Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Günter Neuhold

Aller en bas 
AuteurMessage
fomalhaut
Mélomaniaque
fomalhaut

Nombre de messages : 999
Age : 75
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

Günter Neuhold Empty
MessageSujet: Günter Neuhold   Günter Neuhold EmptyVen 29 Nov 2013 - 18:26

J'ai lu, avec beaucoup d'intéret, le topic sur la tétralogie dirigée par Günter Neuhold.
J'ai entendu ce chef pour la première fois lors du Festival de Radio France et de Montpellier 1990, il y dirigeait (très bien, à mon sens) la "Tétralogie du pauvre", le Sigurd de Reyer.
Ce chef a fait, me semble-t-il, une carrière plus que discrète.
J'ai cherché ce qu'il avait pu enregistrer, outre cette fameuse tétralogie. Au total, les enregistrements suivant sont dans ma discothèque :

Berg: Pièces pour orchestre, Op.6 (3)                                          Orch National de Bade Antes Editions BM-CD31.9043
Berlioz: La Damnation de Faust, Légende dramatique, Op.24         Orch Philh Royal Flandres Bayer Records BR500017/18
Franck: Prélude, Choral & Fugue en Si min                                   Orch Philh Royal Flandres Naxos 8.550155
Franck: Symphonie en Ré min                                                     Orch Philh Royal Flandres Naxos 8.550155
Mahler: Symphonie No 1 en Ré, Titan (VP)                                   Orch National de Bade Antes Editions BM.CD319042
Mahler: Symphonie No 2 en Ut min, Résurrection                          OSER Arturo Toscanini Warner Fonit 5050466.3244.2
Mahler: Symphonie No 3 en Ré min                                             Orch Philh de Brême Antes Editions BMCD149005
Marschner: Der Vampyr, Opera en 2 Actes                                   Orch Symph RAI Rome Hommage 7001834
Schreker: Prélude pour un grand opera (Memnon)                        Orch National de Bade Antes Editions BM-CD31.9043
Schreker: Symphonie de chambre pour 23 instruments                 Orch National de Bade Antes Editions BM-CD31.9043
Wagner: Das Rheingold, Opera en 4 Tableaux                              Orch National de Bade Bella Musica 205201.304
Wagner: Die Walküre, Opera en 3 Actes                                      Orch National de Bade Bella Musica 205202.351
Wagner: Götterdämmerung, Opera en 3 Actes et 1 Prologue         Orch National de Bade Bella Musica 205204.351
Wagner: Siegfried, Opera en 3 Actes                                           Orch National de Bade Bella Musica 205203.351

Les enregistrements de "La Damnation de Faust" et de la 3ème de Mahler sont remarquables, à mes oreilles.
Quelqu'un sait-il s'il en existe d'autres (facilement accessibles) ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20100
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Günter Neuhold Empty
MessageSujet: Re: Günter Neuhold   Günter Neuhold EmptyVen 29 Nov 2013 - 18:32

fomalhaut a écrit:
la "Tétralogie du pauvre", le Sigurd de Reyer.
Hum... c'est pour l'intérêt de l'oeuvre?
Parce que pour moi ça n'a rien à voir question musique... autre style autres intérêts!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
fomalhaut
Mélomaniaque
fomalhaut

Nombre de messages : 999
Age : 75
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

Günter Neuhold Empty
MessageSujet: Re: Günter Neuhold   Günter Neuhold EmptyVen 29 Nov 2013 - 18:47

Polyeucte a écrit:
fomalhaut a écrit:
la "Tétralogie du pauvre", le Sigurd de Reyer.
Hum... c'est pour l'intérêt de l'oeuvre?
Parce que pour moi ça n'a rien à voir question musique... autre style autres intérêts!
Soyons clair.
Il n'y a pas de ma part d'appréciation de valeur dans l'expression "La tétralogie du pauvre" associée à Sigurd.
J'ai simplement souvent lu Sigurd qualifié d'être "La tétralogie du pauvre" et j'ai cru bon, peut-être à tort, de reprendre ces termes, à coup sur lapidaires et réducteurs.
Quoiqu'il en soit, ce n'est pas la l'objet de mon "post".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20100
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Günter Neuhold Empty
MessageSujet: Re: Günter Neuhold   Günter Neuhold EmptyVen 29 Nov 2013 - 19:00

fomalhaut a écrit:
Soyons clair.
Il n'y a pas de ma part d'appréciation de valeur dans l'expression "La tétralogie du pauvre" associée à Sigurd.
J'ai simplement souvent lu Sigurd qualifié d'être "La tétralogie du pauvre" et j'ai cru bon, peut-être à tort, de reprendre ces termes, à coup sur lapidaires et réducteurs.
Quoiqu'il en soit, ce n'est pas la l'objet de mon "post".
D'accord...
Je ne continuerai donc pas à détourner ce "post".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87533
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Günter Neuhold Empty
MessageSujet: Re: Günter Neuhold   Günter Neuhold EmptySam 30 Nov 2013 - 0:31

Merci pour ce fil ! Very Happy


fomalhaut a écrit:
Ce chef a fait, me semble-t-il, une carrière plus que discrète.
Discrète n'est pas le mot, mais il a plutôt dirigé des orchestres de seconde catégorie, ce qui l'a rendu moins facilement documenté que d'autres. Outre son Sigurd (très bon effectivement), j'ai été indélébilement marqué par son Vaisseau Fantôme à Bordeaux, dans un style très weberien, mais exaltant aussi les dimensions populaires des airs de marins et le lyrisme du grand duo... Orchestre réduit pour entrer dans la fosse XVIIIe, résultat électrisant.

Pour Arabella à Toulouse il était remarquable également. Pareil pour son Vampyr... décidément son meilleur répertoire.

Comme je le disais dans le fil consacré au Ring, je trouve qu'il donne toujours un élan et une évidence incroyables, sans chercher à faire typé, personnel ou différent. Je crois aussi, plus simplement, que nos âmes musicales sont assez proches – de la vivacité, du drame, qui rendent les mots plus facilement prégnants et accentuent les transparences orchestrales... il me donne vraiment ce que j'ai envie d'entendre !


Citation :
Quelqu'un sait-il s'il en existe d'autres (facilement accessibles) ?
Sinon, dans ta liste, il manque notamment :
=> Bach, Matthäus-Passion (avec Karlsruhe et le chœur du Gewandhaus). Très honnête pour une version non-baroqueuse, mais il y a quand même mieux.
=> Bartók, Kékszakállú (chez Antes)
=> Berg, 3 Pièces pour Orchestre
=> Bruckner n°4 (avec l'Orchestre Royal des Flandres, ça se trouve chez Amadis et chez Naxos)
=> Liebermann (Concerto pour Jazz Band ; Furioso ; Medea-Monolog)
=> Liszt, Rhapsodie hongroise n°2
=> Mahler, une autre version (meilleure techniquement, et plus habitée) de la Deuxième, avec Brême (et Ronge et Ziegler en solistes !). Où l'on retrouve ses qualités narratives habituelles, davantage que dans la version plus limitée avec l'Orchestre Toscanini.
=> Puccini, Madama Butterfly
=> Schnittke, Concerto pour piano et cordes
=> Schulhoff, Concerto pour piano n°2
=> Famille Strauss (avec Brême)
=> Tchaïkovski 5

Plus les bandes radio, bien sûr.

La plupart de ces enregistrements sont au minimum bons, voire excellents (Vampyr, Franck, Ring, Mahler 2 Brême, Mahler 3).


Citation :
J'ai entendu ce chef pour la première fois lors du Festival de Radio France et de Montpellier 1990, il y dirigeait (très bien, à mon sens) la "Tétralogie du pauvre", le Sigurd de Reyer.
La Tétralogie du pauvre ?  « Lohengrin à la française », pourquoi pas, mais ça n'a que peu de rapport avec la Tétralogie (à part son livret, d'une économie de toute façon radicalement différente), et c'est tout sauf un pis-aller...
EDIT : Pardon, je n'avais pas vu la conversation qui suivait. Mais quand même, lorsqu'on a écouté les deux, c'est tellement étrange de les rapprocher. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
philippes
Mélomane du dimanche
philippes

Nombre de messages : 47
Localisation : Chartres
Date d'inscription : 31/08/2009

Günter Neuhold Empty
MessageSujet: Re: Günter Neuhold   Günter Neuhold EmptySam 30 Nov 2013 - 8:13

DavidLeMarrec a écrit:


j'ai été indélébilement marqué par son Vaisseau Fantôme à Bordeaux, dans un style très weberien, mais exaltant aussi les dimensions populaires des airs de marins et le lyrisme du grand duo... Orchestre réduit pour entrer dans la fosse XVIIIe, résultat électrisant.

Moi aussi !! (mise en scène superbe dans mon souvenir, et Nina Stemme !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://l-esprit-de-l-escalier.hautetfort.com/
fomalhaut
Mélomaniaque
fomalhaut

Nombre de messages : 999
Age : 75
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

Günter Neuhold Empty
MessageSujet: Re: Günter Neuhold   Günter Neuhold EmptySam 30 Nov 2013 - 17:42

DavidLeMarrec a écrit:
Citation :
Quelqu'un sait-il s'il en existe d'autres (facilement accessibles) ?
Sinon, dans ta liste, il manque notamment :
=> Bach, Matthäus-Passion (avec Karlsruhe et le chœur du Gewandhaus). Très honnête pour une version non-baroqueuse, mais il y a quand même mieux.
=> Bartók, Kékszakállú (chez Antes)
=> Berg, 3 Pièces pour Orchestre
=> Bruckner n°4 (avec l'Orchestre Royal des Flandres, ça se trouve chez Amadis et chez Naxos)
=> Liebermann (Concerto pour Jazz Band ; Furioso ; Medea-Monolog)
=> Liszt, Rhapsodie hongroise n°2
=> Mahler, une autre version (meilleure techniquement, et plus habitée) de la Deuxième, avec Brême (et Ronge et Ziegler en solistes !). Où l'on retrouve ses qualités narratives habituelles, davantage que dans la version plus limitée avec l'Orchestre Toscanini.
=> Puccini, Madama Butterfly
=> Schnittke, Concerto pour piano et cordes
=> Schulhoff, Concerto pour piano n°2
=> Famille Strauss (avec Brême)
=> Tchaïkovski 5

Plus les bandes radio, bien sûr.

La plupart de ces enregistrements sont au minimum bons, voire excellents (Vampyr, Franck, Ring, Mahler 2 Brême, Mahler 3).
Merci mais Bach, Bruckner et Puccini sont loin d'être ma tasse de thé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87533
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Günter Neuhold Empty
MessageSujet: Re: Günter Neuhold   Günter Neuhold EmptySam 30 Nov 2013 - 18:20

philippes a écrit:
Moi aussi !! (mise en scène superbe dans mon souvenir, et Nina Stemme !)
Stemme avec une voix beaucoup plus franche, pas du tout hululée comme aujourd'hui, même si elle faisait valoir un grand potentiel de format dramatique. La mise en scène de Zambello ne m'avait pas particulièrement bouleversé, j'avais surtout été impressionné par Neuhold, Pavlo Hunka (qui a fait quelques semi-séries en Wotan, tout de même, mais surtout une carrière comme comprimario, malheureusement), et Hans-Peter König, une voix très douce (qui s'émoussait d'ailleurs en fin de série), je n'aurais jamais cru qu'avec dix ans de plus il ferait les beaux jours de Bayreuth et tiendrait Hagen dans les hangars à bateau !

fomalhaut a écrit:
Merci mais Bach, Bruckner et Puccini sont loin d'être ma tasse de thé !
Tu demandes ce qui existe... tu n'es évidemment pas obligé d'acheter, je ne touche pas de droits je ne l'ai jamais fréquenté (et si ça se trouve il bat sa femme et dépouille sa belle-mère).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83836
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Günter Neuhold Empty
MessageSujet: Re: Günter Neuhold   Günter Neuhold EmptyDim 1 Déc 2013 - 2:03

Il y a aussi des Gurre-lieder enregistrés en 2012, pour orchestre réduit, donnés en 1h39:

Günter Neuhold 0884463569201_600


Dernière édition par Xavier le Dim 1 Déc 2013 - 2:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87533
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Günter Neuhold Empty
MessageSujet: Re: Günter Neuhold   Günter Neuhold EmptyDim 1 Déc 2013 - 2:05

Hou-là, et la distribution est du feu de Dieu !  Je n'avais pas vu que c'était sorti, en plus c'est avec l'orchestre dont il est directeur musical, ce doit être vraiment chouette s'il peut suivre techniquement...

EDIT : J'avais pas vu, en plus c'est une réduction. I love you  Il me le faut absolument !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83836
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Günter Neuhold Empty
MessageSujet: Re: Günter Neuhold   Günter Neuhold EmptyDim 1 Déc 2013 - 2:06

Et comme en plus c'est pour orchestre réduit avec des tempi ultra-rapides (1h39 seulement!), on dirait vraiment que c'est une version pour toi. Laughing

EDIT: à l'écoute des extraits, Andersen semble un peu fatigué tout de même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
fomalhaut

Nombre de messages : 999
Age : 75
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

Günter Neuhold Empty
MessageSujet: Re: Günter Neuhold   Günter Neuhold EmptyDim 1 Déc 2013 - 8:56

Xavier a écrit:
Et comme en plus c'est pour orchestre réduit avec des tempi ultra-rapides (1h39 seulement!), on dirait vraiment que c'est une version pour toi. Laughing

EDIT: à l'écoute des extraits, Andersen semble un peu fatigué tout de même...
Excusez le béotien que je suis mais quel est l'intérêt d'un orchestre réduit ?
Cela va l'inverse de ce que souhaitait Schoenberg, me semble-t-il.

Par ailleurs, Kubelik (DGG) s'en tire également en 1H39, Krips (Hunt)en 1H44 et Salonen (Signum Classic) en 1H48.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31013
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Günter Neuhold Empty
MessageSujet: Re: Günter Neuhold   Günter Neuhold EmptyDim 1 Déc 2013 - 8:59

fomalhaut a écrit:

Cela va l'inverse de ce que souhaitait Schoenberg, me semble-t-il.
Oui et plus important : on perd la cohérence de l'œuvre. Car l'ambiance de l'œuvre en dépend, hors elle est liée à un grand orchestre.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87533
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Günter Neuhold Empty
MessageSujet: Re: Günter Neuhold   Günter Neuhold EmptyDim 1 Déc 2013 - 12:09

fomalhaut a écrit:
Excusez le béotien que je suis mais quel est l'intérêt d'un orchestre réduit ?
Complaire à David. Et de mon point de vue, c'est un gros, gros avantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
fomalhaut
Mélomaniaque
fomalhaut

Nombre de messages : 999
Age : 75
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

Günter Neuhold Empty
MessageSujet: Re: Günter Neuhold   Günter Neuhold EmptyDim 1 Déc 2013 - 18:49

DavidLeMarrec a écrit:
fomalhaut a écrit:
Excusez le béotien que je suis mais quel est l'intérêt d'un orchestre réduit ?
Complaire à David. Et de mon point de vue, c'est un gros, gros avantage.
Toute complaisance mise à part, peux-tu préciser pourquoi un orchestre réduit te semble pertinent ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87533
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Günter Neuhold Empty
MessageSujet: Re: Günter Neuhold   Günter Neuhold EmptyDim 1 Déc 2013 - 18:55

Je n'ai jamais dit que c'était pertinent, je dis que j'aime ça. Smile

Cela dit, ce n'est pas si absurde : Schönberg pratiquait lui-même les réductions quand nécessaire, et même réduit, il reste l'essentiel (la musique).

Personnellement, je trouve ça mieux, en tout cas au disque : on entend mieux les détails, et cela permet aussi de distribuer des voix plus légères, donc moins charpentées, donc avec une meilleure diction (et souvent un timbre plus avenant).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
fomalhaut
Mélomaniaque
fomalhaut

Nombre de messages : 999
Age : 75
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

Günter Neuhold Empty
MessageSujet: Re: Günter Neuhold   Günter Neuhold EmptyDim 1 Déc 2013 - 20:39

DavidLeMarrec a écrit:
Je n'ai jamais dit que c'était pertinent, je dis que j'aime ça. Smile

Cela dit, ce n'est pas si absurde : Schönberg pratiquait lui-même les réductions quand nécessaire, et même réduit, il reste l'essentiel (la musique).

Personnellement, je trouve ça mieux, en tout cas au disque : on entend mieux les détails, et cela permet aussi de distribuer des voix plus légères, donc moins charpentées, donc avec une meilleure diction (et souvent un timbre plus avenant).
Mais, à ma connaissance, Schoenberg n'a jamais "réduit" ses Gurrelieder !

A te lire, j'ai l'impression qu'il faut "améliorer" la partition de Schoenberg pour qu'elle soit pleinement perceptible...Si c'était le cas, Schoenberg l'eut surement fait lui même. Non, si quelque chose ne passe pas ou passe mal, c'est que les interprètes ne sont pas à la hauteur ou, plus simplement, ont des difficultés pour assimiler cette musique.

Enfin, cela me semble une discussion d'outre tombe. Les "Gurrelieder" ont été beaucoup enregistrés et ce par des interprètes très divers qui en ont donné des versions largement satisfaisantes.
Un orchestre réduit et des voix légères pour apprécier cette œuvre dans son intégralité ? A mon humble avis, si Schoenberg l'avait voulu, il l'eut fait mais ce n'est pas la ce qu'il cherchait alors. Il a voulu une œuvre charpentée, voire massive et pesante.

Réduction, il reste la musique ? Peut-être, mais on n'en est plus aux temps ou il fallait "réduire" pianistiquement les symphonies de Beethoven pour qu'elles pénètrent les foyers.
Il me semble que tu fais fausse route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87533
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Günter Neuhold Empty
MessageSujet: Re: Günter Neuhold   Günter Neuhold EmptyDim 1 Déc 2013 - 20:50

Je ne vais pas le répéter quarante fois : je ne dis pas qu'il faut le faire, je dis que j'aime quand on le fait. Laughing

Il n'est pas question d'authenticité, ni même de légitimité ici : dans près de 100% des cas, plus l'ensemble est réduit, plus les chanteurs sont légers, plus je suis content. Et précisément, le côté pudding des Gurrelieder font partie des nombreuses raisons qui me tiennent plutôt à distance de l'œuvre.

Par ailleurs, j'ai bien parlé du disque : Schönberg n'a pas écrit sa partition pour le disque, et ce qui est plus ou moins lisible en salle l'est plus difficilement sur un disque plus ou moins capté et ensuite plus ou moins bien reproduit.


Citation :
Réduction, il reste la musique ? Peut-être, mais on n'en est plus aux temps ou il fallait "réduire"
Ce n'est pas certain : un certain nombre de productions déjà ont recouru à des ré-orchestrations pour ensemble, qui permettent de monter des œuvres importantes pour des salles de concert plus modestes. Mais on peut tout à fait soutenir (c'était même l'une des raisons principales pour lesquelles Strauss avait accepté le poste de Big Boss de la Musique du Reich : interdire aux orchestres « trop » provinciaux de jouer Wagner) qu'il ne faut jouer ces œuvres qu'avec les moyens à disposition.
Simplement, vu l'évolution de la rétribution des artistes, l'état des subventions... cela veut peut-être dire qu'on ne jouera plus Wagner et Schönberg que dans les grandes capitales.


Citation :
Il me semble que tu fais fausse route.
Es-tu bien sûr que ta réponse fasse sens ?

« Non, tu as tort, les filles c'est pas bien, essaie les garçons. »
« Non, tu as tort, les épinards c'est pas bon, essaie les brocolis. » 
« Non, tu as tort, le papier WC se tire par le haut, pas par le bas. »
« Non, tu as tort, ta femme est moche, essaie la voisine. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
fomalhaut
Mélomaniaque
fomalhaut

Nombre de messages : 999
Age : 75
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

Günter Neuhold Empty
MessageSujet: Re: Günter Neuhold   Günter Neuhold EmptyLun 2 Déc 2013 - 8:36

DavidLeMarrec a écrit:
Je ne vais pas le répéter quarante fois : je ne dis pas qu'il faut le faire, je dis que j'aime quand on le fait. Laughing

Il n'est pas question d'authenticité, ni même de légitimité ici : dans près de 100% des cas, plus l'ensemble est réduit, plus les chanteurs sont légers, plus je suis content. Et précisément, le côté pudding des Gurrelieder font partie des nombreuses raisons qui me tiennent plutôt à distance de l'œuvre.

Par ailleurs, j'ai bien parlé du disque : Schönberg n'a pas écrit sa partition pour le disque, et ce qui est plus ou moins lisible en salle l'est plus difficilement sur un disque plus ou moins capté et ensuite plus ou moins bien reproduit.
Soit !
C'est pourquoi j'aime la musique de Bach, transcrite et interprétée par Leopold Stokowski.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe VLB
Mélomaniaque
Philippe VLB

Nombre de messages : 809
Age : 53
Date d'inscription : 21/07/2012

Günter Neuhold Empty
MessageSujet: Re: Günter Neuhold   Günter Neuhold EmptyLun 2 Déc 2013 - 11:25




Xavier a écrit:
Il y a aussi des Gurre-lieder enregistrés en 2012, pour orchestre réduit, donnés en 1h39:

Günter Neuhold 0884463569201_600



Cette version "allégée" des Gurre-Lieder me tente également très fort. Comme David, c’est une œuvre de Schoenberg que "je tiens plutôt à distance" (pour reprendre ses termes) mais, dans mon cas, tout simplement pour une histoire de goût. Cette œuvre est loin d’être ma préférée dans le corpus du compositeur viennois. Cette version réduite peut me réconcilier avec cette œuvre (quoique j’en doute...). Et puis quelle très bonne idée d’avoir reproduit  une œuvre de Khnopff sur la pochette ! Smile 

Ceci étant dit, j’attends vos avis éclairés avant de me prononcer quant à l’acquisition éventuelle de ce CD (je ne suis pas Mélo, moi !  Günter Neuhold 2749678541  hehe Wink).



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande

Nombre de messages : 5234
Age : 44
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Günter Neuhold Empty
MessageSujet: Re: Günter Neuhold   Günter Neuhold EmptyLun 2 Déc 2013 - 11:36

Sans prétendre que vous ayez tort de vous intéresser à une réduction des Gurrelieder, je dois reconnaître que je rejoins un peu Fomalhaut dans la mesure où une des caractéristiques principales de cette œuvre est d'avoir été écrite pour un très grand orchestre (et un encore plus grand nombre d'exécutants), et que la transcription n'est pas de Schönberg.
Je conçois parfaitement que l'on soit insatiablement curieux (et curieusement insatiable Mr.Red ), mais si l'on veut du Schönberg pour petit orchestre il y a quand même le choix — enfin en tout cas personnellement ça ne me dit rien, j'ai bien suffisamment d'œuvres originales à découvrir (et sans doute même beaucoup trop, vu ma capacité d'absorption)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Günter Neuhold Empty
MessageSujet: Re: Günter Neuhold   Günter Neuhold EmptyLun 2 Déc 2013 - 11:43

Golisande a écrit:
Sans prétendre que vous ayez tort de vous intéresser à une réduction des Gurrelieder, je dois reconnaître que je rejoins un peu Fomalhaut dans la mesure où une des caractéristiques principales de cette œuvre est d'avoir été écrite pour un très grand orchestre (et un encore plus grand nombre d'exécutants), et que la transcription n'est pas de Schönberg.
Ceci dit, Schönberg a transcrit le "Faune " de Debussy et la "Berceuse élégiaque" de Busoni (entre autres) ; j'ignore si les transcriptions ont été "autorisées" mais, par bien des aspects (l'économie générale de l'effectif mais pas seulement), elles diffèrent de l'original et sont résolument tirées par Schönberg dans une voie qui lui est propre. Est-ce encore du Debussy ou du Busoni ? Je l'ignore mais ce sont des oeuvres en soi, à prendre comme tel ; pourquoi ne pas faire de même avec ces Gurrelieder ?
Et puis Erwin Stein reste malgré tout un élève (dissipé, alors hehe ?) de Schönberg dans la première décennie des années 1900 ; et il a justement collaboré avec lui aux fameuses exécutions privées qui ont donné lieu aux versions réduites/transcrites de Debussy, Busoni...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande

Nombre de messages : 5234
Age : 44
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Günter Neuhold Empty
MessageSujet: Re: Günter Neuhold   Günter Neuhold EmptyLun 2 Déc 2013 - 12:02

Non mais je parlais pour moi, bien sûr : il est évident que toute transcription est susceptible d'être intéressante (voire éventuellement plus que l'original), mais pour moi c'est un peu comme si l'on copiait un tableau en utilisant un autre type de peinture, d'autres pigments, etc....
J'ai (naïvement ?) tendance à prendre une œuvre comme un tout dont l'instrumentation est une des données constitutives, et toute transcription si elle n'est pas du compositeur m'apparaît donc comme d'un intérêt annexe : j'admets qu'à une époque (au sens large) où les collages et les remixes sont considérés comme des créations entièrement originales et où les concepts même d'auteur et d'œuvre sont remis en question, ce genre de considérations peut sembler tout-à-fait réac, mais j'avoue beaucoup aimer la conception romantique de l'Œuvre-d'art unique douée d'une identité propre...  Günter Neuhold 40601244

(Bon cela dit, deux interprétations avec la même instrumentation peuvent être extrêmement différentes, et par ailleurs je n'ai jamais trouvé les Gurrelieder idéalement équilibrés, donc... Günter Neuhold 2661413304)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83836
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Günter Neuhold Empty
MessageSujet: Re: Günter Neuhold   Günter Neuhold EmptyLun 2 Déc 2013 - 23:23

Je suis plutôt de l'avis de Golisande.
J'aurai peut-être la curiosité d'écouter ça tout de même, mais personnellement j'adore l'orchestration des Gurrelieder telle que l'a voulue Schoenberg, et puis encore une version avec Andersen, plus fatigué à chaque fois qu'à la précédente...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
fomalhaut

Nombre de messages : 999
Age : 75
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

Günter Neuhold Empty
MessageSujet: Re: Günter Neuhold   Günter Neuhold EmptyMar 3 Déc 2013 - 16:48

Xavier a écrit:
Je suis plutôt de l'avis de Golisande.
J'aurai peut-être la curiosité d'écouter ça tout de même, mais personnellement j'adore l'orchestration des Gurrelieder telle que l'a voulue Schoenberg, et puis encore une version avec Andersen, plus fatigué à chaque fois qu'à la précédente...
Moi de même, j'aime les Gurrelieder et leur orchestration, tels que les a écrits Schoenberg.
C'est une œuvre folle et démesurée, j'en conviens, toute comme la 8ème symphonie de Mahler, mais j'aime ces œuvres folles et démesurées.

Ceci écrit, j'ai toutefois commandé l'enregistrement de Neuhold.
D'abord, parce que je considère que c'est un excellent musicien et un excellent interprète et qu'on trouve bien peu d'enregistrements faits sous sa baguette, ensuite parce que le mélomane inépuisable (que je remercie d'avoir signalé des CDs de Neuhold) écrit souvent des choses pertinentes et sensées !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
fomalhaut

Nombre de messages : 999
Age : 75
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

Günter Neuhold Empty
MessageSujet: Re: Günter Neuhold   Günter Neuhold EmptyJeu 19 Déc 2013 - 14:11

fomalhaut a écrit:
Xavier a écrit:
Je suis plutôt de l'avis de Golisande.
J'aurai peut-être la curiosité d'écouter ça tout de même, mais personnellement j'adore l'orchestration des Gurrelieder telle que l'a voulue Schoenberg, et puis encore une version avec Andersen, plus fatigué à chaque fois qu'à la précédente...
Moi de même, j'aime les Gurrelieder et leur orchestration, tels que les a écrits Schoenberg.
C'est une œuvre folle et démesurée, j'en conviens, toute comme la 8ème symphonie de Mahler, mais j'aime ces œuvres folles et démesurées.

Ceci écrit, j'ai toutefois commandé l'enregistrement de Neuhold.
D'abord, parce que je considère que c'est un excellent musicien et un excellent interprète et qu'on trouve bien peu d'enregistrements faits sous sa baguette, ensuite parce que le mélomane inépuisable (que je remercie d'avoir signalé des CDs de Neuhold) écrit souvent des choses pertinentes et sensées !


J'ai reçu et écouté l'enregistrement de Günter Neuhold, donc la version orchestre réduit de Erwin Stein.

Avant même de discuter de la "réduction", je tiens à dire que ce qui m'a tout d'abord frappé, c'est la qualité de l'interprétation de Günter Neuhold, chef que je souhaiterais entendre plus souvent, et ce qu'il arrive à tirer d'un orchestre et de chœurs qui sont loin d'être parmi les plus prestigieux, bref, qui rament parfois mais, dans l'ensemble, s'en tirent honorablement.

Ceci écrit, cette version réduite me laisse songeur, perplexe et insatisfait.

D'un coté, soyons honnête, c'est assez agréable à entendre et cela permet d'appréhender plus facilement que la version originale tout ce que Schoenberg a mis dans cette partition.

D'un autre coté, si cela ne me semble peut-être pas être très loin de ce que Schoenberg a conçu, à coup sur, cela me semble édulcorer l'œuvre (Pour reprendre une expression qu'on entend souvent ces jours-ci, j'allais écrire "sécuriser" l'œuvre). J'ai mis un certain temps avant d'apprécier cette œuvre : mes premières auditions furent l'écoute de disques qui me laissèrent sceptique et indifférent et ce n'est qu'au concert que j'ai aimé cette œuvre démesurée, monumentale et folle. C'est, entre autre, ce coté démesuré, monumental et fou qui rend cette œuvre marquante (et il est bien dommage que Schoenberg n'ait pas introduit ce coté monumental et fou dans son Moise et Aaron) et attachante. Dans cette version "réduite", cet aspect disparait ou, du moins, est loin d'être aussi prégnant et cela me gène.

Pour conclure, j'écrirai, peut-être un peu méchamment, que les temps ont changé depuis les enregistrements de Stokowski (1932) et Leibowitz (1953), que depuis un trentaine d'années, on a vu paraitre des enregistrements satisfaisants et réussis de la version originalee, que Neuhold peut oublier la version réduite et doit nous donner prochainement la version "originale et primitive".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87533
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Günter Neuhold Empty
MessageSujet: Re: Günter Neuhold   Günter Neuhold EmptyJeu 19 Déc 2013 - 23:18

fomalhaut a écrit:
(et il est bien dommage que Schoenberg n'ait pas introduit ce coté monumental et fou dans son Moise et Aaron)
Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
fomalhaut
Mélomaniaque
fomalhaut

Nombre de messages : 999
Age : 75
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

Günter Neuhold Empty
MessageSujet: Re: Günter Neuhold   Günter Neuhold EmptySam 21 Déc 2013 - 18:10

DavidLeMarrec a écrit:
fomalhaut a écrit:
(et il est bien dommage que Schoenberg n'ait pas introduit ce coté monumental et fou dans son Moise et Aaron)
Surprised

C'est à dire ?  Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83836
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Günter Neuhold Empty
MessageSujet: Re: Günter Neuhold   Günter Neuhold EmptySam 21 Déc 2013 - 18:11

C'est-à-dire que ce n'est pas précisément une suite de miniatures pour flûte et célesta.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
fomalhaut

Nombre de messages : 999
Age : 75
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

Günter Neuhold Empty
MessageSujet: Re: Günter Neuhold   Günter Neuhold EmptySam 21 Déc 2013 - 20:37

Xavier a écrit:
C'est-à-dire que ce n'est pas précisément une suite de miniatures pour flûte et célesta.

Le béotien que je suis ne comprend toujours pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31013
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Günter Neuhold Empty
MessageSujet: Re: Günter Neuhold   Günter Neuhold EmptySam 21 Déc 2013 - 20:38

fomalhaut a écrit:
Xavier a écrit:
C'est-à-dire que ce n'est pas précisément une suite de miniatures pour flûte et célesta.

Le béotien que je suis ne comprend toujours pas.

Beh Mose und Aaron c'est pour grand orchestre !

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83836
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Günter Neuhold Empty
MessageSujet: Re: Günter Neuhold   Günter Neuhold EmptySam 21 Déc 2013 - 20:39

Ben... c'est quand même un truc hyper complexe de 2 heures pour 200 exécutants, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
fomalhaut

Nombre de messages : 999
Age : 75
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

Günter Neuhold Empty
MessageSujet: Re: Günter Neuhold   Günter Neuhold EmptyDim 22 Déc 2013 - 15:45

Xavier a écrit:
Ben... c'est quand même un truc hyper complexe de 2 heures pour 200 exécutants, non?

Peut-être, mais, si mes souvenirs sont bons, cet orchestre n'est jamais utilisé de façon "massive" dans Moise et Aaron, comme il l'est dans les Gurrelieder, mais d'une façon coloriste et picturale.
c'est d'ailleurs cet aspect massif qui manque cruellement dans Moise et Aaron...Schoenberg esquive cet aspect qu'appelle la danse du veau d'or, par exemple.

Une de mes plus grandes déceptions artistiques et musicales a précisément été ce Moise et Aaron, tel qu'interprété sous la direction de Michael Gielen et filmé par J.M. Straub et D. Huillet (1974).
Une musique largement en deçà du sujet qu'elle prétendait illustrer et une mise en scène à la hauteur de ce naufrage ! Et pourtant à l'époque que de louanges, que de brosses à reluire dans la critique musicale et cinématographique ! Hélas, triste démenti pour la critique (et fort heureusement pour la musique et le cinéma), le film n'a pas tenu longtemps quand bien même il a fait l'objet d'un DVD !

J'ai acheté, plus tard, l'enregistrement de Michael Gielen et son écoute m'a conforté dans mon impression première : c'est une œuvre médiocre dont Schoenberg esquive les points forts et montre que, malgré le système soit disant révolutionnaire qu'il a choisi, il est avant tout un compositeur assez scolaire et académique....Pourquoi n'en est-il pas resté aux Gurrelieder ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Günter Neuhold Empty
MessageSujet: Re: Günter Neuhold   Günter Neuhold Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Günter Neuhold
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Günter Wand (1912-2002)
» Wagner - Ring - Neuhold

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: