Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mozart - Œuvres sacrées

Aller en bas 
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85553
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Mozart - Œuvres sacrées   Sam 18 Jan 2014 - 0:10

Parce que, oui, même après 8 ans et demi d'ouverture, il reste toujours des choses à dire sur Mozart. Pas trouvé de sujet général sur les œuvres sacrées.

Je n'ai jamais été particulièrement ébloui par la grande Messe en ut ou les Vêpres pour un confesseur, pourtant.

Mais je découvre (ou du moins je n'avais jamais remarqué) la Missa Solemnis, également en ut mineur, K.139. C'est donc une œuvre de jeunesse, à une époque de la vie de Mozart où les pièces de haute volée ne sont pas encore très fréquentes.

Et pourtant, quelle animation remarquable ! On retrouve les mêmes qualités d'orchestration que dans les symphonies, avec les entrées des vents par touches, toujours au bon endroit pour renforcer un effet, et puis une certaine liberté rythmique pour l'époque. Pour un résultat qui peut se comparer à l'ardeur de la 25e Symphonie (en beaucoup plus optimiste) – car bien que présentée comme ut mineur, l'essentiel de la messe est en franc majeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mozart - Œuvres sacrées   Sam 18 Jan 2014 - 0:15

voui, moi je reste ébloui par la grande messe en ut mineur, surtout le Quoniam (dans la version Karajan avec la désastreuse mais désincarnée Hendricks). En parlant d'oeuvres de jeunesse j'ai un bon souvenir du k 66 je crois, "Domenicus Mass"? et de celle avec la basse féminine
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85553
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mozart - Œuvres sacrées   Sam 18 Jan 2014 - 0:17

Je ne dis pas que c'est mieux que la « grande » ; c'est inférieur sur le plan mélodique, assurément. Mais l'œuvre mérite clairement le détour – alors que je n'étais pas forcément favorablement prévenu envers la musique sacrée de Mozart –, son économie est très différente, beaucoup plus « motorique ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mozart - Œuvres sacrées   Sam 18 Jan 2014 - 0:24

en fait ma théorie est que l'inspiration religieuse appartient surtout à la jeunesse de Mozart, et encore, les sonates d'église sont-elles des oeuvres sacrées, ou la Betulia Liberata, avec sa splendide symphonie d'ouverture. Depuis la messe du couronnement il n'y a rien de complet? La messe en ut est une exception, bien recyclée dans le Davide, et plus aucune oeuvre religieuse complète après à part l'Ave verum.
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25579
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Mozart - Œuvres sacrées   Sam 18 Jan 2014 - 0:38

Hormis les blockbusters que sont la Grande Messe en ut, la Messe du Couronnement ou le Requiem, j'aime beaucoup la dramatique Messe de l'Orphelinat K. 139 (WaisenhausMesse) et la charmante Messe des Oiseaux K. 220 (Spatzenmesse).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Mozart - Œuvres sacrées   Sam 18 Jan 2014 - 1:48

Je n'aime pas le gamin Mozart, mais curieusement son oratorio Die Schuldigkeit des erste Gebots (Le devoir du premier Commandement), K. 35 me touche toujours. Peut-être pas dans son entièreté - c'est long, cette affaire - mais dans les nombreux airs, qui n'ont à mon sens rien de sacré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25579
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Mozart - Œuvres sacrées   Sam 18 Jan 2014 - 13:48

DavidLeMarrec a écrit:

je découvre (ou du moins je n'avais jamais remarqué) la Missa Solemnis, également en ut mineur, K.139.
 
Ca m'étonne qu'un curieux comme toi ne s'était jamais encore aventuré sur ce terrain. J'ai réécouté ce matin cette Messe en ut mineur K. 139 , dite « de l'Orphelinat », et me demande si elle n'est pas ma préférée de toutes, pour sa théatralité, la variété des sentiments, ses contours mélodiques...
 
L'écriture est très assurée, le texte est illustré par une profusion d'effets très habiles, soulignant le sens. L'instrumentation profite de la sombre rumeur des cuivres pour creuser les ombres de la palette.
 
 
DavidLeMarrec a écrit:

bien que présentée comme ut mineur, l'essentiel de la messe est en franc majeur.
 
Hormis pour un Requiem, une messe essentiellement en mineur doit se justifier, et se serait certainement avérée trop triste pour l'événement (la cérémonie de Dédicace de l'église Waisenhauskirch am Rennweg).
Et on comprend aisément pourquoi le gamin qui composa cette oeuvre à douze ans, malgré la solennité de la circonstance, n'avait pas l'esprit obnubilé par le sérieux et la gravité !
La versatilité harmonique, les climats changeants de cette Messe font partie de son charme doux-amer, et exploitent une large gamme affective.
Parmi les passages les plus bouleversants, versant dans le mode mineur :
 
* Propter magnam
* Qui tollis peccata mundi
* Crucifixus etiam pro nobis
* Et exspecto resurrectionem mortuorum
* Agnus Dei
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimipinson
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: Mozart - Œuvres sacrées   Sam 18 Jan 2014 - 20:01

En tant que choriste, chanter le requiem de Mozart est un bonheur chaque fois renouvelé.Nous le donnons souvent, car souvent demandé . A chaque fois notre chef nous pousse un peu plus loin, nous demande des choses plus précises, affine sa vision de l’œuvre.
Lors de la prochaine interprétation, il nous a prévenus: ce sera du par cœur. Il a raison, car pouvoir s'affranchir de la partition, c'est être infiniment plus réactif à la direction. C'est être sure de ne pas se gaufrer dans le démarrage des fugues

Personnellement, je ne résiste pas au Rex tremendae, ni au Lacrimosa

Alors que la messe en ut me donne des frissons à l'écoute,elle me procure moins de plaisir à chanter que le requiem. En apparence, le requiem parait simple, mais, en réalité il est plein de petits détails, de petits écueils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mozart - Œuvres sacrées   Sam 18 Jan 2014 - 20:11

voui, sauf que kyrie mis à part le requiem n'est pas vraiment de Mozart...
Le messe de l'orphelinat c'est celle avec la voix de basse féminine?
Revenir en haut Aller en bas
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Mozart - Œuvres sacrées   Dim 19 Jan 2014 - 2:59

sud273 a écrit:
voui, sauf que kyrie mis à part le requiem n'est pas vraiment de Mozart...
Le messe de l'orphelinat c'est celle avec la voix de basse féminine?

Désolé sud, mais qu'est-ce qu'on s'en fout...Mozart est beaucoup plus présent dans le Requiem de Süssmayr que les musicologistes ne nous le laissent supposer.

Il y a 50 ans il n'y avait qu'un seul Requiem. Puis ils se sont multipliés et se sont querellés sur leur pureté...

Mimipinson nous parle de l'expérience de chanter ce Requiem...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30249
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Mozart - Œuvres sacrées   Dim 19 Jan 2014 - 9:16

sud273 a écrit:
voui, sauf que kyrie mis à part le requiem n'est pas vraiment de Mozart...

Sans avoir étudié la question ... je n'y crois pas une seule seconde.
Pourquoi ? Parce que je ne vois pas comment un compositeur de second rang (pour ne pas dire de troisième ou quatrième) aurait pu composer une telle œuvre ...
Pourquoi ce compositeur n'a t-il rien écrit derrière ? Pourquoi ne s'est t-il pas fait connaître ?

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Chris3
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Mozart - Œuvres sacrées   Dim 19 Jan 2014 - 14:43

Il est clair que sans les quelques petites touches personnelles que Süssmayr a mises dans le Requiem, son nom serait tombé depuis longtemps aux oubliettes de l'histoire... et qu'il n'était sûrement pas capable de composer ne serait-ce que 5 minutes d'une musique comparable à celle de Mozart : la preuve, c'est que le reste de son oeuvre (une douzaine d'opéras et pas mal de pièces religieuses notamment) n'a pas survécu à la postérité. Même les listes de compositeurs les plus improbables de ce forum ne le mentionnent pas  Mr. Green 
J'ai lu un bouquin qui récapitule toutes les théories existantes sur le manuscrit original, les ajouts ultérieurs, les intentions supposées de Mozart, les modifications de son disciple, bref, toutes les suppositions émises de Flothuis à Levin, en passant par Beyer, Maunder, etc. Ce qui compte pour moi, c'est que ma découverte de cette oeuvre (version Böhm) quand j'avais 14 ans fut une révélation, que certaines interprétations me touchent plus que d'autres, mais que ce Requiem est un des sommets de la musique religieuse en ce qui me concerne, et que le Tuba mirum soit entièrement de la main de Wolfgang ou qu'à 63% m'indiffère au fond assez...

Autre chose : je crois (si j'ai bien tout regardé) que nul n'a mentionné l'Ave Verum Corpus, pièce certes beaucoup plus modeste, mais qui occupe aussi une place particulière dans mon panthéon personnel pour la simple raison que je l'ai chantée ; et c'est vrai qu'avoir vécu "de l'intérieur" ce morceau de musique me donne l'impression d'être beaucoup plus sensible encore à ses beautés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimipinson
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: Mozart - Œuvres sacrées   Dim 19 Jan 2014 - 14:47

Je l'ai chanté une seule fois, pour une masse de mariage, et c'est aussi très fin...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85553
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mozart - Œuvres sacrées   Dim 19 Jan 2014 - 14:57

Chris3 a écrit:
il n'était sûrement pas capable de composer ne serait-ce que 5 minutes d'une musique comparable à celle de Mozart : la preuve, c'est que le reste de son oeuvre (une douzaine d'opéras et pas mal de pièces religieuses notamment) n'a pas survécu à la postérité.
Ben voyons. tutut

Tous ceux qui n'ont pas de succès sont mineurs, c'est bien pour ça que Mahler c'est nul (ah non, zut, maintenant on le joue partout) et que la musique classique ne vaut pas un clou.

Le passage à la postérité dépend d'un nombre énorme de paramètres, à commencer par les circonstances de création : une œuvre non publiée, ou qui chute à sa création, par définition, ne peut pas être reprise. Oui, les œuvres qui sont restées célèbres le méritent à peu près toutes, et les compositeurs les plus célèbres le sont clairement pour de vraies raisons. Mais ça ne veut pas dire que ceux qui restent dans l'ombre soient nécessairement moins bons : il faut d'abord les essayer, s'y habituer, et ensuite juger.

Si les grandes œuvres de Salieri disposaient du même nombre de versions (et d'un peu moins de préjugés), on le considèrerait assurément comme un compositeur important, peut-être comme Haydn ou Gluck. C'est encore plus vrai pour les frères Vranický, les seuls à mon sens à avoir composé de la musique de niveau équivalent à Mozart. Et pourquoi les œuvres symphoniques de Weber et pas de Cartellieri (sensiblement meilleures) ?  Pareil, si d'Indy était largement diffusé, on ne le jouerait pas moins que Saint-Saëns ou Chausson. Etc.


J'attends d'avoir un peu plus d'enregistrements de Süßmayr pour me prononcer définitivement. Pour ce que j'en ai écouté, il y a vraiment de bonnes choses. Pas du niveau de Mozart, c'est certain, mais assurément pas de quoi l'appeler tâcheron occulté à bon droit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85553
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mozart - Œuvres sacrées   Dim 19 Jan 2014 - 15:03

Maintenant que j'ai poussé ma rengaine qui répondait à ceci :

Cololi a écrit:
Pourquoi ce compositeur n'a t-il rien écrit derrière ? Pourquoi ne s'est t-il pas fait connaître ?
Il a écrit, il a même vécu de ça. Après, la célébrité, il n'y en a pas pour tout le monde. Süßmayr était bon, mais pas forcément assez pour soutenir l'attention

Surtout, il ne faut pas négliger que le tri fait par la postérité implique des changements de goût : Mozart a été abondamment joué après sa mort parce qu'il répondait au goût romantique... d'autres excellents compositeurs de veine plus classique n'ont, évidemment, pas eu cet avantage.

... je peux répondre à cela :


Citation :
Pourquoi ? Parce que je ne vois pas comment un compositeur de second rang (pour ne pas dire de troisième ou quatrième) aurait pu composer une telle œuvre ...
Je suis effectivement d'accord. Tout ce qui va jusqu'au Lacrimosa est clairement d'une volée exceptionnelle, on ne voit pas trop de quel autre compositeur cela aurait pu sortir. Quel que soit le degré d'arrangement estimé par Süßmayr, il est clair que la matière musicale initiale provenait de Mozart. C'est même l'un des rares cas d'arrangements de ce genre où les césures sont complètement audibles : la première moitié du Requiem est vertigineuse, chaque numéro complètement neuf par rapport aux autres (et même par rapport à l'histoire de la musique)... et puis soudain, tout se met à ronronner bien gentiment. On est passé de Beethoven à Stamitz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30249
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Mozart - Œuvres sacrées   Dim 19 Jan 2014 - 15:13

Honnêtement, les partie après le Lacrymosa je les trouve très belles, les idées musicales doivent être de Mozart je pense.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85553
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mozart - Œuvres sacrées   Dim 19 Jan 2014 - 15:16

Cololi a écrit:
Honnêtement, les partie après le Lacrymosa je les trouve très belles, les idées musicales doivent être de Mozart je pense.
Il paraît. Mais à quel état d'ébauche ? Pour moi, ce n'est pas très différent du niveau habituel de Süßmayr, c'est pourquoi la répartition habituelle me paraît, vue de loin, très crédible. On entend clairement la différence, ce devait être au tour du pauvre petit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30249
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Mozart - Œuvres sacrées   Dim 19 Jan 2014 - 15:41

DavidLeMarrec a écrit:
Cololi a écrit:
Honnêtement, les partie après le Lacrymosa je les trouve très belles, les idées musicales doivent être de Mozart je pense.
Il paraît. Mais à quel état d'ébauche ? Pour moi, ce n'est pas très différent du niveau habituel de Süßmayr, c'est pourquoi la répartition habituelle me paraît, vue de loin, très crédible. On entend clairement la différence, ce devait être au tour du pauvre petit.

Absalon ! Absalon !

Je ne trouve pas la différence criante. Ca donne l'impression de se renouveller un peu moins, mais les idées qu'il y a dedans ... franchement ça me semble du Mozart tout craché.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85553
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mozart - Œuvres sacrées   Dim 19 Jan 2014 - 15:50

Cololi a écrit:
Je ne trouve pas la différence criante.
Oui, j'avais remarqué que ta distinction entre génial et agréable laissait à désirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Mozart - Œuvres sacrées   Dim 19 Jan 2014 - 15:53

Donc, pour résumer :

Quand c'est bien c'est du Mozart
Quand c'est pas bien c'est du Süssmayr

J'ai tout suivi ?  pig 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85553
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mozart - Œuvres sacrées   Dim 19 Jan 2014 - 15:55

Pas dans l'absolu, mais dans le Requiem, vu leurs œuvres et leurs âges respectifs, oui, c'est vraisemblable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30249
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Mozart - Œuvres sacrées   Dim 19 Jan 2014 - 15:59

DavidLeMarrec a écrit:
Cololi a écrit:
Je ne trouve pas la différence criante.
Oui, j'avais remarqué que ta distinction entre génial et agréable laissait à désirer.

Moi je met Wagner et Debussy tout en haut ... donc le génie je crois que j'ai beaucoup mieux intégré que toi ce que c'est  Basketball 

Daviold retourne dans sa chambre en pleurant  albino 

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Chris3
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Mozart - Œuvres sacrées   Dim 19 Jan 2014 - 16:02

DavidLeMarrec a écrit:


Tous ceux qui n'ont pas de succès sont mineurs, c'est bien pour ça que Mahler c'est nul (ah non, zut, maintenant on le joue partout) et que la musique classique ne vaut pas un clou.

Le passage à la postérité dépend d'un nombre énorme de paramètres, à commencer par les circonstances de création : une œuvre non publiée, ou qui chute à sa création, par définition, ne peut pas être reprise. Oui, les œuvres qui sont restées célèbres le méritent à peu près toutes, et les compositeurs les plus célèbres le sont clairement pour de vraies raisons. Mais ça ne veut pas dire que ceux qui restent dans l'ombre soient nécessairement moins bons : il faut d'abord les essayer, s'y habituer, et ensuite juger.

Si les grandes œuvres de Salieri disposaient du même nombre de versions (et d'un peu moins de préjugés), on le considèrerait assurément comme un compositeur important, peut-être comme Haydn ou Gluck. C'est encore plus vrai pour les frères Vranický, les seuls à mon sens à avoir composé de la musique de niveau équivalent à Mozart. Et pourquoi les œuvres symphoniques de Weber et pas de Cartellieri (sensiblement meilleures) ?  Pareil, si d'Indy était largement diffusé, on ne le jouerait pas moins que Saint-Saëns ou Chausson. Etc.

J'attends d'avoir un peu plus d'enregistrements de Süßmayr pour me prononcer définitivement. Pour ce que j'en ai écouté, il y a vraiment de bonnes choses. Pas du niveau de Mozart, c'est certain, mais assurément pas de quoi l'appeler tâcheron occulté à bon droit.

Tout d'abord, le peu que je connais de Süssmayr ne m'enchante guère (cela me fait songer à du Haydn en moins bien, comme pour sa Missa Solemnis, et son trio pour chalumeau est à mon avis hautement dispensable). Je préfère à cette époque (fin XVIIIè, début XIXè) Boccherini, Spohr ou Romberg par exemple, musiciens catalogués certes comme secondaires, mais qui ont écrit certaines oeuvres que je trouve tout à fait recommandables.
Par ailleurs, quel que soit le talent de Süssmayr (qui devait forcément en avoir pour que Mozart l'ait associé peu ou prou à l'écriture de son Requiem), il pâtit forcément de sa proximité avec cet immense génie.
Maintenant, que la postérité ait oublié quelques grands noms, je le concède. N'oublions pas Mendelssohn fut l'un des artisans du renouveau de Bach, qui avait connu une très grosse éclipse, et que j'ai une encyclopédie du XIXè en 8 volumes où Vivaldi n'est même pas mentionné. On pourrait ainsi trouver d'autres exemples, et pas uniquement pour le baroque.
Je pense quand même qu'il y a une raison pour que certains compositeurs soient très peu enregistrés : c'est que leurs oeuvres ne suscitent guère l'enthousiasme. Je reconnais malgré tout que certains musicologues ou mélomanes avertis font un travail très intéressant en dénichant parfois des partitions oubliées, inconnues, inédites, qui se révèlent à l'écoute des pièces tout à fait intéressantes. Au fond, il y a peut-être des chefs-d'oeuvre de Süssmayr qui dorment quelque part dans une bibliothèque poussiéreuse, et si un jour ils donnent lieu à un enregistrement majeur, ou en tout cas enthousiasmant, moi qui adore découvrir de nouveaux horizons musicaux, je serais très heureux de voir que le jugement que j'ai porté sur lui était sans doute exagéré  Cool 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85553
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mozart - Œuvres sacrées   Dim 19 Jan 2014 - 16:03

Pas du tout, si je disais ma hiérarchie personnelle entre les compositeurs, vous seriez sans doute surpris. Comme ça n'a pas de sens, je ne me pose pas trop la question, mais ça ne débuterait vraisemblablement pas par LULLY, Meyerbeer et Dubois (Wagner et Debussy non plus, certes).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85553
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mozart - Œuvres sacrées   Dim 19 Jan 2014 - 16:11

Chris3 a écrit:
Tout d'abord, le peu que je connais de Süssmayr ne m'enchante guère
Argument beaucoup plus convaincant.

Citation :
(cela me fait songer à du Haydn en moins bien, comme pour sa Missa Solemnis
Oui, on peut dire ça (légèrement inférieur, je dirais, n'étant pas non plus ébloui par toutes les messes de Haydn).

Je suis d'accord avec Boccherini et Spohr, même si les œuvres les plus intéressantes de ces deux-là sont déjà dans une tout autre esthétique et regardent résolument vers l'avenir.

Citation :
Je pense quand même qu'il y a une raison pour que certains compositeurs soient très peu enregistrés  : c'est que leurs oeuvres ne suscitent guère l'enthousiasme.
Évidemment. Je n'ai jamais suggéré que tous les compositeurs éclipsés étaient intéressants. Mais leur éclipse n'est pas une preuve de leur manque d'intérêt, simplement un fait lié à des contingences diverses (qui ne se limitent pas à la qualité – déjà, qualité par rapport aux canons de quelle époque ?).

Citation :
il y a peut-être des chefs-d'oeuvre de Süssmayr qui dorment quelque part dans une bibliothèque poussiéreuse
En fait, ma réaction est de principe, parce que j'en doute assez : comme tout ce qui touche à Mozart, il a été exploré, et s'il y avait eu des œuvres vraiment saisissantes, il est probable qu'elles aient déjà été lues et exhumées. C'est quand même le co-auteur du Requiem. Pour Salieri, dans la masse de choses enregistrées (souvent dans des conditions qualitatives précaires, malheureusement), on trouve quand même quelques immenses bijoux (les Variations orchestrales sur la Follia, ses deux opéras français, et plusieurs de ses opéras italiens sont réellement intéressants...).

De la même façon, Gazzaniga et Martin y Soler ont été plus enregistrés que d'autres en raison de leur proximité avec Don Giovanni. Donc il est probable que d'autres nous aient précédé sur ce terrain. Mais chez les auteurs qui n'ont rien dans leur biographie qui les rende remarquable, on peut sans nul doute trouver encore des choses de premier intérêt. Chez Wranitzky, Holzbauer ou Cartellieri, il y a de très grandes choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 725
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Mozart - Œuvres sacrées   Dim 5 Avr 2015 - 1:40

Mélomaniac a écrit:
Hormis les blockbusters que sont la Grande Messe en ut, la Messe du Couronnement ou le Requiem, j'aime beaucoup la dramatique Messe de l'Orphelinat K. 139 (WaisenhausMesse) et la charmante  Messe des Oiseaux K. 220 (Spatzenmesse).
bonsoir je l'adore cette Grande Messe en ut......je trouve qu'elle swingue davantage que le requiem ........ mais ce dernier est sublime aussi.
il faut que j'écoute celle du couronnement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85553
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mozart - Œuvres sacrées   Ven 2 Nov 2018 - 10:42

arnaud bellemontagne a écrit:
Mozart : Messe en Ut (Fricsay)

Première écoute.Malgré la solennité affleure ici ou là l'élégante rondeur de l'Amadeus.

DavidLeMarrec a écrit:
Oui, a priori c'est pas trop pour toi, non ?  Même moi je trouve ça un peu galant et gentil (même si c'est de la très belle musique, je ne le nie pas).

À choisir, un petit Gluck qui claque, c'est autre chose. Ou un Quatuor de Cambini…

Xavier a écrit:
Quelle messe en ut? La Grande en ut mineur K 427? Shocked

DavidLeMarrec a écrit:
Oui… Il faut d'ailleurs que je pose la question sur le fil, il me faudrait une version la plus rapide et percussive possible, du genre Currentzis, Zapico ou mieux, Simone Toni (dans son Don Giovanni, il boucle toute la scène du Commandeur en 4'30 là où Karajan en fait 8' et Currentzis 5' !).

Moi les voix qui roucoulent de jolies vocalises sans véritable programme, ça me gave très, très vite. (Pareil pour les airs de concert.)

J'ai dû finir la messe en ut mineur trois fois dans ma vie.

À tout prendre, je choisis un mauvais opéra de Donizetti. Il y a moins de musique, mais je m'ennuie moins.

Xavier a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:


À tout prendre, je choisis un mauvais opéra de Donizetti.


louis16

Pour moi, il y a quelques unes des plus belles inspirations de Mozart là-dedans, et notamment le Kyrie.

arnaud bellemontagne a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:


J'ai dû finir la messe en ut mineur trois fois dans ma vie.


Tu est tout pardonné vu que Mozart lui même n'a pu en venir à bout. hehe

Plus sérieusement, j'ai vraiment bien aimé même si, comme tu l'as souligné, ça n'est pas mon coeur de cible.

DavidLeMarrec a écrit:
Xavier a écrit:
Pour moi, il y a quelques unes des plus belles inspirations de Mozart là-dedans, et notamment le Kyrie.

Je sais – et j'ai toujours trouvé ça étonnant de ta part, alors qu'il y a des choses bien plus subtiles, moins uniment mélodiques, qui ne t'exaltent pas plus que ça.


arnaud bellemontagne a écrit:
Tu est tout pardonné vu que Mozart lui même n'a pu en venir à bout. hehe

Disons alors que j'ai tenu moins longtemps que lui. Mr. Green

Xavier a écrit:
Peut-être que le fait que je l'ai étudiée de près et que je l'ai beaucoup écoutée joue un peu (ou beaucoup), mais il n'y a pas que ça non plus...

DavidLeMarrec a écrit:
Et il n'y a pas forcément de raison à tout, il y a des trucs qu'on devrait aimer et qui ne nous touchent pas, ou des choses vraiment loin de nos goûts habituels (et comparables à d'autres) qui nous émeuvent sans raison apparente…

Xavier a écrit:
Mais là, je les vois bien les raisons, pour ma part...

Cololi a écrit:
Mais oui c'est excellent la grande messe en ut. Bon ce n'est pas à la hauteur du Requiem …
Mais la réaction de David était prévisible hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85553
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mozart - Œuvres sacrées   Ven 2 Nov 2018 - 10:45

Xavier a écrit:
Mais là, je les vois bien les raisons, pour ma part...

Moi pas vraiment je dois dire… j'arrive à l'expliquer a posteriori, mais ça ne correspond pas tout à fait avec mon goût par ailleurs.

Cololi a écrit:
Mais oui c'est excellent la grande messe en ut. Bon ce n'est pas à la hauteur du Requiem …
Mais la réaction de David était prévisible hehe

Je suis curieux de savoir en quoi, parce que même pour moi ce n'est pas tout à fait clair. Mr. Green

Bien sûr, il y a la déception face à ce que tout le monde appelle « chef-d'œuvre ultime de l'Humanité ». Bach j'aime pas spécialement, mais je vois en quoi c'est immense et fascinant. La Messe en ut mineur, vraiment moins. Ok, c'est un peu sophistiqué pour l'époque, et ensuite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30249
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Mozart - Œuvres sacrées   Ven 2 Nov 2018 - 14:11

hehe

Moi je n'ai pas dit ça. Tu carricatures pour étayer ta thèse.

Moi je n'ai jamais dit que ça avait la profondeur de Requiem … ou de la Messe en si, des Passions … ou du Messie. Mais de là à dire que ce n'est que gentillesse et galanterie, non.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mozart - Œuvres sacrées   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mozart - Œuvres sacrées
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mozart - Œuvres sacrées
» Découverte de nouvelles œuvres de Mozart ?
» Vos meilleures oeuvres sacrées
» Mozart : sérénades et divertimenti
» Ecoute comparée - Mozart: Sonate n°11, K.331

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: