Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Metz - Barber - Vanessa - mars 2014

Aller en bas 
AuteurMessage
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

Metz - Barber - Vanessa - mars 2014 Empty
MessageSujet: Metz - Barber - Vanessa - mars 2014   Metz - Barber - Vanessa - mars 2014 EmptyDim 6 Avr 2014 - 19:58

Deux noms à retenir absolument : Mireille Lebel et Soula Parassidis.  Surprised

Brillantes, extraordinaires, incroyables, les qualificatifs me manquent.
Un énorme coup de coeur pour Mireille Lebel (Erika) qui a illuminée la soirée et que j'espère entendre à nouveau !

Metz entretient une relation particulière avec Barber puisque c'est dans cette ville qu'eut lieu la création française de Vanessa en 2000 à l'initiative de Danielle Ory. Trois ans plus tard une production commune fut montée par l'Opéra de Monte Carlo et l'Opéra du Rhin. Dix ans plus tard une nouvelle production, de nouveau à l'initiative de l'Opéra-Théâtre de Metz, est montée, en coproduction avec le Théâtre Roger Barat d'Herblay. Les représentations d'Herblay ont eu lieu il y a bientôt deux ans, les 10, 22 et 26 mai 2012. Quelques vidéos peuvent être visionnées sur Youtube. Elles ne donnent qu’une idée lointaine de ce que l’on peut ressentir, de la beauté sobre de la mise en scène, de sa poésie. A Herblay l’ensemble Ostinato était dirigé par Jean-Luc Tingaud, à Metz David T. Heusel dirige l’Orchestre national de Lorraine. Si la mise en scène, les décors, les costumes et les lumières sont identiques, la troupe de chanteur est entièrement différente.  

Acte I : le rideau s’ouvre sur une petite maquette, une maison de poupée sur laquelle tombe la neige. Un domestique entre, ramasse la maquette, tout un ballet de domestique commence. Le Must the winter come so soon de Mireille Lebel sous une lumière automnale est beau à pleurer.
Anatol arrive en costume sombre, Vanessa dans toute la première partie porte des costumes et des chapeaux extravagants (1ère scène et scène du patinage), comme s'il s'agissait de costumes de représentation, leur aspect exotique ou bariolé soulignant peut-être le côté "déséquilibré", ou du moins excessif, du personnage, mais à chaque fois elle tend rapidement le chapeau à un domestique et on entre plus avant dans ses états d’âme et sa psychologie.
Le Docteur de Matthieu Lécroart était très bon, mais on sentait qu’il n’était pas anglophone contrairement aux deux chanteuses principales. La baronne d'Hélène Delavault était d'une grande présence scénique mais décevante vocalement : impression d'un chant un peu en arrière et mal assuré. Jonathan Boyd très bon en Anatol, il arrive tout de suite à nous rendre le personnage odieux.

Scène du bal : Vanessa en robe blanche à rayures noires, Ferrero Rocher géant, paillettes et confettis, les invités portent tous des masques d’animaux grotesques, univers de faux-semblant, tandis que se déroule au premier plan la tragédie d’Erika. Les recherches se font tandis qu'Erika, en robe blanche immaculée, gît sur les marches d'escaliers, constamment visible par le public. C'est un peu dommage, elle aurait pu ne plus figurer sur scène pendant un court instant. Avortement : Erika assise déplie lentement de longs rubans rouge sur sa robe (figuration un peu trop douce à mon goût), Erika est déposé sur un sofa à enroulement et soignée derrière un paravent art-déco par le docteur.

Final : Le quintette avec les personnages alignés sur deux rangées, dans une obscurité quasi complète. Erika est ensuite laissée à sa solitude, les domestiques poussent les deux baies vitrées/miroir qui se referment sur elle comme une gigantesque boîte avant que les lumières ne s'éteignent.

Ce qui m'a frappé, plus qu'au disque c'est de voir à quel point cette oeuvre est vocale : toute l’étendue des tessitures est sollicitée, c'est absolument jouissif., une sorte d'opéra absolu. L'orchestre était excellent, le célesta et tout un jeu de percussions étaient placés dans les loges de côté, direction sensible de David T. Heusel.

Lumières : changements un peu trop incessants pendant le 1er Acte, parfait par la suite, costumes : magnifiques, décors : idem, direction d'acteurs : parfaite, que dire de plus ?

Vanessa : Soula Parassidis
Erika : Mireille Lebel
La Baronne : Hélène Delavault
Anatol : Jonathan Boyd
Le docteur : Matthieu Lécroart
Nicholas, le majordome : Jean-Sébastien Frantz
La gouvernante : Anne Barthel
Le servant : Yvan Serouge

Orchestre national de Lorraine
Choeur de l'Opéra-Théâtre de Metz Métropole, dir. Nathalie Marmeuse

Direction musicale : David T. Heusel
Mise en scène : Bérénice Collet
Scénographie et costumes : Christophe Ouvrard
Chorégraphie : Anne Minetti
Lumières : Alexandre Ursini
Chef de chant : Nicolaï Meslenko
Assistante à la mise en scène : Violaine Brébion

Représentation à Metz le vendredi 21 mars, dimanche 23 mars et mardi 25 mars 2014.


Dernière édition par WoO le Dim 6 Avr 2014 - 20:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Metz - Barber - Vanessa - mars 2014 Empty
MessageSujet: Re: Metz - Barber - Vanessa - mars 2014   Metz - Barber - Vanessa - mars 2014 EmptyDim 6 Avr 2014 - 20:02

WoO a écrit:
Deux noms à retenir absolument : Mireille Lebel et Soula Parassidis.  Surprised

Brillantes, extraordinaires, incroyables, les qualificatifs me manquent.
Un énorme coup de coeur pour Mireille Lebel (Erika) qui a illuminée la soirée et que j'espère entendre à nouveau !

Metz entretient une relation particulière avec Barber puisque c'est dans cette ville qu'eut lieu la création française de Vanessa en 2000 à l'initiative de Danielle Ory. Trois ans plus tard une production commune fut montée par l'Opéra de Monte Carlo et l'Opéra du Rhin. Dix ans plus tard une nouvelle production, de nouveau à l'initiative de l'Opéra-Théâtre de Metz, est montée, en coproduction avec le Théâtre Roger Barat d'Herblay. Les représentations d'Herblay ont eu lieu il y a bientôt deux ans, les 10, 22 et 26 mai 2012. Quelques vidéos peuvent être visionnées sur Youtube. Elles ne donnent qu’une idée lointaine de ce que l’on peut ressentir, de la beauté sobre de la mise en scène, de sa poésie. A Herblay l’ensemble Ostinato était dirigé par Jean-Luc Tingaud, à Metz David T. Heusel dirige l’Orchestre national de Lorraine. Si la mise en scène, les décors, les costumes et les lumières sont identiques, la troupe de chanteur est entièrement différente.  

Acte I : le rideau s’ouvre sur une petite maquette, une maison de poupée sur laquelle tombe la neige. Un domestique entre, ramasse la maquette, tout un ballet de domestique commence. Le Must the winter come so soon de Mireille Lebel sous une lumière automnale est beau à pleurer.
Anatol arrive en costume sombre, Vanessa dans toute la première partie porte des costumes et des chapeaux extravagants (1ère scène et scène du patinage), comme s'il s'agissait de costumes de représentation, l'aspect exotique ou bariolé soulignant peut-être le côté "déséquilibré", ou du moins excessif, du personnage, mais à chaque fois elle tend rapidement le chapeau à un domestique et on entre plus avant dans ses états d’âme et sa psychologie.
Le Docteur de Matthieu Lécroart était très bon, mais quelque chose faisait qu'on sentait qu’il n’était pas anglophone contrairement aux deux chanteuses principales. La baronne d'Hélène Delavault était d'une très grande présence scénique mais décevante vocalement, impression d'un chant un peu en arrière et mal assuré. Jonathan Boyd très bon en Anatol, il arrive tout de suite à nous rendre le personnage odieux.

Scène du bal : Vanessa en robe blanche à rayures noires, Ferrero Rocher géant, paillettes et confettis, les invités portent tous des masques d’animaux grotesque, tandis que se déroule la tragédie d’Erika au premier plan. Les recherches se font tandis qu'Erika en robe blanche, gît sur les marches d'escaliers, constamment visible par le public. C'est un peu dommage, elle aurait pu ne plus figurer sur scène pendant ce court instant. Avortement : longs rubans rouge dépliés lentement sur sa robe (peut-être une figuration un peu trop douce), Erika est déposé sur un sofa à enroulement et soignée derrière un paravent art décor par le docteur.

Final : Le quintette avec les personnages alignés sur deux rangées, dans une obscurité quasi complète. Erika est ensuite laissée à sa solitude, les domestiques poussent les deux baies vitrées/miroir qui se referment sur elle comme une gigantesque boîte avant que les lumières ne s'éteignent.

Ce qui m'a frappé, plus qu'au disque c'est de voir à quel point cette oeuvre est vocale : toute l’étendue des tessitures est sollicitée, c'est absolument jouissif., une sorte d'opéra absolu. L'orchestre était excellent, le célesta et tout un jeu de percussions étaient placés dans les loges de côté, direction sensible de David T. Heusel.

Lumières : changements un peu trop incessants pendant le 1er Acte, parfait par la suite, costumes : magnifiques, décors : idem.

Vanessa : Soula Parassidis
Erika : Mireille Lebel
La Baronne : Hélène Delavault
Anatol : Jonathan Boyd
Le docteur : Matthieu Lécroart
Nicholas, le majordome : Jean-Sébastien Frantz
La gouvernante : Anne Barthel
Le servant : Yvan Serouge

Orchestre national de Lorraine
Choeur de l'Opéra-Théâtre de Metz Métropole, dir. Nathalie Marmeuse

Direction musicale : David T. Heusel
Mise en scène : Bérénice Collet
Scénographie et costumes : Christophe Ouvrard
Chorégraphie : Anne Minetti
Lumières : Alexandre Ursini
Chef de chant : Nicolaï Meslenko
Assistante à la mise en scène : Violaine Brébion

Représentation à Metz le vendredi 21 mars, dimanche 23 mars et mardi 25 mars 2014.

C'est un peu loin pour moi, mais je suis contente que Lebel t'ait à ce point séduit; j'en garde un excellent souvenir après son passage à Tours dans Idomeneo. Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87407
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Metz - Barber - Vanessa - mars 2014 Empty
MessageSujet: Re: Metz - Barber - Vanessa - mars 2014   Metz - Barber - Vanessa - mars 2014 EmptyDim 6 Avr 2014 - 20:04

WoO a écrit:
Les représentations d'Herblay ont eu lieu il y a bientôt deux ans, les 10, 22 et 26 mai 2012.
... et c'était formidable (sauf l'orchestre, l'ONL est d'une tout autre trempe !).

Citation :
Ce qui m'a frappé, plus qu'au disque c'est de voir à quel point cette oeuvre est vocale :
Ah tiens, moi ce qui m'a frappé, ça a d'abord été combien cette œuvre est théâtrale... on pourrait la jouer sans musique, ce serait encore fascinant. Et comme la musique est fascinante, ça ne gâche rien, pour sûr.

Effectivement, visuellement tout était parfaitement accordé à la musique : sobre, rien d'audacieux, seulement le service du texte avec peu de moyens et beaucoup de finesse. Ça avait été mon plus beau spectacle de la saison il y a deux ans, et une de mes plus fortes expériences de spectateur. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

Metz - Barber - Vanessa - mars 2014 Empty
MessageSujet: Re: Metz - Barber - Vanessa - mars 2014   Metz - Barber - Vanessa - mars 2014 EmptyDim 6 Avr 2014 - 20:08

vocale et théâtrale donc bel et bien l'opéra assolutissima  drunken 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87407
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Metz - Barber - Vanessa - mars 2014 Empty
MessageSujet: Re: Metz - Barber - Vanessa - mars 2014   Metz - Barber - Vanessa - mars 2014 EmptyDim 6 Avr 2014 - 20:09

WoO a écrit:
vocale et théâtrale donc bel et bien l'opéra assolutissima  drunken 
Ah oui, pour moi clairement de la poignée des opéras les plus aboutis. Rien d'ostentatoire, rien de vraiment exploitable en récital ou en tranches... mais le tout est magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

Metz - Barber - Vanessa - mars 2014 Empty
MessageSujet: Re: Metz - Barber - Vanessa - mars 2014   Metz - Barber - Vanessa - mars 2014 EmptyDim 6 Avr 2014 - 20:17

DavidLeMarrec a écrit:
rien de vraiment exploitable en récital ou en tranches

Ah si quand même (et pour moi ça n'est pas forcément un critère de moindre qualité) :
- Must the winter come so soon
- Under the willow tree
- Do not utter a word
- Quintette : To leave, to break
, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87407
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Metz - Barber - Vanessa - mars 2014 Empty
MessageSujet: Re: Metz - Barber - Vanessa - mars 2014   Metz - Barber - Vanessa - mars 2014 EmptyDim 6 Avr 2014 - 23:30

WoO a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
rien de vraiment exploitable en récital ou en tranches

Ah si quand même (et pour moi ça n'est pas forcément un critère de moindre qualité) :
- Must the winter come so soon
- Under the willow tree
- Do not utter a word
- Quintette : To leave, to break
, etc.
Précisément, ces moments détachables (encore que, Under the Willow Tree, ça ne peut pas être joué comme un air séparé, pas de début ni de fin véritables, et la reprise au II réclamerait beaucoup de monde !) n'ont pas du tout la qualité mélodique qu'on attendrait d'airs de concert. En tout cas, personnellement, ça m'ennuierait prodigieusement de les entendre hors contexte. Quand j'écoute Vanessa, c'est en entier ou rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




Metz - Barber - Vanessa - mars 2014 Empty
MessageSujet: Re: Metz - Barber - Vanessa - mars 2014   Metz - Barber - Vanessa - mars 2014 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Metz - Barber - Vanessa - mars 2014
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Metz - Barber - Vanessa - mars 2014
» Bruce dans Rolling Stone de MARS 2014 ( 7 pages )
» 8 Mars 2014 Jump To The Beat 6 | Impérial Club 78520 Limay
» tremplin rock'a'guda (demo avt 15 dec et finale 19 mars)
» Londres - Top Of The Pops pour la BBC : 30 mars 1967

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: