-liszt-program/

(Tout est en anglais, bien sûr.)
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: Les grands interprètes de Chopin   Dim 24 Nov 2013 - 12:10

Vraiment une révélation ce pianiste, il a un jeu simple et formidable, merci Scherzian!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gluckhand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: Les grands interprètes de Chopin   Mer 27 Nov 2013 - 5:56


Alexis Weissenberg


Pianiste bulgare naturalisé français (Sofia 1929-Lugano 2012).

Il est d'abord l'élève de Pantcho Wladigerow et apprend aussi la composition. En 1943, il entre au Conservatoire de Jérusalem pour y étudier le piano auprès du professeur Schröder. Il se perfectionne ensuite avec Olga Samarov à la Juilliard School de New York. Prix Leventritt en 1947 et, la même année, 1er Prix de la Youth Competition de l'Orchestre de Philadelphie, il donne ses premiers concerts aux États-Unis, puis en Europe et dans le monde entier. Sous la direction de grands chefs d'orchestre, dont Karajan, il se produit en récital ou en concerto sur les scènes internationales, proposant en particulier des interprétations remarquées des œuvres de J. S. Bach (dont un certain nombre de transcriptions pour le piano), qui assument la modernité de l'instrument, dans une approche dépouillée, parfois austère. Le caractère méditatif de son jeu est une constante de son approche du piano, et presque un signe distinctif. Parallèlement à son activité de concertiste, il enseigne et compose.
Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gluckhand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: Les grands interprètes de Chopin   Mer 27 Nov 2013 - 6:10

Miłosz Magin

Miłosz Magin, né à Łódź (Pologne le 6 juillet 1929 et mort le 4 mars 1999 à Bora-Bora (Polynésie française), est un pianiste et compositeur polonais.
Milosz Magin dévoile dès son plus jeune âge, un talent pour la musique. Élève dans la classe de piano de Margerita Trombini - Kazuro et dans celles de composition de Kazimierz Sikorski et de Jan Maklakiewicz qu’il considérait comme son père spirituel, il étudie parallèlement le violon, le violoncelle et la danse.
En 1957, il achève ses études (piano, composition et direction d’orchestre) à l’École supérieure de musique de Varsovie, en obtenant la plus haute distinction.
Milosz Magin remporte des prix à plusieurs concours internationaux : Concours Chopin à Varsovie, Concours Long-Thibaud à Paris, Vianna da Motta International Music Competition à Lisbonne.
Il quitte son pays natal en compagnie de son épouse Idalia Magin, séjourne au Portugal, en Allemagne, en Angleterre puis se fixe définitivement à Paris, en 1960.
Sa carrière de soliste international est interrompue en 1963 par un accident de voiture qui lui brise le poignet gauche.
Il refait sa technique et parvient dès 1968 à enregistrer pour la société Decca l’intégrale des œuvres de Chopin, qui devient une référence pour les jeunes pianistes (réédition complète sur CD par Universal en 2000). Durant ces années de rééducation, il revient à la composition qu’il avait déjà abordée dès l’âge de 16 ans. Dès lors, il s’y consacrera en priorité jusqu’à la fin de sa vie.
Il laisse des pièces pour piano, quatre sonates, des recueils pour jeunes pianistes, des concertos (quatre pour piano, deux pour violon, un pour violoncelle, un pour clarinette), deux symphonies, un ballet, des vocalises, des œuvres orchestrales…
La musique de Milosz Magin fait la part égale à la mélodie, au rythme et à l’harmonie. Souvent inspirées par les rythmes de sa Pologne natale, ses œuvres éditées et enregistrées sont actuellement au répertoire des plus grands interprètes[Qui ?].
Il donne des concerts en Europe ainsi qu’outre-mer, interprétant principalement les œuvres de Chopin, son compositeur de prédilection mais également Mozart, la musique polonaise, française et russe ainsi que ses propres compositions.
Parallèlement à sa carrière de concertiste et de compositeur, Milosz Magin devient professeur, et compte parmi ses élèves Jean-Marc Luisada.
Il fonde en 1985 avec le soutien de son épouse, également pianiste, le Concours International de Piano - Milosz Magin. Consacré à la découverte de jeunes talents internationaux et à la promotion de la musique polonaise, ce concours se déroule depuis lors, tous les deux ans à Paris.
Mort le 4 mars 1999 d’un arrêt cardiaque lors d’une tournée de concerts à Tahiti à l'occasion du Festival Chopin dont il était l'invité d'honneur, il repose au Père-Lachaise (13e division)1 à quelques pas de Chopin.
MERCI WIKIPEDIA!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ScareDe2
Farceur québécois
avatar

Nombre de messages : 932
Age : 19
Localisation : Québec
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: Les grands interprètes de Chopin   Mar 23 Sep 2014 - 17:47

Dans Chopin, y a t-il un interprète qui fait plus beau que Rubinstein au niveau de la dynamique?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlym
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 36
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Les grands interprètes de Chopin   Dim 5 Oct 2014 - 23:40

A.Sultanov

S.Bunin

2 génies
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
douglas_quaid
Néophyte


Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 12/11/2017

MessageSujet: Re: Les grands interprètes de Chopin   Mer 14 Mar 2018 - 10:36

Mes connaissances en musique classique sont très sommaires (je découvre peu à peu) ; néanmoins je sais ce qui me plait et j’avoue avoir vraiment du mal avec Rubinstein. C’est le son du piano que je trouve sans profondeur. Il utilisait un piano spécifique ? C’était lié à sa technique ?
Si je devais imaginer, par exemple, ce que serait la Ballade 4 jouée à la perfection : Vlado Perlemuter. On entre dans une autre dimension. C’est magnifique.
(Ne me frappez pas sur la tête ! zen )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1140
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Les grands interprètes de Chopin   Mer 14 Mar 2018 - 15:04

Peut-on d'emblée qualifier un encore jeune interprète de "grand interprète de Chopin", surtout quand il s'agit de son premier et seul disque, je ne sais, mais je trouve que Olivier Korber joue merveilleusement --entre autres -- les études de l'opus 25 dans son disque :
https://itunes.apple.com/fr/album/double-jeu-chopin-etudes-op-25/1320974967
Ce sont d'ailleurs ces études qui lui ont valu pas mal de prix et d'encouragements, et les compliments de plusieurs pianistes concertistes renommés.
https://culturebox.francetvinfo.fr/opera-classique/musique-classique/banquier-le-jour-pianiste-le-soir-le-double-jeu-d-olivier-korber-269027
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les grands interprètes de Chopin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les grands interprètes de Chopin
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Les grands interprètes de Chopin
» Gaspare Spontini (1774-1851): La Vestale ...et autres œuvres
» Le meilleur interprète de Chopin?
» Les grands pianistes: Lazar Berman
» Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: