Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Bernard Herrmann (1911-1975)

Aller en bas 
AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82604
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Bernard Herrmann (1911-1975)   Dim 23 Avr 2006 - 3:12

Ce sujet pour parler de Bernard Herrmann, mais pas le Bernard Herrmann génial de Psychose, Vertigo, Citizen Kane et autres chefs d'oeuvre hollywoodiens, le Bernard Herrmann compositeur de musique pure, à la renommée quasi-inexistante, si on compare par exemple à son contemporain Korngold, dont beaucoup d'oeuvres sont très jouées. (La Ville morte est quasiment un tube des maisons d'opéra)

Je découvre en ce moment son opéra Wuthering Heights (les Hauts de Hurlevent), dirigé par l'auteur. (trouvé en bibliothèque, sinon c'est a priori indisponible)
On n'a le livret qu'en anglais, mais je vais m'y plonger car pour l'instant c'est très beau, très prometteur, c'est du pur Herrmann mais on n'a pas l'impression d'être dans un film, en tout cas pour l'instant.

Sinon j'avais entendu une symphonie qui ne m'avait pas franchement enthousiasmé, la cantate Moby Dick dont je n'ai pas grand souvenir (le son de l'enregistrement était assez laid), une courte et très belle pièce orchestrale, "For the fallen", et on peut trouver son quintette avec clarinette "Souvenirs de voyage", a priori seule oeuvre enregistrée plusieurs fois et facilement trouvable.
Des extraits ici: http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/B0000006XA/qid=1145753923/sr=1-20/ref=sr_1_8_20/402-4079194-6776127
Il faut bien reconnaître qu'on a l'impression de se trouver en face de transcriptions de Vertigo, de Marnie ou de Fahrenheit 451.

Je vous en dirai peut-être plus quand j'aurai fini d'écouter l'opéra, car l'énigme reste pour l'instant entière; Herrmann était-il un compositeur de musique pure talentueux? N'était-il pas surtout excellent pour le cinéma?

J'attends (enfin ne rêvons pas trop Laughing ) vos éclairages...


Dernière édition par le Mer 3 Mai 2006 - 0:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9416
Age : 58
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1976)   Dim 23 Avr 2006 - 15:09

Xavier a écrit:

J'attends (enfin ne rêvons pas trop Laughing ) vos éclairages...



:cherry:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85811
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1976)   Dim 23 Avr 2006 - 16:25

Xavier a écrit:
(La Ville morte est quasiment un tube des maisons d'opéra)
Depuis peu d'années, tout de même. C'est la remise au goût du jour de toute cette école décadente qui lui vaut cela (Schreker, Braunfels, Zemlinsky, Busoni...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82604
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Mar 25 Avr 2006 - 0:10

Korngold est quand même très enregistré, mais je ne dis pas que ce n'est pas justifié; concernant l'indifférence que subit Herrmann, on n'a malheureusement pas trop l'occasion de vérifier ce qu'il en est vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85811
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Mar 25 Avr 2006 - 19:53

Xavier a écrit:
Korngold est quand même très enregistré,
C'est vrai, très enregistré. Ces dernières années, on a même eu des doublons de la Ville Morte avec des distributions identiques...

C'est juste, Herrmann n'est pas précisément logé à la même enseigne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cadbury Fan
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 128
Date d'inscription : 30/08/2005

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Mer 3 Mai 2006 - 0:30

C'est pas que je suis un maniaque des dates mais je crois qu'il est mort en 1975 et non 1976...à vérifier au plus vite;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82604
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Mer 3 Mai 2006 - 0:34

Exact, en plus j'avais eu un doute en le mettant, mais l'erreur était sur le CD...
Il est mort le 24 décembre 1975. J'édite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82604
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Mer 3 Oct 2007 - 2:39

Sur le topic "dodo", Zoilreb a écrit:
vartan a écrit:
C'est qui ce Bernard ?
C'est lui :



Bernard Herrmann, compositeur "de cinéma".

Et pas que!

Je viens de réécouter la 1ère symphonie (y en a-t-il d'autres?) qui ne m'avait pas emballé à l'époque, eh bien finalement c'est assez chouette.
Ecoute assez distraite dans les transports, donc je n'en dirai pas plus pour l'instant, mais en tout cas preuve en est qu'il y a quand même des choses intéressantes dans ses oeuvres de musique "pure".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9357
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Mer 3 Oct 2007 - 2:53

Xavier a écrit:
Je viens de réécouter la 1ère symphonie (y en a-t-il d'autres?)
A ma connaissance il n'y en a qu'une. J'ai écouté aussi il y a très longtemps ainsi que son opéra Wuthering Heights et sa cantate Moby Dick, je ne m'en rappelle plus rien, à part l'impression d'entendre de la musique anglaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Mer 3 Oct 2007 - 3:03

Jamais rien entendu... de sa musique sérieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Dim 13 Avr 2008 - 14:22

Et bien c'est fait maintenant et c'est tout à fait plaisant.

Son Quintette avec clarinette "Souvenirs de voyage".
Strictement rien de révolutionnaire dans son écriture. On reconnaît bien sa main, ses tournures mélodiques plaintives qui semblent laisser en suspend des interrogations du coeur.
Le ton est très français 1890, c'est nostalgique, proche des quatuors de Ravel et Debussy. Une idée d'impressionnisme, grande fluidité du traitement des voix entre elles.
Trois jolis mouvement très évocateurs, du charme.

J'ai pensé aux accompagnements des films de Chabrol, cette musique de chambre me les rappelle. Un lien avec le musicien préféré du cinéaste ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9357
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Dim 13 Avr 2008 - 17:45

vartan a écrit:
J'ai pensé aux accompagnements des films de Chabrol, cette musique de chambre me les rappelle. Un lien avec le musicien préféré du cinéaste ?
C'est proche (dans le temps) de ce qu'il a composé pour Truffaut, sinon je trouve que ça ressemble plus aux Hitchcock autour de 1960 (North by Northwest, Vertigo, Psycho)… mais je ne connais pas très bien les musiques de Fahrenheit 451 et de La Mariée était en noir (les Truffaut), musiques que, par ailleurs, j'aime moins.

Sinon, je ne sais pas qui est (sont) le(s) compositeur(s) attitré(s) de Chabrol, je crois qu'il a pas mal changé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82604
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Dim 13 Avr 2008 - 18:20

Je crois qu'à partir des années 1990 c'est souvent Thomas Chabrol.

Pour des films plus anciens, il y a surtout Pierre Jansen. (le Boucher notamment)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Picrotal
Parano lunatique
avatar

Nombre de messages : 12613
Age : 42
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Dim 13 Avr 2008 - 18:27

Xavier a écrit:
Je crois qu'à partir des années 1990 c'est souvent Thomas Chabrol.

Matthieu Chabrol en fait, Thomas Chabrol est acteur et assistant de réalisation. Il a commencé à composer pour son père plus tôt que ça d'ailleurs : c'est déjà lui qui signe la musique du Fantôme du chapelier en 1982.

Je précise que j'ai trouvé tout cela sur IMDB...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nevertrust.over-blog.com
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82604
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Dim 13 Avr 2008 - 18:28

J'ai confondu, je savais que c'était un Chabrol. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Picrotal
Parano lunatique
avatar

Nombre de messages : 12613
Age : 42
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Dim 13 Avr 2008 - 18:29

Xavier a écrit:
J'ai confondu, je savais que c'était un Chabrol. Smile

Ben moi je savais que son fils faisait ses musiques (souvent avec talent d'ailleurs) mais j'ignorais jusqu'à l'existence de Thomas Chabrol ! ... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nevertrust.over-blog.com
droopy
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Ven 2 Avr 2010 - 10:38

La B.O. du dernier Polanski, The Ghost Writer, signée Alexandre Desplat, est un bel hommage au Herrmann de Vertigo, La mort aux trousses et Psychose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82604
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Ven 2 Avr 2010 - 12:01

Et je rappelle qu'il y a un autre sujet pour parler de Herrmann dans la musique de film: http://classik.forumactif.com/musique-de-film-f3/bernard-herrmann-t860.htm Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82604
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Mar 7 Sep 2010 - 16:27

J'ai fini d'écouter l'opéra Wuthering Heights dans l'enregistrement du compositeur.
Le livret n'est pas traduit mais le livret est là, déjà ça aide. Smile

Alors, comme disait David, ça n'est pas du Herrmann trop moderne, trop cinglant. (celui de Psychose ou Sisters)
On est plutôt dans la veine Mme Muir, à tel point que certains passages et notamment des interludes orchestraux (parmi les plus beaux passages) sont recopiés de la BO.
On est assez fréquemment tiraillé entre une atmosphère sombre, presque désertique (le début de l'opéra et toute la fin de l'acte 4 par exemple), illustrant bien le désespoir et la solitude des personnages, assez typique de Herrmann, et un côté Puccini (qu'on décèle certes aussi dans ses BO) parfois très gentil voire un peu trop présent. (il y a un certain nombre d'arias avec harmonies de 7è et doublures de violons à n'en plus finir)
Mais il y a bien une couleur dominante quand même qui parcourt l'opéra, constamment à cheval entre les deux tendances.
En y ajoutant la qualité correcte mais un peu vieillote de l'enregistrement (avec le Pro Arte orchestra, pas extraordinaire, mais très présent), on a un peu l'impression d'être dans un film hollywoodien des années 50, avec des acteurs qui chantent et une musique plus présente qu'à l'accoutumée.
C'est très beau dans l'ensemble, mais moins concentré et fulgurant dans l'inspiration que ses meilleures musiques de films.
Il y a un ou deux moments un peu longuets dans le coeur de l'opéra, Herrmann voulait sans doute qu'on ait le temps de s'imprégner de l'atmosphère et des personnages... (un peu plus de trois heures en tout)

Un opéra un peu à part, mais qui vaut le détour. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85811
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Mar 7 Sep 2010 - 19:47

C'est précisément le fait d'avoir refusé les coupures qui a provoqué le très long purgatoire de l'oeuvre.

J'ai été un peu circonspect au début : on retrouve le côté patchwork, une suite d'effets sans développement des idées musicales, propre à la musique de film.

Néanmoins, il y a un vrai climat, mêlant sans cesse comme le dit Xavier le sucré puccinophile à une plus grande âpreté dans le goût des textures et harmonies tendues qu'on peut trouver pour servir une action filmique.

Au départ circonspect comme pour le Marius & Fanny de Cosma : ça contient certaines maladresses dans la facture de type "opéra". Et puis au fil des réécoutes, malgré cela, on y trouve beaucoup de charme, de présence et même de personnalité.

Je crois qu'en fin de compte j'aime beaucoup. Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82604
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Mar 7 Sep 2010 - 23:52

DavidLeMarrec a écrit:
Et puis au fil des réécoutes, malgré cela, on y trouve beaucoup de charme, de présence et même de personnalité.

Tout à fait, et pour ma part dès la première écoute, mais sur la durée en particulier au 4è acte, où on est enfin totalement conquis par l'atmosphère et pris par les personnages, alors que les "longueurs" des actes précédents n'en étaient peut-être finalement pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82604
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Mar 2 Aoû 2011 - 1:10

antrav a écrit:
Son Quintette avec clarinette "Souvenirs de voyage".
Strictement rien de révolutionnaire dans son écriture. On reconnaît bien sa main, ses tournures mélodiques plaintives qui semblent laisser en suspend des interrogations du coeur.
Le ton est très français 1890, c'est nostalgique, proche des quatuors de Ravel et Debussy. Une idée d'impressionnisme, grande fluidité du traitement des voix entre elles.
Trois jolis mouvement très évocateurs, du charme.

Je viens d'écouter ça, je n'y ai pas entendu grand chose d'impressionniste pour ma part, l'écriture est quand même assez harmonique, à part dans le 3è mouvement plus léger, et puis bon les harmonies habituelles d'Herrmann...
Ce qui m'a surpris c'est de trouver si peu de différences (voire aucune) avec son langage "hitchcockien", on retrouve ses appoggiatures pucciniennes, les ostinatos très fréquents... et même une partie de la thématique principale de Marnie!
On pense aussi à une de ses dernières BO, Obsession. (De Palma)
On peut regretter une certaine monotonie d'écriture et d'atmosphère. (c'est Andante tout le temps)
J'aime bien ceci dit, c'est assez beau, mais ce n'est pas du Herrmann indispensable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82604
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Mar 2 Aoû 2011 - 1:21

J'ai préféré le quatuor à cordes. (1966, le quintette étant de 1967)
Là aussi on est dans du Herrmann tout à fait traditionnel, et on retrouve là aussi des échos ("Echoes" c'est d'ailleurs le sous-titre de l'oeuvre, mais apparemment ce n'était pas dans ce sens-là) de musiques écrites antérieurement, comme Marnie, Psycho qui semble carrément cité dans l'avant-dernière section, ou la fameuse Habañera de Vertigo), mais l'ensemble est je trouve plus inspiré, plus original aussi dans son côté désolé, désespéré, parfois inattendu. Le résultat d'ensemble est assez atypique, moins traditionnel aussi formellement. (un seul mouvement fait de dix sections)
Une très belle réussite en fait, vraiment un beau quatuor. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82604
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Lun 8 Aoû 2011 - 2:23

2è écoute du quintette, et j'ai davantage aimé.
Sans retirer les petites réserves que j'ai émises précédemment, j'y ai trouvé davantage de profondeur et d'émotion derrière l'apparente simplicité de cette musique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Resigned
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1187
Age : 35
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Mer 17 Aoû 2011 - 14:32

Exactement la même impression pour moi à la découverte de ces oeuvres hier soir. Le quatuor est un coup de coeur immédiat, on reconnait vraiment son style dans chaque section. Le quintette m'a d'abord paru plus monotone et un peut-être trop lyrique, mais la seconde écoute est bien plus concluante, j'aime bien la manière dont est traité le thème de gondoliers du dernier mouvement, c'est très expressif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Sam 26 Nov 2011 - 23:28

Je conseille aux personnes qui s'intéressent à Herrmann la lecture de ce dossier très instructif :
http://lepetitconcertorialiste.blogspot.com/2011/10/joyeux-anniversaire-mr-herrmann-i.html
http://lepetitconcertorialiste.blogspot.com/2011/10/joyeux-anniversaire-mr-herrmann-ii.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Dim 27 Nov 2011 - 0:08

intéressant, mais je ne comprends pas d'où Vincent tire quelques informations erronées: entre autres l'alternance entre fausses traductions françaises et titres anglais inexacts; The Pleasure dome of Kubla Khan (et pas le jardin) est une fantaisie pour piano ensuite transcrite pour orchestre, certainement pas une oeuvre pour piano et orchestre. Le film l'(Etrange) Aventure de Mrs Muir, s'appelle en anglais The Ghost and Mrs Muir (Manciewicz 1947). La chronologie concernant Wuthering heights et l'interaction avec le film est des plus floues.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82604
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Lun 4 Juin 2012 - 0:50

Excellente nouvelle avec la parution (ça fait un moment déjà apparemment) du concert de Montpellier des Hauts de Hurlevent:



Apparemment la partition serait coupée, contrairement à l'enregistrement d'Herrmann, mais par contre le coffret comporte le livret en bilingue anglais-français! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8187
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Jeu 25 Juil 2013 - 7:44

Xavier a écrit:
Excellente nouvelle avec la parution (ça fait un moment déjà apparemment) du concert de Montpellier des Hauts de Hurlevent:



Apparemment la partition serait coupée, contrairement à l'enregistrement d'Herrmann, mais par contre le coffret comporte le livret en bilingue anglais-français!  Smile
Tiens, j'étais persuadé d'en avoir parlé! scratch 
Je trouve que c'est une belle version de concert.
Sinon, oui il y a des coupures, mais elles ne m'ont pas vraiment gêné; il faudrait que je (re)compare avec la version d'Herrmann.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25742
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Dim 4 Mai 2014 - 22:20

Xavier a écrit:

Excellente nouvelle avec la parution (ça fait un moment déjà apparemment) du concert de Montpellier des Hauts de Hurlevent:



 Smile Ce disque avait été distingué par un macaron Diapason Découvertes dans le n°597 de décembre 2011.

Michel Parouty signalait : L'enregistrement permet de mieux apprécier les rouages d'une orchestration redoutablement efficace. Pas de doute, le complice favori d'Hitchock maîtrise à fond l'art de la narration. Il sait comme personne créer une atmosphère (l'inquiétant Prélude de l'Acte IV) ou accumuler une violence contenue qui ne demande qu'à exploser. L'écriture vocale n'est peut-être pas très originale ; totalement imbriquée dans la trame instrumentale, elle fait parfois songer à un poème symphonique avec voix.


Orchestration affûtée, suspense, des voix pas trop saillantes... Si c'est ainsi, ça me donne envie d'essayer...  Very Happy


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82604
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Dim 4 Mai 2014 - 22:45

Oui c'est une très belle version, la seule disponible en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85811
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Sam 9 Déc 2017 - 19:14

Roderick a écrit:
Ma chanson pour toujours doit rappeler
Cette heure terrible et joyeuse;
Je rends gloire à mon Dieu.
A toute sa miséricorde et son pouvoir.
Amen.


Very Happy

Roderick a écrit:
Non et non...

Enfin l'ancre était levée, les voiles dressées, et nous avons pris le départ.

Roderick a écrit:
Non...

Je le chasserai jusqu'au cap Horn et autour du Maelström de Norvège avant d'abandonner.

DavidLeMarrec a écrit:
Moby Dick de Herrmann !

Benedictus a écrit:
Bernard Herrmann, Moby Dick?
EDIT: Battu sur le fil!

Le texte a l'air bien fait : extraits littéraux ou aménagements ?

Je ne l'ai jamais écouté, et je vois que ça se trouve aisément désormais. C'est du bon Herrmann postromantico-décadent ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Roderick
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3183
Age : 43
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Sam 9 Déc 2017 - 19:38

Oui, j'aime beaucoup le texte (arrangé par W. Clark Harrington).
La version que j'ai (Danish National Symphony Orchestra / Michael Schonwandt) est de très bonne facture (je crois que Xavier parlais d'une version dirigée par Hermann lui-même dont le son n'est pas terrible).
Quant à dire si c'est postromantico-décadent ou pas, je n'en suis pas capable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8187
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Sam 9 Déc 2017 - 19:39

C'est quel genre d'œuvre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85811
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Sam 9 Déc 2017 - 19:50

Roderick a écrit:
Oui, j'aime beaucoup le texte (arrangé par W. Clark Harrington).
La version que j'ai (Danish National Symphony Orchestra / Michael Schonwandt) est de très bonne facture (je crois que Xavier parlais d'une version dirigée par Hermann lui-même dont le son n'est pas terrible).
Quant à dire si c'est postromantico-décadent ou pas, je n'en suis pas capable

Je veux dire, ça ressemble à quoi ? Plutôt à sa musique de film, à Hurlevent, à de la musique symphonique germanique de la même génération ou un peu antérieure ?

De toute façon, la version Schønwandt étant disponible en ligne, j'ai prévu de l'écouter sans tarder. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Roderick
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3183
Age : 43
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Sam 9 Déc 2017 - 20:14

Pour moi ça ressemble clairement à ses musiques de film.
Par ailleurs je trouve qu'on sent que le projet initial était un opéra et que la forme ramassée de la cantate (à peu près 3/4 d'heure) "condense" le propos : pas de temps mort, pas de respirations. On y gagne en tension mais on perd peut-être les nuances du texte de Melville.
Et pour répondre à la question initiale de David, oui il me semble que je dirais que c'est post-romantique (en tout cas tonal), après avec quel degré de décadence ?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85811
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Sam 9 Déc 2017 - 20:52

Merci ! Ça fait super envie. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82604
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Sam 9 Déc 2017 - 21:15

Oui, c'est une belle oeuvre, il faut écouter Schonwandt en effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8187
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Sam 9 Déc 2017 - 22:26

Bon, personne ne m'a répondu!
Puisque ce n'est pas un opéra, c'est quoi exactement ? Il y a du texte parlé ? chanté ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6678
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Sam 9 Déc 2017 - 22:29

Si: Roderick a expliqué que c'était une cantate.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8187
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Sam 9 Déc 2017 - 22:32

Benedictus a écrit:
Si: Roderick a expliqué que c'était une cantate.
Ah, d'accord, j'ai dû louper son message. Smile

Je pense que ça va m'intéresser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8187
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Dim 10 Déc 2017 - 8:48

Xavier a écrit:
Oui, c'est une belle oeuvre, il faut écouter Schonwandt en effet.

C'est chez CHANDOS et il y a la "Sinfonietta" en complément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85811
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Dim 10 Déc 2017 - 10:52

Je suis en train d'écouter. Pour moi, on est quelque part entre d'Indy (L'Étranger, mélodies vraiment du même univers) et un Britten assez lyrique, moins germanique que ses autres œuvres de concert, pas si loin de Hurlevent, finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Roderick
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3183
Age : 43
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Dim 10 Déc 2017 - 11:31

DavidLeMarrec a écrit:
Je suis en train d'écouter. Pour moi, on est quelque part entre d'Indy (L'Étranger, mélodies vraiment du même univers) et un Britten assez lyrique, moins germanique que ses autres œuvres de concert, pas si loin de Hurlevent, finalement.

Je réécoute en ce moment, et effectivement pour l'Étranger, même si ça ne m'avait pas frappé avant. J'entends moins Britten...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85811
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   Dim 10 Déc 2017 - 12:03

Dans l'écriture vocale surtout, pour Britten. Sinon beaucoup plus tonal-traditionnel, en effet. Énormément d'influences, difficile à caractériser !

Et puis lors de la dernière recherche, à la fin, il y a ce moment évidemment pris au III de Tristan.

Mais c'est très chouette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bernard Herrmann (1911-1975)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bernard Herrmann (1911-1975)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Thierry Escaich, né en 1965
» Bernard Cavanna
» Forest National Hall, Bruxelles, 13 mai 1975
» Bernard Lavilliers
» Bernard Haitink et CSO a Pleyel, sept 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: