Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Présidence et ambition (Radio France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Pipus
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 2781
Age : 43
Localisation : En bas des Hauts de Seine
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Présidence et ambition (Radio France)   Ven 2 Mai 2014 - 9:06

Je lis ce matin que Radio France accueillera un nouveau président prochainement.

J'aime assez la franchise de la déclaration du prochain président : "Mon ambition est de transformer Radio France. Je suis à l'origine, ni un homme de radio, ni un journaliste. Je suis un manager. Si j'ai eu envie de présider Radio France, c'est parce que j'ai considéré qu'il y avait d'abord un enjeu d'entreprise". Ca me parle en tant que manager, beaucoup moins en tant que mélomane avide d'apprendre. En même temps le monde de l'audiovisuel est loin d'être une inconnue pour lui : Erato, Canal+, INA...

Bien que je sois en général ouvert à la nouveauté et au changement, je m'inquiète de ses ambitions sur France Musique : "Enfin, ma troisième priorité, c'est France Musique. Il n'est pas acceptable qu'à Paris, par exemple, l'audience de France Musique soit de 1,2 point contre 3,5 pour Radio Classique. On ne peut pas accepter un rapport de un à trois et pour cela il va falloir réfléchir à adapter la programmation, en laissant plus de place à la musique et moins à la musicologie".

Stratégie tirée uniquement par les chiffres ; mais peut-on espérer autre chose dans une logique commerciale de nos jours. Je n'ai pas d'inquiétude quant à la réussite de cet objectif. Mais que sera devenue France Musique quand ce manager quittera son poste dans quelques années ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader


Nombre de messages : 15674
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Ven 2 Mai 2014 - 9:41

Pipus a écrit:
J'aime assez la franchise de la déclaration du prochain président : "Mon ambition est de transformer Radio France. Je suis à l'origine, ni un homme de radio, ni un journaliste. Je suis un manager. Si j'ai eu envie de présider Radio France, c'est parce que j'ai considéré qu'il y avait d'abord un enjeu d'entreprise"

Qu'est-ce que ça fait envie.  Laughing 


Dernière édition par arnaud bellemontagne le Ven 2 Mai 2014 - 9:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charles.ogier
Mélomaniaque


Nombre de messages : 944
Age : 58
Localisation : Suresnes
Date d'inscription : 24/10/2012

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Ven 2 Mai 2014 - 9:43

Pipus a écrit:
Je lis ce matin que Radio France accueillera un nouveau président prochainement.

J'aime assez la franchise de la déclaration du prochain président : "Mon ambition est de transformer Radio France. Je suis à l'origine, ni un homme de radio, ni un journaliste. Je suis un manager. Si j'ai eu envie de présider Radio France, c'est parce que j'ai considéré qu'il y avait d'abord un enjeu d'entreprise". Ca me parle en tant que manager, beaucoup moins en tant que mélomane avide d'apprendre. En même temps le monde de l'audiovisuel est loin d'être une inconnue pour lui : Erato, Canal+, INA...

Bien que je sois en général ouvert à la nouveauté et au changement, je m'inquiète de ses ambitions sur France Musique : "Enfin, ma troisième priorité, c'est France Musique. Il n'est pas acceptable qu'à Paris, par exemple, l'audience de France Musique soit de 1,2 point contre 3,5 pour Radio Classique. On ne peut pas accepter un rapport de un à trois et pour cela il va falloir réfléchir à adapter la programmation, en laissant plus de place à la musique et moins à la musicologie".

Stratégie tirée uniquement par les chiffres ; mais peut-on espérer autre chose dans une logique commerciale de nos jours. Je n'ai pas d'inquiétude quant à la réussite de cet objectif. Mais que sera devenue France Musique quand ce manager quittera son poste dans quelques années ?


l'audience de France Musique soit de 1,2 point contre 3,5 pour Radio Classique. On ne peut pas accepter un rapport de un à trois et pour cela il va falloir réfléchir à adapter la programmation, en laissant plus de place à la musique et moins à la musicologie
Ah! si le modèle est Radio-Classique, nous pouvons être quelque peu inquiets.

en laissant plus de place à la musique et moins à la musicologie
Ce n'est pas nécessairement faux. Si la musicologie universitaire est très vite lassante, la pédagogie musicale est indispensable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré


Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Ven 2 Mai 2014 - 10:23

charles.ogier a écrit:
en laissant plus de place à la musique et moins à la musicologie
Ce n'est pas nécessairement faux. Si la musicologie universitaire est très vite lassante...
... sauf pour les gens que ça intéresse. La radio "robinet à musique", c'est sympa, mais qu'il existe encore quelques bastions de bla-bla enrichissant par-ci par-là quand on balaye les fréquences de l'autoradio, je trouve ça crucial.
Dans le domaine du jazz, quand on voit ce qu'est devenue TSF (au nom de la rentabilité, j'imagine), ça fait un peu peur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charles.ogier
Mélomaniaque


Nombre de messages : 944
Age : 58
Localisation : Suresnes
Date d'inscription : 24/10/2012

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Ven 2 Mai 2014 - 11:57

jerome a écrit:
charles.ogier a écrit:
en laissant plus de place à la musique et moins à la musicologie
Ce n'est pas nécessairement faux. Si la musicologie universitaire est très vite lassante...
... sauf pour les gens que ça intéresse. La radio "robinet à musique", c'est sympa, mais qu'il existe encore quelques bastions de bla-bla enrichissant par-ci par-là quand on balaye les fréquences de l'autoradio, je trouve ça crucial.
Dans le domaine du jazz, quand on voit ce qu'est devenue TSF (au nom de la rentabilité, j'imagine), ça fait un peu peur.

sauf pour les gens que ça intéresse
certes et heureusement; mais, pas au point de transformer une radio nationale en une radio de spécialistes. Nous avons déjà en ligne les cours et les conf.de l'ENS et du Collège de France.
Restons accessibles dans les méthodes et le langage pour diffuser les savoirs!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pipus
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 2781
Age : 43
Localisation : En bas des Hauts de Seine
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Ven 2 Mai 2014 - 12:14

Il me semble avoir noté un changement chez TSF. J'ai souvenir à l'époque d'une radio très axée sur les grands classiques de jadis, et je regrettais l'absence de nouveautés, de chemins moins grand public, de fusion... Aujourd'hui des nouveautés, il y en a plein ! Stacey Kent, Youn Sun Nah, Gregory Porter... la cata quoi Crying or Very sad  J'écoute de moins en moins cette radio.

Alors je suis (PUB) allé sur Radio (PUB) Classique. Beaucoup de musique (INFOS) effectivement, mais (PUB) finalement je n'en retiens (POLITIQUE) pas tant de (PUB) choses que cela (ECONOMIE). Pas beaucoup d'émission (RE ECONOMIE) permettant de découvrir des (PUB) oeuvres et d'élargir ses (POLITIQUE) connaissances musicales... (PUB) Je n'écoute plus tellement.

Combien ai-je appris sur la musique avec France Musique. Les époques, les œuvres, les styles, des découvertes, des comparaisons, des grands classiques, les invités... Si cette radio disparaît, je ne sais pas ce que j'écouterai pour me cultiver en classique... Tout au moins a-t-on une belle offre radiophonique en musique d'ascenseur de fond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorge
Caliméro baroqueux


Nombre de messages : 6307
Age : 28
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Lun 5 Mai 2014 - 18:18

arnaud bellemontagne a écrit:
Pipus a écrit:
J'aime assez la franchise de la déclaration du prochain président : "Mon ambition est de transformer Radio France. Je suis à l'origine, ni un homme de radio, ni un journaliste. Je suis un manager. Si j'ai eu envie de présider Radio France, c'est parce que j'ai considéré qu'il y avait d'abord un enjeu d'entreprise"

Qu'est-ce que ça fait envie.  Laughing 

C'est-à-dire ?  Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader


Nombre de messages : 15674
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Lun 5 Mai 2014 - 21:06

Ben il dit qu'il n'en à rien à foutre de la mission de service public de Radio France, ce qui l'intéresse c'est de faire de l'audimat.
Beurk, quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col


Nombre de messages : 28295
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Lun 5 Mai 2014 - 21:12

arnaud bellemontagne a écrit:
Ben il dit qu'il n'en à rien à foutre de la mission de service public de Radio France, ce qui l'intéresse c'est de faire de l'audimat.
Beurk, quoi.

Surtout que c'est faux de dire que transformer France Musique en Radio Classique n'est que l'élimination de la musicologie. Il faudrait également que France Musique découpe la musique en tranche de 3 minutes  hehe 
Bref à cette transformation on perd la musicologie, mais aussi la musique  Laughing 

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Thelonious
Mélomaniaque


Nombre de messages : 725
Age : 42
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Lun 5 Mai 2014 - 21:28

Un exemple de plus qui prouve que la stupidocratie se met doucement (mais ça s'accélère) en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac


Nombre de messages : 12753
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Lun 5 Mai 2014 - 21:45

Ben quoi, un France-Info musical qui cartonne, ça ne vous dit pas ? Il faut bien que quelqu'un finisse le boulot commencé il y a quelques années par Cluzel, qui avait fait une coupe sombre dans les grandes signatures soi-disant hors d'âge de Radio-France avant d'être lui-même 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dadamax
Mélomane averti


Nombre de messages : 246
Age : 43
Localisation : Provence
Date d'inscription : 07/06/2013

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Mar 6 Mai 2014 - 13:51

Pour relativiser l'importance de la fatalité ou du hasard dans de tels évènements, ci suit un petit topo très rapide sur ce que je crois avoir saisi des médias.

Je pense n'être pas schématique si je dit qu'en France moins de 10 personnes, surtout 3 en principal (de surcroit quand on regarde les CA on voit que les uns travaillent chez les autres) quelques mains donc, détiennent actuellement : la plupart des industries, les banques, le monopole d'armement militaire pour l'Europe, financent les "boîtes à idées" de l'UMP et du PS, une bonne partie des "think tanks" à Bruxelles, là bas aussi les principales agences de conseils techniques, financent enfin 90% des médias français (journaux, télévisions, cinémas, radios, magazines, éditions de livres, manuels scolaires inclus).

Ainsi, par un jeu d'intérêts et de coopérations (à l'échelon mondial) clairement identifiable mais d'une analyse difficile à diffuser en raison de sa nature, les concepts même avec lesquels tous nous définissons la réalité sont construits à l'aide d'études de marché (on teste sur des cobayes si tel mot ou telle association engendre une "meilleure" opinion...).

J'aurais de nombreux exemples mais ça finirait par être long cette histoire... allez, un : "Mondialisation" présenté sur le modèle de la peur xénophobe ("des étrangers nous mangeront"), recouvre en fait une dérèglementation générale des transactions pour beaucoup monétaires, votée par tous les représentants européens, mécaniquement au profit des gros poissons et au détriment des autres. L'association de personnes, en principe, créerait de la richesse, mais ce que la "Mondialisation" cache réellement est le contraire.


Sources et plus :

documentaire "Les Nouveaux chiens de garde" : démonstratif, fin et même agréable.
L'extrait ici n'évoque plus ce monopole, aussi un objet du film, mais ses conséquences : /watch?v=FFwG6jNBwn0

Michel Colon, journaliste et écrivain,
sur internet une conférence particulièrement riche et claire s'intitule :
 Michel Collon Le 4 juillet 2012 "Guerres Et Mensonges des Médias"
site : http://www.michelcollon.info/

Site d'ACRIMED, action critique médias :
http://www.acrimed.org/

Quand je craque, j'écoute ce type...
/watch?v=FxzQrPmTClg

Livres :

Patrick Champagne : "Faire l'opinion"
Roger Lenglet et Olivier Vilain : "Un pouvoir sous influence. Quand les think tanks confisquent la démocratie"
Pierre Bourdieu : "Contre feu" (livre militant destiné aux néophytes)
                            "Langage et pouvoir symbolique"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=91eSAxr_3RY
Mrguitarcat
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 29/04/2011

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Mar 27 Mai 2014 - 22:08

Enfin, ma troisième priorité, c'est France Musique. Il n'est pas acceptable qu'à Paris, par exemple, l'audience de France Musique soit de 1,2 point contre 3,5 pour Radio Classique. On ne peut pas accepter un rapport de un à trois et pour cela il va falloir réfléchir à adapter la programmation, en laissant plus de place à la musique et moins à la musicologie".

Brrr... ça fait peur.... et sur France culture on va utiliser un vocabulaire de 200 mots comme sur Rire et chansons ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3984
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Mer 28 Mai 2014 - 8:06

Je découvre ce fil : c'est intéressant de voir comment certains, à partir de deux lignes, sont capables de se prendre la tête et inventer des fantasmes et des procès d'intention...
Si vous attendiez un peu de voir ce qui sortira de tout ça !!
Gallet est un fin connaisseur de la musique classique : il est peut etre capable de fabriquer un nouveau France Mu écoutable, ce qui n'est pas le cas actuellement, qui ne soit ni boursouflé de cuistrerie ni une soupe commerciale.....

   Montfort

 On croirait lire l'article - scandaleux et honteux - des journalistes de Libé sur Fraidenreich
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac


Nombre de messages : 12753
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Mer 28 Mai 2014 - 10:52

Montfort a écrit:
Gallet est un fin connaisseur de la musique classique

Eh bien tant mieux, ceci compense au moins cela, à savoir ses ambitions affichées d'assez mauvais augure de course à l'audimat, surtout en se référant à Radio-Classique.

Citation :
il est peut etre capable de fabriquer un nouveau France Mu écoutable, ce qui n'est pas le cas actuellement

Là, si tu le permets du moins, on a le droit d'avoir un avis différent. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3984
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Mer 28 Mai 2014 - 11:04

Alifie a écrit:
Montfort a écrit:
Gallet est un fin c
usique classique

Eh bien tant mieux, ceci compense au moins cela, à savoir ses ambitions affichées d'assez mauvais augure de course à l'audimat, surtout en se référant à Radio-Classique.

Citation :
il est peut etre capable de fabriquer un nouveau France Mu écoutable, ce qui n'est pas le cas actuellement

Là, si tu le permets du moins, on a le droit d'avoir un avis différent. Smile

Tu es typiquement dans le procès d'intention : on peut améliorer l'auditoire d'une radio avec des moyens légitimes sans que ça soit "une course à l'audimat de mauvaise augure" !!
Pour toi l'idéal c'est une radio sans auditeur ??

Je complète mon propos.
Auparavant, on avait des dirigeants de chaîne désignés par le pouvoir politique : Hess désigné par Sarkozy.
Gallet a été désigné par le CSA parmi d'autres candidats - si j'en juge par les commentaires, il était celui qu'on attendait pas, et pas le favori d'Aurélie Filipetti !
Quand on connait les méthodes de cette dernière - cf le musée Picasso ou encore Guimet - assisterait-on à un début de déstabilisation qui aboutirait à ce que finalement le fauteuil échoit à un candidat jugé plus légitime par le pouvoir politique ??


Montfort


Dernière édition par Montfort le Mer 28 Mai 2014 - 11:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur


Nombre de messages : 79796
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Mer 28 Mai 2014 - 11:11

Il est question de 1.2 point pour France Musique et 3.5 pour Radio Classique.
Il ne s'agit pas de 0 point...
Est-ce qu'Arte s'aligne sur TF1 pour faire plus d'audience?
France Musique fait quelque chose de différent de Radio classique, ça attire moins de monde, certes, mais c'est différent et nécessaire, et il y a quand même un public.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3984
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Mer 28 Mai 2014 - 11:19

Xavier a écrit:
Il est question de 1.2 point pour France Musique et 3.5 pour Radio Classique.
Il ne s'agit pas de 0 point...
Est-ce qu'Arte s'aligne sur TF1 pour faire plus d'audience?
France Musique fait quelque chose de différent de Radio classique, ça attire moins de monde, certes, mais c'est différent et nécessaire, et il y a quand même un public.

 La référence à Radio Classique signale simplement qu'il y a un auditoire plus vaste pour une radio consacrée à la musique classique : faire dire à Gallet qu'il va simplement copier cette station relève là aussi du procès d'intention.

  Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur


Nombre de messages : 79796
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Mer 28 Mai 2014 - 11:24

Et quand la référence à Radio Classique précède ceci: "plus de place à la musique et moins à la musicologie"...? Ca ne sous-entend pas un peu se rapprocher de ce que fait Radio Classique peut-être?
Un robinet à musique non stop, avec des mouvements isolés, des enchaînements de tubes, aucun liant... ceux qui veulent ça peuvent déjà écouter Radio Classique, pas la peine de faire pareil sur France Musique; autant qu'on garde une France Musique avec sa spécificité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable


Nombre de messages : 80802
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Mer 28 Mai 2014 - 11:28

Poêle et poêlon, une leçon de choses
vous est présenté par Montfort :


Montfort a écrit:
c'est intéressant de voir comment certains, à partir de deux lignes, sont capables de se prendre la tête et inventer des fantasmes et des procès d'intention...

Montfort a écrit:
On croirait lire l'article - scandaleux et honteux - des journalistes de Libé sur Fraidenreich

Montfort a écrit:
Tu es typiquement dans le procès d'intention

Montfort a écrit:
Pour toi l'idéal c'est une radio sans auditeur ??

Montfort a écrit:
faire dire à Gallet qu'il va simplement copier cette station relève là aussi du procès d'intention.

Montfort a écrit:
Quand on connait les méthodes de cette dernière - cf le musée Picasso ou encore Guimet - assisterait-on à un début de déstabilisation qui aboutirait à ce que finalement le fauteuil échoit à un candidat jugé plus légitime par le pouvoir politique ??


Sur une petite remix, ça pourrait faire un buzz sympa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col


Nombre de messages : 28295
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Mer 28 Mai 2014 - 11:33

Xavier a écrit:
Et quand la référence à Radio Classique précède ceci: "plus de place à la musique et moins à la musicologie"...? Ca ne sous-entend pas un peu se rapprocher de ce que fait Radio Classique peut-être?
Un robinet à musique non stop, avec des mouvements isolés, des enchaînements de tubes, aucun liant... ceux qui veulent ça peuvent déjà écouter Radio Classique, pas la peine de faire pareil sur France Musique; autant qu'on garde une France Musique avec sa spécificité.

Tu fais bien de préciser. Car France Musique ne fait pas que de la musicologie !
Par contre cet homme ne s'est pas empressé de dire que pour les musiques passées à l'antenne Radio Classique c'est de la musique découpée en période de quelques minutes ... et plutôt des tubes ... et des esthétiques pas clivantes.

Pour ma part je préfère avoir de la musicologie ... car la musique j'ai des CDs ... il y a le tube ... musicme ... les médiathèques.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Xavier
Père fondateur


Nombre de messages : 79796
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Mer 28 Mai 2014 - 11:35

Cololi a écrit:
Pour ma part je préfère avoir de la musicologie ... car la musique j'ai des CDs ... il y a le tube ... musicme ... les médiathèques.

Oui, évidemment, la musique est beaucoup plus accessible aujourd'hui avec internet, et dans des répertoires variés, donc le robinet à musique type Radio Classique n'a plus vraiment d'intérêt.
Alors en avoir un 2è, ça n'est vraiment pas la peine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col


Nombre de messages : 28295
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Mer 28 Mai 2014 - 11:44

Je précise afin qu'il n'y ait pas de méprise : la retransmission de concerts d'œuvres rares est par contre essentielle (là le fait de diffuser de la musique par radio a du sens).

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable


Nombre de messages : 80802
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Mer 28 Mai 2014 - 11:48

Cololi a écrit:
Tu fais bien de préciser. Car France Musique ne fait pas que de la musicologie !

Non, bien sûr, mais c'est une vraie question, très profonde – et très coûteuse. Si on écoute la radio pour entendre de la musique, on n'est pas du tout sûr d'obtenir satisfaction sur France Musique : on peut tomber sur nombre d'émissions qui proposent des parcours thématiques longuements commentés (parfois de la paraphrase navrante des Vignal & Massin, parfois des considérations palpitantes), et qui ne répondent pas forcément à ce souhait. Quand on sort du boulot et qu'on veut écouter de la musique n'a pas forcément la même humeur que lorsqu'on veut se documenter sur un sujet (en plus, cela veut dire que pendant une heure, on va avoir plutôt un type de musique, qu'on n'aime pas forcément). C'est génial pour du podcast, mais pour de la radio, ça se discute.

En plus, aujourd'hui, vu que Radio Classique (qui avait un format intéressant : que de la musique, que des disques du commerce, pas mal de choses rares ou inattendues, que de la musique accessible XVIIe à début XXe) ne fait plus que des tubes en tranches (entrecoupés de pube et d'éco-sérieuse), il n'y a plus d'alternative à France Mu.

Même au niveau du son : les prises de concert ne sont vraiment pas aussi flatteuses que les prises de son en CD ; quand on écoute en mobilité (ce qui est souvent le cas, pour la radio), c'est un handicap important.
Même chose : en podcast, je suis enchanté de pouvoir retrouver les concerts de Radio-France, là n'est pas la question.

Après, je ne suis pas vraiment dans le cœur de cible, puisque si j'ai beaucoup écouté France Mu comme jeune mélomane, à l'époque où l'on ne pouvait écouter un disque qu'en l'achetant, je ne le fais plus du tout. Je choisis ma musique, et je n'ai pas la patience d'attendre de tomber sur un producteur qui raconte vraiment quelque chose d'intéressant (la plupart du temps, on a beaucoup plus vite fait en ouvrant cinq minutes un bouquin on en recherchant sur la Toile, plutôt que d'attendre le remplissage).

Bien sûr, la citation de Radio Classique en exemple est assez terrifiant, quand on voit l'avant-après, mais un robinet à musique exigeant, comme feu Hector (que des œuvres intégrales, couvrant tout le spectre de Machaut à Vivier, en passant par le jazz et la milonga), du moins pendant les heures de pointe, est-ce que ce serait un si mauvais choix ?

Choix radical bien sûr, qui poserait la question du financement des concerts de Radio-France, s'ils ne sont plus justifiés, même en apparence seulement, par la radioffusion. J'admets que ça pose des questions et que ça ne peut qu'alarmer grandement les salariés du groupe.

Je n'ai pas passé en revue les éléments annoncés par Gallet, mais je crois qu'il y a lieu de poser la question (vieux serpent de mer, il est vrai), en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3984
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Mer 28 Mai 2014 - 12:47

La tournure que prend ce fil est vraiment instructive : il suffit que le mot "Radio Classique" figure dans une phrase pour que cela déclenche chez certains des réflexes de dégout quasiment pavloviens.
En réalité il n'a pratiquement rien révélé de ses projets sur France Mu, ni sur les autres chaines non plus, mais lapidons-le quand meme à titre préventif !!

Montfort

@ David : quand on n'a pas d'argument, on ricane....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac


Nombre de messages : 12753
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Mer 28 Mai 2014 - 13:15

Montfort a écrit:
Tu es typiquement dans le procès d'intention

Je me reconnais bien là, surtout après avoir pu lire une synthèse du projet stratégique qu'il a présenté au CSA, mais il est réconfortant de voir que tu n'es toi pas du tout dans la réduction caricaturale : tu es parfois assez plaisant à lire quand tu exprimes tes opinions de façon tranchée, Montfort Smile ... ne prends pas ombrage pour autant de ce smiley aussi souriant que le post de David, on peut aussi échanger dans la bonne humeur.

Pour ce que tu as précisé dans ton premier post, je vais être encore être médisant, mais tous les candidats n'ont pas eu l'opportunité d'organiser, comme il l'a fait juste avant de poser sa candidature, une visite guidée de l'INA qu'il présidait auparavant pour les membres du CSA, ni (encore des ragots) de s'étayer sur des réseaux personnels très performants, à commencer par celui de son ex-mentor et précédent ministre de la Culture, qui aime tant asticoter l'actuelle.

David a écrit:
un robinet à musique exigeant, comme feu Hector (que des œuvres intégrales, couvrant tout le spectre de Machaut à Vivier, en passant par le jazz et la milonga), du moins pendant les heures de pointe, est-ce que ce serait un si mauvais choix ?

C'était précisement le cahier des charges de Vivace, qui a succédé pendant quelques années à Hector pour les programmes de nuit de France-Musique et était diffusé 24h/24 sur internet et le le câble. On peut tout de même regretter que la radio numérique, interminable serpent de mer éradiqué par les nouveaux moyens de diffusion, ait été mise aux oubliettes, puisqu'elle aurait à priori permis que continuent à coexister deux antennes à contenu largement différent en assurant une plus large diffusion à la seconde (le projet de Gallet est lui très orienté vers les nouvelles techhnologies et la diffusion numérique multi-canaux, tant pis pour les non geeks qui doivent se contenter de la radio de service public traditionnelle donc).


Dernière édition par Alifie le Mer 28 Mai 2014 - 13:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pipus
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 2781
Age : 43
Localisation : En bas des Hauts de Seine
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Mer 28 Mai 2014 - 13:19

Je ne suis pas contre le principe du robinet à musique pour peu qu'il soit effectivement structuré, donc éviter effectivement la "compil' pour les nuls".

Ce qui m'inquiète dans les déclarations du nouveau patron, mais comme le fait remarquer Montfort il y a sûrement une sur-interprétation de ma part, c'est premièrement que la musique passée ne soit trop grand public (autrement dit peu de prise de risques quand à la programmation vers des oeuvres peu connues ou des interprétations audacieuses), et que ne disparaissent en partie les émissions qui aujourd'hui forment ma faible culture en musique classique.

Qui écoutera verra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roderick
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 2697
Age : 42
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Mer 28 Mai 2014 - 14:03

Montfort a écrit:
La tournure que prend ce fil est vraiment instructive : il suffit que le mot "Radio Classique" figure dans une phrase pour que cela déclenche chez certains des réflexes de dégout quasiment pavloviens

Alors que tu as été très mesuré dans ton premier post en disant que France Mu était "inécoutable", ce qui place ses auditeurs dont je fais partie dans une position très confortable pour débattre sereinement.  Wink 

Pour moi qui ai un accès quasiment permanent à internet et un abonnement à la musique en streaming, une radio comme Radio-Classique ne présente aucun intérêt. J'écoute en revanche (en direct mais plus souvent en réécoute ou en podcast) énormément des programmes de France Musique (Les joueurs de quartes, Alla breve, Les greniers de la mémoire, des concerts...) parce que je peux y entendre de la musique ET un discours, qui m'intéresse plus ou moins mais qui aiguise et enrichit souvent mon écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davaaki Muziki
Mélomaniaque


Nombre de messages : 948
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Mer 28 Mai 2014 - 14:58

J'écoute France Musique depuis deux ans et j'y entends de la musique et de la musicologie.

J'ai commencé à écouter Buxtehude grâce à un podcast d'Horizons Chimériques de Marc Dumont, ce n'est presque que de la musique pendant une heure, et pourtant, vous croyez ça possible sur Radio Classique ? Shit

Une des premières émissions que j'ai écoutées sur France Musique : celle de Philippe Cassard. J'étais fasciné par ses explications musicologiques des œuvres, moi n'y connaissant rien. Je me suis longtemps repassé le podcast du concerto en sol de Ravel, sans que cette science analytique ne rebute le moins du monde ma perception émotive de l'œuvre.

Les programmes changent, je n'ai plus ma cantate de Bach à 5h00 tous les matins, mais c'est normal. De temps en temps, j'aime bien aussi les écoutes comparées du dimanche et le magazine à midi. D'ailleurs il y a de la musique matin, midi et soir sur cette antenne. Comme d'autres j'ai un abonnement de streaming et il me vient rarement l'envie d'écouter Radio Classique.

Le chantier de France Musique je le vois plutôt dans le site internet qui n'est pas toujours à jour, et surtout dans la qualité audio de diffusion, streaming ou podcast.
 
L'audience à Paris, c'est bien beau, mais faut-il comprendre qu'elle est encore plus faible en province ?

Franchement, s'il pouvait plutôt faire quelque chose pour la littérature sur France Culture, ce serait plus pertinent. study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier le normand
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1355
Age : 44
Localisation : le petit quevilly, à côté de rouen
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Mer 28 Mai 2014 - 18:58

Si Lompech reste adjoint au Directeur de France Musique en tant que conseiller au programme, ça me va!

Mais il risque de prendre sa retraite....

Il sait ce qu'est la musique, une radio, il a produit des émissions de qualité (A côté du piano)!

A voir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac


Nombre de messages : 12753
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Mer 28 Mai 2014 - 20:00

C'est une directrice, Marie-Pierre de Surville, qui connaît la musique à défaut d'avoir l'expérience de la radio ou des médias. A voir donc pour ce qui est du nouvel organigramme de France-Musique, puisqu'elle prend ses fonctions dans quelques jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Mer 28 Mai 2014 - 21:42

Montfort a écrit:
La tournure que prend ce fil est vraiment instructive : il suffit que le mot "Radio Classique" figure dans une phrase pour que cela déclenche chez certains des réflexes de dégout quasiment pavloviens.
En réalité il n'a pratiquement rien révélé de ses projets sur France Mu, ni sur les autres chaines non plus, mais lapidons-le quand meme à titre préventif !!

Montfort

@ David : quand on n'a pas d'argument, on ricane....
Je vais essayer d'être objectif, en me contentant des infos et de ma connaissance des Radio Classique et France Musique.
Déjà, je ne trouve pas flagrante la concurrence supposée entre ces deux radios. Elles proposent des programmations totalement différentes et incomparables et donc attirent pour ces raisons différentes des auditeurs qui bien souvent sont les mêmes.
 Si, mordicus, ces deux "boutiques" sont en concurrence, alors il est idiot de calquer le catalogue de la moins fréquentée sur celui de la mieux achalandée : toutes deux y perdront des auditeurs.
Les fanatiques et les transfuges de Radio Classique auront le choix entre deux stations semblables, et les actuels inconditionnels de France Musique fermeront leur poste.
C'est une loi toute bête du commerce : si tu veux appâter de nouveaux clients, ne fait pas (et avec retard) la même chose que l'échoppe voisine jalousée : change, démarche et convaincs une nouvelle clientèle.
Ceci dit dans l'optique peu convaincante que ces deux radios boxent dans la même catégorie, ce que je réfute.
Les auditeurs, dont certains passent de l'une à l'autre, n'y recherchent pas la même chose. S'il y a moins d'amateurs de "cuistreries" que de compil' choisies pour endormir BB ou faire son ménage, à Dieu ne plaise !
Les amateurs de musicologie hermétique ont quand même droit à leur station !
C'est un nivèlement par le bas. Et pour des résultats qu'on a vu, qu'on voit et qu'on verra.
Mais bref.
Alors que France Musique surprend souvent et parfois déçoit, sa parente présumée brille par sa constance : "Jamais surpris, jamais déçu". Radio Classique répète comme un divin mantra un sur (^) pot-pourri des meilleures œuvres immarcescibles d'entre 1690 et 1910. Le tout accompagné de remarques musicolo-tabloïdesques telles que :
Mozart, ce géni précoce trop tôt disparu ; Beethoven, ce géni déchiré par sa surdité ; Haydn, ce géni sans le sous mais si drôle ; Glenn Gould, ce géni autiste qui chantonnait le P'tit Quinquin pendant les Partitas de Bach, ce géni sans frottement .........
France Musique, du service public je vous le rappelle, parle, cause, débat, se fâche, rit et se dédit sur une musique qu'elle considère et rend vivante ; une Musique qu'elle sait vivante puisqu'elle présente quotidiennement sur les ondes, en plus des musiciens du passé qu'on peut encore interroger, des compositeurs plus vivants et plus jeunes que moi !
Radio Classique participe, si ce n'est délibérément du moins sans sourciller, à la diffusion de l'idée reçue et rebattue et sotte que la Musique Classique est une musique de Vieux............. et si calmante !
Une radio-tisane, avec des pubs accortes pour les besoins nocturnes mal contenus.


Dernière édition par tod le Jeu 29 Mai 2014 - 7:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Mer 28 Mai 2014 - 21:45

Quant @ David,
Continuez à nous faire rire, heureux homme ! Wink 


Dernière édition par tod le Mer 28 Mai 2014 - 21:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
sebby
Mélomaniaque


Nombre de messages : 991
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Mer 28 Mai 2014 - 21:50

tod a écrit:
Glen Gould, ce géni autiste

Glenn Gould

  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Mer 28 Mai 2014 - 21:54

Oh je t'en prie, corrige, corrige !
Tu as du pain sur la planche !  Wink 
Revenir en haut Aller en bas
sebby
Mélomaniaque


Nombre de messages : 991
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Mer 28 Mai 2014 - 21:56

kiss 
 I love you 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charles.ogier
Mélomaniaque


Nombre de messages : 944
Age : 58
Localisation : Suresnes
Date d'inscription : 24/10/2012

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Mer 28 Mai 2014 - 22:02

Dav' le brave a écrit:
J'écoute France Musique depuis deux ans et j'y entends de la musique et de la musicologie.
il me vient rarement l'envie d'écouter Radio Classique.

J'écoute France Musique depuis deux ans et j'y entends de la musique et de la musicologie.
J'écoute FM depuis 1975-1076 et j'y entends aussi de la musique et de la musicologie pédagogie musicale, cette dernière s'étant amenuisée au fil du temps.
Ah! l'histoire de la direction d'orchestre par Marcel Marnat (et sa lecture des écrits de Hector Berlioz), les émissions de et sur (la) guitare de Robert Vidal, toutes les découvertes des "chants de la Terre" par Aris Fakinos, "comment l'entendez-vous de Claude Maupomé,... . A quand le retour à ce type d'émissions simples et de qualité ?? Par contre, l'ethnomusicologie ( quel souvenir d'une étrange émission sur les rythmes chez les Pygmées)... .
Nous avons encore des émissions intéressantes: les concerts de l'après-midi et du soir, Fabrication Maison, les jeunes interprètes, Horizons chimériques, et Stéphane Goldet.
FM reste donc indispensable, et j'espère bien que la chaîne ne dérivera pas vers le modèle Radio-Classique, que j'écoute pourtant le matin à partir de 6h30 pour les informations, et quelquefois le soir lorsque certains concerts sont programmés (I due Foscari à Toulouse) ainsi que Francis Dresel.
Après, il faut bien comprendre que RC, entité privée, doit se financer, et que si nécessité fait force de loi, ce n'est pas pour autant une raison de ne pas être bon comptable des deniers publics que perçoit FM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Mer 28 Mai 2014 - 22:35

Entre Jean-Pierre Derrien et Christian Morin, mon cœur balance
Revenir en haut Aller en bas
charles.ogier
Mélomaniaque


Nombre de messages : 944
Age : 58
Localisation : Suresnes
Date d'inscription : 24/10/2012

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Mer 28 Mai 2014 - 22:41

tod a écrit:
Entre Jean-Pierre Derrien et Christian Morin, mon cœur balance

Mais, Tod, ce n'est pourtant pas la même tranche horaire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davaaki Muziki
Mélomaniaque


Nombre de messages : 948
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Mer 28 Mai 2014 - 22:41

charles.ogier a écrit:

Ah! l'histoire de la direction d'orchestre par Marcel Marnat (et sa lecture des écrits de Hector Berlioz), les émissions de et sur (la) guitare de Robert Vidal, toutes les découvertes des "chants de la Terre" par Aris Fakinos, "comment l'entendez-vous de Claude Maupomé,...
Quelle chance d'avoir de tels souvenirs...  Very Happy Je ne saurais dire non à ce que je n'ai point connu.

charles.ogier a écrit:
A quand le retour à ce type d'émissions simples et de qualité ??
Ce ne sont jamais les mêmes choses qui reviennent, tout passe en ce monde.
Mais on se retrouve sur l'essentiel, maintenant, avec
charles.ogier a écrit:
encore des émissions intéressantes: les concerts de l'après-midi et du soir, Fabrication Maison, les jeunes interprètes, Horizons chimériques, et Stéphane Goldet.
FM reste donc indispensable, et j'espère bien que la chaîne ne dérivera pas vers le modèle Radio-Classique
 Very Happy 

charles.ogier a écrit:

Par contre, l'ethnomusicologie ( quel souvenir d'une étrange émission sur les rythmes chez les Pygmées)...
Je n'ai pas l'heur de connaître, mais pourquoi pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charles.ogier
Mélomaniaque


Nombre de messages : 944
Age : 58
Localisation : Suresnes
Date d'inscription : 24/10/2012

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Mer 28 Mai 2014 - 22:48

Dav' le brave a écrit:
charles.ogier a écrit:

Ah! l'histoire de la direction d'orchestre par Marcel Marnat (et sa lecture des écrits de Hector Berlioz), les émissions de et sur (la) guitare de Robert Vidal, toutes les découvertes des "chants de la Terre" par Aris Fakinos, "comment l'entendez-vous de Claude Maupomé,...
Quelle chance d'avoir de tels souvenirs...  Very Happy Je ne saurais dire non à ce que je n'ai point connu.

charles.ogier a écrit:
A quand le retour à ce type d'émissions simples et de qualité ??
Ce ne sont jamais les mêmes choses qui reviennent, tout passe en ce monde.
Mais on se retrouve sur l'essentiel, maintenant, avec
charles.ogier a écrit:
encore des émissions intéressantes: les concerts de l'après-midi et du soir, Fabrication Maison, les jeunes interprètes, Horizons chimériques, et Stéphane Goldet.
FM reste donc indispensable, et j'espère bien que la chaîne ne dérivera pas vers le modèle Radio-Classique
 Very Happy 

charles.ogier a écrit:

Par contre, l'ethnomusicologie ( quel souvenir d'une étrange émission sur les rythmes chez les Pygmées)...
Je n'ai pas l'heur de connaître, mais pourquoi pas.

Quelle chance d'avoir de tels souvenirs
Oui, malheureusement les cassettes se sont délitées Shit 

Stéphane Goldet
Toujours aussi passionnée depuis le temps

mais pourquoi pas
Annonce pour les forumeurs: je cherche (vainement ) un 33 T édité par Ocora/Radio France sur les tambours du Soudan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Mer 28 Mai 2014 - 23:27

charles.ogier a écrit:
tod a écrit:
Entre Jean-Pierre Derrien et Christian Morin, mon cœur balance

Mais, Tod, ce n'est pourtant pas la même tranche horaire!
Certes non !
Le jumelage est prêt !
On peut écouter Christian Morin et passer à Philipe Cassart ou Jean-Pierre Derrien pendant le flash info !
C'est beau, l'avenir le présent !
Revenir en haut Aller en bas
Mrguitarcat
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 29/04/2011

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Jeu 29 Mai 2014 - 1:30

DavidLeMarrec a écrit:
(...)
En plus, aujourd'hui, vu que Radio Classique (qui avait un format intéressant : que de la musique, que des disques du commerce, pas mal de choses rares ou inattendues, que de la musique accessible XVIIe à début XXe) ne fait plus que des tubes en tranches (entrecoupés de pube et d'éco-sérieuse), il n'y a plus d'alternative à France Mu.
(...)
Après, je ne suis pas vraiment dans le cœur de cible, puisque si j'ai beaucoup écouté France Mu comme jeune mélomane, à l'époque où l'on ne pouvait écouter un disque qu'en l'achetant, je ne le fais plus du tout.(...)

Cela fait longtemps que je n'écoute plus radio-classique. Mais je pense qu'elle occupe un espace nécessaire pour la culture populaire de la musique classique. Il ne faut pas opposer France musique et radio-classique. Ces deux radios remplissent un rôle différent à mon sens.
D'où aussi le danger de vouloir rapprocher les deux radio dans leur contenu. On perdrai de la diversité.

Tout comme vous, France musique m'a longtemps bercé plus jeune. Moins aujourd’hui, les médias changent et la consommation des biens culturels est bouleversée.
Je crois qu'il faut absolument conserver le contenu riche d'un média comme France musique et le passeur de savoir qu'il est. C'est essentiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9397
Age : 56
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Jeu 29 Mai 2014 - 3:16

charles.ogier a écrit:

J'écoute FM depuis 1975-1076 et j'y entends aussi de la musique et de la musicologie pédagogie musicale, cette dernière s'étant amenuisée au fil du temps.
Ah! l'histoire de la direction d'orchestre par Marcel Marnat (et sa lecture des écrits de Hector Berlioz), les émissions de et sur (la) guitare de Robert Vidal, toutes les découvertes des "chants de la Terre" par Aris Fakinos, "comment l'entendez-vous de Claude Maupomé,... . A quand le retour à ce type d'émissions simples et de qualité ?? Par contre, l'ethnomusicologie ( quel souvenir d'une étrange émission sur les rythmes chez les Pygmées)... .
Nous avons encore des émissions intéressantes: les concerts de l'après-midi et du soir, Fabrication Maison, les jeunes interprètes, Horizons chimériques, et Stéphane Goldet.

Toute ma jeunesse…  Crying or Very sad
Avec la tribune d'Armand Panigel…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charles.ogier
Mélomaniaque


Nombre de messages : 944
Age : 58
Localisation : Suresnes
Date d'inscription : 24/10/2012

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Jeu 29 Mai 2014 - 10:12

Jaky a écrit:
charles.ogier a écrit:

J'écoute FM depuis 1975-1076 et j'y entends aussi de la musique et de la musicologie pédagogie musicale, cette dernière s'étant amenuisée au fil du temps.
Ah! l'histoire de la direction d'orchestre par Marcel Marnat (et sa lecture des écrits de Hector Berlioz), les émissions de et sur (la) guitare de Robert Vidal, toutes les découvertes des "chants de la Terre" par Aris Fakinos, "comment l'entendez-vous de Claude Maupomé,... . A quand le retour à ce type d'émissions simples et de qualité ?? Par contre, l'ethnomusicologie ( quel souvenir d'une étrange émission sur les rythmes chez les Pygmées)... .
Nous avons encore des émissions intéressantes: les concerts de l'après-midi et du soir, Fabrication Maison, les jeunes interprètes, Horizons chimériques, et Stéphane Goldet.

Toute ma jeunesse…  Crying or Very sad
Avec la tribune d'Armand Panigel…

Et la Marseillaise dans l'orchestration de Berlioz lors de l'arrêt des émissions vers 1978!

Toute ma jeunesseet, en plus, FM a été ma porte d'entrée dans toutes les musiques. Mon 1er 33 T: Pelléas und Mélisande de Schönberg après avoir l'entendu sur FM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9397
Age : 56
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Jeu 29 Mai 2014 - 11:15

charles.ogier a écrit:

Et la Marseillaise dans l'orchestration de Berlioz lors de l'arrêt des émissions vers 1978!

Toute ma jeunesseet, en plus, FM a été ma porte d'entrée dans toutes les musiques. Mon 1er 33 T:  Pelléas und Mélisande de Schönberg après avoir l'entendu sur FM.

Et la tribune des auditeurs le samedi après-midi!
Et les émissions de Zeisel sur les vieilles cires et le quatuor à cordes!!
On va passer pour de vieilles croûtes!!  hehe 
Mais à l'époque il n'y avait pas internet et c'était la seule porte d'entrée pour découvrir le classique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3984
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Dim 1 Juin 2014 - 13:00

tod a écrit:
Quant @ David,
Continuez à nous faire rire, heureux homme ! Wink 

David, le comique du forum...

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac


Nombre de messages : 12753
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Dim 1 Juin 2014 - 13:10

... qui a aussi ses grincheux. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3984
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Dim 1 Juin 2014 - 13:14

Une bonne couche supplémentaire.
 Certains propos ont été nuancé et argumenté, mais dans l'ensemble rien ne vient sérieusement invalider ce que j'ai dit.
 Alors si le terme "procès d'intention" froisse certains épidermes sensibles, je le remplace volontiers par "supputations" mais sur le fond on parle bien de la meme chose, à savoir une critique virulente d'une réforme de la programmation de France Musique construite à partir d'une citation de deux lignes, reproduite dans ce fil.
On crie "au loup" alors que la forêt est déserte.
Est-ce que les distingués membres de de forum ne pourraient pas avoir la patience d'attendre que la dite réforme soit audible sur les ondes pour épancher leurs états d’âme ?
On m'a reproché d'avoir dit que France Mu est "inécoutable" - j'admets que c'est excessif, mais j'ai été longtemps un auditeur passionné de cette station qui m'a beaucoup apporté sur le plan de la connaissance des œuvres, mais aujourd'hui je n'ai plus ce vif intéret à l'entendre - je pense qu'on peut recréer quelque chose d'attractif, ayant un contenu formateur, sans évidemment faire un clone de Radio Classique.

  Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3984
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Dim 1 Juin 2014 - 13:15

Alifie a écrit:
... qui a aussi ses grincheux. Rolling Eyes

Ah bon, tu parles de qui ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présidence et ambition (Radio France)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Si J'avais Au Moins.. à la radio
» [Interview] Radio Energy : 11 1/2 questions avec Tokio Hotel !
» [18.09.09] Florent chez Bruno Guillon - Virgin radio
» Radio (presque) 100 % Johnny !
» AmeWorld Radio

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: