Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Reynaldo Hahn (1874-1947)

Aller en bas 
AuteurMessage
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Reynaldo Hahn (1874-1947) Empty
MessageSujet: Reynaldo Hahn (1874-1947)   Reynaldo Hahn (1874-1947) EmptyVen 23 Mai 2014 - 8:26

Je ne crois pas avoir trouvé de sujet dédié au compositeur ; j'ouvre donc (merci de déplacer si nécessaire).
Une biographie ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Reynaldo_Hahn .
On a tout dit (ou plus ou moins) dit de cette figure dans tous les sens du terme du monde musical du premier XXe siècle ; assez admirable touche-à-tout, mondain, élégant dont la/les musique(s) embrasse(n)t les différentes dimensions de la personnalité, si séductrice.
Un charme proustien se dégage (et pour cause !) de cette carrière à la fois nonchalante en apparence et extrêmement laborieuse au sens latin du terme.
On a vu, récemment, la reprise triomphale d'une Ciboulette qui a fait courir tout Paris, comme autrefois (et tout Saint-Etienne, en prime , où la production de Fau a été reprise cette saison). Tout le monde a L'heure exquise en tête ; musique entêtante. Susan Graham, Felicity Lott l'ont servi ; Petibon se prive rarement d'inscrire une brassée de mélodies du compositeur dans ses programmes (l'inusable A Chloris, Un jour de vendange, Quand je fut pris au pavillon), comme Véronique Gens. Et Si mes vers avaient des ailes a été longtemps un "tube" de l'estrade, des vieilles cires, du salon, etc. ; un marqueur de sociabilité en quelque sorte !
Hahn compositeur prolifique, léger en apparence (mais en apparence seulement ?) : un gros coffret Forlane nous le rend (à prix tout doux) sur le versant historique http://www.amazon.fr/HAHN-Reynaldo-Hahn/dp/B00H7EEXKA/ref=sr_1_1?s=music&ie=UTF8&qid=1400825657&sr=1-1&keywords=reynaldo+hahn+forlane , une Ciboulette (Boué/Bourdin/Maurane) dit la hauteur de ton et le charme légèrement décadent/sucré en mode post-Messager qu'on peut en attendre dès lors que l'oeuvre est prise en mains par des pointures http://www.amazon.fr/Ciboulette-Reynaldo-Hahn/dp/B00BJ6AKHC/ref=sr_1_2?s=music&ie=UTF8&qid=1400825657&sr=1-2&keywords=reynaldo+hahn+forlane . 5 disques embrassent (sans l'épuiser, ni épuiser l'auditeur ce qui est mieux) l'oeuvre pianistique http://www.amazon.fr/Hahn-uvres-piano-seul-Ariagno/dp/B00ARWDQQ6/ref=sr_1_4?s=music&ie=UTF8&qid=1400825807&sr=1-4&keywords=reynaldo+hahn+piano et il existe un sensible album de musique de chambre : http://www.amazon.fr/Musique-Chambre-Reynaldo-Hahn/dp/B00570JXNS/ref=sr_1_6?s=music&ie=UTF8&qid=1400825807&sr=1-6&keywords=reynaldo+hahn+piano . Tout ça sans prétendre à l'exhaustivité.
C'est peut-être au chant que Hahn reste le plus indissolublement lié : lui-même chantonnant (l'écouter en duo avec Arletty ou, a contrario, dans Mozart : une expérience), il a enseigné à l'Ecole normale de musique de Paris et a été directeur de l'Opéra, à la toute fin de sa vie (voir le témoignage de Renée Doria qu'il avait engagée : http://www.forumopera.com/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=6187&cntnt01detailtemplate=gabarit_detail_breves&cntnt01dateformat=%25d-%25m-%25Y&cntnt01lang=fr_FR&cntnt01returnid=29 !).
C'est encore plus, peut-être, à des "binômes" qu'on l'associe, notamment avec Guitry pour un Mozart donné, entre autres, à Yvonne Printemps (oeuvre à écouter ici : http://www.amazon.fr/Ciboulette-Mozart-Reynaldo-Hahn/dp/B000025XUV/ref=sr_1_20?s=music&ie=UTF8&qid=1400826148&sr=1-20&keywords=reynaldo+hahn+mozart ou http://www.amazon.fr/Mozart-Hahn/dp/B000001CHD/ref=sr_1_17?s=music&ie=UTF8&qid=1400826203&sr=1-17  drunken ).
La saison prochaine, l'Opéra-Théâtre de Saint-Etienne donnera son Marchand de Venise, créé par André Pernet en 1935 ; je n'en ai trouvé que des extraits (par Pernet le créateur, par Martial Singher aussi). Existe-t-il une version intégrale, à votre connaissance.
Sujet à compléter ; à vous Wink !
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8735
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Reynaldo Hahn (1874-1947) Empty
MessageSujet: Re: Reynaldo Hahn (1874-1947)   Reynaldo Hahn (1874-1947) EmptyJeu 12 Juin 2014 - 22:09

Côté mélodies, ne pas oublier ce magnifique récital de Mady Mesplé qui (malgré les mérites de Graham, Lott et Petibon) reste ma référence personnelle, tant pour des raisons de diction que de couleur vocale.
Reynaldo Hahn (1874-1947) 51SmvwiWWPL._SL500_SX300_
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83937
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Reynaldo Hahn (1874-1947) Empty
MessageSujet: Re: Reynaldo Hahn (1874-1947)   Reynaldo Hahn (1874-1947) EmptyVen 13 Juin 2014 - 0:22

Il y a un sujet sur les mélodies en discographie: http://classik.forumactif.com/t4392-hahn-melodies  Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Resigned
Mélomaniaque
Resigned

Nombre de messages : 1188
Age : 36
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Date d'inscription : 27/08/2008

Reynaldo Hahn (1874-1947) Empty
MessageSujet: Re: Reynaldo Hahn (1874-1947)   Reynaldo Hahn (1874-1947) EmptyVen 13 Juin 2014 - 6:00

J'aime beaucoup le quintette (avec piano) qui est pour moi une des plus belles pages de la musique de chambre française. C'est plein d'idées et sans aucun temps mort.
Revenir en haut Aller en bas
cherubin
Néophyte


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 12/06/2014

Reynaldo Hahn (1874-1947) Empty
MessageSujet: Re: Reynaldo Hahn (1874-1947)   Reynaldo Hahn (1874-1947) EmptyLun 16 Juin 2014 - 6:27

A revoir ou à découvrir la reprise de "Ciboulette" à l’opéra comique la saison prochaine.
La mise en scène est aussi divertissante que l’œuvre :
http://www.opera-comique.com/fr/saisons/saison-2014-2015/avril-mai/ciboulette
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83937
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Reynaldo Hahn (1874-1947) Empty
MessageSujet: Re: Reynaldo Hahn (1874-1947)   Reynaldo Hahn (1874-1947) EmptyJeu 19 Fév 2015 - 1:08

Est-ce que vous savez s'il existe une version pour voix haute des Chansons grises, voire de la seule Heure exquise?
La seule version que je trouve est indiquée pour "voix moyenne" mais est quand même assez grave; l'heure exquise est en si majeur, ça va du si grave au ré#.
Je pensais qu'il pourrait exister une version pour soprano, en ré ou mi bémol majeur...
Sur IMSLP je ne trouve qu'une seule édition.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Reynaldo Hahn (1874-1947) Empty
MessageSujet: Re: Reynaldo Hahn (1874-1947)   Reynaldo Hahn (1874-1947) EmptyJeu 19 Fév 2015 - 13:28

Je ne l'ai jamais rencontrée, mais probablement, puisque des sopranos le chantent en concert (Masset et Karthäuser, il n'y a pas longtemps…). Et effectivement, en si majeur c'est grave, même pour une voix moyenne, vu la couleur requise pour le poème et la nature de la mélodie… donc elles doivent transposer. Est-ce qu'il en existe une édition officielle, je ne suis pas sûr.

Je suppose que c'est celle qui se trouve dans le First Book Of Soprano Solos (vol. II) paru chez Schirmer (moins de 15€, mais ça fait cher la minute !). Sinon, c'est quand même assez simple, tu dois pouvoir transposer ça à vue…
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Reynaldo Hahn (1874-1947) Empty
MessageSujet: Re: Reynaldo Hahn (1874-1947)   Reynaldo Hahn (1874-1947) EmptyJeu 19 Fév 2015 - 13:32

Un site internet extrêmement complet, ici : http://reynaldo-hahn.net/index.htm .
Revenir en haut Aller en bas
Roderick
Mélomane chevronné
Roderick

Nombre de messages : 3186
Age : 44
Date d'inscription : 10/06/2013

Reynaldo Hahn (1874-1947) Empty
MessageSujet: Re: Reynaldo Hahn (1874-1947)   Reynaldo Hahn (1874-1947) EmptyJeu 19 Fév 2015 - 13:41

Xavier a écrit:
Est-ce que vous savez s'il existe une version pour voix haute des Chansons grises, voire de la seule Heure exquise?
La seule version que je trouve est indiquée pour "voix moyenne" mais est quand même assez grave; l'heure exquise est en si majeur, ça va du si grave au ré#.
Je pensais qu'il pourrait exister une version pour soprano, en ré ou mi bémol majeur...
Sur IMSLP je ne trouve qu'une seule édition.

Elle est en vente là en mi b : http://www.sheetmusicplus.com/title/l-heure-exquise-in-e-flat-major-digital-sheet-music/19985986
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83937
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Reynaldo Hahn (1874-1947) Empty
MessageSujet: Re: Reynaldo Hahn (1874-1947)   Reynaldo Hahn (1874-1947) EmptyJeu 19 Fév 2015 - 13:43

Merci pour toutes ces réponses. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Läbip
Mélomane averti
Läbip

Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 17/11/2014

Reynaldo Hahn (1874-1947) Empty
MessageSujet: Re: Reynaldo Hahn (1874-1947)   Reynaldo Hahn (1874-1947) EmptyDim 15 Mar 2015 - 13:50

Tiré de la playlist

DavidLeMarrec a écrit:
Benedictus a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Hahn – Le Rossignol éperdu – Eidi (Timpani) Reynaldo Hahn (1874-1947) CitronnReynaldo Hahn (1874-1947) CitronnReynaldo Hahn (1874-1947) CitronnReynaldo Hahn (1874-1947) Citronn+

Ça vient de sortir, la quatrième version du cycle ! cheers
Et alors, recommandable, comme version?

Oui. Pas de parti pris très différent de Wild… Les articulations sont un rien moins romantiques, le toucher un brin moins beau, mais ça reste sensiblement comparable. C'est surtout Ariagno qui est plus lente (15' de plus), mais ce n'est pas forcément spectaculaire pour autant.

Bref, oui, une autre très bonne version. Et tant qu'à acheter, autant financer Timpani. Very Happy


DavidLeMarrec a écrit:
=> Hahn — La Création du Monde — Ariagno

Dans le goût des Clairs de Lune de Decaux. Very Happy


(Depuis ce matin, intégrale de la musique pour piano de Reynaldo Hahn… quel corpus ! cheers )
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Reynaldo Hahn (1874-1947) Empty
MessageSujet: Re: Reynaldo Hahn (1874-1947)   Reynaldo Hahn (1874-1947) EmptyDim 15 Mar 2015 - 13:53

Läbip a écrit:
Vous devriez copier coller toutes ces remarques dans le fil Hahn, ça pourrait intéresser quelques fans de passage !! ^^

Donc :

--

Hahn – Le Rossignol éperdu – Eidi (Timpani) Reynaldo Hahn (1874-1947) CitronnReynaldo Hahn (1874-1947) CitronnReynaldo Hahn (1874-1947) CitronnReynaldo Hahn (1874-1947) Citronn+

Ça vient de sortir, la quatrième version du cycle ! cheers

--

lucien a écrit:
dommage que ce soit mineur.

Non, mais même : les Noces du duc de Joyeuse ou les Pages d'Élisabeth, voilà des ivresses qui te sont à jamais fermées. sunny

--

lucien a écrit:
en effet. Laughing

--

Benedictus a écrit:
Et alors, recommandable, comme version?

Oui. Pas de parti pris très différent de Wild… Les articulations sont un rien moins romantiques, le toucher un brin moins beau, mais ça reste sensiblement comparable. C'est surtout Ariagno qui est plus lente (15' de plus), mais ce n'est pas forcément spectaculaire pour autant.

Bref, oui, une autre très bonne version. Et tant qu'à acheter, autant financer Timpani. Very Happy

--

=> Hahn — La Création du Monde — Ariagno

Dans le goût des Clairs de Lune de Decaux. Very Happy


(Depuis ce matin, intégrale de la musique pour piano de Reynaldo Hahn… quel corpus ! cheers )

--

Rav-phaël a écrit:
Ah ! Very Happy ça fait envi ! Justement j’ai hâte d’entendre Le Rossignol éperdu, sorti récemment chez Timpani. Je ne connais pas encore. Tu as eu l’occasion de jeter une oreille sur ce recueil ?

C'est la troisième version que j'écoute (et c'est fantastique). Cycle qu'il faut absolument découvrir (2h15 de musique, en quatre grands recueil), parcourant les styles… un peu les Années de Pélerinage à la française.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Reynaldo Hahn (1874-1947) Empty
MessageSujet: Re: Reynaldo Hahn (1874-1947)   Reynaldo Hahn (1874-1947) EmptyDim 15 Mar 2015 - 13:55

Au passage, en comparant ce matin, Eidi est vraiment un bon premier choix même si les deux autres sont excellents (Earl Wild avec un toucher extraordinaire, mais des phrasés plus romantiques ; Cristina Ariagno superbe mais captée d'un peu loin avec de la réverbération).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Läbip
Mélomane averti
Läbip

Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 17/11/2014

Reynaldo Hahn (1874-1947) Empty
MessageSujet: Re: Reynaldo Hahn (1874-1947)   Reynaldo Hahn (1874-1947) EmptyDim 15 Mar 2015 - 13:58

Oups, doublon Embarassed


Quelqu'un a un avis sur l'opérette Ciboulette avec Mesple et Van Dam ? J'adore l'air "Nous avons fait un beau voyage" !
Revenir en haut Aller en bas
Rav–phaël
Mélomane chevronné
Rav–phaël

Nombre de messages : 6516
Age : 26
Localisation : Nice/Paris
Date d'inscription : 17/07/2011

Reynaldo Hahn (1874-1947) Empty
MessageSujet: Re: Reynaldo Hahn (1874-1947)   Reynaldo Hahn (1874-1947) EmptyDim 15 Mar 2015 - 14:01

Merci pour cet avis. Effectivement, autant financer Timpani ! Il faut, et moi je vais prendre Eidi pour découvrir cette musique que je ne connais pas d’un brin. Smile J’ai hâte !

Reynaldo Hahn (1874-1947) 2648177732
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17177
Date d'inscription : 25/11/2012

Reynaldo Hahn (1874-1947) Empty
MessageSujet: Re: Reynaldo Hahn (1874-1947)   Reynaldo Hahn (1874-1947) EmptyDim 15 Mar 2015 - 14:18

ils n’ont rien de mieux à faire qu’enregistrer quatre fois ce pensum chef-d’œuvre * ?

* dans lequel je cherche toujours sans trouver les « atmosphères et techniques extrêmement diverses », sans parler du fait que cela surpasserait Koechlin.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Reynaldo Hahn (1874-1947) Empty
MessageSujet: Re: Reynaldo Hahn (1874-1947)   Reynaldo Hahn (1874-1947) EmptyDim 15 Mar 2015 - 14:38

Läbip a écrit:
Quelqu'un a un avis sur l'opérette Ciboulette avec Mesple et Van Dam ? J'adore l'air "Nous avons fait un beau voyage" !

Oui, bien sûr, c'est chouette, son œuvre la plus célèbre… mais ça ressemble davantage à du Messager, on est très loin de ses œuvres les plus ambitieuses musicalement (Prométhée Triomphant, La Colombe de Bouddha, Nausicaa, les Quatuors, le Rossignol…).


lucien a écrit:
* dans lequel je cherche toujours sans trouver les « atmosphères et techniques extrêmement diverses »

Il y a quand même un siècle de piano, de Schumann jusqu'à Roussel en passant par Liszt, qui passe dans le piano de Hahn…

Mais à la réécoute, bien sûr, c'est trop consonant pour toi, il se réjouit de belles harmonies (même pas fauréennes, quelquefois presque sommaires) et ne cherche pas le frottement ou la nouveauté, bien sûr.

Dans ce genre plastique et « totalisant », il n'y a pas beaucoup d'autres exemples en musique française.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17177
Date d'inscription : 25/11/2012

Reynaldo Hahn (1874-1947) Empty
MessageSujet: Re: Reynaldo Hahn (1874-1947)   Reynaldo Hahn (1874-1947) EmptyDim 15 Mar 2015 - 14:45

DavidLeMarrec a écrit:
Il y a quand même un siècle de piano, de Schumann jusqu'à Roussel en passant par Liszt, qui passe dans le piano de Hahn…

sans doute, mais je ne trouve pas le résultat “divers”.
Revenir en haut Aller en bas
Läbip
Mélomane averti
Läbip

Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 17/11/2014

Reynaldo Hahn (1874-1947) Empty
MessageSujet: Re: Reynaldo Hahn (1874-1947)   Reynaldo Hahn (1874-1947) EmptyDim 15 Mar 2015 - 15:09

Merci David. Il vaut peut-être mieux que j'investisse dans ce Rossignol de Timpani bounce
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Reynaldo Hahn (1874-1947) Empty
MessageSujet: Re: Reynaldo Hahn (1874-1947)   Reynaldo Hahn (1874-1947) EmptyDim 15 Mar 2015 - 16:58

Sinon, pour ceux qui aiment Hahn (je manque de courage pour refaire la mise en page pour ici), un extrait & une présentation de Nausicaa, ainsi qu'un rapide bilan sur son legs vocal scénique léger ou sérieux.
http://carnetsol.fr/css/index.php?2015/03/15/2649-reynaldo-hahn-nausicaa-1919-une-synthese-francaise
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Reynaldo Hahn (1874-1947) Empty
MessageSujet: Re: Reynaldo Hahn (1874-1947)   Reynaldo Hahn (1874-1947) EmptyLun 9 Mai 2016 - 10:38

Au rayon des raretés, après la reprise du Marchand de Venise de Saint-Etienne en 2015, le festival "Pierre Loti chez lui" annonce la recréation de L'Île du rêve, idylle polynésienne d'après Le Mariage de Loti sous la direction de Julien Masmondet.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Reynaldo Hahn (1874-1947) Empty
MessageSujet: Re: Reynaldo Hahn (1874-1947)   Reynaldo Hahn (1874-1947) EmptyLun 9 Mai 2016 - 20:52

bAlexb a écrit:
Au rayon des raretés, après la reprise du Marchand de Venise de Saint-Etienne en 2015, le festival "Pierre Loti chez lui" annonce la recréation de L'Île du rêve, idylle polynésienne d'après Le Mariage de Loti sous la direction de Julien Masmondet.

C'est un truc très bizarre – comme beaucoup de ses opéras et oratorios, en fait : La Carmélite, Le Jardin de Bouddha, Prométhée délivré, Nausicaa, Malvina, le Marchand, tout ça est vraiment très hybride, assez difficile à classer, et ne se ressemble pas du tout.
Je suppose que le fait que la seule version jamais captée soit cette vidéo en décors naturels produite par France 3 n'arrange rien… Je n'arrive même pas à avoir d'opinion là-dessus, en fait.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Bertram
Mélomaniaque
Bertram

Nombre de messages : 1722
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/04/2009

Reynaldo Hahn (1874-1947) Empty
MessageSujet: Re: Reynaldo Hahn (1874-1947)   Reynaldo Hahn (1874-1947) EmptyMer 11 Mai 2016 - 21:53

Autre pièce de Reynaldo qui ne doit pas courir les rues : un quatuor, donné au magnifique château de Champs-sur-Marne :

http://www.chateau-champs-sur-marne.fr/Actualites/Monuments-en-musique-au-chateau-de-Champs-sur-Marne
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83937
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Reynaldo Hahn (1874-1947) Empty
MessageSujet: Re: Reynaldo Hahn (1874-1947)   Reynaldo Hahn (1874-1947) EmptyMer 11 Mai 2016 - 22:23

Et il y a aussi le quatuor de Debussy!
Et c'est chez moi! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Reynaldo Hahn (1874-1947) Empty
MessageSujet: Re: Reynaldo Hahn (1874-1947)   Reynaldo Hahn (1874-1947) EmptyJeu 12 Mai 2016 - 9:43

DavidLeMarrec a écrit:
bAlexb a écrit:
Au rayon des raretés, après la reprise du Marchand de Venise de Saint-Etienne en 2015, le festival "Pierre Loti chez lui" annonce la recréation de L'Île du rêve, idylle polynésienne d'après Le Mariage de Loti sous la direction de Julien Masmondet.

C'est un truc très bizarre – comme beaucoup de ses opéras et oratorios, en fait : La Carmélite, Le Jardin de Bouddha, Prométhée délivré, Nausicaa, Malvina, le Marchand, tout ça est vraiment très hybride, assez difficile à classer, et ne se ressemble pas du tout.
Je suppose que le fait que la seule version jamais captée soit cette vidéo en décors naturels produite par France 3 n'arrange rien… Je n'arrive même pas à avoir d'opinion là-dessus, en fait.  

Pour mémoire, ce que j'avais posté au sujet du Marchand, donné à Saint-Etienne en 2015 :

bAlexb a écrit:
Le Marchand de Venise, Reynaldo Hahn, http://www.operatheatredesaintetienne.fr/otse/saison-14-15/spectacles//type-lyrique/le-marchand-de-venise/s-334/
Opéra d'abord.
Et pas des moindres : sujet, d'abord (un "rare" Shakespeare vénitien en tapinois derrière Otello et qui titille le Volpone de Jonson) ; "énormité", ensuite, avec 3 heures de musique restant après "écrémage" de trois bons quarts-d'heure, nous dit-on.
Hahn qui se frotte à la grande forme pour l'Opéra, en 1935 (année de la Schweigsame Frau de Strauss/Zweig ; Jonson, encore) ; oeuvre mûrie depuis le début du siècle (depuis des représentations mozartiennes à Salzburg, apparemment ; Hahn assumant ici, comme Strauss en passant, la dette envers le Salzbourgeois). Grande forme mais variété des affects, des climats. Quelque chose de sombre dans lequel poudroient des paillons de lumière ; une veine acide, bilieuse ("Je le hais" de Shylock, qui est d'une puissance rare, d'une violence qu'on imagine mal sous la plume parfumée du compositeur) dans laquelle se déverse une eau fraîche. On hésite à se prononcer.
De vraies trouvailles formelles (quatuor de voix graves au I) ; une veine mélodique exploitée en expert des voix ; un soin extrême porté à l'orchestration (le saxophone, la superbe musique nocturne après le procès qui anticipe celle du Capriccio de Strauss... décidément), etc. Un ton mi-sérieux, mi-doux-amer, de vraies brèches de légèreté ; mais tout a plus ou moins l'air de babiller (sauf rares exceptions, cf. l'air Bassanio et celui de Shylock au I ; la belle scène de Portia au III). Problème n° 1, justement.

http://classik.forumactif.com/t7319-biennale-massenet-2014?highlight=biennale
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Reynaldo Hahn (1874-1947) Empty
MessageSujet: Re: Reynaldo Hahn (1874-1947)   Reynaldo Hahn (1874-1947) EmptySam 14 Mai 2016 - 14:06

Xavier a écrit:
Et c'est chez moi! Very Happy

Reynaldo Hahn (1874-1947) Ch%C3%A2teau-Champs-sur-Marne-Centre-des-Monuments-Nationnaux-Int%C3%A9rieurs-3-%7C-630x405-%7C-%C2%A9-OTCP-CMN

J'aime assez ton intérieur. C'est Madame qui fait la déco, ou c'est le fruit de ton bricolage dominical ?


Bertram a écrit:
Autre pièce de Reynaldo qui ne doit pas courir les rues : un quatuor, donné au magnifique château de Champs-sur-Marne

Oh, ça c'est formidable ! Une très belle œuvre, le Hahn chambriste est de premier intérêt, et on ne le joue jamais, en effet.


Xavier a écrit:
Et il y a aussi le quatuor de Debussy!

Certes, mais pour ça, on est plus souvent très bien servi. Les Akilone, dernières lauréates de Bordeaux-Évian, princesses du style français (meilleur Ravel que j'aie jamais entendu, même au disque) le donnent à Écouen le 18 juin, par exemple. Ce sera probablement mieux qu'un quatuor occasionnel issu d'un orchestre, même si ce sont bien sûr d'excellents musiciens.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
alaouet
Néophyte
alaouet

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 02/04/2016

Reynaldo Hahn (1874-1947) Empty
MessageSujet: Re: Reynaldo Hahn (1874-1947)   Reynaldo Hahn (1874-1947) EmptyDim 15 Mai 2016 - 12:51

Bonjour,

grâce à vous, je viens de découvrir et de tomber sous le charme des chansons de Reynaldo Hahn Smile

En glanant des informations sur la toile, je suis tombé sur cette page qui permet d'écouter un enregistrement datant du 22 novembre 1909 : "La barcheta" interprétée par Reynaldo Hahn en personne.

De nombreuses autres chansons interprétées par Reynaldo Hahn ICI


Et puis, à titre de curiosité, Les instruments de l'Orcheste, présentés par Reynaldo Hahn.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Reynaldo Hahn (1874-1947) Empty
MessageSujet: Re: Reynaldo Hahn (1874-1947)   Reynaldo Hahn (1874-1947) EmptyJeu 2 Juin 2016 - 9:48

DavidLeMarrec a écrit:
bAlexb a écrit:
Au rayon des raretés, après la reprise du Marchand de Venise de Saint-Etienne en 2015, le festival "Pierre Loti chez lui" annonce la recréation de L'Île du rêve, idylle polynésienne d'après Le Mariage de Loti sous la direction de Julien Masmondet.

C'est un truc très bizarre – comme beaucoup de ses opéras et oratorios, en fait : La Carmélite, Le Jardin de Bouddha, Prométhée délivré, Nausicaa, Malvina, le Marchand, tout ça est vraiment très hybride, assez difficile à classer, et ne se ressemble pas du tout.
Je suppose que le fait que la seule version jamais captée soit cette vidéo en décors naturels produite par France 3 n'arrange rien… Je n'arrive même pas à avoir d'opinion là-dessus, en fait.  

Nausicaa dont la captation est disponible en ligne ; en réduction... et en attendant/espérant mieux : http://www.forumopera.com/breve/nausicaa-de-hahn-a-decouvrir-en-ligne .

DavidLeMarrec a écrit:
bAlexb a écrit:
Au rayon des raretés, après la reprise du Marchand de Venise de Saint-Etienne en 2015, le festival "Pierre Loti chez lui" annonce la recréation de L'Île du rêve, idylle polynésienne d'après Le Mariage de Loti sous la direction de Julien Masmondet.

C'est un truc très bizarre – comme beaucoup de ses opéras et oratorios, en fait

Et L'île du rêve aura aussi droit à sa (re ?)création parisienne à l'Athénée : http://www.athenee-theatre.com/saison/spectacle/l_ile_du_reve.htm .
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8735
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Reynaldo Hahn (1874-1947) Empty
MessageSujet: Re: Reynaldo Hahn (1874-1947)   Reynaldo Hahn (1874-1947) EmptySam 26 Nov 2016 - 11:25

Écouté aujourd’hui:

Reynaldo Hahn (1874-1947) Hahn_d10
Le Bal de Béatrice d’Este. Divertissement pour une fête de nuit
Ensemble Initium, Nicolas Chalvin / Solistes de l’Orchestre des Pays de Savoie
Rueil-Malmaison, X.2014
Timpani


Pas majeur, sans doute, mais dans ce genre, c’est probablement ce que j’ai entendu de mieux: une orchestration ciselée avec de magnifiques couleurs; une veine mélodique extrêmement séduisante, franche et parfois très émouvante; une belle écriture rythmique, dansante mais subtile...
Ce qui me plaît tout particulièrement, c’est qu’ici le ballet à thème archaïsant ne donne pas lieu à un pastiche à clins d’œil «modernes» (ce qui me lasse vite chez Poulenc ou Stravinsky), mais à une évocation , disons, d’un post-debussysme très modéré, où les éléments de langages anciens sont plutôt intégrés pour créer une atmosphère.

Très belle réalisation: un beau délié et des timbres très francs chez les vents solistes de l’Ensemble Initium, une image orchestrale très précise et très aérée, direction très fluide.

(Après, ce n’est pas avec ça qu’on convertira Lucien, mais c’est du sur-mesure pour David et Rav-phaël.)
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20184
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Reynaldo Hahn (1874-1947) Empty
MessageSujet: Re: Reynaldo Hahn (1874-1947)   Reynaldo Hahn (1874-1947) EmptyJeu 27 Juil 2017 - 11:08

Parution annoncée(?) d'un disque contenant l'intégrale de la musique pour deux piano (ou quatre mains!) de Reynaldo Hahn chez Melba :
Reynaldo Hahn (1874-1947) Belle-Epoque-1500x1500-px

Le ruban dénoué – Douze Valses à deux pianos (1915)
Pour bercer un convalescent (1915)
Caprice mélancolique pour deux pianos (1897)
Scherzo lent pour deux pianos (1891)
Musique pour deux pianos - Pièce en forme d’aria et bergerie (1896)
Berceuses pour piano à quatre mains (1904)
Variations puériles pour piano à quatre mains sur une mélodie de Carl Reinecke (1905)
Trois Préludes pour piano à quatre mains sur des airs populaires irlandais (1893)
Variations pour piano à quatre mains sur un thème de Charles Levadé (1892)

Leslie Howard, piano
Mattia Ometto, piano

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31071
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Reynaldo Hahn (1874-1947) Empty
MessageSujet: Re: Reynaldo Hahn (1874-1947)   Reynaldo Hahn (1874-1947) EmptyMer 25 Sep 2019 - 9:14

Une intégrale des mélodies pour dans peu de temps (4 CD) :

https://www.forumopera.com/reynaldo-hahn-melodies-encore-un-qui-sait-tout-faire

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Contenu sponsorisé




Reynaldo Hahn (1874-1947) Empty
MessageSujet: Re: Reynaldo Hahn (1874-1947)   Reynaldo Hahn (1874-1947) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Reynaldo Hahn (1874-1947)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Henri Marteau (1874-1934)
» recettes mystique et de Douas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: