Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Elizabeth Vidal (1960)

Aller en bas 
AuteurMessage
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20261
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Elizabeth Vidal (1960) Empty
MessageSujet: Elizabeth Vidal (1960)   Elizabeth Vidal (1960) EmptyVen 2 Mai 2014 - 23:16

Elizabeth Vidal (1960) Elizabeth%20Vidal

Elizabeth Vidal n'a pas la renommée d'une Natalie Dessay... et pourtant elle partage beaucoup avec la chanteuse française la plus connue. Le répertoire bien sûr, mais aussi leur première Lakmé en 1995 à l'Opéra-Comique!

Vraiment contemporaine de la brune Dessay, la blonde Vidal montre bien qu'avec un même point de départ, elle peut faire tout autre chose. Il faut avouer que les caractères sont très différents et les voix finalement pas si identiques!


Née d'un père espagnol et d'un mère anglaise, Elizabeth Vidal semble avoir plus hérité de sa mère dans le caractère : toujours très grande dame, avec une folie toute bourgeoise (bourgeoisie dont sa mère était issue), le soprano conserve toujours un petit côté grande dame qui pouvait la desservir, mais qui lui donna aussi un refus de l'effet vériste, une volonté de chanter de manière pure et finalement assez sobre.

En 1983, elle fait ses débuts scéniques au festival d'Aix en Provence, puis intègre la troupe de l'Opéra de Lyon où elle va se forger un solide répertoire et un style sûr dans le répertoire français aux côtés de Sir John Eliot Gardiner. Puis par la suite, ce sera donc Lakmé en 1995 qui va la révéler au public. Très à l'aise dans la colorature et le sur-aigu, la soprano française va chanter nombre de rôles du répertoire français notamment à Compiègne comme en témoigne entre autres le Manon Lescaut d'Auber.
Par la suite, sa carrière va se développer à l'international dans tous les rôles hauts des répertoires français, italiens ou allemand. Bien sûr le passage obligé de La Reine de la Nuit... mais aussi des oeuvres rares comme Ginevra di Scozia de Mayr par exemple.
Et puis au début des années 2000, la carrière se fait plus discrète... la chanteuse souhaite privilégier sa vie de famille avec son mari le baryton André Cognet et favorise les engagements avec son époux et des récitals. Du coup, elle est un peu sortie des agendas des grandes scènes internationales et a assuré l'enseignement dans le Conservatoire de Nice, mais aussi au Bolshoï par exemple.
Elle continue à se produire sur scène notamment dans le sud est de la France.


Récemment, elle a sorti un disque très fortement diffusé où elle reprend des musiques classiques connues avec un accompagnement moderne allant de la pop à la musique électronique. Et du coup, elle revient un peu sur le devant de la scène, mais malheureusement il est à craindre que sa carrière soit vite résumée à cet aspect commercial et non à tout ce qu'elle a peu faire auparavant dans sa carrière riche, variée et exigeante.

Au moins, cet enregistrement a l'avantage de montrer que la voix de la soprano n'a rien perdu de sa clarté et de ses aigus! Près de 30 ans après ses débuts, elle a conservé une aisance dans le sur-aigu qui laisse rêveur et une rondeur de voix qui s'est même un peu développée lui permettant sûrement d'élargir son répertoire vers des rôles un peu plus lyriques.


Mais arrêtons de parler... et écoutons non?
On peut trouver plusieurs extraits très intéressants sur Internet. Ils documentent une bonne partie de sa carrière, depuis ses débuts médiatiques jusqu'aux extraits de son dernier disque bien sûr...

1996, Lakmé (Delibes) - Air des clochettes en duo avec Natale Dessay : /watch?v=EWp4gWSlh9I
1996, Les Contes d'Hoffmann (Offenbach) - Air d'Olympia : /watch?v=12HT6IkRLqM
2003, La Perle du Brésil (David) - Charmant oiseau : /watch?v=WYxefcoUeAs
2003, Lo spazzacamin (Verdi) : /watch?v=0-B7k5l-61I
2003, Thaïs (Massenet) - Méditation de Thaïs : /watch?v=5S_mgsSfLR4 (peut-être le plus impressionnant de ce qu'elle a chanté! une dimension presque instrumentale!)
2009, Ave Maria (Gounod) : /watch?v=P3U88MpSjTU
2011, Exultate Jubilate (Mozart) : /watch?v=pB8JKA15aFQ
2011, La Flûte Enchantée (Mozart) - Deuxième air de la Reine de la Nuit : /watch?v=hkNh72m0XGQ
2011-2012, Popolo di tessaglio (Mozart) : /watch?v=zZ97tCWclcQ
2013, La Marseillaise : /watch?v=KCc_KyxKKHY (bon, les variations sont d'un goût plus que étrange Confused)
2013, Lucia di Lammermoor (Donizetti) - Air de la Folie : /watch?v=uQ4UTrSmwco

D'autres vidéos entre autre ici : /user/elizavidal/videos (You-tube toujours...)

Pour ce qui est de la discographie, peu de choses sont facilement trouvables...
Le disque le mieux diffusé est sa participation à Thaïs, aux côtés de Renée Fleming où elle chante la Charmeuse.
Sinon elle a enregstré quelques récitals dont un magnifique avec son mari centré sur l'opéra français où se croisent des tubes (Lakmé, Les Contes d'Hoffmann, Carmen), mas aussi Henry VIII (Saint-Saëns), Cléopâtre (Massenet), Galathée (Massé), Philémon et Baucis (Gounod),...


Voilà... pour que la grande Elizabeth Vidal ne soit pas réduite à sa "Cantadora" présente, que ne soit pas cachée une voix assez extraordinaire!


Dernière édition par Polyeucte le Mer 7 Mai 2014 - 23:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7055
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Elizabeth Vidal (1960) Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth Vidal (1960)   Elizabeth Vidal (1960) EmptySam 3 Mai 2014 - 1:05

intégrales marquantes:

Elizabeth Vidal (1960) 51PUhsATJqL._SL500_AA300_Elizabeth Vidal (1960) 51%2BRVmT%2BmPL._SY355_
Elizabeth Vidal (1960) 61PpJZLu6EL._SX355_Elizabeth Vidal (1960) 6837557
Elizabeth Vidal (1960) U3325487300557
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Elizabeth Vidal (1960) Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth Vidal (1960)   Elizabeth Vidal (1960) EmptySam 3 Mai 2014 - 11:25

Oui ; et donc ?
Solidarité niçoise et petit pincement du côté de la corde sensible : ma première Zerbinetta de Strauss (avec Huffstodt).
Pas exactement la contemporaine de Dessay (en âge, pardon Madame ; en stricte chronologie non plus) ; pas la même "accroche" par ailleurs, à mon avis. Je me demande même si l'école est identique (Vidal peut-être plus adaptable, protéiforme et, partant, moins immédiatement personnelle et susceptible de laisser une empreinte, de creuser un sillon quitte à le laisser ensemencer par d'autres ?).
Une forte et fine pédagogue, en revanche : de Nice à Moscou, http://www.leparisien.fr/musique/video-le-prestigieux-bolchoi-a-recrute-elizabeth-vidal-31-03-2014-3727507.php .
La Cantadora me désole ; moins tant la Cantadora elle-même, d'ailleurs, que le fait de devoir chercher une anfractuosité pour s'y loger faute de place réelle sur scène, en dépit des moyens et du reste.
Une musicalité charmante, une personnalité très attachante, discrète...


Dernière édition par bAlexb le Sam 3 Mai 2014 - 11:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20261
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Elizabeth Vidal (1960) Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth Vidal (1960)   Elizabeth Vidal (1960) EmptySam 3 Mai 2014 - 11:37

Oui, pas tout à fait la contemporaine, mais assez proche et c'est surtout leur "découverte" dans Lakmé en même temps...

Après pour le style je suis bien d'accord. une personnalité un peu moins marquante et tranchante bien sûr... mais aussi en plus discrète et humble je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Elizabeth Vidal (1960) Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth Vidal (1960)   Elizabeth Vidal (1960) EmptySam 3 Mai 2014 - 11:47

Polyeucte a écrit:
Après pour le style je suis bien d'accord. une personnalité un peu moins marquante et tranchante bien sûr... mais aussi en plus discrète et humble je trouve.

Je manipule toujours les questions d'humilité, d'intégrité, etc. avec précaution : l'humilité de Vidal, sa discrétion est-elle "organique" ou tient-elle à sa quasi-absence (voulue, subie ?) des scènes, récemment ? Je me souviens d'une époque où elle était la Königin der Nacht obligée des plateaux de TV au début des années 90 (mais on lit encore de ces fadaises : sa-vois-brise-le-cristal ou fait-trembler-les-lustres) ; soit bien avant l'arrivée de Dessay qui a fait de sa carrière un objet/projet, un porte-voix tout autre.

Je préfère ton beau panorama attrapé à la volée sur YT et qui dessine bien le profil de la chanteuse. C'est pour ça que je trouve que la comparaison est finalement plutôt limitée et pas nécessairement fondée ; sauf à vouloir mettre systématiquement dos-à-dos tous les lyriques-légers (le spectre facile/facilitateur de la Fach qui ressurgit) français actuels. J'aime mieux considérer que chacun est une individualité qu'il faut sonder (quitte à ne rien trouver, d'ailleurs ; et ça arrive).
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20261
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Elizabeth Vidal (1960) Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth Vidal (1960)   Elizabeth Vidal (1960) EmptySam 3 Mai 2014 - 11:50

Oui, je comprends bien... disons que c'est juste un petit parallèle pour justifier leurs différences... enfin c'était comme ça dans mon esprit Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Elizabeth Vidal (1960) Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth Vidal (1960)   Elizabeth Vidal (1960) EmptySam 3 Mai 2014 - 11:53

Polyeucte a écrit:
Oui, je comprends bien... disons que c'est juste un petit parallèle pour justifier leurs différences... enfin c'était comme ça dans mon esprit Very Happy

Et c'est bien comme ça que je l'avais compris ; je me posais juste la question en écrivant (c'est peut-être un peu le problème, tu me diras  Embarassed ).
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7055
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Elizabeth Vidal (1960) Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth Vidal (1960)   Elizabeth Vidal (1960) EmptySam 3 Mai 2014 - 12:00

C'est la même typologie vocale, la différence essentielle ayant été un plus grand impact scénique pour Dessay. Vidal a toujours eu une posture faciale un peu "cruche" en chantant: une ingénue permanente.
Revenir en haut Aller en bas
Wagneropathe
Mélomaniaque
Wagneropathe

Nombre de messages : 1475
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

Elizabeth Vidal (1960) Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth Vidal (1960)   Elizabeth Vidal (1960) EmptySam 3 Mai 2014 - 13:13

A mettre aussi dans la balance, le timbre plus marqué, plus identifiable, de Dessay. Vidal, à côté, reste un petit peu moins caractérisée, je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3530
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

Elizabeth Vidal (1960) Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth Vidal (1960)   Elizabeth Vidal (1960) EmptySam 3 Mai 2014 - 19:42

Tiens comment as-tu trouvé son âge ? Je croyais qu'elle le gardait secret ?

Bon, moi il y a plusieurs récitals d'elle que j'aime beaucoup (Romances et chants d'oiseau et les duos avec Cognet). La voix n'est pas follement singulière mais quelque chose "claque" dans ses aigus et elle donne une impression de facilité (plus que de beauté) assez réjouissante.

Cette histoire de Cantadora je ne sais pas si elle même la prend au sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Elizabeth Vidal (1960) Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth Vidal (1960)   Elizabeth Vidal (1960) EmptySam 3 Mai 2014 - 20:05

Francesco a écrit:
Cette histoire de Cantadora je ne sais pas si elle même la prend au sérieux.

C'est une question que je ne m'étais pas posée, en fait ; bien vu.
Il n'empêche que c'est dans ces habits-ci (et dans quel "attirail" musical) qu'elle a participé à l'inauguration de la nouvelle promenade verte du centre ville de Nice.
Disons que ça brouille un peu inutilement le discours.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87958
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Elizabeth Vidal (1960) Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth Vidal (1960)   Elizabeth Vidal (1960) EmptySam 3 Mai 2014 - 20:12

bAlexb a écrit:
Disons que ça brouille un peu inutilement le discours.

Pourquoi, il n'est pas bien de faire un peu de cachets et de notoriété, pour une artiste qui a fait une très belle carrière, mais pas particulièrement surexposée ?

Le cahier des charges est assez clair, dans ce genre de truc (effectivement immondes, terrifiants même), je ne vois pas en quoi ça polluerait le reste de sa production. J'ai écouté les disques / bandes de Vidal, et je n'ai jamais rencontré la Cantadora ; la réciproque est sans nul doute vraie.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Elizabeth Vidal (1960) Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth Vidal (1960)   Elizabeth Vidal (1960) EmptySam 3 Mai 2014 - 21:17

DavidLeMarrec a écrit:
Pourquoi, il n'est pas bien de faire un peu de cachets et de notoriété, pour une artiste qui a fait une très belle carrière, mais pas particulièrement surexposée ?

Tu sais, moi je ne fonctionne jamais dans une dialectique bien/pas bien, gentil/méchant, etc. ; les brevets de vertu, ce n'est pas moi qui les distribue(rais) Wink . J'imagine (et Francesco a sans doute eu la bonne intuition) effectivement que le dytpique Vidal/Cantadora ne s'adresse pas au(x) même(s) public(s) et que peut chaut, finalement, aux uns qu'elle chante sur des scènes lyriques et aux autres qu'elle se produise dans des manifestations d'un goût douteux. Les cachets n'y font rien (on n'a pas plus d'informations pour elle que pour n'importe quelle autre ; c'est, de toute façon, très extérieur aux considérations d'ordre artistique) et j'aimerais "simplement" avoir la possibilité de l'entendre, encore, sur scène à l'occasion ; notamment dans un répertoire d'Opéra-Comique 1815-1870 (pour faire large) et/ou de mélodies, où elle a montré qu'elle avait une place à occuper Elizabeth Vidal (1960) 2661413304 .
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87958
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Elizabeth Vidal (1960) Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth Vidal (1960)   Elizabeth Vidal (1960) EmptyDim 4 Mai 2014 - 10:53

bAlexb a écrit:
Tu sais, moi je ne fonctionne jamais dans une dialectique bien/pas bien, gentil/méchant, etc. ; les brevets de vertu, ce n'est pas moi qui les distribue(rais) Wink .

C'est exactement pour cela que je te faisais remarquer la petite tension. Si on est satisfait de ce qu'elle fait dans le domaine sérieux (pas besoin de guillemets, pour une fois hehe ), pas besoin de se désoler de ses spots de pube. Je crois que cela n'a pas grand rapport avec sa présence sur scène ; je soupçonne d'ailleurs, vu la fréquence de ce type de voix, qu'on privilégie des jeunettes pour des raisons de « crédibilité physique » dans les rôles de jeunes premières. Je me suis laissait dire que ça permettait de mieux vendre les DVDs ensuite.

Mais effectivement, si elle chantait les mêmes programmes de mélodie que Dessay, je me déplacerais (ce que je ne fais pas pour Dessay).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Elizabeth Vidal (1960) Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth Vidal (1960)   Elizabeth Vidal (1960) EmptyDim 4 Mai 2014 - 11:24

DavidLeMarrec a écrit:
C'est exactement pour cela que je te faisais remarquer la petite tension.

C'est pourquoi j'avais bien précisé : "un peu"  Wink . C'est pas fondamentalement rédhibitoire, on est bien d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
Chris3
Mélomane chevronné
Chris3

Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

Elizabeth Vidal (1960) Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth Vidal (1960)   Elizabeth Vidal (1960) EmptyMer 7 Mai 2014 - 20:59

J'ai pour ma part un avis assez partagé sur E. Vidal :

D'un côté, personne je pense ne peut le nier, sa voix est superbe, elle atteint des sommets dans les aigus. Je l'ai vraiment découverte dans le Duo des fleurs de Lakmé, ça m'a transporté. Et je ne peux que déplorer sa faible notoriété, du moins en France, comparée à d'autres, parfois moins talentueuses qu'elle.
De l'autre, je me souviens de l'avoir vue plus d'une fois à la télé il y a un certain temps où elle venait faire "la belle" dans des émissions dites populaires. Je ne suis pas sûr que cela ait ajouté à son prestige... Tout comme sa prestation à la gare de Lyon il y a 10 jours pour faire la promo de son album "cross-over" !

Mais ce n'est quand même pas une raison pour massacrer son nom  Mr. Green 
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20261
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Elizabeth Vidal (1960) Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth Vidal (1960)   Elizabeth Vidal (1960) EmptyMer 7 Mai 2014 - 23:43

Pardon pour le nom... Embarassed

Sinon pour ses apparitions à la télé, oui, c'était souvent chez Martin je crois (où on voyait aussi Régine Crespin, Françoise Pollet, Janes Rhodes,...). Après, vu qu'elle a toujours eu un petit côté bourgeoise un peu fofolle, c'est sûr que ça pouvait énerver! Elle a une façon de parler qui peut affreusement déplaire... mais bon! Le principal c'est qu'on retrouve très peu ça dans son chant! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87958
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Elizabeth Vidal (1960) Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth Vidal (1960)   Elizabeth Vidal (1960) EmptyMer 7 Mai 2014 - 23:49

Polyeucte a écrit:
Pardon pour le nom... Embarassed

Tu es tout excusé, il est difficile à orthographier.

Ça, c'est pour ton message de ce matin. Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20261
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Elizabeth Vidal (1960) Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth Vidal (1960)   Elizabeth Vidal (1960) EmptyMer 7 Mai 2014 - 23:56

DavidLeMarrec a écrit:
Polyeucte a écrit:
Pardon pour le nom... Embarassed

Tu es tout excusé, il est difficile à orthographier.

Ça, c'est pour ton message de ce matin. Like a Star @ heaven

C'est pas beau de se moquer des pauvres d'esprits Sad
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Elizabeth Vidal (1960) Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth Vidal (1960)   Elizabeth Vidal (1960) EmptyMer 7 Mai 2014 - 23:58

Polyeucte a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Polyeucte a écrit:
Pardon pour le nom... Embarassed

Tu es tout excusé, il est difficile à orthographier.

Ça, c'est pour ton message de ce matin. Like a Star @ heaven

C'est pas beau de se moquer des pauvres d'esprits Sad

Jésus Christ a dit a écrit:
"Heureux les simples d'esprit"
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84033
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Elizabeth Vidal (1960) Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth Vidal (1960)   Elizabeth Vidal (1960) EmptyJeu 8 Mai 2014 - 0:13

Polyeucte a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Polyeucte a écrit:
Pardon pour le nom... Embarassed

Tu es tout excusé, il est difficile à orthographier.

Ça, c'est pour ton message de ce matin. Like a Star @ heaven

C'est pas beau de se moquer des pauvres d'esprits Sad

Surtout qu'il y a encore une faute.  Mr.Red 
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Elizabeth Vidal (1960) Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth Vidal (1960)   Elizabeth Vidal (1960) EmptyJeu 8 Mai 2014 - 0:23

Et en plus le chef enfonce encore ce pauvre Poly Shit 
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20261
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Elizabeth Vidal (1960) Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth Vidal (1960)   Elizabeth Vidal (1960) EmptyJeu 8 Mai 2014 - 0:49

Si c'est pour le Z, on trouve les deux à priori... (un S sur Wiki, un Z sur le site de La Cantadorra)
Vu que sa mère était anglaise, la confusion doit venir de là.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87958
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Elizabeth Vidal (1960) Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth Vidal (1960)   Elizabeth Vidal (1960) EmptyJeu 8 Mai 2014 - 0:55

Oui, j'ai déjà vu avec un « z » moi aussi (ou alors c'était pour Futral ? Mr. Green ), et effectivement les binationaux écrivent quelquefois leur prénom selon la langue des personnes auxquelles ils s'adressent.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
elisabeth
Mélomane averti


Nombre de messages : 136
Date d'inscription : 06/04/2011

Elizabeth Vidal (1960) Empty
MessageSujet: Elisabeth Vidal   Elizabeth Vidal (1960) EmptyMer 21 Mai 2014 - 15:12

En mars 2011 elle est venue à Metz créer un opéra de Pierre Thilloy, le Jour des Meurtres dans l'Histoire d'Hamlet, tiré d'une pièce de Koltès. Et là, elle a chanté non pas Ophélie, écrit ici pour une mezzo, mais Gertrude, et son époux Claudius était chanté par François Le Roux. Eh bien, dans ce rôle plutôt original pour une colorature, elle arrivait à être différente sur scène de l'Elisabeth Vidal que l'on connait, avec une certaine âpreté, et vocalement, ce rôle lui permettait de déployer non seulement son aigu, mais aussi d'explorer toute la tessiture de sa voix. Vraiment étonnant. Le résultat est sur Youtube....

Et puis écoutez là dans Popoli di Tessaglia. Elle y est grandiose.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20261
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Elizabeth Vidal (1960) Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth Vidal (1960)   Elizabeth Vidal (1960) EmptyMer 14 Jan 2015 - 14:52

Une petite cure Vidal ces derniers jours, en écoutant ses récitals solo...

Et en particulier celui-ci :
Elizabeth Vidal (1960) 61EJSRM996L

Bizet, La Jolie Fille de Perth : "Echo, viens sur l'air embaumé"
Thomas, Le Roman d' Elvire : "Est-ce un doux mensonge"
Thomas, Hamlet : "A vos jeux mes amis...Partagez mes fleurs"
Thomas, Le Comte Carmagnola : "Dans ce sombre cachot..."
Thomas, Mignon : "Je suis Titania la blonde..."
Saint-Saëns, Parysatis : Le Rossignol et la Rose
Massenet, Manon : "Suis je gentille ainsi... Je marche sur tous les chemins"
Massenet, Manon : "Oh, Manon vous êtes la Reine Dans les bois..." (fabliau)
Gounod, Faust : Valse (composé pour Carolline Miolan-Carvalho sur la valse de Faust)
David, La Perle Du Brésil : "Charmant oiseau qui sous l'ombrage"
Massenet, Thaïs : Méditation

Déjà ce qui impressionne, ce sont les deux extraits inédits d'Ambroise Thomas... Et quand on regarde de plus près, on trouve aussi une relecture de Faust jamais entendue, et une interprétation de la méditation de Thaïs où la voix remplace l'instrument sans transposition! Et puis aussi on trouve la Jolie Fille de Perth, ainsi que le Fabliau de Manon...
Les pièces de Thomas ne m'ont pas marqué par leur originalité, mais sont agréable à l'écoute.

Donc un gros effort sur le programme pour un disque assez peu distribué...
Ensuite, l'interprétation... On retrouve le défaut majeur d'Elizabeth Vidal : une certaine mollesse tant dans le chant que dans la prononciation. Par contre, la voix est pure, aisée... toujours aussi impressionnante!
Elle se joue des difficultés des différentes pièces sans frémir. Manque juste un peu plus d'implication (mais elle n'est pas vraiment aidée par un chef endormi Confused).
Les pièces s'enchaînent, variées et intéressante (sauf la Valse de Faust, il faut bien l'avouer!). Avec en final une Méditation de Thaïs tout bonnement fabuleuse... d'après lecture à droite et à gauche, la seule "facilité" prise avec la partition serait la note finale : le contre-la final est transformé en contre-fa... (alors qu'elle atteint le contre-sol durant la pièce!). Plus qu'un numéro de haute voltige, c'est un vrai moment de musique ici!

Voilà ce qu'il fallait ressortir au lieu d'éditer la Cantadora!!



Sinon autre chose. J'ai un peu regardé l'émission "Prodiges" sur France 2, et j'ai été impressionné par ce que disait Vidal. Loin du blabla creu qu'on entend souvent (et que faisait Patrick Dupont!), elle était quasi dans les conseils de technique vocal par moment, ne cherchant pas à juste dire "c'est jolie", mais à bien expliquer le mécanisme et comment l'améliorer... Très bien j'ai trouvé!

Et enfin, j'ai lu qu'en 2010, elle s'était trompé de sortie de scène lors d'une représentation de la Flûte, et serait du coup tombé dans la fausse d'orchestre. Peut-être que c'est en partie ce qui explique qu'on ne la voit plus dans des productions d'opéra ou presque... Confused
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Elizabeth Vidal (1960) Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth Vidal (1960)   Elizabeth Vidal (1960) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Elizabeth Vidal (1960)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aretha Franklin : The Early Years (1960-80)
» Virginie LEDIEU (1960)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: