Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Présidence et ambition (Radio France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 12990
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Dim 1 Juin 2014 - 13:24

De tous ceux qui s'inquiètent du formatage de la réforme à venir de France-Musique après avoir lu un peu plus que les deux lignes reprises à l'encan sur internet, bien sûr. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4080
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Dim 1 Juin 2014 - 14:10

Alifie a écrit:
De tous ceux qui s'inquiètent du formatage de la réforme à venir de France-Musique après avoir lu un peu plus que les deux lignes reprises à l'encan sur internet, bien sûr. Mr. Green

 Motifs d'inquiétudes à ce stade purement imaginaires ....
Ce qui a l'air de t'inquiéter, c'est qu'à la tête de Radio France on ait mis quelqu'un qui semble avoir la capacité à faire aboutir des projets par son entregent et son savoir-faire, et pas par copinage politique..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80114
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Dim 1 Juin 2014 - 15:38

Moi ce qui m'inquiète c'est que depuis quelque temps tu adoptes un ton de plus en plus désagréable sur le forum; si tu as envie que les gens continuent de te répondre et de converser cordialement avec toi, tu devrais peut-être changer un peu de ton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 12990
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Dim 1 Juin 2014 - 16:04

Montfort a écrit:
Motifs d'inquiétudes à ce stade purement imaginaires ....
Ce qui a l'air de t'inquiéter, c'est qu'à la tête de Radio France on ait mis quelqu'un qui semble avoir la capacité à faire aboutir des projets par son entregent et son savoir-faire, et pas par copinage politique.

Il est certain que l'homme ne manque pas d'entregent, et c'est un doux euphémisme, puisqu'il a été désigné à l'unanimité par le CSA. hehe

Ceci dit, tu as raison (pourrait-il en être autrement ?), il ne sert à rien de le lire en long en large et en travers et de s'alarmer de ses annonces, vive la radio moderne, orientée entre autres vers les contenus payants (tels les podcasts, "en fonction des pratiques du marché"), comme il se doit pour une antenne de service public.

On jugera hélas sur pièces, puisqu'il est évident qu'en bonne logique technocratique d'équipe décisionnaire resserrée (quelques anciens de l'INA ou des cabinets ministériels que cet homme vierge de tout soutien politique a fréquentés), les producteurs actuels (gâteux et pontifiants, ça va de soi) pas plus que les auditeurs de Radio-France n'auront voix au chapitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4080
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Lun 2 Juin 2014 - 6:19

Alifie a écrit:
Montfort a écrit:
Motifs d'inquiétudes à ce stade purement imaginaires ....
Ce qui a l'air de t'inquiéter, c'est qu'à la tête de Radio France on ait mis quelqu'un qui semble avoir la capacité à faire aboutir des projets par son entregent et son savoir-faire, et pas par copinage politique.

Il est certain que l'homme ne manque pas d'entregent, et c'est un doux euphémisme, puisqu'il a été désigné à l'unanimité par le CSA. hehe

Ceci dit, tu as raison (pourrait-il en être autrement ?), il ne sert à rien de le lire en long en large et en travers et de s'alarmer de ses annonces, vive la radio moderne, orientée entre autres vers les contenus payants (tels les podcasts, "en fonction des pratiques du marché"), comme il se doit pour une antenne de service public.

On jugera hélas sur pièces, puisqu'il est évident qu'en bonne logique technocratique d'équipe décisionnaire resserrée (quelques anciens de l'INA ou des cabinets ministériels que cet homme vierge de tout soutien politique a fréquentés), les producteurs actuels (gâteux et pontifiants, ça va de soi) pas plus que les auditeurs de Radio-France n'auront voix au chapitre.
 
Là tu ne parles plus de France Musique, mais de la gestion de l'ensemble de Radio France : en effet, des éléments de cette nature ont bien été énoncés - personnellement la perspective d'un changement de méthodes dans la gestion de l'argent public pourrait s'avérer bénéfique : l'idée que les fonctionnaires cessent d'avoir un droit d'accès illimité à la poche des contribuables serait une révolution - aucun gouvernement, quelle que soit sa couleur politique, ne l'a jamais fait : j'ai donc des doutes sur la matérialité d'une telle démarche.
En outre si tu regardes autour de toi, "service public" n'est pas nécessairement synonyme de gratuité intégrale.

       Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 12990
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Lun 2 Juin 2014 - 8:26

En effet, s'agissant de Radio France, on appelle ça, si je me souviens bien, la redevance audio-télé, dont 1/5ème environ est affecté à Radio-France. La rupture avec "la culture du tout-gratuit" annoncée par le nouveau PDG, bel exemple de cohérence dans son projet stratégique, ne peut donc inquiéter, parmi d'autres annonces de rationalisation moins transparentes, que les alarmistes et les mal informés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4080
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Dim 8 Juin 2014 - 12:29

Alifie a écrit:
En effet, s'agissant de Radio France, on appelle ça, si je me souviens bien, la redevance audio-télé, dont 1/5ème environ est affecté à Radio-France. La rupture avec "la culture du tout-gratuit" annoncée par le nouveau PDG, bel exemple de cohérence dans son projet stratégique, ne peut donc inquiéter, parmi d'autres annonces de rationalisation moins transparentes, que les alarmistes et les  mal informés.

 "Alarmistes et mal informés" - pas mal dit....

  Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 12990
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Dim 8 Juin 2014 - 12:37

c'était de l'humour, tout comme ce qui a trait à la virginité politique du nouveau PDG de Radio-France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4080
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Dim 8 Juin 2014 - 13:53

Alifie a écrit:
c'était de l'humour, tout comme ce qui a trait à la virginité politique du nouveau PDG de Radio-France.  

Ah bon, je ne m'en étais pas rendu compte...
Enfin le plus ironique dans cette histoire c'est justement tout le dispositif mis en place pour assurer l'indépendance des nominations, ce qui a été effectivement le cas,    mais pour se retrouver dans une situation qui doit démanger la "Reine rouge" Filipetti qui, j'imagine doit rêver de pouvoir couper la tête de Gallet comme elle l'a fait pour Bernon à Guimet ou Baldassari au Musée Picasso ou comme elle s’apprête à le faire pour Muriel Mayette à la Comédie française...

 Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 12990
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Dim 8 Juin 2014 - 14:35

Montfort a écrit:
le plus ironique dans cette histoire c'est justement tout le dispositif mis en place pour assurer l'indépendance des nominations, ce qui a été effectivement le cas

Tout à fait, puisque le nouveau PDG, très savant sur la question, puisqu'il a participé à la rédaction de la loi de 2009 instituant la nomination des présidents de France-Télévisions et Radio-France par le chef de l'Etat, a lui été nommé par des membres du CSA qu'il avait contribué pour plusieurs d'entre eux à nommer, en toute indépendance donc, ça ne peut pas souffrir de discussion.

Ceci étant, le CSA est très attentif, puisqu'il a commandé une note à son service juridique, le nouveau PDG étant toujours susceptible d'être poursuivi pour prise illégale d'intérêts du fait de sa nomination à la tête de l'INA par le précédent ministre de la Culture sans avis de la Commission de Déontologie alors qu'il était directeur adjoint de son cabinet.

Tout cela ne manque effectivement pas d'humour, un peu grinçant tout de même de mon point de vue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charles.ogier
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1028
Age : 58
Localisation : Suresnes
Date d'inscription : 24/10/2012

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Dim 8 Juin 2014 - 17:26

Alifie a écrit:
Montfort a écrit:
le plus ironique dans cette histoire c'est justement tout le dispositif mis en place pour assurer l'indépendance des nominations, ce qui a été effectivement le cas

Tout à fait, puisque le nouveau PDG, très savant sur la question, puisqu'il a participé à la rédaction de la loi de 2009 instituant la nomination des présidents de France-Télévisions et Radio-France par le chef de l'Etat, a lui été nommé par des membres du CSA qu'il avait contribué pour plusieurs d'entre eux à nommer, en toute indépendance donc, ça ne peut pas souffrir de discussion.

Ceci étant, le CSA est très attentif, puisqu'il a commandé une note à son service juridique, le nouveau PDG étant toujours susceptible d'être poursuivi pour prise illégale d'intérêts du fait de sa nomination à la tête de l'INA par le précédent ministre de la Culture sans avis de la Commission de Déontologie alors qu'il était directeur adjoint de son cabinet.

Tout cela ne manque effectivement pas d'humour, un peu grinçant tout de même de mon point de vue.

Alifie, vous allez finir par être identifiable avec ces commentaires. Qui peut bien savoir que le CSA a commandé une note au service juridique?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 12990
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Dim 8 Juin 2014 - 18:04

affraid je suis perdu !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4080
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Dim 8 Juin 2014 - 23:39

Alifie a écrit:
Montfort a écrit:
le plus ironique dans cette histoire c'est justement tout le dispositif mis en place pour assurer l'indépendance des nominations, ce qui a été effectivement le cas

Tout à fait, puisque le nouveau PDG, très savant sur la question, puisqu'il a participé à la rédaction de la loi de 2009 instituant la nomination des présidents de France-Télévisions et Radio-France par le chef de l'Etat, a lui été nommé par des membres du CSA qu'il avait contribué pour plusieurs d'entre eux à nommer, en toute indépendance donc, ça ne peut pas souffrir de discussion.

Ceci étant, le CSA est très attentif, puisqu'il a commandé une note à son service juridique, le nouveau PDG étant toujours susceptible d'être poursuivi pour prise illégale d'intérêts du fait de sa nomination à la tête de l'INA par le précédent ministre de la Culture sans avis de la Commission de Déontologie alors qu'il était directeur adjoint de son cabinet.

Tout cela ne manque effectivement pas d'humour, un peu grinçant tout de même de mon point de vue.

Intéressante théorie du complot : ce type diabolique savait des années à l'avance qu'il serait candidat à la présidence de Radio France, selon une procédure qui n'existait pas encore, et avait fait désigner  par son ministre des représentants du CSA dévoués à sa cause - dans un roman je ne suis pas certain qu'on avalerait une histoire pareille !!
En tout cas je ne regrette pas de contribuer à ce fil, il devient de plus distrayant, meme si ça nous éloigne du contenu futur de France Mu !!

  Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 12990
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Lun 9 Juin 2014 - 0:03

Encore une fois, tu as totalement raison : il est absolument évident, comme tu l'affirmais, que l'homme a été nommé au seul regard de ses compétences, malgré la méchante sorcière dont tu a cité le nom à plusieurs reprises. kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Lun 9 Juin 2014 - 1:50

En tout cas les Podcasts payants, pour le peu que j'en use ailleurs que sur Radio France,
Ce serait une première !
Et une dernière.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Lun 9 Juin 2014 - 3:04

Montfort a écrit:
Alifie a écrit:
Montfort a écrit:
le plus ironique dans cette histoire c'est justement tout le dispositif mis en place pour assurer l'indépendance des nominations, ce qui a été effectivement le cas

Tout à fait, puisque le nouveau PDG, très savant sur la question, puisqu'il a participé à la rédaction de la loi de 2009 instituant la nomination des présidents de France-Télévisions et Radio-France par le chef de l'Etat, a lui été nommé par des membres du CSA qu'il avait contribué pour plusieurs d'entre eux à nommer, en toute indépendance donc, ça ne peut pas souffrir de discussion.

Ceci étant, le CSA est très attentif, puisqu'il a commandé une note à son service juridique, le nouveau PDG étant toujours susceptible d'être poursuivi pour prise illégale d'intérêts du fait de sa nomination à la tête de l'INA par le précédent ministre de la Culture sans avis de la Commission de Déontologie alors qu'il était directeur adjoint de son cabinet.

Tout cela ne manque effectivement pas d'humour, un peu grinçant tout de même de mon point de vue.

Intéressante théorie du complot : ce type diabolique savait des années à l'avance qu'il serait candidat à la présidence de Radio France, selon une procédure qui n'existait pas encore, et avait fait désigner  par son ministre des représentants du CSA dévoués à sa cause - dans un roman je ne suis pas certain qu'on avalerait une histoire pareille !!
En tout cas je ne regrette pas de contribuer à ce fil, il devient de plus distrayant, meme si ça nous éloigne du contenu futur de France Mu !!

  Montfort
Toi seul croit encore benoitement que Mathieu Gallet brigue la direction de Radio France comme un aboutissement.
Il a juste trouvé une niche encore chaude.
Ce pouvait-être ça ou autre chose : une manière comme une autre de mettre ses idées en pratique.
EDF-GDF, Lyonnaise des Eaux, ou International Cacahuète , mêmes méthodes !
C'est un manager "gants blancs dans le cambouis" sensé amener une quelconque entreprise à son plus haut niveau de rentabilité.
Qu'il aime la Musique, la belle affaire !
Quel garant cela présente-t-il ? Lui qui soupçonne de la "musicologie" dès qu'on s'écarte de l'hagiographie d'un compositeur !
Sarkozy a bien mis à sa botte le service public en lui rognant la pub privée, ses seules subventions ne venant plus que de "L'Etat c'est Moi".
Et maintenant il faudrait retrouver des sous, et en gagner par une nouvelle quittance sur le consommateur ?
Et avec un programme plus bankable ?
J'attends les propositions...
Et des Podcast payants ?
Que restera-t-il à télécharger ?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81149
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Lun 9 Juin 2014 - 12:17

Il était question de rendre payant au delà d'un nombre significatif de mois (12 ou 36, je ne suis plus sûr), comme les archives des journaux, comme les vidéos d'Arte Live Web et de Culturebox, etc. La décision concernera donc relativement peu de monde, les gens qui cherchent spécifiquement des informations sur un sujet précis. Oui, bien sûr, on aime tous fouiner dans les archives d'une émission qu'on vient de découvrir, mais est-ce qu'on les écoute absolument toutes sur cinq ans ?

Je ne dis pas que je n'aimerais pas avoir les archives ouvertes gratuitement sur dix ans, mais ça ne me paraît pas non plus atrocement alarmant en soi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 12990
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Lun 9 Juin 2014 - 12:27

Heu, David, les podcasts sont actuellement disponibles 3 ans, soit 36 mois, mais pas au-delà à ma connaissance. Ce qui m'a le plus choqué dans le propos, mais pas mon aimable contradicteur, c'est l'assertion assenée dans un projet validé unanimement par les "sages" du CSA qu'il serait bon d'en finir avec la culture du "tout-gratuit" suivant les pratiques du marché, s'agissant d'un service public financé par l'impôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81149
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Lun 9 Juin 2014 - 12:33

Alifie a écrit:
Heu, David, les podcasts sont actuellement disponibles 3 ans, soit 36 mois, mais pas au-delà à ma connaissance.

Tout à fait ; je parlais seulement de la limite de gratuité avancée par Gallet.


Citation :
l'assertion assenée dans un projet validé unanimement par les "sages" du CSA qu'il serait bon d'en finir avec la culture du "tout-gratuit" suivant les pratiques du marché, s'agissant d'un service public financé par l'impôt.

Il est financé par l'impôt, mais si on stocke toujours plus sur toujours davantage de serveur, ça majore le coût de l'impôt. Il y a donc le choix de faire partager le prix en imposant tous les gens, dont une majorité regarde TF1 et RTL9, ou seulement les privilégiés érudits qui écoutent la radio de service public, selon leurs besoins. Un peu comme pour le spectacle subventionné : si on baisse le prix des places, ça permet à plus de monde d'y accéder, mais ça coûte plus cher en impôts aux gens qui en sont de toute façon exclus pour des raisons sociales.

Les deux se défendent idéologiquement ; et vu que je suppose qu'une émission ne vaudrait pas 20€, je crois que ce ne serait pas une catastrophe interplanétaire si ça arrivait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 12990
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Lun 9 Juin 2014 - 12:53

David a écrit:
Alifie a écrit:
l'assertion assenée dans un projet validé unanimement par les "sages" du CSA qu'il serait bon d'en finir avec la culture du "tout-gratuit" suivant les pratiques du marché, s'agissant d'un service public financé par l'impôt.

Il est financé par l'impôt, mais si on stocke toujours plus sur toujours davantage de serveur, ça majore le coût de l'impôt.

Objection, votre Honneur, s'agissant de Radio-France du moins : à l'époque du streaming tout pourri (en 56 kbps, si je me trompe pas), les émissions étaient accessibles tout aussi longtemps, à condition d'avoir conservé les liens ou d'y accéder par une base de données. Et la part de la redevance affectée à la radio est à peu près stable à ma connaissance, environ 25 % de celle-ci.

Je crains, mais Montfort va encore dire que je suis mauvaise langue, qu'il s'agisse plutôt de trouver par ce biais un financement pour les contenus vidéos associés, puisqu'il faut bien, semble-t-il, s'aligner sur "les pratiques du marché", les applications pour smartphone et autres gadgets indispensables... en espérant que les producteurs ne seront pas contraints de lire les tweets des auditeurs à l'antenne pendant leurs émissions. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4080
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Lun 9 Juin 2014 - 12:54

tod a écrit:
Montfort a écrit:
Alifie a écrit:
Montfort a écrit:
le plus ironique dans cette histoire c'est justement tout le dispositif mis en place pour assurer l'indépendance des nominations, ce qui a été effectivement le cas

Tout à fait, puisque le nouveau PDG, très savant sur la question, puisqu'il a participé à la rédaction de la loi de 2009 instituant la nomination des présidents de France-Télévisions et Radio-France par le chef de l'Etat, a lui été nommé par des membres du CSA qu'il avait contribué pour plusieurs d'entre eux à nommer, en toute indépendance donc, ça ne peut pas souffrir de discussion.

Ceci étant, le CSA est très attentif, puisqu'il a commandé une note à son service juridique, le nouveau PDG étant toujours susceptible d'être poursuivi pour prise illégale d'intérêts du fait de sa nomination à la tête de l'INA par le précédent ministre de la Culture sans avis de la Commission de Déontologie alors qu'il était directeur adjoint de son cabinet.

Tout cela ne manque effectivement pas d'humour, un peu grinçant tout de même de mon point de vue.

Intéressante théorie du complot : ce type diabolique savait des années à l'avance qu'il serait candidat à la présidence de Radio France, selon une procédure qui n'existait pas encore, et avait fait désigner  par son ministre des représentants du CSA dévoués à sa cause - dans un roman je ne suis pas certain qu'on avalerait une histoire pareille !!
En tout cas je ne regrette pas de contribuer à ce fil, il devient de plus distrayant, meme si ça nous éloigne du contenu futur de France Mu !!

  Montfort
Toi seul croit encore benoitement que Mathieu Gallet brigue la direction de Radio France comme un aboutissement.
Il a juste trouvé une niche encore chaude.
Ce pouvait-être ça ou autre chose : une manière comme une autre de mettre ses idées en pratique.
EDF-GDF, Lyonnaise des Eaux, ou International Cacahuète , mêmes méthodes !
C'est un manager "gants blancs dans le cambouis" sensé amener une quelconque entreprise à son plus haut niveau de rentabilité.
Qu'il aime la Musique, la belle affaire !
Quel garant cela présente-t-il ? Lui qui soupçonne de la "musicologie" dès qu'on s'écarte de l'hagiographie d'un compositeur !
Sarkozy a bien mis à sa botte le service public en lui rognant la pub privée, ses seules subventions ne venant plus que de "L'Etat c'est Moi".
Et maintenant il faudrait retrouver des sous, et en gagner par une nouvelle quittance sur le consommateur ?
Et avec un programme plus bankable ?
J'attends les propositions...
Et des Podcast payants ?
Que restera-t-il à télécharger ?

 Ton propos est légèrement parano : il ne s'agit pas de privatiser Radio France, mais simplement dans un cadre budgétaire plus contraint d'améliorer sa gestion.
 C'est une démarche d'une totale banalité, dont l'impact pour l'auditeur pourrait ne pas etre spectaculaire.
 Je le redis : attendons de voir ce qui en sortira - si Gallet transforme France Mu en un clone de Radio Classique, je serais le premier à le clouer au pilori !!
 Et puis donnons lui la possibilité de mettre en oeuvre ce pour quoi il a été nommé - contrairement à d'autres, il est protégé par son statut - même si comme je le pense sa nomination reste au travers de la gorge d'Aurélie Filipetti, elle ne peut pas le révoquer - le CSA le pourrait peut être le faire, mais sans doute pas sans un motif tangible.

  Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pipus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2871
Age : 43
Localisation : En bas des Hauts de Seine
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Ven 27 Juin 2014 - 22:02

Les évolutions de France Musique ont débuté. Lu sur le site de Telerama :

Marie-Pierre de Surville, tout juste nommée à la direction de France Musique, vient de licencier six producteurs : François Hudry (Chefs-d'oeuvre et découvertes), Marcel Quillévéré (Les traverses du temps), David Jisse (Electromania), le compositeur Gérard Pesson (Boudoir & autres), Marc Dumont (Horizons chimériques), et Jean-Pierre Derrien (Le débloc-notes). Ce dernier reste comme conseiller Musique contemporaine auprès du directeur de la musique, Jean-Pierre Rousseau.

« J'ai passé 29 ans à Radio France, et j'ai été viré en à peine 40 secondes, ce fut d'une violence sidérante », nous a déclaré Marc Dumont.

Pour rappel, Frédéric Lodéon, qui arrête Carrefour de Lodéon sur France Inter, sera plus intensivement présent sur France Musique à la rentrée.


EDIT :
Je relisais la suite de ce post, que j'avais un peu perdu de vue. La fin du "tout gratuit" ne me gène pas plus que ça quand bien même nous parlons du service public, surtout pour ce qui est des podcats ; je le serais peut-être moins si les émissions radiophoniques devaient être émaillées de publicités régulières. Je serais en revanche bien plus peiné que les émissions de culture musicale disparaissent en partie.

D'autre part concernant Gallet, et quels que soient ses ambitions personnelles et le bilan qui pourra être fait dans quelques années, il a quand même dit que ce qui l'intéressait dans son nouveau poste était le challenge d'entreprise, et si ce discours peut rassurer les personnes intéressées par l'équilibre budgétaire de Radio France, franchement moi en tant qu'auditeur... Mais encore une fois, la nomination est faite, voyons ce qu'il va en ressortir (en plus des 6 producteurs précités hehe ). Le résultat peut être tout à fait intéressant.


Dernière édition par Pipus le Ven 27 Juin 2014 - 22:21, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81149
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Ven 27 Juin 2014 - 22:12

C'est vrai que ce sont des figures stables de l'antenne qui ont été retirées... mais c'est toujours le problème, en particulier à la radio : les producteurs ont tendance à se sentir propriétaires de leur poste, et crient facilement à la censure quand leur émission n'est pas renouvelée (ce qui empêcherait ultimement, si on les écoutait, toute évolution).

Donc avant de tirer des conclusions, j'aimerais voir ce qui sera mis à la place. Effectivement, si c'est du divertissement sympathique de Lodéon à la place des explorations contemporaines de Derrien, ce sera un signe. Mais sinon, il faut voir.

Cela dit, je n'ai jamais eu vent de remous sur France Mu à cause de l'éviction de tel ou tel, donc ce serait déjà un signe, au moins de défiance vis-à-vis de la nouvelle direction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Ven 27 Juin 2014 - 23:13

Privé de micro Jean-Pierre Derrien !
, et exit le Débloc-notes !
LA source aujourd'hui colmatée de la Musique Contemporaine pour les béotiens !

Monfort ! tu nous as demandé de patienter ? Bon.
David Le Marrec nous propose d'attendre encore !
Je m'interroge !
Pourrais-je m'insurger en 2015 et râler sur le programme établi de France Musique ?
Ah ! Lodéon quitte France Inter ! (Tout le plaisir (d'amour) est pour moi !)
Il n'était qu'un transfuge !
Son rôle immanquablement décuplé au sein de France Musique nous promet des lendemains qui chantonnent.

Mais dites-moi à partir de quand je dois commencer à être déçu !



Revenir en haut Aller en bas
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 12990
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Ven 27 Juin 2014 - 23:27

DavidLeMarrec a écrit:
Cela dit, je n'ai jamais eu vent de remous sur France Mu à cause de l'éviction de tel ou tel, donc ce serait déjà un signe, au moins de défiance vis-à-vis de la nouvelle direction.

La précédente purge, orchestrée celle-là en 2008 par J.P. Cluzel, où les éjectés avaient été avertis eux par recommandé, n'avait pas soulevé plus de remous parmi les certainement peu fédérés producteurs de Radio-France : ayant échangé à l'époque avec un des éjectés d'aujourd'hui, qui avait alors la responsabilité d'une antenne connexe, celui-ci m'avait répondu qu'il était tout aussi consterné et impuissant que les auditeurs mécontents (nous avions au moins la ressource de pouvoir envoyer des lettres d'injures à Jean Pol Pot).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81149
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Ven 27 Juin 2014 - 23:33

Alifie a écrit:
Jean Pol Pot

Voilà, c'est exactement ça que je voulais dire : il devient toujours difficile, face à la démesure chatouilleuse de la réaction, de faire la part des choses entre le nécessaire renouvellement et une possible volonté pernicieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 12990
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Ven 27 Juin 2014 - 23:40

La façon dont on se sépare d'un groupe de collaborateurs historiques est généralement assez parlante de mon point de vue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Ven 27 Juin 2014 - 23:41

La Réaction n'est pas où on la croit !
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81149
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Ven 27 Juin 2014 - 23:44

Alifie a écrit:
La façon dont on se sépare d'un groupe de collaborateurs historiques est généralement assez parlante de mon point de vue.

Oui, sans doute ; ce n'était pas mon propos. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Ven 27 Juin 2014 - 23:54

Alifie a écrit:
La façon dont on se sépare d'un groupe de collaborateurs historiques est généralement assez parlante de mon point de vue.
Une purge ?
Revenir en haut Aller en bas
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 12990
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Sam 28 Juin 2014 - 0:11

Mais c'était bien le mien, David : la brutalité est me semble-t-il, un assez mauvais indice d'une réflexion un tant soit peu élaborée sur un nécessaire renouvellement, cf. les résultats plutôt calamiteux de la précédente purge. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Sam 28 Juin 2014 - 0:36

Donc plus d'Horizons Chimériques !
Une émission sémillante (avec son fabuleux générique de Britten) que je trouvais interessante tout au plus trois fois par semaines !
C'est une bonne moyenne !
D'autres font sans doute mieux !
Qui interroge-t-on pour connaitre la fréquentation d'une émission ?
Qui a-t-on interrogé pour remplacer l'écœurant Jardin des Critiques par l'abêtissante Tribune des Critiques (avec ce générique insupportable !) ?
Il faut bien que la masse soit consultée !
Est-ce un questionnaire soumis à un panel par téléphone ?
D'où ma question :
Qu'est ce qui motive la disparition d'une émission ?
Elles ont été bien coupées les sources de revenus privées sous le gouvernement précédent !
Et maintenant on cherche les sous en rameutant un auditoire improbable et en taxant la frange inconditionnelle des plus vieux afficionados par les podcasts ?
Vous n'y arriverai pas et ce sera bienfait pour vous !
Et tant pis pour nous.
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 15973
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Sam 28 Juin 2014 - 12:03

Pipus a écrit:
Les évolutions de France Musique ont débuté. Lu sur le site de Telerama :

Marie-Pierre de Surville, tout juste nommée à la direction de France Musique, vient de licencier six producteurs : François Hudry (Chefs-d'oeuvre et découvertes), Marcel Quillévéré (Les traverses du temps), David Jisse (Electromania), le compositeur Gérard Pesson (Boudoir & autres), Marc Dumont (Horizons chimériques), et Jean-Pierre Derrien (Le débloc-notes). Ce dernier reste comme conseiller Musique contemporaine auprès du directeur de la musique, Jean-Pierre Rousseau.

« J'ai passé 29 ans à Radio France, et j'ai été viré en à peine 40 secondes, ce fut d'une violence sidérante », nous a déclaré Marc Dumont.

Pour rappel, Frédéric Lodéon, qui arrête Carrefour de Lodéon sur France Inter, sera plus intensivement présent sur France Musique à la rentrée.



Ah ben oui tous ces gens sont d'affreux bavards c'est vrai.Sans eux on va enfin pouvoir transformer France Musique en robinet à zizique. YOUPI.
Merci Gallet!!!  cheers 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pipus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2871
Age : 43
Localisation : En bas des Hauts de Seine
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Sam 28 Juin 2014 - 13:06

J'ai entendu dire qu'il y aurait un nouvel animateur pour France Musique, un fana de Brahms :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81149
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Sam 28 Juin 2014 - 13:17

Pipus a écrit:
J'ai entendu dire qu'il y aurait un nouvel animateur pour France Musique, un fana de Brahms :

Spoiler:
 

Non, il y a erreur, Mélomaniac a décliné, il aime trop le RU pour le quitter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Sam 28 Juin 2014 - 22:13

tout le monde paye, personne n'est consulté, c'est ça le libéralisme. Devant une antenne aussi nulle, l'espoir demeure de faire mieux.
Mermet sur FI me paraît plus préoccupant.
Revenir en haut Aller en bas
Stolzing
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 683
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/05/2010

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Dim 29 Juin 2014 - 13:20

sud273 a écrit:
tout le monde paye, personne n'est consulté, c'est ça le libéralisme.

Ah bon...

Enfin, voir partir des gens intéressants, et Lodéon prendre de la place, c'est assez inquiétant. Comme le montre Radio Classique, le dumbing down est un procédé qui marche souvent bien, on y gagne de l'audience. Si l'audience est l'objectif premier du nouveau directeur, FM risque de devenir inécoutable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 15973
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Dim 29 Juin 2014 - 14:07

Absolument.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4080
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Lun 30 Juin 2014 - 8:16

Alifie a écrit:
Mais c'était bien le mien, David : la brutalité est me semble-t-il, un assez mauvais indice d'une réflexion un tant soit peu élaborée sur un nécessaire renouvellement, cf. les résultats plutôt calamiteux de la précédente purge. Wink

 Pour parodier une citation célèbre :

 "Pour que tout change, il faut que rien ne change" !

Je ne vois pas en quoi c'est "brutal" - si des changements doivent etre opérés, ça n'aurait aucun sens de ne pas les effectuer rapidement, d'autant que je suppose qu'il y a des impératifs de délai pour présenter la nouvelle grille des programmes - à moins d’être un adepte de l'hypocrite méthode du "salami" - on coupe par petite touche à bas bruit...
 Les râleurs ignorent encore par quoi les victimes de cette "charrette" vont etre remplacés.
Rien de tout ça n'est d'ailleurs nouveau dans l'univers des médias : les évincés, qui se considèrent propriétaires de leur tranche horaire, font pétitionner leurs copains !

  Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 12990
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Lun 30 Juin 2014 - 12:52

Montfort a écrit:
Je ne vois pas en quoi c'est "brutal" - si des changements doivent etre opérés, ça n'aurait aucun sens de ne pas les effectuer rapidement, d'autant que je suppose qu'il y a des impératifs de délai pour présenter la nouvelle grille des programmes - à moins d’être un adepte de l'hypocrite méthode du "salami" - on coupe par petite touche à bas bruit...

Pas d'hypocrisie en effet : la méthode express "vous ramassez vos affaires, rendez votre badge et passez chercher votre solde de tout compte à la comptabilité" est la plus efficace en terme de management et la plus respectueuse d'autrui également bien sûr : il faut bien faire place nette en évitant toute sensiblerie et les vieillards cacochymes dont on se doit se débarrasser rapidement sont facilement d'un naturel pleurnicheur.

Une deuxième tranche du salami serait en préparation : ceux des producteurs de France-Musique dont la voix chevrote un peu peuvent commencer à faire leurs paquets. Enfin du mouvement et de la jeunesse, exit les vieux croûtons !

Citation :
Les râleurs ignorent encore par quoi les victimes de cette "charrette" vont être remplacés.



On peut espérer que toute la nouvelle grille sera à l'avenant : fini le prêchi-prêcha pseudo musicologique et de la culture directe, simple et accessible à tous (bon, pour la fin du bla-bla-bla, il faudra quand même attendre un peu).

Citation :
Rien de tout ça n'est d'ailleurs nouveau dans l'univers des médias : les évincés, qui se considèrent propriétaires de leur tranche horaire, font pétitionner leurs copains.

Révoltant en effet ! On se demande de quel droit les auditeurs pourraient avoir leur mot à dire (au regard de leur modeste contribution à la redevance qui finance la chaîne, ridicule !) quand de distingués technocrates dont la compétence ne saurait être mise en doute sont là pour éduquer nos oreilles perverties et nous débarrasser des sangsues qui accaparent l'antenne depuis bien trop longtemps.

Rassure-toi, ces pétitions ineptes n'auront pas plus d'effet que celles de 2008, où le renouvellement au pas de charge avait été engagé sur des bases assez similaires :

Marc-Olivier Dupin, nouveau directeur de France Musique, a présenté fin juin les grandes orientations de sa grille de rentrée. "Le renouveau de France Musique est une urgence", a-t-il déclaré à la presse, indiquant avoir "réellement la perception que l'image de la chaîne se dégrade auprès du public parce qu'elle souffre d'une grille pas tout à fait lisible, d'un ton jugé très lointain et d'une image un peu conservatrice". D'où une "transformation assez grande" de la grille automne-hiver-printemps, qui sera marquée par le départ d'"une dizaine" des cinquante-sept producteurs de la chaîne, "sept ou huit" nouvelles voix devant faire leur arrivée. Sans donner de noms, Marc-Olivier Dupin n'a pas caché que devraient figurer, parmi les partants, des producteurs ayant atteint soixante-cinq ans, qui n'est théoriquement pas un âge-couperet chez les producteurs mais pourrait le devenir en pratique. Du point de vue de sa philosophie générale, la grille de rentrée devra favoriser "une plus grande proximité entre la musique et l'auditeur" avec notamment "des formats d'émissions plus clairs", selon Marc-Olivier Dupin.

cheers Vive le changement dans la continuité !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81149
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Lun 30 Juin 2014 - 13:13

Je ne vois vraiment rien de révoltant jusqu'ici – que des gens soient remplacés, heureusement. Qu'il y ait des émissions pour néophytes, c'est sans doute une très bonne chose. Le problème de faire passer l'émission de Lodéon sur France Mu, c'est surtout que ça risque de faire disparaître le sas de découverte chez les auditeurs de France Inter — le nombre de gens, même amateurs de musique classique, que j'ai croisés et qui n'écoutaient que cette émission de classique à la radio, justement parce que c'était à une heure commode sur la chaîne généraliste où ils ont leurs habitudes... !

Et je doute, vu le profil concerné, qu'ils aillent chercher délibérément la fréquence sur µ.


Après, la tentative de redressement du niveau avec le retour du Matin des Musiciens (je n'écoutais plus la station à cette époque, je ne peux pas dire si c'était réussi, mais en lisant les grilles c'était attirant en tout cas) sera-t-elle passée à la moulinette, c'est ce qu'on verra avec la nouvelle grille. Les deux concepts peuvent très bien cohabiter, il n'y a pas de scandale à cela.

Tant qu'on n'a pas les nouveaux formats ni entendu ce qu'ils donnent, on crie un peu sans avoir mal.

(Tu diras, et tu auras raison, qu'après tout il n'y a pas de quoi m'alarmer puisque je n'écoute pas la chaîne, et que la situation est assez différente chez ceux qui en dépendent. Néanmoins, avec la possibilité de télécharger des émissions, on peut choisir et diffuser ce qui nous intéresse, la situation n'est plus la même qu'il y a quinze ans, où un simple changement de tranche horaire pouvait rendre une émission inaccessible. J'ai vécu la période où à 18h, le classique s'arrêtait pour le jazz, et suivant les bouchons, je me trouvais bloqué sans musique à écouter — parce que sur Radio Classique, simultanément, c'est la tranche économique !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 12990
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Lun 30 Juin 2014 - 14:12

J'ai pas mieux : je n'écoute plus guère moi aussi France-Musique qu'en podcast, mais j'aime bien contredire Montfort (qui me le rend bien Smile ).

Quant aux heures de grande écoute encombrées par le jazz, bien qu'en étant amateur, je ne trouve pas ça terrible non plus, surtout vu la portion congrue réservée aux musiques extra-européennes, qu'on a peu de chance elles de pouvoir entendre sur une autre antenne.

Et le bon temps du Matin des musiciens, c'était quand l'émission durait quinze heures déroulées du lundi au vendredi sur un thème unique, scrongneugneu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81149
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Lun 30 Juin 2014 - 14:46

Alifie a écrit:
Quant aux heures de grande écoute encombrées par le jazz, bien qu'en étant amateur, je ne trouve pas ça terrible non plus, surtout vu la portion congrue réservée aux musiques extra-européennes, qu'on a peu de chance elles de pouvoir entendre sur une autre antenne.

Je ne fais pas le procès de ce choix d'ailleurs — comme tu dis, il y a des musiques dans le ghetto, et le jazz, moins mal servi que d'autres, l'est quand même très mal —, mais j'avais 12-13 ans à l'époque, je n'écoutais que du classique, et la voiture était un moment privilégié de découverte.

D'une manière générale, quand on écoute France Mu, c'est plutôt pour le classique, donc l'imposition du jazz à l'heure de grande écoute et la bio de Fitzgerald ou de Holliday me passaient totalement par-dessus la tête.

Cela dit, même aujourd'hui, si je n'étais pas dans l'humeur d'écouter du jazz, je passerais à autre chose.


Citation :
Et le bon temps du Matin des musiciens, c'était quand l'émission durait quinze heures déroulées du lundi au vendredi sur un thème unique, scrongneugneu !

Oui, mais à cette époque, je n'avais même pas conscience que la musique classique existait. Même pas conscience de quoi que ce soit vraisemblablement non plus. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 12990
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Lun 30 Juin 2014 - 15:43

DavidLeMarrec a écrit:
J'ai vécu la période où à 18h, le classique s'arrêtait pour le jazz, et suivant les bouchons, je me trouvais bloqué sans musique à écouter (...) j'avais 12-13 ans à l'époque, je n'écoutais que du classique, et la voiture était un moment privilégié de découverte.

Tss, tss, un vrai délinquant juvénile : conduire à 13 ans, sans permis évidemment... j'espère au moins que ce n'étaient pas des voitures volées. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pipus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2871
Age : 43
Localisation : En bas des Hauts de Seine
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Lun 30 Juin 2014 - 16:30

Nous avons ENFIN une photo de DLM !!!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Lun 30 Juin 2014 - 16:31

hehe pété de rire 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 12990
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Lun 30 Juin 2014 - 17:17

Tiens, moi j'aurais plutôt dit...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pipus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2871
Age : 43
Localisation : En bas des Hauts de Seine
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Lun 30 Juin 2014 - 17:43

Ceci dit c'était peut-être une voiture sans permis, avec système audio spécialement préparé :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4080
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Lun 30 Juin 2014 - 21:11

@ Alifie

  J'aurais bien vu Lodéon dans la charrette !
  Autrement on pourrait peut etre sortir du simplisme binaire : si ce n'est pas le France Mu actuel, alors ce sera forcément Radio classique...

  Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4080
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   Mer 2 Juil 2014 - 12:29

Je sors de la conférence de présentation de la prochaine saison des orchestres de Radio France.
Le crachoir était tenu par Jean-Pierre Rousseau, directeur de la musique récemment nommé, et Christian de Pange, chargé de la com.
Je vais faire un C R circonstancié, mais tout ça m'a donné une impression de sérieux et des idées concrètes notamment sur le plan de la pédagogie pour l'accès à la musique des auditeurs peu familiers avec le répertoire.
Donc, sous réserve que ces annonces se traduisent bien en actes, une réalité assez éloignée des craintes exprimées dand de nombreux posts de ce fil !

 Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présidence et ambition (Radio France)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présidence et ambition (Radio France)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Si J'avais Au Moins.. à la radio
» [Interview] Radio Energy : 11 1/2 questions avec Tokio Hotel !
» [18.09.09] Florent chez Bruno Guillon - Virgin radio
» Radio (presque) 100 % Johnny !
» AmeWorld Radio

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: