Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 La musique de chambre de BRAHMS

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88071
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: La musique de chambre de BRAHMS   La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 EmptyMar 24 Juil 2018 - 14:08

Un plaisir bien trop rare que de lire Vieille Cire dans ces pages, en effet. bounce

Kremer-Argerich, je n'ai pas essayé, mais je n'ai pas eu de bonnes expériences avec eux, Kremer a quelque chose de toujours étrangement abstrait. Et effectivement, ce sont plutôt des réunions de solistes, même si Maisky-Argerich est un duo en général fécond.

Stern / Ma / Ax, c'est une autre histoire, vraiment des spécialistes de la musique de chambre qui y ont dédié une très large partie de leur carrière et de leurs enregistrements, toujours avec les mêmes partenaires, donc vraiment un esprit chambriste, tout solistes qu'ils sont. C'est certes moins organique qu'avec des ensembles constitués, mais leur Brahms atteint quelque chose de brut et massif que je trouve vraiment dans l'esprit : rugueux et primitif au moins autant que formel et subtil.

Néanmoins, je trouve que c'est moins lisible et abouti que les Capuçon.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
vieille cire
Mélomane averti
vieille cire

Nombre de messages : 240
Age : 73
Localisation : asnieres sur seine
Date d'inscription : 06/05/2009

La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: La musique de chambre de BRAHMS   La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 EmptyMar 24 Juil 2018 - 23:02

Je vous remercie à nouveau. En parfait accord avec ce qu'en dit Iskender, j'ai découvert grâce à vous deux et avec beaucoup de plaisir la version des Capuçon. Mais, voyez-vous, une telle réponse ne fait guère avancer le Schmilblick et c'est pourquoi j'interviens peu dans le forum.
Revenir en haut Aller en bas
Eusèbe
Mélomaniaque
Eusèbe

Nombre de messages : 1294
Age : 43
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: La musique de chambre de BRAHMS   La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 EmptyJeu 16 Aoû 2018 - 20:48

Suite aux recommandations d'Iskender, j'ai écouté les sonates piano/ violon par Capuçon et Angelich.

Je suis à la fois séduit par Angelich et pas entièrement convaincu par Capuçon: trop de vibrato à mon goût, ce qui donne un Brahms qui fait un peu trop dans le pathos, en particulier dans l'op. 108. C'est sans doute l'Op 100 où les deux instruments s'équilibrent le mieux.

Une belle version, agréable et bien enregistré, mais un peu conventionnelle.
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 19338
Date d'inscription : 22/01/2010

La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: La musique de chambre de BRAHMS   La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 EmptyDim 11 Nov 2018 - 15:20

Disques en lice consacré au quatuor avec piano n°1.

https://www.rts.ch/play/radio/disques-en-lice/audio/johannes-brahms---quatuor-avec-piano-no-1-en-sol-mineur?id=9948290
Revenir en haut Aller en bas
Eusèbe
Mélomaniaque
Eusèbe

Nombre de messages : 1294
Age : 43
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: La musique de chambre de BRAHMS   La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 EmptyMar 4 Déc 2018 - 23:52

Brahms, Quatuors op. 51, 1 et 2, Quatuor Belcea (Alpha)

Je m'étais acheté ce disque sur les conseils de Benedictus, mais je n'avais jamais eu le temps de l'écouter sérieusement.
Je suis pleinement convaincu par ces attaques très tranchantes, ces phrasés tendus, rehaussés par la grande clarté des lignes instrumentales, qui mettent en valeur les audaces harmoniques. C'est un Brahms plus expressionniste que romantique, nettement tourné vers la postérité - le disque a été enregistré à peu prés en même temps que celui (que je n'ai pas écouté) consacré à Schoenberg, Berg et Webern.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88071
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: La musique de chambre de BRAHMS   La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 EmptyMer 5 Déc 2018 - 0:00

Pour du Brahms bartókien, le Quatuor Bartók chez Hungaroton livre des interprétations massives, rugueuses, très impressionnantes, comme un folklore brut et tourmenté – je n'aime pas le quatuor à cordes massif, ni énormément Bartók, mais là, je rends complètement les armes.

Très atypique et beaucoup plus vivant qu'à peu près tout le reste de la discographie, je trouve (sinon j'aime quand même beaucoup les Vertavo chez Simax, dans un genre emporté / élancé / lumineux qui est moins atypique).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
docteur mabuse
Mélomaniaque
docteur mabuse

Nombre de messages : 859
Date d'inscription : 15/11/2016

La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: La musique de chambre de BRAHMS   La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 EmptySam 8 Déc 2018 - 17:27

DavidLeMarrec a écrit:
Pour du Brahms bartókien, le Quatuor Bartók chez Hungaroton livre des interprétations massives, rugueuses, très impressionnantes, comme un folklore brut et tourmenté – je n'aime pas le quatuor à cordes massif, ni énormément Bartók, mais là, je rends complètement les armes.

Très atypique et beaucoup plus vivant qu'à peu près tout le reste de la discographie, je trouve.

J'avais acheté leur disque du quintette à cordes parce que c'était leur interprétation qu'on entendait dans le film Buffet froid ... Dans la scène juste avant que tous les musiciens se fassent abattre. hehe

watch?v=cw3W94eyp4g
watch?v=Nv3P1BshPTY
Spoiler:
 

Excellente interprétation par ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5726
Date d'inscription : 03/01/2007

La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: La musique de chambre de BRAHMS   La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 EmptyLun 18 Mar 2019 - 14:56

DavidLeMarrec a écrit:
Cello a écrit:
10 - Trio avec cor

Ah tiens, davantage que les trios piano-cordes ? Surprised

Cello a écrit:
Bizarre, hein ?

C'est surtout le mouvement lent si étrange qui le fait figurer en si enviable place parce que sinon, globalement, les trios cordes-piano sont plus aboutis. Mais ce mouvement lent me trouble remarquablement, je connais rien d'autre qui s'en approche en terme de climat dans toute l’œuvre de Brahms.
...
C'est surtout le mouvement lent si étrange qui le fait figurer en si enviable place parce que sinon, globalement, les trios cordes-piano sont plus aboutis. Mais ce mouvement lent me trouble remarquablement, je connais rien d'autre qui s'en approche en terme de climat dans toute l’œuvre de Brahms.

DavidLeMarrec a écrit:
C'est vrai qu'il y a des bifurcations étranges, une atmosphère lunaire (sans un tout autre genre, la première sonate avec clarinette a ce type d'effet)…

Les qualificatifs ci-dessus s'appliquent particulièrement à l'interprétation que l'on trouve sur ce disque :

La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 51EnjLjQ0JL

En fait, c'est le son très particulier de Francis Orval au cor qui renforce ces qualités. Là où son côté un peu "blanc" le rend trop discret sur l'ensemble du trio, son timbre prend un tour fantomatique tout à fait unique et approprié dans le mouvement lent.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88071
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: La musique de chambre de BRAHMS   La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 EmptyLun 18 Mar 2019 - 16:53

Je ne l'ai jamais écouté (pas particulièrement inconditionnel de ces gens), j'essaierai pour entendre de plus près ce que tu disais.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1007
Date d'inscription : 07/08/2012

La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: La musique de chambre de BRAHMS   La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 EmptyLun 18 Mar 2019 - 17:24

Si on est puriste, il faut écouter le trio pour cor avec un cor naturel comme préconisé par Brahms.
Heureusement on a la très belle version de Teunis van der Zwart (avec Faust et Melnikov).
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5726
Date d'inscription : 03/01/2007

La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: La musique de chambre de BRAHMS   La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 EmptySam 23 Mar 2019 - 16:21

Ah oui, ça j'ai aussi en stock. J'en garde un bon souvenir, en effet.
Revenir en haut Aller en bas
greg skywalker
Mélomaniaque
greg skywalker

Nombre de messages : 1006
Date d'inscription : 06/08/2010

La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: La musique de chambre de BRAHMS   La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 EmptyDim 14 Avr 2019 - 18:05

playlist a écrit:

Brahms Quatuor avec piano n°1 op25   Norbert Brainin/peter Schidlof/martin lovett/Emil Gilels
Un grand écart stylistique entre les Artemis et Amadeus ...  quelqu'un peut me conseiller une interprétation moderne des Quatuors avec piano (les 3 ) de Brahms ?
(les capuçon ?  le sage ,  d'autres ? )
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88071
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: La musique de chambre de BRAHMS   La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 EmptyMar 2 Juil 2019 - 17:52

À cause de vos récentes conversations, je me réécoute les meilleures versions du Quintette avec piano : Jandó & Kodály SQ, Kudritskaya & Brodsky SQ… J'aime comme le premier claque, et me rouler dans les moirures des Brodsky pour l'autre…

(Et puis les œuvres pour clarinette je découvre qu'il existe Fröst, Jansen, Rysanov, Thedéen et Pöntinen… comment on peut à se point réunir les meilleurs artistes du monde sur un disque… C'est bien évidemment très convaincant.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27797
Date d'inscription : 21/09/2012

La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: La musique de chambre de BRAHMS   La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 EmptyMer 28 Aoû 2019 - 23:47

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Johannes Brahms (1833-1897) :

Quatuor avec piano n°1 en sol mineur, Op. 25

Szymon Goldberg, violon
William Primrose, alto
Nikolai Graudan, violoncelle
Victor Babin, piano

(RCA, janvier 1968)


Surprised Captée à New York dans une acoustique étroite et mate, la sonorité n'offre rien de gracieux, mais la puissance et le caractère bourru impressionnent !
Contrairement à ce que suggère le nostalgique paysage automnal sur la pochette, cette indocile interprétation s'avère très dense, physique, exaltée voire agressive.
L'Allegro culmine sur un pic d'intensité qui laisse sans voix, et le presto final du Rondo renverse tout sur son passage dans une fureur de tornade.
Pour ces quelques moments sismiques, un témoignage à connaître !


La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 20161117
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 9069
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: La musique de chambre de BRAHMS   La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 EmptyDim 8 Sep 2019 - 0:14

La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 Brahms15
Quintette pour clarinette et cordes op. 115 en si mineur
Florent Pujuila (clarinette), Pierre Fouchenneret, Deborah Nemtanu (violons), Lise Berthaud (alto), François Salque (violoncelle)
En public, Waterloo, X.2017 & III.2018
La Belle Saison Live


Version imparfaite mais très touchante, découverte grâce à Eusèbe qui avait signalé cette intégrale de la musique de chambre.

Elle se distingue d’abord par ses sonorités presque fluettes, en tout cas claires et déliées: par rapport aux versions Leister dont j’ai l’habitude (avec les Amadeus chez DG, les Brandis chez Nimbus et les Leipziger chez MDG), la pâte sonne vraiment très allégée - ce qui à mes yeux est loin d’être un défaut.

Il est cependant possible qu’elle ne fasse pas l’unanimité en raison même de son parti-pris de production. Il s’agit en effet de captation sur le vif non retouchées, avec un ensemble de solistes: ce qui signifie que, par rapport à des versions studio enregistrée avec des ensembles constitués, on pourra relever des scories (des bruits d’estrade et de salle, mais surtout des équilibres pas toujours maîtrisés, quelques moments de relatif flottement dans la cohésion ou les intonations, quelques phrasés d’une justesse un peu défaillante); mais en contrepartie, ce qu’on entend là est remarquable de chaleur et d’engagement, avec des vraies prises de risques (c’est une lecture très contrastée, notamment au niveau des tempi.)

Bref, le contraire d’un disque impeccable, mais un enregistrement qui rend palpables et vivants l’atmosphère d’une rencontre musicale, les impondérables de la musique en train de se faire, l’esprit chambriste en somme.

J’écouterai en tout cas avec intérêt d’autres maillons de cette intégrale. (Même si j’ai aussi très envie, pour ce quintette, d’écouter aussi la version Fröst, qui elle aussi doit être tout aussi svelte de sonorité mais que j’imagine beaucoup plus au cordeau.)
Revenir en haut Aller en bas
LeKap
Mélomaniaque
LeKap

Nombre de messages : 1506
Age : 62
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: La musique de chambre de BRAHMS   La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 EmptyMer 11 Sep 2019 - 16:28

Bonjour
Quelqu’un aurait-il écouté les sonates violon et piano part le tandem Faust/ Melkinov
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27797
Date d'inscription : 21/09/2012

La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: La musique de chambre de BRAHMS   La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 EmptyLun 7 Oct 2019 - 23:57

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Johannes Brahms (1833-1897) :

Trio avec piano n°1 en si majeur, Op. 8
Trio avec piano n°2 en ut majeur, Op. 87

Itzhak Perlman, violon
Lynn Harrell, violoncelle
Vladimir Ashkenazy, piano

(Emi, février-avril 1991)


Smile Bonne lecture, mais qui ne m'a jamais enthousiasmé plus que ça, et guère davantage ce soir.
Aucun trait de génie, que de l'agréable routine sans rien qui retienne l'attention.
Bref : manque de caractère, d'autant qu'au sein de ce trio (plutôt une union de solistes dans la mesure où il ne s'agit pas d'un ensemble constitué),
le violoncelle d'Harrell peine un peu à exister.


La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 Brahms17


docteur mabuse a écrit:

Je ne connais pas ce disque Brahms, mais j'ai un bon souvenir de leur Trio de Tchaikovsky.
Ils avaient quand même l'habitude de jouer ensemble.

Spoiler:
 


Leur Trio de Ravel était bien aussi, quoique atypique, pas très dans l'esprit français. Plus romantique.

Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Ravélavélo
Mélomane chevronné
Ravélavélo

Nombre de messages : 5600
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: La musique de chambre de BRAHMS   La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 EmptyVen 11 Oct 2019 - 5:02

Bruno Luong a écrit:
Si on est puriste, il faut écouter le trio pour cor avec un cor naturel comme préconisé par Brahms.
Heureusement on a la très belle version de Teunis van der Zwart (avec Faust et Melnikov).

Je note ta référence, merci ! Smile
Existe-t-il d'autres versions de cette oeuvre jouée sur instruments d'époque ?
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 9069
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: La musique de chambre de BRAHMS   La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 EmptyVen 15 Nov 2019 - 17:55

En Playlist, greg skywalker a écrit:
Ben. a écrit:
greg skywalker a écrit:
Brahms sextuor à cordes n°2 op.36   Capuçon renaud et gautier , caussé , koncz,chilemme,hagen
La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 71+DkhCSs3L._AC_UY327_FMwebp_QL65_
J'écoute davantage le mainstream  que j'ai l'air ...  Very Happy
Je déteste cette version !
C'est bien d'avoir des goûts aussi affirmé !  Perso , cette version me convient bien . Pour les sextuors tu écoutes qui ?
Ben. a écrit:
J'ai souvent beaucoup de mal avec Capuçon(s).

La version historique: Stern/Katims/Casals/Scneider/Thomas/Foley
La version live: Cypress String  Quartet/Shiffman /Bailey
La version qui plaira à tout le monde: Amadeus/Aronowitz/Pleeth
La version impeccable: Prazak/Holman/Fortin
Ma version préférée: Talich/Kanka/Kluson

Je crois que certains aiment Saint Martin in the Fields mais je trouve ça trop rond.
Je n'ai jamais écouté cette version (ni d'une manière générale les frères Capuçon en musique de chambre) - ça m'intéresserait si vous pouviez développer un peu ce qui vous plaît et vous déplaît dans cet enregistrement. (Sinon, par Stern/Casals & Co., il n'y a hélas que l'op. 18.)
Revenir en haut Aller en bas
Ben.
Mélomane chevronné
Ben.

Nombre de messages : 2034
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: La musique de chambre de BRAHMS   La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 EmptyVen 15 Nov 2019 - 18:05

Benedictus a écrit:
En Playlist, greg skywalker a écrit:
Ben. a écrit:
greg skywalker a écrit:
Brahms sextuor à cordes n°2 op.36   Capuçon renaud et gautier , caussé , koncz,chilemme,hagen
La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 71+DkhCSs3L._AC_UY327_FMwebp_QL65_
J'écoute davantage le mainstream  que j'ai l'air ...  Very Happy
Je déteste cette version !
C'est bien d'avoir des goûts aussi affirmé !  Perso , cette version me convient bien . Pour les sextuors tu écoutes qui ?
Ben. a écrit:
J'ai souvent beaucoup de mal avec Capuçon(s).

La version historique: Stern/Katims/Casals/Scneider/Thomas/Foley
La version live: Cypress String  Quartet/Shiffman /Bailey
La version qui plaira à tout le monde: Amadeus/Aronowitz/Pleeth
La version impeccable: Prazak/Holman/Fortin
Ma version préférée: Talich/Kanka/Kluson

Je crois que certains aiment Saint Martin in the Fields mais je trouve ça trop rond.
Je n'ai jamais écouté cette version (ni d'une manière générale les frères Capuçon en musique de chambre) - ça m'intéresserait si vous pouviez développer un peu ce qui vous plaît et vous déplaît dans cet enregistrement. (Sinon, par Stern/Casals & Co., il n'y a hélas que l'op. 18.)

Je développerai plus ultérieurement mais en quelques mots, je trouve que ces sextuors sont à la fois magnifiques et en même temps très propice à des interprétations rondouillardes, qui se traînent un peu, ambiance salon et fond sonore pour petits fours.
Les seules versions qui font ressortir le caractère de ces pièces sont à mon sens celles qui font le parti pris de cordes très vertes, parfois même un peu rêches - très Europe centrale, donc.
Et la version Capuçon, avec son côté très propre sur soi, verse vite dans la musique d'ambiance. Je n'y entends ni l'intériorité (moins immédiate que dans d'autres pièces de musique de chambre de Brahms), ni le caractère, ni la dimension dramatique.
Même dans les nuances, tout oscille entre le mezzo-piano et le mezzo-forte.
C'est à peu près comme ça qu'il faut jouer Brahms pour en faire ressortir tous les défauts supposés.
Revenir en haut Aller en bas
http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
greg skywalker
Mélomaniaque
greg skywalker

Nombre de messages : 1006
Date d'inscription : 06/08/2010

La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: La musique de chambre de BRAHMS   La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 EmptyVen 15 Nov 2019 - 19:38

Je connais que 2 versions des sextuors , les capuçon et les amadeus . Je trouve la rondeur chez les Amadeus , les capuçon ont un son presque frêle mais ils sont plus vifs que les Amadeus ; peut être c'est l'effet "concert live" , la version parait plus brouillonne, mais plus romantique et vivante (plus emportée aussi) que les Amadeus joue plus "classique" , plus "mezzo" ...

Bref je lis "Et la version Capuçon, avec son côté très propre sur soi, verse vite dans la musique d'ambiance. Je n'y entends ni l'intériorité (moins immédiate que dans d'autres pièces de musique de chambre de Brahms), ni le caractère, ni la dimension dramatique." Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Ben.
Mélomane chevronné
Ben.

Nombre de messages : 2034
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: La musique de chambre de BRAHMS   La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 EmptyVen 15 Nov 2019 - 20:14

greg skywalker a écrit:
Je connais que 2 versions des sextuors , les capuçon et les amadeus .  Je trouve la rondeur chez les Amadeus , les capuçon ont un son presque frêle mais  ils sont plus vifs  que les Amadeus  ; peut être c'est l'effet "concert live" , la version parait plus brouillonne, mais plus romantique et vivante (plus emportée aussi) que les Amadeus joue plus "classique" , plus "mezzo" ...

Bref je lis "Et la version Capuçon, avec son côté très propre sur soi, verse vite dans la musique d'ambiance. Je n'y entends ni l'intériorité (moins immédiate que dans d'autres pièces de musique de chambre de Brahms), ni le caractère, ni la dimension dramatique."  Shocked

Oui mais sans parler de tempo, tu ne trouves pas ça terriblement lisse ? (Amadeus aussi, c’est pour ça que j’en fais ma version « grand public »)
Revenir en haut Aller en bas
http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
greg skywalker
Mélomaniaque
greg skywalker

Nombre de messages : 1006
Date d'inscription : 06/08/2010

La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: La musique de chambre de BRAHMS   La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 EmptyVen 15 Nov 2019 - 20:43

en tout cas , moins lisse que des Amadeus . Il faudrait que j'écoute les Tallich (ta version favorite ) Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Eusèbe
Mélomaniaque
Eusèbe

Nombre de messages : 1294
Age : 43
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: La musique de chambre de BRAHMS   La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 EmptyVen 15 Nov 2019 - 21:52

Les Amadeus, c'est tout de même assez charpenté et symphonique.

Je n'aime pas trop les Capuçon dans Brahms: pour moi, c'est une version de solistes, qui mettent trop de pathos dans cette musique, avec du vibrato appuyé (en tous cas les sextuors et les sonates pour violon, je n'ai pas été voir le reste). On image cela joué cheveux au vent et yeux fermés. A mon avis, pas trop fait pour Benedictus.

Prazak, c'est assez parfait. Curieusement, je n'ai jamais entendu les Talich, alors que je les aime bien en général.

J'ai pour ma part trouvé ma version favorite avec Fouchenneret, Berthau, Salque et consorts en live chez B records, une version assez idéalement chambriste (Benedictus a donné un commentaire détaillé de leur op. 115 plus haut). Amples phrasés, aéré et clair, de manière qu'on entend les contrechants comme à peu près nulle part ailleurs.

La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 Vol2-Quintettes-et-Sextuors-a-cordes
Revenir en haut Aller en bas
Ben.
Mélomane chevronné
Ben.

Nombre de messages : 2034
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: La musique de chambre de BRAHMS   La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 EmptyVen 15 Nov 2019 - 23:07

Talich c’est extrêmement engagé, et surtout une sonorité incroyable et vibrante. C’est assez violent comme interprétation, mais on ne peut pas lui retirer son caractère et une forme d’impétuosité dans ces œuvres assez linéaires.
Franchement a découvrir.
Revenir en haut Aller en bas
http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27797
Date d'inscription : 21/09/2012

La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: La musique de chambre de BRAHMS   La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 EmptyVen 15 Nov 2019 - 23:39

Surprised Et pour la verdeur des cordes, le galbe, l'éloquence brûlante, personne n'aime Yehudi Menuhin - R. Masters - C. Aronowitz - E. Wallfisch - M. Gendron - D.Simpson (chez Emi) ?
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 9069
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: La musique de chambre de BRAHMS   La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 EmptySam 16 Nov 2019 - 0:01

Sans doute que si, mais pas moi.

À la page précédente, Benedictus a écrit:
Ravélavélo a écrit:
bAlexb a écrit:
La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 41ES33ZER2LÀ la fois pour les parties et pour leur somme La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 173236763 !
Brahms n'est pas d'une écoute facile pour moi.
Ah, et puis, cette version là peut ne pas aider... (Je parle de Menuhin, Gendron & Co.)
Disons qu’il faut supporter une approche très «romantique»: du rubato à la louche, des portamenti en veux-tu en voilà, le tout noyé dans un épais halo de vibrato (et des phrasés plus «expressifs» que naturels)...
Je conçois qu’on puisse aimer, mais, personnellement ça ne m’a jamais beaucoup touché.
Pour une version plus droite, moins sentimentale mais ample, détaillée et tendue, tu peux essayer les versions du Leipziger Streichquartett chez MDG (voire L’Archibudelli chez Sony, si tu n’as pas peur d’un son baroquisant et plus fluet).
Et puis si tu veux du romantique, essaye (mais dans le seul 1ᵉ) Casals à Prades en 52 (Sony): là, c’est tout aussi intense qu’à Abbey Road, mais le son est plus sombre et plus râpeux, et d’une intensité plus tragique qu’effusive.

Pour ma part, outre ceux que citais alors, j'ai bien aimé, comme Eusèbe (et d'ailleurs découvert sur sa recommandation) Fouchenneret & Co.
Revenir en haut Aller en bas
Horatio
Mélomane chevronné
Horatio

Nombre de messages : 4050
Age : 25
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: La musique de chambre de BRAHMS   La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 EmptySam 16 Nov 2019 - 0:59

Découverte (ou plutôt -- première écoute attentive) du second sextuor dans la version des Talich.
Ils prennent sans cesse à contre-pied la vision lyrique et automnale de Brahms. Leur sonorité est serrée, une pointe d'acidité chez les violons, et le discours est tendu de la première à la dernière note. L'équilibre est remarquable, on entend tout, et jamais un instrument n'est saisi de velléités solistes ; une grande stabilité rythmique, peu de rubato, et des temps relativement lents. Un antidote revitalisant aux versions trop romantiques.
A vrai dire, je suis presque surpris de redécouvrir un Brahms qui n'invite à s'enfoncer dans son fauteuil et à soupirer d'aise. Les sonorités astringentes et le parti pris de ne jamais relâcher les phrases noue la gorge de l'auditeur. Le mouvement lent crée ainsi une vague impression de mal-être. Les Talich profitent de leur tempi pour articuler la musique, parfois à l'excès (le début de l'œuvre est un rien précieux). En tous cas, la qualité technique des musiciens laisse rêveur.

Afin de comparer, j'ai réécouté la version des Membres de l'Octuor du Philharmonique de Berlin, que j'affectionne beaucoup. Les tempi sont uniformément plus rapides ; là où les Talich privilégient l'articulation, les Berlinois accordent plus d'importance au flux musical, au mouvement horizontal. La respiration est moins contrainte qu'avec les Tchèques, beaucoup plus fluide. Il s'agit à nouveau d'une belle musique, dont les accents plus douloureux ne sont cependant pas occultés. En ce sens, cette version est plus changeante que celle des Talich, elle joue davantage le jeu d'aller-retours entre tension et libération.
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27797
Date d'inscription : 21/09/2012

La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: La musique de chambre de BRAHMS   La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 EmptySam 16 Nov 2019 - 1:08

Benedictus a écrit:

Disons qu’il faut supporter une approche très «romantique»: du rubato à la louche, des portamenti en veux-tu en voilà, le tout noyé dans un épais halo de vibrato
(et des phrasés plus «expressifs» que naturels)...



Smile Ah oui, très d'accord avec cette qualification.
C'est d'ailleurs ce que j'apprécie dans cette version effusive.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: La musique de chambre de BRAHMS   La musique de chambre de BRAHMS - Page 8 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La musique de chambre de BRAHMS
Revenir en haut 
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: